Descente en enfer avec la méthadone injectée / Les Blogs de PsychoACTIF

Descente en enfer avec la méthadone injectée 



Salut les UD,

bon voilà  je me lance sur ce sujet qui me tient à  coeur, étant concerné directement. J'ai hésité à  le traiter pour plusieurs raisons. Mais on m'y a finalement encouragé, donc me voilà !

Depuis maintenant un peu plus d'un an je consomme la méthadone en injection, en l'extrayant très facilement à  l'aide d'un solvant, des fameuses gélules "ininjectable".
Le problème de ce sujet est que le solvant dont je parle est en vente dans toutes les pharmacies.
A l'époque si je n'étais pas tombé sur cette recette je pense que ça m'aurait bien évité bien des problèmes, et je pense que je ne suis pas encore conscient des problèmes à  venir, surtout au niveau du corps...
Pour résumer c'est la première fois que pour pouvoir me faire un fix(alors que je pouvais gober), j'ai dû taper 12kms à  pieds un dimanche soir pour trouver une pharmacie de garde, afin de me shooter..
Même avec la coke ou l'héro je ne l'avais jamais vécu comme ça!

Il y a un an j'ai commencé à  me shooter tout les jours à  la métha. D'abord 20mg, je prenais alors encore du SKenan. Mais au fur et à  mesure l'accroche du shoot de métha à  pris le pas sur les shoots de skenan/héro.
Sur le skenan car pour moi bien meilleur, pas le côté histamines de la morph, et accessible facilement comparé à  de la vraie héro. Mon choix s'est fait très "naturellement".
Par voie orale je suis stabilisé à  80mg. Je suis donc arrivé au seuil des 80mg par injection, sans devoir augmenter la dose par shoot. Par contre je suis monté jusqu'à  3 ou 4 shoots par jours, le foie synthétisant le produit plus vite par voie injectable...
L'enfer a pour moi commencé là , enfin il avait commencé bien avant mais j'en étais pas encore bien conscient...
A ce noel dernier, je prenais jusqu'à  320mg de métha par jour, j'étais un zombi, pas très cool devant le famille, je regrette, surtout que c'était le dernier sans doute avec mes grands-parents...
A ce rythme mes 120mg prescrits quotidiennement ne suffisaient donc pas évidemment!
C'est aussi pour ça en partie que j'ai pris un rythme de une semaine d'injections et une semaine par voie orale, j'étais malade mais pas en gros manque non plus, car je crois que je n'aurais pas survécu à  une "VRAIE" crise de manque , surtout dans la fatigue extrême ou j'étais...
La métha me faisait tenir d'un côté, mais mon corps a ramassé assez violemment pendant cette année là , et ce n'est pas terminé.
Au début, je faisais bien évaporer l'alcool, la métha étant déjà  corrosive pour les veines en soit, mais avec le temps...
Je me suis cramé les veines, au point qu'aujourd'hui je ne sens plus les brûlures!
J'ai des points assez horribles aux thorax(poumons j'imagines). Je me dis que si je continues je vais finir comme les gars de Sibérie avec la codéine iodée...
J'ai mal au reins, déjà  à  cause de la deshydratation, mais surtout que ça me pourri le sang!
Enfin je commence à  avoir mal à  toutes les articulations, comme si la métha(et les résidus d'alcool) me rongeait les os, et je ne dois pas en être loin je crois!
Le pire c'est qu'à  certains moments j'ai voulu me protéger soit en ne prenant pas de matos pour shooter, mais j'ai récupèré plusieurs fois mes vieilles seringues de la poubelle, chose que je n'avais jamais fais en tant que UD relativement lucide!
Soit en évitant d'acheter de l'alcool en pharma, et je suis arrivé logiquement à  extraire la métha avec de l'alcool à  brûler, le fameux méthanol qui rend aveugle, et loin d'être pur...
Je l'ai fais pendant 1 mois à  peu prêt, je ne devais pas être loin des effets néfastes du "krokodil"...
Mon cerveau a quand même percuté, aujourd'hui je shoot encore la métha, mais je sais maintenant que je ne suis pas capable de me raisonner, j'assume donc.
Malgré que j"'ai toujours utilisé les filtres toupies, le produits dois être loin de "clean" entre les excipients restants et l'alcool résiduelle.
Je l'ai fais pendant longtemps avec de l'alcool modifié(buthanol,..), pas conseillé non plus juste pour desinfecter une plaie....
Maintenant avec mon médecin qui est au courant depuis le début de ma situation assez extrême, il m'a augmenté à  180mg, avec une prise de 100mg par voie oral, et donc le reste en injection, soit un shoot pour moi...
J'ai réussi à  retrouver une certaine stabilité, mais je suis passé de 80mg à  180mg comme un âne devant sa carotte...
J'essaye de boire beaucoup d'eau, je prends des vitamines (D surtout pour la décalcification..), je n'ai plus de douleurs au os, mais je sais que je me ruine la vie..
Toute façon je termine mes TIG dans deux semaines et vais à  l'hosto pour me sevrer, sinon je serais cramé dans pas longtemps...
L'effet se situe pour moi entre la coke et l'héro(enfin rien à  voir quand même avec un speed-ball je précise...) d'où cette putain d'addiction de malade d'enculé!
Est-ce que le jeu en vaut la chandelle? Je ne crois pas!
Héroine médicalisée où es-tu bordel....

