Trip report / PsychoACTIF

Trip report

Publié par ,
712 vues, 7 réponses
Prophètemiaou 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 29 Apr 2021
4 messages
/forum/uploads/images/1619/9d8304d1-a504-457e-8717-ca9a109704cd.jpg
Le texte qu
/forum/uploads/images/1619/23499816-b85e-4135-af00-0149465133ed.jpg
i va suivre
/forum/uploads/images/1619/a766358c-e6fc-4af5-8b0e-4a06f27616dc.jpg
ne se veut nullement donneur de morale et a uniquement été écrit pour se souvenir, ou du moins essayer de conscientiser le souvenir de « ça » comme il m’a été évident de l’appeler tout le long du Trip.

  Nous voilà donc tous les 4 réunis pour célébrer mon entrée dans le monde incroyable de la majorité. Enfin célébrer, c’était également un (grand) prétexte pour passer un bon moment à tripper sous acide entre amis wink

La Team de base était composée de Johnny Depp, La louve, le chat et moi-même (pas un seul sain d’esprit parmi cette bande de joyeux lurons que je viens brièvement de conditionner sous des surnoms qui n’ont pas vraiment de sens en tant que tel, mais qui me permettent de parler de mon trip sans porter préjudice à aucun de nous, c’est la base de toute interaction sociale qui se veut saine, non ?)

Nous avions tous pris des psychédéliques auparavant mais je dois avouer que c’était ma deuxième expérience avec la purple haze, et que la première s’était déroulée sans encombre avec ¼ de la dose ingurgitée cette fois ci.

Nous nous réunîmes sous les coups de 7 heures du soir pour pouvoir profiter des effets du soleil ( et SURTOUT de ceux de son coucher) et avalons les clés des portes de la perception aux alentours de 19h30  (entre 19h24 et 19h26 pour sembler précis, même si c’est le cadet de mes soucis au moment où j’écris ces lignes, je dois avouer), après une demi-heure de marche dans les arbres qui bordent un lac, nous commençons déjà à ressentir une sorte d’euphorie générale qui nous emmène tous dans le même train et nous rassure pour la suite de l’aventure. Cette montée a été caractéristique en beaucoup de points, mais le fait que nous ayons croisé un homme nu en train de courir puis s’évanouir dans la nature et la rencontre avec tout un tas de gens atypiques qui nous faisaient poser beaucoup de questions déjà sans perche me permet d’affirmer que nous avions été gâtés par la nature pour nous envoyer des spécimens aussi fascinants et nous faire vriller un peu avant de réellement partir comme il a pu être le cas dans la suite de l’aventure. 

Après une durée indéterminée de marche, nous décidâmes de nous poser impromptement dans un champs de trèfles. Tout autour de nous donnait matière à s’extasier : la beauté de la luminosité, le nombre incalculable de plantes et d’animaux autour de nous, la merveille d’être avec mes amis et tout ce que pouvait faire ressentir mon cerveau à mon corps. Mes sens, bien en éveil et sacrement modifiés, me faisaient prendre des positions étranges avec mon corps et mon esprit et le fait de partager cela avec mes copilotes donna lieu a pas mal de fous rires suite à des prises de (in)consciences assez absurdes au final. Nous découvrons et redécouvrons l’environnement autour de nous à chaque battement de paupière et nous sommes simplement remplis d’un bonheur indescriptible en étant vivant ! Tout notre corps se fait ressentir différemment et nous pétillions d’énergie tandis que nos membres s’étendaient et se ramollissaient pour appréhender les drôles de poses que nous prenions.

Des milliers d’idées jaillissent dans mon esprit : Qu’est-ce que ce concept là? Et celui là? Qu’est-ce ? Comment dois-je appréhender cela ?  Et chaque questionnement m’en ramenait des touffes d’autres qui repartaient aussitôt que mon cerveau se focalisait sur toutes les lumières qui venaient à ma rétine, les plantes respiraient, le sol se gorgeait d’énergie lumineuse et les arbres se réunissaient comme ils l’avaient toujours fait et le feront toujours. Je gambadais partout comme un petit garçon et voyais mes amis qui faisaient de même, puis on se réunissait tous, s’arrêtant tous un instant dans notre trip personnel pour vriller tous ensemble, dessiner, danser au gré de la musique (ou pas du tout), et repartir de plus belle dans la folie virevoltante que nous provoquait ce cocktail chimique. En résumer : Tout était si tout à la fois ! Nos membres étaient entourés d’aura et à chaque action une sorte de dispersion d’énergie vitale se dégageait de nous et de chaque être vivant. Où que nous mettions (ou non) la tête une nouvelle activité incongrue prenait sa place et nous faisait vriller. L’avant et l’après n’avaient plus trop de sens et mon cerveau était réceptif a tout ce que mon environnement m’offrait. J’étais dans un tel état de paix que je laissais même les moustiques se poser sur moi, ne sentant aucune agressivité envers ces petits êtres.

