Soigner l’hppd

Publié par ,
6163 vues, 15 réponses
Shaymiel femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 24 Jun 2021
3 messages
Bonjour, j’écris ce message pour avoir de l’aide. J’ai 18 ans, je ne fume pas à part en soirée ou je fume des joints sinon rien, malheureusement au lycee j’ai eu des potes qui consommait régulièrement de la drogue, l’année dernière j’ai essayer lectasy j’ai pris une moitié de taz. Jusque là tout va bien ensuite arrive le confinement, et 2 mois après ma première prise du jour au lendemain ma vision a totalement changée. Je m’en souviendrais toujours, il était vers 5h du mat j’étais tranquille sur mon tel et j’ai vu un mini éclair qui m’a fait PANIQUER j’ai cru que j’étais skyzophrene, et à partir de ce moment là ma vue a changée ? mais finalement je me suis rendu compte que j’avais « juste » un hppd, je vois de la neige visuelle j’ai mal à la tête, dormir devient un calvaire  parce que ma tête n’est jamais tranquille même quand je ferme les yeux j’ai l’impression de tripper, la lumière me fait terriblement mal aux yeux, je ne peux plus fixer d’objet parce que leur dimensions changent et ils se floutent et ça me fait flipper. Ça fait 1 ans que c’est comme ça j’avais peur d’aller chez le médecin et qu’il me prenne pour une folle mais là j’en peux plus donc je vais prendre rdv. Avez vous des conseils? Est ce que quelqu’un vit ça actuellement? Est ce irréversible ? Merci d’avance

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
champi vert98champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Feb 2008
11835 messages
Blogs
Bonjour, tu fais bien de consulter. Il n'y a pas vraiment de traitement mais ça permettra de confirmer et d'éliminer un autre pb associé.
Si c'est un HPPD pur ça devrait s'arranger progressivement.
Je te mets ci dessous un article + récent (traduction en bas)

https://www.psychoactif.org/psychowiki/ … Disorders)

https://eyewiki.aao.org/Hallucinogen_Pe … n_Disorder

Management

The mainstay treatment of HPPD is pharmacologic management. Alleviation of symptoms for patients with HPPD has been reported with pre-synaptic ?2 adrenergic agonists, such as clonidine[2]. Benzodiazapines may also be used to eliminate HPPD I and significantly reduce the severeity of HPPD II[11][18][21][22]. These are generally considered to be the first line medications for treatment of HPPD.

Second line medications include naltrexone, calcium channel blockers, and beta blockers[11]. These are particularly helpful in treatment of HPPD II with co-morbid anxiety disorders[11]. Non-pharmacological management could include brain stimulation treatment, but this has not been fully substantiated or investigated.
Prognosis

HPPD I – The prognosis is usually positive. The disease course is usually benign, non-distressing, and limited both in time course and severity. It may require treatment with medication, but the outcomes are generally very good.

HPPD II – The prognosis is usually worse than in HPPD I. Some patients fail to adapt to the presence of these long-lasting, recurrent visual and sensory disturbances[11][18]. There is a consistent subgroup within those patients with HPPD II that require constant pharmacologic intervention[11][18].


La gestion

Le traitement de base de l'HPPD est la prise en charge pharmacologique. L'atténuation des symptômes chez les patients atteints d'HPPD a été rapportée avec les agonistes 2 adrénergiques présynaptiques, tels que la clonidine[2]. Les benzodiazapines peuvent également être utilisées pour éliminer l'HPPD I et réduire considérablement la gravité de l'HPPD II[11][18][21][22]. Ceux-ci sont généralement considérés comme les médicaments de première intention pour le traitement de l'HPPD.

