Dossier du mois : Que faire face à une overdose / Les Blogs de PsychoACTIF

Dossier du mois : Que faire face à une overdose 



En ces périodes où nous allons faire la fete, Sufenta avec l'aide de prescripeur, nous ont concocté un résumé des gestes  à faire face aux overdoses de plusieurs produits : les opiacés, l'alcool, les benzodiazépines, les stimulants et le GHB.
L'équipe de Psychoactif



J’ai pris 5 groupes de produits :

- les Opiacés, les Stimulants (Cocaïne, Amphétamines, Cathinones), les Benzodiazépines, le GHB, l’Alcool.


1) Les opiacés (Héroïne, Morphine, Oxycodone, Méthadone, Fentanyl, buprenorphine ...)

Ktaohz témoigne :

Que Faire face à une Overdose, je me suis retrouvé dans la situation d'une amie faisant une overdose de Skenan hier soir et j'aurais bien aimé avoir lu préalablement que faire dans le magasine des drogués heureux...
Je me suis contenté de la portée a la salle de bain et de lui mettre des tarte et lui jeter de l'eau froide à la tronche pour qu'elle revienne à elle et qu'elle reste éveillée, forte heureusement elle s'en est sortie.

                    Source Psychoactif

Pour éviter une OD : consommer  en fonction de sa tolérance, il est aussi important de ne pas consommer seul les premières fois et d’avoir du Nalscue (Naloxone) à portée de main, disponible en Caarud et en Csapa. (Attention pour le fentanyl et la buprénorphine le nalscue a moins d’effets, il peut y avoir une résistance et il faudra probablement renouveler plusieurs fois l’administration nalscue)
Lors d’un nouvel arrivage d’héroïne tester une petite quantité en snif et attendre.


Qu’es ce que une OD d'opiacé ?

Il faut déjà différencier l’OD la vraie, d’une dose juste un peu trop forte qui fera piquer du nez, il est à ce moment impératif de stimuler la personne afin de voir s’il y a une réaction et de s’assurer que les constantes vitales, pouls, respiration soit présente.

Snoop témoigne :

il existe 3 types de surdoses :

-la surdose moderée (myosis prononcé, discours mal articulé, paleur et transpiration abondante)

-la surdose serieuse (incapacité a s'exprimer et somnolence)

-et la surdose severe ou overdose, donc fatale sans soins rapides, (perte de conscience progressive, ronflements/bruits à la respiration, respiration irreguliere ou peu profonde voire arret respiratoire, vomissements et peau bleue)

                   Source Psychoactif.

Ceci est valable pour tous types d’OD.

On ne mets pas la victime dans une baignoire d’eau froide, déjà le risque de traumatisme est important comme le risque d’hypothermie, en plus d’etre bien souvent inutile car l’eau ne réveille pas d’une OD.
Si la victime part en OD et fait un arrêt cardio-respiratoire, lorsqu’on est seul, on ouvre les portes s’il y a quelqu’un (voisin) on l’appelle et il faut masser au sol, toujours sur une surface dure pour que la réanimation soit efficace, on se relaye et on ne s’arrete pas jusqu’à l’arrivée des secours.

Si la victime a un pouls et respire.

/forum/uploads/images/1512/1512690679.png


On met la personne en PLS (position latérale de sécurité) et on appelle le 15 ou le 112 tout de suite, pas le 18 ils appèleront de toute façon le SMUR et on ne parle pas de produit au téléphone, simplement d’un malaise avec perte de connaissance, ceci évitera d’avoir en plus la police sur place et les complications pour usage de stupéfiants.
Bien sûr une fois les secours présent il faut dire ce qui a été consommé pour une bonne prise en charge.

Mémento OD d’opiacés

Si vous êtes au moins 2 :

L’un appelle les secours, nettoye la pièce (produit) et les accueilles, le second s’occupe de la victime et s’il faut masser relayez vous.

Si vous êtes seul :

- PLS, afin d’eviter un syndrome de Medelson (inhalation de vomi)

- Prendre le pouls radial.

- Appeler le 15 ou le 112, expliquer la situation sans parler de produit interdit, mon ami a fait un malaise avec perte de connaissance.

- Dégager les voies respiratoires, on ouvre également la chemise ou on enlève le pull, pour permettre de mieux respirer.

- Stimuler quelques instants avant de passer le Nalscue s’il n’y a pas de réponse.