Une fois que le soleil commençait à se coucher, une nouvelle âme rentra dans « notre environnement », c’était une amie du chat qui était venu car elle nous savait tous sous substance et voulait nous rejoindre dans notre délire, mais c’est à partir de ce point que tout bascula comme je vais tenter de l’exprimer dans les prochains paragraphes.

N’ayant aucune connaissance du temps qui m’enveloppait, une fois qu’une magnifique voute céleste violette bleutée entourait calmement mais puissamment la lune, orange vif à l’heure de sa montée, je décidais que les effets étaient en train de s’estomper et que tirer quelques taffes sur un joint fraichement roulé par Le chat et son amie me parut une bonne idée et n’ayant pas conscience que le trip s’effectue par vagues et que j’allais subir un raz-de-marée je me complis dans ma volonté et céda à l’appel du joint . Je ne sais pas si cet évènement est déclencheur pour la suite des péripéties car Johnny Depp, qui ne fume pas, à ressentis des choses similaires mais je me devais d’être clair avec moi-même.

Peu après le joint, nous décidons d’aller nous balader, mais tout parait très difficile dans le noir et quitter l’endroit où on s’était posés me perturbe un peu, mais c’est dès que nous voyons des lumières qui se hâtaient vers nous en criant « Police, restez où vous êtes ! » que la paranoïa et l’angoisse s’instaura nous conditionna pour le reste du voyage : nous n’étions que des proies et les prédateurs nous voulaient du mal.

Les personnes qui venaient d’arriver (mais ça je n’y avais même pas penser car je m’étais mis à courir sans but en imitant machinalement les autres) n’étaient pas des flics mais bien des connaissances qui n’avaient rien à faire ici et que l’amie du Chat nous a ramené sans nous le dire directement. C’était vraiment la psychose générale, nous sentions une pression éléphantesque au-dessus de nous et j’avais vraiment envie de me dépêcher, mais pourquoi me dépêcher ? Pourquoi vais-je si mal ? Comment aller mieux ? Qu’est ce qu’aller mieux ?
Partagé entre des moments de pure incompréhension et de pure délire (nous courrions Johnny et moi autour de la louve comme si c’était un astre et que nous étions des planètes, je ressentais vraiment l’énergie cosmique qui émanait de cette expérience) nous essayons de nous poser et de comprendre calmement la situation, mais personne d’entre nous n’était calme, nous étions tous brusqués, comme des proies, et je commence vraiment à me sentir mal car je n’arrive plus du tout à parler et chaque appréhension de mot ou de concept n’est que multitudes d’embrouilles en plus, j’arrive juste à exprimer que je me sens mal et que je veux de l’aide, ce que sont bien résolus à faire mes coéquipiers. Nous nous posons donc dans un coin reculé de l’endroit où étaient arrivés les perturbateurs qui criaient partout et ne comprenaient manifestement pas que nous avions besoin d’être tranquilles entre nous, je commençais à dessiner, à profiter de la vue magnifique de la lune sur le lac et en même temps j’essayais de comprendre ce qui était en train de m’arriver : Je ne connaissais plus rien, je n’étais que troubles qui n’avaient aucun sens et je n’arrivais pas à pouvoir me donner des repères sur lesquels me fixer. J’étais totalement conscient que j’étais en train de tripper et je profitais de l’expérience, aussi malsaine soit elle, car je commençais à me sentir bloqué dans un monde inventé par mon esprit, constitué de formes géométriques, d’yeux et de visage perturbants qui tournaient en spirale pendant que mon moi était assis sur une chaise dans un vaste désert de pensée et n’avait pas les clés pour y toucher, je me laissais aller ça et là avec pour seul repère une bouteille d’eau sucrée qui m’a remis les pieds sur terre une bonne demi-douzaine de fois. Je me transformais continuellement, un moment j’étais un simple pou dans la foret d’arbres cheveux, l’autre j’étais un enfant qui avait besoin de soutiens maternelle et de compréhension pour pouvoir survivre et d’un coup je ne voyais rien que des choses inexistantes qui juchaient le sol, j’avais l’impression que quoi qu’on fasse on va être oppressés, tels des proies.

