Trouvez-vous le bad trip toujours négatif? / PsychoACTIF

Trouvez-vous le bad trip toujours négatif?

Publié par ,
794 vues, 15 réponses
janis 
Modérateur
France
3600
Inscrit le 07 May 2018
1542 messages
Blogs
L'argument de la dangerosité du bad trip a servi aux prohibitionnistes à affirmer la dangerosité des psychédélique; tout en nourrissant également de nombreuses légendes urbaines sur le fait de rester perché, ou le déclenchement ex-nihilo de maladies mentales.

Or certaines psychothérapeutes ont utilisé ces états pour lutter contre les peurs, les phobies ou les traumatismes.

Le psychiatre Jan Bastiaans développe, par exemple, une  psychothérapie psychédélique pour affronter les traumatismes de l’Holocauste, attribuant ainsi aux bad trip une vertu thérapeutique essentielle au processus de guérison.

Ainsi, la question est ouverte, les bad trip sont - ils toujours néfastes ?
Reputation de ce post
 
Sujet passionnant !

J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

Spacebiscuit 
Nouveau membre
France
300
Inscrit le 16 Feb 2020
33 messages

janis a écrit

L'argument de la dangerosité du bad trip a servi aux prohibitionnistes à affirmer la dangerosité des psychédélique; tout en nourrissant également de nombreuses légendes urbaines sur le fait de rester perché, ou le déclenchement ex-nihilo de maladies mentales.

Or certaines psychothérapeutes ont utilisé ces états pour lutter contre les peurs, les phobies ou les traumatismes.

Le psychiatre Jan Bastiaans développe, par exemple, une  psychothérapie psychédélique pour affronter les traumatismes de l’Holocauste, attribuant ainsi aux bad trip une vertu thérapeutique essentielle au processus de guérison.

Ainsi, la question est ouverte, les bad trip sont - ils toujours néfastes ?

Franchement je pense que suivant l'approche qu'on a, ça peut différer, les bad trips sur le moment sont vraiment désagréables et même invivables, mais si on prend de la distance avec ceux ci et du recul, je pense que toute personnes se doit d'en tirer quelque chose qui va le faire questionner sur sa vie en général ou sur d'autre sujet. J'estime que les psychédéliques t'offre ce dont tu as besoin, et parfois c'est une bonne remise en place ( ou grosse tarte dans la gueule xD)

Hors ligne

 

Cub3000 
Adhérent PsychoACTIF
4200
Inscrit le 06 Feb 2019
276 messages
Blogs
Coucou Janis, je ne sais pas si tu as vu la publication commune du RESPADD et de la Société Psychédélique Française (qui est en soi une petite révolution dans le petit landerneau de l'addicto smile ), ce sujet est abordé, et justement la conclusion de diverses études semble être que les "bad trips" ont une utilité thérapeutique, notamment dans le dépassement de vieux traumas récalcitrants.
D'expérience, je dirais qu'il m'est arrivé fréquemment de me trouver dans des situations inconfortables, angoissantes, sous psychédéliques, mais que ça a eu un impact positif sur le long terme. Je trouve le même bénéfice dans les bad trips sous cannabis, même s'ils ne sont pas de la même intensité (quoique...). C'est extrêmement déplaisant sur le moment mais après coup on prend souvent conscience d'avoir affronté et dépassé une peur irrationnelle, un blocage, et ça fait du bien. On se sent souvent plus assuré, plus fort ensuite.
Tout récemment, j'ai eu un passage un peu hardcore pendant un trip sous psilocybes, durant lequel j'ai éprouvé la sensation que mon corps se transformait en une matière proche de l'humus ou du bois pourri, un truc mort en tout cas. C'était assez flippant. Le fait de savoir que le "bad trip" n'était pas inutile, et que cette notion même n'était pas un absolu en soi, m'a énormément aidé à traverser cette phase sans paniquer, pour parvenir à la sensation de renaissance, de régénération qui m'attendait juste après, et que je n'aurais pas atteinte sans accepter de traverser un moment éprouvant.

La SP de Lyon propose d'ailleurs une conférence sur le sujet ce mardi 24/11/20, à suivre sur Youtube...Ci dessous le lien de l'event Facebook, où sera donné l'URL pour la suivre wink

Les "bad trips" : une perspective historique et nuancée"

Dernière modification par Cub3000 (19 novembre 2020 à  18:35)


...and we got to get ourselves back to the garden.

