Psychoactif
Aide apres le suicide de mon frère / PsychoACTIF

[ Frères et soeurs ]
Aide apres le suicide de mon frère

#dépression #suicide
Bonsoir à tous,

Je m'excuse si je n'écris pas dans la bonne section.

J'écris ici ce soir car j'ai perdu mon grand frère dimanche 6 septembre, qui s'est suicidé par overdose de médicaments à l'âge de 40 ans.

Nous n'étions plus en contact depuis un an et demi car il avait décidé successivement de se couper des gens autour de lui. Il était en couple depuis 5 ans avec une femme qui l'a beaucoup épaulé après son divorce.

C'était un homme foncièrement bon et gentil dont les gens ont beaucoup abusé et usé.

Mes parents l'ont eu à l'âge de 17 ans. Enfant né d'un déni de grossesse.
Très peu de marque d'affection dans la petite enfance car mes parents disaient librement qu'il n'était pas désiré et qu'il leur avait gâché la vie. Grosse violence physique dès le début de l'adolescence car à l'école c'était pas trop ça et début des addictions.
Mon père a reproduit son schéma familial à lui, ayant été battu par son père.

Il a commencé à consommer du cannabis à l'âge de 13 ans. Alcool à partir de 15 ans. Il n'a jamais stoppé ces substances jusqu'à sa mort.
Je l'ai toujours connu consommant des drogues festives (cocaïne, extasie) et ces dernières années il prenait de l'héroïne en sniff. Par période. Environ tous les 3 mois il s'imposait un sevrage.
Il m'a toujours dit que ça agissait comme un anti dépresseur. Il prenait aussi de la methadone.
Sa copine m'a dit que ces derniers mois il se piquait.

En 2013, sa femme qu'il aimait sincèrement et avec qui il a eu 2 enfants non désirés (il a toujours eu peur de reproduire son schéma familial sur eux et ne voulait pas leur infliger la violence) l'a quitté lorsqu'elle était enceinte de 8 mois.
Jusqu'a aujourd'hui elle ne l'a jamais laissé en paix (procédures, huissier, interdiction de voir les enfants a qui elle disait des méchancetés sur leur père..)

Il était en dépression depuis 2013. Il ne travaillait plus depuis 2015. On a retrouvé dans sa maison des piles d'ordonnance de psychiatres. Il a aussi été interné en maison de repos 2 fois mais en avait gardé une très mauvaise expérience. Traitement lourd aux anti dépresseurs et anxiolytiques jusqu'à la fin.
2 tentatives de suicide aux médicaments en 2017.

Aujourd'hui je suis très fâchée après nos parents car les deux sont dans un déni qui me rend malade, persuadés qu'il n'est plus de ce monde qu'à cause de son ex femme (je leur attribue chacuns 50% de la responsabilité de son suicide).

Je veux qu'ils comprennent que la drogue est le résultat d'un manque (même plusieurs) que l'enfant n'a pas reçu.
Ayant 15 ans de différence d'âge avec mon frère, je ne l'ai jamais vu se prendre des branlées par mon père mais tout le monde autour de moi peut en témoigner.

Je cherche des conseils ici afin de réussir à en parler avec mes parents pour qu'ils ouvrent les yeux sur tout ce qu'ils ont loupé avec mon frère. Peut-être des références de livre, des reportages..

Je vous remercie d'avance pour votre aide

Fanny

Hors ligne

 

Salut à toi,

Déjà, vraiment désolé pour ta perte. Sincèrement.

chatperchey a écrit

Je cherche des conseils ici afin de réussir à en parler avec mes parents pour qu'ils ouvrent les yeux sur tout ce qu'ils ont loupé avec mon frère. Peut-être des références de livre, des reportages..

J'ai peur qu'ils ne soient pas forcément à même d'entendre ce que tu veux leur dire.
Peut-être ils ne veulent pas, peut-être ils ne peuvent pas.
Peut-être même qu'ils pensent sincèrement avoir fait au mieux..

On sens que ça te pèse, et que tu as besoin de leur dire ta vérité. Mais cette vérité les accusent clairement. Et ça, je ne sais pas si ça ne pourrait pas déclencher un conflit (peut-être insoluble).

