MDMA/ecstasy, TR et témoignages sur la 1ere fois, la grosse discussion / PsychoACTIF

MDMA/ecstasy, TR et témoignages sur la 1ere fois, la grosse discussion

Publié par ,
111331 vues, 173 réponses
Anonyme4535
Invité

Shala a écrit

Le sexe est vraiment ce qu'il y a de mieu dans la descente (bien que pas toujours possible !). Sinon musique, film, video .....

alors oui j'ai testé justement mais c'était assez bizarre je ne ressentais quasi rien … ni physiquement, ni émotionnellement alors qu'habituellement y-a aucun soucis avec mon pote … mais là j'avais l'impression d'etre absente …

 

Bootspoppers 
Adhérent en congé longue durée de PA
France
000
Inscrit le 02 Aug 2016
1633 messages
Blogs
Mon premier trip à la D (sniff et plug), mélanges hasardeux.
ce qui suit est un témoignage, probablement de ce qu’il ne faut pas faire. Un témoignage accablant contre moi-même, donc. Je me proclame coupable de manquement à la RDR. Mais ça peut être intéressant pour les archives. J’ai décidé de faire très sec et de ne pas le mettre dans mon blog.
Je précise que le tableau de combinaison des drogues indique que la combinaison qui suit est dangereuse. Il ne faut donc évidemment pas chercher à la reproduire.
Cette semaine, en contravention totale avec ma "règle de réduction des risques numéro un" qui de ne jamais me proder tout seul, je décide d’essayer la morphine. À minuit, je me plugue 30 mg de morphine c’est-à-dire 72 mg de skenan. J’ai d’ailleurs de grosses difficultés à y arriver, puisque je prends une seringue de 1 ml avec un filtre toupie. Or ces seringues ne me conviennent absolument pas avec le filtre toupie, j’en mets toujours la moitié à côté. Car je n’arrive pas à distinguer l’air du liquide à l’intérieur, et quand j’expulse l’air, j’expulse bien souvent le tiers du liquide en même temps.
Une heure après, à 1h20, comme je ne sens rien, je prends 70 mg de D en traces. À part me brûler le nez, ça ne fait pas un grand effet. C'est ma première fois. J'ai cette D pour fêter quelque chose avec ma meilleure amie,  là je voulais faire le test allergique, je crois que j'y suis allé fort.
Aussi 10 minutes après, je cède à mon péché mignon et je m’en plugue à nouveau 30 mg sur mon mode d’administration préférée, qui est un préservatif replié sur un gode. À la suite de quoi je vais me coucher. Assez rapidement, j’ai des effets forts. Alors, dans ma folie, je vais prendre 1,4 ml de GBL. Je me recouche et je monte superbement. Je ne sais pas si c’est la descente de morphine ou la montée de D, ou si c’est le GBL, mais mon corps n’est que sensualité et mon âme n’est qu’amour pour tou te ss mes ami es. Je me vois faisant des déclarations à, à peu près, tous mes correspondants et toutes mes correspondantes, je me vois les embrassant, l’effet empathogène est incontestable. Et je suis extrêmement bien dans mon lit à me caresser de tous les côtés, je sens tous les pores de ma peau, et mes membres ne sont que plaisirs. J’envoie quelques SMS vaseux à 2 ou 3 copains et copines, je pense qu’ils n’ont pas dû vraiment comprendre ce que je leur disais… d'ailleurs personne  ne m'as répondu  :p
A 4 heures du matin, je me sens tellement bien que je quitte le lit pour aller Spoiler à nouveau. Je redroppe 20 mg de M.D. sur un plug, je fume un cigarillo de CBD, seule forme de cannabis qui me fasse du bien. Et je respire un peu de poppers. Cette Spoiler me produit un effet énorme. Mais c’est bref parce qu’au bout d’un quart d’heure les effets disparaissent et je vais me coucher. Je dors.
Le lendemain je suis toujours sous l’effet de la descente opiacés qui chez moi est toujours très longue et très agréable. Les couleurs sont lumineuses pendant deux jours. Je me sens vraiment très bien.
Trois jours après, je n’ai pas assez dormi manifestement, je prends froid et un début de crève se manifeste. Je la guéris en dormant le plus possible avec des massages d'huiles essentielles et avec une tisane de curcuma et de gingembre frais.
Je regrette d’avoir mélangé la morphine, la D, plus le GBL, c’est assez absurde. Du coup j’ignore si les effets de plaisir que j’ai eus et qui étaient au fond ce que je recherchais, sont dûs à l’un ou à l’autre.
Je pense que j’ai réduit la dangerosité en espaçant les prises, il y a eu une heure entre l’opiacé et le stimulant. Chez moi les opiacés sont très longs, donc je pense que ça n’était quand même pas une bonne idée.
Le contraire de ce qu’il faut faire… on est parfois bien fragile. J’ai tant besoin des autres pour ne pas déconner. «  Ils sont totalement responsables l’une de l’autre, à défaut de l’être de soi-même » .

Dernière modification par Bootspoppers (31 mars 2019 à  12:32)


En congé longue durée de PA. cliquez pour adhérer à l'association!

Hors ligne

 

Morning Glory 
Pécheuse récidiviste ~ Animatrice
10430
Inscrit le 10 Oct 2017
2191 messages
Blogs
Yo,

Très contente que ta première à la MD t'ai plu ^_^

Effectivement par contre la morphine a dû réduire les effets, et le GBL peut-être encore plus en descente mais bon.
Edit: non en fait pas la morphine apparemment (en théorie), mais le GBL en descente, oui: https://combo.tripsit.me/

Bon maintenant tu commences à bien me connaitre hein, je suis une irrécupérable chi.e.u... lol
J'ai une question, réponds-y si tu as envie: n'as-tu pas peur de pluguer des trucs sans eau? Parce que comme j'ai comprit c'est de ça qu'il s'agit. Certaines substances, dont fait partie la MD, sont très corrosives, tu n'as pas peur pour ta muqueuse? yikes

xoxo smile

Dernière modification par Morning Glory (01 avril 2019 à  14:22)


"No one can make you feel inferior without your consent"

RemAIDES #115 (version papier en CAARUD)

Hors ligne

 

rubadub18 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 15 Apr 2019
1 message
Salut salut !
Ce samedi j'ai décidé de sauter le pas et de prendre pour la première fois un demi taz dosé entièrement à 300mg (selon la personne qui l'a vendue à mon ami) nous nous sommes partagé le comprimé donc approximativement 150mg chacun.
Étant fumeuse de weed régulière et ayant vu beaucoup de mon entourage prendre, je suis "habituée" à la défonce.
J'ai pris le demi vers 1h30, en club techno et en ayant bu 6 bières et quelques jägerbomb avant d'entrer en club. La montée n'a pas été très rapide, je me suis sentie planer environ une demie heure après la prise, cependant, contrairement à mon ami qui était très très speed et qui courait partout, j'ai été agréablement surprise de mon trip. En effet, j'étais plutôt "molle" et hyper relaxée, comme si j'avais fumé 5 gros purs à la suite (hahaha) je m'attendais à être une pile électrique mais pas du tout (de base sans rien prendre je suis de nature assez speed). J'ai eu le reflex de prendre et chewing-gum pour éviter de trop serrer les dents, mais j'ai énormément mâché, mes yeux n'étaient pas très écarquillés mais mes pupilles très dilatées, et parfois je me mettais à loucher. Mais j'étais cependant parfaitement consciente de moi même et de mon trip, j'avais juste une impression de planage importante, pas de tapage de bad, ni de panique.
Je suis rentrée chez moi vers 7h30 j'ai pris une douche et au lit, je n'ai pas vraiment réussi à avoir un sommeil profond mais plutôt superficiel, je me suis levée avec des spasmes des tremblements, et de grosses courbatures à la mâchoire. Au fur et à mesure de la journée j'ai ressenti un gros mal de crâne et j'avais encore l'impression de planer. En allant me coucher hier soir, je n'ai pas réussi à dormir, lorsque je fermais les yeux je les sentais partir dans tous les sens... Nous sommes maintenant lundi, grosse fatigue et sentiment de culpabilité d'avoir pris pour pouvoir m'amuser, je m'aurais surement amusée sans ! Mais je ne regrette absolument pas mon trip, pour une première il était bien, pas de bad, RAS au niveau coups de chaleur etc...

Voilà pour mon témoignage ! prenez soin de vous !

Hors ligne

 

Umbra 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 21 Apr 2019
4 messages
Bonjour,
Je tiens tout d’abord à vous remercier car grâce à ce forum j’ai appris pas mal en terme de RDR et autres (je le lis quotidiennement depuis le mois de novembre de 2018).

