Bonjour 2019 - Un mois de rechute après 8 mois sans coke / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » EmmaMerlin » 

Bonjour 2019 - Un mois de rechute après 8 mois sans coke 



Bonsoir à tous,

Bon voilà un billet pas très marrant que je vais poster ce soir.
A vrai dire je crois que je n'ai jamais rien posté de très drôle, même si dans la vie réelle je suis quelqu'un de joyeux, que je souris et que je ris beaucoup.
J'aime la vie et j'essaie d'être heureuse, quand je souris et que je ris je le fais sincèrement.
Mais ca n'empêche que je ne rends fais pas la vie facile ...

Pour ceux qui m'ont déjà lu et qui me suivent : j'ai arrêté la coke en mai et j'ai tenu jusque janvier. Depuis le début de ma conso (janvier 2016), c'est la 1ere fois que j'étais abstinente si longtemps et j'en étais fière.

Mais depuis janvier rechute.
Je pensais que c'était qu'un passage et que j'allais arrêté vite mais j'ai commencé à tenir un journal de mes consos, en suivant l'exemple de Ygrek et de son "Journal de cocaïné" (que je conseille par ailleurs)

Je l'avais laissé en brouillon mais quand je le regarde aujourd'hui ca me fait flipper ...
Je crois que je suis en train de retomber bien bas et j'ai peur que ca devienne un enfer si je reprends pas les choses en main vite mais je sais pas quoi faire... Même si j'ai réussi en Mai, aujourd'hui avec de la distance même si je sais que j'en suis capable, je sais plus comment j'ai réussi sad sad

Alors voilà, j'ai parlé à quelques personnes de mes 2 premières conso début janvier mais pas ensuite.
La honte, la culpabilité, le fait qu'on se dit qu'on va se reprendre en main ... enfin les trucs classiques quoi .

Aujourd'hui, je décide de partager avec vous mon journal que j'avais laissé en brouillon.
Car ce site a au moins le mérite de permettre la vérité. En tout cas moi ca m'a aidé de pouvoir dire et écrire ce qui m'est arrivé, même si c'est à des inconnus et que je sais même pas me lit derrière l'écran.

Même sans savoir qui est récepteur de ces confidences, je crois que le simple fait de me livrer peut m'aider à voir les choses en face. Plutôt que les garder pour moi comme si "ca n'existait pas", que "si personne n'est au courant, ce n'est pas vraiment réel".

Je vous livre ce journal comme ça, pas retouché. C'est un peu abrupt, cru et peut etre même un peu dégueu, mais bon, c'est ce que j'ai noté :

31/12 : 2 traces

Samedi 5/01 : 1g = 60 euros (mecs croisés au tabac) Pas mal
Consommé entre 00h et 6h
Pas dormi
je textote toute la nuit avec un mec que j'avais rencontré en post cure. ca me fait du bien.
je supprime le numéro que le dealer m'a donné.
Le lendemain, maman va chez mamie. Pleurs à son retour en début d'aprem. Maman a un doute.
Je prétexte que c'est le fait de reprendre un appartement qui me stresse.


Vendredi 11/01 :
Maman aux urgences.
gros craving
je vais au tabac en espérant recroiser les gars mais non.
je débloque mon ancien dealer Niro et j'arrive à le contacter. pas vu depuis mai.
il négocie du sexe car j'ai que 20 euros.
j'accepte, je refuse, j'accepte.
finalement il vient à 3h du mat avec son cousin.
Je les suce tous les 2 contre 1g + 20 euros.

Conso entre 4h du mat et 13h
Pas dormi. 1 bouteille de rouge.
Lendemain, ma soeur et son copain viennent me chercher pour aller voir maman a l'hopital. Fatiguée, fragile. Je suis tendue, je vis mal la relation avec ma soeur.
je pleure un peu. ils me raccompagnent à l'appart en fin d'aprem'.
Le soir, bouteille de champagne qui restait.
Va falloir que j'en rachète une le lendemain pour pas que ma mère le voit. fait chier.

Vendredi 25/01 : h pour la 1ere fois
En rentrant de boite vers 3h30. Bourrée.
Niro vient me chercher avec son petit cousin.
Sexe rapide. 1ere trace d'héro. Puis je finis chez moi. je sais pas la quantité qu'ils m'ont filé, peut etre 1/2.
je me sens bien et détendue mais assez peu d'effets. Je m'endors. Pas de problème le lendemain.

Bilan moi de Janvier
2g de c + 2 traces au nouvel an
héro (quantité ?)

