Déclaré irresponsable à cause d'une bouffée délirante due au Hash / PsychoACTIF

Déclaré irresponsable à cause d'une bouffée délirante due au Hash

Publié par ,
2915 vues, 43 réponses
Acid Test 
PsychoAddict
7520
Inscrit le 28 Sep 2014
2611 messages
Hier , le meurtrier de Sarah Halimi 64ans , Kobili Traoré 27 ans , a été déclaré irresponsable du meurtre dont il était accusé , apres l'avoir massacré et défenestré  et n'aura donc pas de proces , parce qu'il aurait eu une bouffée délirante ,apres avoir fumé beaucoup de hashish ; chose dont il était coutumier depuis des années !

Tout ça me parait completement insensé et montre bien la méconnaissance des effets du hashish sur les gens !
La plupart des gens qui fument du hash ou de l'herbe , ne font pas de bouffée délirante et lui  en aurait eu une à 27 ans , alors que ça faisait des années  qu'il fumait du hash à haute dose, sans jamais avoir fait de bouffée délirante et comme par hasard ce serait le soir ou il assassine sauvagement cette femme qu'il en aurait  eu  une ?

C'est du bullshit totale à mon avis !
Lorsqu'on fume du hash à haute dose pendant des anées, ce n'est en génerale pas au bout de tant d'années qu'on fait une bouffée délirante ; ça se serait manifesté bien plus tot si il avait du en faire une !


https://www.francetvinfo.fr/faits-diver … 71905.html

Hors ligne

 

Marco 68 
Psycho sénior
Italy
2701
Inscrit le 29 Jan 2019
764 messages
Voilà expliqué pourquoi il faut avoir un bon avocat...très bon même

La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
12000
Inscrit le 22 Feb 2008
8951 messages
Blogs
Bonjour, j'avais deja vu. Mais je pense que vues les pressions de la famille et des politiques les experts psychiatres n'ont pas pris la décision à la légère, surtout qu'il y en a eu plusieurs qui semble d'accord.

Dans ce dossier pas moins de huit experts psychologiques se sont penchés sur le cas de Kobili Traoré. Ils ont tous conclu que celui-ci était ce soir-là sous l’emprise d’une bouffée délirante et non sous la seule emprise de l’ivresse liée à la consommation de stupéfiant", précise-t-il.

Je pense qu'il s'agit d'un délire psychotique, peut être aggravé ou révélé par le cannabis, mais très probablement non créé par lui.
A signaler aussi qu'il avait crié "Allah ou Akbar" (il est maghrébin et Mme Halimi était juive) mais que l'incrimination terroriste et raciste n' a pas été retenue.
Je pense donc qu'il s'agit d'une mesinformation délibérée de la part d'une certaine presse (je mets le p en minuscule).

Voici un compte rendu plus raisonnable.

https://www.20minutes.fr/justice/267804 … -jour-juge

Pas moins de sept experts psychiatres se sont penchés sur le cas de Kobili Traoré, dont certains l’ont rencontré à cinq reprises. Tous sont unanimes : lors de son passage à l’acte, le suspect souffrait d’une « bouffée délirante aiguë ». « Je pensais que j’étais pourchassé par le démon », a-t-il expliqué, fin novembre, devant la chambre de l’instruction. Les proches de Kobili Traoré avaient noté une dégradation de son état psychiatrique les jours précédant le passage à l’acte : il se sentait « marabouté », entendait des voix, menaçait l’aide-soignante de sa sœur handicapée.

Les experts s’accordent également pour dire que le cannabis qu’il consommait abondamment – une quinzaine de joints par jour – a, au minimum, accentué ses bouffées délirantes. C’est sur les conséquences d’une telle consommation que les psychiatres s’opposent. Pour Daniel Zagury, le premier à avoir rencontré Kobili Traoré, sa consommation « volontaire et régulière » de cannabis le rend partiellement responsable de son acte. « Bien entendu qu’il n’a pas pris du cannabis pendant X années pour tuer Mme Halimi. Mais il s’est mis dans une situation où pouvaient se produire des faits tels que celui-ci », a souligné cet habitué des tribunaux. Deux autres collèges d’experts ont, en revanche, estimé qu’il pouvait ignorer les effets hallucinogènes de cette drogue et se sont prononcés en faveur d’une irresponsabilité pénale.

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (15 avril 2021 à  18:50)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Biscuit 
Psycho sénior
France
5910
Inscrit le 22 Jun 2020
797 messages
Il ne faut pas non plus rentrer dans les raccourcis qu'on a plus entendre de la part d'un avocat, non la cour de cessation n'a pas dit qu'on pouvait se defoncer la gueule avec ce qu'on veut puis tuer quelqu'un et finalement être reconnu irresponsable de son acte.

C'est pas ce qui a été dit dans le jugement, juste que cet homme était en proie à une bouffée delirante, un délire psychotique, et je pense surtout que les nombreux psychiatres qui ont expertisé l'auteur des faits sont bien mieux placés que nous pour déterminer ce qu'il en était réellement... Dans notre pays (comme beaucoup d'autres) on ne juge pas "les fous" ou les personnes qui ne sont pas elle même et surtout pas consciente de la gravité des actes commis, et heureusement...

Ça n'empêche pas que c'est quelque chose de difficile pour les familles, c'est vrai.

Edit : avoir un bon avocat ici n'aurait pas changé grand chose, je n'ai pas vu par qui il est représenté, mais dans la mesure ou c'est l'accusation elle même via l'avocat général qui a requis l'abandon des charges pour abolition du discernement, ça n'aurait rien changé !

Dernière modification par Biscuit (15 avril 2021 à  19:30)

Reputation de ce post
 
Merci pour ce commentaire de pur bon sens.

Hors ligne

 

Abracabrantesque 
Psycho sénior
France
1300
Inscrit le 13 Jul 2019
641 messages
Blogs
Ca m'est arrivé adolescent alors que je fumais beaucoup pendant 2 années sans problème. Je suis parti de chez moi en courant avec l'intention de ne plus jamais revenir parceque je croyais qu'on allais me tuer alors qu'il n'y avait aucun danger.