- mettre sur le dos, passer nalscue, et PLS, jusqu’à 4 pulvérisateurs peuvent être passés à 3/5 mins d’intervalle tant que la respiration (< 12 /min) et que la conscience ne s’améliorent pas, noter l’heure, attention la durée de vie est courte (30 a 45mn), il peut y avoir remorphinisation, on surveille que la victime ne reparte pas

/forum/uploads/images/1512/1512717538.jpg


/forum/uploads/images/1512/1512690796.png




- Stimuler +++, parler fort, tapoter au milieu du front avec 2 doigts en insistant à respirer, aller respire, ouvre les yeux, on peut aussi pincer les tétons.

Ouvrir la porte et garder votre téléphone pour guider les secouristes surtout s’il n’y a pas de sonnette.

Vous avez fini votre travail les secours vont prendre le relais, il faut leur donner toutes les infos nécessaires, notamment l’heure d’administration du Nalscue.


-Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
-Risquez vous un overdose d'opiacés




2) la Cocaïne, les Amphétamines, les Cathinones.

Une overdose de cocaïne ou de stims se présente sous forme d’arrêt cardio respiratoire et / ou de crise de convulsions avec vomissements.

Mémento OD Stimulant : Cocaïne, Amphétamines et Cathinones.

Sweetheart témoigne:

Mardi matin j'ai finie aux urgences en arrêt cardiaque, dont la cause la plus probable était l'overdose de coke.
Ce weekend et pendant la semaine prochaine je vais faire la fête, ça fait partie des événements que je ne veux pas rater, mais déjà le craving est dur quand suis toute seule chez moi, une fois sortie ça sera impossible d’y resister je crois.

                   Source Psychoactif.

- Si vous êtes au moins 2 :

l’un appelle les secours 15 ou 112, puis nettoye la pièce (produit) et les accueilles, le second s’occupe de la victime et s’il faut masser relayez vous.

- Prendre le Pouls radial et carotidien (s’entraîner). En cas d’arret cardio-respiratoire il faut masser, placer la personne au sol, il faut toujours masser sur une surface dure. (cf annexe)

- Si vous êtes seul :

Jeter ou cacher le produit (au choix), ouvrir la porte, s’il y a un voisin appelez le, à deux ça sera plus simple.

- Puis appeler les secours 15 ou 112 et commencer à masser en même temps, il faut commencer la réanimation le plus rapidement possible pour être efficace et ne pas l’arreter avant l’arrivée des secours.

- Si c’est une crise de convulsion on place la personne en PLS (cf annexe) tête vers le bas, bouche ouverte à cause des risques de vomissements.

- on dégage bien les voies respiratoires et on enleve tout ce qui peut être dangereux.

- On stimule la victime même inconsciente il faut lui parler fort.

Il n’y a pas d’antidote pour la cocaïne ou les stims, les crises convulsives peuvent être traités avec du Valium, et l’arrêt cardiaque avec des drogues comme l’adrenaline, mais ces produits doivent être administrés par un personel medical formé.




3) Les Benzodiazépines

Les benzodiazépines sont réputés être une molécule assez safe cependant lorsqu’ils sont consommés à l’excès ou mélangés à l’alcool une OD est possible.

Si la victime ne répond plus aux stimulis, et fait une dépression respiratoire avec cyanose des lèvres ect, il faut appeler les secours.

Skiddel témoigne :

Je m’enfile des Valium en pagaille ..
C'est la que les ennuis commence, de fil en aiguille, je me retrouve à en avoir tapé 10-15 dans la même soirée, comme une pulsion débile, avec sniff, sublingal et gobage..

Assez peu d'effet a part être détendu le soir même, mais j'allais bien.

Le lendemain soir, après avoir passé la journée en mode narcoleptique, le retour de la pulsion, je tape les Valium qui me reste avec différents mode de conso, comme la veille. Les ennuis commence ici. Ce soir là  tout va bien..

Le lendemain et pendant environ 5 jours, je deviens narcoleptique, je m'endormais PARTOUT et N'IMPORTE QUAND, au volant, chez moi, chez des potes, en bossant, vraiment partout.

Mais ce n'était que la face visible de ce qui se passait, j'ai aussi une énorme amnesie antérograde d'une semaine, j'ai pu retracer mon parcours que grâce à mes amis, je n'ai absolument aucun souvenir, du début de la prise jusqu'à la fin de la narcolepsie.

                   Source Psychoactif.

Mémento OD BZD

- Mettre la victime en PLS. (cf annexe)

- Dégager les voies respiratoires.

- Prendre le pouls radial.

- Attention aux vomissements.

- Appeler le 15 ou le 112.

