Peut-on prendre du Naloxone à chaque consommation d'héroine dans le but de prévenir / PsychoACTIF

Peut-on prendre du Naloxone à chaque consommation d'héroine dans le but de prévenir

Publié par ,
1698 vues, 6 réponses
Sertralino 
Nouveau Psycho
France
300
Inscrit le 24 Feb 2020
50 messages
Bonjour, en gros mon problème c'est que lorsque je consomme de l'héroine, après la période d'euphorie, lorsque je suis dans le moment ou ça redescend et que je commence à piquer du nez sevère, j'ai toujours une sorte de parano d'être en train de faire une overdose, limite j'ai peur de m'endormir car je sens que je respire moins, du coup je voulais savoir si le nolaxone ( que j'ai jamais eu à utiliser pour le moment ) pouvait être utilisé régulièrement voir à chaque prise, lorsque je souhaite que l'effet disparaisse ?

Hors ligne

 

Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer
France
1700
Inscrit le 15 Oct 2015
4014 messages
Blogs
Yop,

Non absolument pas, la naloxone ne doit être utilisée qu’en cas d’OD car elle va déloger l’héroïne très brusquement des récepteurs, et si cela permet de contrer une OD, c’est aussi synonyme d’un réveil dans un état de manque particulièrement hard.

De plus, l’effet de la naloxone étant très court, quand il se finis l’héroïne ira de toute façon reprendre sa place sur les récepteurs, c’est pour cela qu’en plus de la naloxone il est important en cas d’OD de prévenir les secours, pour qu’une fois l’effet passer il puisse y avoir une surveillance médicale pour être sûr que ça ne recommence pas

Si ça peut te rassurer, une OD par depression respiratoire, ça va aussi avec une somnolence extrême, on a absolument pas conscience de ce qu’il se passe, généralement on est complètement endormis
Donc je pense que cette peur de l’arrêt respiratoire est plus lié à la parano qu’autre chose, encore plus vu que tu précise « une fois l’euphorie passé »
Hors c’est justement au moment du pic d’effet que le risque est le plus grand, il va ensuite baisser petit à petit

Néanmoins, si ça te le fait à chaque fois, peut être qu’il faudrait que tu essayes de diminuer les dosages, pour éviter d’avoir à te prendre la tête avec ca, ce qui j’imagine doit un peu gâcher le trip

Dans tout les cas, surtout ne pas avoir le réflexe de se tourner vers les benzo ou encore l’alcool pour gérer ce stress, ces associations entre plusieurs dépresseurs du SNC augmentent très largement le risque d’arrêt respiratoire.

Mais clairement, NON, la naloxone ne peut pas servir à marquer la fin de ta session, et de consommer n’importe comment, dès lors que tu es physiquement dépendant aux opi, il ne doit être utilisé uniquement en cas de surdosage, sinon il risque d’entraîner bien plus de soucis qu’il n’apportera de solution

drogue-peace

Zaz

Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

Sertralino 
Nouveau Psycho
France
300
Inscrit le 24 Feb 2020
50 messages

Zazou2A a écrit

Yop,

Non absolument pas, la naloxone ne doit être utilisée qu’en cas d’OD car elle va déloger l’héroïne très brusquement des récepteurs, et si cela permet de contrer une OD, c’est aussi synonyme d’un réveil dans un état de manque particulièrement hard.

De plus, l’effet de la naloxone étant très court, quand il se finis l’héroïne ira de toute façon reprendre sa place sur les récepteurs, c’est pour cela qu’en plus de la naloxone il est important en cas d’OD de prévenir les secours, pour qu’une fois l’effet passer il puisse y avoir une surveillance médicale pour être sûr que ça ne recommence pas

Si ça peut te rassurer, une OD par depression respiratoire, ça va aussi avec une somnolence extrême, on a absolument pas conscience de ce qu’il se passe, généralement on est complètement endormis
Donc je pense que cette peur de l’arrêt respiratoire est plus lié à la parano qu’autre chose, encore plus vu que tu précise « une fois l’euphorie passé »
Hors c’est justement au moment du pic d’effet que le risque est le plus grand, il va ensuite baisser petit à petit

Néanmoins, si ça te le fait à chaque fois, peut être qu’il faudrait que tu essayes de diminuer les dosages, pour éviter d’avoir à te prendre la tête avec ca, ce qui j’imagine doit un peu gâcher le trip

Dans tout les cas, surtout ne pas avoir le réflexe de se tourner vers les benzo ou encore l’alcool pour gérer ce stress, ces associations entre plusieurs dépresseurs du SNC augmentent très largement le risque d’arrêt respiratoire.