MICHA

Catégorie : Témoignages - 21 mars 2015 à  18:55



Commentaires
#1 Posté par : micahmichien 21 mars 2015 à  18:56
Désolé pour les fautes, il doit y en avoir...

Posté par : micahmichien | 21 mars 2015 à  18:56

 
#2 Posté par : PtiDav 21 mars 2015 à  19:30
Merde alors. 320mg ?!! Pfiou ca devait etre dur de garder les yeux ouverts. J'ai un collegue sous metha qui prend jusqu'a 200mg par jour des fois, je vois dans l'etat que ca le met, j'ose pas imaginer a 320, et en shootant en plus...
En tout cas, je te souhaite bonne chance si tu compte te sevrer et prendre soin de toi.

Posté par : PtiDav | 21 mars 2015 à  19:30

 
#3 Posté par : micahmichien 21 mars 2015 à  20:06
Bah non je n'étais pas dans un état à  piquer du zen, mais plutôt dans un état semi-comateux, anesthésié complet, dans une autre dimension... Rien à  voir avec le "plane" des opiacés! Enfin dans une  certaine mesure, plus à  comparer au Fentanyl je pense, mais je ne connais pas en injection.
Enfin sûrement que je piquais du zen, mais sans "rêver", comme avec la meum's!
Ce qui me fais le plus flipper je crois à  l'heure actuelle avec un peu de recul, c'est l'effet de la métha sur le coeur, qui n'est pas clair pour moi.

Posté par : micahmichien | 21 mars 2015 à  20:06

 
#4 Posté par : pierre 21 mars 2015 à  23:42
Je précise que le filtre toupie laisse passer les molécules psychoactives. Il arrête les bactéries, les champignons, et les hypergrosse molécules agglomérées comme l'amidon de maïs où le talc.

La méthadone en soit est un très mauvais produit injectable qui crame les veines contrairement à  la BHD ou la morphine. Si injectée il faut la diluée aux maximum !

Enfin tu parles de descente aux enfers avec la methadone, est ce que ça va aussi avec une période difficile de vie ?

Bon courage
Pierre

Posté par : pierre | 21 mars 2015 à  23:42

 
#5 Posté par : 1h2b 22 mars 2015 à  10:31
Salut Micha Michien,
Pour les fautes, y en n'a pas tant que ça. Pour l'expérience, c'est dur ce que tu vis. La métha peut faire piquer du blaze au tout début mais au fil du temps on recherche un effet héro en augmentant la dose. Il fut un temps où je me shootais pour rien, une tirette, j'étais devenu accro à  la pompe. Le manque fait faire de drôles de choses et le shoot est lié au flash alors quand y a plus rien reste la scarification avec l'aiguille.
Par empathie je dirai que tu vis une expérience cruelle mais à  la réflexion je dirai aussi que tu dois prendre soin de toi. Le pire dans la gamberge c'est qu'on culpabilise sur nos erreurs. La dope rend parfois agressif et méchant, on fait mal aux proches qui ont peur pour nous. Pour les épargner on dissimule mais le produit nous domine.
J'en suis à  mon 5ème jour de manque aujourd'hui, j'ai (très) mal dormi cette nuit. Je le fais en souvenir de la galère qui m'a amené si près du gouffre et de la nécessité de passer à  autre chose si je ne veux pas y passer tout court.
Les accidents de la vie peuvent faire rechuter, c'est ce qui m'est arrivé après 25 ans d'abstinence à  l'héro, ma moitié décède mon coeur meurt, je replonge. Puis ttt métha, écoeurant liquide dont il me fallait 160 mg minimum pour me sentir correk.
A te lire je suis encore plus déterminé. Merci pour ton témoignage et courage à  toi.

