Olanzapine (Zyprexa) et intéractions avec les drogues / PsychoACTIF

Olanzapine (Zyprexa) et intéractions avec les drogues

Publié par ,
23817 vues, 11 réponses
HailDoge 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 21 Jul 2016
15 messages

Bonjour tout le monde, connaissant le site depuis pas mal de temps j'ai enfin eu l'envie de vous partager mon expérience par rapport au neuroleptique qu'est l'Olanzapine, je vais tout d'abord expliquer comment j'en suis arrivé à  prendre ce médicament et par la suite j'expliquerai comment vivre ses consommations par rapport à  l'effet qu'a cette substance. C'est un médicament que je connais très bien, autant au niveau des effets que de sa composition chimique. Je suis fan de kétamine, de benzodiazépines et de RC.

J'ai commencé à  prendre des drogues vers 18 ans, des champignons, de la kétamine, des tazs... Avant je ne me rendais pas compte de ce que je prenais, mais ça a changé bien vite. Après, et toujours maintenant, je vais en teuf, et j'y allais souvent pour me droguer, j'aimais ça. Par la suite j'ai été dans l'objectif de tester le plus de trucs possible, et c'est ce que j'ai fait. Je suis sûr que je ne suis pas le seul dans ce cas là , c'est pour ça que je ne vais pas être exhaustif mais je dois en être à  plus de 50 produits différents. Et je n'en suis plus vraiment fier, mais le passé est ce qu'il est.

J'ai passé plus d'un an à  essayer de comprendre toute la chimie des drogues, comment elles fonctionnent et bien plus. Je suis assez rodé maintenant, c'est pour ça que je partage ce que j'ai appris et surtout avec l'Olanzapine, dont je vais bientôt parler.

La chute c'était vraiment quand j'ai découvert l'IV (de MD, de coke, d'héro) et les IM de kétamine (mon produit favori). J'ai été dans l'excès et vraiment trop, au point de perdre quelques amis et de ruiner mes études supérieures dans l'informatique. Mais je ne suis pas là  pour me lamenter.

Comment j'ai commencé à  prendre de l'Olanzapine ? J'ai été en hôpital psychiatrique pendant quelques temps. Apparemment j'avais des discours délirants sur les molécules et l'âme humaine, être un psychonaute n'est pas toujours bien vu des gens "normaux". Pendant mon traitement j'avais du Valium 10mg trois fois par jour et l'Olanzapine 7,5mg le soir (c'est un dosage moyen). Je suis toujours sous Olanzapine tous les jours. Avant de traiter en détail de la substance, je peux vous dire que ça vous change vraiment profondément et que c'est très troublant.

A propos de l'Olanzapine (Zyprexa) :

Demi-vie : environ 37h, et reste dans l'organisme des semaines après un traitement quotidien.

C'est un antipsychotique atypique, c'est à  dire que cette molécule est destinée à  contrer les troubles schizophréniques et maniaco-dépressifs, on verra pourquoi tout à  l'heure.

L'Olanzapine est une thiénobenzodiazépine (contenant un noyau diazépine lié à  un noyau thiophène et un noyau benzénique), autrement dit une benzodiazépine auquelle on a rajouté le composé hétérocyclique aromatique qu'est le Thiophène, avec un méthyle ajouté à  la position 2.
Elle a une action sur quasiment tout ce qui implique le fonctionnement des drogues (et ouais dommage), c'est-à -dire qu'elle réduit les concentrations en dopamine, en sérotonine, en noradrénaline et bien d'autres... Elle également des effets antagonistes voire inverse agoniste (plus fort qu'antagoniste) sur bon nombre de récepteurs à  sérotonine (les 5-HTx), ceux à  dopamine, ceux à  histamine, ceux à  acetylcholine et j'en passe. Retenez bien qu'elle agit sur les récepteurs à  sérotonine, c'est important.

En gros elle fait barrière à  bon nombre de choses.

Les effets du sevrage (je ne conseille pas d'arrêter votre traitement pour consommer même si vous pouvez, car vous en avez sûrement besoin) :

J'ai tenté d'arrêter mon traitement pendant presque 2 semaines pour prendre du 5-MAPB, mais à  force j'ai constaté que j'avais des tremblements, des insomnies et aussi mon appétit qui a été réduit avec des maux de ventre assez désagréables.