Ma présentation :

J’ai 18 ans, je pèse 57kg pour 1m70. J’ai fumer pendant 1 an 8-9 bedos par semaine mais j’ai arrêter il y a 1 mois pour diverses raisons (je ferais sûrement un post là dessus). J’ai consommer 1 fois du LSD doser à 200ug c’était il y a un peu moins de 2 mois. Et j’ai récemment consommer de la MDMA (Vendredi 19 Avril 2019) c’est pour cela que je fais un TR.

Le déroulement :

Je devais taper de la D avec un pote (qu’on appèlera C) qui avait déjà taper 1 fois. Donc après l’avoir retrouver avec des potes, on part tout les 2 chez lui. J’ouvre mon para qui était doser à 0.2, je prépare 2 lignes de 0.1 environ car je n’avais pas de balance.

19H20 : On a tracer tout les 2, on a un vieux goût dans la bouche et dans la gorge, on crache un petit peu pour enlever ce goût.

19H40 : On retrouve nos potes et on va chez amis qu’on appèlera L (on devait être 5 à se moment la) on se pose un peu et on boit un peu d’alcool même si c’est pas conseiller sous D.

20H10 : On décale dans un parc pour rejoindre 2 mecs ( qu’on appèlera M et E) pour essayer de pecho du pilon mais malheureusement ils avaient rien. Avec mon pote cela fait 50 minutes qu’on a tracer et on avait toujours pas de montée, juste une petite sensation de chaleur mais pas de vrai effets, alors que normalement en trace sa monte plus vite.

20H40 : Toujours pas d’effets, on demande a M et E s’ils avaient pas autres d’autres prods, ils nous disent qu’ils avaient seulement de la D, du coup on leurs demande si y’a moyen d’avoir de la D, ils nous disent oui (ils savaient pas qu’on avait taper de la D juste avant)

21H00 : Toujours pas d’effets, ils nous ramènent 2 paras doser à 0.2, on gobe chacun notre para avec C avec un peu de bière.

21H30 : Les premiers effets apparaissent pour C, il me dit que sa commence à montée et me fait un énorme câlin et super joyeux et tout, il tape du pied. Pendant que moi j’avais toujours pas d’effets j’étais un peu déçus.

22H00 : Depuis 20 minutes je commence à avoir de plus en plus chaud, je sens que ça monte, M me dit que j’étais un peu blanc, je lui dis que j’avais juste chaud, et je commence sourire bêtement et le remercie pour tout ce qu’il a fait ( alors que je le connais depuis  2heures environ),  mes potes commence à mettre de la tech/trance (désolé je sais pas trop différencier tout ces styles de musique qui se ressemble beaucoup) et la c’est partit pour pour moi je commence a taper du pieds et bouger la tête dans tout les sens alors que d’habitude j’aime pas trop danser, j’ai l’impression que plus personne me juge et que j’oublie tout mes problèmes.

Jusqu’à 02H00 je tape du pied dans tout les sens, je remercie tout le monde même des inconnus, je demande à C si ça va, il me dit que oui, on danse ensemble et tout.

Vers 02H30 on rentre chez L car avec C on commence à avoir mal au jambe, on sent qu’on est en descente mais on continue toujours de taper du pied.

Vers 02H40 : on est chez L et tout le monde commence à s’endormir sauf moi et C, je pense qu’on a du s’endormir vers 6-7h et on a du se réveiller vers 8h30.

Je passe toute la journée chez C on parle on fume des clopes, on a pas eu de redescente. Juste un peu mal partout mais c’est normal car on a beaucoup danser.

Franchement une super expérience malgré que j’étais déçus au début car ça n’avait pas montée.


J’ai quelques petites questions :

- Pourquoi en trace la D n’avait pas montée ? Mauvais dosage ? Ou alors c’est simplement qu’on a cracher pendant les 20 premières minutes pour enlever ce goût ? Car d’après M c’est à cause de ça qu’on a pas eu de montée car on crachait le produit.

- Nous avons donc pris 0.3g en moins de 2h, cela aurait-il pu être dangereux pour nous ? Et surtout pour moi vue mon poids et ma taille car j’ai pris 2.5 fois la dose conseillé (1,5x57=8,55 soit 0,085g) alors que j’ai pris 0,3g

- Pourquoi je ne serrer pas les dents contrairement a mon amis (la première fois aussi il a serrer les dents)

- Quand j’écris ce post, soit 2 jours après la prise de la D, j’ai fais de la diarrhée toute la journée alors que le jour d’avant je n’avais pas eu de diarrhée, ma diarrhée serait-elle liée à la prise de D ?

- J’ai également des aphtes sous la langue, sont-ils liés à ma prise de D en trace ou en para ? Comment soigner ça ?

Désolé pour la longueur du post et mes fautes d’orthographe.

Bonne journée ou bonne soirée cela dépend quand vous lisez ceci.
Reputation de ce post
 
Attention à ne pas doubler tes posts, stp. Sinon on s'en sort pas. Ocram

Hors ligne

 

Ocram 
PsychoAddict
Suisse
300
Inscrit le 25 Jan 2019
3816 messages
Blogs

Umbra a écrit

Pourquoi en trace la D n’avait pas montée ? Mauvais dosage ? Ou alors c’est simplement qu’on a cracher pendant les 20 premières minutes pour enlever ce goût ? Car d’après M c’est à cause de ça qu’on a pas eu de montée car on crachait le produit.

Difficile à dire, normalement c est à l'intérieur de la muqueuse nasale que la mdma est absorbée. Donc j'aurais tendance à dire que non mais ce n'est pas exclu.

Umbra a écrit

Nous avons donc pris 0.3g en moins de 2h, cela aurait-il pu être dangereux pour nous ? Et surtout pour moi vue mon poids et ma taille car j’ai pris 2.5 fois la dose conseillé (1,5x57=8,55 soit 0,085g) alors que j’ai pris 0,3g

Perso je trouve cela énorme, avec une telle dose et Étant naïf à la substance vous auriez pu être totalement "collé". C est à dire jambes coupées, tu dois t assoir et tu te transforme en canapé... Attention!!!

Umbra a écrit

Quand j’écris ce post, soit 2 jours après la prise de la D, j’ai fais de la diarrhée toute la journée alors que le jour d’avant je n’avais pas eu de diarrhée, ma diarrhée serait-elle liée à la prise de D ?

Je dirais plutôt non, quoique peut être as tu mal mangé, plus soumis ton estomac à la molécule, plus la fatigue etc donc...

Umbra a écrit

J’ai également des aphtes sous la langue enfin je crois car ils sont blanc et ça me fait super mal, sont-ils liés à ma prise de D en trace ou en para ? Comment soigner ça ?

Ça c est possible avec la mdma qui vous a coulé dans la bouche et que vous avez craché. C est corrosif quand même. Si tu as très mal tu peux faire des bains de bouche du type après brossage de temps. Et egalement te gargariser la bouche avec de l'aspégique, ça fonctionne bien sur les aphtes je trouve.

Voilà,

Ocram

Hors ligne

 

Sham 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 25 Jun 2019
10 messages
Bonjour,
Je suis totalement nouveau sur Psychoactif, je n'ai jamais rien posté bien que je lise souvent des TR haha. J'écris ce post juste comme ça pour raconter sans questions ni réponses particulières. Bref entrons dans le vif du sujet.

Je vais d'abord vous donner quelques infos persos :
Environ 55Kg, 17 ans à l'époque, pas trop grand, assez fin et plutôt anxieux de nature.
Cette prise s'est faite avec ma meilleure amie (L) et d'autres amis très proches en confiance.

Les Terminales de l'époque ont fait soirée avant la journée avant ont pris du taz et nous ont dit qu'ils n'étaient pas trop trop forts.

Je vais vous raconter ma première fois sous taz qui était étrange :
Journée du Percent, tout les gens du lycée sèchent les cours et on se retrouve tous dans un park un peu à l'écart de la ville, y'a pleins de gens on doit être au moins 20-35. On a testé le taz avec 2 potes à moi (que j'appelerais T et L)  en journée sachant qu'à l'époque je devais rentrer chez mes parents le soir même (ils sont anti-drogue de ouf), donc une pote qui a de l'expérience avec le taz (va souvent en teuf) que j'appelerai H nous "prescrit" (mdr) les doses, on voulait pas trop être éclatés mais quand même passer une bonne journée. On se dit 1/4 chacun (déjà on galère à le couper et on l'émiette un peu mais bon). Étant assez anxieux de base, j'avais beaucoup d'appréhension au moment de la prise (coeur qui bat, bref, stressé quoi) malgré le fait que j'étais vraiment avec des gens de confiance. On prend chacun notre quart, et ma pote H nous dit quelque chose du genre "vous inquietez pas faut pas y penser sinon ça monte pas, d'ailleurs pour votre première fois vous risquez de pas sentir la montée".

