1er RDV addictologue... ! / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Luci0le » 

1er RDV addictologue... ! 



Je donne un peu de mes nouvelles pour ceux que ça pourrait intéressés.
Mon premier rendez vous avec l’addictologue était programmé. J’étais tres réticente à l’idée d’y aller... j’étais complètement démotivée par les deux rendez vous que j’avais eu avec l’éducatrice. Du coup j’en attendais pas grand chose.

Sauf qu’en fait, la médecine était super sympa c’est une jeune femme, très compréhensive et très douce dans sa manière d’aborder les choses !
Elle m’a posée d’abord des questions sur ma vie en général. Elle m’a très vite dit qu’elle trouvait que j’avais un très lourd passé et que j’étais tres courageuse. Alors que je minimise souvent mon passé...

Du coup, elle m’a dit que pour elle, j’en étais arrivée là pour certaines raisons. Et que le klipal était là à cause de mes angoisses et de mes douleurs. Et que ce serait intéressant que je vois une psychologue.

Ensuite, elle m’a dit que c’était très positif que j’ai réussi à arrêter une semaine en début d’année. Que c’était très bien.

Par contre j’étais complètement surprise, je ne savais plus trop quoi dire car elle m’a dit après ça que d’abord on allait pas m’enlever le klipal si ça m’aidait pour mes angoisses et la douleur surpris
Que cetait complètement debile et que dans un premier temps il fallait résoudre le problème du pourquoi j’en prend.
Alors je lui ai dit ben oui mais quand même j’en avais parlé et on m’a dit que j’étais toxico... elle m’a dit que le médecin était complètement nul d’avoir dit ça!

Ensuite elle m’a dit ici on va être là pour vous, pour que vous alliez bien. Je me suis senti vraiment écouté et pas juger... j’en avais peur.

Elle m’a dit si je vous prescrit du klipal jusqu’au prochain rendez vous cela vous convient? Et un valium le soir pour éviter de dépasser la dose de 6 par jour.

Alors je lui ai dit beh oui, enfait j’étais très étonnée que ça se passe comme ça... je me demande si elle n’est pas trop « laxiste » mais d’un côté je me Dis que c’est elle Le médecin ?

Elle m’a dit qu’il fallait prendre son temps, sous peine de rechuter. Et qu’il était envisageable que je prenne après du dicodin quand Je serais prête.

Je suis vraiment étonnée... en plus qu’elle men prescrive je trouve ça bizarre. Mais d’un côté je suis soulagée.



/forum/uploads/images/1530/1530035562.jpg

Catégorie : Témoignages - 26 juin 2018 à  19:54



Commentaires
#1 Posté par : FunkyHunk 26 juin 2018 à  20:39
'lu,

Situation similaire à ce que j'ai vécu hier finalement,

Désemparé je fonce chez le médecin, pour déballer toute la vérité.

Résultat, une prescription de... 3 mois de consommation. "il n'est pas question d'arrêter violemment, un pas après l'autre "

En revanche, garder le Klipal alors qu'il y a du paracétamol dedans... Curieuse façon de faire pour un addicto.
L'idéal aurait été un switch vers du Paderyl. Pas cher, que de la Codé, y avait aucun risque à mon sens,

Posté par : FunkyHunk | 26 juin 2018 à  20:39

 
#2 Posté par : janis 26 juin 2018 à  20:49
Coucou LuciOle,

C'est super d avoir de tes nouvelles !
Bon tu es tombée sur un médecin censé, persuadé que supprimer ce qui soulage les symptômes sans s attaquer à chercher les causes, et non seulement une erreur thérapeutique mais un vecteur d échec !

Je suis très contente pour toi et j espère que c est le début de nouvelles belles pages, plus sereines.

Après pour le choix des médicaments, ça dépasse mes connaissances empiriques pour que j ai un avis.

Bon courage LuciOle, tu tiens le bon bout.