Hors ligne

 

Cobe 
Braindead
2000
Inscrit le 03 Feb 2014
779 messages
Le problème c'est que la plupart des gens ne savent pas faire la différence entre un trip difficile, une crise d'angoisse sous psyché et un bad trip, du coup on se retrouve parfois avec des discours délirants.

En occident on a tendance à penser qu'un trip c'est que du fun, des connexions avec l'univers et des pensées bordéliques mais c'est loin d'être ça. Se sentir mal à l'aise, avoir des angoisses ou des crises de paniques sous psychédélique fait partie intégrante de l'expérience, ça n'a rien à voir avec un bad trip. C'est bien dans ces moment là qu'il est important d'apprendre à "lâcher prise" comme on dit pour pouvoir avancer dans son trip mais aussi dans les trauma qui causent ces mauvais moments.
C'est même la base d'une thérapie psychédélique, être capable d'aborder ses trauma d'une façon un peu plus "libre" que d'habitude et c'est pour ça que c'est si efficace, mais ça n'a rien à voir avec un bad trip, c'est juste un trip normal où on aborde des sujets difficiles.

Et je dis ça parce que moi même pendant longtemps j'étais persuadé de savoir gérer mes bad trip, qu’après une centaine de trip à mon actif avec des dizaines de molécules différentes c'était pas une petite angoisse qui allait niquer mon trip et que ceux qui était traumatisés par leur bad n'était tout simplement que des personnes n'ayant pas le courage d'affronter leur peur sous psyché. Je m'amusais même à me forcer à penser à des trucs pas cool/ qui m’angoissaient sous psyché (une auto thérapie plus ou moins) parce que de toute manière les histoires de bad trip ne me concernait plus et qu'effectivement, être capable d'affronter ses peurs et ses angoissent sous psyché faisait un bien fou.

Puis un jour sans aucune raison particulière je me suis mangé un bad trip bien énervé dans la tête et je peux vous dire que ça m'a appris l'humilité, je ne souhaite ça à personne et absolument aucun professionnel ne s'amuserait à infliger une expérience pareille à un de ses patients.

Je peux vous assurer que pendant 7h j'ai essayé toutes les technique imaginables pour lâcher prise, me relaxer, me calmer etc... et là bizarrement rien ne marchait, tout simplement parce qu'il n'y avait aucun problème à régler, j'étais juste condamné à subir pendant plusieurs heures, c'est le principe du bad trip.

A la sortie aucune leçon de vie (si ce n'est que ma santé mentale était plus importante que de faire joujou avec mon cerveau, ce qui est déjà pas mal vous me direz), j'ai juste eu droit à plusieurs années de déréalisation et de HPPD.

Et je fais partie des chanceux parce que certains se retrouvent avec leur vie totalement niquée à cause d'un bad trip, ça peut déclencher de nombreux problèmes psy; dépressions, envies suicidaires qui mènent au suicide au suicide dans certains cas, trouble de stress post-traumatique très handicapants, passages en psychiatrie et la liste est encore longue.
Mais je n'ai jamais entendu parlé ou lu de TR de bad trip où la personne ne regrettait pas son geste et ne se sentait pas super conne d'avoir pris un produit de son propre chef pour finir dans cet état là, il n'y a rien de positif à tirer de ce genre d'expérience.

Et si jamais vous avez des amis qui vivent ça il n'y rien de pire que de leur expliquer qu'il fallait juste lâcher prise ou qu'ils auraient du faire ceci ou cela comme si vous saviez de quoi vous parliez, c'est un peu l'équivalent de "ba fallait pas mettre une mini jupe hein" après avoir subi un viol, non seulement ça n'aide pas du tout mais en plus c'est totalement hors sujet. Il faut traiter ça comme un véritable traumatisme.
Reputation de ce post
 
Beaucoup de vérité et de reculs dans ce que tu dis... bkk2012

Mon royaume n'est pas de ce monde

Hors ligne

 

Litospheric 
Le voyageur
France
710
Inscrit le 11 Sep 2019
90 messages
Salut,

Question très intéressante et vraiment complexe. L'idée du badtrip varie en fonction de l'expérience personnel avec les psychédéliques et aussi l'expérience générale de la vie.

Pour ma part je ne trouve pas un bad négatifs du tout, que ça soit une expérience très difficile ou un "vrai" bad au sens de Cobe c'est une expérience. Quelle soit bonne ou mauvaise ça reste une expérience, ils peuvent nous remettre les pieds sur terre.

