Quand l'homosexualité était condamnée / PsychoACTIF

Quand l'homosexualité était condamnée

Publié par ,
1137 vues, 13 réponses
prescripteur 
Modérateur
10700
Inscrit le 22 Feb 2008
9886 messages
Blogs
Bonjour, à PA nous avons souvent comparé la repression actuelle des usages avec celle de l'homosexualité. Cet article rappelle que ce n'était pas au Moyen Age mais il n'y a pas si longtemps.

https://www.francetvinfo.fr/societe/lgb … 91554.html

Allez un dernier combat  pour les Droits de l'Homme, en France ! La repression d'un usage sans nuisance à autrui est une atteinte à la liberté.

https://www.vie-publique.fr/fiches/2389 … des-autres

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (04 août 2022 à  12:07)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Psilosophia 
Banni
France
2764
Inscrit le 13 Apr 2014
871 messages
Blogs
C'est vrai que j'arrive toujours pas à établir le rapport entre une orientation sexuelle et la consommation de stupéfiants pour le moment. A voir...
Reputation de ce post
 
marrant ; lire entre les lignes, c'est quand ça t'arrange

"Vieil océan, aux vagues de cristal ... tu rappelles au souvenir de tes amants, sans qu'on rende toujours compte, les rudes commencements de l'homme, où il fait connaissance avec la douleur, qui ne le quitte plus."

Les Chants de Maldoror Isidor Ducasse

Hors ligne

 

g-rusalem 
Psycho junior
6622
Inscrit le 12 Feb 2022
321 messages
Blogs

Il y a une distinction primordiale à faire entre (1) usage simple et (2) toxicomanie.

Peut-être que le parallèle avec l'homosexualité tient lorsqu'il y a simple usage (1).

Mais lorsqu'il y a une réelle perte de contrôle (2), nier que cela n'affecte pas les proches est mensonger. Demandez à un enfant d'alcoolique. Nier que c'est une maladie grave est tout aussi ridicule, tout comme le parallèle avec l'orientation sexuelle.

La toxicomanie lourde n'est pas comme une orientation sexuelle différente que la société devrait accepter. Je suis convaincu que la répression n'est pas une solution dans ce cas (2), tout autant que dans le (1). Mais il faut faire attention à ne pas tout confondre.


Blog sur les neurosciences et la pharmacologie : https://www.psychoactif.org/blogs/g-rusalem_16998/

En ligne

 

prescripteur 
Modérateur
10700
Inscrit le 22 Feb 2008
9886 messages
Blogs
L'exemple de l'alcool et approprié. Bien sûr que les alcooliques nuisent souvent à leur entourage mais, hormis actes delictueux specifiques, on ne les met pas en prison on leur propose des soins. Et on réprime les atteintes à autrui, en proportion de leur gravité.
Mais l'acte "simple" de boire de l'alcool ne justifie pas poursuites et condamnations, comme chacun sait, mais comment justifier que ce soit le cas avec des produits parfois moins dangereux ? Pour moi c'est un abus de droit, l'imposition à une minorité de valeurs "morales" auto-proclamées, comme du temps de la repression de l'homosexualité. D'où le rapprochement sur le plan de la démocratie et des droits de l'homme, pas sur le plan de l'usage evidemment.

Amicalement
Reputation de ce post
 
Totalement d'accord avec toi !
 
Bien expliqué, d'accord. Marco
 
OUI! MG ~
 
Yes Yes !!!!MM

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

CaptainCrox' 
"I am an idiot"
2300
Inscrit le 23 May 2022
157 messages
Blogs
C'est fou de ce dire que sur l'échelle d'une société, ce n'était il y a pas si longtemps. Malgré les progrès faits vis-à-vis des personnes LGBT, cela reste effrayant. Beaucoup trop de pays respectent les droits (s'il y en a) arbitrairement ou pas du tout. L'égalité des droits n'est pas entière.

Cette association homo <> drogue n'a aucun sens. Il faut toujours un boucémissaire. Pour aller plus loin dans l'association stupides : " ces homos qui se droguent et refilent le sida "  On a tous entendu un truc du genre un jour.

La répression ne marchera dans aucune situation. Si quelque chose vous dérange (produits par exemple), il vaut mieux l'accompagner, s'en faire un allié et délimiter des règles de conduite: cela serait bien plus efficace. Vous connaissez mieux que moi la chanson. Cela permettrait de mettre un coup au marché noir, cela permettrait de savoir ce que l'on consomme et j'en passe.