Dans tout les cas, tu as le droit de parler. À tes parents/proches ou à un professionnel.

Pardon de ne pas t'apporter de solutions, ni de réels conseils.

Beaucoup de courage à toi

JFD


"L'Histoire est écrite et réécrite à chaque seconde,
Regarde ces fils de **** ça svoit tout dsuite qjsuis pas dce monde. "

Hors ligne

 

#3 
krakra 
Psycho junior France
11 septembre 2020 à  20:54
T'es parents souffrent aussi, les accusés de manquement n’apportera rien à votre relation.
Ils ont sans doute consciences de leurs  fautes mais ne souhaite pas forcément le partagé avec toi.
Pour moi partager des souvenirs heureux d’un disparu avec ses proches permet de faire vivre ta relation avec lui.
Si tu peux partager tes états d'âme avec un proche ou un psy.
prend soin de toi

Hors ligne

 

#4 
janis 
Adhérent PsychoACTIF France
11 septembre 2020 à  21:33
Bonsoir chatperchey,

Je suis profondément désolée et je t'envoie mes plus sincères pensees.

Tu souffres et tu as sûrement besoin de parler (psy, amis) mais je doute que tu parviennes a faire prendre conscience a tes parents de leur part de responsabilité. Et si tu y arrivais...ton frère ne reviendrai pas et il n est pas certain que tu te sentirais mieux.

Ces 15 ans d'écart que vous aviez signifient aussi que vous n'avez pas eu les mêmes parents...tes parents d aujourd'hui ne sont pas ceux de ton frères, jeunes et inexpérimentés.

Prends soin de toi....encore désolée

Janis

J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

#5 
Stelli 
Modératrice - Dinosaure de PA France
11 septembre 2020 à  21:42
Ta colère est normale et légitime, mais les raisons d’un suicide ne se résument pas à la culpabilité d’une ou plusieurs personnes. Ce qui est sûr c’est qu’il souffrait.
Je ne crois pas que tu te sentirais mieux après avoir fait ce que tu voudrais.
Tu as besoin de soutien et d’être accompagnée dans ce que tu vis, de mettre des mots sur cette souffrance. Mais pas en faisant du mal autour de toi. Ne crois-tu pas qu’il y a eu assez de souffrances?
Si vraiment tu as besoin de dire certaines choses à tes parents, évite d’utiliser des mots qui les accuse, mais parle plutôt en « je », de ton ressenti, de tes émotions, de ta douleur, de ta colère. Ça t’aidera plus que de les mettre à terre en les accusant.
Personne n’est responsable et tout le monde l’est, en même temps. Tu comprendras avec le temps que tes parents sont aussi des victimes finalement. On subit tous. L’éducation de nos parents, l’injustice de ce monde. On croit bien faire mais souvent on se trompe. C’est humain, et c’est valable pour eux aussi. Ils souffrent aussi et accuser quelqu’un est une manière de donner un sens à quelque chose d’incompréhensible, de douloureux, d’inacceptable.
Finalement c’est ce que tu fais aussi, chercher un responsable. Tu as raison dans une certaine mesure, le manque d’affection provoque des souffrances et des troubles psychiques sur le long terme, mais ce n’est pas si simple, beaucoup d’autres choses s’imbriquent. Chacun fait au mieux tu sais...
Prends soin de toi.

« J’ai l’honneur de te décerner le titre de bienfaitrice des camés! Bravo! » (trolalol)

Hors ligne

 

Merci pour ces premiers retours.

Pour me reconstruire je vais avoir besoin d'entendre certains mots de la bouche de mes parents, car certes ils ont perdu un fils mais moi j'ai perdu mon frère, rejeté toute sa vie par ces personnes qui le jugeait pour ce qu'il était. Sans jamais chercher à creuser.

Nous sommes 3 frères et sœurs qui reprochent les mêmes choses à nos parents depuis 30 ans. 2 de leurs 3 enfants se droguent sévèrement.

Je n'en suis pas au stade de la compréhension et encore moins de l'acceptation..

J'ai toujours su que ça se terminerait comme ça pour lui.