Les effets :

Physiques : mydriase, somnolence, impuissance, chaleur, appétit grandit (c'est cool ça)
Psychiques : sensation de vide, difficulté à  s'amuser (s'explique par l'abaissement des niveaux de neurotransmetteurs), lenteur de pensée, et paradoxalement paranoïa

Et maintenant quelles drogues peut-on prendre avec ce médicament ? (j'ai essayé pour vous, je vous conseille de ne pas le faire)

Alcool/Solvants (Ethanol, Ether, Acétone) : donne une ivresse plus forte, attention car vous pouvez souffrir de dépression respiratoire, donc attention à  la dose !

Tryptamines (LSD-25, 1P-LSD, ETH-LAD, 4-HO-DMT, DMT, 4-ACO-DMT, etc) : vous pouvez oublier, ça n'aura strictement aucun effet sur vous, l'Olanzapine bloque complétement les récepteurs 5-HT2a et 5-HT2c, donc pas la peine d'essayer, ne soyez pas aussi déçu que moi smile

Phényléthylamines ([Meth]amphétamine, MDxx, DOx, 2C-x, Mescaline, 5-MAPB, 4-FA) : une mauvaise idée en gros, pour les stimulants à  dopamine, il y a un effet mais réduit, et la descente est très dure vu que c'est l'effet inverse de l'olanzapine. Et si, comme la MDMA par exemple, qui a un effet psychédélique sur les récepteurs 5-HT, vous aurez une défonce assez bizarre, avec la sensation qu'il manque quelque chose.

Arylcyclohexylamines (Ketamine, Methoxétamine, PCP, Trifluorométhyldeschlorokétamine) : L'olanzapine n'a pas d'effet sur les rrécepteurs NMDA, donc ça marche ! En tout cas pour la kétamine, qui n'a pas d'action sur les neurotransmetteurs contrairement à  la MXE et à  la PCP, pour ceux là  il manquera une partie du plaisir.

Pipérazines (BZP, mCPP, TFMPP) : étant des stimulants à  dopamine principalement, à  éviter.

Phénylmorpholines (3-FluoroPhenmetrazine) : comme pour les pipérazines.

Cannabis : fonctionne plutôt bien, mais il faut doser plus que d'habitude.

Opiacés (Morphine, Héroïne, Fentanyl, Tramadol, Codéine) : le récepteur k-opioide n'est pas bloqué par l'Olanzapine donc ça marche, mais j'ai quand même constaté une résistance. Attention toutefois aux dépressions respiratoires, l'Olanzapine est un sédatif également.

Cocaïne : à  moins d'y aller sur la dose, peu d'effet sont ressentis, comme dit plus haut à  cause de la dopamine.

Salvia : le récepteur µ-opioide n'est pas non plus bloqué, cela fonctionne donc.

Benzodiazépines (Diazépam, Tétrazépam, Alprazolam, Bromazépam, etc) : aucun problème !

Les RC :

ce que vous devez éviter : les cathinones (3-MMC, Pentedrone), les phénidates (EPH, MPH, 3,4-CTMP), la Methiopropamine, les dérivés de pyrovalérone (MDPV, a-PVP), la MDAI, les NBOMe, etc

ce qui marche : les phénidines (seulement ceux avec action sur les récepteurs NMDA)

A vous de me dire si vous connaissez les effets sur les autres drogues, je n'ai pas pu tester et/ou je n'ai pas la connaissance.

Je n'incite pas à  la consommation, je signale juste mon expérience.



Voilà  c'est tout, si jamais vous avez d'autres informations ou si j'ai oublié des choses, soyez libre de me le dire ! Je répondrai aux commentaires également.

Merci !

Reputation de ce post
 
Post très informatif, a mettre dans une page wiki sur le zypzyp ;)
 
merci beaucoup, ça m'aide à  mieux comprendre, nrock
 
Etant aussi sous olanzapine sa m'aide beaucoup merci / soldatxryan
 
Instructif, merci /stalk"
 
enormément d'infos sommes toute tres interessante (>.x)
 
Très complet bravo et merci !