L'alcool ou la cigarette peuvent faire tout autant de dégâts qu'un "stupéfiant" dur. Pour moi c'est la façon dont on les utilise. En Suisse il y a une loi qui interdit d'être alcoolisé dans l'espace public. Pourtant, à moins d'être complètement perché dans la rue, la police ne vous fera rien si vois buvez une bière au bord du lac. Pas la même si vous prenez un joint. Pourtant, il y a fort à parier que les deux personnes se seraient juste relaxées devant l'étendue d'eau.

En Suisse, il y a des programme de prescription et d'injection d'héroïne pharmaceutique voire de morphine à la place des TSO traditionnels.

C'est encadré, suivi et permet d'éviter un grand nombre de soucis sanitaires.

J'imagine que ce sont deux sujets que l'on connaît sur le bout des doigts pour certains ici mais qui continuent à stagner. Ou suis-je un éternel insatisfait.

Je rajouteraia un point extrêmement important. On ne choisit pas son orientation sexuelle. J'ai dû mal avec l'expression "une orientation différente". La seule différence c'est le traitement subi à cause d'idées reçues.

Tant que l'on ne dérange personne, que l'on est heureux, pourquoi aller chercher ailleurs. Prohiber isole et c'est triste.

“Never be cruel. Never be cowardly. Remember, hate is always foolish and love is always wise. Always try to be nice, but never fail to be kind.” DW

Hors ligne

 

L'Apoticaire 
Comme un pharmacien, mais en moins bien
France
3300
Inscrit le 02 May 2016
2582 messages
Blogs

Psilosophia a écrit

C'est vrai que j'arrive toujours pas à établir le rapport entre une orientation sexuelle et la consommation de stupéfiants pour le moment. A voir...

Je réponds à ça car Captaincrox', bien que rempli de bonnes intentions, ça se voit clairement, n'a pas saisi (en tout cas il me semble) le pourquoi du comment le rapprochement entre drogues et homosexualité était fait.

Si on rapproche le traitement des homosexuels dans la société et le milieu de la conso de prods, ce n'est pas car "les homos se droguent et refilent le sida aux gens", alors certes des gens pensent ça, et c'est dommageable, mais ce n'est pas le point que Prescripteur voulait soulever je pense.

C'est plutôt car dans les 2 cas ces gens subissent des discriminations alors qu'ils n'entravent en rien la liberté/la vie d'autrui, donc logiquement à partir de là devrait pas y avoir de problèmes, mais apparemment vu comment homos et usagers sont traités, bah auprès des homophobes et discriminateurs d'usagers y a apparemment un problème... (je précise : le problème venant évidemment de leurs cerveaux qui fonctionnent pas comme il faut, pas les pratiques des usagers et homos bien entendu...)

P.S pour Psilo : sorry j'ai mis un champi jaune mais j'ai pas reflechi et ait regretté mon action à peine 30 secondes après avoir appuyé sur le champi, un seul suffisait amplement pas besoin d'abuser... (normalement il devrait partir j'ai demandé à la modé de l'effacer, encore sorry)

Dernière modification par L'Apoticaire (04 août 2022 à  18:53)


J'adore c'que j'fais.

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
10700
Inscrit le 22 Feb 2008
9886 messages
Blogs

C'est plutôt car dans les 2 cas ces gens subissent des discriminations alors qu'ils n'entravent en rien la liberté/la vie d'autrui, donc logiquement à partir de là devrait pas y avoir de problèmes, mais apparemment vu comment homos et usagers sont traités, bah auprès des homophobes et discriminateurs d'usagers y a apparemment un problème... (je précise : le problème venant évidemment de leurs cerveaux qui fonctionnent pas comme il faut, pas les pratiques des usagers et homos bien entendu...)