Dépense : 80 euros


samedi 02/02 : 1g = Nabil = 70 euros
Nuit blanche. J'écris un grand mail à Un ex dans lequel je raconte ma vie.
Lendemain, fragile. Je pleurs un peu, je dis que c'est parce que je suis fatiguée.
Maman a un doute les jours suivants en voyant mes retraits d'argent.

jeudi 07/02 : 1g (petit, peut etre plutot 1/2, pas très bon) = soirée avec Niro Ali et Edy
Rentrée à minuit. J'écoute des enregistrements sur l'ordi.
Je m'endors vers 3h30 (1 tercian) - reveillée vers 11h30. Pas de descente. Un peu fatiguée mais pas de pleurs ni de fragilité particulière.

vendredi 08/02 : 1/2 g (petit, pas très bon) = déposé par Niro suite à la soirée de la veille
commencé à 16h30 - jusque 1h30
soirée chez Une copine
sortie en boite jusque 6h
pas mal d'alcool
After chez Un mec rencontré sur adopte
2 traces en plus chez lui
on couche ensemble , je n'arrive pas à m'endormir
je rentre vers 12h et je m'endors jusque 17h environ
pas de descente, pas de tristesse
mais bien fatiguée !

mercredi 13
14h : RDV chez le cousin de Niro
1/2 de c
2 whisky coca
3 traces de c
Baise (qui me semble bien longue ! mais ça va dans l'ensemble ce n'est pas un mauvais moment à part qu'il est long à jouir)
je pars vers 15h30
Retour chez mama
je finis le 1/2 de c un peu avant 18h
Un peu de tension, me sent pas super
1/2 tercian
Repas
3 verres de vin
Echanges avec Niro
Il passe à 22h30 me déposer 1g d'héro

J'en prends pendant la nuit, je dors pas vraiment mais je somnole. je suis bien.
Je repousse le moment de partir, peur de pas gérer sur la route.
je suis dans une espèce de bulle.

j'arrive vers 10h30 au boulot
j'en reprends 2, 3
il ne m'en reste plus beaucoup
Je ne me sens pas bien
très fatiguée, somnolente
je vomis, j'ai la tête qui tourne

A 12h30, je demande  à Mon père de venir me chercher car je suis pas bien
je vais voir mes collègues et je me mets à pleurer

L'après midi, je me repose
je finis le g.
je somnole
je me dis qu'il faut que j'arrête ...

Vendredi 15/02
Je vais mieux
je rentre chez moi  le midi
Je passe prendre 1/2g à Niro

Catégorie : Carnet de bord - 15 février 2019 à  22:20



Commentaires
#1 Posté par : janis 16 février 2019 à  09:14
Coucou Emmamerlin,

J ai lu ton texte jusqu' au bout.
La peur de décevoir ta maman, la culpabilité de la rechute sont autant de facteurs psychologiques qui te mettent dedans.

Je n en suis même pas a me demander si l abstinence est une bonne solution pour toi...

La relation avec ta sœur, un fond (ou plus?) de dépression sont aussi des facteurs à prendre en compte. Ta relation avec les hommes et la relation que tu as avec ton corps et ta sexualité.
Je pense que tu devrais te faire accompagner et soutenir psychologiquement pour faire du rangement dans ta vie et alors, envisager d autres façons de consommer.
Et non l inverse...c est a dire faire un sevrage a sec et réorganiser ta vie mais sans en régler les problèmes de fond qui ne peuvent se réduire, je pense, aux drogues.

Bon courage ! Et écris nous si ça te soulage.

Bisous
Janis

Posté par : janis | 16 février 2019 à  09:14

 
#2 Posté par : Bootspoppers 16 février 2019 à  18:56
J ai tout lu.
Si on peut t aider....
Parle au telephone à des amis.
C'est dérangeant les mecs qui demandent de coucher contre des prods. Sauf si tu veux. J suis pas sûr là. 
Les conseils de janis sont bons.
Et...
Reste pas seule.
drogue-peace

Posté par : Bootspoppers | 16 février 2019 à  18:56

 
#3 Posté par : Ygrek 17 février 2019 à  02:07
Salut Emma,

Ravi de lire ton journal; j'ai l'impression que tes consommations deviennent de plus en plus régulières! Les conseils que tu m'as donnés sur mon blog et ceux que Janis t'ont donnés pourraient sûrement te servir!

Parviens-tu à distinguer et à choisir entre une consommation raisonnable, bénéfique  et une consommation abusive, destructrice? Parviens-tu à conceptualiser, à comprendre le craving? Parviens-tu à percevoir les causes psychiques et sociales qui t'encouragent à consommer?

Une situation psychologique singulière couplée à des accès faciles au produit et à des personnes consommatrices... De mon expérience, tout cela crée une matrice favorable au renforcement du craving, aussi bien en terme d'intensité qu'en terme de durée - ainsi qu'une augmentation de la consommation en général, cas échéant.