Les psychédélique sont des molécules qui doivent être respecté et si ce n'est pas le cas un jour on se prends un coup de pieds au cul, un sacré coup de pieds cosmique mais on peut apprendre. Même si c'est pas immédiat, un trip ce digere  avec le temps, ils apportent plus de question que de question que de réponse mais nous met sur des chemin de réflexion différente qui nous permettent de pouvoir appréhender les choses de manière différente !

La question est de savoir ce qu'on veut tirer de ces expériences, pour m part j'ai eu peu de mauvaise expérience mais je les ai toujours accepter, certaine avec plus de temps que les autres mais à mes yeux l'acceptation et le pardon sont deux valeurs essentielles des psychédéliques. Et après un "bad" le sentiment d'acceptation est grandement amplifié, cette foi en soi-même, le sentiment que dans la vie les galère qu'on rencontre doivent être accepter.

Une expérience difficile sous LSD est tellement intense que les soucis que l'on peut rencontrer en temps normal deviennent insignifiant à côté. Après un trip difficile il y un apaisement émotionnel, de la même manière que les gens qui frôlent la mort disent profiter de leur nouvelle vie de manière plus épanoui.
Reputation de ce post
 
Entièrement d'accord sur les pb insignifiants dans la vie par rapport à un trip

Les psychédéliques, c'est comme regarder dans un microscope pour la première fois et découvrir une dimension de la vie qu'on ne soupçonnait pas, voir l'infiniment grand pour apprécier l'infiniment petit

Hors ligne

 

Mortythetraveler 
Nouveau Psycho
France
600
Inscrit le 08 Nov 2019
74 messages
Je pense personnellement que ça dépend déjà beaucoup de l'ampleur du bad évidemment, et des causes.
J'ai toujours un peu peur de subir un bad trip comme celui que cobe a vécu, c'est à dire sans réelle raison, juste un sentiment de peur, d'anxiété, qui apparait comme ça. À mon avis c'est le pire qui puisse arriver car il n'y a là aucune manière de raisonner, aucune conclusion à en tirer, juste un sentiment désagréable qui tue le trip et peut avoir des conséquences désastreuses.

De mon expérience, un bad, aussi horrible soit il, peut apporter à des cheminements de réflexions post-trip très intéressants si il a un élément déclencheur, car de cet événement découlent des éléments analysables. Mais sans point de départ, il est très difficile, voire impossible d'en tirer des conclusions. Je pense personnellement que la différence entre le bad trip instructif et le bad trip inutile et simplement désagréable, est le fait qu'il ait un point de départ perceptible, que l'on puisse décortiquer afin de l'analyser. S'il est subit de manière instantanée, sans raison apparente, il n'y a là pour moi qu'un mauvais moment à passer, qui ne débouchera sur rien ou pas grand chose excepté peut être une peur de la molécule, ou de dosages trop élevés

J'avais posté un petit trip report dans lequel je m'étais fais plus ou moins agressé durant un trip au LSD. Des mecs dans la rue qui m'avaient volé un paquet de cigarettes, et feinté des coups. Gros coup de bol, pas de coups mais essayez deux secondes d'imaginer la situation quand on est sous trip, tout de suite c'est pas la même histoire ahah. Bref, tout ça pour dire que peu importe l'intensité du bad, si il y a un élément déclencheur, il y a très probablement une leçon à en tirer. (ici ça aurait pû être le pire cauchemar de ma vie mais heureusement le trip était deja bien redescendu, et je gère plutôt bien mon mental sous substance)

Je ne vais pas dire que je remercie ces gars d'avoir fait ça, ce serait stupide et illogique (syndrome de Stockholm ???) mais je remercie la vie de m'avoir fait vivre cette expérience qui a quelques peu amélioré ma confiance en moi, et m'a fait prendre un peu de recul sur la mort (la réflexion a été poussée je vous l'accorde le lien n'est absolument pas évident à faire ahah, mais voilà ce que ça m'a apporté).

