Borderline et addictions

Publié par ,
1315 vues, 3 réponses
avatar
Nineta femme
MiOz
France
champi vert55champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Jan 2018
444 messages
Blogs
Salut la team,

Suite à un diagnostic récent de troubles de la personnalité borderline, je me renseigne comme à mon habitude et en faisant mes recherches j'ai trouvé cet article de cairn.info qui parle de la comorbidité addictive qui représente une des caractéristiques d'une bonne partie de cette population. J'ai été particulièrement marquée par le déficit opioïde endogène lié à ce trouble et je trouve ça pertinent de le poster sur le forum.

Mon objectif n'est absolument pas d'encourager les auto diagnostic ou même d'en chercher un en soi. Mais pour ceux qui ont un diagnostic borderline établi par un professionnel de santé cela pourrait les éclairer sur leur comportement addictif sans aucun jugement évidemment.

Mon discours peut-être un peu controversé dans le sens où pour moi un diagnostic psychiatrique peut être stigmatisant et souvent posé sans réel recul sur le vécu du patient. Car nous ne sommes pas qu'un diagnostic mais une personne avec son vécu, son éducation, sa façon d'aborder son environnement et tout ce qui fait qu'elle est unique en soi ! Néanmoins il y'a aussi des facteurs génétiques et physiologiques qui engendrent une souffrance psychique réelle et qui nous amènes pour certains à  vouloir en comprendre l'origine avec évidemment le désir de vivre plus sereinement avec soi.

Bref tout ça pour dire que tout n'est pas à prendre ou à rejeter. Ce post s'adresse aux personnes en quête de pistes pour mieux se comprendre mais surtout arriver à s'accepter tel qu'elle est sans culpabilité (pour moi c'est la clé du bien être). 

Voilà pour ceux que ça interesse je vous rajoute le lien de cet article. Les modos ditent moi si le sujet à sa place sur le Forum où si il est préférable que je créé un blog pour parler de ça. Nartrouv !! ??

https://www.cairn.info/revue-l-informat … age-38.htm

Dernière modification par Nineta (01 août 2023 à  17:15)

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
champi vert92champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Feb 2008
11863 messages
Blogs
Bonjour, en fait chez les personnes borderline plusieurs mecanismes ont été invoqués, serotoninergiques, dopaminergiques, endorphinergiques et certains seraient plutot secondaires, liés à la sur-secretion de cortisol liée au stress.
Donc je dirais qu'on est encore dans le flou. Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

avatar
Nineta femme
MiOz
France
champi vert55champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Jan 2018
444 messages
Blogs
Merci beaucoup prescripteur!
Et oui à force de recherches je me rends bien compte que ce diagnostic est très controversé, j'ai même Lu qu'il pourrait être retiré du DSM.... J'ai aussi lu un article qui disait que ct un diagnostic misogyne car beaucoup attribué aux femmes. Apparemment ce trouble de la personnalité à tendance à apparaître apres de multiples traumas pendant l'enfance... À savoir que beaucoup plus de femmes ont été victimes de viols que d'hommes ce qui pourrait expliquer cette attribution plus systématique chez les femmes. Bref je vais pas relancer le sujet car ça n'a pas forcément de lien avec les drogues, néanmoins je me retrouve énormément dans les symptômes et ça m'a tout de même donné des clés pour mieux comprendre et repérer mes difficultés. À voir pour la suite. Merci encore de ta réponse.

Dernière modification par Nineta (02 août 2023 à  14:30)

Hors ligne

 

avatar
Felis femme
Nouveau membre
champi vert6champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Feb 2024
33 messages
Salut
J'ai également été diagnostiquée borderline.
Cependant, je n'ai pas été violée, mais j'ai été massivement harcelée pendant toute ma scolarité.
Je ne pense pas que ce diagnostic soit misogyne.  Qu'est-ce qui est si grave dans le fait que ce sont justement les femmes qui développent un borderline lorsqu'elles vivent des choses horribles ? Les hommes développent alors plus souvent d'autres troubles de la personnalité, qui ont une bien plus mauvaise réputation.
Je n'ai pas honte de mon diagnostic, il montre seulement la gravité des blessures psychiques que j'ai subies.

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Culture - Les addictions positives
par prescripteur, dernier post 06 mars 2024 par Mychkine
  5
logo Psychoactif
[ Forum ] Addictions et Argent - Comment gérez vous ?
par IsadoraD, dernier post 16 août 2019 par krash
  2
logo Psychoactif
[ Forum ] Addictions : vingt ans en arrière ?
par pierre, dernier post 28 mai 2008 par xetubus
  4

Pied de page des forums