Mais clairement, NON, la naloxone ne peut pas servir à marquer la fin de ta session, et de consommer n’importe comment, dès lors que tu es physiquement dépendant aux opi, il ne doit être utilisé uniquement en cas de surdosage, sinon il risque d’entraîner bien plus de soucis qu’il n’apportera de solution

drogue-peace

Zaz

Putain merde, ouais mais j'ai pas "envie" de baisser les dose, déjà je prend des petites doses je trouve, soit ma came est monstrueuse soit je suis très sensible à la molécule mais j'ai pas l'impression d'exagerer dans les doses au contraire.

Donc si je pique du nez severe que genre je m'endors toutes les 10 minute pendant 30 seconde, mais que le pic d'euphorie est plus ou moins passé et que je suis toujours conscient le risque de depression respiratoire est faible ?

Je me doute que ya une part de parano mais vraiment j'ai l'impression que mon coeur bat vraiment peu et que je respire moins " automatiquement " même si j'ai pas de problème à respirer si je le "choisi" ... je sais pas trop comment expliquer cette sensation.

Du coup non evidemment pas de Benzo et autre dépresseur en revanche est-ce que prendre un stimulant en petite quantité dans ce cas peut être une solution ? pas forcément de la cocaine etc mais par exemple simplement une bonne dose de caféine style redbull ou autre ?

Hors ligne

 

Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer
France
1700
Inscrit le 15 Oct 2015
4014 messages
Blogs
Re,

Ça dépends forcément du temps que tu considère comme étant le pic euphorique, mais généralement, c’est entre la prise, et l’heure et demie qui suit que le risque est le plus élevé en effet
Il ne devient pas forcément nul ensuite pour autant, mais il est moins fort

Les overdoses auxquelles j ai pu assister, la personne n’avait absolument aucune conscience d’un éventuel problème respiratoire, puisqu’elle était d’une complètement déf, mais surtout dans un état de somnolence extrême, déjà très difficile à réveiller, et ne répondant plus au stimulis

Mais la came a un effet de ralentisseurs sur la respiration, et c’est sur qu’en s’endormant il est possible « d’oublier » de respirer, et si éveillé on peut de suite s’en rendre compte, si on dort c’est un peu différent.

Après il y a une différence entre piquer du nez en respirant un peu plus longtemps ou « arrêter de respirer 10secondes » puis recommencer si on le choisis, on est quand même à 2 stades bien différents d’un éventuel surdosage

A partir du moment où le rythme descend en dessous d’une dizaine de respirations par minutes, il y’a de quoi s’inquiéter
Mais piquer du nez, et de réveiller un peu d’un coup, et ça plusieurs fois, c’est très commun, surtout qu’en on est encore au début des consommation, ou que l’on a une tolérance encore basse

Malgré tout, une somnolence trop forte et incontrôlable, doit quand même t’alerter sur le fait que tu commences à approcher les limites de ce que ton corps peut encaisser.
Dans quel mesure ta réaction est objective, ou plutôt une légère parano, ça il n y’a que toi qui peut le savoir, et si tu ne veux pas ajuster tes dosages à la baisse, il faudrait au moins éviter de consommer en étant seul si tu penses qu’il y a un risque d’arrêt respiratoire.

Dans tout les cas, la naloxone est le produit qu’il faut prendre en cas de surdosage, mais il sera dans 99% des cas administrer par un tiers, car en OD d’opi, on n’est plus conscient, encore moins capable de relativiser soit même sur sa situation et s’auto administrer le narcan

Mais ce n’est encore une fois pas une molécule qui peut être consommer pour « stopper » le trip ou la session en dehors de ce cas là
L’état de manque dans lequel on se réveil après un shoot de naloxone, n’est pas anodin, en plus d’être particulièrement désagréable, donc ça n’est clairement pas une solution

Comme je te disais, si objectivement tu estimes que ton rythme respi est trop bas, ou qu’il est possible que tu oublie de respirer si tu t’endors, mais que malgré cela tu ne veux pas ajuster tes dosages à la baisse, je n peux que te conseiller d’éviter de consommer seul, de manière à avoir quelqu’un qui pourra surveiller, et en cas de surdose te donner de la naloxone.