A un moment, alors que le chat et Johnny se retrouvent nés à nés avec la vraie police cette fois ( il ne s’est rien passé suite à leur rencontre, ils nous ont rejoint peu après), la louve et moi nous nous posons à côté d’un enclos qui contenait trois ânes très curieux qui nous ont fait bien rire. Même si on avait conscience qu’il n’y avait pas de problèmes en soit, une angoisse générale persistait et nous étions tous les 4 choqués et traumatisés par ce qu’il venait de se passer.

Après avoir attendu un moment indéfini à côté de ses ânes (sans que je puisse parler, car chaque phrase que je commençais se déconstruisait dans ma tête et rien n’avait de sens, tout ce qui m’entourait et tout ce qui venait de l’intérieur ne venait que d’une conscience très infantile et très peu sure d’elle-même au final) nous décidâmes d’aller nous balader aux alentours, en essayant bien de s’auto-persuader que nous n’avions aucune raison de presser le pas ou d’être aux aguets car, en effet, il n’y avait aucune raison de psychoter, mon cerveau m’a seulement plongé au plus profond de mon ignorance et mes amis étaient plus ou moins dans le même cas que moi, en tous cas nous étions tous traumatisés.

Tout en continuant à ne pas savoir parler, la seule manière d’exprimer ce que je ressentais se faisait par le dessin, donc je passais mon temps entre dessins ( ou du moins gribouillis qui ont eu un sens à un instant t de ma conscience), écoute de l’appel de la forêt, des grenouilles et des ragondins, bien plus accueillants que le trouble que nous avait causé cette rencontre et juste incompréhension totale, comme si tout était aspiré et simultanément créé par une spirale verte-violet qui s’insinuait partout et me faisait perdre conscience de mon corps sensible, parfois j’avais même l’impression de n’être qu’une conscience sur du vide ou alors un néant dans un corps, et chaque chose que je faisais était réalisée dans le flou total, je savais alors totalement ce que ça faisait de « tripper ».

A un moment donné, pour me rassurer, Johnny me prend par le dos et me propose de fermer mes yeux et de me laisser guider dans ma balade cérébrale. Je vois alors comme une sorte de rail rouge qui tournait dans un environnement de jaune, d’entités célestes, d’yeux dans des formes géométriques et d’éclair un peu partout qui me faisaient prendre conscience que je ne contrôlais rien mais qui me rassuraient car ces images dans ma tête n’étaient pas maléfiques.

Une fois posés et relativement redescendus pour être capables de prendre la décision de rentrer à l’appart de la louve nous prenons la route encore une fois, mais avec un but cette fois. Nous rencontrons alors un homme qui voulait qu’on monte dans sa caisse et qu’on mange du hérisson ( il était 2 heures du matin) et les flics, qui ont bien été les personnes les plus bienveillantes de notre aventure ( à part nous même) et qui nous gentiment demandés de rentrer chez nous sans poser de problèmes suite à une déclaration qui était sortie de mon corps par mon orifice buccale et qui avait un sens (à l’époque, je ne me souviens plus de ce que j’ai dis mais ils nous ont laissés tranquille) et ensuite nous nous posâmes dans ledit appartement, pour rétablir l’ordre des vérités de cette soirée, tout en nous rappelant tous les meilleurs moments (car en soit, rien n’était bon ni mauvais on était juste en train de tripper c’est tout). Plusieurs joints et un lever de soleil plus tard j’étais dehors posé sur un banc devant un étang avec le chat et nous en profitâmes pour exprimer pas mal de choses auxquelles on était en train de penser et/ou qu’on a vécu pendant le trip, ce qui a permis de me remettre sur des bases de réalité après ce que j’avais vécu.

Le retour à la civilisation ne fut pas si difficile, même si les relations interpersonnelles n’avait plus trop de sens pour moi j’avais seulement envie d’être bienveillants avec tout le monde et de prendre mon temps pour que personne ne se sente en détresse.


