Plaisir prostatique et drogues.

Publié par ,
5090 vues, 8 réponses
avatar
zizitaupe_meilleure_bande homme
Psycho sénior
France
champi vert6champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 15 Jul 2021
555 messages
Blogs
Je suis un homme héterosexuel de 35 ans.  Il y a 3 ans j’ai découvert les orgasmes prostatiques par stimulation passive de jouet non-vibrant, notamment les jouets Aneros.  Pour ce qui connaissent pas, je vous conseille fortement de lire le traité d’aneros sur le site nouveauxplaisirs.fr (j’espere pas que ce n’est pas contre la RDR de poster ça, vu que ça n’a rien a voir avec des drogues…!) ainsi que son forum, et de regarder le forum officiel d’Aneros (ce dernier est en anglais du coup).   Je conseille cette lecture également à ce qui croirent connaître le plaisir prostatique, car même si on et adepte à la reception du sexe anal, ça ne veut pas dire qu’on profite pleinement de son prostate.

Ces jouets sont très simples: tu le lubrifies, tu l’insères, et puis, sans toucher le jouet, en contractant légèrement ses muscles du bassin tu apprends à te fixer sur des micro-sensations et les amplifier dans des orgasmes gigantesques.  Parce que ses orgasmes sont sans éjaculation et donc sans periode refractoire (la perte d’envie qui suit l’ejaculation), on peut les enchaîner les uns après les autres, tel une femme qui a des orgasmes multiples.  Ces orgasmes sont aussi qualitivement differents des orgasmes éjaculatoires.  Ils peuvent durer plus longtemps mais aussi il peuvent entraîner des états spirituel, mystique, même hallucinogène.  On peut aussi apprendre à avoir ces orgasmes sans jouet, et seulement par contraction des muscles du bassin.  Et on peut apprendre à avoir d’autres sortes d’orgasmes plus étranges encore, par la stimulation de ses tétons ou de n’importe quelle partie de sa peau, ainsi que des orgasmes purement psychologiques, sans stimulation physique.  Ce sont des pratiques apparentées aux états de meditation, à l’hypnose, et surement au sexe tantrique (ce dernier, je ne m’y connais pas car je trouve l’apprentissage dissuasif a cause de l’implicite spiritualisme esoterique qui vole au dessus de ma tête).

Sans trop entrer dans les détails, mes aventures avec mon prostate ont commencé a l’age de 15 ans.  Mais avant j’utilisais la stimulation du prostate pour augmenter les effets de l’orgasme ejaculatoire, et parce que c’était plaisant de me faire enculer.  A 32 ans j’ai découvert les jouets aneros et les sites mentionner ci-dessus. Avec entrainement, j’ai appris comment avoir des veritable orgasmes prostatiques, sans stimulation de la bite (qui peut même rester totalement molle pendant ces orgasmes), juste avec un jouet insèré.   J’ai appris à avoir des orgasmes sans jouet, des orgasmes de peau, des orgasmes cérébraux.  J’ai appris à avoir des orgasmes multiples qui s’enchaînent, souvent pendant des dizaines de minutes à la fois, des plateaux de plaisir pur.  J’ai appris à tomber d’un instant à l’autre dans un état orgasmique, de jouir quand je veux.  J’ai appris à incorporer tout cela dans ma vie sexuelle avec d’autres personnes, et donc de jouir quand je veux pendant n’importe quel acte sexuel, sans ejaculer et donc sans initier le période réfractaire et devoir arreter le sexe.  Ainsi je peux jouir en léchant la chatte de ma femme, enivrer par ses odeurs.  Ou pendant qu’on baise, on peut jouir ensemble autant qu’on veut, des dizaines de fois même.  Et elle rafole de me toucher partout et me faire jouir de mille manieres étranges…