- Stimuler la victime en parlant fort, tapoter au milieu du front avec 2 doigts en insistant à respirer (allez respire, ouvre les yeux), pincer les tétons, appuyer sur les orbites oculaires (stimulation douloureuse).

- Si la victime revient il ne faut pas la laisser se rendormir.

Les secours ont à disposition du charbon actif et de l’Anexate (Flumazenil), qui est l’antagoniste des benzodiazépines mais cet antidote doit être administré par du personnel médical formé.





4) Le GHB / GBL

Les overdoses de GHB sont bien souvent une sédation et la victime risque de se réveiller quelques temps après, il est important de surveiller et néanmoins s’il y a un doute ou des complications appeler le 15 ou le 112.

Sufenta témoigne :

Après une prise de 3,5G j’ai redroop 4G.
Groovie -> a ces doses on arrive dans la sédation.
Oui exact j’ai perdu conscience assis ..
Je viens de réouvrir les yeux, j’ai fait une petite od sans gravité.

                   Source Psychoactif.

Même si vous estimez que les secours ne sont pas nécessaires il faut rester vigilant et écarter les risques d’inhalation en placent la personne en PLS. (cf annexe)

Le risque principal est le mélange du Gamma OH avec l’alcool.
En cas de convulsions ou de problèmes respiratoires ou encore si la personne semble être inconsciente depuis trop longtemps et se dégrade il faut appeler les secours.


Mémento OD du GHB

- PLS afin d’eviter un syndrome de mendelson en cas de régurgitation (inhalation de vomi dans les voies respiratoires). (cf annexe)

- dégager les voies respiratoires afin de faciliter la respiration.

- prendre le pouls radial

- stimuler +++ même si la victime est inconsciente.

Si la victime se dégrade soudainement ou au moindre doute appeler le 15 ou le 112.



5) L’alcool (OH)

Le fait de boire trop d’alcool (binge drinking ou biture express) peu plonger dans un coma éthylique, c’est une OD.
Il faut comme pour les autres produits intervenir rapidement.

Dolorès témoigne :

Bonjour , alors voila dimanche j'ai bu deux bouteille de rosé de 11% et je ne comprend pas jai eu un black out puis ensuite je me suis reveiller dans mon lit avec une envie de vomir j'ai ensuite deux minutes apres vomi toute la nuit puis le lendemain matin egalement et depuis vertige mal de tete horrible envie de vomir constament alors que je nai pas bu un alcool fort donc je voudrais savoir si j'etais la seule a qui cela est deja arrivé et quand vais je me remettre sur pied.
                   
                   Source Psychoactif.

Mémento OD d’Alcool.

- Placer la victime en PLS et faire attention au vomissement car ces derniers sont courant avec l’alcool.

- Dégager les voies respiratoires.

- Prendre le poul radial.

- Appeler le 15 ou le 112 et expliquer la situation (aucun risque avec la police l’alcool est légale).

- Stimuler +++ jusqu’à l’arrivée des secours.

- accueil des secours qui vont prendre le relais, la victime sera hospitalisée et prise en charge aux urgences ou en déchoc ..


Sufenta le 07.12.2017




Annexe

LA RÉANIMATION CARDIO-PULMONAIRE

Que regarder et faire devant une OD ??

Interpeller la personne, lui prendre le bras et chercher le pouls radial (au poignet)
Si la personne régit et que le pouls est présent, on peut prendre le temps d'évaluer.
Mais si elle est inconsciente, aréactive, inerte ou pâle et avec un pouls faible,ou avec un pouls très lent (60/mn et moins, évoquant un malaise vagal) elle doit etre allongée immédiatement sur un lit si possible sinon par terre.
Attention à éviter les chocs, la tête doit être protégée, prendre le thorax entre les bras.

Une fois la personne allongée observer la face et les yeux.
Si Face blanche et bleuatre et pupilles dilatées possibilité d'arret cardiaque.
chercher un pouls, tout en observant si la personne respire (soulèvement du thorax ou de l'abdomen),
Dégager le thorax si besoin pour observer.Le pouls radial peut etre absent même sans arrêt cardiaque, les pouls carotidiens et fémoraux demandent pour etre perçus une certaine habitude.

Si la personne respire mettre en position latérale ou au moins légèrement sur le côté pour permettre l'évacuation des glaires ou vomissements.
La liberté des voies aeriennes peut etre assurée en tirant la mâchoire en avant avec les doigts sur la branche montante de la mandibule juste derrière les oreilles. Cette manoeuvre
peut etre douloureuse, ce qui est potentiellement utile pour stimuler le reveil et/ou la ventilation.