Hors ligne

 

'Nrockandrolls 
Psycho junior
France
000
Inscrit le 04 Oct 2014
449 messages
Salut haildoge,

Je trouve ton post vraiment très intéressant, bien construit et pointu. Il me conforte dans l'idée que je me suis faite de la molécule qu'est l'Olanzapine.

A savoir (surtout pour les effets psychiques) :

Psychiques : sensation de vide, difficulté à  s'amuser (s'explique par l'abaissement des niveaux de neurotransmetteurs), lenteur de pensée, et paradoxalement paranoïa

J'aimerais détailler ses effets un par un et avoir  éventuellement ton avis / ressenti.

Tout d'abord le contexte :
c'est ma maman qui prend du Zyprexa,  elle aura bientôt 60 ans et a été interné 2 mois en HP en début d'année. A ce moment, elle était en période de deuil suite à  la mort de mon père fin 2014 il y a 1,5 ans.

Elle avait des discours délirants. Elle a été diagnostiquée bipolaire avec troubles paranoïaques. Ça faisait bien longtemps que ça n'allait pas et pourtant elle a toujours refusé de se soigner et d'admettre qu'elle avait besoin d'aide et n'a donc été diagnostiquée que tardivement.

Pour en revenir au traitement, certes elle n'entend plus les voisins la harceler (c'était son trip) mais ya plus une once de vie, d'âme en elle, ça me fait mal de la voir comme ça.

C'est un traitement qui peut-être pris à  vie ? A ta connaissance ya-il moyen de switcher sur une molécule moins agressive pour les neurotransmetteurs ?

Pour les effets, la sensation de vide a également été décrite par un autre membre du forum qui a eu ce traitement à  un moment de sa vie.

difficulté à  s'amuser : Ma mère n'a plus envie de rien, plus de promenades, plus de conversations, ma fille arrive à  lui arracher un sourire mais c'est rare et timide.

Cela rejoint les autres effets lenteurs de pensée, ça me fait presque penser à  un état végétatif. Pas d'affect, pas de pensées, ni de désir.

Il y a 2 effets qui m'intéressent plus particulièrement et sur lesquels je m'interroge :

La paranoïa
: comme toutes molécules, chaque individu ressent les effets différemment, j'ai pas l'impression qu'elle soit parano mais du coup je me pose des questions, c'est moi qui a signé l'internement, je ressens de la culpabilité par rapport à  cela et me demande si elle a encore confiance en moi et n'a pas peur  d'un retour en HP (j'ai beau lui expliquer que jamais je ne lui referai cela , à  mon avis elle pense tout autre au fond d'elle même)
L'appétit (et par extension la prise de poids) : ma mère a beaucoup maigrie. Tu est pourtant la 2ème membre du forum a évoqué cela, à  savoir l'Olanzapine donne de l'appétit).



Par ailleurs, elle a une injection mensuelle l'halopéridol (=haldol), dans quelle mesure les 2 molécules interagissent entre elles... si t'as des infos. smile

Enfin, peut-être la question la plus importante et qui rejoint ton post, l’interaction avec l'alcool ? Elle s'est mise à  boire du whisky tous les jours. Elle boit pas toute la journée, j'ai eu l'occasion de m'en apercevoir mais boit quand même plusieurs verres à  l'heure de l'apéro me semble-t-il (je n'ai pas encore idée de la quantité consommée).

En tous cas, merci pour ce post. super

Il m'aide à  mieux comprendre ce qui se passe sans juger (du moins je fais mon possible) et peut-être l'aider.

Amicalement,
Nrock

Dernière modification par 'Nrockandrolls (22 juillet 2016 à  13:00)

Hors ligne

 

SOLDATxRyan 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 27 Nov 2014
70 messages
Merci beaucoup pour ce post moi aussi je suis sous traitement olanzapine + antidépresseurs + valium 3 fois par jour. J'ai voulu reprendre du LSD j'ai fini quasi 2 buvard aucun effets hallucinatoire seulement l'effet physique typique du LSD ressenti, pour la coke je me demandais bien aussi j'ai fais ma 1ere fois y'a quelques jours et je me disais que y'avais pas trop d'effets, j'étais assez décu.. C'est donc pour ça tu m’éclaire beaucoup pour les amphets par contre l'effets est bien plus ressenti qu'avec la c, rien a voir..