Peut-être qu'analyser ton état psychologique et le contexte sociologique du moment te permettrait de comprendre les causes contextuelles de la consommation. Par exemple, si tu te trouves dans un état psychologique et/ou dans un contexte social similaires à ceux dans lesquelles tu te trouvais lors de tes précédentes consommations, peut-être qu'il faudrait remuer le passé afin de trouver les solutions que tu avais adoptées à cette période et les transfigurer dans le but d'améliorer ta situation actuelle.

Bon, j'espère ne pas brasser trop d'air... Mais je tenais quand même à apporter ma contribution!
Ciao, et bon courage surtout! En espérant avoir de tes nouvelles...

Y.


J

Posté par : Ygrek | 17 février 2019 à  02:07

 
#4 Posté par : Anonyme 218797 17 février 2019 à  10:01
Contente de te relire Emma, même si les circonstances ne sont pas a la fête.

En effet, tu as l'air de bcp culpabiliser après tes prises.
Je relève également que tu decris plus les effets du lendemain (moment où tu ecris) que ceux de la soirée au moment de la prise.
Tu n'as pas l'air de kiffer cette reprise, plutôt de la subir...
Du coup, si tu te sentais mieux lors de ton arrêt (tu as fait une post cure l'an dernier, c'est ça?) sans doute que limiter les prises peut etre positif.
Essayer de te laisser 1 soirée ou 2 dans le mois de conso...
Perso j'utilise Quitzilla, une appli qui compte tes jours / heures entre chaque conso... (faudrait que j'en parle plus en profondeur un jour...)

Sinon l'héro c'est tes premieres fois, une conso ponctuelle...?

Excuse pour la curiosité, te sens pas obligée de répondre.

Plein de soleil dans ta vie. Bises

MARLA

Posté par : Anonyme 218797 | 17 février 2019 à  10:01

 
#5 Posté par : hyrda 17 février 2019 à  14:12

Anonyme 218797 a écrit

Contente de te relire Emma, même si les circonstances ne sont pas a la fête.

En effet, tu as l'air de bcp culpabiliser après tes prises.
Je relève également que tu decris plus les effets du lendemain (moment où tu ecris) que ceux de la soirée au moment de la prise.
Tu n'as pas l'air de kiffer cette reprise, plutôt de la subir...
Du coup, si tu te sentais mieux lors de ton arrêt (tu as fait une post cure l'an dernier, c'est ça?) sans doute que limiter les prises peut etre positif.
Essayer de te laisser 1 soirée ou 2 dans le mois de conso...
Perso j'utilise Quitzilla, une appli qui compte tes jours / heures entre chaque conso... (faudrait que j'en parle plus en profondeur un jour...)

Sinon l'héro c'est tes premieres fois, une conso ponctuelle...?

Excuse pour la curiosité, te sens pas obligée de répondre.

Plein de soleil dans ta vie. Bises

MARLA

Allo Marla ton application Quitzilla m'a interpellé est ce qu'il est possible d'en savoir un peu plus naturellement si tu as un peu de temps
merci

Hyrda


Posté par : hyrda | 17 février 2019 à  14:12

 
#6 Posté par : Pacho 18 février 2019 à  18:20
Hello à toi Emma,

j'ai découvert ton blog hier, et donc ton univers,
et cela m'a marqué toute la nuit

Je suis impressionné par le chemin que tu as traversé, ainsi que que la forme littéraire que tu utilise ; d'abord des poèmes, puis des nouvelles, mais aussi une forme beaucoup classique du "journal de bord" ou même du journal intime.

c'est étonnant, particulier, cette manière de s'ouvrir complètement, mais c'est aussi un appel à l'aide, ou plus tôt un cri de détresse, qui justifie tes écrits.

Je ne saurais dire pourquoi j'ai eu cette envie de t'écrire aujourd'hui pour la première fois, je n'évolue d'ailleurs pas dans ce monde ( même si j'ai aussi mes expériences)

Je continuerai à présent de lire tes écrits
Merci

Pacho

Posté par : Pacho | 18 février 2019 à  18:20

 
#7 Posté par : Morning Glory 19 février 2019 à  12:28
Salut,

Pas grand chose à ajouter aux autres commentaires, juste: sache que la rechute peut être un processus normal dans l'abstinence. Je comprends ta culpabilité vis-à-vis de ce phénomène, mais garde à l'esprit que cela ne signifie pas un retour à la case départ, malgré les apparences. Tu as réussi à tenir tout ce temps, cela montre à quel point tu en veux, et je pense qu'à minima une petite partie du travail est déjà faite, sinon plus en réalité.