Hâte du prochain bad trip??
Reputation de ce post
 
Super prise de conscience l'ami ! Lito

Explorateur du temps et de l'espace (mais seulement à l'intérieur de ma tête, j'aime pas faire ma valise smile )

Hors ligne

 

Bkk2012 
Psycho junior
France
621
Inscrit le 29 Jun 2020
223 messages
Blogs
Slt morty:) très intéressant comme discution (sinon moi aussi j'adore cette série sous lsd c'est le pied total..)
Enfin bref pour revenir au sujet moi quasiment a chaque prise de lsd je fais une sorte de bad trip !
Je m'explique : il y as toujours un moment dans mon trip passé les 100ug ou je suis confronté a la noirceur de mon âme et plus généralement a la noirceur de ce monde , toujours un moment de grande tristesse et de solitude jusqu'à ce que les effets du lsd s'estompent et la je retrouve la joie car  je  me sens chanceux d'être revenue indemne de cette descente aux ténèbres !
Avec le lsd je sonde  les coté les plus sombres de moi et sa peut paraître fou mais j'adore cette forme d'ascenseur émotionnel !
il y a que le lsd comme drogue qui arrive a me faire aimer des moments de tristesse et d'angoisse de grande remise en question ect  , après je sais pas si on peut vraiment appeler sa des bad trip... mais moi je les kiff vraiment ces moments de grande peur et de pur folie mélancolique smile
Donc non personnellement je trouve  pas que mes bad trip sois négatif:)
meme si sa engendre vraiment chez moi un gros sentiment de négativité thinking
Paradoxale surement mais le LSD a cette fa cheuse manie a me mettre face a tout plein de paradoxe drogue-peace

Dernière modification par Bkk2012 (21 novembre 2020 à  00:20)


Plus sa vie est infâme, plus l'homme y tient ; elle est alors une protestation, une vengeance de tous les instants.

Hors ligne

 

marcel23 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 10 Nov 2020
13 messages
Comme le dit cobe, il y a plusieurs expériences de "bad trip".
La plupart du temps, de mon expérience,  c'est juste que t'es bien dans ton trip, un sentiment de plénitude  et en un clignement de cil , tout se dégrade et devient inquiétant. Ce qui peut mener à une crise d'angoisse irrationnelle suivant le mental, le conditions de la prise, les personnes autour, ou l'absence de personnes si tu consommes seul et surtout l'expérience!

Mais tu en reviendras avec l'impression d'avoir appris un truc sur toi-même ou sur la vie, et le sentiment d'avoir compris/dépassé quelque chose d'abstrait mais bien réel (pour toi tout du moins)

Tu peux aussi ne pas savoir lâcher prise si la montée est bien forte et te retrouver très angoissé avec des spasmes vomitifs, bouffées de chaleurs, vacillements, bref  pas bien dans la 1ere heure qui suit la prise. Mais un fois que c’est passé, tu trip de ouf pendant X heures et c'est ça qui est bon.

Au delà de ça, dans certains cas particulier, une prise de LSD peut révéler une fragilité psy, des pathologies plus ou moins marquées peuvent ressortir, schizophrénie, bipolarité, tendance maniaco-dépressive..etc..
Je pense que le "bad trip" en soi n'est qu'un facteur dans ce cas là.

Enfin, il y a le "vrai" bad trip. Celui ou tu douille pendant des heures et qui te reprogramme le cerveau. J'en ai fait un quand j’étais mineur, je ne me souviens plus très bien(en vrai c'est faux, mais je pas a y repenser, c'est verrouillé dans mon cerveau, comme un choc post-trauma).
Je suis resté plusieurs mois "perché" .

c’est un soir en tapant un bong avec mes potes comme chaque soir que je suis ressorti de ma perche d'un coup comme d'un rêve et que j'ai pris ma claque.
J’étais resté des mois complètement à l’ouest, je bavais, j'avais du mal à m'exprimer (l’impression que ça va trop vite dans le cerveau et que communiquer avec des mots faisait entonnoir), pas assez rapide. Du coup, je faisais de morceaux de phrases, je bégayait. Je répondais aux gens plusieurs secondes ou minutes après, complètement décalé. J'oubliai de manger, de boire, ma famille m'avait fait rentrer en clinique pour malnutrition pendant 15 jours parce que j'avais perdu 15 kilos. J'etais rachitique et complètement chéper. Maintenant ça me faire "rire", c'est il y a 23 ans, mais en vrai j'ai eu de la chance de débloquer comme ça d'un coup.

D'autres personnes que je connaissais sont elles restés perchés.