Je n'ai blessé personne mais je comprends que dans cet état de panique complet on puisse tuer quelqu'un si on sent sa vie menacée.

Eteffectivement, mettre ça sur le dos du cannabis est une erreur selon moi, la maladie est bien existante sans cannabis mais juste amplifiée.

J'ai déjà eu depuis d'autres crises sans prise d'aucune substance, soit avec un manque de sommeil soit avec une forte pression au boulot ou encore suite à une rupture amoureuse.

D'autres part j'ai déjà pris tout un tat de drogues y compris des psychédéliques sans que la psychose apparaisse.

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
7520
Inscrit le 28 Sep 2014
2611 messages

prescripteur a écrit

Bonjour, j'avais deja vu. Mais je pense que vues les pressions de la famille et des politiques les experts psychiatres n'ont pas pris la décision à la légère, surtout qu'il y en a eu plusieurs qui semble d'accord.

Dans ce dossier pas moins de huit experts psychologiques se sont penchés sur le cas de Kobili Traoré. Ils ont tous conclu que celui-ci était ce soir-là sous l’emprise d’une bouffée délirante et non sous la seule emprise de l’ivresse liée à la consommation de stupéfiant", précise-t-il.

Je pense qu'il s'agit d'un délire psychotique, peut être aggravé ou révélé par le cannabis, mais très probablement non créé par lui.
A signaler aussi qu'il avait crié "Allah ou Akbar" (il est maghrébin et Mme Halimi était juive) mais que l'incrimination terroriste et raciste n' a pas été retenue.
Je pense donc qu'il s'agit d'une mesinformation délibérée de la part d'une certaine presse (je mets le p en minuscule).

Voici un compte rendu plus raisonnable.

https://www.20minutes.fr/justice/267804 … -jour-juge

Pas moins de sept experts psychiatres se sont penchés sur le cas de Kobili Traoré, dont certains l’ont rencontré à cinq reprises. Tous sont unanimes : lors de son passage à l’acte, le suspect souffrait d’une « bouffée délirante aiguë ». « Je pensais que j’étais pourchassé par le démon », a-t-il expliqué, fin novembre, devant la chambre de l’instruction. Les proches de Kobili Traoré avaient noté une dégradation de son état psychiatrique les jours précédant le passage à l’acte : il se sentait « marabouté », entendait des voix, menaçait l’aide-soignante de sa sœur handicapée.

Les experts s’accordent également pour dire que le cannabis qu’il consommait abondamment – une quinzaine de joints par jour – a, au minimum, accentué ses bouffées délirantes. C’est sur les conséquences d’une telle consommation que les psychiatres s’opposent. Pour Daniel Zagury, le premier à avoir rencontré Kobili Traoré, sa consommation « volontaire et régulière » de cannabis le rend partiellement responsable de son acte. « Bien entendu qu’il n’a pas pris du cannabis pendant X années pour tuer Mme Halimi. Mais il s’est mis dans une situation où pouvaient se produire des faits tels que celui-ci », a souligné cet habitué des tribunaux. Deux autres collèges d’experts ont, en revanche, estimé qu’il pouvait ignorer les effets hallucinogènes de cette drogue et se sont prononcés en faveur d’une irresponsabilité pénale.

Amicalement

J'étais au courant de ce que tu dis , les médias en ont tous parlé , donc ce n'était pas caché délibérément , que ce soit le nombre d'experts tombés d'accord , le Allah ou akbar ...etc et il est justement étonnant que le coté antisémite du crime n'ait pas été retenu !
Comme le disaient beaucoup de médias , ça aurait été un mec d'extreme droite qui aurait commis ce çrime , il y a de grandes chances que le coté antisémite du crime ait été retenu comme circonstances aggravante !

Sur pas mal de plateaux TV d'informations ils ont débatut de cela et la plupar disaient que  c'était un usager de cannabis de longue date , habitué à fumer de grandes quantités , c'est pour ça que j'ai du mal à croire qu'il ait eu un épisode psychotique uniqement à ce moment là  et jamais avant ça , hors il n'en avait jamais eu semble t'il !
Enfin, ce n'est que mon avis , ayant fumé du cannabis à tres haute dose pendant 30 ans et ayant cotoyé des dizaines et des dizaines de personnes qui fumaient beaucoup aussi , pour ne pas dire des centaines en plus de 30 ans et n'ayant jamais connu  quelqu'un qui développe ce genre de trouble si tardivement dans sa consommation !

Apres , ça ne veut pas dire que c'est impossible mais bon, c'est étonnant ...

Dernière modification par Acid Test (16 avril 2021 à  16:08)

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
7520
Inscrit le 28 Sep 2014
2611 messages

Abracabrantesque a écrit

Ca m'est arrivé adolescent alors que je fumais beaucoup pendant 2 années sans problème. Je suis parti de chez moi en courant avec l'intention de ne plus jamais revenir parceque je croyais qu'on allais me tuer alors qu'il n'y avait aucun danger.

Je n'ai blessé personne mais je comprends que dans cet état de panique complet on puisse tuer quelqu'un si on sent sa vie menacée.

Eteffectivement, mettre ça sur le dos du cannabis est une erreur selon moi, la maladie est bien existante sans cannabis mais juste amplifiée.

J'ai déjà eu depuis d'autres crises sans prise d'aucune substance, soit avec un manque de sommeil soit avec une forte pression au boulot ou encore suite à une rupture amoureuse.

D'autres part j'ai déjà pris tout un tat de drogues y compris des psychédéliques sans que la psychose apparaisse.

Sauf que lui apparemment , n'avait jamais eu de crises psychotiques avant cela , malgré  une grosse conso de cannabis depuis des années  et c'est là où je pense qu'il y a un probleme !

