Vaincre le craving sniff

Publié par ,
4660 vues, 10 réponses
avatar
Nick Drake
Loquito
Mexico
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 Jan 2021
327 messages
Salut à tous,

Je souhaite parler du craving de la cocaïne, notamment en sniff (car parait-il que le craving base est autrement plus intense).

J'ai toujours été un consommateur dit "modéré" malgré de petits excès au cours des sessions (occasionnelles). Pendant un temps consommant 2-3g en quelques heures, 1 jour ou 2 dans la semaine.

J'ai en ce moment une conso très régulière, ayant récemment été à 1g quotidien, je suis passé à 1g tous les 2 jours. Ce n'est pas une grosse progression, mais au moins histoire de laisser ses narines se détoxifier une petite journée (en mode légumes thé vert et bien être fume_une_joint )

Le problème c'est que j'ai du mal à passer au cap suivant : 1g tous les 3 jours. Car dès le lendemain soir d'une conso, le craving commence à revenir. Parfois même, dès la fin d'une session, je brave le couvre-feu pour me rendre à la cité et chopper un meug supplémentaire, étant resté sur ma faim après le dernier (je déteste quand ça me fait ça, avec l'aller-retour en voiture où tu penses qu'à ce putain de g).

Je souhaite en effet garder une conso, mais occasionnelle plutôt que semi-quotidienne comme actuellement. Et j'ai beaucoup de mal à gérer ce craving, même en sniff (à en écouter certains, heureusement que je base/IV pas). J'ai bien entendu la technique du changement d'environnement, mais c'est vraiment donné à peu de personnes de pouvoir le réaliser instantanément.

Je suis vraiment pas loin de me couler financièrement avec ça et j'ai besoin de trouver une solution, me permettant d'apprécier ma petite conso sans me dire, dès le gramme fini, "Putain j'irais bien m'en rechopper un, j'en ai pas eu assez ! Ah merde, c'est minuit ? Bon, j'irai demain, je peux pas rester comme ça !"

Il y a-t-il d'autres personnes ressentant un tel craving en sniff ? Comment gérez-vous cela ? Tombez-vous aussi dans le piège d'aller en racheter à l'arrivée de la descente ?(quasi instantanée après 1 meug expédié en 2h)

Dernière modification par Nick Drake (13 janvier 2021 à  20:56)


Hay music, hay flow

Hors ligne

 

avatar
Toxicobartos homme
Psycho junior
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Apr 2020
218 messages
Blogs
Salut Nick,

moi j'ai un petit truc pour le craving je te le dirais à la fin,

Etant consommateur de free base il y à10 ans et pas mal de sniff aussi, je te confirme que ce craving est affreux (il m'a fait à l'époque claquer 400€ pour du plâtre...).A l'époque j'étais désespéré. j'ai fumé jusqu'à 5g par jour et la le craving il apparait au bout de 1mn après la dernière pipe. Moi ce qui m'a sauvé c'est que je m'étais mis dans le rouge financièrement: plus de sous donc plus de Coke. Evidemment plus tu en prends, plus le craving sera difficile mais aux dosages que tu donne ça doit être supportable.

en suite 10 ans d'abstinence mais j'ai découvert le darknet il y a peu.....tu imagines la suite, sauf que la je me sens pas dépendant (à quatre grammes par semaines pendant trois mois puis 4G par mois.

Mon petit truc contre le craving n'est pas très RDR mais je te le dis quand même: pour une session (qu'elle soit d'une semaine, de deux jours ou de deux mois), je commence fort (4g par jour, puis je finis léger. lors de grandes pauses (un ou deux mois) le simple fait de me dire que j'en reprendrais, même si c'est dans plusieurs semaines, et bien ce sentient coupe tout craving, enfin chez moi

A essayer,

Prends soin de toi et donne des news,

Samuel
Reputation de ce post
 
expérience et conseils intéressants - Nick

"and I guess that I just don't know"

Hors ligne

 

avatar
Nick Drake
Loquito
Mexico
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 Jan 2021
327 messages
Très intéressant comme témoignage, je te remercie.

Je t'avoue que sur les dernières traces du gramme, le craving arrive relativement vite aussi (10-15mn tout au plus). Pourtant la qualité me semble bonne, mais je pense avoir développé une bonne tolérance au produit malgré les pauses (après l'épisode Centre America où j'expédiais 2-3g de fusée sur 6h max).