Hors ligne

 

Sixteensix 
Nouveau Psycho
France
900
Inscrit le 25 Jan 2020
176 messages
Blogs

Bkk2012 a écrit

Slt morty:) très intéressant comme discution (sinon moi aussi j'adore cette série sous lsd c'est le pied total..)
Enfin bref pour revenir au sujet moi quasiment a chaque prise de lsd je fais une sorte de bad trip !
Je m'explique : il y as toujours un moment dans mon trip passé les 100ug ou je suis confronté a la noirceur de mon âme et plus généralement a la noirceur de ce monde , toujours un moment de grande tristesse et de solitude jusqu'à ce que les effets du lsd s'estompent et la je retrouve la joie car  je  me sens chanceux d'être revenue indemne de cette descente aux ténèbres !
Avec le lsd je sonde  les coté les plus sombres de moi et sa peut paraître fou mais j'adore cette forme d'ascenseur émotionnel !
il y a que le lsd comme drogue qui arrive a me faire aimer des moments de tristesse et d'angoisse de grande remise en question ect  , après je sais pas si on peut vraiment appeler sa des bad trip... mais moi je les kiff vraiment ces moments de grande peur et de pur folie mélancolique smile
Donc non personnellement je trouve  pas que mes bad trip sois négatif:)
meme si sa engendre vraiment chez moi un gros sentiment de négativité thinking
Paradoxale surement mais le LSD a cette fa cheuse manie a me mettre face a tout plein de paradoxe drogue-peace

Ce que tu dis là rejoint un ancien message que j’ai posté sur le topic d’une autre personne afin d’exposer mon « point de vue » sur cette drogue ainsi que mes appréhensions, je le copie-colle :

« Ça me tente moyennement parce que ces substances travaillent les strates de l’inconscient, en d’autres termes ce qui est enfoui en nous, bonnes ou mauvaises choses confondues, alors l’idée de voir ressortir certaines de ces choses vers mon conscient ne me branche pas, sachant la manière étrange dont elles sont succeptibles de ressortir justement... c'est ça qui me fait peur.
J'ai déjà eu des expériences de ce type sans avoir eu besoin de consommer de drogues, je suis une personne assez branchée occultisme ».

PS : hier je t’ai parlé de Carl Jung, on voit tout de suite que nos visions et ressentis convergent et s’inspirent peut-être indirectement de lui. wink

Dernière modification par Sixteensix (22 novembre 2020 à  04:27)


Si tu regardes trop longtemps au fond d'un abîme, l'abîme, lui aussi, regarde en toi.

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
3600
Inscrit le 07 May 2018
1542 messages
Blogs

Cub3000 a écrit

Coucou Janis, je ne sais pas si tu as vu la publication commune du RESPADD et de la Société Psychédélique Française (qui est en soi une petite révolution dans le petit landerneau de l'addicto smile ), ce sujet est abordé, et justement la conclusion de diverses études semble être que les "bad trips" ont une utilité thérapeutique, notamment dans le dépassement de vieux traumas récalcitrants.
D'expérience, je dirais qu'il m'est arrivé fréquemment de me trouver dans des situations inconfortables, angoissantes, sous psychédéliques, mais que ça a eu un impact positif sur le long terme. Je trouve le même bénéfice dans les bad trips sous cannabis, même s'ils ne sont pas de la même intensité (quoique...). C'est extrêmement déplaisant sur le moment mais après coup on prend souvent conscience d'avoir affronté et dépassé une peur irrationnelle, un blocage, et ça fait du bien. On se sent souvent plus assuré, plus fort ensuite.
Tout récemment, j'ai eu un passage un peu hardcore pendant un trip sous psilocybes, durant lequel j'ai éprouvé la sensation que mon corps se transformait en une matière proche de l'humus ou du bois pourri, un truc mort en tout cas. C'était assez flippant. Le fait de savoir que le "bad trip" n'était pas inutile, et que cette notion même n'était pas un absolu en soi, m'a énormément aidé à traverser cette phase sans paniquer, pour parvenir à la sensation de renaissance, de régénération qui m'attendait juste après, et que je n'aurais pas atteinte sans accepter de traverser un moment éprouvant.

La SP de Lyon propose d'ailleurs une conférence sur le sujet ce mardi 24/11/20, à suivre sur Youtube...Ci dessous le lien de l'event Facebook, où sera donné l'URL pour la suivre wink

Les "bad trips" : une perspective historique et nuancée"

Coucou,

Oui j'avais vu l'article dans la Lettre du RESPADD par contre merci pour le lien vers la conf du 24!!