Les médicaments de deuxième ligne comprennent la naltrexone, les inhibiteurs calciques et les bêta-bloquants [11]. Ceux-ci sont particulièrement utiles dans le traitement de l'HPPD II avec des troubles anxieux comorbides [11]. La prise en charge non pharmacologique pourrait inclure un traitement de stimulation cérébrale, mais cela n'a pas été entièrement étayé ou étudié.
Pronostic

HPPD I – Le pronostic est généralement positif. L'évolution de la maladie est généralement bénigne, non angoissante et limitée à la fois dans le temps et dans la gravité. Cela peut nécessiter un traitement médicamenteux, mais les résultats sont généralement très bons.

HPPD II – Le pronostic est généralement pire que dans HPPD I. Certains patients ne parviennent pas à s'adapter à la présence de ces troubles visuels et sensoriels récurrents et de longue durée[11][18]. Il existe un sous-groupe cohérent parmi les patients atteints d'HPPD II qui nécessitent une intervention pharmacologique constante[11][18].


Amicalement

Dernière modification par prescripteur (25 juin 2021 à  08:07)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

anonyme 710 homme
Banni
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 15 Apr 2019
472 messages
Blogs
Salut l'ami,

Le HPPD est un syndrome rare tout de même et se produisant le plus souvent avec l'utilisation à long terme de psychédéliques ce qui est donc encore plus rare pour la MDMA.

Personnellement, je pencherais beaucoup plus sur un début de pathologie psychiatrique, amorçée par les amphétamines donc MDMA.

Sans doute qu'une consultation chez un psychiatre sera rassurant pour toi.

Amicalement,

Az

La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

Shaymiel femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 24 Jun 2021
3 messages
Merci pour vos réponses !

Hors ligne

 

Beniww homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Jul 2021
4 messages
Quand tu as vu ton éclair a tu ressenti une sensation où c est juste rester visuel ? Je vis à peu près la même chose que toi depuis 2mois c est un calvaire et moi aussi j' ai vu un éclair qui ma traumatiser et j ai aussi neige visuelle avec des corps flottants et tout plein d autre symptôme qui vont avec j ai consulter ophtalmologiste je suis allez faire des examens à l hôpital ou il m ont dis que tout était normal je pensais aussi a un hppd accompagner de palinopsie mais personne ne sait le diagnostiquer as tu eu des améliorations depuis ??? Ou trouver quelque chose pour atténuer le problème

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
champi vert98champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Feb 2008
11835 messages
Blogs

mais personne ne sait le diagnostiquer

Oui le HPPD est ressenti mais, à ma connaissance il n'y a pas de possibilité de diagnostic direct avec des examens. Mais ils sont utiles pour écarter un autre diagnostic. Pour la prise en charge voir le psychowiki (cf mon dernier post ci dessus).
As tu consommé des psychédéliques  dans le passé ?
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (05 juillet 2021 à  08:31)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Shaymiel femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 24 Jun 2021
3 messages

Beniww a écrit

Quand tu as vu ton éclair a tu ressenti une sensation où c est juste rester visuel ? Je vis à peu près la même chose que toi depuis 2mois c est un calvaire et moi aussi j' ai vu un éclair qui ma traumatiser et j ai aussi neige visuelle avec des corps flottants et tout plein d autre symptôme qui vont avec j ai consulter ophtalmologiste je suis allez faire des examens à l hôpital ou il m ont dis que tout était normal je pensais aussi a un hppd accompagner de palinopsie mais personne ne sait le diagnostiquer as tu eu des améliorations depuis ??? Ou trouver quelque chose pour atténuer le problème

Bah enfaite ça m’a grave fait paniquer comme j’ai dit j’ai fais une giga crise d’angoisse parce que j’ai capter que c’était pas normal enfaite, et j’ai l’impression que ce truc c’est très psychologique parce que quand je suis occupé et que j’y pense pas bah c’est comme si j’avais rien mais par contre quand je me retrouve toute seule ben ca me gêne de fou. J’ai l’impression que ca empire grave avec l’anxiété, mais j’ai les meme trucs que toi et ca s’est pas arrangé personnellement pour l’instant j’ai juste pris l’habitude

Hors ligne

 

