Ce que la drogue m'a apporté - Instant philosophie / Les Blogs de PsychoACTIF

Ce que la drogue m'a apporté - Instant philosophie 



(J'aimerais bien avoir des retours smile Si vous voulez parler un peu de ce qui vous a amené dans le milieu ou de ce que vous recherchez, ca me ferait plaisir de vous lire, vraiment.)


La drogue m'aide à me sentir mieux, pas parce que je suis heureux quand j'en prends, mais parce que j'ai un nouveau monde à découvrir.
Parfois même le fait de me documenter, sans avoir à consommer, me permet d'aller bien.
Beaucoup d'entre nous sommes à la recherche d'un but dans la vie, et la drogue est pour moi une passion.
Mon but à moi est de découvrir les différents effets des différentes drogues, alors que certains cherchent la drogue qui les fera le plus s'extasier.
Chacun est là pour différentes raisons et c'est d'autant plus génial.


Le monde de la drogue est un milieu ouvert et accessible à tous, sali par les clichés mais qui reste tout de même cruel, dangereux, et merveilleux.
Je n'ai pas envie de finir ma vie en me disant que je n'ai rien tenté, que j'aurais pu découvrir et profiter mais que j'ai préféré rester dans la sécurité de la routine.
Je découvre chaque jour, que ça soit en consommant ou en restant à jeun, et j'ai enfin trouvé ma passion.


C'est compliqué de dire que la drogue nous a aidé, mais c'est pourtant vrai dans mon cas, j'ai vu le monde sous différents angles, j'ai appris à profiter de ma vie et je me suis ouvert au monde,
bizarrement, mes troubles de déréalisation dus à mon anxiété ont disparu depuis que j'explore ce nouvel univers.
On apprend à accepter quand on se drogue, on fait partie de ces personnes incomprises alors on peut accepter toutes les autres personnes incomprises.
Je n'ai pas une grande expérience à mon actif, ça ferait beaucoup de drogues différentes consommées pour un non-consommateur mais peu pour quelqu'un qui traine dans le milieu depuis des années,
mais ce n'est pas grave, je ne veux pas me presser de découvrir cet univers, je veux prendre mon temps comme on savoure un plat au restaurant.

Je ne regretterais jamais d'avoir redécouvert le monde dans lequel je vie, d'avoir redécouvert mon corps et même mon esprit, d'avoir fait mes expériences et d'avoir appris.
La drogue est comme une épée de Damoclès et je ne pourrais en vouloir qu'à moi-même si je sombre, je ne regretterai rien.
« Vaut mieux vivre avec des remords plutôt qu'avec des regrets »

Je n'encourage personne à se droguer, comme je ne dissuade personne de le faire. La drogue n'est pas faite pour tout le monde, c'est de sa responsabilité personnelle que d'en consommer.
Le LSD m'a fait comprendre que je devais extérioriser tout ce qu'il y avait en moi, plutôt que d'accumuler la pression, alors je me suis mis à l'écriture et à l'aquarelle.
Je me rappelle une fois où j'étais seul au parc, en plein trip de LSD... J'étais si heureux que j'ai remercié mon esprit de m'avoir amené à cet endroit et que profiter d'un après-midi en nature avec des amis me ferait autant de bien qu'une soirée taz, je suis rentré couvert de coups de soleil tellement j'ai profité des UV de cette merveilleuse boule de feu.

Certaines personnes prennent de la drogue dans l'unique but de se sentir mieux, et ce n'est d'après moi pas une solution, mais j'ai arrêté de porter un mauvais jugement sur ces personnes.
J'ai d'avantage envie d'aider les gens, que leurs problèmes soient liés ou non à la drogue.

On vie dans un monde où l'on est coupés de notre instinct, on passe notre vie à cogiter parce qu'on a trop de temps pour le faire, il est devenu si dur de rêver.
J'aimerais tellement revenir à l'époque de cro-magnon et partir explorer le monde en cueillant des baies à moitié à poil...
La drogue nous suit depuis toujours et continuera d'avancer avec l'homme.
Beaucoup la dénigre en oubliant que les médicaments qui leur sauvent la vie en est, et qu'ils sont accro à leur confort de vie et à leur petit café le matin.

Je n'arrive pas à en vouloir aux personnes qui se ferment à la drogue, ils ont leurs raisons et perçoivent la chose différemment.
Même si une personnes me fait des leçons de moral, je préfère essayer de la comprendre plutôt que de la faire changer.
Ce n'est pas en disant à quelqu'un qu'il a tort qu'il se tournera subitement vers la voix de la raison.