Mais assez souvent cette « peur » quand elle est répété et reviens à chaque session, alors qu’on est encore éveillé; et largement en état de bouger, réfléchir etc
Est souvent plus lié à une petit parano qu’autre chose
Si ça reste incontrôlable, le mieux est d’attendre avant d’aller te coucher (pareil en cas d’OD, on ne décide pas de s’endormir ou non, d’aller se coucher, l’endormissement est incontrôlable, et le réveil très difficile à obtenir), prendre l’air, te mettre à la fenêtre, et laisser un peu les effets retomber, ensuite au lit.

Le problème d’un stimulant, même leger, c’est que certe il pourra masqué certains effets de surdose, mais il ne les annule pas, ce sera surtout ta perception que tu en as qui pourra être modifier, ce qui peut donner une fausse impression de sûreté, alors que généralement les effets seront moins longs que ceux de l’héro, et quand il retomberont tu pourrais être surpris par une surdose que tu aurais normalement pu un minimum anticiper, et pas la
Puis c’est un coup à enclencher le cercle vicieux: stress dû à l’héro -> stim-> hero pour calmer l’effet, le craving, ou juste réussir à se poser, donc augmentation du dosage et du stress etc

Mais dans tout les cas, si un jour tu es amené à utiliser la naloxone, et je nte le souhaite pas, tu comprendras vite que si c’est presque miraculeux d’efficacité en cas d’OD, ce n’est absolument pas fait pour marquer la fin d’une session « juste » un peu chargée.

Mais encore une fois, c’est toi le mieux placer pour savoir si il y a un risque réel, ou si c’est juste une petite parano lié à tes conso, éventuellement booster par la caféine que peut contenir le brown; et s’il s’avère que le risque est selon toi réel, ça devrait suffire à te convaincre à un peu moins doser
Ce serait quand même dommage de se taper une OD, en ayant été conscient qu’on jouait très largement avec le feu, mais sans avoir voulu s’éloigner un peu des flammes parce qu’on voulait être un peu « plus def »
En sachant que si c’est le cas, même avec un peu moins, tu es largement assez defoncer en théorie ^^

Maintenant tu es seul maître à bord dans tout les cas, mais la réponse à la question première reste Non, la naloxone ne peut pas servir à chaque fois que tu consommes pour gérer tes fins d sessions

drogue-peace

Zaz

Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

Sertralino 
Nouveau Psycho
France
300
Inscrit le 24 Feb 2020
50 messages

Zazou2A a écrit

Re,

Ça dépends forcément du temps que tu considère comme étant le pic euphorique, mais généralement, c’est entre la prise, et l’heure et demie qui suit que le risque est le plus élevé en effet
Il ne devient pas forcément nul ensuite pour autant, mais il est moins fort

Les overdoses auxquelles j ai pu assister, la personne n’avait absolument aucune conscience d’un éventuel problème respiratoire, puisqu’elle était d’une complètement déf, mais surtout dans un état de somnolence extrême, déjà très difficile à réveiller, et ne répondant plus au stimulis

Mais la came a un effet de ralentisseurs sur la respiration, et c’est sur qu’en s’endormant il est possible « d’oublier » de respirer, et si éveillé on peut de suite s’en rendre compte, si on dort c’est un peu différent.

Après il y a une différence entre piquer du nez en respirant un peu plus longtemps ou « arrêter de respirer 10secondes » puis recommencer si on le choisis, on est quand même à 2 stades bien différents d’un éventuel surdosage

A partir du moment où le rythme descend en dessous d’une dizaine de respirations par minutes, il y’a de quoi s’inquiéter
Mais piquer du nez, et de réveiller un peu d’un coup, et ça plusieurs fois, c’est très commun, surtout qu’en on est encore au début des consommation, ou que l’on a une tolérance encore basse

Malgré tout, une somnolence trop forte et incontrôlable, doit quand même t’alerter sur le fait que tu commences à approcher les limites de ce que ton corps peut encaisser.
Dans quel mesure ta réaction est objective, ou plutôt une légère parano, ça il n y’a que toi qui peut le savoir, et si tu ne veux pas ajuster tes dosages à la baisse, il faudrait au moins éviter de consommer en étant seul si tu penses qu’il y a un risque d’arrêt respiratoire.