Beniww homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Jul 2021
4 messages
Même moi je supporte plus ça me fait péter les plombs j ai peur que ça ne s en ailles jamais... Prescripteur: oui ça m es arriver mais très rarement et de legere dose moi mon truc c étais vraiment le cannabis mais je ne peut même plus fumer car ça augmente la neige visuelle et la palinopsie avec en plus de grosse crise je sais même pas si je pourrais en re fumer un jour je suis dégouté je doit me fumer du cbd ça m'a gonfler déjà mais bon... Je n'e sais pas mais il n' y a pas d amélioration en plus j ai l impression que mon cerveau n est plus comme avant je me sens limité sur bcp de choses.. shaymiel: oui c'est sur que l anxiété n arrange pas les choses pour nous mais en meme temps ces symptômes provoque l'anxiété donc comment faire ? Moi j ai du mal à supporter tellement sa me met en dépression j ai l'impression je ne peut plus rien faire normalement je pense avoir faire une BDA avant d avoir ces symptômes c'est peut être ce qui l a déclencher...

Hors ligne

 

Rakosso homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 24 Sep 2020
4 messages
Personnellement je vois également des drôles de choses...que ce soit des saloperies devant mes yeux ou un truc qui bouge dans le coin de ma vision il y a aussi le fait que je ne puisse plus regarder de lignes droites superposées sans qu’elle ne bouge.je me dis que de toute façon on ne pourra rien n’ y faire et que donc foutu pour foutu ça ne sert à rien de s’inquiéter puisqu’en réalité (comme je l’ai déjà dit)on ne pourra rien n’arranger.tant que cela n’empire pas,et bien il me faut faire avec.
C’est tout comme les acouphènes.

Au revoir.
PS:je ne vous raconte pas ce que je vois dans le noir à l’heure du couché.

Dernière modification par Rakosso (13 juillet 2021 à  02:32)

Hors ligne

 

Plopin homme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 Sep 2021
2 messages
Salutation,
Je suis moi même atteint de HPPD et c'est pour moi quelque choses d'assez impactant visuellement. J'ai une neige visuel très présente sur les couleurs uni et les espaces vide la nuit, ainsi que les yeux fermé. En plus d'une photosensibilité accru avec les migraine que cela implique. J'avais des déformations visuel sur des objets aussi et des perturbations lumineuse. Mais avec l'arrêt de toute substance altérante ça as disparu en un peu plus d'un an. Sauf la neige visuel et c'est là où faut t'accrocher. Ne pas douter que tu n'est pas mentalement déviant. J'ai pris pas mal de MDMA dans ma vie mais j'en prenais plus depuis longtemps quand c'est arriver. Je fumer pas mal d'huile et je pense que c'est ce qui as était déclencheur. Mais je ne m'en suis rendu compte qu'avec l'arrêt de la fume, car les hallucinations visuel était mon quotidien avec le Cannabis. Et plusieurs mois après ca persisté.
Je t'invite donc as stopper tout produit altérant et si cela te procure des angoisses difficile a supporter un médecin peu te prescrire une benzodiazépine pour soulager l'angoisse que ça peu généré. Le temps que ca ce calme assez pour que ce soit moins vertigineux mentalement. Cependant c'est un syndrome visuel qui ne ce soigne pas. La neige visuel diminueras avec le temps et tu n'y prêteras que peu attention, voir tu pourrais trouver cela contemplatif comme moi. Par contre si tu consomme un psyché peu importe le quels, la neige visuel pourrais se renforcer a court-moyen terme.
Mais en tout cas, sache juste que tu peu bien vivre ce syndrome une fois que tu accepte que c'est pas très grave. Et tu doit un peu mieux te repéré dans la pénombre, c'est un bonus. Courage toi :)

Ps: Je me suis inscrit juste pour te répondre, je surveillerai un peu cette page un temps.
Reputation de ce post
 
Totalement juste, j'approuve! Spirit

Hors ligne

 

Rick
Adhérent Psychoactif
champi vert4champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Sep 2018
4572 messages
Blogs