Tout à fait ce que je voulais dire mais avec une différence importante. Dans un cas c'est le poids des préjugés mais pas la Loi (qui d'ailleurs peut condamner l'homophobie) , dans l'autre c'est la Loi qui condamne sans vraie justification, (en l'absence de dommages à autrui). Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Psilosophia 
Banni
France
2764
Inscrit le 13 Apr 2014
871 messages
Blogs

L\'Apoticaire a écrit

P.S pour Psilo : sorry j'ai mis un champi jaune mais j'ai pas reflechi et ait regretté mon action à peine 30 secondes après avoir appuyé sur le champi, un seul suffisait amplement pas besoin d'abuser... (normalement il devrait partir j'ai demandé à la modé de l'effacer, encore sorry)

Sympa de ta part mais tu peux me couvrir de champignons jaunes, rouges ou bleus ça va pas changer ma vie t'inquiète donc pas.

Quant à la personne qui ne signe pas son champignon en me disant que je lis pas entre les lignes où ça m'arrange, je lui réponds que je lis entre les lignes à partir du moment où j'ai le savoir théorique pour le faire. Et non pas à partir du moment où je dois m'offusquer dans le même sens que le troupeau parce qu'il bêle dans la même direction que les autres. Et je reconnais humblement de ne pas m'intéresser aux liens supposément existant entre orientation sexuelle et consommation de stups.


"Vieil océan, aux vagues de cristal ... tu rappelles au souvenir de tes amants, sans qu'on rende toujours compte, les rudes commencements de l'homme, où il fait connaissance avec la douleur, qui ne le quitte plus."

Les Chants de Maldoror Isidor Ducasse

Hors ligne

 

AnonLect 
Psycho junior
6200
Inscrit le 26 Jun 2019
423 messages

Psilosophia a écrit

Quant à la personne qui ne signe pas son champignon en me disant que je lis pas entre les lignes où ça m'arrange, je lui réponds que je lis entre les lignes à partir du moment où j'ai le savoir théorique pour le faire. Et non pas à partir du moment où je dois m'offusquer dans le même sens que le troupeau parce qu'il bêle dans la même direction que les autres. Et je reconnais humblement de ne pas m'intéresser aux liens supposément existant entre orientation sexuelle et consommation de stups.

Je ne signe pas mes champis, sauf rares cas. Si je veux signer je fais un poste.

Et ça tombe bien, l'objectif n'est pas de changer ta vie ou d'attribuer une note à tes propos ou ton profil sur le forum, mais de répondre le plus succinctement possible.

Je répondrais ensuite qu'il n'y a pas de savoir théorique à avoir, simplement à réfléchir une demie minute à la question avant de balancer un message de 03 lignes, bien sûr jamais explicité, visant à dire à ton interlocuteur qu'il dit de la merde, si on "lit entre les lignes" et qu'on résume la nature du propos.

Et je suis persuadé que tu es assez intelligent pour réfléchir à la question 1 minute, et trouver toi même les points de comparaisons pertinents, et donc que c'est une volonté assumée que de sauter sur un sujet pour y déposer une remarque peu urbaine dès que tu penses y voir un peu trop de "progressisme" ou autre ignoble signe de "wokisme" et/ou de "bisounourserie" .

Aussi, il n'es pas question ici de s'offusquer mais de réfléchir aux similitudes des mécanismes sous-tendant la répression juridique et sociale des personnes répondants respectivement aux caractéristiques évoquées par prescripteur.

En fait, réagir automatiquement et de cette manière à chaque fois qu'on repère un mot/concept qui nous trigger, sans calculer plus que ça le vrai fond du propos, et sans même daigner y accorder un caractère dactylographié dans son message, c'est exactement la même chose que d’émettre des vocalises à l'unisson entre ovins grégaires.

Enfin, si tu ne t'y intéresse pas, je ne comprend pas l'intérêt de gratifier d'un tel commentaire ce sujet. Pourquoi vouloir faire valoir ce qu'on pense de quelque chose si on reconnait qu'en fait, on en sait rien, et que de toute façon on ne compte pas s'y intéresser ?

Et le lien n'est pas fait entre "homosexualité" et "consommation de stupéfiant" ; le lien est fait entre les raisons, arguments et mécanismes, respectivement engendrant, justifiants, et concourant à la mise en œuvre à la répression et condamnation de ces deux état de fait.

Condamnation et répression sociale certes, mais aussi juridique et judiciaire, également pour l'homosexualité, et ceci il y a à peine plus de 40 ans.

Mais je sais que j'écris dans le vent, donc maintenant je me contente d'un champis jaune.

PS : C'est quand même mieux avec la tronche de Pépin le Bref ; même si perso je suis plus Philippe Auguste.