Posté par : 1h2b | 22 mars 2015 à  10:31

 
#6 Posté par : biche51 25 mars 2015 à  09:38
salut micahmichien,

je suis venue ici par hasard car je me demandais si la métha en gellules pouvait s'injecter et/ou se sniffer...

n'ayant pour ma part pas du tout essayer, juste par curiosité...

j'ai vu se reportage en russie, sur les "crocodiles" car ils ont la peau et/ou veines tellement nécrosées qu'on dirait une peau de crocodile, franchement c'est horrible!!!

pour revenir au sujet, je comprends mieux pourquoi l'injection de métha ne c'est pas encore démocratisée... heureusement...

je comprends pas pourquoi tu as des traces sur le thorax car tu ne te pique pas à  cette endroit?
et pourquoi ton médecin ne te propose pas d'autres solutions, sur d'autres forum ils expliquent qu'ils existe d'autres produits pour se sevrer, après vu tes doses, je sais pas si sa sera efficace...

mais il voit que tu te détruis et il te dit continu, moitié oral, moitié injection... ou alors qu'il te fasse des injections de morphine mais que lui ou infirmière et de baisser progressivement
sa doit être possible...

Enfin bref, il faut que tu trouve une solution car je sais pas quel age tu as? mais a se rythme, tu risque d'avoir de très gros souci de santé...

j'espère sincèrement que tu t'en sortiras...

Posté par : biche51 | 25 mars 2015 à  09:38

 
#7 Posté par : biche51 27 mars 2015 à  10:17
je viens de lire une discussion sur le même sujet et il paraît que se mode d'injection est très répandu alors que par chez moi, je n'en ai vu aucun pourtant je côtoie des gens qui se shoot...

c'est pour cela que je ne leur en parlerais pas!!...

quel dommage!! moi qui croyais que la méthadone était indétournable....

Posté par : biche51 | 27 mars 2015 à  10:17

 
#8 Posté par : Grotaké 12 février 2020 à  18:36
Bonjour
Je suis à peu près ds la même situation (même si cet article commence à dater!) Je commence à vraiment prendre gout aux takés de méthadone, et mes 100mg/jours deviennent donc de plus en plus insuffisants. Le mois dernier, j'ai éclater mes 28 jours de traitement en une semaine... Heureusement qu'il y a le bus Méthadone pour dépanner. Ceci dit en shoot, je pense que l'effet est moins important, puisque je pique vachement moins du zen. C'est peut être l'habitude mais il doit forcément y avoir des pertes en faisant brûler tout ça. (Même si je récupère ce qu'y reste ds la 1ere cup après filtrage avec l'alcool pour faire une 2eme fournée quand j'en ai suffisamment, pas de gaspillage!! Comme quand on nettoie les filtres avec la came, finalement)

Je me demandais si l'alcool que j'utilise était vraiment le solvant optimal. Je prend de l'alcool modifié à 90% (j'imagine que c'est mieux de le prendre le plus pure possible pour qu'il brûle mieux) mais dans la composition on retrouve :
alcohol (ok), eau, acetone, isopropyl alcohol. On trouve ça ds n'importe quel magasin et je pense que c'est mieux que l'alcool qu'on m'a filer en pharmacie (Ethanol 96% mais le flacon contient 73,7ml d'ethanol pour 100ml de solution, le reste des excipients : camphre synthétique, tartrazine, eau purifiée... j'imagine que c'est encore pire que l'alcool à 90%). Existe t-il un solvant plus pure? J'imagine que c'est à cause de l'alcool (enfin surtout à cause des excipients qui doivent rester quand on fait brûler l'alcool) que mes bras gonflent et qu'il est de plus en plus difficile de choper mes veines. En comparaison, 6 mois de shoot à l'héro de Barcelone (bien meilleure qu'ici) + métha injectable m'a largement moins endommager les veines qu'1 semaine de shoot de méthadone d'ici. A quand la méthadone injectable?!!! Et en attendant, quel alcool utiliser?