Dans tout les cas, la naloxone est le produit qu’il faut prendre en cas de surdosage, mais il sera dans 99% des cas administrer par un tiers, car en OD d’opi, on n’est plus conscient, encore moins capable de relativiser soit même sur sa situation et s’auto administrer le narcan

Mais ce n’est encore une fois pas une molécule qui peut être consommer pour « stopper » le trip ou la session en dehors de ce cas là
L’état de manque dans lequel on se réveil après un shoot de naloxone, n’est pas anodin, en plus d’être particulièrement désagréable, donc ça n’est clairement pas une solution

Comme je te disais, si objectivement tu estimes que ton rythme respi est trop bas, ou qu’il est possible que tu oublie de respirer si tu t’endors, mais que malgré cela tu ne veux pas ajuster tes dosages à la baisse, je n peux que te conseiller d’éviter de consommer seul, de manière à avoir quelqu’un qui pourra surveiller, et en cas de surdose te donner de la naloxone.

Mais assez souvent cette « peur » quand elle est répété et reviens à chaque session, alors qu’on est encore éveillé; et largement en état de bouger, réfléchir etc
Est souvent plus lié à une petit parano qu’autre chose
Si ça reste incontrôlable, le mieux est d’attendre avant d’aller te coucher (pareil en cas d’OD, on ne décide pas de s’endormir ou non, d’aller se coucher, l’endormissement est incontrôlable, et le réveil très difficile à obtenir), prendre l’air, te mettre à la fenêtre, et laisser un peu les effets retomber, ensuite au lit.

Le problème d’un stimulant, même leger, c’est que certe il pourra masqué certains effets de surdose, mais il ne les annule pas, ce sera surtout ta perception que tu en as qui pourra être modifier, ce qui peut donner une fausse impression de sûreté, alors que généralement les effets seront moins longs que ceux de l’héro, et quand il retomberont tu pourrais être surpris par une surdose que tu aurais normalement pu un minimum anticiper, et pas la
Puis c’est un coup à enclencher le cercle vicieux: stress dû à l’héro -> stim-> hero pour calmer l’effet, le craving, ou juste réussir à se poser, donc augmentation du dosage et du stress etc

Mais dans tout les cas, si un jour tu es amené à utiliser la naloxone, et je nte le souhaite pas, tu comprendras vite que si c’est presque miraculeux d’efficacité en cas d’OD, ce n’est absolument pas fait pour marquer la fin d’une session « juste » un peu chargée.

Mais encore une fois, c’est toi le mieux placer pour savoir si il y a un risque réel, ou si c’est juste une petite parano lié à tes conso, éventuellement booster par la caféine que peut contenir le brown; et s’il s’avère que le risque est selon toi réel, ça devrait suffire à te convaincre à un peu moins doser
Ce serait quand même dommage de se taper une OD, en ayant été conscient qu’on jouait très largement avec le feu, mais sans avoir voulu s’éloigner un peu des flammes parce qu’on voulait être un peu « plus def »
En sachant que si c’est le cas, même avec un peu moins, tu es largement assez defoncer en théorie ^^

Maintenant tu es seul maître à bord dans tout les cas, mais la réponse à la question première reste Non, la naloxone ne peut pas servir à chaque fois que tu consommes pour gérer tes fins d sessions

drogue-peace

Zaz

Ok merci à toi pour tes réponses. Du coup je pense que je vais baisser un petit peu la dose, mais bon pourtant vraiment je consomme pas beaucoup et en plus en sniff ( jamais d'injection )

Hors ligne

 

Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer
France
1700
Inscrit le 15 Oct 2015
4014 messages
Blogs
Yop,

Après, avec de l’héroïne de bonne qualité, et s’il on a pas ou peu de tolérance, il n’y a pas forcément besoin de beaucoup pour se retrouver en surdosage
D’autant plus que si en terme de tolérance à l’effet defonce, il faudra du temps pour repartir de 0, la tolérance physiologique, dans le sens « le dosage que le corps peut encaisser », il suffit de quelques jours sans conso pour Que la tolérance baisse très largement
C’est d’ailleurs ce décalage qui aura tendance à facilement entraîner des OD après une période sans conso; que ce soit sevrage, passage en prison, ou simplement des sessions espacer dans le temps

Et le sniff ne protège absolument pas dès surdosage, il y a forcément une question de biodispo qu’il faut prendre en compte, et la marge de manœuvre sur le dosage d’une IV est forcément un peu plus étroite
Mais aucune ROA n’empêche de pouvoir faire une OD, c’est très loin d’être réservé aux injecteurs.