Dernière modification par AnonLect (04 août 2022 à  23:17)

Hors ligne

 

Psilosophia 
Banni
France
2764
Inscrit le 13 Apr 2014
871 messages
Blogs
[

AnonLect a écrit

Psilosophia a écrit

Quant à la personne qui ne signe pas son champignon en me disant que je lis pas entre les lignes où ça m'arrange, je lui réponds que je lis entre les lignes à partir du moment où j'ai le savoir théorique pour le faire. Et non pas à partir du moment où je dois m'offusquer dans le même sens que le troupeau parce qu'il bêle dans la même direction que les autres. Et je reconnais humblement de ne pas m'intéresser aux liens supposément existant entre orientation sexuelle et consommation de stups.

Je ne signe pas mes champis, sauf rares cas. Si je veux signer je fais un poste.

Et ça tombe bien, l'objectif n'est pas de changer ta vie ou d'attribuer une note à tes propos ou ton profil sur le forum, mais de répondre le plus succinctement possible.

Je répondrais ensuite qu'il n'y a pas de savoir théorique à avoir, simplement à réfléchir une demie minute à la question avant de balancer un message de 03 lignes, bien sûr jamais explicité, visant à dire à ton interlocuteur qu'il dit de la merde, si on "lit entre les lignes" et qu'on résume la nature du propos.

Et je suis persuadé que tu es assez intelligent pour réfléchir à la question 1 minute, et trouver toi même les points de comparaisons pertinents, et donc que c'est une volonté assumée que de sauter sur un sujet pour y déposer une remarque peu urbaine dès que tu penses y voir un peu trop de "progressisme" ou autre ignoble signe de "wokisme" et/ou de "bisounourserie" .

Aussi, il n'es pas question ici de s'offusquer mais de réfléchir aux similitudes des mécanismes sous-tendant la répression juridique et sociale des personnes répondants respectivement aux caractéristiques évoquées par prescripteur.

En fait, réagir automatiquement et de cette manière à chaque fois qu'on repère un mot/concept qui nous trigger, sans calculer plus que ça le vrai fond du propos, et sans même daigner y accorder un caractère dactylographié dans son message, c'est exactement la même chose que d’émettre des vocalises à l'unisson entre ovins grégaires.

Enfin, si tu ne t'y intéresse pas, je ne comprend pas l'intérêt de gratifier d'un tel commentaire ce sujet. Pourquoi vouloir faire valoir ce qu'on pense de quelque chose si on reconnait qu'en fait, on en sait rien, et que de toute façon on ne compte pas s'y intéresser ?

Et le lien n'est pas fait entre "homosexualité" et "consommation de stupéfiant" ; le lien est fait entre les raisons, arguments et mécanismes, respectivement engendrant, justifiants, et concourant à la mise en œuvre à la répression et condamnation de ces deux état de fait.

Condamnation et répression sociale certes, mais aussi juridique et judiciaire, également pour l'homosexualité, et ceci il y a à peine plus de 40 ans.

Mais je sais que j'écris dans le vent, donc maintenant je me contente d'un champis jaune.

PS : C'est quand même mieux avec la tronche de Pépin le Bref ; même si perso je suis plus Philippe Auguste.

Salut Annon!

Sympa de t'être fendu d'une explication, c'est déjà plus clair pour moi.Mon but n'était pas d'expliquer à Prescripteur qu'il racontait de la merde, mais juste que j'y connaissais rien à ce sujet.

Nous avons un point de désaccord tous les deux; une des définitions de l'intelligence est pour moi de pouvoir établir des embranchements entre des concepts existants. Pour cela ces concepts doivent être enraciné un minimum dans la personne, et pour moi le trucs moderne LGBT, lutte pour les égalités, phénomènes sociaux de luttes etc. c'est pas ma tasse de justement parce que ce n'est pas enraciné dans ma sensibilité et que je n'ai pas d'ensemble théorique auxquels me référer. Donc je préfère l'avouer et écrire que je n'y connais rien.

Je fais clairement la différence entre un comportement comme le mien, c'est-à-dire celui d'une personne qui a besoin de clés de compréhension pour savoir si oui ou non un fait lui parle, et des clones qui adoptent par mimétisme le comportement des autres parce qu'il faut le faire. J'etais jusqu'il y a pas longtemps chef de projet dans une grosse asso Française à vertu sociale, et je t'assure que lorsque tout le monde adopté le deuxième comportement, c'est la cour des miracles.