@funkyhunky, j' ai lu aussi pour ton médecin, les mentalités et les tolérances sont peut être aussi en train de changer.
C est une chose de prescrire des traitements au potentiel addictif aux patients, c est encore mieux de les aider à s en sortir et de chercher avec eux ce qui motive le mal être, qui lui même motive la consommation.

Bon courage !
Janis

Posté par : janis | 26 juin 2018 à  20:49

 
#3 Posté par : Luci0le 26 juin 2018 à  21:58
Je lui ai parlé du paracetamol elle m’a dit qu’effectivement c’était mauvais, mais elle n’avait pas l’air d´être plus inquiète, c’est ce qui m’inquiète pour le coup...

Elle m’a juste parlé du dicodin. Je lui ai demandé si il n’y avait pas un médicament sans paracetamol, elle m’a dit a part le Dicodin je vois pas. Alors je lui ai parlé du neocodion mais elle m’a parler que des sirops hmm

Je lui en parlerai la prochaine fois

Posté par : Luci0le | 26 juin 2018 à  21:58

 
#4 Posté par : FunkyHunk 26 juin 2018 à  23:09
Pas très rassurant ce medecin...

Codé pure: Paderyl, Neocodion (qui existe en comprimés !) et Tussipax.

Le Dicodin... vraiment pas adapté à ton cas (biodispo orale minable, et diffusion lente)

Posté par : FunkyHunk | 26 juin 2018 à  23:09

 
#5 Posté par : psychodi 27 juin 2018 à  12:51
Salut LuciOle

je comprends ton étonnement vis à vis du positionnement du médecin...mais elle est addictologue !! et certain.e.s médecins, une fois qu'ils font de l'addictologie, sont très différents des généralistes et autres : ils font confiance aux patients car savent que ce sont les patients les experts des  produits qu'ils consomment et pas eux avec leur savoir médical, bien souvent en carton pâte concernant les psychotropes et leur détournement...

même si FunkyHunt ne le trouve "pas très rassurant", ce que je peux comprendre si ce médecin tâtonne un peu avec toi pour trouver que ce qui te convient... préfèrerais-tu un ènième médecin qui ne t'écoute pas vraiment, qui t'oblige ou te contraint à prendre des médicaments et pas d'autres, qui ne prendrait pas, comme souvent,  en compte ton histoire de vie pour mieux tenter de saisir pourquoi tu en es arrivée là dans ton existence ?

ça peut te donner l'impression de "laxisme" dont tu parles...mais les médecins en addictologie, souvent (y en des nuls aussi, comme dans toutes les disciplines en fait) sont dans une position plutôt bienveillante, sans jugement...et souvent optimistes sur les capacités de changement des gens (il vaut mieux être optimiste quand on bosse en addictologie sinon on déprime à force...)

n'hésites pas à parler avec elle, la confiance semble s'installer et elle a l'air de bon conseil (pour aller voir une psy par exemple)

félicitations pour ta démarche, tu es sur la route du changement
vas à ton rythme, changer prends du temps

amicalement

psychodi

Posté par : psychodi | 27 juin 2018 à  12:51

 
#6 Posté par : Lilas24 29 juin 2018 à  11:32
Coucou Luciole,

Comme sur ton sujet, je suis heureuse de voir que tout s'est bien passé.

Moi aussi en sortant du 1er rendez vous j'étais déroutée car je m'attendais à être reçue par une sorte de gendarme moralisateur et je suis tombée sur une femme qui m'a accueillie avec bienveillance, écoute et qui n'a pas une seconde remis en cause ma parole, alors que j'aurai pu raconter n'importe quoi sur mon addiction (ce qui n'a pas été le cas). Elle m'a cru quand je lui ai dit que depuis 1 an j'avais réduis ma consommation de codéine de 24 par jours à 10 toute seule ou du moins elle n'a pas montré de doute.

Elle m'a dit banco pour le sevrage dégressif et je suis ressortie avec mon ordonnance de codoliprane, moi qui n'en avait jamais obtenu par un médecin. J'étais déroutée et  soulagée.