30min plus tard : Rien du tout, on décide alors de boire du whisky-coca parce qu'on se dit que boire va faire monter le taz. Rien. On fume un joint (je fume beaucoup et j'avais déjà bien fumé avant). Rien. On a le seum de ouf on en parle à H elle est désolée.

1h30 plus tard : Complètement défoncé, je fais n'importe quoi (j'ai failli pécho une meuf vraiment pas belle mdr), je suis super heureux, super sociable, plein d'énergie je vais même faire le tour du park (grand park quand même) avec la meuf que j'ai failli pécho, je me couchais dans l'herbe et c'était vraiment super agréable. Je vais voir L, elle est défoncée aussi. T j'ai l'impression de pas du tout l'avoir vue. Plein de gens éclatés sur le skatepark du park (on compte un blackout, un gars qui a pris 1/2 taz et qui se souvient de rien, il a passé la journée posé dans un caddie à rien comprendre à sa vie alors qu'il prend du taz assez souvent quand même et qu'il est habitué). T, L et moi on se considérait comme bourrés, pour nous le taz avait rien fait.

Finalement, je suis rentré sans même dire au revoir à T ni L, j'ai pris le bus avec H on a discuté de tout et n'importe quoi tout le trajet, encore défoncé (environ 4h après la prise du tata) et je suis rentré chez moi. Voilà c'était un peu bizarre comme première fois mais vraiment cool, j'ai passé une bonne journée. Le lendemain aucune redescente pas de déprime, rien.
Je comptais raconter ma "vraie" première fois dans ce post mais je me rend compte que c'est déjà super long haha, qu'en pensez-vous ?

Et n'hésitez pas à me donner des conseils pour que mes prochains posts soient mieux, dites moi ce qu'il manque ou ce qui est inutile, bref vous avcez compris. Sur ce, bonne soirée, bonne journée à tous haha.

PS : Je posterai sûrement ma "vraie" première fois sous taz ici dans la journée ou demain

Hors ligne

 

Flavigny 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 14 Aug 2019
14 messages
Hello!
Moi aussi j'avais envie de raconter ma première fois!
Ca s'est passé à ma première teuf il y a 4mois, événement que j'attendais avec impatience... Avant cela je n'avais encore jamais rien consommé.
Nous arrivons au dit événement avec mon copain et des amis, j'étais la seule n'ayant encore jamais rien testé dans le groupe. Je voulais testé l'ecsta depuis un moment mais je ne pensais pas le faire à cette soirée...
On commence donc la soirée, tranquille. Va et viens au coin fumeur et la piste de danse.. et là un ami à mon copain commence à demander à d'autres personnes si elles n'ont des "P". Je demande alors "c'est quoi une P? thinking", on me répond "pilule".
Ha oui logique, pour pas dire le mot en entier...
Il cherche, cherche... je décide de l'aider malgré l'interdiction de mon copain et boom du 1er coup je tombe sur un chouette gars. Les 3 P pour 20 balles. J'y connais rien et je dis oui, c'était des dominos jaunes. Bref... je les montre à mon copain étonné et il me demande si je souhaite tester ca aujourd'hui. Je réfléchis 1 demie heure et fini par dire oui.
Il commence à tout m'expliquer de A à Z avant de me laisser prendre la demie pilule, après 20 minutes j'ai eu ma montée. C'était comme découvrir une nouvelles couleur, une expérience qu'on ne peut vraiment décrire sans l'avoir testée. Mes jambes ont commencées à trembler, j'ai eu l impression que le son avait baissé d'un coup de volume pour ré augmenter 2 fois plus fort. J'étais hyper bien et speed. Première fois de folie, je souriais toute seule comme si on tirait mes lèvres par l'arrière mais je faisais peur avec mes grans yeux bleus... Déjà impressionnants de base, là ca battait tous les records. J'ai même fait peur à une fille, on m'a passé des lunettes de soleil pour éviter d'effrayer les autres. Je me baladais partout, dansais avec les gens. Parfois on me perdait tellement j'étais speed et tout ca avec une demie pilule. Le trip a duré 5 heures et quand j'ai senti que les effets partaient... J'ai été déçue et désagréable. Mais je me suis dit "attends, tu vas pas te comporter ainsi juste parce que l'effet est parti" et c'est à ce moment que j'ai compris que la drogue c'est surtout une affaire de contrôle. Faut pas se laisser emporter...
Bref: première fois juste géniale, montée sur un son de gravity, pas été malade, yeux éclatés comme jamais mais maintenant je contrôle, tremblote comme une feuille et sourire jusqu'aux oreilles incontrôlable. On était limite jaloux de ma défonce haha
Superbe expérience pour une première mais j'ai eu droit à des défonces horribles aussi depuis, c'est quite ou double parfois lol

Hors ligne

 

Ocram 
PsychoAddict
Suisse
300
Inscrit le 25 Jan 2019
3816 messages
Blogs

Flavigny a écrit

Flavigny 

Salut Flavigny,

Super première fois alors, bien joué! Les premières fois c est souvent mythique et inoubliable.

J'ai bien aimé le passage quand tu nous explique que tu fous la trouille à tout le monde avec tes grand yeux. Drôle!

Tu as su bien gerer la fin de ta perche, c est pas un moment facile et il faut être fort pour pas redropper...

Maintenant le plus difficile ça risque d'être le fait de devoir resister à ses fameuses 6 semaine de break... Histoire de ne pas t'abimer et de ne pas abîmer les effets magique de la molécule.

Bref, merci pour ton TR, prend soins de toi.

Ocram

Hors ligne

 

Ocram 
PsychoAddict
Suisse
300
Inscrit le 25 Jan 2019
3816 messages
Blogs

Sham a écrit

Sham 

Salut Sham,

Chouette ton TR, il se lit facilement, bien aéré, cool quoi!

Et oui la mdma c est  une molécule qui est vraiment S&S dépendant...

Je lirais avec plaisir ton prochain TR.

A plus

Ocram

Hors ligne

 

Mortythetraveler 
Nouveau Psycho
France
300
Inscrit le 08 Nov 2019
86 messages
Ça fait un bout de temps que j'avais envie de partager cette expérience. Une expérience qui m'a grandement marqué. Je peux la raconter comme si c'était hier. Certes quelques détails ont disparus de ma mémoire mais le principal est resté.

My first time doing ecstasy.

Petit background: expérience datant d'il y a 1 an et demi, première substance hors alcool et cannabis (Je sortais toutes les semaines/2 semaines environ, alcool en bonnes quantités, en soirées "classiques" de jeunes étudiants, souvent en boite, bref rien d'extravagant. Je note que je n'ai jamais été confronté aux drogues telles que l'ecstasy, la cocaine ou la kétamine, je n'en avais encore jamais vu de ma vie).

J'avais 18 ans. Je m'étais souvent dis qu'il fallait que je teste la cocaïne, je trouvais ça attirant et c'était quelque chose que très peu d'amis avaient essayé. Mais c'était avant tout dans l'objectif de "savoir comment c'était" que je voulais faire ce test.

Je n'avais aucune information à l'époque sur l'ecstasy, même pas qu'on appelait ça des tazs, ou que c'était de la MDMA, pour moi c'était des drogues différentes. Il me semble que je croyais même que l'ecstasy se présentait sous forme liquide. Aucune idée de ce que ça pouvait produire comme effet non plus, à part un effet de stimulation.

Bref.

22h: Dîner avec mes parents qui se termine. J'ai hâte d'aller à la soirée d'anniversaire d'un très bon ami. Je fais la bise, prends mon vélo et pars. Je pédale vite car la soirée avait l'air vraiment sympa, pas mal de monde d'invité, grande maison.

22h30: J'y arrive. Je dis bonjour à quelques personnes que je connais. Je bois peut-être 2-3 verres dans les 2h qui viennent. Je croise un gars que je connais avec qui je m'entends super bien. C'est notre première soirée ensemble. On part en bord de plage (à 2 min à pied) fumer un joint à deux reprises, toujours durant ces 2h.

00h30: En revenant de notre deuxième escapade, on apprend que l'organisateur est partis dormir avec sa copine, que les voisins se plaignent du son, que tout le monde est bien bourré mais assez endormis pour la plupart. J'ai jamais vu une soirée finir aussi tôt et avec une ambiance qui retombe aussi vite. Je suis bien déçu.
Mon pote avec qui je suis partis fumer me parle d'une soirée dans le village voisin avec une trentaine de personnes d'après lui. Je lui dis que ça se tente carrément. On est chauds tous les deux.

00h45: Je prends mon vélo. Mon pote n'en a pas. Je lui propose d'en prendre un parmi ceux dans la maison, on le ramènera plus tard (ahlala, ils sont cons ces jeunes). Pas 5 minutes plus tard, le karma nous rappelle à l'ordre, un autre ami m'appelle sur mon téléphone et me dit de revenir avec son vélo, il sait que c'est moi car je viens de partir et son vélo a disparu. Je lui donne RDV où je suis, il voit mon pote sur son vélo. On évite de pas grand chose le cassage de gueule (qui aurait été bien mérité). On continue, lui à pied, mais nous faisons une escapade chez moi pour que lui ait un vélo aussi.