Bises
Janis


J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

Mortythetraveler 
Nouveau Psycho
France
600
Inscrit le 08 Nov 2019
74 messages

Bkk2012 a écrit

Slt morty:) très intéressant comme discution (sinon moi aussi j'adore cette série sous lsd c'est le pied total..)
Enfin bref pour revenir au sujet moi quasiment a chaque prise de lsd je fais une sorte de bad trip !
Je m'explique : il y as toujours un moment dans mon trip passé les 100ug ou je suis confronté a la noirceur de mon âme et plus généralement a la noirceur de ce monde , toujours un moment de grande tristesse et de solitude jusqu'à ce que les effets du lsd s'estompent et la je retrouve la joie car  je  me sens chanceux d'être revenue indemne de cette descente aux ténèbres !
Avec le lsd je sonde  les coté les plus sombres de moi et sa peut paraître fou mais j'adore cette forme d'ascenseur émotionnel !
il y a que le lsd comme drogue qui arrive a me faire aimer des moments de tristesse et d'angoisse de grande remise en question ect  , après je sais pas si on peut vraiment appeler sa des bad trip... mais moi je les kiff vraiment ces moments de grande peur et de pur folie mélancolique smile
Donc non personnellement je trouve  pas que mes bad trip sois négatif:)
meme si sa engendre vraiment chez moi un gros sentiment de négativité thinking
Paradoxale surement mais le LSD a cette fa cheuse manie a me mettre face a tout plein de paradoxe drogue-peace

On a conclus à plusieurs reprises avec des potes (à chaque fois un groupe différent) que Rick et Morty avait pratiquement été fait pour tripper dessus ahah. J'aimerais tellement interviewer les réalisateurs (il me semble qu'un des deux est décédé cependant) et les confronter à la question du lsd.
Sinon, je ne pense pas que ce que tu rapportes soit des bad trips mais plus du questionnement sur ta vie, de l'introspection assez poussée.
Oh et les psychédéliques et les paradoxes sont pour moi aussi presque deux synonymes ahah. En tout cas tu m'as presque donné l'envie de tripper avec toi, tu sembles avoir une conception de la chose assez similaire à la mienne smile


Explorateur du temps et de l'espace (mais seulement à l'intérieur de ma tête, j'aime pas faire ma valise smile )

Hors ligne

 

Macroscopie 
Voyageur du temps
200
Inscrit le 26 Apr 2018
491 messages
Blogs
Pour ma part le seul badtrip que j’ai fait sous champignons (2,5g) pour ma première fois avec un psyché en 2011, psychose et tout ltralala bah ça m’a juste énormément aidé à l’époque, pour la discussion surtout. Y’a qu’à voir, presque 10 ans après j’en consomme toujours et le travail de fond est bien la. wink

Hors ligne

 

Bkk2012 
Psycho junior
France
621
Inscrit le 29 Jun 2020
223 messages
Blogs
Slt mortythetraveler alor c'est notoriété publique que rick et morty est fait sous aspiration/influence  de psychédélique ! https://m.youtube.com/watch?feature=you … sFAkvLdH4g

Sinon Merci de vouloir presque triper avec moi je le prend comme un compliment ! smile
Mais sa doit etre une expérience assez etrange de trip avec un inconnu non ? qui/tu a déjà test ?

Dernière modification par Bkk2012 (23 novembre 2020 à  17:00)


Plus sa vie est infâme, plus l'homme y tient ; elle est alors une protestation, une vengeance de tous les instants.

Hors ligne

 

marcel23 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 10 Nov 2020
13 messages
Perso, je me suis retrouvé seul en tekos plusieurs fois, soit parce que mes potes voulaient partir et moi pas, soit parce que j’étais venu avec des randoms en stop.
Prendre des prods avec des inconnus, surtout quand t'es chargé et que tu fournis/troque peut rendre un peu parano. Dans le sens ou tu sais pas si les mecs vont pas te braco ou je sais pas quoi..
Pour moi , ça s’est plutôt bien passé, j'ai même tissé un lien fort avec certaines rencontres de ce type, genre comme si on avait fait la guerre ensemble.
Avec le temps, il s'est avéré que la plupart des personnes avec qui ça avait matché sous LSD, bien qu'on soit restés en contact par la suite, on avait pas du tout le même délire et on a fini par se perdre de vue.
Mais j'ai quand même quelques personnes , que bien qu'on ne se voit plus souvent, on est resté lié à la vie à la mort.
Même si on se capte une fois tous les  5 ans, on repart comme si on s’était pas vu depuis 2 jours. De vrais frères..alors qu'on ne se connaissait ni d’Eve ni d’Adam avant de se percher ensemble.

pour l'anecdote: une fois j'ai fais une soirée autour de Marseille ou j'ai fini seul et chargé et ou je me suis fait spotted par des racailleux qui étaient venu pour carotter et racketter les fêtards.