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
7520
Inscrit le 28 Sep 2014
2611 messages

Biscuit a écrit

Il ne faut pas non plus rentrer dans les raccourcis qu'on a plus entendre de la part d'un avocat, non la cour de cessation n'a pas dit qu'on pouvait se defoncer la gueule avec ce qu'on veut puis tuer quelqu'un et finalement être reconnu irresponsable de son acte.

C'est pas ce qui a été dit dans le jugement, juste que cet homme était en proie à une bouffée delirante, un délire psychotique, et je pense surtout que les nombreux psychiatres qui ont expertisé l'auteur des faits sont bien mieux placés que nous pour déterminer ce qu'il en était réellement... Dans notre pays (comme beaucoup d'autres) on ne juge pas "les fous" ou les personnes qui ne sont pas elle même et surtout pas consciente de la gravité des actes commis, et heureusement...

Ça n'empêche pas que c'est quelque chose de difficile pour les familles, c'est vrai.

Edit : avoir un bon avocat ici n'aurait pas changé grand chose, je n'ai pas vu par qui il est représenté, mais dans la mesure ou c'est l'accusation elle même via l'avocat général qui a requis l'abandon des charges pour abolition du discernement, ça n'aurait rien changé !

"Il ne faut pas non plus rentrer dans les raccourcis qu'on a plus entendre de la part d'un avocat, non la cour de cessation n'a pas dit qu'on pouvait se defoncer la gueule avec ce qu'on veut puis tuer quelqu'un et finalement être reconnu irresponsable de son acte.
"
Je n'ai jamais dit ni sous entendu que c'était ce qui avait été dit ( rapport à ce que tu dis au-dessus que j'ai mis entre guillemets ) !

"C'est pas ce qui a été dit dans le jugement, juste que cet homme était en proie à une bouffée delirante, un délire psychotique"
Et je n'ai jamais dit le contraire de celà non plus  ( rapport à ce que tu dis au-dessus que j'ai mis entre guillemets ) , c'est ce que je critique personnellement , justement !
Apres, je n'ai pas toutes les données du dossier en effet !

Et là Marco sous entendait je pense , qu'il a été bien défendu justement !

Dernière modification par Acid Test (16 avril 2021 à  16:15)

Hors ligne

 

Biscuit 
Psycho sénior
France
5910
Inscrit le 22 Jun 2020
797 messages
Je n'ai pas écrit ça te concernant c'était en rapport avec ce que j'ai entendu tout la journée, donc comme le post aborde le sujet je l'ai ajouté !

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
12000
Inscrit le 22 Feb 2008
8951 messages
Blogs
Bonjour, ça n'a pas tardé il y a deja une reaction d'E Macron.

Stupéfiants et responsabilité pénale : faire changer la loi
Après la décision de la Cour de cassation dans le meurtre de Sarah Halimi, Emmanuel Macron dit souhaiter un changement de la loi sur la question de la prise de stupéfiants et de l’irresponsabilité pénale. « Décider de prendre des stupéfiants et devenir alors “comme fou” ne devrait pas à mes yeux supprimer votre responsabilité pénale. Sur ce sujet, je souhaite que le garde des sceaux présente au plus vite un changement de la loi », déclare le chef de l’Etat.
La Cour de cassation a confirmé mercredi l’irresponsabilité pénale du meurtrier de Sarah Halimi, une sexagénaire juive tuée en 2017 à Paris, tout en entérinant le caractère antisémite du crime. La haute juridiction a considéré que dès lors que le trouble psychique, même éphémère, a été constaté par les experts, peu importe qu’il provienne d’une pathologie ou d’une consommation de cannabis, la loi veut qu’il n’y ait pas de procès. Les experts ét
Plusieurs propositions de loi sur le sujet ont déjà été déposées depuis 2020. La dernière, présentée par plusieurs dizaines de sénateurs le 25 mars, propose de réécrire l’article 122-1, afin que le « trouble psychique ou neuropsychique » à l’origine de l’abolition du discernement n’exonère de responsabilité pénale l’auteur d’une infraction que s’il est « issu d’un état pathologique ou d’une exposition contrainte aux effets d’une substance psychoactive ».

Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
7520
Inscrit le 28 Sep 2014
2611 messages

prescripteur a écrit

Bonjour, ça n'a pas tardé il y a deja une reaction d'E Macron.

Stupéfiants et responsabilité pénale : faire changer la loi
Après la décision de la Cour de cassation dans le meurtre de Sarah Halimi, Emmanuel Macron dit souhaiter un changement de la loi sur la question de la prise de stupéfiants et de l’irresponsabilité pénale. « Décider de prendre des stupéfiants et devenir alors “comme fou” ne devrait pas à mes yeux supprimer votre responsabilité pénale. Sur ce sujet, je souhaite que le garde des sceaux présente au plus vite un changement de la loi », déclare le chef de l’Etat.
La Cour de cassation a confirmé mercredi l’irresponsabilité pénale du meurtrier de Sarah Halimi, une sexagénaire juive tuée en 2017 à Paris, tout en entérinant le caractère antisémite du crime. La haute juridiction a considéré que dès lors que le trouble psychique, même éphémère, a été constaté par les experts, peu importe qu’il provienne d’une pathologie ou d’une consommation de cannabis, la loi veut qu’il n’y ait pas de procès. Les experts ét
Plusieurs propositions de loi sur le sujet ont déjà été déposées depuis 2020. La dernière, présentée par plusieurs dizaines de sénateurs le 25 mars, propose de réécrire l’article 122-1, afin que le « trouble psychique ou neuropsychique » à l’origine de l’abolition du discernement n’exonère de responsabilité pénale l’auteur d’une infraction que s’il est « issu d’un état pathologique ou d’une exposition contrainte aux effets d’une substance psychoactive ».

Amicalement

Le problème c'est que ce gouvernement veut partir en croisade contre la drogue alors qu'il nous parle de débat mais c'est tout sauf un débat !