Ce que je raconte dans ce « trip report » n’est qu’une fugace impression d’après trip que j’ai essayé d’exprimer à travers des mots qui n’avaient vraiment aucun sens dans l’action cérébrale. Je n’ai pas pu tout y mettre mais je pense que globalement j’ai bien vécu l’expérience, car même le traumatisme suite à la rencontre a simplement provoqué de l’angoisse et je m’y retrouvais. Je ne sais pas comment exprimer mais je suis content d’avoir vécu ce que j’ai pu vivre et je suis à présent plus à même d’appréhender réellement un voyage au pays des merveilles. Je tiens évidement à remercier ma fabuleuse équipe qui a su être soudée et qui a pris les bonnes décisions malgré un retard évident et un bon déphasement à propos de la réalité.
/forum/uploads/images/1619/d0cd1144-9ed5-4e46-8f48-821b41b18754.jpg

Dernière modification par Prophètemiaou (29 avril 2021 à  10:28)

Reputation de ce post
 
O_o
 
Excellent TR. De l'importance capitale du setting ;)

Hors ligne

 

C.S. 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 28 Dec 2020
10 messages
Excellent !! smile

Quelle dose as tu pris ?

Dommage qu'il y ait eu ces gens qui soient arrivés sans prévenir..

Hors ligne

 

Prophètemiaou 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 29 Apr 2021
4 messages

C.S. a écrit

Excellent !! smile

Quelle dose as tu pris ?

Dommage qu'il y ait eu ces gens qui soient arrivés sans prévenir..

Oui c’est dommage... mais ça reste une bonne expérience ( quoique un peu perturbante, je me sens encore légèrement perdu quand je suis avec d’autres gens smile)
J’ai pris un buvard entier, dosé entre 300 et 400 microgramme, je n’ai pas d’autres infos, mais c’était soutenable je me souvenais être en train de tripper et je savais ce qu’il m’arrivait même si je paniquais.

Hors ligne

 

C.S. 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 28 Dec 2020
10 messages

Prophètemiaou a écrit

C.S. a écrit

Excellent !! smile

Quelle dose as tu pris ?

Dommage qu'il y ait eu ces gens qui soient arrivés sans prévenir..

Oui c’est dommage... mais ça reste une bonne expérience ( quoique un peu perturbante, je me sens encore légèrement perdu quand je suis avec d’autres gens smile)
J’ai pris un buvard entier, dosé entre 300 et 400 microgramme, je n’ai pas d’autres infos, mais c’était soutenable je me souvenais être en train de tripper et je savais ce qu’il m’arrivait même si je paniquais.

Pour la prochaine fois, nul doute que tu vas peaufiner encore mieux ton entourage smile

300 ou 400 mg ? Mais c'est énorme !!!

Hors ligne

 

Prophètemiaou 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 29 Apr 2021
4 messages

C.S. a écrit

Prophètemiaou a écrit


Oui c’est dommage... mais ça reste une bonne expérience ( quoique un peu perturbante, je me sens encore légèrement perdu quand je suis avec d’autres gens smile)
J’ai pris un buvard entier, dosé entre 300 et 400 microgramme, je n’ai pas d’autres infos, mais c’était soutenable je me souvenais être en train de tripper et je savais ce qu’il m’arrivait même si je paniquais.

Pour la prochaine fois, nul doute que tu vas peaufiner encore mieux ton entourage smile

300 ou 400 mg ? Mais c'est énorme !!!

Je viens d’en parler à mes amis, et non ce n’était pas 300 mg je me suis trompé en écrivant haha.
C’était plus un trip à 200 ug.
En effet, ma relation avec les gens ne cesse de se transformer bizarrement depuis le trip. Je suis plus confiant et en même temps j’éprouve moins d’intérêt à aller leur parler. Je lis la nausée de Sartre ça doit pas m’aider haha mais tu as des livres à conseiller après ce genre d’expérience ?

Hors ligne

 

C.S. 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 28 Dec 2020
10 messages
Hello,

200, ça tape déjà beaucoup aussi big_smile

Désolé, je n'ai pas de livre en tête à te conseiller ! merci-1

Hors ligne

 

Maelys 
Banni
117
Inscrit le 30 Mar 2021
76 messages
Slt cool ton tr  au dela du lsd de marc revon est un tres bon petit livre sur les acid head des 70'

Hors ligne

 

Cub3000 
Adhérent PsychoACTIF
3900
Inscrit le 06 Feb 2019
366 messages
Blogs
Merci pour ce beau report. On voit vraiment à travers votre expérience l'importance d'un setting safe...On est dans un tel état de sensibilité, de vulnérabilité même, lorsqu'on trippe, que parfois la simple irruption de personnes qui ne sont pas sur la même vibration peut suffire à tout faire partir en vrille...
Reputation de ce post
 
+1000 c'est hyper important, on ne le dira jamais assez.