Jamais pendant les 5 mois du sevrage en CSAPA elle ne m'a fait la moindre remarque sur mon rythme de réduction. Elle n'a jamais contrôlé ma consommation (avec les ordonnances), alors même que je venais tous les 15 jours avec un petit sac orange avec des cordons (il contenait des crèmes solaires à l'origine) dans lequel je mettais mes plaquettes en rab.

Elle m'a vite fait comprendre qu'elle ne voulait pas les voir et cette confiance apparente m'a boostée. Peu importe au fond que cette confiance n'ait été qu'apparente puisqu'au final ce qui compte c'est ce que nous patient ressentons.

Ne pas être infantilisé, c'est bon quand on doit fournir un effort qu'il s'agisse d'une réduction ou comme toi d'une stabilisation.

Je ne trouve rien d'étrange dans ses propos. Les addictos ont, comme le dit Psychhodi, une autre vision de la médecine qui peut dérouter. Oui, le paracétamol est dangereux quand on en abuse mais quand on a pas le foie en vrac, se sevrer ou se stabiliser avec le même médicament que celui consommé sans passer à de la codéine pure, ça aide beaucoup car le changement de médoc peut être très déroutant et mettre en péril le parcours de soin.

C'est donc une vision relativiste entre les effets du paracétamol et le bienfait de conserver le même traitement, dès lors bien sur qu'on ne crève pas les plafonds en terme de conso (c'est ton cas, ta conso est désormais modérée).

L'idée du psychologue est aussi top. Savoir pourquoi on est devenu dépendant est un clé du sevrage, j'en suis persuadée et je n'en démordrais pas.

Mon addicto m'a laissée gérée seule comme une adulte la codéine et elle s'est occupée de mes angoisses en diagnostiquant un TAG. Tout a changé quand j'ai été prise en charge pour ce trouble anxieux car même si la fin du sevrage dégressif n'a pas été une partie de plaisir sur le plan physique pour moi, l'envie a disparu et ça c'est le plus important. L'insomnie, les impatiences, la tension physique c'est pénible, mais l'envie c'est un cauchemar car elle parait ne jamais avoir de fin.

Si tu peux trouver les raisons de ta consommation et agir (médicament ou simple thérapie), il n'est pas impossible que comme moi l'envie s'estompe ou disparaisse comme c'est mon cas (enfin actuellement).

C'est bon d'être soutenu, l'été 2018 sera meilleur que le 2017, n'est ce pas ?

Posté par : Lilas24 | 29 juin 2018 à  11:32

 
#7 Posté par : Marla Singer 29 juin 2018 à  15:29
+1 psychodi. On est tellement pas préparé mentalement à être traité avec bienveillance, sans flicage, dans la confiance.

Belle conclusion de Lilas24!

Bon courage et plein de positif à toutes et tous!!!

\o/  Summer \o/

Posté par : Marla Singer | 29 juin 2018 à  15:29

 
#8 Posté par : scarlette 29 juin 2018 à  17:14
Bonjour Luciole,

Je suis heureuse d'avoir à nouveau de tes nouvelles, et finalement, il vaut mieux avoir à faire à quelqu'un d'humain dit laxiste, car au moins il y a une marge de manœuvre, plutôt qu'à quelqu'un comme tu as eu à faire la dernière fois plutôt à l'opposé.
Laisse toi faire, laisse la faire car tu te sens un peu plus en confiance et je suis persuadée que si au cours du sevrage quelque chose te bloque elle saura comprendre et s'adapter.

Je pense sincèrement que tout cela est de bonne augure big_smile

A très vite pour de prochaines nouvelles smile

Posté par : scarlette | 29 juin 2018 à  17:14

 
#9 Posté par : Luci0le 30 juin 2018 à  00:00
Merci Scarlette ! Et toi comment ça va, as tu eu ton rendez vous au CSAPA ?

A bientôt !

