Arrêt total du subutex après 19 ans a 16mg / Les Blogs de PsychoACTIF
 

Arrêt total du subutex après 19 ans a 16mg 



Bonjour tout le monde
Ayant parcouru pas mal de sites et forums quand j’étais en galère de sevrage de sub je tenais a apporter mon témoignage sur mon sevrage au subutex 16mg pendant 19 années !
En 1997 je sortais de prison pour la 3eme fois et ce encore et toujours a cause de l’héroïne que je prenais en injection et qui a l’époque me faisait faire a peu prés tout et n'importe quoi. Et donc a ma sortie je vois mon médecin qui me dit tiens j'ai un produit qui vient de sortir et qu'il faut absolument que tu essayes, ça va te changer la vie. Sur le fond il avait surement raison de vouloir me faire prendre ce cachet en "prévention" comme il me le disait a l’époque car j’étais bien entendu sevré de toutes substances a ma libération. Il me marqua donc du jour au lendemain 2X8mg de subutex: au début j'avoue que j'ai été bluffé de l'effet que cela me procuré, j'avais l'impression de me défoncer comme a la belle époque et tout ceci en toute impunité et en plus avec l'accord de mon médecin et des autorités, c’était pour moi comme une délivrance qui me faisait éviter les galères (argent, dealer, etc...), du moins c'est ce que je pensais, mais en vérité c’était une erreur, une très grosse erreur en y réfléchissant avec le recul.
Je passe tous les effets secondaires lié a cette substances après une quinzaine d’années (libido, bouffées de chaleur, constipation, dormir 12h par jour, etc..)
Aujourd’hui j'en veux un peu a mon médecin de m'avoir prescrit ce cachet mais je lui en veut surtout de m'en avoir prescrit autant. Il m'a toujours dit que c’était moi qui devait décider si je devais diminuer ou pas, et en 2015 je prends la résolution pour la nouvelle année de le diminuer et de voir ou cela me mènera sans me fixer d'objectif précis. Je me suis fais des paliers (obligé vu le temps que j'en prenais, sans compter que c'est je pense le meilleur moyen de s'en sortir sans risque de rechute).
je suis passé de 2X8mg a 2X6mg pendant 2 mois, puis 2X4mg, puis a une prise par jour a 8mg, ensuite a 6mg, puis a 4mg, puis a 3mg, et a 2mg. Il m'aura fallu un peu plus d'une année pour en arriver là, et croyez moi tous les paliers que j'ai effectué je les ai tous senti passé !! Une dizaine de jours a peu prés de "manque moyen" on va dire a chaque palier. A partir de là terminé les 12h de sommeil par nuit, tout juste 4/5 heures par nuit et heureusement que je bossais dans le BTP a l’époque ça m'a permis de passer tous ces caps plus facilement que de rester a la maison devant mon PC ou TV. En revanche je retrouvais plus d'odorat, de gout, de réactivité intellectuelle et physique mais par contre je transpirais bien plus qu'avant et aussi je recommençais a bayer chose qui ne m'arrivait plus depuis presque 20 ans...
J'ai continué mes paliers en allant un peu plus vite, environ 15 jours par palier: de 2mg a 1,8mg, puis 1,4mg, puis 1mg, ensuite 0.8mg, puis 0.4mg,.....mais je remarquais une chose bizarre, a partir de 2mg les paliers sont passés bien plus facilement sans quasi "manque" juste un peu froid aux pieds et aux mains mais plus de frissons ni courbatures !
J'ai continué mes paliers: le 0.4mg je l'ai coupé en 2, puis en 4, soit 0.1mg...a ce stade personnellement l’arrêter totalement n'a pas était bien dur, ça se joue plus dans la tète après. Mais je tenais le bon bout et compter pas  le lâcher.
Il m'aura fallu environ 20 mois pour l’arrêter totalement. J'ai l'impression de revivre depuis, ça fait environ 6 mois que je l'ai arrêté et le sommeil commence a revenir environ 6/7h par nuit maintenant
Mais je dois reconnaître qu'il faut de la motivation, du temps, de l'envie et surtout être bien dans sa tète car ce n'est pas facile du tout de décrocher du sub, cette substance qui est tellement plus "accrocheuse" que l’héroïne, c'est même un truc de fou la dépendance que la buprénorphine peu engendrer, il faut aussi être sur que le fait de décrocher du sub ne va pas faire replonger dans une autre drogue, perso j'en ai tellement bavé que si ya bien un truc que je suis sur c'est que je ne toucherais plus jamais ni de prés ni de loin au sub et encore moins a l'hero, ça ne m’effleure même pas l'esprit et pour tout dire j'en ai même pas envie....
J’espère que ce témoignage pourra aider quelqu'un et aussi démontrer qu'avec de la volonté tout est possible, le tout est de s'en donner les moyens ..Alors courage ya moyen smile