J'ai envie de devenir une bonne personne, je suis une personne plutôt antipathique mais rempli de compassion. J'ai du mal à me mettre à la place des autres et ça me donne encore plus envie de leur venir en aide, je veux être la meilleure personne possible pour combler mon manque d'empathie.
Les empathogènes m'attirent parce que quand j'en consomme, mon bien-être passe par celui des autres, j'aime avoir le sourire jusqu'aux oreilles juste parce qu'un ami est heureux.


Même mes mauvaises expériences, notamment mon badtrip sous LSA, m'ont apporté de l'expérience, je ne les regrette donc pas.
Il est dure d'avoir comme passion des substances dangereuses, la tentation est parfois forte alors j'ai appris à me dire "non !".
Je ne voulais pas devenir le drogué des clichés alors j'ai pris mon temps, j'ai fumé mon premier joint à 16 ans mais j'ai attendu d'être adulte avant d'aller plus loin.
A 19 ans j'ai tapé ma première trace de speed, accompagné de personnes de confiance et en étant responsable de moi-même (à plusieurs centaines de kilomètres de chez moi, pour le travail).
je n'ai jamais consommé de drogues seul avec des inconnus, peut-être que ça viendra un jour mais pour l'instant je veux être avec des personnes que j'aime ou avec moi-même (tout seul).

Se droguer seul c'est vraiment être un camé jusqu'aux doigts (ou au nez), du moins c'est ce que je pensais avant de commencer à tripper seul.
Je préfère être seul quand je prends des psychédéliques à haute dose, parce que je peux diriger mon trip comme bon me semble, sans déranger personne et sans que personne ne me dérange.
Se droguer seul c'est spécial, parfois j'aimerais que quelqu'un sois avec moi pour discuter mais je sais que j'aurais l'occasion de retripper avec quelqu'un plus tard, alors je profite.

Certaines personnes n'ont personne avec qui se droguer, c'est dommage parce que tripper à plusieurs c'est totalement différent que de le faire seul.
Peut-être qu'un jour je tripperai avec quelqu'un que je ne connais pas ou peu, c'est une bonne façon d'apprendre à se connaitre.
Se droguer avec une personne c'est comme se mettre à nue, on retire notre armure sociale qui nous sert habituellement à nous protéger de la société, une armure qu'on finit même par oublier mais qui continue de peser sur nos épaules.
Se droguer c'est s'ouvrir aux autres et comme je l'ai dit, c'est aussi apprendre à accepter.


Parfois je m'improvise philosophe, parce que ça me permet de prendre un peu de recul et de partager mon point de vue aux autres... La drogue comme l'écriture (ou tout autre art) c'est voir le monde sous plusieurs points de vue.

J'ai décidé de gouter au fruit défendu, à la recherche de la connaissance.
- Pommier.

Catégorie : Opinion - 16 avril 2021 à  04:37



Commentaires
#1 Posté par : nofutureorriding85 16 avril 2021 à  17:51
Jai arrête à  être un camé .....

Posté par : nofutureorriding85 | 16 avril 2021 à  17:51

 
#2 Posté par : Morning Glory 16 avril 2021 à  23:24
Moi aussi les drogues m'ont beaucoup apporté, tant en spiritualité, qu'en santé psychique (la plupart du temps, sauf abus...), en sociabilité si on compte les antideps et empathogènes.

Souvent j'en prends pour me sentir mieux ouai, j'avoue, pas une solution. Je suis en plein arrêt des opioides là, j'ai passé une semaine sans. Aujourd'hui repris à peine mais vraiment rien de méchant, si j'arrive à n'en prendre qu'une fois par semaine je gagne!

Posté par : Morning Glory | 16 avril 2021 à  23:24

 
#3 Posté par : MangerDesPommes 17 avril 2021 à  07:30

Morning Glory a écrit

Moi aussi les drogues m'ont beaucoup apporté, tant en spiritualité, qu'en santé psychique (la plupart du temps, sauf abus...), en sociabilité si on compte les antideps et empathogènes.

Souvent j'en prends pour me sentir mieux ouai, j'avoue, pas une solution. Je suis en plein arrêt des opioides là, j'ai passé une semaine sans. Aujourd'hui repris à peine mais vraiment rien de méchant, si j'arrive à n'en prendre qu'une fois par semaine je gagne!

J'aimerais bien essayer les entactogenes/empathogenes pour sociabiliser, ça a l'air d'être quelque chose de formidable

On tombe vite dans l'abus, heureusement que je n'ai pas beaucoup d'amis dans le milieu parcequ'on a tendance à se tirer vers le bas je trouve... C'était trace de speed sur trace de speed quand j'étais en saison à la montagne.