Posté par : Luci0le | 30 juin 2018 à  00:00

 
#10 Posté par : Papaseul 30 juin 2018 à  00:55

psychodi a écrit

...mais elle est addictologue !!

psychodi

Même accueil:super:

Pour ma part l'hospitalisation était nécessaire.
et d'ailleurs lorsque je suis arrivé à la clinique j'étais très angoissé.
Ben des l'accueil la dame m'a rassuré avec un grand sourire franc, sans barrières, sans préjugés.
comme quoi l'humanité exite tjrs dans cette société.

Sinon je ne peux pas te conseiller, je ne connais pas bien tout ce qui est médicament ou goutte, codéine et tt ça dsl
drapeau-blanc.


Posté par : Papaseul | 30 juin 2018 à  00:55

 
#11 Posté par : Italia1 30 juin 2018 à  01:27
Bon courage à tous, moi j y vais lundi pour hospi dans dix jours à marmottan. . Bises  Marco

Posté par : Italia1 | 30 juin 2018 à  01:27

 
#12 Posté par : scarlette 30 juin 2018 à  07:57
Je vais bien merci smile
Mais Je vais bientôt passer par de grosses turbulences car je n'ai pas été raisonnable, j'ai dépassé le dosage prescrit par mon med en attendant le rdv le 10 juillet, et il ne me reste plus que deux boites de 16 jusque là, ça va être la cata...je n'imagine même pas réduire à 1 par jour d'ici là, alors je vais me conditionner que la dernière semaine avant mon rdv ce sera compliqué, et tant pis pour moi si je ne suis pas capable d’être douée de volonté hmm

J'ai hâte d'un dénouement, et lire ton avancement est un encouragement pour moi smile

salut

Ps: By the way, le tatouage semble très joli et délicat smile

Luci0le a écrit

Merci Scarlette ! Et toi comment ça va, as tu eu ton rendez vous au CSAPA ?

A bientôt !


Posté par : scarlette | 30 juin 2018 à  07:57

 
#13 Posté par : scarlette 30 juin 2018 à  07:57
Je vais bien merci smile
Mais Je vais bientôt passer par de grosses turbulences car je n'ai pas été raisonnable, j'ai dépassé le dosage prescrit par mon med en attendant le rdv le 10 juillet, et il ne me reste plus que deux boites de 16 jusque là, ça va être la cata...je n'imagine même pas réduire à 1 par jour d'ici là, alors je vais me conditionner que la dernière semaine avant mon rdv ce sera compliqué, et tant pis pour moi si je ne suis pas capable d’être douée de volonté hmm

J'ai hâte d'un dénouement, et lire ton avancement est un encouragement pour moi smile

salut

Ps: By the way, le tatouage semble très joli et délicat smile

Luci0le a écrit

Merci Scarlette ! Et toi comment ça va, as tu eu ton rendez vous au CSAPA ?

A bientôt !


Posté par : scarlette | 30 juin 2018 à  07:57

 
#14 Posté par : Ratounette 30 juin 2018 à  15:57
Luciole, bonjour, depuis hier, je lis des messages sur vos blogs, je viens de te lire, je suis boulversée dans le sens positif du terme.

Merci plein pour l'espoir que ça me donne !

Posté par : Ratounette | 30 juin 2018 à  15:57

 
#15 Posté par : guérir 03 juillet 2018 à  17:35
slt luciole, un petit coucou pour te dire que je lis tjrs avec plaisir tes postes et content d'avoir de tes news biz prends soin de toi
cool si ca se passe bien avec l'addicto il vaut mieux dans ce sens que quelqu'un de trop gendarme.

Posté par : guérir | 03 juillet 2018 à  17:35

 
#16 Posté par : Luci0le 05 juillet 2018 à  23:18
Scarlette, merci beaucoup pour mon tatouage j’en suis plutôt contente smile
J’espère que tu vas bien et que tu t’en sors avec ta consommation.

@Ratounette, si mes articles te donnent espoir c’est super ! smile

@Guerir, merci pour ton message c’est toujours plaisant de savoir qu’on me lis avec bienveillance

Posté par : Luci0le | 05 juillet 2018 à  23:18

Remonter

Pied de page des forums