Arrêter l'IV sous méthadone / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Thelma » 

Arrêter l'IV sous méthadone 



Vers 5 h du matin, je m'éveille. Telle une automate, j'allume la lumière de chevet et ouvre la boîte. Je plie et découpe une unitée de la plaquette. Consciencieusement je trouve le coin où retirer la feuille d'alu et avale ma gélule sans même un verre d'eau.
Je fais parfois l'effort d'un café pour la digestion, puis je retourne me coucher. J'ai alors enfin droit a cette heure de sommeil recuperatrice qui me permet un réveil léger et routinier...

Que ma journée soit soft, ou que je sois sous coke et héroïne que j'injecte, je prend  avec un automatisme conscient mon traitement a la lettre.
Traitement de méthadone que j'ai repris il y a maintenant 10 ans pour arrêter de prendre ma TSO de subutex en IV. Cela avait été salvateur..

Aujourd'hui je me pose la question du bénéfice et de l'intérêt pour moi de continuer ce traitement. J'ai chuter vers l'IV suite au décès de mon compagnon d'un cancer. Il me restait son traitement d'oxycodone et d'oxymorph sous la main ..
Je gerais ces extra jusqu'a l'utilisation de la cocaïne en shoot.
Aujourd'hui je shoot aussi l'hero . Ca me calme après 2,3 shoot de coke. Puis j'aime a en garder pour l'après pochon de coke. Ca m'aide a passer a autre chose.

Mais même si je shoot coke et hero, quotidiennement je prend mon traitement, studieusement, sans chevauchement. Et certainement aussi parce que si je ne le prend pas, peu importe ce qui s'est greffé entre temps, mon corps me le réclamera. C'est en moi, inscrit dans mes synapses, enfouis dans ma graisse et incrusté psychologiquement.
J'ai bien pensé a augmenter la dose pour me sortir de tout ça. Je ne sais pas si c'est psychosomatique, mais migraineuse de nature, passé la barre des 60mg, les céphalées attaquent..effet secondaire  apparu il y a quelques années..car cet extra de méthadone que j'aimais a me garder en cas de besoin, n'a plus.le même effet. Mon corps semble le rejetter de toute c'est force et je n'y trouve aucun bien être..

A chasser les démons a la seringue peut devrais je essayer de chasser le dragon..chose que je n'ai jamais testé si ce n'est en soirée où nombres de produits sont mélangées . Souvenir agréables d'une soirée 2020 semblant si lointaine où , LSD, keta, fume,coke emplissait mon ame...sur fond de métha bien-sûr..
Ai-je été élevé trop consciencieuse?

Arrêter la metha me semble une idée très mauvaise en cette période de chute et rechute. Peut être est il temps d'essayer de trouver ce plaisir par un autre mode de consommation . Cela peut il suffir et faire fuir les envies d'auto-injection?

Cette le confinement n'aide pas. Désociabilisé sans être confiné, l'isolement suprême d'une assignation a résidence est pour moi une assignation aux pensées obsédantes que j'éprouve a l'envie de shoots.

Au moin grâce a certain d'entre vous ( tu te reconnaîtra;), aux poussières d'hier et aux abscès d'aujourd'hui, j'ai pris conscience de la nécessité de suivre une stricte RDR.

Mieux vaut tard que jamais !
Voilà j'en suis là et las de mes doutes et de mes questionnements dans cette nuit sans rêve où le sommeil me fuit et où les heures de fixent..

Dernière modification par Thelma (28 avril 2020 à  01:59)

Catégorie : No comment - 28 avril 2020 à  01:42



Commentaires
#1 Posté par : Thelma 28 avril 2020 à  01:51

Posté par : Thelma | 28 avril 2020 à  01:51

 
#2 Posté par : Rick 28 avril 2020 à  07:25
Et tu n'es pas bien comme ça ? ton traitement de metha de fond (en diminuant les dosages de metha tu sentirais mieux tes trips d'opiacé injecté mais bon..)
et tes extras en IV.

Pourquoi tu veux arrêter les IV si tu aimes ça et que tu es bien comme ça?

l'objectif c'est que tu sois bien dans tes pompes. Que tu arrives à mener ta vie malgré tes consommations. Que tu consommes en IV, en IR ou en per os  (orale) ça te regarde ça ... tant que tu gères sur l'hygiène pour ne pas avoir de pépin (moi j'ai jamais eu de soucis), tu gères sur les doses pour ne pas OD (moi mes seules od d'opiacés c'était en rectal et pas en IV), tu gères ton humeur avec toutes ces drogues qui te tirent ton humeur vers le haut ou vers le bas...

que t'arrives à profiter de la vie au delà de tes consommations..

l'intraveineuse c'est très connoté, ça marque, il y a des choses négatives oui. Mais si tu ne veux/peux pas t'en passer autant faire avec. Car si tu veux arrêter les IV car on t'a dit de le faire, ce n'est pas pareil que lorsque c'est toi qui a envie d'arrêter, non? wink

Après si tu veux arrêter le geste, tu fais comme tout le reste : tu espace de plus en plus les injections, t'en fait de moins en moins et ainsi tu t'en passeras... Moi j'en ai toujours eu rien à foutre du geste de l'iv. Je m'en passe. A part pour le plaisir plus important, je n'ai jamais compris comment on pouvait s'attacher au geste pourtant j'ai pratiqué lol gros gourmand que je suis^^ c'est peut être que pour moi , le fait qu'on m'ai appris très jeune que "s'injecter= prendre soin de sa santé" ça a bouleversé mon rapport à l'injection et dans mon cas ça m'a bien réussit. Au final ce qui me manque moi c'est la chaleur des opiacé et pas le geste. Or vu que la chaleur je peux l'obtenir par toutes les voies, l'iv ne devient plus une obligation mais un petit plaisir en plus , un luxe.

Mais en ce moment tu as besoin d'un gros soutient en addicto avec en parallèle un soutient psy pour faire face à ton deuil.

Posté par : Rick | 28 avril 2020 à  07:25

 
#3 Posté par : nofutureorriding85 28 avril 2020 à  09:45
heartheart


Rick:
Même si confiné ma situation est un peu en pause mais similaire à ce que Thelma décrit et sans répondre à sa place,  pourquoi vouloir  arrêter ?

l'IV de coke  même si certains gèrent ya toujours une session qui peut ou finit pas "top"
l'héro c'est gérable sur des 10aines d'années sans trop de problèmes si boulot etc
la coke même si certains arrivent à gérer la limite est plu fine, les session où ca dérapent sont de plu en plu dures a encaisser etc

Thelma,
Tant mieux pour la Rdr je suis content que tu l'ai fais quand on es dans la coke en IV , quand tu touches des fois hygiène etc  plu rien n'a d'importance alors avoir son ptit carton de Safe à porter de main c'est quand même TOP bravo

Sinon trouver un centre avec une prescription de skénan ou oxy pourrait peut être t'aider, en essayant de le prendre de manière classique et quand l'envie d'une session au lieu de prendre de la coke tu te fais un extra d'oxy ? et reprends par la suite , ça dois pas être facile mettre en place ni de s'y tenir mais après avoir retourner la question pendant 15 jours c'est la seule conclusion que j'ai trouvée ?

Courage, tu vas y arriver, on va y arriver tous punk1

Posté par : nofutureorriding85 | 28 avril 2020 à  09:45

Remonter

Pied de page des forums