Hors ligne

 

#7 
Rick
Adhérent PsychoACTIF
11 septembre 2020 à  22:41
salut fanny, désolé pour ce qui t'es arrivé. crois en mon affectueux soutien dans cette terrible épreuve. J'espère que vos deuils se résoudront d'une belle manière.

Je ne sais pas comment je l'aurai vécu, en général je ne confronte pas l'aveuglement de ma famille (par manque de volonté).

Dernière modification par Rick (11 septembre 2020 à  23:27)


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

chatperchey a écrit

Merci pour ces premiers retours.

Pour me reconstruire je vais avoir besoin d'entendre certains mots de la bouche de mes parents, car certes ils ont perdu un fils mais moi j'ai perdu mon frère, rejeté toute sa vie par ces personnes qui le jugeait pour ce qu'il était. Sans jamais chercher à creuser.

Nous sommes 3 frères et sœurs qui reprochent les mêmes choses à nos parents depuis 30 ans. 2 de leurs 3 enfants se droguent sévèrement.

Je n'en suis pas au stade de la compréhension et encore moins de l'acceptation..

J'ai toujours su que ça se terminerait comme ça pour lui.

Mes condoléances !
Je compatis sincerement à ta peine !

Je comprend tout à fait ce que tu dis ressentir et aussi pourquoi tu dis ces choses là , en fonction du récit que tu fais de votre histoire familiale compliquée !

Je comprend aussi tout à fait que tu éprouves le besoin d'entendre cela de la bouche de tes parents , quitte peut etre à pouvoir leur pardonner , d'une certaine façon ensuite .
Mais pour pouvoir pardonner , encore faut il que les personnes en question reconnaissent leurs fautes et ça , c'est le plus difficile !

Les analyses que tu fais de tout ça me semblent correctes, meme si évidemment je ne connais pas ta famille ni la vie que vous avez eu et que je ne peux analyser la situation qu'en fonction de ce que tu en dis .

Le probleme et je sais de quoi je parle , car j'ai vécu une histoire familiale qui a certaines similitudes avec ce que tu racontes , bien que de mon coté , la violence physique n'était pas au meme niveau semble t'il  , d'apres ce que je comprend de votre histoire , par rapport au récit que tu en fais ( de mon coté , la violence a été plutot au niveau des mots , une certaine violence psychologique , meme si j'ai pris de bonnes trempes par ma mere quand j'étais gamin ) .

Souvent je me pose la question de savoir si ils ne veulent pas voir , ne veulent pas comprendre, n'en sont pas capables et ne sont pas capables non plus d'assumer leurs responsabilités de certaines consequences de leur comportement et j'aimerais comprendre pourquoi certains parents refusent de voir la réalité alors qu'une bonne partie des choses sont des évidences qu'ils  pourraient, pour certaines au moins ,  tout à fait comprendre si il s'agissait d'autres personnes; d'une autre famille !

La personnalité d'un etre humain se constitue principalement autour de son enfance et de ce qu'il aura vécu jusqu'à et pendant son adolescence .
Et il me semble évident , que pour un enfant et ensuite un adulte , il est déchirant de penser que l'on n'a pas été désiré ; que l'on n'est pas le fruit de l'amour de deux personnes qui ont voulu materialiser cet amour en donnant naissance à un enfant !
Qu'il en soit pleinement conscient ou non , un enfant puis ensuite l'adulte qu'il est devenu ,   est profondément marqué par ce genre de choses  ; d'autant plus si les parents disent ce genre de chose devant l'enfant et d'une maniere totalement désinvolte en plus !

En effet , tres souvent l'utilisation de la drogue et notamment lorsqu'il est clairement question d'exces et non plus d'une utilisation récréative , est l'expression d'un mal etre ; d'autant plus quand il est question d'affection et d'amour familiale !
Et quand en plus une violence physique vient s'ajouter à tout ça , il y a tous les élements pour que la personne essaye de noyer son mal etre dans les substances en question !

L'heroine notamment , drogue qui est beaucoup utilisée pour essayer de ne plus souffrir de la réalité qui nous entoure, d'y devenir insensible ou en tout cas d'essayer , chez ton frere et comme il le disait lui meme semble t'il , agissait comme anti dépresseur .
C'est un des meilleurs anti dépresseurs qui soient mais il y a un prix à payer , qui est celui de la dépendance à celle ci !