Et là en l'occurence ce que je mettais en doute c'était le fait que la personne en question ait vraiment subi une bouffée délirante et non pas remettre en question le fait que certaines'personnes peuvent ne pas etre responsables de leurs actes dans certaines circonstances , y compris parfois à cause de prise de drogues mais il faut que ce soit vraiment justifié .

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
12000
Inscrit le 22 Feb 2008
8951 messages
Blogs
Bonjour, un avis juridique intéressant. Devinette = que va dire le Parlement ? Amicalement

http://www.huyette.net/2019/03/quelques … b_pushmail

"La question posée à la Cour de cassation : Lorsqu’elle est à l’origine d’un trouble psychique, la consommation de produits stupéfiants constitue-t-elle une faute qui exclut l’irresponsabilité pénale ?"

Et pour expliciter sa réponse la chambre criminelle écrit dans ce même communiqué :

"En cohérence avec la jurisprudence antérieure, mais pour la première fois de façon aussi explicite, la Cour de cassation explique que la loi sur l’irresponsabilité pénale ne distingue pas selon l’origine du trouble mental qui a fait perdre à l’auteur la conscience de ses actes. Or, le juge ne peut distinguer là où le législateur a choisi de ne pas distinguer. (..)"

Autrement dit : Puisque la loi française qui mentionne l'abolition du discernement ne prévoit pas du tout que cette abolition médicalement constatée (cf. plus haut) n'entraîne pas d'irresponsabilité dans certains cas, notamment en cas de prise volontaire et en connaissance de cause d'alcool ou de drogue, le juge, faute de support juridique, ne peut pas écarter cette irresponsabilité pénale quand bien même elle provient d'une faute de l'auteur du crime.
https://www.courdecassation.fr/jurispru … 46875.html
Ce qui ne veut pas dire que les magistrats de la cour de cassation sont indifférents à cette carence de la loi. La difficulté n'est pas là.

- Chaque jour de l'année, les juges interprètent et donnent tout leur sens aux lois qui sont votées par le parlement et qu'ils doivent appliquer aux affaires dont ils sont saisis. Ils donnent du contenu à des expressions générales, ils interprètent des textes peu clairs où contradictoires entre eux. Ils ne complètent pas véritablement la loi et ils la modifient encore moins. Ils permettent sa mise en oeuvre.

La limite nette et infranchissable de l'action du juge, c'est la clarté de la loi. Les juges doivent appliquer toutes les lois, peu important qu'à titre personnel ou même collectivement au sein d'une juridiction ils désapprouvent telle loi, ou qu'ils considèrent que l'application de telle loi aboutirait à une décision judiciaire inadaptée. Dans un état de droit, le juge doit appliquer la loi quoi qu'il en pense.

Quand le constat est fait que l'application d'une loi génère un résultat aberrant, c'est au parlement et non au juge de la modifier. Ici s'arrête le pouvoir d'interprétation du juge.

- Par ailleurs, la chambre criminelle de la cour de cassation ne s'est pas lancée dans une interprétation du texte sur le discernement en allant chercher un principe juridique relatif à la faute préalable de l'auteur d'un dommage. Elle a clairement choisi de laisser le parlement agir, qui, au demeurant, s'est déjà emparé de cette problématique.

- Il n'est reste pas moins que les conséquences pratiques d'une telle décision sont inacceptables socialement. Il faut, une fois de plus, oublier l'affaire en cause et revenir au principe général pour comprendre simplement et rapidement les enjeux.

Prenons un exemple très simple.

Au cours d'une soirée un jeune homme de 19 ans voit ses copains consommer de la drogue dure. Et ses copains lui proposent d'essayer, en lui disant toutefois de ne pas en prendre trop car il pourrait "disjoncter". Si le jeune homme, clairement informé des conséquences de la prise de drogue, et qui en consomme volontairement, en prend une petite quantité et a seulement des troubles qui ne lui font pas perdre tout contact avec la réalité, son discernement sera considéré comme altéré, et s'il exerce des violences il sera pénalement responsable. Mais si tout aussi lucidement il décide de ne pas suivre le conseil de ses copains et prend une grande quantité de cette drogue, s'il sombre dans l'hallucination, s'il perd tout contact avec la réalité, et s'il exerce des violences mêmes mortelles, son discernement sera médicalement considéré aboli, il sera jugé irresponsable, et il ne sera pas sanctionné pénalement. Et il rentrera rapidement chez lui et reprendra une vie normale..

Une telle approche juridique, qui revient à admettre que plus on se drogue moins on est pénalement responsable, est évidemment inacceptable pour la société. Ce sont pourtant les conséquences de la décision de la cour de cassation.

- Une modification de la loi devient indispensable et urgente. Quand bien même de telles situations sont concrètement très rares.

Après, les juges analyseront les situations qui leur seront soumises au cas par cas. Cela deviendra plus compliqué quand il y aura, avant même la prise de toxique, une pathologie psychiatrique repérée.

Mais ce sur quoi tout le monde s'accordera, c'est qu'il est impossible d'en rester là où nous sommes aujourd'hui après la récente décision de la cour de cassation.

La décision de la Cour de Cassation

https://www.courdecassation.fr/jurispru … 46875.html

Dernière modification par prescripteur (19 avril 2021 à  12:04)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
12000
Inscrit le 22 Feb 2008
8951 messages
Blogs
Bonjour, l'interview d'un des experts psychiatres qui remet bien les choses en place.

https://www.marianne.net/societe/police … -simposait

Amicalement
Reputation de ce post
 
Merci pour cet excellent article de marianne

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Abracabrantesque 
Psycho sénior
France
1300
Inscrit le 13 Jul 2019
641 messages
Blogs
Dans un monde merveilleux les médecins seraient capable de soigner les troubles psychotiques de manière à être certain que même la prise d'un stupéfiant quelconque n'entraînera pas ce trouble à nouveau.