1h15: Nous sommes arrivés devant la maison, maison tout à fait banale d'apparence, en plein milieu d'un petit village de 3000 personnes. On a bien pédalé, mais on se sent alors complètement sobres. On entre, je découvre alors une soirée très spéciale: une dizaine de personnes sur le canapé du RDC, une personne qui joue à la play sur un grand écran TV, le reste qui fume des joints, un peu de musique, ça parle pas beaucoup. Une moyenne d'âge de 16-17 ans. Bon ok, mais... pourquoi les deux adultes qui vivent içi (avec leur fille qui organise la soirée) sont au milieu des jeunes??

OK.

Mon pote me présente, il se fait au passage gentiment sermonner "ça fait quand même deux gars qu'on connait pas que tu nous ramène en une semaine et sans prévenir... ça ira pour cette fois, salut enchanté, mets toi à l'aise".
Oui bah plus facile à dire qu'à faire.
Je m'installe sur une chaise sur un coté et je découvre l'intérieur de la maison: un bordel sans nom de partout. On dirait qu'ils enchaînent une soirée depuis 15 jours. Des paquets de clopes vides de partout, des verres de partout, un bordel sans nom sur toutes les tables et espaces plats de disponibles. Pas 1cm carré de libre sur aucune. Des boules de fringues étalées dans tous les coins de la maison, mélangées à pleins d'autres trucs. Bref j'ai jamais vu une maison aussi mal rangée, mais alors de trèèèèès loin.
On monte avec mon pote à l'étage. On découvre une première chambre avec des matelas étalés sur le sol, une dizaine de personnes posées dans tous les sens. Ca fume pas mal, au bang aussi. Toujours ambiance très calme, posée. Je me présente. On se pose, on fume un peu. Je découvre, en plus du bordel semblable à ce qu'on trouve dans le reste de la maison des tags de partout et en tous genre sur les murs (certains faisant ouvertement référence à la drogue). Bon.
Outre tous ces aspects plus qu'étranges, je me mets à l'aise, je parle un peu, je reste timide car intimidé par cette situation à laquelle je suis peu habitué.
Mon pote cherche des tazs à acheter. Il en trouve rapidement, une fille en a encore 2, certains ont déjà pris. Ils ont juste l'air défoncé, je ne remarque rien de spécial à part qu'ils ont l'air bien et qu'ils rigolent.
Mon ami me demande si j'en veux un. "Euuuuh ben jsais pas là. C'est quoi, ça fait quoi? Honnêtement jsuis pas chaud".
Il m'explique que ça donne chaud, ça booste et tu te sens bien, que c'est cool.
"Euh ouais nan pas envie merci"

Putain, que je suis influençable.

Pas 5 minutes après avoir décliné son offre que je me retrouve avec un quart de taz sur le doigt. C'est surtout l'argument du "avec cette dose tu peux pas mourir" qui m'a fait changer d'avis

Je stress pas mal. Je gobe. Je me sentais sobre donc j'avais envie de profiter de la soirée mais aussi quand même de découvrir ce que ça fait ces "tazs".

2h environ: Rien. Un mec de la soirée me dit que s'il me malaxe ma main ça va me faire monter. Il commence. Ça me fait rire, c'est quand même assez étrange comme situation. "Fais pas exprès" me dit-il, "Nan mais c'est juste que ça me chatouille mec, et puis c'est bizarre. En plus ça marche pas laisse."

Mon pote me propose une moitié d'ecstasy supplémentaire. J'accepte sans trop rechigner. Lui avait pris un quart et va ici reprendre un demi et une petite trace d'ecsta écrasé. Il dit être un peu boosté.

2h30: On est dans la deuxième chambre à l'étage. Des matelas étalés aussi. Ça fume, ça fume. Je regarde mon pote et je vois littéralement ses yeux à deux doigts de sortir de leurs orbites. Il fixe un mur complètement ébahis. Je lui demande "Eh, R, ça va?" "Ouais" en me fixant comme s'il venait de voir un fantôme.
"Euh viens on sort un peu tu seras mieux dehors et moi je commence à avoir chaud là"; "Oui, OK".

Là je flippe un peu pour lui. Et je sais pas si la chaleur est dûe à la chaleur du radiateur, ou des gens, ou si c'est peut-être autre chose...(vous voyez où je veux en venir eheh)

2h45 (à partir de là je ne donnerai plus d'indicateur temporel, je ne regarderai plus mon téléphone de la soirée): On sort de la maison marcher un peu. J'ai une enceinte. Je mets un peu de tekno (pas techno, tekno, vraiment du boum boum de teuf, c'était la période où je commençais tout juste à en écouter).
Putain c'est super facile de marcher. Je sens pas mes jambes. Attends... JE SENS VRAIMENT PAS MES JAMBES LA PAR CONTRE... J'avance tout seul et j'ai l'impression de flotter à 2 cm au dessus du sol. Comme si c'était un tapis roulant surélevé et très rapide qui me portait. Et j'ai super chaud bordel! On est en pleine nuit d'avril c'est un peu bizarre. Ça doit être ça les fameux "tazs".

Oh mais...la musique...LA MUSIQUE...WOUAH.

Mais attends...LA MUSIQUE RESONNE EN MOI LA...JE SUIS LA MUSIQUE EN FAIT...JE COMPRENDS TELLEMENT PLUS POURQUOI LES TEUFEURS ECOUTENT CE GENRE DE SONS...

Et là, euphorie. Extase.

La place du village est bien éclairée et a récemment été complétement refaite. Et elle n'a jamais été aussi belle à mes yeux. Elle est incroyable.
On arrive devant la plage, visible depuis la place. La vue sur la mer avec la lune qui se réfléchit dedans est époustouflante. Le pont au loin aussi. J'arrive plus à fermer la bouche tellement je suis en extase devant cet endroit. C'est juste IN-CROY-ABLE.

Mon pote va mieux, il kiffe aussi. Il me dit "viens on fait une course", "ok".

On fait un sprint sur une allée avec des lumières qui se déclenchent quand on passe devant les capteurs. Le sprint m'a juste fait péter un câble, j'avais l'impression de courir à 40km/h, et de pouvoir le faire sans m'arrêter. Les lumières l'ont rendue encore plus épique. Je remarque d'ailleurs que toutes les lumières (lampadaires, Lune...) sont bien plus brillantes et merveilleuses.

"Mec c'est incroyable" lui dis-je. Je remarque au passage, et cela va rester tout du long, que je parle trèèèès lentement, comme si j'étais suuuuuuuper défoncé (ce qui était le cas en soit, mais le fait de garder une super lucidité n'en donne pas l'impression). J'ai d'ailleurs adoré cette lucidité, ça changeait tellement de ce que je connaissais, ces soirées alcoolisées où tu sais plus te gérer.

On re-rentre, on kiffe parler, on parle on parle, je remarque que je deviens tout gentil et hyper mignon avec tout le monde. Dès qu'on me demande un mini-service (passer un objet, rouler...) ça devient un vrai objectif pour moi, un but que je dois absolument atteindre car je veux que tout le monde se sente au mieux et vite.

Là je vois ma voisine que je n'avais pas encore croisé et j'hallucine complètement car celle-ci a 14 ans (que fout elle ici???) et... est en plein bad d'ecstasy!! Elle est collée au mur, a l'air terrifiée et très mal. Elle ne parle plus. On tente tous de la rassurer et de la faire aller au mieux. Mais impossible. Je ne me souviens plus de ce que j'ai fais, peu de souvenirs de ce moment.
A un moment nous descendons, toujours avec R mon pote. On se cale devant la TV avec les autres devant southpark. Ca roule des joints énormes, du style 10 feuilles en cactus etc, le genre de trucs que je ne saurai jamais faire (et que je n'ai pas envie de savoir faire, je trouve ça relativement inutile, mais bref ne partons pas hors sujet).

On ressort au bout d'un moment, avec du son à fond. Je kiffe. On roule un joint en bord de plage. Premier pur de beuh de ma vie il me semble. Il m'a mit très bien et je n'ai pas sentis une seule fois la fumée dans ma gorge, cette sensation d'invincibilité à toute substance que je ne retrouverai jamais dans la MDMA plus tard ahah, quelle dommage.

On va dans les chiottes publics, je suis ébahis devant la taille de mes pupilles dans le miroir, mais aussi devant ma propre image. Je ne me suis jamais trouvé aussi beau-gosse ahah.

On ressort, on croise des agents de propreté de la ville avec le son à fond. petit coup de parano, mon pote me dit que y a rien à craindre, ils vont rien me faire. Et il a raison, après tout on ne fait rien de mal (si ce n'est chatouiller les tympans du quartier).