C'est assez supportable en effet, j'en suis pas à trembler de manque, mais les pensées sont là. Et il n'y a qu'un pas de la pensée à l'action, c'est bien ça le problème... Sachant que j'ai encore quelques économies, ça me ferait foutrement chier de tout mettre dans la poudre. Pourtant c'est ce que je fais en ce moment, en pleine recherche d'apprentissage/stage où c'est bien la galère mur

Je connais cette technique pour stopper le craving, mais perso je reporte l'achat au lendemain... Quand le four de la cité vient de fermer par exemple, pour évacuer la frustration sad . J'essaierai ça en pensant à un délai plus grand, mais j'ai peur que ça peine à diminuer cette frustration justement.

Dernière modification par Nick Drake (13 janvier 2021 à  22:59)


Hay music, hay flow

Hors ligne

 

avatar
Toxicobartos homme
Psycho junior
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Apr 2020
218 messages
Blogs

Nick Drake a écrit

Je connais cette technique pour stopper le craving, mais perso je reporte l'achat au lendemain... Quand le four de la cité vient de fermer par exemple, pour évacuer la frustration  . J'essaierai ça en pensant à un délai plus grand, mais j'ai peur que ça peine à diminuer cette frustration justement.

Salut Nick,

moi je n'ai pas ce problème car je vis à la campagne donc pas de plans et je commande sur le darknet, donc je suis limité avec mondpetit plafond carte de 350€ par semaine

portes toi bien

Dernière modification par Toxicobartos (14 janvier 2021 à  09:19)


"and I guess that I just don't know"

Hors ligne

 

avatar
filousky homme
Modérateur
France
champi vert73champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Dec 2008
11960 messages
Blogs
Je passe semer ma bonne parole, mais cela peut en aider quelques-uns. Il y a déjà une vingtaine d'années que j'ai fait une découverte sur moi-même.

Une dose assez forte de cannabis, si possible un dab de BHO, en plein craving  lui met un claque puissante et fait redescendre d'un seul coup sur un plateau où la raison peut prendre le dessus sur le désir. Ça soulage et pas qu'un peu.

Je l'ai expérimenté moi-même il y a très longtemps et ai été surpris. Depuis, j'ai publié sur Principes Actifs* quelques études et autres travaux réalisés sur ce thème du cannabis anti craving

Une étude française sur le sujet est nécessaire, mais les financements manquent.

Amicalement

Fil 

* j'ai mis le lien avec la catégorie de recherche sur cannabis en aide aux dépendances hard (opiacés, stimulants, alcool).

Dernière modification par filousky (15 janvier 2021 à  09:46)


Analysez vos drogues gratuitement et anonymement avec Psychoactif

Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

ChatonMiaou femme
Banni
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 17 Jan 2023
16 messages
Hello !

Je déterre ce message mais je me dis que cela peut peut-être aider ?

Je t’invite pour commencer à regarder mes messages précédemment postés. :)


Perso, je consomme uniquement de la C. (De temps en temps du speed, et encore, seulement celui de 2 amis, sinon je suis trop flippée ?). Aucun psychotropes ou autres.

Je me reconnais bcp ds ce que tu dis: mon plaisir à moi est de sniffer. Préparer ma trace, sortir ma paille etc. C’est tel que si je dois faire autrement (clef, sur la main ou le bout de l’ongle, je préfère refuser, je n’y vois aucun intérêt).

La C c’est très psy au final. J’ai trouvé un moyen de consommer moins, mais parce que je me connais et que j’ai la chance que ça fonctionne.

En gros, quand je recup, je sépare en 2 et je mélange avec du lactose en poudre. J’avais peur de consommer + mais comme le geste joue bcp, ça va.

Ca me permet de gérer le craving car quand je suis en plein dedans, alors que je sais pertinemment que c’est du gâchis (je dois dormir ou c’est la fin de la soirée, bref), et ben je prends uniquement du lactose.

Parfois 3-4 traces pour contenter presque « trop » mon besoin de sniffer.

Et ca fonctionne.

J’espère t’aider.

Hors ligne

 

avatar
Zarathoustra homme
Psycho sénior
France
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 27 May 2017
655 messages
Blogs
Le pouvoir psy de la coke est très intense, surtout qu'en il se déclenche, le cerveau est dans un fort désir très jouissif à savoir qu'un trait va le satisfaire, et ça bastonne à fond en terme d'obsession et confusion aussi.

J'ai stoppé le truc 18 mois car ça me rendait la vie difficile.

Après ça, j'y suis retourné mais même si parfois je sens le cerveau un peu obsédé (parle fait d'avoir la lettre dans la boite, envoyée par le DM), j'arrive à souffler.

Je me fais un ou 2g tous les deux mois, voire plus, selon la thune, en solo, mais je sais m'en passer.