L'entre-soi et l'absence de débat nuit aux combats, quels qu'ils soient c'est mon avis.

Et j'ai évidement commencé à me renseigner via les liens de Prescripteur pour déterminer si je peux en tirer quelque chose qui m'aiderait à comprendre l'analogie.


"Vieil océan, aux vagues de cristal ... tu rappelles au souvenir de tes amants, sans qu'on rende toujours compte, les rudes commencements de l'homme, où il fait connaissance avec la douleur, qui ne le quitte plus."

Les Chants de Maldoror Isidor Ducasse

Hors ligne

 

Psilosophia 
Banni
France
2764
Inscrit le 13 Apr 2014
871 messages
Blogs

prescripteur a écrit

L'exemple de l'alcool et approprié. Bien sûr que les alcooliques nuisent souvent à leur entourage mais, hormis actes delictueux specifiques, on ne les met pas en prison on leur propose des soins. Et on réprime les atteintes à autrui, en proportion de leur gravité.
Mais l'acte "simple" de boire de l'alcool ne justifie pas poursuites et condamnations, comme chacun sait, mais comment justifier que ce soit le cas avec des produits parfois moins dangereux ? Pour moi c'est un abus de droit, l'imposition à une minorité de valeurs "morales" auto-proclamées, comme du temps de la repression de l'homosexualité. D'où le rapprochement sur le plan de la démocratie et des droits de l'homme, pas sur le plan de l'usage evidemment.

Amicalement

Il ne faut pas oublier le poids culturel dans cette équation ; nous produisons des boissons fermentées depuis des milliers d'années (tradition culturelle), reconnues particulièrement en Europe. Cet ensemble traditionnel aujourd'hui est devenu progressivement un des moteur de nombreux surpuissants qui maintiennent l'éthanol comme un élément constitutif civilisationnel (de façade) pour en faire un produit de marché. Cet état de fait est strictement opposé avec les NPS et autres substances plus modernes.

L'idéologie militante doit se confronter à l'histoire et l'intégrer à son discours si elle veut progresser et faire front.


"Vieil océan, aux vagues de cristal ... tu rappelles au souvenir de tes amants, sans qu'on rende toujours compte, les rudes commencements de l'homme, où il fait connaissance avec la douleur, qui ne le quitte plus."

Les Chants de Maldoror Isidor Ducasse

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
10700
Inscrit le 22 Feb 2008
9886 messages
Blogs

L'idéologie militante doit se confronter à l'histoire et l'intégrer à son discours si elle veut progresser et faire front.

Bien sûr, n'oublions pas que "traditionnellement" nos sociétés chrétiennes réprimaient non seulement toute "variété" sexuelle mais aussi le théatre par exemple.

https://www.persee.fr/doc/caief_0571-58 … _62_1_2612

Et d'autres religions repriment encore l'alcool, les images et la musique (cf Talibans).

L'histoire de l'asservissement de l'humanité à une petite minorité de dirigeants (à travers une "ideologie" bien souvent) est ancienne et nous avons du mal à nous en débarrasser.
Pour l'alcool je pense qu'il est significatif que les mouvements anti-alcooliques datent peu ou prou de l'apparition de la démocratie. Quand le "peuple" obeissait sans participer, les dirigeants n'étaient pas gênés par l'ivresse. Mais quand le peuple est venu au pouvoir il importait à certains (soucieux de responsabilité sociale) qu'il soit plus sobre. Mais pour beaucoup de dirigeants son ivresse était un gage d'obeissance. D'autant plus que, comme pour la drogue, elle justifiait la repression des "classes dangereuses".

Mais, comme tu le soulignes il faut progresser et faire front.


Amicalement

Dernière modification par prescripteur (07 août 2022 à  09:14)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

axiaxiaxoa 
Banni
000
Inscrit le 17 Aug 2022
6 messages
Il va falloir arrêter avec l'intersectionnalité; la convergence à marche forcée des luttes sociales; et autres multi-discriminés victimes de multi-formes de pointage.

Que ces pointages soient étatiques ou via ceux qui forment "la" communauté.

Violence symbolique, violence de classe, monopole de (...)

Et autres formes de cette nouvelle proto-sociologie.