Si la respiration est très rare (moins de 8 fois par minute) et que l'OD est aux opiacés, indication de naloxone nasale si disponible (pulverisation dans une ou deux narines selon gravité).

Si la personne respire, mettre en position latérale, surveiller, couvrir si possible d'une couverture.
Si la respiration s'arrete et qu'elle ne peut pas être déclenchée par une stimulation douloureuse, le bouche à bouche est indiqué.
Si la personne ne respire pas on est devant un arret respiratoire ou cardiorespiratoire.

Dans le premier cas le bouche à bouche est indiqué. Dans le second le massage cardiaque est indiqué (au sol ou avec une planche, si effectué sur un lit) avec du bouche à bouche (s'il s'agit d'une OD le bouche à bouche est indiqué ce qui n'est pas nécessairement le cas dans les autres causes d'arret cardiorespiratoire, sauf la noyade).

Mais la prise en charge d'un arret respiratoire ou cardio-respiratoire est plus efficace si le secouriste a été formé. (AFGSU fortement conseillée, mais même sans formation il vaut mieux essayer que de ne rien faire).
Enfin dans toutes ces séquences, on cherchera de l'aide si c'est possible et notamment pour appeler les secours (15 ou 112).

Prescripteur le 7.12.2017

Lien : comment placer en PLS
http://www.distrimed.com/conseils/page_ … curite.php


Catégorie : Actualités - 16 décembre 2017 à  11:37



Commentaires
#1 Posté par : Sufenta 16 décembre 2017 à  20:22

Je rajouterais pour les personnes qui estimes pouvoir être confronté à ces situations, le top est de passer l’AFGSU, mais à défaut il faut s’entrainer avant car dans le stress il est impossible d’apprendre et l’on peut facilement perdre ses moyens.

S’entraîner à la PLS (lien au dessus)

S’entraîner à prendre le pouls radial, tibial, carotidien, fémoral.

https://www.infirmiers.com/etudiants-en … pouls.html

https://www.formationambulancier.fr/1_cours/111_gestes/1110_images/pouls_carotidien.gif

PEC de l’arret Cardiaque

http://sfar.org/wp-content/uploads/2015 … diaque.pdf

https://www.infirmiers.com/etudiants-en … naire.html

Et apprendre à masser de façon efficace (vous casserez sûrement quelques côtes mais c’est pas grave si la victime est en vie smile)

http://www.croix-rouge.fr/Je-me-forme/P … de-secours


Posté par : Sufenta | 16 décembre 2017 à  20:22

 
#2 Posté par : MIAOU44 17 décembre 2017 à  01:43

A supprimer si message inutile

Le coup de la cuillère en cas de convulsions thinking

C'est tout le contraire qui est appris pour les sauveteurs secouristes du travail. Le risque de casser les dents serait plus important que le risque "d avaler la langue " . En tout cas pour des personnes sans formation médicale 

Désolé si message inutile ou faux.

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 17 décembre 2017 à  01:43

 
#3 Posté par : Sufenta 17 décembre 2017 à  02:35

Je sais pas j’ai jamais suivi de formation en entreprise mais dans l’ideal il faudrait une canule de Guedel sauf que personne n’en aura du coup j’ai réfléchi à quelque chose pour maintenir la langue.

Je vais modifier par la PLS exclusivement.

Ps : casser une dent c’est grave ?? ^^

Si la pls est bien effectuée tête en bas la langue ne peut pas tomber en arrière de toute façon.

Merci


Posté par : Sufenta | 17 décembre 2017 à  02:35

 
#4 Posté par : prescripteur 17 décembre 2017 à  09:03

Le coup de la cuillère en cas de convulsions

C'est vrai qu'une cuillère n'est pas top. Un morceau de bois est mieux (abaisse langue ou autre). Le doigt conviendrait bien mais le sauveteur n'est pas sûr de le récupérer, donc ne pas mettre de doigt !!!
La PLS est OK.

Pour la prise du pouls carotidien, à éviter si la personne est inconsciente mais manifestement en vie (respiration, mouvements etc..). En effet la palpation appuyée du cou peut entrainer des vomissements, ce qui n'est pas souhaitable chez une personne inconsciente (risque de régurgitation dans les poumons).
Amicalement


Posté par : prescripteur | 17 décembre 2017 à  09:03

 
#5 Posté par : Sufenta 17 décembre 2017 à  10:29

Oui l’abaisse langue j’y avait pensé smile mais pareil qui a des abaisses langues chez lui ou avec lui, pas grand monde, un bâton de glace à la rigueur mais c’est pas super solide ..