Ensuite, neurologiquement parlant, lorsque le système de la récompense (directement visé par la cocaïne) et sur-stimulé pendant suffisemment longtemps, il se modifie physiquement pour devenir une sorte de système de compulsion. Parfois cette "glissade" vers ce fonctionnement est réversible, mais pas toujours malheureusement. (sources: mes cours de neuropharmaco + https://youtu.be/ORzkjXg6M4k?t=475)Je ne dis pas ça pour te donner le bourdon, au contraire: je veux tenter de te faire comprendre pourquoi après même des mois d'abstinence, une trace une seule a réussi à te remettre dedans si facilement. Que non il ne s'agit pas d'un problème moral ou uniquement de volonté. Bref, pour moi tu n'es pas responsable, ne sois pas trop dure envers toi-même. En revanche poursuivre tes efforts, continuer ta thérapie (si possible en TCC!) pourraient progressivement espacer ces fameuses rechutes et les rendre de plus en plus courtes en termes de durée. La mindfulness aussi, si pratiquée avec sérieux et cotidiennement, pourra t'aider au bout de deux mois de pratique environ (oui c'est un peu long mais ça peut vraiment devenir un atout).
Je trouve que les autres ont de bonnes idées aussi, pourquoi pas en parler avec ta psy pour voir ce qui te serait adapté.

En tout cas je te souhaite bon courage, je pense à toi. Ce chemin n'est pas un fleuve tranquille mais il a une issue ça c'est certain!

xoxo
Reputation de ce commentaire
 
vous avez le tour de dédramatiser Hyrda

Posté par : Morning Glory | 19 février 2019 à  12:28

 
#8 Posté par : EmmaMerlin 21 février 2019 à  03:50
Bonsoir à tous,

Merci pour vos mots et messages de soutiens qui sont toujours plaisants à lire smile
J’ai de nouveau consommé ce soir ...

Le pb c’est que l’argent peut être un frein pour consommer mais la j’arrive à me fournir contre du sexe avec des personnes « sympas » avec qui je passe plutôt un bon moment « respectueux » donc c’est une drogue relativement simple à obtenir ...
et à l’heure actuelle çà ne va pas m'aider à arrêter ...

Après une an et demi chez ma mère (retour notamment due à mon plongeon dans la drogue) je reprends un appartement dans 15 jours. Ça me fait un peu peur car jusqu’a présent le fait d’habiter chez elle me cadrait un peu et m’aider à ne pas plonger complètement .
Et maintenant j’ai un boulot donc j’espere vraiment ne pas’ me laisser aller et continuer à pouvoir assurer au moins le boulot ...

Actuellement je ne voyais plus que ma psychiatre pour le traitement mais j’ai pris rendez vous avec une psychologue dans le csapa de ma ville, j’ai mon premier rendez vous vendredi. J’espère que ça va m.aider ...

Merci Marla Singer pour le conseil de l.application, je l.ai téléchargé, même si j’ai pas trop compris comment ça fonctionne haha

Bonne nuit à tous et merci encore pour votre présence smile

À bientôt ! (Même si je n’espere pas trop vite car je ne me connecte malheureusement que les soirs de consos ...)

Posté par : EmmaMerlin | 21 février 2019 à  03:50

 
#9 Posté par : Bootspoppers 21 février 2019 à  10:50
Salut Emma, je suis un peu rassuré que le sexe soit quand même agréable. ! le piège n'en n'est que plus grand !
Et ton déménagement s'il t'offre davantage de possibilité de consommer seul, est un facteur de risque qui justifie effectivement que tu te fasses accompagner davantage.
on on est presque dans chemsex alors. Est-ce que tu consomme seule ou en société ? Dans ce cas pourrais m'indiquer si tes partenaires consomment également du produit ? Sachant que moi, avec ce produit, je suis incapable d'action virile.

Posté par : Bootspoppers | 21 février 2019 à  10:50

 
#10 Posté par : hyrda 21 février 2019 à  13:27

EmmaMerlin a écrit

Bonsoir à tous,

Merci pour vos mots et messages de soutiens qui sont toujours plaisants à lire smile
J’ai de nouveau consommé ce soir ...

Le pb c’est que l’argent peut être un frein pour consommer mais la j’arrive à me fournir contre du sexe avec des personnes « sympas » avec qui je passe plutôt un bon moment « respectueux » donc c’est une drogue relativement simple à obtenir ...
et à l’heure actuelle çà ne va pas m'aider à arrêter ...

Après une an et demi chez ma mère (retour notamment due à mon plongeon dans la drogue) je reprends un appartement dans 15 jours. Ça me fait un peu peur car jusqu’a présent le fait d’habiter chez elle me cadrait un peu et m’aider à ne pas plonger complètement .
Et maintenant j’ai un boulot donc j’espere vraiment ne pas’ me laisser aller et continuer à pouvoir assurer au moins le boulot ...