Tout est toujours question de dosage consommer, par rapport à la tolérance qu’on a

En tout cas fais attention à toi !
drogue-peace

Zaz

Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
1920
Inscrit le 28 Sep 2014
2622 messages
Il ne faut pas confondre le fait de piquer du blaire avec le fait de faire une overdose , meme si évidemment lorsqu'on fait une OD , ça commence par un piquage de blaire tres important !
Les opiacés sont des sédatifs plus que des stimulants , meme si on peut ressentir de l'euphorie en en prenant .

En fait , il est tres difficile de s'administrer soi meme un antidote aux opiacés , a partir du moment où l'effet à commencé à agir .
Autant , si on s'aperçoit pour x raison qu'on a beaucoup trop sniffé ou que la came est en fait à 60% au lieu de 10% de pureté comme celle à laquelle on est habitué  , on peut avoir le temps de prendre l'antidote avant que l'heroine monte ( vu que ça prend autour de 10  mn à agir ) mais sinon il est extremement difficile de le faire une fois que le produit a agi , soit parce que l'on ne sait pas si l'effet va etre trop fort , soit parce que l'effet est déjà trop fort et qu'on s'endort .
À moins de le prendre de maniere préventive entre le moment où on a pris la substance et celui où elle agit mais ça n'a pas de sens , sauf si on est sur et certain d'en avoir trop pris .
Et quand on la prend en injection , ça agit si rapidement qu'on a rarement le temps de le faire .

Je prend un exemple .
Je prend des opiacés depuis 30 ans , et il y a 3 ans , j'ai reçu de l'heroine à 60 ou 70% de pureté .
J'ai injecté 0,35 g d'un coup mais ma tolerance à ce moment là était bien moins importante que celle d'aujourd'hui meme si je pensais pouvoir supporter ce dosage .
pendant quelques minutes , tout allait bien , j'étais tout à fait conscient et rien ne m'indiquait au niveau de l'effet que je ressentais , ce qui allait se passer ensuite  et puis ...je me suis réveillé au moins 3 ou 4h plus tard sans m'etre aperçu que je m'étais " endormi " .
Je ne sais pas pendant combien de temps je suis resté  conscient apres le shoot , j'aurais dit au moins 10 mn , peut etre 15 ou 20 mn mais en fait je n'en sais rien et si ça se trouve ça a été moins de 5mn.
Et pendant ces quelques minutes , rien ne m'a indiqué que j'allais passer 3 ou 4h à piquer du blaire à ce point sans aucun souvenir de m'etre  réveillé momentanément entre temps.
Je n'ai pas eu de probleme pour respirer ni senti quoi que ce soit qui annonçait que j'allais piquer du blaire à ce point .

Il ne faut pas prendre de naloxone n'importe comment régulièrement , surtout que l'effet sur l'organisme n'est pas anondin .
Autant si on a un réel doute , on peut le prendre mais ce n'est pas à faire à la légère .

La seule ROA qui peut diminuer les risques d'overdose  c'est de chasser le dragon , vu qu'il faut du temps pour prendre une certzine quantité et ça ne se fait pas en un coup .
À moins vraiment de ne pas avoir de tolérance du tout et de tomber sur une heroine particulierement pure .
Et plus on a de tolerance , plus ça prend des plombes à fumer ce qu'il faut pour ressentir l'effet désiré et certains au bout de plusieues années de dépendance , peuvent passer la soirée à fumer pour s'envoyer ce qu'une personne qui fixe ou qui sniff prendrait en quelques secondes ou en  15 ou 20  mn si la personne sniff par exemple deux fois un G d'un coup espacé de 15 ou 20mn ( ce qu'il est totalement impossible à faire en chassant le dragon ) .

Dernière modification par Acid Test (19 mars 2021 à  16:27)

Hors ligne

 

  •  » Forums 
  • » Opiacés et opioïdes
  •  » Heroïne
  •  » Peut-on prendre du Naloxone à chaque consommation d'héroine dans le but de prévenir

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Diminution de consommation d'héroïne par l'héroïne
par Mira713, dernier post 14 décembre 2021 à  13:26 par marvin rouge
  15
[ Forum ] Prendre du phenergan (promethazine) avec l’heroine
par Psychoco92, dernier post 27 janvier 2022 à  17:05 par Psychoco92
  2
[ Forum ] La manière la plus discrète de prendre de l'héroine?
par dopeless, dernier post 04 mai 2019 à  09:45 par Anonyme 218797
  19
  [ PsychoWIKI ] La naloxone un antidote aux overdoses d'opiacés
  [ PsychoWIKI ] Injection heroine brune en photos
  [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
15615 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
15578 personnes ont déja passé ce quizzz !