Hors ligne

 

Biscuit 
Psycho sénior
France
5910
Inscrit le 22 Jun 2020
797 messages

prescripteur a écrit

Bonjour, l'interview d'un des experts psychiatres qui remet bien les choses en place.

https://www.marianne.net/societe/police … -simposait

Amicalement

Merci d'avoir partagé ce lien avec le témoignage de ce psychiatre très clair et éclairant. Ils sont bien plus aptes que quiconque pour savoir si c'est de la simulation ou un véritable état psychotique...

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
12000
Inscrit le 22 Feb 2008
8951 messages
Blogs
Bonjour, un rapport demande que la Loi ne soit pas modifiée mais fait des propositions de meilleur fonctionnement.

https://www.gazette-du-palais.fr/actual … ode-penal/

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (27 avril 2021 à  19:13)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Anonyme5461
Invité
Je n'ai pas pu aller manifester dimanche mais le coeur y était.

Ce serait bien qu'en France un jour il existe de vraies lois pour protéger les gens...je pense à cette dame,  mais aussi à toutes les victimes coincées par le fameux délai de prescription...

Moi aussi demain jme fais 1 rail de coke et je vais b et buter le type à la basic instinct dans une euphorie délirante.

Bref...
 

prescripteur 
Modérateur
12000
Inscrit le 22 Feb 2008
8951 messages
Blogs

Ce serait bien qu'en France un jour il existe de vraies lois pour protéger les gens.

Si la justice pénale était là pour proteger les gens ça se saurait. Elle est là surtout, et depuis les Grecs (Dracon, Solon)  pour prévenir les vendettas, qui déciment des clans ou des familles entieres. Et dans ce but, ça marche plutot bien.

Protéger les gens c'est prévenir le crime, et là c'est surtout une affaire de police (cameras etc..) ou empêcher les criminels de recidiver. Et il a été montré que la prison n'empêche la récidive que pendant l'incarcération et pas après. Il existe des methodes diverses de prevention de la recidive (bracelet electronique, surveillance, psychotherapie) qui sont probablement plus efficaces.

Et concernant les malades mentaux les "punir" n'a pas de sens. Par contre les empêcher de passer à l'acte ou de recidiver en a un et il n'est probablement pas assez developpé, vus entre autres les pbs de financement de la psychiatrie.

Dans le cas de l'assassinat de Mme Halimi il est clair que les psychiatres ont trouvé un état délirant au moment de l'acte. La divergence est sur le caractère causal ou pas du cannabis. Si la responsabilité de tout acte ultérieur était imposée à tous les fumeurs de cannabis, il serait logique de la faire avec l'alcool. Toute personne ayant commencé à boire de l'alcool est potentiellement responsable de tout crime commis en etat alcoolique ou de démence alcoolique. C'est une Loi que tu réclames , si je comprend bien. (Et là en statistique de crime on multiplie par 10 l'effet du cannabis).

On ne peut qu'être choqué par la mort de Mme Halimi mais il ne sert à rien de reagir en mode "punir, punir".
C'est comme pour elever les enfants. C'est pas toujours facile mais la methode de la ceinture pour frapper n'est pas la meilleure methode.
Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
5510
Inscrit le 04 Aug 2014
7848 messages

il ne sert à rien de reagir en mode "punir, punir

Dans certains cas, les actes sont du fait de la maladie et non du malade.
Après lecture de l'avis d'un des experts, je peux comprendre la décision de la justice, mais j'accepte moins la récupération politique de Croman.
Jouer avec l'émotion pour passer des lois en douce, c'est pas la première, mais malheureusement, c'est pas la dernière à mon avis.

Dernière modification par Mister No (27 avril 2021 à  21:26)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Anonyme5461
Invité

prescripteur a écrit

Ce serait bien qu'en France un jour il existe de vraies lois pour protéger les gens.

Si la justice pénale était là pour proteger les gens ça se saurait. Elle est là surtout, et depuis les Grecs (Dracon, Solon)  pour prévenir les vendettas, qui déciment des clans ou des familles entieres. Et dans ce but, ça marche plutot bien.

Protéger les gens c'est prévenir le crime, et là c'est surtout une affaire de police (cameras etc..) ou empêcher les criminels de recidiver. Et il a été montré que la prison n'empêche la récidive que pendant l'incarcération et pas après. Il existe des methodes diverses de prevention de la recidive (bracelet electronique, surveillance, psychotherapie) qui sont probablement plus efficaces.

Et concernant les malades mentaux les "punir" n'a pas de sens. Par contre les empêcher de passer à l'acte ou de recidiver en a un et il n'est probablement pas assez developpé, vus entre autres les pbs de financement de la psychiatrie.

Dans le cas de l'assassinat de Mme Halimi il est clair que les psychiatres ont trouvé un état délirant au moment de l'acte. La divergence est sur le caractère causal ou pas du cannabis. Si la responsabilité de tout acte ultérieur était imposée à tous les fumeurs de cannabis, il serait logique de la faire avec l'alcool. Toute personne ayant commencé à boire de l'alcool est potentiellement responsable de tout crime commis en etat alcoolique ou de démence alcoolique. C'est une Loi que tu réclames , si je comprend bien. (Et là en statistique de crime on multiplie par 10 l'effet du cannabis).

On ne peut qu'être choqué par la mort de Mme Halimi mais il ne sert à rien de reagir en mode "punir, punir".
C'est comme pour elever les enfants. C'est pas toujours facile mais la methode de la ceinture pour frapper n'est pas la meilleure methode.
Amicalement

Sauf que dans ce dossier précisément, il a été démontré que cet homme était antisémite à la base et n'avait pas choisi sa victime au hasard... mais qu'importe... de toute façon elle n'est plus...

Après je pense qu'il y a aussi un ras-le-bol général communautaire...
Lorsque vous ne représentez déjà plus que 1%...