...and we got to get ourselves back to the garden.

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Analyse de drogue et cannabis : qu'en attendez vous ?
    Il y a 3hCommentaire de Mathio (3 réponses)
     Appel à témoignage 
    Connaissez vous l'annuaire sur la réduction des risques ?
    Il y a 8mnCommentaire de plotchiplocth (10 réponses)
     Appel à témoignage 
    Etude sur les problèmes liés à la consommation et au basage du cr...
    07 mai 2021Commentaire de Toxic banana (8 réponses)
     Forum UP ! 
    Drogue info - Méthadone potentialisation DxM
    Il y a 21hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Dosage - Combien de Salvia D en x40
    Il y a 17hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Connaissez vous l'annuaire sur la réduction des risques ?
    Il y a 8mn
    1
    Commentaire de plotchiplocth dans [Conseils généraux de...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Fluoxetine - Prozac interactions
    Il y a 1hCommentaire de H2Obonteint dans [Antidepresseurs...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Consommation excessive de Seresta
    Il y a 2hCommentaire de Daminglee dans [Benzodiazépines...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Speed liquide orange
    Il y a 2hCommentaire de Lycanthropunk dans [Speed-Amphétamines...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Effets - TR truffes magiques
    Il y a 2hNouvelle discussion de Faraji dans [Psilocybe - Champigno...]
     Forum 
    Microdosing et effet psy vs placebo
    Il y a 3h
    1
    Commentaire de TripSitterFR dans [LSD 25...]
    (18 réponses)
     Forum 
    Analyse de drogue et cannabis : qu'en attendez vous ?
    Il y a 3hCommentaire de Mathio dans [Cannabis...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    Il y a 3h
    291
    Commentaire de Mathio dans [Conseils généraux de...]
    (2045 réponses)
     Blog 
    Revue de presse Cannabis thérapeutique du 15 juin 2021
    Il y a 13hNouveau blog de filousky dans [Actualités]
     Blog 
    TR Tina
    Il y a 16h
    1
    Commentaire de Akaion dans le blog de Akaion
    (11 commentaires)
     Blog 
    Y'avait de la beuh dans mes cookies hihi
    Il y a 17hNouveau blog de Radagast_LeCamé dans [Trip Report]
     
      QuizzZ 
    La communauté Psychoactif : qui sommes nous en 2021
    Dernier quizzZ à 03:21
     PsychoWIKI 
    2C-B, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Radagast_LeCamé, JohnDoe69, Keita, Newerpsyke153 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Pourquoi non à une rubrique “rencontres” ?
    par Mauddamier, le 09 Jun 2021
    Inscrite ici depuis plusieurs années, je venais chercher des conseils, je venais aussi me documenter, apprendre des choses. C’est un lieu unique et véritablement bien construit. Au fil du temps, j’ai apporté mes témoignages ici ou là… pour que l’on vienne ensuite me réconforter par m...[Lire la suite]
     Sevrage Brutal Codéine 2
    par filousky, le 03 Jun 2021
    Je vais en rajouter une couche et une épaisse. L'idée que vivre sans opiacés est une norme pour les usagers ayant consommé durablement est une pure aberration, à mon humble avis. Et que ce soit de la codéine ou de l'héroïne, le sevrage, même progressif n'est en aucun cas une solution univ...[Lire la suite]
     Trip report : 1p-LSD, 150ug.
    par Y metro B, le 03 Jun 2021
    Hello la team ! Après en avoir lu plusieurs centaines sur ce site, je me suis décidé à vous partager un trip report d'un voyage au 1p que j'ai enormément apprécié. Il s'est déroulé il y a une semaine à Montpellier, sous un grand soleil ?? C'était ma seconde expérience avec le 1p-LSD....[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Boloss, va taper psychedelics sur pubmed. GuyG dans [forum] Microdosing et effet psy vs placebo
    (Il y a 3h)
    Lol, tu m'évites un pots ^^ GuyG dans [forum] Microdosing et effet psy vs placebo
    (Il y a 3h)
    J'approuve! c'est le doc qui prescrit dans [forum] Dosage après une accoutumance
    (Il y a 4h)
    C'est moi ou elle est un peu pénible ? / Cub3000 dans [forum] Dépersonnalisation avec le LSD
    (Il y a 5h)
    J'adore ! Pierre dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 6h)

    Pied de page des forums