J'avais des taz, ForYou/4U à cette soirée. Le truc de ouf, c'est que 2 de ces racailleux que j'avais servi plusieurs fois dans la nuit sont venu m'avertir parce que ils avaient trop kiffé le produit et qu’ils m'avaient apparemment pris en "affection".

J’étais minot à l'époque, seulement 17 ans.
J'ai vérifié par moi-même, et il y avais bien un groupe de personnes en BM lacoste TN machin qui filtraient les gens qui repartaient.
du coup j'ai pris le risque de monter en bagnole avec ces 2 mecs, j'en connaissais un vite fait, le passager. Je me suis planqué au sol à l'arrière de la bagnole et on est passé sans soucis, vu qu'ils se connaissaient.
On roule quelques minutes en foret et le conducteur s’arrête.

Il me dit: t'es tout seul on est loin de tout, qu'est ce qui m’empêche de te braquer et de te foutre dehors. (Le bâtard)
Je lui dit que je lui file 10 bonbons si il me ramène chez mon pote et pour la protection.
Visiblement ça marche, ils en reprennent direct 1 chacun, je fais style j'en prend un aussi, mais je le range dans le pochon. Je veux rester un minimum alerte vu la situation.

Après ça, ils sont en montée de MDMa, l’atmosphère se détend, limite c’est moi qui prend le volant sur les derniers km alors que j'ai pas le permis vu que le gars conduit comme dans GTA et on manque de se planter plusieurs fois.
au final, on arrive chez le poto au petit matin.
Et là, surprise. Ce parents sont absents,  il 'y a 15 mecs chez lui, ils sont tous en recherche de prods, je fais tourner les 4U et bim on repart en after.
Et là , la roue tourne. il semblerait que le conducteur avait carotté mon pote quelque temps avant .
On est chez lui avec 15 potes et les racailleux se retrouvent en position d'infériorité et complémentent déchiré au md.
Par respect, je me remet 20 4U sur la table pour atténuer les tensions.
Et on a passé une super journée mdr. Les racailleux avaient pris genre 10 bonbons, ils étaient pas habitués..
y'en avait un qui s’était mis une couverture sur la tete et qui faisait une prière dans le jardin du pote. L'autre venait régulièrement saluer tout le monde, nous dire qu'on était des bons, gratter la bise et le serrage de main toute les 10 minutes.
On s’est vraiment amusé, j’étais plié toute la journée perso xD
Et tout c’est bien passé finalement, bien que j'ai perdu mon bénéf pour le coup mdr.

Bon je parle de ça , c’était en 1998.. je sais pas si ça passerait aussi crème de nos jours mais j'ai bon espoir..
Reputation de ce post
 
Sympa l'anecdote, j'ai kiffé :D /Clepw
 
Sympa en effet l'anecdote, on apprécie :D / L'Apoticaire

Hors ligne

 

Cub3000 
Adhérent PsychoACTIF
4200
Inscrit le 06 Feb 2019
276 messages
Blogs

...and we got to get ourselves back to the garden.

Hors ligne

 

Nitupzar 
Nouveau Psycho
France
200
Inscrit le 03 Aug 2020
86 messages
Je pense que la notion de bad trip a une part non négligeable de subjectivité et c'est sûrement assez logique car tout le monde ne réagit pas aux situations de la même façon et nous n'avons pas tous les mêmes background, les mêmes terreaux plus ou moins fertiles à de mauvaises expériences.

Perso, je n'ai jamais eu de vrai bad trip. Par contre il arrive assez souvent que mes trips aient des phases très fun voire carrément nirvanesques, mais parfois aussi plus dark dans la même session. C'est d'ailleurs quelque chose que je "recherche" en partie car je prends du LSD pour apprendre des choses sur moi, éventuellement apprendre/affronter des choses dans mon subconscient qui se voient révélées par le produit.

Après c'est sûr que selon les personnes on peut plus ou moins bien réagir face à ça et selon le contexte aussi selon que ça arrive à la cool à la maison ou en extérieur au milieu d'inconnus par ex. La manière de digérer l'expérience a aussi un impact je pense et du coup avec plus globalement l'approche qu'on a de la prise du produit.