Posté par : Grotaké | 12 février 2020 à  18:36

 
#9 Posté par : joel92 13 février 2020 à  12:51
Je m'avance un peu mais normalement les pharmacies disposent d'alcool pur. En tous cas par le passé elles en avaient. Mais c'est plus en libre accès. Peut-être que ça existe sous ordonnance. Il faut voir, je te laisse te renseigner.

http://www.ordre.pharmacien.fr/Les-phar … n-officine

Sinon la bonne vodka c'est juste de l'alcool et de l'eau. Mais c'est un peu cher.

J'ai pas beaucoup de pistes désolé.

Posté par : joel92 | 13 février 2020 à  12:51

 
#10 Posté par : guygeorges 13 février 2020 à  19:28
Je ne suis pas injecteur, ne consomme plus d'opiacés, je n'ai aucune connaissance de la solubilité de la méthadone dans différents solvants, mais peut être que y'a des solvants plus indiqués que l'éthanol pour extraire la métha du sirop non ?

Si des traces d'éthanol sont dangereux en cas d'injection, il faudrait utiliser un solvant bien plus volatil et laisser s'évaporer entièrement le solvant à la fin de l'extraction. On peut commander sans trop de problème des solvants apolaires sur le net. Personne n'est au courant d'autres méthodes d'extraction que celle à l'éthanol ?

Ca me fait chier pour vous de voir ce genre de problème qui craint grave au niveau du capital veineux et qui pourrai être totalement évité avec le bon matos. Quand on est injecteur de méthadone on peut pas demander des comprimés puis hop filtre toupie ? Mes questions sont peut être naïves...

Posté par : guygeorges | 13 février 2020 à  19:28

 
#11 Posté par : Meumeuh 13 février 2020 à  19:55
HellO!

il y a 2 ans env, c'était la seule fois où j'ai fait une IV de 2 gélules de 40 mg donc 80 mg.
c'était avec de l'alcool ménager non dénature (flamber pr faire évaporer l'alcool bien sur) ... mais je n'ai jamais réitéré.


MM

Posté par : Meumeuh | 13 février 2020 à  19:55

 
#12 Posté par : Grotaké 16 février 2020 à  19:42
Non on peux pas juste demander des comprimés puis hop filtre toupie parce qu'y a un gélifiant qui te transforme tout ca en une espèce de pâte à la con, pour qu'on ne puisse pas se l'injecter justement. Sauf que si... En enlevant ce gélifiant avec un solvant : l'alcool (que tu brûle avant de mettre de la flotte pour l'injection évidemment, si tu veux vivre). Et en France, on peux rien faire avec la métha liquide. En Espagne, on peux la shooter directement, il faut juste des grosse pompes parce qu'y faut shooter au moins 5ml pour sentir l'effet (et ça marche BIEN après 15 - 20) mais ici, j'ai essayer une soit disant technique "du congélo" ou cold water extraction mais ça fonctionne pas pour la métha. Ou sinon y faut me dire comment!!

Merci pour toutes ces pistes. Par contre si j'ai bien compris, ds le lien ils disent que la vente d'alcool pure serait réservée aux professionnels (logique). Et effectivement, ils demandent ce que tu veux en faire quand tu va en pharmacie. En disant que c'est pour désinfecter avant injection, ils donnent de l'alcool modifié à 70.. Je vais essayer de dire que j'ai du matériel à désinfecter mais je sais pas si je vais être très crédible.
Et au pire, pourquoi pas essayer la vodka aussi ^^ Ca sera ptet pas pire! Mais sinon oui, je prendrais de l'alcool ménager si c'est mieux puisque non dénaturé
Merci à tous! Je vais tester tout ça

Posté par : Grotaké | 16 février 2020 à  19:42

 
#13 Posté par : L'askada 16 février 2020 à  22:03
Salut moi aussi je m'envoie mes gélules en modifiant avec de l'alcool isopropylique 99,9 % de pureté commander sur internet sans problème après je sais pas si c'est le bon conseil dans tous les cas non mais putin qu'est-ce que c'est bon j'ai lui dans ton message avec de l'alcool ménager on trouve sans magasin j'imagine j'aimerais savoir si c'est mieux l'alcool ménager ou l'alcool isopropylique ?

Posté par : L'askada | 16 février 2020 à  22:03

 
#14 Posté par : Grotaké 17 février 2020 à  14:45
Je sais pas d'où tu crois avoir trouver de l'alcool ménager non dénaturé parce que l'alcool ménager est, par definition, dénaturé (pour être impropre à la consommation) avec du Bitrex (pour l'odeur dégueu). Donc non, pas envie.