Hors ligne

 

HailDoge 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 21 Jul 2016
15 messages

'Nrockandrolls a écrit

Enfin, peut-être la question la plus importante et qui rejoint ton post, l’interaction avec l'alcool ? Elle s'est mise à  boire du whisky tous les jours. Elle boit pas toute la journée, j'ai eu l'occasion de m'en apercevoir mais boit quand même plusieurs verres à  l'heure de l'apéro me semble-t-il (je n'ai pas encore idée de la quantité consommée).

Oui c'est un sujet que je n'ai pas abordé, l'Olanzapine est un sédatif, donc mélangé avec un depresseur comme l'alcool potentialise les effets sédatifs. J'ai moi même remarqué qu'après avoir pris le médicament et avoir bu (même très peu), je ressens l'ivresse venir bien plus vite.

Reputation de ce post
 
Merci :) nrock

Hors ligne

 

Stalker 
Tipiak
France
000
Inscrit le 18 Jun 2016
195 messages
Blogs
D'ailleurs il ne faudrait pas éviter les opiacés, c'est un sacré dépresseur du snc. Le combo semble risqué non?

Hors ligne

 

HailDoge 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 21 Jul 2016
15 messages

Stalker a écrit

D'ailleurs il ne faudrait pas éviter les opiacés, c'est un sacré dépresseur du snc. Le combo semble risqué non?

Tu as raison en effet, j'avais oublié de le préciser. Après cela dépend de la dose utilisée.

Je rajoute.

Hors ligne

 

LinKodé 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 08 Mar 2018
105 messages

HailDoge a écrit

Bonjour tout le monde, connaissant le site depuis pas mal de temps j'ai enfin eu l'envie de vous partager mon expérience par rapport au neuroleptique qu'est l'Olanzapine, je vais tout d'abord expliquer comment j'en suis arrivé à  prendre ce médicament et par la suite j'expliquerai comment vivre ses consommations par rapport à  l'effet qu'a cette substance. C'est un médicament que je connais très bien, autant au niveau des effets que de sa composition chimique. Je suis fan de kétamine, de benzodiazépines et de RC.

J'ai commencé à  prendre des drogues vers 18 ans, des champignons, de la kétamine, des tazs... Avant je ne me rendais pas compte de ce que je prenais, mais ça a changé bien vite. Après, et toujours maintenant, je vais en teuf, et j'y allais souvent pour me droguer, j'aimais ça. Par la suite j'ai été dans l'objectif de tester le plus de trucs possible, et c'est ce que j'ai fait. Je suis sûr que je ne suis pas le seul dans ce cas là , c'est pour ça que je ne vais pas être exhaustif mais je dois en être à  plus de 50 produits différents. Et je n'en suis plus vraiment fier, mais le passé est ce qu'il est.

J'ai passé plus d'un an à  essayer de comprendre toute la chimie des drogues, comment elles fonctionnent et bien plus. Je suis assez rodé maintenant, c'est pour ça que je partage ce que j'ai appris et surtout avec l'Olanzapine, dont je vais bientôt parler.

La chute c'était vraiment quand j'ai découvert l'IV (de MD, de coke, d'héro) et les IM de kétamine (mon produit favori). J'ai été dans l'excès et vraiment trop, au point de perdre quelques amis et de ruiner mes études supérieures dans l'informatique. Mais je ne suis pas là  pour me lamenter.

Comment j'ai commencé à  prendre de l'Olanzapine ? J'ai été en hôpital psychiatrique pendant quelques temps. Apparemment j'avais des discours délirants sur les molécules et l'âme humaine, être un psychonaute n'est pas toujours bien vu des gens "normaux". Pendant mon traitement j'avais du Valium 10mg trois fois par jour et l'Olanzapine 7,5mg le soir (c'est un dosage moyen). Je suis toujours sous Olanzapine tous les jours. Avant de traiter en détail de la substance, je peux vous dire que ça vous change vraiment profondément et que c'est très troublant.

A propos de l'Olanzapine (Zyprexa) :

Demi-vie : environ 37h, et reste dans l'organisme des semaines après un traitement quotidien.

C'est un antipsychotique atypique, c'est à  dire que cette molécule est destinée à  contrer les troubles schizophréniques et maniaco-dépressifs, on verra pourquoi tout à  l'heure.