Actuellement je ne voyais plus que ma psychiatre pour le traitement mais j’ai pris rendez vous avec une psychologue dans le csapa de ma ville, j’ai mon premier rendez vous vendredi. J’espère que ça va m.aider ...

Merci Marla Singer pour le conseil de l.application, je l.ai téléchargé, même si j’ai pas trop compris comment ça fonctionne haha

Bonne nuit à tous et merci encore pour votre présence smile

À bientôt ! (Même si je n’espere pas trop vite car je ne me connecte malheureusement que les soirs de consos ...)

bonjour où bonsoir car je vous écris du Québec j'ai essayé de télécharger l'application  Quitzilla mais j'utilise un portable ça n'a pas fonctionné est ce que ça fonctionne uniquement sur les IPhone merci


Hyrda


Posté par : hyrda | 21 février 2019 à  13:27

 
#11 Posté par : Morning Glory 22 février 2019 à  19:11
Hydra, elle existe au moins sur Androïd: https://play.google.com/store/apps/deta … p;hl=en_US
Si tu as un Windows Phone là je sais pas, consulte le store, je sais pas comment ils fonctionnent ceux-là.
Et si enfin tu n'as pas de smartphone là c'est encore un autre problème wink Y en a des pas chers j'ai eu le mien moins de cent euros, même si je culpabilise sur les méthodes de fabrication.........

Posté par : Morning Glory | 22 février 2019 à  19:11

 
#12 Posté par : Anonyme 218797 22 février 2019 à  19:45
Coucou,

Je viens de voir que plusieurs avaient fait des retours sur l'appli, ce n'est pas la seule je vais me coller là dessus histoire de pondre un truc illustré sur min blog.

En fait c'est un compteur de jours ou d'argent économisé / dépensé avec vos consos.

En France Quitzilla est disp sur Android.

Emma : en fait tu paramétres au debut, puis tu n'as plus qu'à noter tes consos au fur et a mesure.
Tu as des widget avc un compteur de temps sans rechute. Ou d'argent économisé

Ce que j'ai bien aimé c'est que l'appli convient aussi bien pour viser l'abstinence que pour maitriser ses consos.
Après l'appli a forcément ses limites, mais celle là etait bien.

Perso j'ai pas trouvé ça compliqué, meme plutôt intuitif, mais je suis tres «appli».
J'en ai  une pour le calcul du cycle la pilule tout ca (Clue, qui est tres bien fichue), ca fonctionne a peu près pareil.
J'avais aussi testé des appli pour calculer sa conso de clopes, le principe est le même...

Posté par : Anonyme 218797 | 22 février 2019 à  19:45

 
#13 Posté par : hyrda 22 février 2019 à  21:09

Morning Glory a écrit

Hydra, elle existe au moins sur Androïd: https://play.google.com/store/apps/deta … p;hl=en_US
Si tu as un Windows Phone là je sais pas, consulte le store, je sais pas comment ils fonctionnent ceux-là.
Et si enfin tu n'as pas de smartphone là c'est encore un autre problème wink Y en a des pas chers j'ai eu le mien moins de cent euros, même si je culpabilise sur les méthodes de fabrication.........

merci beaucoup de m'avoir répondu étant donné que je suis nul la dedans je vais demander à mon frère
Hyrda


Posté par : hyrda | 22 février 2019 à  21:09

 
#14 Posté par : Nimlo 23 février 2019 à  23:37
De la conso contre du sexe ????
Je sais qu'il existe des fils de p**** dans ce monde mais là...

Posté par : Nimlo | 23 février 2019 à  23:37

 
#15 Posté par : EmmaMerlin 24 février 2019 à  01:48

a écrit

Salut Emma, je suis un peu rassuré que le sexe soit quand même agréable. ! le piège n'en n'est que plus grand !
Et ton déménagement s'il t'offre davantage de possibilité de consommer seul, est un facteur de risque qui justifie effectivement que tu te fasses accompagner davantage.
on on est presque dans chemsex alors. Est-ce que tu consomme seule ou en société ? Dans ce cas pourrais m'indiquer si tes partenaires consomment également du produit ? Sachant que moi, avec ce produit, je suis incapable d'action virile.

Nimlo a écrit

De la conso contre du sexe ????
Je sais qu'il existe des fils de p**** dans ce monde mais là...

Bonsoir à vous,

Pour répondre à vos questions, et à ceux que d'autres se posent peut être ... ?

Oui, de la conso contre du sexe.

J'ai eu mon premier rendez vous au CSAPA de ma ville ce vendredi.
Depuis 9 mois, en dehors de mon suivi avec ma psychiatre qui concerne essentiellement mon traitement, j'avais cessé les RDV thérapeutiques.
Nouvelle démarche, nouvelle personne, nouvelles confessions.
Bref, ce n'était pas la question.