On retourne sur la place, on pose l'enceinte, on danse encore et encore. On est biens là. Je fais des croix avec mes déplacements pendant que mon ami tourne autour de ces croix imaginaires, et ça m'époustoufle (mdr).

J'ai enfin l'envie de pisser. Et ça dure bien 3 min, le plus long pipi de ma vie eheh.

On re-roule un joint, toujours pur. Lever de soleil, c'est génial. Quel kiff. Mon pote me demande s'il peut avoir un câlin. "Mais bien sûr frérot". Petit câlin mimi sur la plage entre potes. Que de la bienveillance au cours de cette soirée. On retourne tranquilou dans la maison et on est un peu étonné de voir tout le monde au lit. Tout le monde sauf le mec qui m'a malaxé la main plus tôt. Hyper défoncé, le mec était en train de forcer comme un fou sur la chasse d'eau des toilettes car elles étaient un peu bloquées. On voit qu'il se donne à fond, que ça l'énerve, on lui dit "mec on verra demain c'est pas grave", et il nous répond durement "eh vous les voleurs jvous ai rien demandé", on flippe d'un coup "euh pourquoi les voleurs?", " jvous ai vu voler l'enceinte hein!! bande de clochards", "euh mec je pense que t'es juste un peu perché, on fait rien de mal on a emprunté l'enceinte, regarde on l'a ramenée, c'était juste histoire d'avoir du son". Il s'approche rapidement et se met face à mon pote: "toutes manières, R, je t'ai jamais aimé, t'es un mec mauvais!"

Je vois que mon pote flippe: "bon venez les gars c'est bon y a rien, on te laisse avec les chiottes nous on va monter hein" je le tire par la main. Il a pas arrêté de stresser par rapport au fait de peut-être le recroiser en partant. Je l'ai rassuré tant bien que mal. On a finit en fumant avec la fille des proprios (en fumant d'ailleurs juste à coté de paille sèche qui peut, juste à l'aide d'une cendre embraser toute la maison, quoi de plus normal).

Je pars chez moi vers 10h, seul, les deux vélos à la main. La stimulation résiduelle m'a permis de faire les 40min de trajet sans aucun problème. Je croise mes parents qui se lèvent, leur dis que j'ai passé une super soirée mais que je suis très fatigué (tout en évitant de croiser leur regard au cas où les pupilles seraient toujours marquées). Je dors quelques heures.

Le lendemain pas de descente morale, juste une grosse fatigue bien compensée par un pique nique dans les bois en famille fort agréable. Mais une chose me trotte dans la tête perpétuellement: "Comment ai-je pu ressentir de telles sensations? C'était incroyable."

Je n'avais qu'une envie: réessayer dès que possible. Je découvre alors psychoactif et toute la documentation possiblement utile sur la MDMA afin de revivre une soirée digne de cette dernière.

Je réessayerai 6 mois plus tard en festival. Ce fût le moment le plus incroyable de ma vie.

Depuis ces 2 expériences, il y a comme un plus dans ma vie. Et j'ai totalement changé de goûts musicaux. Moi qui n'écoutais à l'époque presque exclusivement du rap, aujourd'hui je me réveille, je vis et m'endors aux côtés de la musique éléctronique en tout genre, principalement techno.

Je n'ai pas peur de le dire: j'aime la MDMA. J'en connais les risques. J'en connais les bons cotés. Aujourd'hui je ne consomme pas de la manière la plus RDR qui soit, mais j'évite les risques et problèmes majeurs.

Je conclurai ainsi. Prenez soin de vous. Et n'oubliez pas que vos premières sont souvent les meilleures, alors profitez en au maximum.

Explorateur du temps et de l'espace (mais seulement à l'intérieur de ma tête, j'aime pas faire ma valise smile )

Hors ligne

 

1kfbi 
Nouveau membre
000
Inscrit le 12 Dec 2019
30 messages
Alors voila moi ma première fois sous ecstasy je les faite en septembre, il y a donc 3 mois je voulais essayer une nouvelle drogues (je prend environs 1 fois par mois, de la beuh). Donc après avoir beaucoup réfléchis a quelle substance prendre je me suis décider a prendre de l'ecstasy. J'ai donc bien chercher sur beaucoup de forum etc... et j'en ai parler a deux amis qui seraient mes gardiens. Un ami en avait déjà pris et m'avais également conseiller sur le sujet.

Je rejoint donc un ami chez lui et je prend un morceau de cachet (environ 85mg). Et je monte rejoindre l'autre pour aller se poser a un endroit qu'on aime beaucoup dans la foret. On mets de la musique ils boivent une bière ( ils ne prennent que ca pour reste parfaitement lucide au cas ou je part en vrille). Au bout d'environ 1h 15min j'ai comme une petit sursaut dans mon corps et 2 minutes après un de mes amis remarque que mes pupilles sont dillater. Je commence a mes sentir un peu plus léger et deux minutes après un nouveaux petit sursaut. Après ca j'ai commencer a être souriant, heureux a kiffer le moment, il y a de la musique je dance donc dessus et mes amis rigolent bref on passe un super moment. Environ deux heure après on retourne chez nous et je suis très satisfait de mon expérience.

Le soir (plus aucun effet) je vais promener mon chien vers 22h et je passe a coter d'un portail qui fait un sorte de bip constant et je ne sais pas pourquoi mais j'ai ressenti un malaise énorme qui a mis quelque minutes a passer mais après retourne a la normal. La nuit je me reveille pour une raison inconnue et lorsque je tourne la tete je vois entre mes rideaux un petit filet de lumière. Et la pareil je suis pris d'un malaise et je du me lever pour aller remettre mon rideaux normale car je ne pensais plus cas se petit filet de lumière.Une fois remis correctement plus aucun problèmes ni dans les jours a venir.

Hors ligne

 

superfab 
Nouveau membre
000
Inscrit le 19 Dec 2019
36 messages
Bonsoir à tous,
J'ai commandé, peut-être à tort, des comprimés d'ecstasy sur le Deep chez un vendeur qui possédait d'excellents feeds. Après la cocaïne et les buvards LSD, je voulais vraiment "tester" cette substance.
J'achète donc une vingtaine de comprimés jaune "ROLEX".
Mon premier test s'est fait chez moi, devant un ordinateur où je bossais sur un tableur en écoutant de la musique classique. J'avale un comprimé. Des sensations d'ivresse et de gaïété sont arrivées lentement mais sûrement... Je me sentais plus speed mais en même temps plus calme, plus alerte et beaucoup plus réceptif aux émotions/sensations/discussions... Bref, un vrai bonheur à ce niveau-là ; accompagné d'une empathie décuplée qui permet de voir les personnes qui t'entourent autrement.
Un vrai bonheur en somme... Je ne regrette rien si ce n'est cette descente progressive qui te ramène trop "injustement" à la dure réalité.
J'en ai repris un autre depuis lors... Mêmes effets mais avec une descente plus abrupte.
La cocaïne provoque un tout autre délire (en tous cas celle que j'avais consommée) et le LSD, des fous-rires certains mais une intensité bien différente.
Aujourd'hui je sais plus trop où me procurer de tels comprimés car les sites Deep ferment tous les uns après les autres...

Hors ligne

 

Céline Blanche 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 15 Dec 2020
10 messages
Salut !

Je suis nouvelle sur le forum avec je viens faire mon TR seulement aujourd'hui mais ma première prise date d'il y'a déjà deux ans.

Je commence toutefois par dire que dans MON cas, contrairement à ce qu'il se raconte beaucoup (et je suis certaine que c'est vrai pour une majorité) ma première fois n'était pas la meilleure ... mais je garde cette histoire sous le coude pour plus tard dab

Alors, l'histoire commence ! J'ai 20 ans et je ne consomme à ce moment là que du cannabis et de façon exceptionnelle ! Et par exceptionnelle j'entends 2,3 lattes sur un joint un fois tous les deux mois grand maximum. Autant dire que je suis vierge de toute substance ahah.

Il se trouve que ma meilleure amie (Lola pour les besoins du sénario) qui vit très loin de moi m'avoue avoir déjà consommé "des taz". A ce moment là je n'ai aucune idée de ce dont il s'agit et je suis assez dubitative. Je trouve ça un peu glauque et m'inquiète pour elle. En voyant ma réaction elle ne développe pas plus.
Parallèlement à cela, j'ai un très bon ami (Pierre ? wink ) à qui je raconte cette discussion avec Lola. Et là, Pierre m'avoue qu'il connait très bien "les taz" car il en vend ... Je suis tombée totalement des nues ! Mais il me vend super bien le truc et je finis par dire que "ok, je me laisserai bien tenter à l'occasion".