Beniww a écrit

c étais vraiment le cannabis mais je ne peut même plus fumer car ça augmente la neige visuelle et la palinopsie avec en plus de grosse crise je sais même pas si je pourrais en re fumer un jour je suis dégouté je doit me fumer du cbd ça m'a gonfler déjà mais bon...

on l'oublie souvent mais le thc a des propriété hallucinogène donc ça ne m'étonne pas que le cannabis empire les choses

quand on a voulu savoir si le thc provoquait des hallucinoses, on en a injecté en iv et en effet il y a de belles hallus. C'est juste qu'on en consomme pas assez ou avec trop de cbd et ça coupe les effets hallucinogène j'imagine

Hors ligne

 

Echange HPPD homme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 31 Aug 2021
9 messages
Salut
Je quis aussi atteint d'une forme assez sévère d'HPPD. Et c'est sure que le cannabis est à bannir à mon goût. Je fumais encore du CBD mais même le CBD me dfait tripper fort, me donne des yeux rouges, palpitations et crises d'angoisse. Le tabac aussi pareil à peu près. L'alcool on en parle pas.

Il faut se forcer à avoir une vie saine.

Et ce trouble est vraiment un enfer. Moi je l'ai depuis plusieurs années mais là même avec l'arrêt des consos depuis 1 an ça ne s'améliore pas. C'est terrifiant d'avoir peur de perdre la tête.

Hors ligne

 

Plopin homme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 Sep 2021
2 messages
Le CBD ne m'a jamais fait tripper, la "détente" est un peu présente mais ca n'as jamais renforcer mes hallucinations. Surtout que ça as tendance a être un antipsychotique. Rien de miraculeux mais rien de tripant pour moi. Après chacun étant différent, on réagis tous différemment au substances. Cependant la moindre petite quantité de cannabis et c'est des hallucinations très pertinente.

Dernière modification par Plopin (03 septembre 2021 à  12:32)

Hors ligne

 

bera homme
Nouveau membre
Suisse
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Nov 2022
7 messages
Bonjour, je me suis inscrit ici car j'ai fait des retraites avec usage d'ayahuasca et kambo et c'est à cause du bufo alvarius que je suis resté "scotché"
depuis je vois des halos constamment je fais des crises d'angoisse nocturnes quotidiennement, des pensées envahissantes, ma vie est soudainement devenue un enfer?

J'ai un suivi psy, psychologue TCC, psychiatre, infirmière et une coach en hypnose, j'ai voulu changer mes antidépresseurs pour du jersin (Phyto) je prends de la kétiapine pour la nuit mais sans voir d'amélioration.

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
champi vert98champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Feb 2008
11835 messages
Blogs
Malheureusement nous ne connaissons pas grand chose sur le HPPD et son traitement.

https://en.wikipedia.org/wiki/Hallucino … n_disorder


Traitement

En janvier 2022, il n'existe pas de traitement ou de traitement officiellement reconnu pour l'HPPD, il est fortement conseillé aux personnes atteintes de la HPPD d'arrêter toute consommation de drogues à des fins récréatives. L'arrêt des stimulants légaux, comme la caféine, la taurine et la nicotine, peut également être bénéfique, car on pense que beaucoup d'entre eux augmentent les symptômes à court terme.[citation needed]

Les antipsychotiques tels que l'aripiprazole ou la rispéridone destinés à traiter les troubles mentaux comme la schizophrénie ne doivent être pris en consultation étroite que par un psychiatre expérimenté dans la PPD. Le taux de réussite des antipsychotiques en tant que méthode de traitement de la HPPD est toujours débattu. Deux jeunes hommes atteints de HPPD et de schizophrénie en tant que comorbidité ont présenté une rémission de troubles perceptuels visuels au cours d'une observation de suivi de 6 mois sous traitement par la rispéridone.[22] Une étude de cas a été réalisée en 2013 au cours de laquelle la rispéridone orale a également réussi à traiter la HPPD.[23] Dans d'autres cas, la rispéridone n'a montré aucun effet sur la DPHP[22) ou lorsqu'elle a eu un effet paradoxal et conduit à une exacerbation permanente des symptômes.[24]