M'enfin c'est comme ça...les plus lucides sont déjà ailleurs...

salut

 

trolalol 
Nouveau Psycho
400
Inscrit le 20 Aug 2020
154 messages

Anonyme5461 a écrit

prescripteur a écrit


Si la justice pénale était là pour proteger les gens ça se saurait. Elle est là surtout, et depuis les Grecs (Dracon, Solon)  pour prévenir les vendettas, qui déciment des clans ou des familles entieres. Et dans ce but, ça marche plutot bien.

Protéger les gens c'est prévenir le crime, et là c'est surtout une affaire de police (cameras etc..) ou empêcher les criminels de recidiver. Et il a été montré que la prison n'empêche la récidive que pendant l'incarcération et pas après. Il existe des methodes diverses de prevention de la recidive (bracelet electronique, surveillance, psychotherapie) qui sont probablement plus efficaces.

Et concernant les malades mentaux les "punir" n'a pas de sens. Par contre les empêcher de passer à l'acte ou de recidiver en a un et il n'est probablement pas assez developpé, vus entre autres les pbs de financement de la psychiatrie.

Dans le cas de l'assassinat de Mme Halimi il est clair que les psychiatres ont trouvé un état délirant au moment de l'acte. La divergence est sur le caractère causal ou pas du cannabis. Si la responsabilité de tout acte ultérieur était imposée à tous les fumeurs de cannabis, il serait logique de la faire avec l'alcool. Toute personne ayant commencé à boire de l'alcool est potentiellement responsable de tout crime commis en etat alcoolique ou de démence alcoolique. C'est une Loi que tu réclames , si je comprend bien. (Et là en statistique de crime on multiplie par 10 l'effet du cannabis).

On ne peut qu'être choqué par la mort de Mme Halimi mais il ne sert à rien de reagir en mode "punir, punir".
C'est comme pour elever les enfants. C'est pas toujours facile mais la methode de la ceinture pour frapper n'est pas la meilleure methode.
Amicalement

Sauf que dans ce dossier précisément, il a été démontré que cet homme était antisémite à la base et n'avait pas choisi sa victime au hasard... mais qu'importe... de toute façon elle n'est plus...

Après je pense qu'il y a aussi un ras-le-bol général communautaire...
Lorsque vous ne représentez déjà plus que 1%...

M'enfin c'est comme ça...les plus lucides sont déjà ailleurs...

salut

Edennnn,

Personne ne conteste que cet homme ait été antisémite; le problème est de déterminer la cause exacte du passage à l'acte. Et là il semblerait que l'antisémitisme ne suffise plus.

Solidairement,

Hors ligne

 

Anonyme5461
Invité

trolalol a écrit

Anonyme5461 a écrit


Sauf que dans ce dossier précisément, il a été démontré que cet homme était antisémite à la base et n'avait pas choisi sa victime au hasard... mais qu'importe... de toute façon elle n'est plus...

Après je pense qu'il y a aussi un ras-le-bol général communautaire...
Lorsque vous ne représentez déjà plus que 1%...

M'enfin c'est comme ça...les plus lucides sont déjà ailleurs...

salut

Edennnn,

Personne ne conteste que cet homme ait été antisémite; le problème est de déterminer la cause exacte du passage à l'acte. Et là il semblerait que l'antisémitisme ne suffise plus.

Solidairement,

Bisous ?<3

 

Biscuit 
Psycho sénior
France
5910
Inscrit le 22 Jun 2020
797 messages

Anonyme5461 a écrit

Moi aussi demain jme fais 1 rail de coke et je vais b et buter le type à la basic instinct dans une euphorie délirante.

On voit que la communication de certaines personnes dans les médias fonctionne bien, puisque leurs arguments sont repris alors que c'est faux.

Commettre un délit ou un crime sous l'emprise de stupéfiant c'est une circonstance aggravante pas atténuante. Ensuite tu pourras feindre la folie devant les psychiatres/experts psychiatres, ils connaissent bien leur métier et savent bien faire la différence entre quelqu'un qui est vraiment dans un etat psychotique aigu et quelqu'un qui simule ! 

Tu as lu le témoignage d'un des experts psychiatres que Prescripteur à partagé au dessus ? Va le lire et tu pourras avoir une autre vision.

On entend "et comment ils le savent qu'il avait une bouffée délirante ? Il le dit et on le croit !" Ben non, quand il a été interpellé il était encore dans cet état psychotique aigu, il a été hospitalisé dans cet état et on apprend qu'il a nécessité de grosse dose de médicament pour faire céder cette crise psychotique.

C'est horrible ce qui est arrivé, mais agir et réagir dans l'émotion c'est jamais une bonne chose.

Il y a eu l'affaire Romain Dupuy, avec ces 2 infirmières poignardées et une décapité dans l'hôpital psychiatrique où elles travaillaient, il y a eu  le même genre de débat, avec d'ailleurs sarkozy à l'époque qui devant l'emotion dans le pays à dit exactement la même chose qu'on entend aujourd'hui.

Hors ligne

 

Anonyme5461
Invité
Pas

Biscuit a écrit

Anonyme5461 a écrit

Moi aussi demain jme fais 1 rail de coke et je vais b et buter le type à la basic instinct dans une euphorie délirante.

On voit que la communication de certaines personnes dans les médias fonctionne bien, puisque leurs arguments sont repris alors que c'est faux.

Commettre un délit ou un crime sous l'emprise de stupéfiant c'est une circonstance aggravante pas atténuante. Ensuite tu pourras feindre la folie devant les psychiatres/experts psychiatres, ils connaissent bien leur métier et savent bien faire la différence entre quelqu'un qui est vraiment dans un etat psychotique aigu et quelqu'un qui simule ! 

Tu as lu le témoignage d'un des experts psychiatres que Prescripteur à partagé au dessus ? Va le lire et tu pourras avoir une autre vision.

On entend "et comment ils le savent qu'il avait une bouffée délirante ? Il le dit et on le croit !" Ben non, quand il a été interpellé il était encore dans cet état psychotique aigu, il a été hospitalisé dans cet état et on apprend qu'il a nécessité de grosse dose de médicament pour faire céder cette crise psychotique.