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Les résultats de l’enquête sur la communauté Psychoactif en 2021
25 mars 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
Arrêt & Sevrage - Permis poids lourd
Il y a 22hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Culture - Plaque dorée et toujours pas de champi..
Il y a 21hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Le Fentanyl, cause numéro 1 de mortalité aux Etats-Unis pour les 1...
Il y a 4mn
3
Commentaire de Agartha dans [Opiacés et opioïdes...]
(6 réponses)
 Forum 
Qualité de la H en Europe : comment on en est arrivé la....?!
Il y a 6mnCommentaire de trolalol dans [Heroïne...]
(6 réponses)
 Forum 
La atorvastatine a des effet récréatif ?
Il y a 1hNouvelle discussion de k0rz dans [Médicaments psychotro...]
 Forum 
Addiction - Dépendance et questions
Il y a 2hCommentaire de Curiosite dans [Cannabis...]
(2 réponses)
 Forum 
Fluoxetine - Fluoxetine + xanax
Il y a 2hNouvelle discussion de Boinou dans [Antidepresseurs...]
 Forum 
Etat des lieux à Amsterdam?
Il y a 2hCommentaire de Tomtom37 dans [Conseils généraux de...]
(2 réponses)
 Forum 
Alerte - Feedbacks RC Shops uniquement pour SCAM, mauvais produits, et anal...
Il y a 2h
17
Commentaire de meumeuh dans [Research Chemicals (R...]
(414 réponses)
 Forum 
Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
Il y a 3h
335
Commentaire de Cabaretvert dans [Conseils généraux de...]
(2451 réponses)
 Blog 
*Le camégoïste
Il y a moins d'1mn
2
Commentaire de le crabe tambour dans le blog de BREIZH AR PEOC'H
(51 commentaires)
 Blog 
[Video] Dealer par Amour ?
Il y a 18hNouveau blog de Ledayuum dans [Tranche de vie]
 Blog 
Juste envie de partager.
Il y a 2j
32
Commentaire de Papaseul dans le blog de Papaseul
(363 commentaires)
 
  QuizzZ 
Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
Dernier quizzZ à 12:35
 PsychoWIKI 
PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Niconico, RandomUser, romg69170, spiraltoupie, Zigou32 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
par Equipe de PsychoACTIF, le 11 May 2022
Voici l'édito du Fanzine N°5 de Psychoactif. Psychoactif mène un combat contre la stigmatisation de l'utilisation des drogues. Le langage est un outil important pour transmettre des messages et le choix des termes compte. Jusqu'à là, nous avions utilisé l'acronyme « UD » pour parler des u...[Lire la suite]
 Test 2map (ap237)
par Unposcaille, le 03 May 2022
Bonjour à tous, Malgré tous les messages avertissant de la toxicité et de la corrosivité du 2map, j'ai décidé de tester car c'était le seul opioide disponible sur les sites que je connais qui ne soit pas un dérivé du fentanyl. Les messages sur la dose à prendre sans tolérance sur reddit...[Lire la suite]
 Comment gérez vous votre dépendance ?
par Jérimadeth, le 14 Apr 2022
Mes dépendances sont bien installées, alors pourquoi les déloger ? L'homme naît dépendant (nourrisson), il meurt dépendant (vieillard). Entre les deux, on dépend aussi (de l'argent, des autres, de la bouffe, etc.), j'ai décidé d'être libre d'être dépendant. Savoir faire avec, c'est ma li...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

tu va être bien avec ça ;) /Yo dans [forum] Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
(Il y a 2h)
Je plussoie (Prescripteur) dans [forum] Quel médicament pour remplacer fentanyl
(Il y a 4h)
A répondu à mes interrogations dans [forum] Beaucoup trop de mycélium dans mon kit
(Il y a 18h)
On a répondu à ma question dans [forum] Mon grow kit est il contaminé ?
(Il y a 23h)
Un ps plein de vérités dans [forum] Quelle dose ?
(Il y a 1j)

Pied de page des forums