L'Olanzapine est une thiénobenzodiazépine (contenant un noyau diazépine lié à  un noyau thiophène et un noyau benzénique), autrement dit une benzodiazépine auquelle on a rajouté le composé hétérocyclique aromatique qu'est le Thiophène, avec un méthyle ajouté à  la position 2.
Elle a une action sur quasiment tout ce qui implique le fonctionnement des drogues (et ouais dommage), c'est-à -dire qu'elle réduit les concentrations en dopamine, en sérotonine, en noradrénaline et bien d'autres... Elle également des effets antagonistes voire inverse agoniste (plus fort qu'antagoniste) sur bon nombre de récepteurs à  sérotonine (les 5-HTx), ceux à  dopamine, ceux à  histamine, ceux à  acetylcholine et j'en passe. Retenez bien qu'elle agit sur les récepteurs à  sérotonine, c'est important.

En gros elle fait barrière à  bon nombre de choses.

Les effets du sevrage (je ne conseille pas d'arrêter votre traitement pour consommer même si vous pouvez, car vous en avez sûrement besoin) :

J'ai tenté d'arrêter mon traitement pendant presque 2 semaines pour prendre du 5-MAPB, mais à  force j'ai constaté que j'avais des tremblements, des insomnies et aussi mon appétit qui a été réduit avec des maux de ventre assez désagréables.

Les effets :

Physiques : mydriase, somnolence, impuissance, chaleur, appétit grandit (c'est cool ça)
Psychiques : sensation de vide, difficulté à  s'amuser (s'explique par l'abaissement des niveaux de neurotransmetteurs), lenteur de pensée, et paradoxalement paranoïa

Et maintenant quelles drogues peut-on prendre avec ce médicament ? (j'ai essayé pour vous, je vous conseille de ne pas le faire)

Alcool/Solvants (Ethanol, Ether, Acétone) : donne une ivresse plus forte, attention car vous pouvez souffrir de dépression respiratoire, donc attention à  la dose !

Tryptamines (LSD-25, 1P-LSD, ETH-LAD, 4-HO-DMT, DMT, 4-ACO-DMT, etc) : vous pouvez oublier, ça n'aura strictement aucun effet sur vous, l'Olanzapine bloque complétement les récepteurs 5-HT2a et 5-HT2c, donc pas la peine d'essayer, ne soyez pas aussi déçu que moi smile

Phényléthylamines ([Meth]amphétamine, MDxx, DOx, 2C-x, Mescaline, 5-MAPB, 4-FA) : une mauvaise idée en gros, pour les stimulants à  dopamine, il y a un effet mais réduit, et la descente est très dure vu que c'est l'effet inverse de l'olanzapine. Et si, comme la MDMA par exemple, qui a un effet psychédélique sur les récepteurs 5-HT, vous aurez une défonce assez bizarre, avec la sensation qu'il manque quelque chose.

Arylcyclohexylamines (Ketamine, Methoxétamine, PCP, Trifluorométhyldeschlorokétamine) : L'olanzapine n'a pas d'effet sur les rrécepteurs NMDA, donc ça marche ! En tout cas pour la kétamine, qui n'a pas d'action sur les neurotransmetteurs contrairement à  la MXE et à  la PCP, pour ceux là  il manquera une partie du plaisir.

Pipérazines (BZP, mCPP, TFMPP) : étant des stimulants à  dopamine principalement, à  éviter.

Phénylmorpholines (3-FluoroPhenmetrazine) : comme pour les pipérazines.

Cannabis : fonctionne plutôt bien, mais il faut doser plus que d'habitude.

Opiacés (Morphine, Héroïne, Fentanyl, Tramadol, Codéine) : le récepteur k-opioide n'est pas bloqué par l'Olanzapine donc ça marche, mais j'ai quand même constaté une résistance. Attention toutefois aux dépressions respiratoires, l'Olanzapine est un sédatif également.

Cocaïne : à  moins d'y aller sur la dose, peu d'effet sont ressentis, comme dit plus haut à  cause de la dopamine.

Salvia : le récepteur µ-opioide n'est pas non plus bloqué, cela fonctionne donc.

Benzodiazépines (Diazépam, Tétrazépam, Alprazolam, Bromazépam, etc) : aucun problème !