Quelques semaines plus tard, Lola descend chez moi et Pierre nous propose d'aller en soirée techno tous les trois pour me faire tester la fameuse substance ...

J'avais très hâte mais j'étais aussi très stressée, ils sont volontairement restés flous sur les effets pour que je me laisse surprendre ...
Nous arrivons, première fois de ma vie que je mets les pieds dans une boite techno (alors que j'adore la musique mais j'étais assez impressionnée par cette univers ...) et je suis immédiatement conquise ! On gobe un demi chacun (aucune idée du dosage ...), et on va danser.

Les effets sont arrivés assez vite, moi qui suit de nature plutôt introvertie je me surprends à taper la discut' à tous le monde lorsque je vais aux toilettes, la musique est intense, j'ai l'impression que rien n'existe en dehors du club. Puis les effets empathogènes aussi, je fais mes meilleures déclarations d'amour à mes amis, je leur dis à quel point je les trouve beau, que me retrouver ici avec eux est ce qui m'était arrivé de mieux dans la vie ! Et c'est réciproque apparement puisque moi aussi je reçois beaucoup de mots d'amour ! Mon pote Pierre s'est tellement bien occupée de nous deux en s'assurant que nous ayons toujours de l'eau que ça m'a fait exploser (littéralement) de joie chose que je n'aurais jamais cru ressentir.

Je me sentais tellement en confiance, tout le monde me paraissait extrêment gentil, que je me suis éloignée de mes amis et me suis greffée à d'autres groupes de gens, voyant que je cherchais à me mettre à côté du caisson un garçons et une fille m'ont chacun attrapé une main pour m'aider à traverser la foule et m'ont fait une place à côté d'eux pour mettre la tête dans le caisson. Pour ce geste d'amour je leur ai fait un énorme calin heart


Ah et j'oubliais le plus important, du début à la fin de cette soirée je n'ai pas cessé une seule seconde de danser, le sentiment de liberté à l'état pure.

Quand j'ai retrouvé mes deux amis, ils étaient en train de s'embrasser mais ça ne m'a pas choqué du tout et ils étaient si heureux de m'avoir retrouvé qu'on s'est embrassé tous les trois et ça ne m'a pas parut bizarre une seule seconde alors que jamais je n'aurais pensé faire quelque chose comme ça un jour.

J'ai passé le reste de la soirée à danser avec pleins de gens et c'était super.

Cependant, je garde un souvenir mitigée de la fin de cette soirée et c'est principalement pour cela que malheureusement aujourd'hui elle ne fait pas partie de mes meilleures soirée ...

Mes amis qui avaient l'habitude de consommer on redrop une demie heure avant la fermeture pendant que moi j'étais tout doucement en train de redescendre. Ils n'ont pas voulu que je redrop aussi. Evidemment quand la soirée s'est fini et qu'il a fallu marcher jusqu'au tram dans le froid glacial de l'hiver (j'étais glacée jusqu'aux os une sensation vraiment particulière) je me sentais vraiment patraque et tristounette, alors qu'eux étaient évidemment en train de remonter. On a attendu le tram très longtemps et eux n'arrêtais pas de s'embrasser. Je ne me suis jamais sentie aussi seule de mon existence.

Le lendemain, j'avais tellement dansé que je n'arrivais pas à marcher et j'avais le cafard car le souvenir de la fin de soirée m'avais laissé un goût amère.

Cependant, cette première prise a eu une très grande influence sur moi. Je suis beaucoup moins introvertie depuis et je me suis totalement libérée sexuellement ! Pourtant je n'ai rien fait de fou à cette soirée, mais ça m'a permis de passer outre un énorme blocage que j'avais ! Ça c'est pour le positif. Y'a un mauvais côté c'est que ça m'a permis d'entrevoir ce que c'était que le vrai "bonheur". Je parle purement en ressentit et non en cause. Et bah ça ça m'a foutu le bad parce que je me suis rendu compte que je ne l'avais jamais ressentit et que je ne pourrais surement jamais le ressentir autrement qu'avec la drogue et ça m'a miné pendant plusieurs mois. Aujourd'hui j'en suis encore a penser que la seule chose qui pourrait s'approcher de l'amour ressentit avec la MD sans consommer c'est le moment où on me posera sur la poitrine mon bébé pour la première fois ...

Voilà c'était mon petit récit, j'espère que je ne suis pas trop passée pour une allumée ! Cette histoire date de deux ans déjà j'ai surement oublié quelques détails mais je pense que l'essentiel y est big_smile

Hors ligne

 

Psilosophia 
Esthète du Néant
France
3220
Inscrit le 13 Apr 2014
600 messages
Blogs
Ça me parle trop l'analogie avec le bébé à la fin de ton texte.

"Vieil océan, aux vagues de cristal ... tu rappelles au souvenir de tes amants, sans qu'on rende toujours compte, les rudes commencements de l'homme, où il fait connaissance avec la douleur, qui ne le quitte plus."

Les Chants de Maldoror Isidor Ducasse

Hors ligne

 

Yopski 
♫♪ Devant le mur ♪♫
France
2910
Inscrit le 06 Jan 2019
551 messages
Très sympa ton TR, on a tous ressenti ça smile
Le plus important avec la md, c'est de surtout bien espacer les prises (plusieurs mois minimum), c'est une drogue occasionnelle, c'est à ne jamais oublier wink
Sinon je rebondi sur ta remarque :

Céline [label=/sujet/blanche a écrit

Blanche[/label]]Y'a un mauvais côté c'est que ça m'a permis d'entrevoir ce que c'était que le vrai "bonheur". Je parle purement en ressentit et non en cause. Et bah ça ça m'a foutu le bad parce que je me suis rendu compte que je ne l'avais jamais ressentit et que je ne pourrais surement jamais le ressentir autrement qu'avec la drogue et ça m'a miné pendant plusieurs mois.

Alors oui et non wink
Pour moi la md, c'est extra mais vu que tu as l'air d'aimer danser et bien je peux t'assurer que si je fais une soirée sans mais que ya de bonne tek, et bien j'arrive a ressentir ce bonheur de la musique qui te transporte. Bien sûr, c'est une peu moins puissant et il me faut tout de même qques verres de Rhum big_smile , mais ça s'en approche pas mal. Tout ça pour dire qu'il ne faut pas trop focus sur le produit, beaucoup se passe dans la tête, et on garde le prod que pour les occasions exceptionnelles wink
Mais oui, c'est une molécule magique la mdma wink

Dernière modification par Yopski (20 décembre 2020 à  22:54)


Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale que d'être adapté à une société malade

Hors ligne

 

supermario64 
Psycho junior
3000
Inscrit le 19 Dec 2020
434 messages
Blogs
Je te remercie pour ton TR Céline Blanche que j'ai pris plaisir à lire et je me suis reconnu en étant donné que je suis également introverti dans la vie de tous les jours.

Ce n'est pas du tout étonnant cet énorme sentiment de bien-être sachant que la MDMA vide littéralement les stocks de dopamine dans les synapses du cerveau. Ce n'est pas non plus étonnant de se sentir déprimer les jours suivants la prise, le temps que le corps récupère et face à nouveau le stock de dopamine.

J'en ai jamais pris mais ça semble totalement différent de L. Qui lui aussi nous fait sentir bien mais loin, très loin je dirais des effets de la MDMA. En tout cas je ne crois pas avoir ressenti le bien-être que tu as connu avec les Taz sous L.

Dernière modification par supermario64 (20 décembre 2020 à  23:02)


Pour sonder l'enfer ou s'envoler angéliquement,
Il suffit de prendre une pincée de psychédélique

Hors ligne

 

Yopski 
♫♪ Devant le mur ♪♫
France
2910
Inscrit le 06 Jan 2019
551 messages

supermario64 a écrit

Ce n'est pas du tout étonnant cet énorme sentiment de bien-être sachant que la MDMA vide littéralement les stocks de dopamine

C'est la sérotonine qui est principalement libérée wink


Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale que d'être adapté à une société malade

Hors ligne

 

supermario64 
Psycho junior
3000
Inscrit le 19 Dec 2020
434 messages
Blogs
Ahh désolé, je me mélange souvent les pinceaux entre les deux. Il me semblait que c'était la dopamine, je te remercie pour la rectification wink

En tout cas ça a l'air d'une expérience hyper intense !

Jamais fait mais j'en viens à être presque jaloux ! je n'ai jamais ressenti ça sous L, l'amour inconditionnel et le bien-être divin si j'ose dire, ça doit être une expérience unique.

Pour sonder l'enfer ou s'envoler angéliquement,
Il suffit de prendre une pincée de psychédélique

Hors ligne

 

Céline Blanche 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 15 Dec 2020
10 messages
Effectivement je peux prendre énormément de plaisir à danser même sans avoir consommé, mais je trouve quand même que ça n’a rien à voir malheureusement avec l’amour immense que l’on ressent avec la MD ...  j’ai déjà passé toute une soirée à pleurer d’amour avec mon conjoint et je ne crois pas en être capable totalement sobre malheureusement, ça fait partie de mon côté introvertie peut-être ?