C'est bien que tu essayes de t'en sortir, surtout que les opïodes ont l'air d'être une belle galère quand il s'agit de décrocher.
Il me semble que t'as eu aussi une période d'abus avec le LSA (d'où tu tiens ton pseudo), il me semble avoir lu quelque chose que t'as écris à ce sujet.
C'est assez dur pour moi à concevoir qu'on devienne accro à ses graines, parceque mon corps a tout fait pour les rejeter quand j'ai voulu tenter l'expérience

J'espère que tu vas réussir à trouver un rythme sain, et ce n'est pas qu'un problème de drogues à mon avis, la drogue c'est une échappatoire... Faut essayer de régler le vrai problème, même si c'est plus facile à dire qu'à faire


Posté par : MangerDesPommes | 17 avril 2021 à  07:30

 
#4 Posté par : Morning Glory 17 avril 2021 à  08:54
Ouai le LSA c'était une sale période aussi, me fallait m'évader à tout prix, et je tenais assez bien les graines à l'époque. J'avais pas grand chose d'autre pour me shooter à part un RC ou deux.

Formidable les empathos, et encore ajoutes l'euphorie par dessus j'ai passé les meilleures soirées de ma vie là-dessous^^

J'espère que tu vas réussir à trouver un rythme sain, et ce n'est pas qu'un problème de drogues à mon avis, la drogue c'est une échappatoire... Faut essayer de régler le vrai problème, même si c'est plus facile à dire qu'à faire

+1, mais y a beaucoup de problèmes^^" Déjà je me sociabilise doucement, je me passe de paroxétine pour ce faire d'ailleurs j'ai fait ma première fois hier sans paro du tout et j'ai même plus apprécié qu'avec... Du coup y a déjà du mieux sur certains points smile


Sinon les psychés à deux j'ai u peu de mal perso car je pars facilement en introspection, et j'ai du mal à aligner deux mots cohérents mdr

On vie dans un monde où l'on est coupés de notre instinct, on passe notre vie à cogiter parce qu'on a trop de temps pour le faire, il est devenu si dur de rêver.

Perso je trouve qu'avec un taff à plein temps j'ai pas assez de temps pour cogiter justement haha. Comme quoi tiens on voit pas les choses pareil à ce niveau là^^ Mais jsuis zarb aussi comme meuf :p


Posté par : Morning Glory | 17 avril 2021 à  08:54

 
#5 Posté par : MangerDesPommes 17 avril 2021 à  10:00

a écrit

+1, mais y a beaucoup de problèmes^^" Déjà je me sociabilise doucement, je me passe de paroxétine pour ce faire d'ailleurs j'ai fait ma première fois hier sans paro du tout et j'ai même plus apprécié qu'avec... Du coup y a déjà du mieux sur certains points

Je connais pas du tout la paroxétine, j'ai jamais entendu ce mot

a écrit

Sinon les psychés à deux j'ai u peu de mal perso car je pars facilement en introspection, et j'ai du mal à aligner deux mots cohérents mdr

Je suis pareil, les psychés c'est à petite dose quand je suis avec des amis sinon je suis complètement ailleurs et je trouve pas ça super agréable de ne pas pouvoir profiter de la soirée avec les autres...

a écrit

Perso je trouve qu'avec un taff à plein temps j'ai pas assez de temps pour cogiter justement haha. Comme quoi tiens on voit pas les choses pareil à ce niveau là^^

Le travail à plein temps c'est sûrement ce qui m'a sauvé quand j'étais en pleine dépression, ça m'a remis sur les rails...
Malheureusement je suis dans la restauration et je suis au chômage partiel depuis plusieurs longs mois, mais j'essaye de rester stable, de pas trop perdre la tête ^^


Posté par : MangerDesPommes | 17 avril 2021 à  10:00

 
#6 Posté par : Morning Glory 17 avril 2021 à  10:30
Je sais pas comment vous faites tous pour trouver une telle charge de travail positive^^ Y a vraiment quelque chose qui cloche chez moi kof

Posté par : Morning Glory | 17 avril 2021 à  10:30

 
#7 Posté par : MangerDesPommes 17 avril 2021 à  10:32

Morning Glory a écrit

Je sais pas comment vous faites tous pour trouver une telle charge de travail positive^^ Y a vraiment quelque chose qui cloche chez moi kof

En vrai j'suis un peu comme toi, je trouve ça super chiant... Mais bon, ça me permet de garder un rythme donc c'est pas si mal


Posté par : MangerDesPommes | 17 avril 2021 à  10:32

Remonter

Pied de page des forums