Les RC :

ce que vous devez éviter : les cathinones (3-MMC, Pentedrone), les phénidates (EPH, MPH, 3,4-CTMP), la Methiopropamine, les dérivés de pyrovalérone (MDPV, a-PVP), la MDAI, les NBOMe, etc

ce qui marche : les phénidines (seulement ceux avec action sur les récepteurs NMDA)

A vous de me dire si vous connaissez les effets sur les autres drogues, je n'ai pas pu tester et/ou je n'ai pas la connaissance.

Je n'incite pas à  la consommation, je signale juste mon expérience.



Voilà  c'est tout, si jamais vous avez d'autres informations ou si j'ai oublié des choses, soyez libre de me le dire ! Je répondrai aux commentaires également.

Merci !

L'Olanzapine donne telle des hallucinations similaires au Zolpidem ? Je demande car les deux fond fortement dormir,en resistant a quelle stade arrivons nous


La patience est un art qui s'apprend patiemment

Hors ligne

 

badil001 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 21 May 2018
1 message
Bonjour,
nouveau sur le forum, j'ai été très intéressé par ce post pour l'olanzapine.
Je me permets de poster un avis moi même suivant ce traitement depuis 1an (Olanzapine 7,5mg le soir)
Ma dernière expérience avec du mdma commandé sur le DW a été très forte et agréable. Pas d'effet bizarre, j'avais quand même arrêté mon traitement deux jours avant la prise de mdma par précaution et sur les conseils du post précedent.
@+

Hors ligne

 

groovie
Adhérent
Angola
100
Inscrit le 13 Feb 2016
5107 messages
Blogs
le premier post est génial, merci d'avoir up ce topic smile

le zyprexa est encore prescrit? je pensais qu'avec les soucis qu'il y avait eu avec cette molécule...enfin bon, peut être que les médias avaient exagérés sur la dangerosité du medoc

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier. modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes
Compte inactif!

Hors ligne

 

cobra1990 
Nouveau membre
000
Inscrit le 30 Oct 2018
1 message
Oui pour ma part
j'ai 7.5mg d'Olanzapine tous les soir et 
Alprazolam 0.25 pour psychose et anxiété çela me convient .

Dernière modification par cobra1990 (31 octobre 2018 à  14:18)

Hors ligne

 

Psychoco92 
Psycho junior
000
Inscrit le 25 Mar 2015
301 messages
Bonjour, je vais prendre de l’olanzapine lors d’un sevrage d’héroïne, je me pose quelque question, alors déjà l’effet dure donc plus de 24h ? Est-ce que ça a un effet hypnotique pour pouvoir un petit plus dormir lors du sevrage et aussi diminuer l’agitation et pouvoir mieux ce poser sans peter un plomb pendant le manque ? Même si l’effet dure longtemps je pense que le pic est au début donc bien a prendre avant ´d’essayer’ de dormir.

Pas d’interaction avec la ketamine ça c’est cool :p
Je prend de la pregabaline lors du sevrage mais est-ce qu’il y a un risque de diminuer l’effet de la pregabaline ?

A la base je voulais prendre de la clonidine qui est un médicament qui baisse la tension et diminue fortement l’es effet du manque, finalement j’ai abandonné cette idée et n’en prendra pas, mais je me pose juste la question juste pour information personnel vu que j’en prendrais pas, est-ce que l’olanzapine peut jouer sur la tension et avoir une mauvaise interaction voire dangereuse avec la clonidine ?

Désolé d’up le topic mais il répond déjà à certaine de mes questions et donc je trouve que ma question a ça place ici smile

Hors ligne

 

Psychoco92 
Psycho junior
000
Inscrit le 25 Mar 2015
301 messages

Psychoco92 a écrit

Quelqu’un sait donc si l’olanzapine aide a dormir et principalement lors d’un sevrage d’opiacés ? Ce sont des 5mg donc un demi comprimé devrait faire l’affaire je pense
Les neuro permettrait de moins ´penser’ en général donc ça peut aider a moins broyer du noir ou pire craquer lors d’un craving (si je pense moins je pense moins à taper logiquement lol)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Olanzapine (Zyprexa) - Zyprexa (Olanzapine)
par Nameless, dernier post 17 janvier 2019 à  21:04 par Fluche
  150
[ Forum ] Olanzapine (Zyprexa) - Zyprexa et cannabis, interactions ?
par Robert Paulson, dernier post 16 mars 2018 à  11:19 par AlienMaster
  7
[ Forum ] Olanzapine
par jo84, dernier post 20 novembre 2018 à  09:35 par Fluche
  4
  [ PsychoWIKI ] Méthadone, mélanges de drogues, et interactions