    Lamotrigine un anticonvulsivant est le médicament le plus populaire pour le traitement par HPPD. Dans le cas d'un homme de 36 ans atteint d'HPPD pendant 18 ans, les troubles complexes de la perception visuelle se sont largement résolus dans les 12 mois suivant l'instauration du traitement par la lamotrigine. Dans un autre cas, une femme de 33 ans a développé une HPPD après avoir abusé du LSD pendant un an à l'âge de 18 ans. Elle a rapporté des images d'après, la perception du mouvement dans ses champs visuels périphériques, la brouillage de petits modèles, les effets de halo et la macro- et la micropsie. Le traitement antérieur par des antidépresseurs et la rispéridone n'a pas réussi à atténuer ces symptômes. Au début d'un traitement médicamenteux par la lamotrigine, ces troubles visuels complexes se sont complètementomps. Il existe également de nombreux rapports anecdotiques sur la lamotrigine atténuant certains des symptômes. La lamotrigine est considérée comme une option de traitement possible pour la DPSP. La lamotrigine est généralement bien tolérée avec un manque relatif d'effets indésirables.[25]
    La clonidine un antihypertenseur qu'une étude pilote de huit patients a suggéré pourrait aider à atténuer significativement les « flashbacks liés à la LSD ».[26]
    Dans une étude de cas portant sur deux sujets atteints de la HPPD induite par le cannabis synthétique, les symptômes s'améliorent de manière significative avec le traitement par Clonazépam.[27] Dans une étude de 2003, 16 personnes atteintes de HPPD induite par le LSD ont signalé un soulagement significatif et la présence de n'être que d'une symptomatologie légère pendant l'administration du clonazépam. Et comme avec la lamotrigine, il existe de nombreux cas anecdotiques de Clonazépam qui diminuent considérablement les symptômes à des doses de plus de 1,5 mg[28
    Les autres médicaments que les personnes ont signalé une certaine réduction des symptômes sont les anticonvulsivants Gabapentine, Lévétiracétam et acide valproique.

Mais le temps devrait améliorer la situation.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (18 novembre 2022 à  17:40)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

avatar
CaptainCrox'
"I am an idiot"
Suisse
champi vert5champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 May 2022
427 messages
Blogs
Cela semble être un vieux sujet mais vu qu'il a été relancé, je me permets d'y participer.

En lisant les divers messages, j'ai l'impressions qu'il y a aussi ce fameux phénomène de flash-backs; l'apparition soudaine de symptômes un certain temps après la prise originale. J'avais toujours lu que les symptômes associés disparaissaient avec le temps mais pouvaient être soulagés avec des médicaments utilisés par les patients épiléptiques tels que la Gabapentine, le topiramate (topamax).

Certaient mentionnaient une photosensibilité et des migraines associées. Le topiramate est également utilisé en traitement de fond des migraines.

J'ai trouvé des sources mais en allemand. Ma compréhension de l'Allemand est passive et approximative.

Le topamax aide accessoirement à perdre du poids (j'dis ça, j'dis rien, c'est pas le sujet mais j'aime bien mentionner cet effet secondaire).

“Never be cruel. Never be cowardly. Remember, hate is always foolish and love is always wise. Always try to be nice, but never fail to be kind.” DW

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] HPPD - Hppd
par marc34, dernier post 12 avril 2016 par prescripteur
  3
logo Psychoactif
[ Forum ] HPPD - HPPD ? Symptômes ?
par HeavenB, dernier post 27 décembre 2015 par HeavenB
  2
logo Psychoactif
[ Forum ] HPPD - La MDMA et l'HPPD
par Miss-Borderline, dernier post 31 juillet 2015 par Celebi
  13
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Le HPPD (Hallucinogen Persisting Perception Disorders)

Pied de page des forums