La connection avec les drogues? Il y en a plein.  Personellement je connais plus ou moins bien (et en aucun ordre) le LSD, les champignons, le marijuana, l’alcool, le DMT, le MDMA, le ketamine, et certains fort medicament anti-douleur tel le vicodin (j’ai grandi aux états unis ou ces derniers était très répandu dans les années 2000).  Ces etats orgasmiques sont parfaitement comparables aux sensations d’extrème bonheur sous MDMA.  C’est a dire, un fond de bien-être comme un plateau, avec des montées de plaisirs.  Côté psychédélique, il y a plein de moments tellement intenses que ça crée des hallucinations.  Ce ne sont pas des hallucinations qui distendent la réalité, comme fait le LSD ou les champis ou le DMT avec les yeux ouverts.  C’est plutôt des images, des idées qui montent à l’esprit.  Ca me rappelle les vives images qui arrive dans mon cerveau quand je fermait les yeux sous vicodin (j’en prends plus depuis 10 ans).  Sous vicodin ces images étaient violente, perturbante.  Pourtant, en état orgasmique, toutes ces images sont fascinantes et bienvenue.  Il y a aussi des rares moments ou je me sent en dehors de mon propre corps (out of body experience), quelque chose que j’ai senti sous dmt.

Après, il y a la mélange avec certaines drogues qui amplifie ou annule ces états orgasmiques.  C’est sûrement très personelle, mais il y a pas mal d’évidence anecdotique qui indique que les drogues qui stimule l’imagination sont plutôt amplificateur pour ces états orgasmiques.  C’est probablement parce que ces orgasmes sont très psychologiques.  Parcontre les drogues qui ont une tendance de attenuer la sensibilité physique sont plutôt contre-indicatif de ces états orgasmiques, car si on n’est plus capable de sentir son prostate ou sa peau, on perds l’envie d’amplifier et de pousser les sensations plus loin.  Je ne sais pas si j’ai le droit de parler de mon experience d’effets de drogues spécifiques, car je ne veux pas encourager l’utilisation des drogues dans le cadre de RDR.  Si un moderateur me dis que j'ai le droit, je listerais chaque drogue que j'ai utilisé depuis 3 ans et ses effets sur ces etats orgasmsique.  Sinon, peut-être j’incorporerai ça plutôt dans un TR, si jamais j’en écrit un. Car depuis 3 ans, avec certaines drogues, une grand partie de mes trips est lié à l’exploration de ces états orgasmiques, soit seul soit avec parténaire.

Si j’écrit tout cela, c’est pour encourager d’autres hommes comme moi—c’est à dire, les gens interessés par les états de conscience alternatifs—d’aller chercher une forme de défonce très forte et très naturelle, une défonce qui est en plus parfaitement compatible avec l’utilisation de certaines drogues.  C’est une défonce qui est gratuit, légal, très fort, sain, sans redescente, qui pompe le cerveau plein d’endorphines.  C’est une défonce qu’on peut faire en couple ou seul, et seul ça crée des états aussi fous que le sexe en couple.  Les femmes peuvent aussi accéder à ces plaisirs, mais pour plus de conseils la dessus, j’attends qu’on me pose la question, car j’ai mal aux mains d’avoir taper tout ça…

Voici des liens vers des ressources:

Français:

Le traité d'aneros:  https://www.nouveauxplaisirs.fr/le-traite-daneros-pdf

Le forum francais de nouveauxplaisirs.fr: https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/ … rostatique

Anglais

Le ressource principal anglais, duquel est tiré le traité francais: http://wiki.malegspot.com/index.php?title=Main_Page

Le forum anglais, plus actif que le forum francais, avec des milliers de questions et reponses si on fouille:  https://www.aneros.com/community/general-discussion/

Un nouveau site en anglais, qui est apparement un bon support, mais que j'ai jamais utilisé: https://mindgasm.net/

Dernière modification par zizitaupe_meilleure_bande (29 juillet 2021 à  16:53)

Reputation de ce post
 
Super intéressant merci ! GuyG
 
Merci et vive le point P !lol
 
:O - humanoids

Hors ligne

 

avatar
marvin rouge homme
--()--
champi vert34champijaune2cxhampi rouge1
Inscrit le 05 Jun 2012
2729 messages
Et oui la sexualité c'est complexe

Je sais complexe..

Étant "plutot" orienté hetero. "j'ai mis mis plutôt entre parenthèse"..

Je ne renie ps à un petit 'plzisir prostatique, surtout ss stim et sous champ, rhaa, lovely!!!!

Faut ps mourir con

Tu fais bien d' en parler
Peut être faut il avoir un certain âge age pr entrevoir la diversité des plaisirs sexueks, je ne sais ps, l je colle... (ou pas :-))

Bon post !