Et  dans le monde dans lequel on vit , les lois prohibitionnistes rendent ce prix à payer bien plus cher qu'il ne devrait etre en réalité mais en plus , elles y ajoutent un bon nombre d'autres choses sur l'addition qui fait qu'au final , ce qui devait etre une solution , devient en plus source de problèmes et entre autres , de culpabilité et reproches en tous genres ; vis à vis de soi et venant des autres !
Du genre " oui , c'est à cause de ta drogue que tu es comme ci ou comme ça et que tu fais ou ne fais pas , ci ou ça !" .
Alors que bien souvent c'est plutot parce qu'il y a un certain nombre de problemes au départ , que l'heroine en consommation excessive et sous forme d'addiction, vient s'insérer  dans le tableau  !

La consommation excessive de tel ou tel produit est souvent la consequence de nombreux problemes, plutot que la cause de ces problemes, meme si évidemment la consommation excessive de certains produits , peut générer des problemes.
Mais lorsque c'est le cas , il faut toujours chercher à savoir si c'est le produit en lui meme qui est la cause ou si ce sont les lois en place  qui font que la consommation de tel produit a telle conséquence ; en tout cas , lorsque l'on veut vraiment comprendre les choses ! 

Une autre raison qui est souvent à la source ou une des sources de problemes qui menent à une  consommation excessive d'un produit , comme l'heroine ou l'alcool par exemple , ce sont les histoires d'amour qui se passent mal , voir tres mal ; d'autant plus  pour les personnes qui sont sensibles !
Et quand en plus il y a un ou des enfants dans l'équation , ça complique d'autant plus les choses et les rend encore plus douloureuses  ...

Chez ton frere , on retrouve apparemment toutes ces causes , alors il n'est pas étonnant d'y trouver également les consequences malheureusement !
Et dans ce cas là ,comme souvent  elles peuvent etre  dramatiques !

Malheureusement , il est tres difficile de faire admettre à certaines personnes, leur part de responsabilité dans une situation , d'autant plus lorsqu'il y a des liens affectifs aussi importants que les liens familiaux , entre les personnes en question !
Siuvent , on peut essayer de faire le récit le plus logique qui soit de la situation et se retrouver face à un mur car les personnes ne veulent pas comprendre !
Peut etre ne veulent elles ou ne peuvent elles pas comprendre , parce qu'elles auraient tellement besoin de se remettre en question , que leur personnalité se disloquerait face à l'ampleur de la chose !
Et ce n'est malheureusement pas facile d'essayer de faire le trie entre ce que les gens ne veulent pas faire et ce qu'ils ne peuvent pas faire , pour X raison !

J'aimerais pouvoir t'apporter des réponses mais la seule chose qui me vient à l'esprit , lorsque tu discutes de tout cela avec tes parents , c'est de rester le plus juste et le plus calme possible ( je sais , c'est souvent difficile !) , afin surtout de ne pas culpabiliser d'avoir dit ou fait  des choses qui auront dépassé ta pensée sous l'enervement.
Tout ça aussi afin de ne pas leur en mettre sur le dos , plus qu'ils n'en ont à prendre .
Apres, ce sera eux vis à vis de leur conscience .

J'espere sincerement que tu arriveras à trouver les résponses aux questions et aux problemes que tu rencontres dans cette situation familiale compliquée et surtout , que tu arriveras à y trouver une certaine paix interieur ; un apaisement qui te permette de
vivre sans en souffrir.