La seule chose qui pourrait y ressembler vaguement pour moi mais encore une fois c’est assez personnel ahah c’est que je crois très fort en Dieu et dans certaines phases où j’ai très fort la foi quand je fume il m’arrive très souvent de partir au paradis dans ma tête et j’avoue que ces moments là ont peu à envier à la MD ????

Dernière modification par Céline Blanche (21 décembre 2020 à  00:00)

Hors ligne

 

Céline Blanche 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 15 Dec 2020
10 messages

Psilosophia a écrit

Ça me parle trop l'analogie avec le bébé à la fin de ton texte.

Contente que quelqu’un comprenne merci-1

Dernière modification par Céline Blanche (21 décembre 2020 à  00:01)

Hors ligne

 

Smile_ 
Nouveau membre
000
Inscrit le 09 Mar 2021
13 messages
J'ai récemment essayé de la MDMA (en taz) pour la 1ère fois, et ce forum m'ayant un peu apporté je me lance à mon tour,

Dans ma tête, la MDMA libérait juste un gros stock de sérotonine, et à partir du moment où l'on est bien dans sa peau, je ne pensais pas que l'on pouvait partir sur un bad trip.. Alors; un soir, en étant très bien entouré, j'ai pris une pilule entière.

Au bout de 40 minutes, j'ai commencé à me sentir étrange, le rythme de mon coeur s'accélérait un peu, le temps semblait être un peu en pause: je devenais entièrement spectateur et me concentrait uniquement sur ma respiration. Je commençais à trembler un peu. J'avais l'impression d'être au milieu d'un capharnaüm sonore: j'entendais tout, mais sans rien comprendre. Toutes les voix se superposaient, à un niveau sonore extremement élevé, sans que je ne puisse rien comprendre; comme lorsqu'on est au milieu d'une dizaine de discussions différentes dans des langues étrangères et qu'on essaie tant bien que mal de se rattacher à l'une d'entre elle, mais en vain. Une amie me voyant immobile depuis quelques minutes me sort de ma léthargie en me demandant si ça va. Je reprends mes esprits, et répond du tac au tac que non, pas du tout. Au moins j'arrive à comprendre ce qu'elle dit !

Elle en avait déjà pris - elle m'emmène aux toilettes immédiatement, me dit que ça va aller et essaie de me rassurer. "Ça va aller"; "la montée peut être difficile mais il faut se laisser aller"

J'ai tendance à garder le contrôle, quoi qu'il arrive. Alors, face à ce bad trip qui s'annonce, je garde la tête sur les épaules, respire profondément, me calme et prend à la dérision ce qui m'arrive. Je ne panique pas, mais j'ai envie de vomir. Elle me demande alors ce que je vois, ce que je ressens. A partir de ce moment-là, j'ai un peu moins de mal à supporter cet effet. La curiosité prend le dessus et j'analyse ce qui m'entoure.

On était dans la salle de bain - les lumières devenaient étrangement fortes. Sa voix également devenait envoutante. Ses yeux étaient tout noirs. Elle me sert un verre d'eau. Au moment où elle l'approche, le logo du verre triple de volume: c'est comme si j'avais eu un zoom sur le verre. Je regarde à côté de moi. J'ai l'impression que les murs rétrécissent, puis grossissent. La baignoire a l'air de légèrement flotter, comme si elle était en apesanteur. J'ai un coup de froid. Il passe. J'ai également l'impression de m'envoler, mais en me concentrant sur ma respiration je garde prise et m'alourdit d'une certaine manière..: je ne décolle pas, je résiste.

Elle voit manifestement mon trouble et me dit "si tu résistes, tu vas badder. Il faut que tu lâches prises !!". T'es sûre ?.

Je me dis; allez, pourquoi pas. J'arrête de résister et me laisse m'envoler. Instantanément, ma respiration devient plus légère. Une vague de chaleur m'envahit en même temps qu'un sentiment d'apaisement. Une amie entre dans la salle de bain, s'étonnant de ne pas me voir. Elle voit que j'ai du mal et décide de s'occuper de moi. C'est également une habituée.

Elle commence à me prendre dans ses bras, à me faire de légers calins. Je ressens ces sensations nettement plus fortement que d'habitude. Elle prend ensuite mes mains, et on entrelace nos doigts: la sensation est extraordinaire ! Je suis en train de monter totalement, je me sens super bien et mes sens tactiles sont sur sollicités. Visuellement aussi - ses yeux sont d'un noir hypnotisant, envoutant. Je me sens sur un nuage. Je ne ressens que du bien-être, mais je me sens complètement à l'ouest. Je suis aveuglement ce qu'elle me fait faire. Elle caresse mes paumes de main, puis le dos de mes mains. Divine sensation que de se perdre en toute confiance.

Mon amie nous laisse tous les deux - on s'embrasse alors. Extase totale. J'ai l'impression d'être dans une autre dimension. Les sensations sont démultipliées. On décide ensuite de rejoindre les autres profiter un peu de la musique.

La musique est sympa, mais pas assez bien. On danse, on apprécie le moment, on se perd tous les deux au milieu de la piste de danse comme si personne d'autre n'existait. La notion du temps devient... abstraite. Il se passe des heures ou des minutes, je ne peux pas le dire. Je souris de manière niaise, comme si j'étais fou amoureux. On se pose un peu sur le canapé, je reprends un peu mes esprits - je ne ressens que du bien-être, mais je ne suis plus autant à l'ouest. Je redeviens un peu lucide. On décide alors de s'isoler, et on discute.

On se dit mutuellement pourquoi on apprécie l'autre, ce que l'on ressent, le tout en se faisant des calins. Il y a comme une empathie extraordinaire qui se développe entre nous deux. On ressent les mêmes choses. On se perd mutuellement dans nos yeux respectifs. Sourire niais des deux côtés. On se sent en confiance, c'est magique.

[...] Je rentre chez moi vers 8h du matin. J'essaie de dormir. Impossible. Je vais prendre l'air, envoie un message à une amie qui en avait pris aussi à cette soirée. Je pète la forme et j'ai besoin de voir quelqu'un pour extérioriser cette énergie. Je continue d'être sur un nuage, mes pupilles restent encore un peu dilatées. Ce ne sera que vers 17-18h qu'elles auront repris leur aspect normal.

Je garderai la pêche quelques jours de plus, grisés par les réminiscence de ces sensations. J'ai tendance à ne pas être spontané, à garder le contrôle.. Cette soirée n'avait été que l'inverse, libération totale de ce qui passait dans mon esprit, sans aucun filtre. L'impression d'avoir pu, pour une fois, totalement extériorisé ce qui passait dans mon âme..: dommage qu'une drogue fut l'élément déclencheur, mais ces sensations d'empathie, de partage, d'amour, étaient extraordinaires et probablement pas uniquement artificielles.

Dernière modification par Smile_ (09 mars 2021 à  19:28)

Hors ligne

 