Ce qu'il y a de marrant; c'est que je suis un lecteur de Foucault, Derrida, Bourdieu, Benjamin. Mais aussi G.Anders.

Et comme eux universitaire.

Je crois aussi: qu'on ne trouve que les rapports que l'on recherche.

Et maintenant un pavé dans la marre. Comme on dit dans un pauvre français:
>Si l'extrême-droite n'était pas aussi prolétarienne; serait-ce possible d'envisager qu'elle aussi accède à l'université ?
>Qu'elle aussi accède à la recherche doctorale ?
>Et ainsi; produire peut-être, des ouvrages scientifiques qui s'appelleraient: " 'Surveiller et punir' ; une relecture de Foucault face à l'absence de la pensée indigéniste en son temps".

Après tout; et si l'on ne trouve que ce que l'on cherche...Il y a bien des livres qui existent comme: " 'Manifeste contre la normalisation gay' " de Alain Naze. Et pourtant, la maison d'édition qui le publie n'est pas connue pour sa ligne à droite.

Un autre pavé l'air de rien ?

Quand des universitaires ont déjà la réponse. Et qu'ils cherchent; seulement ET SEULEMENT pour faire entrer dans une logique à laquelle ils veulent absolument aboutir. On obtient des choses comme: Ahnenerbe.

Dernière modification par meumeuh (18 août 2022 à  23:51)

Hors ligne

 

axiaxiaxoa 
Banni
000
Inscrit le 17 Aug 2022
6 messages
Au sujet de "Manifeste contre la normalisation gay" de Alain Naze.

Le livre à comme sujet; la lente et très aboutie modification socio-culturelle de la communauté gay en France.

Et comment, d'un militantisme de gauche radicale, émulateurs pendant mai 68, créateurs de groupe-action comme le FHAR, proche des certains mouvements révolutionnaires...

Le monde gay s'est peu à peu orienté vers un mode de vie bourgeois. Fuyant le monde rural et la province. Certes; peut-être pour fuir l'homophobie dans un premier temps. Mais pour finalement devenir archi-citadin. Déconnecté de la France "périphérique" comme on la nomme aujourd'hui.

Comment le monde gay, s'est octroyé les meilleurs places. A joué l'entre-soi. Certes pour jouer de solidarité et contrer encore l'homophobie. Mais pour finalement, encore; mieux devenir une caste.

Comment à force de vie au coeur de la capitale; elle est devenue bourgeoise. Elle s'est coopté vers les postes dirigeants. Et comme les classes dirigeantes; finalement est devenue opaque à l'extérieur de son petit monde. Pour mieux reprendre à son compte le mépris de classe. Comme la discrimination raciale.

Comment est est devenue le top du top du consommateur libéral. À la pointe de la dernière appli, du dernier journal à la mode, de la marque branchée. Des métropolitains first-class.

Comment les gay aujourd'hui votent à droite.

Et oui...reprenants ainsi les discours autrefois attribués à l'extrême-droite française. Un peu comme les phrases du genre: "Non mais, les femmes agressées. Les pédés tabassés dans la rue. Hein c'est qui ? Qui c'est qui fait ça en France aujourd'hui ? Non, mais parce que les femmes elles savent face à quel genre de personnes et dans quels quartiers elles doivent pas traîner !"

Il y est question aussi de la vision écologique qu'on aime défendre en ville. Sans se poser la question: cette vision est-elle compatible avec ce que vive la France des campagnes ? Car oui, le bio, le green-capitalism...lui aussi répond à ses logiques marketing destructrices. Il modifie les paysages. Il détruit le paysan au profit du bourgeois ingénieur agronome. Et si il ne détruit pas le paysage français, c'est pour mieux détruire l'Amérique du sud. Un peu comme le coup de l'agriculture intensive des avocats vous voyez. Et nos amis gayisants, ça oui, ils mangent b.i.o

C'était sympa; un peu comme à Berlin, d'investir dans/les quartiers pas chic de la ville. Dommage pour les gens qui y vivaient avant. Qui eux, ne peuvent pas suivre la flambée immobilière qui suit la mini-révolution sociologique d'un quartier.
Et puis merde. On fera des associations après coup. Vous savez, comme à Kreuzberg ou à la Goutte-d'Or et son festival d'été...