C'est horrible ce qui est arrivé, mais agir et réagir dans l'émotion c'est jamais une bonne chose.

Il y a eu l'affaire Romain Dupuy, avec ces 2 infirmières poignardées et une décapité dans l'hôpital psychiatrique où elles travaillaient, il y a eu  le même genre de débat, avec d'ailleurs sarkozy à l'époque qui devant l'emotion dans le pays à dit exactement la même chose qu'on entend aujourd'hui.

Pas de soucis   merci-1


Je respecte l'avis des autres ! et comme c'est un sujet qui me tient effectivement à coeur pour des raisons personnelles, je préfère m'en retirer !

Bonne soirée à tous

Bise      wink

 

prescripteur 
Modérateur
12000
Inscrit le 22 Feb 2008
8951 messages
Blogs

Il y a eu l'affaire Romain Dupuy, avec ces 2 infirmières poignardées et une décapité dans l'hôpital psychiatrique où elles travaillaient, il y a eu  le même genre de débat, avec d'ailleurs sarkozy à l'époque qui devant l'emotion dans le pays à dit exactement la même chose qu'on entend aujourd'hui.

A l'époque la mère avait demandé une hospitalisation devant la dangerosité de son fils mais n'avait pas été écoutée.

Avant que Romain Dupuy ne tue deux employées de l'hôpital psychiatrique de Pau, en 2004, la mère du jeune homme avait demandé plusieurs fois à ce que son fils soit hospitalisé, sans succès.

C'est donc la grande pauvreté de la psychiatrie publique qui pose probleme bien souvent.

Je respecte l'avis des autres ! et comme c'est un sujet qui me tient effectivement à coeur pour des raisons personnelles, je préfère m'en retirer !

Je comprend ta colère et je te remercie de ton respect. Je ne veux pas proteger particulièrement l'assassin de Mme Halimi mais je pense à tous les exces contre les malades mentaux qui pourraient découler d'une Loi votée sous le coup de l'émotion.

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (28 avril 2021 à  09:03)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Hilde 
Adhérent PsychoACTIF
France
1300
Inscrit le 04 Feb 2019
1030 messages
Blogs
Sur le sujet, voir la video Désintox d'Arte:
https://www.arte.tv/fr/videos/103609-00 … -desintox/

Faut pas chercher midi à quatorze heures -
"19 heures c'est un peu tôt"

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
5510
Inscrit le 04 Aug 2014
7848 messages

Sauf que dans ce dossier précisément, il a été démontré que cet homme était antisémite à la base et n'avait pas choisi sa victime au hasard... mais qu'importe... de toute façon elle n'est plus...

Le fait qu'il soit irresponsable de son acte n'enlève en rien le caractère antisémite du délire du tueur.
Quand au cannabis qui serait à l'origine de la perte de discernement, je n'y crois pas, c'est la lourde pathologie du tueur qui le poussait certainement à consommer pour apaiser certains symptômes. La causalité n'est pas démontrée à mon avis.
En revanche, on le sait depuis longtemps, certaines maladies font que très rarement des malades tuent une personne, font une victime pensant sincèrement sauver l'humanité du diable.

Dernière modification par Mister No (28 avril 2021 à  21:33)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Anonyme5461
Invité

prescripteur a écrit

Il y a eu l'affaire Romain Dupuy, avec ces 2 infirmières poignardées et une décapité dans l'hôpital psychiatrique où elles travaillaient, il y a eu  le même genre de débat, avec d'ailleurs sarkozy à l'époque qui devant l'emotion dans le pays à dit exactement la même chose qu'on entend aujourd'hui.

A l'époque la mère avait demandé une hospitalisation devant la dangerosité de son fils mais n'avait pas été écoutée.

Avant que Romain Dupuy ne tue deux employées de l'hôpital psychiatrique de Pau, en 2004, la mère du jeune homme avait demandé plusieurs fois à ce que son fils soit hospitalisé, sans succès.

C'est donc la grande pauvreté de la psychiatrie publique qui pose probleme bien souvent.

Je respecte l'avis des autres ! et comme c'est un sujet qui me tient effectivement à coeur pour des raisons personnelles, je préfère m'en retirer !

Je comprend ta colère et je te remercie de ton respect. Je ne veux pas proteger particulièrement l'assassin de Mme Halimi mais je pense à tous les exces contre les malades mentaux qui pourraient découler d'une Loi votée sous le coup de l'émotion.

Amicalement

Hello

Je n'avais pas lu ton message.

C'est bizarre, j'ai pas l'habitude des gens respectueux sur internet, ça fait plaisir !

Merci ça fait du bien

 

Dounia 
Psycho junior
France
803
Inscrit le 13 Apr 2018
210 messages
Éden, des siècles de persécutions, la Shoah, ce peuple qui est le mien a été menacé et chassé encore et toujours... je porte cette souffrance inscrite à jamais dans ma chair et mon âme.
Cette petite Mme Halimi, ça aurait pu être ma grand-mère et je pleure pour elle.

Pourtant, je reste convaincue en mon âme et conscience qu’on ne juge pas une personne en pleine crise de démence...

Pour que tu comprenne, je ne parle pas de ne pas juger quelqu’un qui aurait commis un crime sous l’effet d’ un produit qui l’aurait perché ou enivré, mais de quelqu’un qui a basculé « de l’autre côté », plongé dans la folie, ce qui ce qui aurait pu être favorisé - ou pas - par ses consos comme dans le cas de cette bouffée délirante.

Il me semble pathétique Macron avec ses affirmations à l’emporte pièce qui stigmatisent les consommateurs de drogues (comme il y a peu on stigmatisait les juifs d’ailleurs).

Il n’y a aucun consensus médical pour dire que le cannabis cause des bouffées délirantes et il semble que cette pathologie reste en tout état de cause en partie imprévisible et multifactorielle...

À mon avis, is vont bien s’arracher les cheveux experts psychiatres pour dire si c’est les stupefiants la cause du virage psychotique qui abolit le discernement ou pas...