Dernière modification par marvin rouge (28 juillet 2021 à  17:15)


Acid orange

Hors ligne

 

avatar
Marco 68 homme
Psycho Head
Italy
champi vert20champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 29 Jan 2019
2078 messages
Tu me ouvre un monde inconnu! Vas y explique bien comment ça marche, les jouets,la stimulation, tout.
Super intéressant

Calcio Storico Fiorentino :  azzurri di S. Croce

Hors ligne

 

avatar
Hhhh homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 28 Jul 2021
1 message
Salut,
J'ai découvert les plaisirs de l'aneros et de la stimulation de la prostateil y a un an.
En couple depuis 20 ans avec ma compagne, vous avons une vie sexuelle que je trouve interessante, mais j'aime mais petites séance en solo.
Je commence par un gros joint pour la relaxation et la respiration, parfois un deuxième, même si je ne suis pas à ton niveau,  c'est vraiment bon ( pas toujours car ça n'est pas si facile..).
Mais je voudrais tenter avec de la moxy 5-MeO-MiPT, d'abord seul pendant une séance aneros puis en couple, quelqu'un a t'il déjà essayé?

Dernière modification par Hhhh (29 juillet 2021 à  11:09)

Hors ligne

 

avatar
zizitaupe_meilleure_bande homme
Psycho sénior
France
champi vert6champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 15 Jul 2021
555 messages
Blogs
Hhhh je ne connais pas cette molécule..!  Je suis d'accord que une seance seule et differente d'une séance en couple.  C'est plus meditatif, et donc on part loin autrement.

Dernière modification par zizitaupe_meilleure_bande (29 juillet 2021 à  16:58)

Hors ligne

 

avatar
zizitaupe_meilleure_bande homme
Psycho sénior
France
champi vert6champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 15 Jul 2021
555 messages
Blogs

Marco 68 a écrit

Tu me ouvre un monde inconnu! Vas y explique bien comment ça marche, les jouets,la stimulation, tout.
Super intéressant

Salut, regarde les liens que je vient de poster, toute réponse a tes questions sont dedans, et puis, pour des éventuelles questions en plus la dessus, les forums qui y sont dédiés sont des mines d'or, avec des membres actifs (dont moi sur le forum anglais) qui répondent regulierement et avec enthousiasme :)

Hors ligne

 

Sascha non binaire
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 20 Jul 2021
2 messages
Hello !

Les  peuvent aussi accéder à ces plaisirs, mais pour plus de conseils la dessus, j’attends qu’on me pose la question, car j’ai mal aux mains d’avoir taper tout ça…

Du coup, quand on a pas de prostate, des conseils ??
Thx

Hors ligne

 

avatar
zizitaupe_meilleure_bande homme
Psycho sénior
France
champi vert6champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 15 Jul 2021
555 messages
Blogs

Sascha a écrit

Du coup, quand on a pas de prostate, des conseils ??
Thx

Comment faire sans prostate... bonne question, pour laquelle je n’ai pas de réponse exacte, mais les questions de plaisir me passionnent, donc je veux bien proposer des idées.

Qu’est-ce que c’est que le plaisir sexuel? C’est un mélange entre la stimulation physique et la perception neurologique de cette stimulation.  Mais plusieurs choses indiquent que côté cérébral est plus important que le côté physique. D’abord, on est nombreux à avoir été dans une situation de stimulation physique d’un organe sexuel ou autre, sans pour autant en tirer du plaisir. Il y a des moments quand on est plus ou moins réceptifs à la stimulation.  On a pourtant toujours la même quantité de nerfs dans notre corps, d’un jour à l’autre.  Aussi de nombreuses personnes handicapées qui sont dans l’incapacité de ressentir les nerfs dans leurs bassin ont néanmoins montré leur capacité de déplacé leurs sexualité ailleurs sur leurs corps, où il y a moins de nerfs, mais sans pour autant diminuer leur capacité de ressentir du plaisir.  Et puis on est nombreux à avoir ressenti une sexualité altérée par l’adjonction de certaines substances dans nos cerveaux.