Scarlord 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 09 Apr 2021
17 messages
Salut tout le monde!
Aujourd'hui je viens raconter ma première prise de md. Donc avec un pote, que je vais appeler L, nous avions décidés de tester. Nous sommes tout les deux des fumeurs de weed (bon lui il a arrêter) et donc nous avions envie de quelque chose de plus puissant. Je pèse 55kg et lui doit peser +/-60kg et nous n'avions jamais pris de drogue dure avant.
J'avais fait de (très) longue recherches avant, dont la plupart sur ce site, et donc je pensais être préparé, malheureusement pas vraiment, nous avons un peu craquée et on en a pris plus que la dose raisonnable. Donc j'arrive chez lui ce vendredi matin à 10h30 avec un demi gramme. On prend du magnésium, et tout les deux nous en avons pris les jours avants. Je commence directement à écraser les cristaux (plus poudre que cristaux d ailleurs elle n'était sûrement pas très pure) et à former les doses à l'oeil car pas de balance. Je rempli deux para d'à peu près 80 mg. On gobe, puis on attend, et vers 11h les premiers effets arrive. Wow c est quelque chose mdr. Perso j'alterne toutes les deux secondes les phases énergiques où je tape tout et les phases où je m'affale sur le canapé, L est plus calme, il caresse le mur et les coussins lol. On met de la musique à fond, et on dance un peu (on ne danse JAMAIS sobre), puis on se met posés sur le canap avk la musique plus basse. On sort sur le balcon, et on fait des câlins. On commence à discuter, une conversation très personnelle et où on se sent connecter, et bordel l'empathie qu'on ressent! On a passer 20 minutes à se dire "non toi t es meilleur" "nn je te promet c'est toi" ptdrr j'ai même pleurer car "je suis une grosse merde"lol. Qu'est ce que c'est bon! J'aimais absolument tt le monde! Vers 13h30 les effets se calme bien et on est un peu déçu car on pensais que sa aller durer plus longtemps (en plus le temps est passé tellement vite!). Donc on décide d'en reprendre au parc près de chez L. On part là bas a la recherche d'un coin où il n'y aurait personne, et a 14h30 on gobe un para chacun de 40-60 mg. Mais il y a vraiment trop de monde la où on est donc on décide de rentrer avant que les effets arrivent. A 15h on est à l'appart, et L commence légèrement a monté, mais on décide d'en reprendre car le para nous semblais trop petit (aïe aïe aïe c'est la que sa commence à partir en cacahuètes). Je fais un para chacun de 40-70 mg. Vers 16h en voyant ce qui reste je dit a L qui est déjà pas mal défoncé "viens on fini" (il devait rester 0.1g) je commence à graille la poudre directement, puis je sniffe un peu (ouïe sa fait mal), L n'en reprend pas. Boum. C'est autre chose que la première fois, on ressemble vraiment à des fous, L est ULTRA excité il fais des tractions et a casser un bol en faisant tomber une haltère, et il mort les coussins super fort, et moi malgrès le magnésium  je commence à parler vraiment bizzarement j'ai la mâchoire complètement en avant. On va sur son lit, musique à fond et câlin H24. On faisait des petites pauses pour sortir sur le balcon ect et tout doucement sa se calme vers 18h30 et a 19h je me barre. C'était clairement incroyable perso j ai préfèré la première perche même si elle était moins dosée, par contre L a préféré la deuxième. Quand je rentre chez moi je m'allume un pur, et j'ai littéralement passer 1h15 a me branler sans réussir à jouir (c'est pas du tout habituel surpris) Du mal à m'endormir, et je me lève à 5h du mat en pleine forme. Je me suis sentis très déprimé depuis, surtout le lendemain et le surlendemain. L lui c'est juste sentit blasé, et on a tout les deux très hâte d'en reprendre, on va attendre 3 semaine minimum avant mais sa va être dur.
Voila merci à ceux qui ont tout lu on est ravis d'avoir fait sa personnellement sa m'a bien impacté! Désolé pour les fautes, l'orthographe c'est pas mon fort lol

Dernière modification par Scarlord (27 avril 2021 à  20:20)

Hors ligne

 

irreversibl3 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Apr 2021
13 messages
Saut salut !

Après 30 années passées dont 6 à fumer cigarettes et aujd 6 à fumer cigarette électronique, il a fallut une crise de couple assez conséquente pour m'embarquer dans le monde psychédélique !

C'était l'an dernier, mon couple n'allait pas bien du tout, il était impossible de communiquer entre nous, mon conjoint essayait tant bien que mal et rien à faire j'étais dans mon truck ...

Un soir, il a fini par me parler de la MD, d'abord savoir mon avis sur la question ... et puis il est parti 2min cherché qqch, pour revenir avec 2 cachets de MD, c'était des love à l'époque (forme de coeur couleur rose super sécable), il me connait très bien donc il savait que j'allais être réceptive.

Il m'a tout expliqué, les effets que ça allait faire, ce à quoi je devais m'attendre, j'étais dans une période difficile donc une grosse partie de moi se disait qu'à y être ... autant tenter !

Ce soir là il m'a donné que la moitié tout juste du cachet, lui n'a rien pris pour me surveiller, et j'avoue que je me souviens encore de cette sensation de chaleur, cette impression de bonheur, de barrières qui tombent, de sentir un trop plein d'amour, l'envie de dire ce qu'on a sur le coeur sans partir en couille ... la musique qu'on ressent si bien, la communication fluide et simple bref ...

Et du coup, ça a relancé notre couple, on a fait quelques soirées taz avec les love, jusqu'à ce que je dise stop à cause des redescentes affreuses que j'avais (moral à zéro, cauchemars, irrité, pas faim, soif ...) mais notre couple a brisé beaucoup de tabous, on a énormément discuter, tout a été mis sur la table et j'avoue que pour ça ... merci la MD !

On a refait quelques soirées taz avec cette fois ci des dominos jaune, dernièrement c'était des "reapers" dosé à 250, on en avait pas pris depuis au moins 2 mois, j'avais pris une moitié puis l'autre, ça n'a pas spécialement eu le même effet que les premiers love, par contre pas de redescente, vraiment nickel !

Donc voilà je ne fait pas l'apologie de la MD, mais dans notre cas, la première fois avec nous a donné un nouveau souffle, ça nous a littéralement sauvé et franchement au final c'est tout ce qui compte !

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » MDMA/Ecstasy
  •  » MDMA/ecstasy, TR et témoignages sur la 1ere fois, la grosse discussion

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 2jCommentaire de Gribouille78 (14 réponses)
     Appel à témoignage 
    Analyse de drogue et cannabis : qu'en attendez vous ?
    16 juillet 2021Commentaire de ephémère tox.stop (19 réponses)
     Appel à témoignage 
    Connaissez vous l'annuaire sur la réduction des risques ?
    26 juin 2021Commentaire de pierre (13 réponses)
     Forum UP ! 
    Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    17:02Discussion sans réponse depuis 24h
     Forum UP ! 
    1 er ordonnance zolpdem zolpdem
    Il y a 14hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    MXiPr, après une longue abstinence
    Il y a 12hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Acheter cannabinoides de synthèse
    Il y a 2hNouvelle discussion de Kitsune dans [Cannabinoïdes de synt...]
     Forum 
    Aucun effet - Light effet
    Il y a 5hCommentaire de Hemoropioid dans [Zolpidem (Stilnox) et...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Stockage & conservation - Comment stocker des buvard ?
    Il y a 6hCommentaire de bernjo dans [LSD 25...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Achat de cocaine
    Il y a 8hCommentaire de Gribouille78 dans [Cocaïne-Crack...]
    (14 réponses)
     Forum 
    Aspect, gout & odeur - Héroïne marron à points noirs, votre avis (photo)
    Il y a 9h
    4
    Commentaire de marvin rouge dans [Heroïne...]
    (61 réponses)
     Forum 
    Test vaporisateurs - [Topic unique] Petit comparatif des vaporisateurs.
    Il y a 10h
    14
    Commentaire de Drim dans [Cannabis...]
    (27 réponses)
     Blog 
    Essai Tramadol
    Il y a 9hCommentaire de Drim dans le blog de Drim
    (7 commentaires)
     Blog 
    P'tit coup d'œil dans le rétro!..
    Il y a 9hCommentaire de Drim dans le blog de nnaY
    (1 commentaires)
     Blog 
    Juste envie de partager.
    Il y a 11h
    32
    Commentaire de Papaseul dans le blog de Papaseul
    (332 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 06:28
     PsychoWIKI 
    Arrêter la méthadone
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Farmerdu99, Aurel13 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    par L'Apoticaire, le 15 Jul 2021
    Les stéribox sont pour moi (et beaucoup d'autres usagers qui sont passés à du matos plus adapté à l'IV de drogues que les stéri) carrément obsolète, certes c'est évidemment infiniement mieux que d'utiliser une cuillère à soupe sale avec de l'eau du robinet, de filtrer sa solution avec un...[Lire la suite]
     1 ère expérience 1cp-LSD
    par Cartooner, le 12 Jul 2021
    1 ère fois au 1cp lsd : 220 mcg en 2 drop Je suis chez ma copine il est 16h, je m’envoie 110mcg et elle 75 Les effets commencent à se faire ressentir rapidement pour moi, nous sommes en intérieur pour le moment. Soudainement une envie folle de manger du chocolat kinder x) J’en mange, je ne s...[Lire la suite]
     Help !
    par Meumeuh, le 13 Jul 2021
    Hello, Tu n'as jamais été sous TSO ? Je te donne mon point de vue. J'ai aussi consommer de l' héroïne pendant 6 / 7ans comme toi j'ai voulu arrêter avec un sevrage Cold Turkey et cela plusieurs fois. Et à chaque fois, ce fût un échec car que ce soit quelques jours/semaines/mois je suis...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    waow bien dit -joel92 dans [forum] MXiPr, après une longue abstinence
    (Il y a 10h)
    mon vapo depuis 2019, increvable dans [forum] [Topic unique] Petit comparatif des vaporisateurs.
    (Il y a 11h)
    J'aurai pas dit mieux ! GuyG dans [commentaire de blog] Comment faire ?
    (Il y a 13h)
    Venant de mtp, je ne peux qu'aprouver. Vous gérez dans [forum] Création d'une SCMR à Montpellier
    (Il y a 18h)
    Merci pour le témoignage. dans [commentaire de blog] Microdosage de champignons magiques comme somnifère
    (Il y a 18h)

    Pied de page des forums