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Les résultats de l’enquête sur la communauté Psychoactif en 2021
25 mars 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
ASAP MARKET fiable
Il y a 12hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Addiction - 1 mois de conso journalière, comment arrêter ?
Il y a moins d'1mnCommentaire de luca13 dans [Cocaïne-Crack...]
(10 réponses)
 Forum 
Question Cocaine/Violence
Il y a 19mnNouvelle discussion de luca13 dans [Cocaïne-Crack...]
 Forum 
Culture - Parlons du son en teuf
Il y a 23mnCommentaire de Hakashi dans [Au coin du comptoir.....]
(20 réponses)
 Forum 
Effet du tramadol sur le moral
Il y a 24mnCommentaire de ChampiCarrion dans [Médicaments psychotro...]
(2 réponses)
 Forum 
Arrêt & Sevrage - Témoignage
Il y a 57mnNouvelle discussion de Incognito1 dans [Heroïne...]
 Forum 
Overdose - Redrop de Tramadol dangereux, ou même possible ?
Il y a 1h
1
Commentaire de RouleUnGrosJoint dans [Opiacés et opioïdes...]
(4 réponses)
 Forum 
Addiction - Addiciton sévère au Tramadol depuis presque 1 ans, aidez moi à écl...
Il y a 1h
1
Commentaire de GordReno.C17 dans [Tramadol...]
(27 réponses)
 Forum 
Caarud ça se passe comment ?
Il y a 1hNouvelle discussion de LeCorbeau_G dans [Conseils généraux de...]
 Blog 
*Le camégoïste
Il y a 43mn
2
Commentaire de BREIZH AR PEOC'H dans le blog de BREIZH AR PEOC'H
(54 commentaires)
 Blog 
[Video] Dealer par Amour ?
Il y a 1jNouveau blog de Ledayuum dans [Tranche de vie]
 
  QuizzZ 
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 01:24
 PsychoWIKI 
PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Niconico, RandomUser, spiraltoupie, Zigou32 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
par Equipe de PsychoACTIF, le 11 May 2022
Voici l'édito du Fanzine N°5 de Psychoactif. Psychoactif mène un combat contre la stigmatisation de l'utilisation des drogues. Le langage est un outil important pour transmettre des messages et le choix des termes compte. Jusqu'à là, nous avions utilisé l'acronyme « UD » pour parler des u...[Lire la suite]
 Test 2map (ap237)
par Unposcaille, le 03 May 2022
Bonjour à tous, Malgré tous les messages avertissant de la toxicité et de la corrosivité du 2map, j'ai décidé de tester car c'était le seul opioide disponible sur les sites que je connais qui ne soit pas un dérivé du fentanyl. Les messages sur la dose à prendre sans tolérance sur reddit...[Lire la suite]
 Comment gérez vous votre dépendance ?
par Jérimadeth, le 14 Apr 2022
Mes dépendances sont bien installées, alors pourquoi les déloger ? L'homme naît dépendant (nourrisson), il meurt dépendant (vieillard). Entre les deux, on dépend aussi (de l'argent, des autres, de la bouffe, etc.), j'ai décidé d'être libre d'être dépendant. Savoir faire avec, c'est ma li...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

d'accord avec toi ! (à propos d'attendre avec impatience la prochaine prise) dans [forum] Redrop de Tramadol dangereux, ou même possible ?
(Il y a 2h)
En effet, le "Je" face aux faits mesurables. Psilo dans [forum] crise d angoisse seresta
(Il y a 2h)
très intéressant merci dans [forum] changer le rapport aux drogues
(Il y a 5h)
Fais attention cela pourrait inciter des personnes à faire la même chose que toi dans [forum] [EUPHON] Ordonnance
(Il y a 5h)
tu va être bien avec ça ;) /Yo dans [forum] Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
(Il y a 15h)

Pied de page des forums