Catégorie : Sevrage - 17 avril 2017 à 13:19



Commentaires
#1 Posté par : away 17 avril 2017 à 14:36

Salut Cahuet,

Merci pour le récit de ton expérience ; par contre, si je peux me permettre une remarque.
L'empressement, le ras le bol t'auront quand même fait douiller entre tes différents paliers. Perso, je ne l'ai pas expérimenté avec la bupré (avec d'autres prods) mais quand tu descends par palier, tu fais en sorte d'y être bien et de ne pas mettre un écart trop important avec la dose rabotée suivante.
Le temps est notre meilleur allié, on ne sait pas toujours l'optimiser au mieux.

Amicalement
Away


Posté par : away | 17 avril 2017 à 14:36

 

#2 Posté par : sud 2 france 17 avril 2017 à 15:38

bravo


Posté par : sud 2 france | 17 avril 2017 à 15:38

 

#3 Posté par : JC 17 avril 2017 à 15:55

Bien joué !!
Avec beaucoup de patience, de persévérance et au bon moment rien n'est impossible.
Merci pour ton témoignage.


Posté par : JC | 17 avril 2017 à 15:55

 

#4 Posté par : Cahuét 13 17 avril 2017 à 16:18

Hello Away
Tu as raison quand on entreprend ce genre de sevrage il faut prendre son temps et y aller a son rythme comme on le sent, et c'est tout aussi vrai que le temps doit être notre allié dans cette guerre.
Comme tu dis j'ai douiller au début, les spécialistes préconisent une diminution de 10% par palier, mais quand tu regardes les différents dosages existant tu te rend vite compte que cette règle des 10% va être difficile a mettre en place, sinon faut passer a la méthadone, perso je n'en voulais pas. Mes premiers paliers ont était assez pénible 1 semaine de manque, après 10 jours ça passe et en 15 jours retour a la normale...je me faisait des paliers de 2 mois la première année tellement j’étais réticent a attaquer le suivant...et puis après plus d'appréhension, j'ai pris ça comme un défi a moi-même, a tel point qu'a certain moment j'avais presque hâte d'attaquer le suivant....je dois être un peu maso ;-) Non en fait c'est que j’étais tellement fier de moi, surpris par ma détermination a continuer.
Ah tiens une chose dont je n'ai pas parlé dans mon post initial: le shit (j'ai toujours fumé mais uniquement le soir après manger devant la TV) m'a beaucoup aidé dans cette galère, quand on est en manque on a pas envie de fumer et pourtant après un bambou je me sentais tellement mieux, aussi bien physiquement que moralement et aussi pour dormir ça aide, et, a l'heure actuelle je fume toujours (le soir) et c'est d'ailleurs la seule drogue que je m'autorise :p

Amicalement
Cahuet


Posté par : Cahuét 13 | 17 avril 2017 à 16:18

 

#5 Posté par : Caïn 18 avril 2017 à 11:47

Merci Cahuet pour ce témoignage, c'est clair et précis à la fois. J'y vois un démenti à tous ceux qui nous disent que le Sub (ou la métha) sont plus durs à décro que l'héro. En fait, c'est juste une question de volonté. Et là c'est au contraire plus facile puisque tu contrôles tes doses et tu peux gérer beaucoup mieux qu'avec un prod interdit.
Je pense aussi que ton toubib a déconné en te mettant si haut, c'était peut-être nécessaire au départ mais sûrement en dose de confort. Personnellement je suis à 1,8 depuis 5 mois (après 4/5 ans à 2 mg) et c'est nickel.
J'ai cependant fait le même constat que toi, je ne baîlle pratiquement jamais sauf en fin de matinée quand je suis à plus de 20 heures de ma dernière prise. Je vais me coucher à minuit ou même plus tard sans un bâillement.
Et je dors mes dix heures comme un bébé...
Sur les pulsions sexuelles, elles ont de fait baissé pour moi mais je pense que c'est aussi lié à l'âge (52 piges) et puis au fait que j'ai moins l'occase donc ça finit par s'endormir, dommage !
En revanche, je ne me sens pas d'arrêter parce que je pense que j'aurais moins la pêche et surtout je vois bien que le sub a un effet anti-dépresseur que j'ai pas envie de perdre. Arrêter le sub pour me retrouver avec un moral dans les chaussettes, sûrement pas.
Qu'en est-il pour toi, niveau humeur, moral ?