C’est presque philosophique/éthique... comment punir et envoyer en prison quelqu’un de malade, incapable de se contrôler?

Je ne suis d’ailleurs pas sure que là vie sous haute surveillance et blindée de médocs dans une unité pour malades difficiles avec peu de perspectives de sortie soit une moindre punition?

Alors oui, je pleurerait Sarah, mais je me battrai pour qu’on ne juge pénalement responsables les personnes en état de démence, et plutôt que de les envoyer en prison, on les soigne.

Et je me battrai contre les discriminations, notamment envers les UD, contre toute forme de racisme (et pas qu’envers les juifs), contre l’homophobie...

Hors ligne

 

krakra 
Psycho junior
France
1300
Inscrit le 10 Oct 2016
234 messages
Les moyens alloués à la psychiatrie en France sont insuffisant,
un tri est effectué actuellement car les places d'hospitalisation sont trop peu nombreuses  (lié en partie au COVID)
c’est donc l’Etat qui préfère mettre les moyens dans la répression plutôt que dans le soin qui devrait être devant les tribunaux
la sphère politique médiatique aime ce genre de sujet pour mettre de l’huile sur le feux histoire d'attiser la haine dans la société

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Actualités
  •  » Déclaré irresponsable à cause d'une bouffée délirante due au Hash

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    Il y a 3jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des...
    Il y a 1jCommentaire de youyou09 (9 réponses)
     Appel à témoignage 
    Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
    Il y a 4jCommentaire de Caïn (38 réponses)
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 3jCommentaire de La Tite Zaza (31 réponses)
     Forum UP ! 
    Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    23:53Discussion sans réponse depuis 24h
     Forum UP ! 
    Tres en colères / Cmp Docteur Menteur , Apathique et condescendant .
    Il y a 19hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Sniffer - Mon compte rendu sur le 5-MAPB
    Il y a 14hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Diazépam - Sevrage Valium
    Il y a 2mnCommentaire de prescripteur dans [Benzodiazépines...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Récupérer son permis - Peut-on refumer juste après le test négatif avant la commission mé...
    Il y a 6mnCommentaire de prescripteur dans [Répression - Victimes...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Effets - Aucun effet des opiacés malgré aucune tolérance
    Il y a 10mnCommentaire de artag dans [Opiacés et opioïdes...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Actualité - Protonmail livre les adresses IP de ses utilisateurs à la police
    Il y a 4h
    1
    Commentaire de Dapak dans [Anonymat et sécurité...]
    (12 réponses)
     Forum 
    Possibilité d'overdose sous Tramadol ?
    Il y a 6hCommentaire de Tramla dans [Tramadol...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Avez-vous essayé à la fois le LSD 1-p et le LSD 25? Comment se com...
    Il y a 7h
    1
    Commentaire de Y metro B dans [LSD 25...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Bromazépam - Prise court (1 a 2 semaine), risque ou non ?
    Il y a 8hCommentaire de GregoYuuki dans [Benzodiazépines...]
    (2 réponses)
     Blog 
    Muscle Cars Song - Rap
    Il y a 5h
    1
    Commentaire de Régular Psyché dans le blog de Régular Psyché
    (6 commentaires)
     Blog 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    Il y a 12h
    2
    Commentaire de kaneda dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
    (3 commentaires)
     Blog 
    Kesington Avenue , Philadelphie (images choquantes)
    Il y a 1jCommentaire de Rick dans le blog de Rick
    (3 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Auto-évaluer votre consommation d'alcool
    Dernier quizzZ à 00:29
     PsychoWIKI 
    Les outils pour le sniff a moindre risque
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Maxime78, juba013, Slacka, Andreasch, MinuitPills, Magi nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Premier trip sous truffes
    par Xaxaxahehehe, le 07 Sep 2021
    Coucou Je vais vous raconter mon trip aux truffes hallucinogènes plutôt étonnant que j’ai vécu récemment. Pour information je suis un homme de 20 ans, 1,74m, 60kg, débutant dans la drogue dite dure. C’était ma première expérience avec la psilocybine. J’ai acheté il y a un mois en...[Lire la suite]
     Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    par L'Apoticaire, le 15 Jul 2021
    Les stéribox sont pour moi (et beaucoup d'autres usagers qui sont passés à du matos plus adapté à l'IV de drogues que les stéri) carrément obsolète, certes c'est évidemment infiniement mieux que d'utiliser une cuillère à soupe sale avec de l'eau du robinet, de filtrer sa solution avec un...[Lire la suite]
     1 ère expérience 1cp-LSD
    par Cartooner, le 12 Jul 2021
    1 ère fois au 1cp lsd : 220 mcg en 2 drop Je suis chez ma copine il est 16h, je m’envoie 110mcg et elle 75 Les effets commencent à se faire ressentir rapidement pour moi, nous sommes en intérieur pour le moment. Soudainement une envie folle de manger du chocolat kinder x) J’en mange, je ne s...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    liens hypertextes, infographies, raisonnement soutenus par des sources etc. :) dans [forum] [débat] La paix sociale (économique) est elle le dernier frein à la légalisation des drogues ?
    (Il y a 12h)
    Beau temoignage. L'avenir est de nous les vieux. Marco dans [forum] Consommer du speed en intra-veineuse ?
    (Il y a 14h)
    condescendant tout ça... raisonnement limité, stigmatisant dans [forum] [Vidéo] Pénurie, inaction politique: le scandale de la naloxone
    (Il y a 23h)
    Certains politiciens finiront par le comprendre, Espérons !!!! (Prescripteur) dans [forum] [débat] La paix sociale (économique) est elle le dernier frein à la légalisation des drogues ?
    (Il y a 24h)
    les punks à speed des tekos c'est vrai que ça faisait pas prod pour gens cleans dans [forum] Consommer du speed en intra-veineuse ?
    (Il y a 1j)

    Pied de page des forums