La base de l’apprentissage de l’orgasme prostatique, c’est d’apprendre à reconnaître les micro-sensations sur le prostate et ailleurs sur le corps, et ensuite de les amplifier dans le cerveau. L’amplification se fait par la concentration sur ces micro-sensations couplé avec de l’excitation sexuelle, qui est de préférence générée par les fantasmes et pas par la pornographie.  Avec de la pratique, cette amplification se fait de plus en plus vite et permets de monter de plus en plus haut. 

Mais que faire si on a pas de prostate?  La raison pour laquelle certains hommes stimulent leur prostate, c’est car il y a plein de nerfs qui passent par la. Mais une personne sans prostate peut tout simplement stimuler les nerfs du bassin autrement. La clef est d’apprendre les muscles du bassin, de faire plein de kegels (excercises des muscles du bassin) lentement et doucement, tout les jours, en prenant le temps d’apprécier toute les sensations qu’ils génèrent.  Il y a plus de 15 muscles dans le bassin, et à force de les resserrer et relâcher (plus ou moins séparément—avec de l’entraînement on peut même les isoler), au bout d’un moment on a des chances de trouver des bonnes sensations. Certaines personnes ayant un vagin arrivent à se faire jouir en faisant des kegels et en serrant leurs jambes, sans se toucher.  J’imagine que c’est aussi possible pour une personne qui a eu son prostate enlevé pour telle ou telle raison, car on enlève pas tout les nerfs lors d’une prostatectomie.

Le bassin n’est pas le seul endroit avec des nerfs. Notre peau en est recouvert, et par apprentissage, on peut apprendre à amplifier les plus subtils des caresses en plaisir orgasmique. Il faut juste prendre le temps de chercher, seul ou avec une autre personne.  Je rajouterai un texte que j’ai écrit ailleurs sur les caresses ci dessous, pour donner des idées. Rien de tout ça vient naturellement pour la plupart d’entre nous. C’est une question de volonté et de temps passé.

Mais comme j’ai dit, la stimulation des nerfs, ce n’est qu’une partie.  L’autre partie, la plus grande partie, vient de sa tête. Il faut donc apprendre à faire croître les sensations dans son cerveau, voir les imaginer.  On est capable d’imaginer une image d’un avion, la voix d’un ami, le goût de la coriandre... pourquoi pourrait on pas imaginer le plaisir? Si on passe assez de temps à imaginer une plume qui caresse son flanc, on finit par la ressentir d’une certaine manière. Mais pourquoi une plume, et pas mille? On peut même aller jusque créer une jouissance dans le cerveau.  Ces choses là, elles se pratiquent! Quand on arrive à avoir suffisamment d’imagination, ça se combine merveilleusement bien avec la vrai stimulation de son corps, par les caresses ou par les mouvements subtils des muscles du bassin ou d’autres muscles.  Le cerveau est comme un ballon qu’on gonfle de fantasmes et d’excitation sexuelle.  Puis, une fois gonflé, tendu, plein à craquer, une petite caresse vient éclater le tout dans une jouissance!

Il y a encore une chose intéressante à faire. On peut apprendre à lier une partie du corps à une autre, par association. Par exemple, on peut caresser ses tétons, et voir si ça fait resurgir du plaisir ailleurs sur son corps. Ou on peut caresser ses lèvres en même temps que ses pieds, jusqu’à y trouver un lien.

En faisant tout cela, on apprend que la jouissance peut prendre des formes infinies.  Ça peut même s’extraire de la sexualité proprement dite. Le vent qui caresse son corps, qui provoque des frissons, des frissons qui chauffent le corps dans une bouffée de bonheur et de mélancolie jusque faire couler des larmes chaudes sur le visage... Certains diraient que cet exemple n’a rien à voir avec le plaisir orgasmique, et ça ne me dérange pas.  Car ils ont pas compris qu’un orgasme n’est qu’un pic de plaisir, définition très vague.  Et le plaisir n’est pas à être rangé dans des cases, non, il est à être suivi aveuglément dans les cavernes précipiteuse de son psyché.

Toutes ces pratique sont, comme l’utilisation des drogues, dépendant du set et setting. Il vaut mieux être dans un endroit calme, être confortable, avoir des bons parfums si on aime ça, être dans un bon état d’esprit... certaines pratiques sont mieux tout seul, car elles exigent une certaine introspection, sans distraction externes.  D’autres pratiques se font bien en couple, telles les caresses.