Posté par : Caïn | 18 avril 2017 à 11:47

 

#6 Posté par : pierre 18 avril 2017 à 16:59

Dire que le subutex ne t'a pas convenu alors que tu y es resté 15 ans c'est gonflé quand même !
Et Tu ne parles pas non plus de la prison que cela t'a fait éviter...


Posté par : pierre | 18 avril 2017 à 16:59

 

#7 Posté par : Caïn 19 avril 2017 à 15:44

Malheureusement Pierre, je pense que c'est classique. Il faut s'appuyer sur une forme de rejet et de dépréciation du prod' pour en sortir. A partir du moment, où tu te dis, j'apprécie le sub ça m'aide à vivre mieux et plus sereinement, tu ne décroches pas. 
C'est seulement après que tu prends un peu de recul et vois les choses plus positivement.


Posté par : Caïn | 19 avril 2017 à 15:44

 

#8 Posté par : Mascarpone 21 avril 2017 à 08:48

Bah, moi ce qui me choque surtout (et c'est pour ça que je comprend qu'il dise que c'est de la merde quelque part...) C'est le moment où il a commencé le sub et la manière dont cela s'est fait....

Je m'explique : Même si l'on peut trés fortement se douter de ce qui risquait d'advenir sans le sub (à la vue de sa vie avant la dernière sortie de prison), on ne pourra jamais en être sûrs...

Et là, voilà un toubib qui prescrit une forte dose de sub à quelqu'un, qui, à l'instant T, n'est PLUS accro physiquement à la came!

C'était quasiment écrit, que cahuet allait apprécier les effets et prendre "cette aubaine" (il faut aussi bien se resituer dans le contexte de l'époque wink où la bupré haut dosage était toute nouvelle) comme une "came" légale au frais de la princesse...Du coup, c'est peut être bien cela qu'il reproche à ce médecin et à cette molécule (comme il le dit dailleurs dans son texte), c'est que les tenants et les aboutissants de ce "traitement" n'ont peut être pas été tout à fait bien expliqués et (ou) compris...

Résultat, il s'est retrouvé accroché et bien accroché, et ce, pour des années, sans, peut être l'avoir envisagé comme ça au départ...

Ceci dit, et comme je l'ai noté au début, Tu ne saura jamais Cahuet si finalement ce toubib t'a rendu un fier service en te "sauvant" la vie où t'as mis dans la merde en te prescrivant ce sub...
Pour être honnête wink et pour en avoir vu un paquet de vie de tox de l'époque (et en avoir vécu une moi même wink ) je pencherais plus pour la 1ere option au récit de tes "débuts" dans le "métier" wink


Posté par : Mascarpone | 21 avril 2017 à 08:48

 

#9 Posté par : Caïn 21 avril 2017 à 12:39

Salut Mas,
J'avoue que j'ai aussi du mal à comprendre cette prescription à très, très haut dosage ! Bien sûr que le toubib quand il fait sa prescription, il se base sur la conso passée, pas sur le fait que le gars est clean au moment où il arrive pour le voir. Mais bon moitié moins (8 mg), c'était pour moi largement suffisant... D'autant plus que Cahuet explique que c'est prescrit pour deux prises de 8 mg par jour, ce qui est contraire à la façon normale de prescrire.
Normalement le toubib prescrit pour une prise par 24 heures. Ce n'est qu'ensuite si ces 8 mg ne "tiennent pas les 24 heures qu'il peut rajouter éventuellement 4 mg le soir, voire plus. 
Enfin bon peut-être que dans les années 90, c'était différent. Je me souviens d'un pote qui avait toutes les peines du monde à décro dans ces années-là, il avait tout fait, les cures, les traitements etc. Il finissait toujours par reshooter de l'héro à la pelle. Ben quand il avait du sub, c'était effectivement en grande quantité, je peux te dire qu'il avait une pleine boîte de 8 mg qu'il avait toujours sur lui avec une autre toute aussi pleine de lexo !
Je m'en souviens bien, il m'invitait à me servir. Moi qui étais clean ou conso très occasionnel à l'époque. Je me prenais un 8 mg que je broyais et ça me faisait 8 rails qui me mettaient à la rue pendant tout une semaine !


Posté par : Caïn | 21 avril 2017 à 12:39

Remonter

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Copyright : Psychoactif 2006-2017
Flux RSS de Psychoactif
Affichage Mobile


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide et l'échange d'expériences sur les drogues, dans une optique de réduction des risques.


Licence Creative CommonsPsychoactif de https://www.psychoactif.org est sous licence CC by NC SA 3.0