@Nimlo
De la conso contre du sexe ?
Oui.
Oui, et cela me convient.
C'est bien cela le piège.

J'aime le sexe. Je suis à l'aise avec cela. J'ai du plaisir à partager des moments intimes avec l'Autre, y compris l'Autre que je connais peu.
Juste pour le plaisir du moment partagé, le moment corporel, charnel. Le plaisir de partager un moment d'émotion, de sensation, même si cela se passe en dehors de notre quotidien, de notre vie "publique".
Au fil de ma vie, cette façon de vivre le "sexe" s'est installée, et j'y ai pris goût.
Et aujourd'hui, ces moments sont devenus faciles.
Presque trop...

Donc oui, de la conso contre du sexe.
Et je ne condamne pas celui qui accepte cette transaction.
Cela nous convient à tout les deux .
J'essaie d'avoir une vie saine, de maitriser mes pulsions, de gérer ma vie...
Nous ne venons pas du même monde, nous ne menons pas la même vie, c'est clair et net.

Mais aujourd'hui, il me procure ma coke, et je lui donne du sexe.
Et si, finalement, c'était moi son dealer ?
Peut etre alimentons nous chacun notre propre vice ?
En tout cas, nous nous sollicitons autant l'un que l'autre, on s'appelle régulièrement, une ou deux fois par semaine, pour des raisons différentes, et on est contents de se voir, pour répondre à nos envies.

Donc non, je ne pense pas que ce soit lui le "salaud" dans l'histoire.
S'il racontait tout ca de son point de vue, ce serait peut etre moi la "mauvaise"... ?
Je suis consentante, tout se passe entre adulte responsable, il a la drogue, j'ai le plaisir de me donner.

Donc voilà ... Je ne pense pas qu'on profite de moi dans l'histoire.
Et c'est bien ca le problème.
Depuis un mois, je retombe dans la coke de façon "facile", avec un deal qui me "convient".
Je n'ai même pas la pression financière qui me restreint, qui me cadre et me ramène à la réalité, aux limites.
Juste celle de la santé, de la fatigue, des émotions etc ...

Pour répondre à @Bootspoppers,
Non, il ne consomme pas.
D'ailleurs, je ne le vois jamais seul, mais presque toujours accompagné de ses amis.
Aucun d'eux ne consomment.
Le deal est clair, mais je le fais pourtant avec eux de façon discrète, comme s'ils ne voulaient pas vraiment le voir... Ce n'est donc pas un deal clairement assumé de leur part.

En dehors de ça, dans la vie réelle, mes ami(e)s ne consoment pas.
Il m'est arrivé il y a deux jours de me retrouver avec des amis et un ex qui ont consommé de la c en soirée.
J'ai dit que j'étais abstinente depuis 8 mois ...
Ils ont tapé devant moi, je n'ai rien pris.
Je suis rentrée chez moi, je me suis fait une ligne.

Je n'arrive pas à assumer cette consommation publiquement, auprès des gens qui m'entourent.
Et, je dois l'avouer, les gens que je connais dans ma vie de tous les jours, et qui consomment, m'agacent ...

Etrange paradoxe.
Je fuis les gens de ma vie réelle qui consomment.
Et pourtant je me sens tellement seule, dans ma vie "secrète", et j'aimerai rencontrer des gens comme moi... Mais des gens "différents", en dehors de ma vie. Mais si je les rencontrai, probablement que je m'en éloignerai ...
Car toujours, j'essaie de rester dans la vie réelle, et de m'entourer de gens qui me raccrochent à la vie, à la société, à ce monde dans lequel on doit faire des choses, on doit rendre des comptes, on doit être à l'heure, on doit être souriant, bien, normal, "opérationnel".

Désolée pour cette réponse à rallonge ...
Monologue nocturne, car j'ai consommé, évidemment .. hmm
Je ne sais pas si je suis claire dans ce que j'écris.
C'est probablement un peu confus ? Dites moi ?
C'est pourtant clair dans ma tête, mais difficile à expliquer, je ne sais pas si j'y suis parvenu ... ?