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » LSD 25
  •  » Trouvez-vous le bad trip toujours négatif?

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Prod (seul) pendant le confinement ?
    Il y a 2jCommentaire de Syam (81 réponses)
     Appel à témoignage 
    Etude Psychoactif/Psychonaut/Université de Paris sur l'expérience...
    Il y a 9jCommentaire de pierre (16 réponses)
     Appel à témoignage 
    Appel à témoignages : amende forfaitaire
    Il y a 2jCommentaire de Junon (22 réponses)
     Forum UP ! 
    Usage oral/Gobber - Recette
    Il y a 23hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Première fois - Gérer sa première fois
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Anthony59000 dans [Morphine (Skenan, Mos...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Amanite tue-mouche - Amanite aspect et odeur étrange
    Il y a 15mnCommentaire de Zyklon46 dans [Enthéogènes...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Étizolam - Intéractions et usage au travail?
    Il y a 18mnCommentaire de Morning Glory dans [Médicaments psychotro...]
    (4 réponses)
     Forum 
    TDAH - Commande sur un site louche
    Il y a 24mnCommentaire de Zazou2A dans [Méthylphénidate (Rita...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Demie du valium avec la cocaine
    Il y a 36mnCommentaire de Zazou2A dans [Cocaïne-Crack...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Stockage & conservation - Petite question !
    Il y a 41mnCommentaire de Littleboy dans [Cocaïne-Crack...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Blogs - Appel à témoignages
    Il y a 1hCommentaire de Mammon Tobin dans [Utilisation du site P...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Livraison - Demande d’autorisation pour recevoir une lettre
    Il y a 1hCommentaire de GinGon dans [Anonymat et sécurité...]
    (2 réponses)
     Blog 
    Terrien en détresse
    Il y a 50mnCommentaire de Adalana dans le blog de Thelma
    (4 commentaires)
     Blog 
    Vivre
    Il y a 58mn
    1
    Commentaire de Adalana dans le blog de kris68
    (1 commentaires)
     Blog 
    Des jours avec, des jours sans (opiacés)
    Il y a 20h
    2
    Commentaire de cependant dans le blog de cependant
    (9 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 17:29
     PsychoWIKI 
    CBD (Cannabidiol), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    MementoMori, Wohak, Alouqa, diphylleia, Dragonflyy nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Présentation 2020
    par GrosDodoZepam, le 26 Nov 2020
    Bonsoir à toute l'équipe et à ses membres ! C'est avec un grand plaisir que je rejoins cette belle communauté, qui s'est avérée précieuse et très utile concernant mes consommations. En effet, lorsque j'ai expérimenté mes premières soirées sous l'emprise d'un quelconque produit, ou lorsq...[Lire la suite]
     Présentation, 25 ans d'alcool
    par plotchiplocth, le 24 Nov 2020
    Salut à toi et bienvenue sur PA.org. J'ai vu que tu avais aussi mis un petit mot dans la partie présentation, mais je prefere te repondre et t'accueillir ici, le contenu étant nettement plus conséquent et riche. Tout d'abord merci beaucoup pour le partage de ton témoignage détaillé, mis en...[Lire la suite]
     TripReport - Un premier voyage galactique sous Salvia
    par Globuleis, le 13 Nov 2020
    La Salvia est là, coincée et serrée dans la douille du bang. J’ai déjà la tête tournoyante de mes deux précédentes prises d’essai. Du haut de mes 18 ans, et de mon expérience encore fines des psychédéliques, la sauge divinatoire me préoccupait depuis déjà quelques temps, et me ques...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    :( ~MG dans [blog] Vivre
    (Il y a 46mn)
    Bien vu le coup du carnet, je l'ai fait moi aussi; "better safe than sorry" /MT dans [forum] Première prise de Bromazépam, effets, risque, redescente ?
    (Il y a 5h)
    Merci de ne pas qualifier ce BZD de"merde",ici on évite ce genre de jugement/MT dans [forum] Première prise de Bromazépam, effets, risque, redescente ?
    (Il y a 5h)
    On se fait une bouffe ? Tu ramènes le dessert dans [forum] Recette
    (Il y a 6h)
    J'approuve (Prescripteur) dans [forum] Codeine + xanax + cannabis
    (Il y a 8h)

    Pied de page des forums