Dernière modification par Acid Test (12 septembre 2020 à  20:43)

Reputation de ce post
 
G vécu une expérience similaire aussi. C très juste. Stelli

Hors ligne

 

#9 
sud 2 france 
problème traitement France
12 septembre 2020 à  13:23
Dire à son enfant qu'il a gâché leur vie c'est un peu comme appuyer sur la gâchette je dirai.... 
C'est....je ne trouve pas de mots....De la maltraitance, de la violence psychologique, (du sadisme, oui oui !!) ou comment faire de son enfant un "mort né". Quelle horreur !!
Désolé je suis cash, mais dire ça à son enfant c'est l'assurance d'en faire un être en constante souffrance tout au long de sa vie; et il a sûrement dû en avoir marre de souffrir (je fais un gros raccourci, mais personnellement je pense que sans ça il y a de fortes chances qu'il fût encore de ce monde...).
Après tes parents doivent bien savoir au fond d'eux mêmes qu'ils en sont responsables;
mais ils n'ont jamais admis qu'ils ont "fait du kk" (un doux euphémisme) tout au long de vos vies tu crois qu'ils vont d'un coup de baguette magique se mettre à reconnaître leurs torts ??
Honnêtement je n'y crois pas une seconde.
Je suis désolé/peiné/ pour votre fratrie.... Je sais pas trop quoi dire tellement je suis estomaqué mais tu as tout mon soutien ma compassion etc...SINCEREMENT

Hors ligne

 

Remonter
Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

11
Mon frère se droguait il ?
[ Dernier message : 20 septembre 2018 à  19:28 par soo]

Mon frère est mort..
[ Dernier message : 21 octobre 2019 à  12:24 par Thelma]

[ Frères et soeurs ]
Frere schizophrene et peur de le devenir
[ Dernier message : 12 janvier 2019 à  10:44 par Chapizza]

En ce moment sur PsychoACTIF

Appel à témoignages
Forums
[ Expériences ]
DMT + MDMA, qu'en pensez vous ?
UP ! Discussion sans réponse depuis 12h
10mg de temesta/lorazepam récréatif
UP ! Discussion sans réponse depuis 12h
[ Etude ]
Astuce pour faire monter son Lyrica rapidement
Il y a moins d'1mn - Yoran dans [Pregabaline (lyrica)...]
[ Effets secondaires ]
Effets désagréables; je peux reconsommer le même produit en espéra...
11
Qualité de la H en Europe : comment on en est arrivé la....?!
Il y a 3h - Deep_Dimension_T... dans [Heroïne...]
[ Concilier drogues et travail ]
Petit guide RDR empirique du travail sous stimulant
 5, Il y a 3h - Mister No dans [Drogues et travail...]
[ Addiction ]
Dégoûtée d’être retombée dedans
Il y a 3h - Deep_Dimension_T... dans [Heroïne...]
[ Addiction ]
Perte de mémoires, effet irréversible ?
 2, Il y a 3h - Mister No dans [Tramadol...]
Sevrage cocaïne (IV)
Il y a 4h - g-rusalem dans [Cocaïne-Crack...]
43
Mais qu'ai-je fumé pendant 1 ans? Vous le savez surement mieux que...
 3, Il y a 4h - Roland-de-Gilead85 dans [Cannabis...]
Blogs
2
Carnet de bord
J ai fait ce que je regretterai tte ma vie pour de la cc
 1, Il y a 44mn - Commentaire de FungiPiter dans le blog de Sasam18
0
Expérimental
Qu'es ce que sont les machinescapes?
Il y a 1h - Nouveau blog de Mushrob
0
Expérimental
Problème de recette jwh 210
Il y a 3h - Nouveau blog de Poulzal
Sondage
Le topic épinglé de la semaine
Neurchi 2 Psychoactif
02 juin 2022 - meumeuh dans Au coin du comptoir....
Les derniers champis
Mdrr idem mais perso elle a finis dans le ravin
dans [forum] Perte de mémoires, effet irréversible ? , Il y a 3h
Merci pour le cherry piqué Mr No
dans [forum] Perte de mémoires, effet irréversible ? , Il y a 4h
Oui ça fait instantanément penser à ça haha. g-rusalem
dans [commentaire de blog] Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD), Il y a 4h
Affûté le Géorgie, même si il flotte en bas avec les autres . ;)
dans [forum] OK le pamplemousse rose et l’omeprazole c’est avec la metha ca rigole pas!, Il y a 7h
Très complet & intéressant, merci l'Apopo! /MT
dans [forum] Interactions de la methadone avec enthéogènes/hallucinogènes, Il y a 10h
Nouveaux membres
Deep_Dimension_Traveler, PhilippeBuvard, Roland-de-Gilead85 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS