Arret de la poudre blanche / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Kaatwoman » 

Arret de la poudre blanche 



Ca fera deux semaines demain
La dernière expérience s'était assez mal passée; j'étais à  l'anniversaire d'une de mes meilleures amies, j'avais déjà  pris la décision la veille d'arrêter la poudre à  cause des pertes de mémoires affolantes, des difficultés de concentration et de l'état renfermé dans lequel ça me mettait, sans oublier le stress et la tension corporelle..

A chaque fois je m'isolais dans ma chambre et ça toute la journée jusqu'au soir, au lieu de voir une série avec ma soeur comme je lui promettais je restais sur mon lit à  enchainer les traces au fil des heures et à  lire des choses sur internet..
Je detestais faire ça mais je continuais quand même, allez comprendre pourquoi
J'ai jamais vraiment aimé les effets à  partir d'un moment, je sais plus lequel exactement, peut-être depuis le jour où j'ai cru que mon coeur allait lacher, ou est-ce l'ensemble des fois ou je m'inquietais de mon état de santé qui ont fait que je restais à  chaque fois comme introvertie et tendue à  chaque prise au lieu d'être sociable et dynamique ?
il y a eu quelques fois où ça passait mieux, mais ça ne vallait certainement pas toutes celles où ça passait mal, ou du moins pas comme je l'esperais, comme ce qui est souhaité.

La décision que j'avais prise la veille de l'anniversaire de mon amie s'est envolée dès le moment où elle m'as dit, à  l'annonce de mon souhait de reprendre une vie saine, sans toutes ces conneries 'Mais c'est bon, fais ce que tu veux ce soir et demain, c'est mon anniversaire, tu commencera ta vie saine lundi !'
J'ai pris ça comme un 'allez vas-y défonce toi la gueule' et je suis partie chercher ce qu'il fallait (ou au contraire ce qu'il ne fallait pas)

Pendant la soirée je prenais des traces discrètement en passant aux toilettes à  chaque fois, je pensais ne pas être grillées mais à  partir d'un moment j'ai commencé à  serrer la machoire (en pleine conversation avec quelqu'un qui me regardait droit dans les yeux, j'me suis sentie mal ^^') et j'ai vite compris que ma tentative de discrétion était foutue.

Et au fur et à  mesure, je sentais la descente après une vingtaine de minutes et il m'était impossible de parler correctement ou de former des phrases, je passais de la fille qui expliquait tranquillement quelque chose à  son voisin à  la personne qui n'a plus envie de raconter quoi que ce soit et qui envoie limite bouler.

J'étais grillée, un ami insistait pour que je lui dise ce que j'avais pris et il y avait du monde autour, je voulais vraiment pas passer pour la droguée de service alors j'osais pas lui en parler, et le fait qu'il y ai du monde dans la pièce me rendait parano à  croire que tout le monde nous écoutait c'était dingue.
Vers la fin de la soirée j'essayais de raconter à  une autre de mes meilleures amies quelque chose par rapport à  mon travail, et à  peine je commencais à  raconter que j'oubliais ce que je disais, ce que je voulais dire, et comment le dire.. Alors que de base tout était clair dans ma tête.. C'était vraiment horrible, j'avais peur de passer pour une folle, je me sentais vraiment mal, et ça m'a poussé encore plus dans ma décision à  arreter ça..

Et j'avais choppé 1g.. J'ai du en consommer 1/3 à  peu près, je voulais pas le jeter; pas que l'envie de m'en débarasser m'échappait, mais jeter ~ 50 balles par la fenetre je voulais pas trop..
J'ai voulu le troquer à  une amie qui consomme, mais en la voyant le lendemain dans un état un peu déprimé je me suis retenue, et ai finalement consommé le reste, sans prendre de précaution à  ne pas en laisser tomber, j'avais juste hate de le finir pour qu'il ne reste plus rien et que je sois enfin tranquille. (J'ai tout de même fait attention au temps entre chaque prise et à  la quantité)
Je l'ai donc terminé lundi soir. Il y a bientot deux semaines.

Je me suis inscrite dans une salle de sport, voulant changer de vie et mener, comme dit précedemment, une vie plus saine, j'ai recommencé à  faire de bons repas, j'ai pris un peu de poids, je recommence sérieusement à  faire des choses que j'aurais du avoir fait il y a un bon moment, et vraiment, ça fait du bien

Ca fait du bien de plus se sentir stressée en permanence, d'avoir une vie plus normale, de ne plus me coucher à  3-4h du mat en semaine et d'être totalement déreglée, ça fait du bien de pouvoir parler aux autres sans être si angoissée, de ne plus autant enmêler mes mots sous le stress, de ne plus avoir de boutons sur les épaules, le dos et le visage, de pouvoir acheter d'autres choses au lieu de  vider mon portefeuille là -dedans, j'ai le visage moins tiré, moins fatigué.. Ca fait vraiment plaisir !

Néanmoins j'ai encore quelques problèmes, j'ai de temps à  autres; je dirais tout les jours ou tout les deux jours, soit des palpitations au niveau du coeur alors que je ne fais rien de particulier ou que je ne me sens pas spécialement anxieuse, soit j'ai aussi des douleurs qui viennent et repartent (sans durer trop longtemps certes), j'ai aussi du mal à  communiquer avec les autres, je mélange mes mots: j'ai malheureusement pas d'exemple à  donner mais quand je dis quelque chose, que j'ai un mot en tête à  dire, je mélanqe deux synonymes du coup ça donne rien de français et je me sens vraiment bête à  ces moments.. J'essaye de me reprendre aussi vite que possible mais bon parfois j'ai un peu honte.. C'est pas non plus à  chaque fois mais ça m'arrive assez de fois pour que je le remarque. J'ai aussi du mal à  exprimer une idée en faisant des phrases longues et correctes, c'est pas toujours le cas non plus, ça dépends, mais c'est vraiment handicapant, j'ose beaucoup moins prendre la parole du coup..
J'ai tellement angoissé là  dessus hier que j'ai pleuré comme une madeleine de peur de rester comme ça à  vie et que ça influence eternellement mes relations sociales au point de finir toute seule. Pourtant c'est pas grand chose mais je vous jure que de le vivre au quotidien c'est épuisant..

J'ai lu que c'était du au stress. Et étant de nature anxieuse, ça ne m'étonnerais pas que ça soit ça. (Il y a aussi l'aphasie due à  un AVC, et c'est un symptome d'hypothyroïdie)

J'ai peur que la prise de poudre ai augmenté mon coté anxieux à  ce point.. Et je souhaite tellement un jour ne plus avoir de problèmes comme ça..
Je travaille dessus en tout cas, en espérant au mieux, à  long terme, réussir à  diminuer ces soucis..

Il m'arrive aussi de rêver de cocaine. J'ai du en rêver 2 ou 3 fois depuis l'arret, et à  chaque fois dans ces rêves je me retrouvais à  consommer de ma propre volonté, ou bien je me faisais prendre sur le fait par ma famille et devait tout leurs expliquer..
C'est fréquent j'imagine en période de sevrage, ça me fait peur du coup, je me dis que si j'étais maintenant face à  une situation ou je pourrais consommer je ne refuserais pas (vu que je ne le fais pas dans mes rêves) du coup j'évite les 'occasions' qui se présentent..
J'espère que tout ça finira par cesser..
Car paradoxalement, plus le temps passe et moins j'ai envie de cette poudre. Je sais que la barrière entre la vie clean et la vie avec celle ci est très fine et vite franchie.. Donc je reste sur mes gardes sans crier victoire trop vite.. Ca ne fait que deux semaines après tout, c'est peu mais c'est beaucoup à  la fois, c'est un bon pas en avant. Faut que ça continue comme ça !

Vous savez si les effets 'secondaires' disons, passent au fil du temps ? Ou est-ce que je vais devoir continuer à  vivre avec ces handicaps ? (la parole, l'anxiété, surtout l'anxiété et les effets sur la mémoire)

Merci si vous avez pu lire jusqu'ici, ça fait vraiment du bien de pouvoir exprimer son ressenti par rapport à  tout ça..

En parallèle je m'inquiète pour une amie, qui consomme à  peu près tout les jours, elle a de grandes pertes de mémoires, vous pensez que c'est réversible à  l'arret ?

Kaatwoman

Catégorie : Témoignages - 19 février 2017 à  15:43



Commentaires
#1 Posté par : Roudoudou 19 février 2017 à  23:46
Salut Kaatwoman,

Je te comprends à  100% et me pose les même questions que toi.

Je me réjouis des réponses des autre membres.

Je me suis grillé la tête avec les ecstasy et la MDMA.

J'en prend depuis 1993 régulièrement à  une certaine période du jeudi au dimanche...

L'année passé je suis tombé sur les Tesla bleu (220mg MDMA). J'en ai acheté 30.

Il y a eu des nuits ou j'en ai pris 2 à  3 et pour finir je n'avais même plus beaucoup d’effets positifs du produit...   (prochainement je ferai un post complet sur mes 27 ans de consommation)

J'ai fais une grosse dépression et depuis octobre je ne touche plus d'ecsta et de MD.. La ça commence a remonter coté dépression déjà  ça :-)

Mais j'ai d'énormes problème de mémoire aussi!!

Quand je discute avec quelqu'un ou je tape un texte au boulot  je bute sur des mots tout con et je ne sais plus quoi dire!!!

Par exemple l’herbe est verte , je ne me souviens plus du mot verte et je cherche mes mots pendant longtemps (les personnes en face pensent que je bute sur un mot compliqué et c'est tout le contraire )

C'est la honte!!

Depuis octobre sans stimulants je ne vois pas beaucoup d'améliorations.

J'ai un peu peur.


J’espère que ça va vite s'améliorer pour toi :-)

Je te souhaite tout le meilleur.


Roudoudou

Posté par : Roudoudou | 19 février 2017 à  23:46

 
#2 Posté par : PSYKA 20 février 2017 à  13:27
Je te comprend tout à  fait . Lire ton histoire me rappele des souvenirs ( jai arrête depuis presque 2 ans ) moi je shootais la coke , et c'était pareil , difficultés à  m exprimer , le c œur à  fond , stress , parano , je cherchais tout le temps des mots que je ne trouvais jamais ( la honte )

En pleine montée on s'en foutais Ben ouai pas de gêne entre tox lol mais quand il fallait sortir pour X raisons ( magasin , pharmacie ou n'importe quoi d'autre ) la galère , le bégaiement les gens qui te fixent , qui te fuient comme la peste , t'as l'impression que ç ést  écrit à u dessus dè ta tête ( en même temps...)

Bref tout ça pour te dire que comme toi Ca m'arrivait , juste apres avoir arrêter aussi , et vu que  peu de temps apres j'étais sous sub , je me souviens que Ca n'a pas durer trop longtemps donc Ca vas .

J'espère qu'il en sera dè meme pour toi . Courage ç difficile mais Ca en vaut la peine !
Reputation de ce commentaire
 
tout a fait ca...

Posté par : PSYKA | 20 février 2017 à  13:27

 
#3 Posté par : sud 2 france 23 février 2017 à  14:52
c'est ça qu'est TERRIBLE avec la coke on sent on voit on sait pertinemment que ça nous fait du mal +++ mais le craving reste le + fort. Je crois que l'accroche psycho (je dirais même cérébrale) de la C est ski ya de + fort

Posté par : sud 2 france | 23 février 2017 à  14:52

Remonter

Pied de page des forums