Ce qui régule sera l'attente, quoique faible : je commande sur le DM et la lettre arrivera entre 3 et 5 jours. Donc ce met en route cette tension où quand j'ouvre la boîte au lettre, j'aurai une déception très vite dissipée ou la joie d'avoir le paquet.

Plus ce jeu avec un dealer, appel, attendre etc. C'est plus sain.

Mais encore aujourd'hui je perçois bien cette forte identité de la coke, soit une capacité à se rendre séductrice et intense.

Pour l'accoutumance, c'est évident, les grosses montées en sniff seront moins puissantes qu'autrefois. Les descentes avec une bonne coke plus gérables mais à aucun moment il n'y aura avec ce produit une descente géniale qui finira en un sommeil, elle est intrinsèque au stims d'ailleurs, après le délire : il faut subir un corps complètement surexcité, sauf à s'enfiler un truc pour dormir.


Mon avis (et en fonction aussi de potes qui avaient le même discours que toi) : revenir à une conso modérée est très difficile. Le truc qui fonctionne chez certains : un arrêt de plusieurs mois (et oui) et après à la rigueur une modération peu s'installer.

Mais à taper tous les jours, 2 jours, 3 jours, tu ne laisses aucune possibilité pour gérer quoique ce soit, c'est une "posologie" trop forte.

D'autres réussissent à espacer, Passant de 10g mois, puis 5 puis 2, puis les mois s'allongent.

Il y a une identité addictive à connaître sur soi-même aussi.

Si tu n'y arrives pas, consulte un psy, ou csapa, ils ont de bonnes méthodes, au moins pour sortir de la spirale de la chronicité.

Bon courage.

Passage d'une addiction à une autre... vers les 6 substances magiques en mode total émerveillement.

Hors ligne

 

Soso1234 homme
Nouveau Psycho
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 31 Jul 2022
56 messages

Zarathoustra a écrit

Mon avis (et en fonction aussi de potes qui avaient le même discours que toi) : revenir à une conso modérée est très difficile.

C'est mon avis également. perso le produit m'a amené à un endroit d'où il n'était pas possible de revenir au point de départ. Dit autrement c'est très compliqué de se refaire une virginité quand tu as dépassé un certain stade d'addiction.

Le point positif je trouve c'est qu'au bout d'un moment a reprendre, arreter, surconsommé, culpabiliser, et après une vrai grosse période de suspension, t'as vraiment plus le gout. Le produit te stress, devient source d'angoisse. Le lacher vraiment devient plus facile, mais faut du temps (un ou deux ans...)

Hors ligne

 

Soso1234 homme
Nouveau Psycho
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 31 Jul 2022
56 messages
Faut espacer, espacer, toujours plus et plus..

Hors ligne

 

MachinBizare homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Mar 2022
3 messages
1 mois et demi en hospit pour sevrage, des la sortie je retape.

Le craving, c'est clair que c'est compliqué. J'étais sous Valium (sevrage coke + alcool)

Le problème c'est que le valium j'aime trop ça et du coup je l'écrase (diazepam) pour le sniffer.

Des la sortie dhospit, premier occase, j ai pas résisté à taper de la C. Et du coup, même après un sevrage, je pensais pouvoir géré, mais non. Le craving agit pour moi, je ne me contrôle pas et des qu'il intervient et que j ai une possibilité de choper, même si je veux pas, je vais aller acheter.

Le craving c'est dur, c'est une énorme étape. Mais j ai l'impression que la C, quand on a pas mal consommé,  on en sort jamais... je dis ça peut-être parce que j ai rechuté,  la jdois être à un demi gr ce soir, mais putain j'aimerais pu du tout! (Avant j'étais à 2/3gr par jour, en snif uniquement)

C'est mon expérience à moi, je sais bien que pour d autre cest plus facile, que d autre prod sont encore pire.

Mais c'est dingue comment une drogue peut affecter nos décisions!!

Hors ligne

 

ChatonMiaou femme
Banni
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 17 Jan 2023
16 messages
Comme dit, si je peux aider, je vous invite à lire mes differents posts, sur gérer la descente et sur comment je coupe ma c pour en avoir + sans risquer +. Attention, ca fonctionne pour moi mais je garantie pas pr tout le monde.

Perso je consomme moins je trouve :)

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Craving - Le craving c'est dur
par L'astronaute, dernier post 08 septembre 2022 par L'astronaute
  77
logo Psychoactif
[ Forum ] Craving
par Yeswecan, dernier post 31 août 2018 par Bootspoppers
  4
logo Psychoactif
[ Forum ] Craving - Le craving
par Modjo, dernier post 20 mars 2015 par noiado
  9
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Cocaine, effets, risques, témoignages
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Les outils pour le sniff a moindre risque

Pied de page des forums