Il y a des preuves anecdotique que certaines drogues peuvent aider dans la recherche de ces états d’extase.  Je dis bien « aider », car les drogues ne font pas des miracles, mais peuvent être utiliser ponctuellement pour trouver des nouvelles pistes, des pistes à ensuite rechercher sobre.  Le plaisir sexuel est basé sur le fantasme, l’excitation sexuel, et la sensibilité a la stimulation (entre autres).  Certaines drogues desinhibent, rendent le fantasme plus accessible, font oublier les problèmes du quotidien et le stresse qui ont tendance à distraire, hausse la sensibilité de la peau.  Ainsi un nombre de gens ont eu du succès avec de la marijuana (en petite quantité), qui pousse le cerveau vers la fantaisie, qui peut faire oublier le stresse de la journée, et qui peut aider pour la concentration sur des micro-sensations sur la peau. D’autres drogues sont plus ou moins efficaces. L’alcool desinhibe mais il a aussi un effet engourdissant. Le LSD fait des miracles pour moi, mais on ne peut pas prendre du LSD tout le temps non plus.  Mais toutes ces choses doivent se faire quand on est complètement sobre aussi!

Mes excuses si tout cela reste très vague.  D’abord, je suis pas francophone de base, donc je n’utilise pas toujours les bon mots. Puis j’ai un prostate, donc j’ai découvert ce monde de cette manière la. Mais je suis un homme hétérosexuel, et j’ai vu avec certaines femmes la possibilité d’aller très loin avec les pratiques que je décris. Des femmes qui ont augmenté la sensibilité de leurs peau, qui ont fait des liens entre les parties du corps, qui ont appris à jouir avec d’autres parties de leurs corps, ou juste avec une stimulation cérébrale.  Donc il n’y a aucune raison que des personnes quelque soit leurs genre et quelque soit leur corps n’aient pas la capacité d’atteindre ces plaisirs. 

Juste, il faut savoir que pour certaines personnes ça peut paraître plus ou moins évident.  Certains mettront des mois, même des années à éveiller leurs peau et ouvrir leur cerveau de cette manière. Il ne faut pas désespéré, on a une vie entière à découvrir son plaisir, et la beauté est à retrouver dans le voyage, pas seulement dans la destination...


Voici des idées de caresses:

—caresser le plus doucement que possible, en frôlant à peine la peau/les poils.

—utiliser les ongles ou pas

—essayer avec des parties différentes de la main et des doigts

—utiliser des pinceaux (il faut choisir des bons, sans être trop creepy, chez un fournisseur d’art), des plumes (d’autruche et autres), des foulards en soie, des brosses, etc.

—utiliser ta langue.

—chercher les zones les plus sensibles sur tout le corps. Les miens sont: les pieds, les jambes, les genoux, l’intérieur des cuisses, les fesses, le bas de dos, les flancs, les tétons, la nuque, le cou, les aisselles, les lèvres, les bras, le cuir chevelu, les paumes, et l’arrière des mains, surtout l’arrière des mains. Mais aussi tout ce que je n’ai pas mentionné, car au bout d’un moment, tout fait du bien.

—penser au fait que quand tu caresse avec une partie de ton corps, il y a aussi la sensation de caresser à prendre en compte. C’est à dire, si tu caresse ton bras avec tes doigts, tu reçois des signaux de ton bras et de tes doigts.

—jouer avec la vitesse, et chercher surtout dans la lenteur!

—fermer les yeux

—caresser avec ton cerveau, d’abord en te caressant à un endroit, puis en imaginant à quoi ça ressemble.  Le cerveau peut être très fort.  J’aime bien fermer mes yeux et me faire caresser par des milliers de plumes (entre autres) de la tête au pieds.

...

Reputation de ce post
 
beau texte trop

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Ceux qui on arêté : combien de temps pour reprendre du plaisir ?
par ancienweeder, dernier post 04 novembre 2023 par ancienweeder
  5
logo Psychoactif
[ Forum ] Expériences - Difficulté à trouver le grand plaisir que tout le monde semble trouver avec le chemsex
par PsychoAspie, dernier post 14 mars 2022 par ParisSlam
  3
logo Psychoactif
[ Forum ] Les drogues et le sexe
par bcvb44, dernier post 21 décembre 2017 par Caïn
  43

Pied de page des forums