Et l'alcool à 90 de pharmacie (qu'on retrouve à inter et que j'utilise jusqu'à mtn) contient lui, de l'alcool isopropylique (pareil, pour le dénaturer). Et même si ça s'évapore complètement en le brûlant seul, une fois que tu mets de la méta il reste forcément des merdes qui brûlent pas

Le mieux c'est d'arrêter ces conneries, en fait... A moins que ça passe nickel avec l'alcool isopropylique pure? Ce qui m'étonnerait.

Juste... Pourquoi y a pas de came digne de ce nom à Marseille, bordel?!!! Merci de me prouver que j'ai tort!! Quelqu'un??!

Posté par : Grotaké | 17 février 2020 à  14:45

 
#15 Posté par : marvin rouge 17 février 2020 à  17:16
Après 2 ans d'injection de metha, mes veines ont complètement disparue..

Sans compter la douleur si te loupe

G laisse tomber, pourtant je kifais le rush !

Posté par : marvin rouge | 17 février 2020 à  17:16

 
#16 Posté par : Grotaké 17 février 2020 à  17:40
Je viens de tester des nouveaux stérifilts spécialement faits pour les IV médicamenteuse et qui m'ont l'air géniaux!! Plus de dépôts à la con qui fait des bulles après avoir cramer le tout en utilisant ces filtres (plus large que les anciens stérifilts et avec un genre de grillage vert, ils se bouchent pas du coup). Je pense que c'est vraiment beaucoup mieux avec ces filtres! A voir à la longue mais je crois que ça fait vraiment la difference! Demandez en à votre CAARUD, que ce soit pr la métha, le sub, le ské... Ca marche!!

Après même si je sens que c'est moins craignos avec ces filtres, j'imagine que mes veines vont quand même continuer à disparaître aussi... Et que du coup, je vais pas tarder à être obliG d'arrêter moi aussi. Déjà je voulais éviter les mains, et puis finalement bein... Quand y a plus le choix, y a plus le choix! La métha en IV, c'est mal! Voiyé!

Posté par : Grotaké | 17 février 2020 à  17:40

 
#17 Posté par : Zazou2A 17 février 2020 à  17:56

Grotaké a écrit

Je viens de tester des nouveaux stérifilts spécialement faits pour les IV médicamenteuse et qui m'ont l'air géniaux!! Plus de dépôts à la con qui fait des bulles après avoir cramer le tout en utilisant ces filtres (plus large que les anciens stérifilts et avec un genre de grillage vert, ils se bouchent pas du coup). Je pense que c'est vraiment beaucoup mieux avec ces filtres! A voir à la longue mais je crois que ça fait vraiment la difference! Demandez en à votre CAARUD, que ce soit pr la métha, le sub, le ské... Ca marche!!

Ces nouveaux sterifilts sont en effet plus efficace au niveau de la vitesse de filtration; ainsi que parce qu’ils ne se bouchent pas et ont une membrane protégée, toutefois la porosité de la membrane reste la même, efficace à 95% sur les particules de 5 à 10 microns et jusqu’à 99% sur les particules de 10 microns et plus.

Mais pour atteindre une qualité «stérile » et être protégé des poussières, bactéries et champignons, ce qui reste le mieux bien évidemment, que ce soit pour les médocs ou même les drogues « classiques » il faut utiliser les filtres toupies (pour seringue non serties uniquement)  ou bien les nouvelles toupies universelles (qui se fixe sur les pompes serties comme sur les non serties, à la façon des sterifilts: https://www.psychoactif.org/forum/2020/ … .html#divx ). Ce sont pour l’instant les seuls filtres ayant des membranes de 0.22 microns.

drogue-peace


Zaz


Posté par : Zazou2A | 17 février 2020 à  17:56

 
#18 Posté par : Grotaké 17 février 2020 à  18:37
Mouais.. Moi j'ai du mal avec les filtres toupies parce que j'ai l'impression de gaspiller mon matos dedans. Mais y faudrait peut être que je reessaye avec la métha, vu qu'on mets beaucoup plus d'eau, y a surement beaucoup moins de perte...

Posté par : Grotaké | 17 février 2020 à  18:37

 
#19 Posté par : Grotaké 17 février 2020 à  18:43
Pardon! Je viens de lire... J'étais pas au courant que y avait aussi des nouveaux filtres toupies... Sans humidification préalable nécessaire, et donc sans perte (ou impression de perte)! Merci, à voir... Et à test
Peace

Posté par : Grotaké | 17 février 2020 à  18:43

Remonter

Pied de page des forums