Dernière modification par meumeuh (18 août 2022 à  23:56)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

  8
[ Forum ] Une retraitée de 62 ans condamnée pour usage de stupéfiants
par Mad Professor, dernier post 11 janvier 2011 à  23:35 par filousky
  18
[ Forum ] Quand on se fait dépister par les bleus
par SoulEater, dernier post 09 juin 2021 à  16:44 par anonyme 710
  20

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Appel à témoignage 
Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de subst...
Il y a 4jCommentaire de Faust08 (12 réponses)
 Appel à témoignage 
Avez vous deja subi une "obligation de soin" pour les drogues ?
22 septembre 2022Commentaire de VickNarobi (22 réponses)
 Forum UP ! 
MDMA qui date de 3 ans
Il y a 20hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Dosage - Baisser sa tolérence ?
Il y a 14hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Peganum Harmala Ou rue de Syrie
Il y a moins d'1mn
1
Commentaire de g-rusalem dans [Enthéogènes...]
(7 réponses)
 Forum 
Overdose - Info dose limite
Il y a 1h
1
Commentaire de martinedu13 dans [Oxycodone (Oxycontin)...]
(63 réponses)
 Forum 
Aspect, gout & odeur - écaille de poisson
Il y a 1h
1
Commentaire de Bootspoppers dans [Cocaïne-Crack...]
(9 réponses)
 Forum 
Dosage - Truffes, valium et Revia
Il y a 2hCommentaire de OliAzary dans [Psilocybe - Champigno...]
(13 réponses)
 Forum 
Pharmacie - Dysfonctionnement sexuel lié aux anti dépresseurs et aux autres mo...
Il y a 2h
4
Commentaire de zizitaupe_meille... dans [Conseils généraux de...]
(18 réponses)
 Forum 
Temps sevrage tramadol ?
Il y a 3hCommentaire de xorxe dans [Tramadol...]
(10 réponses)
 Forum 
Centre de cure & SSR - HELP - sevrage et post cure
Il y a 3hCommentaire de filousky dans [Decro - Sevrages... e...]
(1 réponse)
 Forum 
Addiction - Crackage
Il y a 5hCommentaire de Ténèbreux dans [Cocaïne-Crack...]
(22 réponses)
 Blog 
Anniversaire chimique
Il y a 12hNouveau blog de Bootspoppers dans [Carnet de bord]
 Blog 
Lancement du site Mixtures.info
Il y a 15hNouveau blog de Mixtures.info dans [Actualités]
 Blog 
La libertad
Il y a 2jCommentaire de Kanekilife dans le blog de Kanekilife
(1 commentaires)
 
  QuizzZ 
Evaluer votre dépendance au cannabis
Dernier quizzZ à 11:39
 PsychoWIKI 
Héroïne, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
MilleSalades, Piou Piou Piou, Unmecnormaldebanlieue, ZepekMany nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
par Faust08, le 29 Sep 2022
Coucou, Témoignage venant tout droit de Belgique (env 40 min de la frontière). Je suis à la recherche de TSO (typique ou atypique) depuis fin 2019 et cherche vraiment à stabiliser ma conso depuis debut 2021. En Belgique les CSAPA n'existent pas, ce sont les hôpitaux ,les ASBL et bien plus sou...[Lire la suite]
 Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
par cependant, le 28 Sep 2022
Salut, moi par contre je peux témoigner de quelques difficultés (difficulté accès, refus de prescription et refus de soin)...même si pour l'instant ça se passe plutôt bien ! Ça vient peut-être du fait que j'étais partie sur un TSO non officiel aussi, mais ça se révèle être un avantage...[Lire la suite]
 Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de substitution ?
par Fastofle, le 22 Sep 2022
Salut Pierre, je bosse dans une structure alliant un CSAPA et un CAARUD. Nous sommes dans les Hauts de France. Nous rencontrons ces derniers temps des difficulté d'orientation vers les généralistes du secteur pour la délivrance de traitement de substitution. Il y a plusieurs facteurs. - Dépa...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Un plaisir à lire les conseils et le partage de SiilyCone dans [forum] Peganum Harmala Ou rue de Syrie
(Il y a 11h)
tout à fait dans [forum] Arrêt brutal Xanax et cannabis
(Il y a 17h)
mais quel bullshit... dans [forum] Variole du singe
(Il y a 19h)
pfiou tu es pénible /yo dans [forum] Mon rapport à la sexualité
(Il y a 21h)

Pied de page des forums