Reputation de ce commentaire
 
Intéressant++ d'avoir l'avis de qqu'un directement concerné par la question ~MG
 
Tkt Emma, on les aime tes monologues <3 Marla
 
Ah ok, je croyais que tu trouvais ce deal dertadant mais en fait ça te convient

Posté par : EmmaMerlin | 24 février 2019 à  01:48

 
#16 Posté par : Bootspoppers 24 février 2019 à  05:02
C est pas confus. C est très clair.
Une question sociologique. Pourquoi ils ont de la coke s ils en consomment pas? Dealers?
Revenons à toi Emma.
Lumineuse clarté de tes ébats avec la vie.
Bien sûr la mort nous regarde toujours. Elle n'est pas jalouse. Et on s'en fout pas vrai?
C'est moi qui suis jaloux. De cette clarté que tu développes. Moi quj cherche en moi ce que toi tu as réussi à écrire.
Mais je deviens trop personnel peut être?
Et il est tard. Je suis sobre. Je fais mon yoga en vous lisant.. c est pas bon pour se concentrer.
Mais c est vous lire et mon yoga qui me défoncent. Ah l'empathie...
Emma... si tu vois ce que je veux dire.. ECRIS je t'en supplie !

Posté par : Bootspoppers | 24 février 2019 à  05:02

 
#17 Posté par : hyrda 24 février 2019 à  12:09
De la C contre du sexe bien sûr
de mon côté lorsque j'avais environs 20 ans j'ai habité 3 ans avec un gros dealer de C
je l'ai aimé environs 1 an mais les 2 autres années je suis resté pour la C
Hyrda

Posté par : hyrda | 24 février 2019 à  12:09

 
#18 Posté par : Rick 04 mars 2019 à  21:05
Tant qu'il y a consentement merci-1

Posté par : Rick | 04 mars 2019 à  21:05

 
#19 Posté par : Core a Corps 05 mars 2019 à  00:46
C'est magnifique ce que tu écris, dans ton commentaire. Je me reconnais un peu, pas factuellement, mais dans ta manière de vivre ces événements. Cette double appétence pour l'évasion et pour le caractère bien ancré de notre existence...
Quant à la conso contre du sexe... j'avais un peu peur, comme d'autres, en lisant ton récit ; mais tu as parfaitement expliqué comme cela te convient (et c'est bien là le piège, visiblement), il n'y a rien à méjuger.

Mais, j'ai un peu de mal avec l'idée selon laquelle un homme (une femme, un alien ou un ornithorynque) puisse vouloir avoir une relation sexuelle avec quelqu'un qui ne le désirerait pas, si la coke n'était pas en jeu. Je l'avoue. De ton côté, je ne trouve aucun caractère malsain, mais j'admets qu'il me semble inenvisageable de coucher avec une personne qui ne me désirerait peut-être pas sans cet échange convenu... mais c'est parce qu'outre le consentement, pour moi la notion de désir mutuel (et détachée de toute forme de contrainte / intérêt extérieur.e) est primordiale. Personnellement, être en position de force grâce à l'addiction d'autrui me ferait immédiatement me sentir dans la position de maître-chanteur... quand bien même je ferais preuve de tout le respect du monde, et quand bien même autrui serait consentant.e... Pourtant, je ne sacralise pas le sexe ; mais je ne sais pas... c'est peut-être le rejet du statut quo (passivité des femmes, séduction unilatérale, culture du viol, etc) de notre société qui me biaise...

J'espère que tu n'y verras aucun manque de respect de ma part (sinon, je m'en excuse, et je ne t'embêterai pas plus longtemps avec ça : ce n'est que mon opinion), c'est simplement que l'on n'a pas l'occasion tous les jours de discuter ce genre de sujets.
Le principal, évidemment, est que cela vous aille à tous les deux, et que vous vous respectiez mutuellement. Je trouve ça chouette. En tout cas, ne connaissant pas le sujet de l'addiction à la C, je ne peux pas te donner de conseils, malheureusement... mais je te soutiens, j'espère que tu parviendras à trouver ton équilibre

Posté par : Core a Corps | 05 mars 2019 à  00:46

 
#20 Posté par : Mascarpone 02 mai 2019 à  06:39
Core a Corps a écrit : j'ai un peu de mal avec l'idée selon laquelle un homme (une femme, un alien ou un ornithorynque) puisse vouloir avoir une relation sexuelle avec quelqu'un qui ne le désirerait pas, si la coke n'était pas en jeu. Je l'avoue. De ton côté, je ne trouve aucun caractère malsain, mais j'admets qu'il me semble inenvisageable de coucher avec une personne qui ne me désirerait peut-être pas sans cet échange convenu... mais c'est parce qu'outre le consentement, pour moi la notion de désir mutuel (et détachée de toute forme de contrainte / intérêt extérieur.e) est primordiale. Personnellement, être en position de force grâce à l'addiction d'autrui me ferait immédiatement me sentir dans la position de maître-chanteur... quand bien même je ferais preuve de tout le respect du monde, et quand bien même autrui serait consentant.e... Pourtant, je ne sacralise pas le sexe ; mais je ne sais pas... c'est peut-être le rejet du statut quo (passivité des femmes, séduction unilatérale, culture du viol, etc) de notre société qui me biaise...

Complètement en phase avec ton ressentis, j'ai le même.

Posté par : Mascarpone | 02 mai 2019 à  06:39

 
#21 Posté par : Anonyme 218797 02 mai 2019 à  07:32

Mascarpone a écrit

Core a Corps a écrit : j'ai un peu de mal avec l'idée selon laquelle un homme (une femme, un alien ou un ornithorynque) puisse vouloir avoir une relation sexuelle avec quelqu'un qui ne le désirerait pas, si la coke n'était pas en jeu. Je l'avoue. De ton côté, je ne trouve aucun caractère malsain, mais j'admets qu'il me semble inenvisageable de coucher avec une personne qui ne me désirerait peut-être pas sans cet échange convenu... mais c'est parce qu'outre le consentement, pour moi la notion de désir mutuel (et détachée de toute forme de contrainte / intérêt extérieur.e) est primordiale. Personnellement, être en position de force grâce à l'addiction d'autrui me ferait immédiatement me sentir dans la position de maître-chanteur... quand bien même je ferais preuve de tout le respect du monde, et quand bien même autrui serait consentant.e... Pourtant, je ne sacralise pas le sexe ; mais je ne sais pas... c'est peut-être le rejet du statut quo (passivité des femmes, séduction unilatérale, culture du viol, etc) de notre société qui me biaise...

Complètement en phase avec ton ressentis, j'ai le même.

Alors en théorie ca semble «normal» et humain comme réaction.

En pratique.... euh face a des femmes tu risques de passer pour un doux utopiste.... Malheureusement.

C'est pas banal qu'une nana accepte un rapport alors qu'elle n'a pas envie.
Et ce, mm sans avoir affaire a un mec qui la force ou se fiche de son avis...

C'est culturel, historique, des constructions sociales tellement ancrée profondément que parfois la femme ne se questionne mm pas sur son envie reelle.

On appelle pas ca le DEVOIR conjugal pour rien.
J'espère que ce n'est plus le cas, mais a une époque tu pouvais divorcer si ton conjoint ne remplissait pas ce DEVOIR.  C'est dingue.

Qui n'a jamais entendu :
- elle dit non mais pense oui (le nb de porno aussi ou ya cette représentation du rapport sexuel.... roll

- «l.appétit vient en mangeant» = force toi au debut, tauras envie après... ou jamais...

-  la femme qui simule. Ben si elle simule, c pas non plus le signe qu'elle deteste. De tt facon on jouit pas a gorge déployée a chaque fois (les voisins vous remercient) ou certaines ne font pas de bruit.
Mais ce sentiment, en plus de vider les saccoches de monsieur en comptant les toiles d'araignée au plafond, qu'il faut faire du théâtre pour exciter son mâle... gloups.
D'ailleurs, jspr ne pas vous decevoir, mais les nana ont retourné le truc un chouilla a leur avantage : simuler ca sert surtt a faire accélérer le mouvement et en finir plus vite, parce que demain le reveil c'est 6h ou qu'on se fait royalement chier.
Ha.. haaaaa.... haaaaaaaa!!!! smiley-gen013 (Bourdel di mierda qu'il finisse... j'ai une crampe et il en met un temps... mur  )
Et le gros lol de l'histoire, c'est qu'avec l'éducation porno, les mecs pensent qu'il faut dureeeer des heuuuuures.... (le rapport moyen c a peine + de 10min.... si ya pas de menteurs dans le lot.... hmm ).
Ca part d'une bonne intention (a moins que ça gonfle leur ego.... thinking) : ils veulent faire jouir leur partenaire.... Alors si tu jouis en silence ou que ce coup ci t'as pris du plaisir mais pas non plus atteint le high level (pis c crevant un orgasme de ouf, hein... mais ya tt une palette et différents niveaux de plaisir, bref.. ). Donc si t'as pas joui de facon bruyante et significative, pr bcp de mec «le but n'est pas atteint». Plein de générosité, Mr se retient d'ejaculer, et 30 min plus tard le lit est tjrs en train de grincer, ca soule tt le monde, Mme n'aura pas l'orgasme tant convoité... mais elle marchera en cowboy pendant 3j.
Du pur bonheur....


Bon j'arrête là, vous etes peut etre au pti dej, mais méfions nous des belles idées, ouvrez l'oeil et communiquez avec votre partenaire... le diable est dans les details...

Bises.

Marla

Reputation de ce commentaire
 
J'adore, j'adhère, je plussoie, et j'ai rigolé. Merci. RandallFlag
 
merci Hyrda

Posté par : Anonyme 218797 | 02 mai 2019 à  07:32

Remonter

Pied de page des forums