La PLS bien faites et la meilleure solution au final ..

Pour les pouls c’est pour cela qu’il est important de les maîtriser afin d’adapter entre les différentes situations.

Amicalement


Posté par : Sufenta | 17 décembre 2017 à  10:29

 
#6 Posté par : prescripteur 17 décembre 2017 à  10:37

Oui l’abaisse langue j’y avait pensé smile mais pareil qui a des abaisses langues chez lui

Oui, bien sûr, c'est pour montrer le type de materiel potentiellement utile.
Amicalement

Reputation de ce commentaire
 
Bien vu suf

Posté par : prescripteur | 17 décembre 2017 à  10:37

 
#7 Posté par : MIAOU44 17 décembre 2017 à  13:14

Aux formations 1er secours pour des personnes qui n'ont aucune formation médicale, ils interdisent formellement l utilisation de tour objet, y compris en bois pour l histoire de la langue.

En effet il y aurait eu des exemples de personnes ayant eu les dents cassées et des problèmes d étouffement avec le sang.

Et ils nous apprennent que lors de convulsions il n'y a pas de risque d étouffement. C'est lorsque les convulsions s arrêtent qu'il y a risque de basculement de la langue. En tout cas c'est ce que j apprend depuis plus de 12 ans tous les ans aux recyclages des sauveteurs secouristes de travail.

Peut être faudrait il vérifier auprès de la croix rouge par exemple ? Parce que le mieux peut être l ennemi du bien....

La PLS bien effectuée est la seule chose apprise.

Désolée si je suis hors sujet.

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 17 décembre 2017 à  13:14

 
#8 Posté par : prescripteur 17 décembre 2017 à  14:56

Je suis d'accord qu'il faut faire attention mais la morsure de la langue peut etre très gênante.
https://www.onmeda.fr/forum/sant%C3%A9- … langue-svp

Nous avons un peu tendance en France à être "ayatollesque" et à ne pas faire confiance aux personnes "non formées", y compris des épileptiques qui ont bien dû apprendre à vivre avec leur maladie.
Un exemple est qu'en France, la plupart des formations de base ne parlent même plus du bouche à bouche, même dans les OD, alors que les instances internationales continuent à le prôner dans les cas de noyade et d'OD. Dans les kits Naloxone de Barcelone et de Copenhague il y a un dispositif filtre pour faire du bouche à bouche.

Pour revenir aux convulsions, je suis d'accord qu'il vaut mieux éviter de mettre quelque chose dans la bouche mais si la personne a des antécédents de morsure grave de langue ce peut être une option, mais alors pas avec une cuillère mais avec un linge ou un morceau de bois et avec beaucoup de précautions (mon intervention était plus dans ce sens).
nb= Suf a deja corrigé le texte.

La difficulté de notre texte est qu'il ne peut évidemment pas remplacer une formation complète au secourisme mais qu'il ne doit pas non plus décourager des personnes non formées de faire de leur mieux. Beaucoup de formateurs au secourisme risquent donc de nous attaquer sur tel ou tel point,dans un texte  qui est plus destiné à donner quelques pistes aux personnes non formées qu'à faire un cours de secourisme.
Amicalement

Reputation de ce commentaire
 
+1 pour le linge ! Mia

Posté par : prescripteur | 17 décembre 2017 à  14:56

 
#9 Posté par : Antiope 17 décembre 2017 à  18:01

Et surtt ne pas mettre les doigts (dans la bouche) - aussi et surtt valable dans les cas de crises d'épilepsie.
Sinon ya moyen d'y laisser 2 ou 3 phalanges.

On fait passer le BSR pour les 2 roues mais des formations 1er soins obligatoires aux lycée par ex.
Ou integrer une partie secours au permis...
Bref...


Posté par : Antiope | 17 décembre 2017 à  18:01

 
#10 Posté par : La lie 17 décembre 2017 à  18:51

Prescripteur a écrit

C'est vrai qu'une cuillère n'est pas top. Un morceau de bois est mieux (abaisse langue ou autre).

Dans un des squats où j'ai vécu ,un des habitants faisait régulierement des crises chelous , genre "crises d'épilepsie" , et lors de ses crises  nous avions pris le réflexe de placer dans sa bouche le manche d'une spatule de cuisine en bois ...
Vous pensez que c'était "bien" ou pas ? thinking


Posté par : La lie | 17 décembre 2017 à  18:51

 
#11 Posté par : prescripteur 17 décembre 2017 à  21:24

Oui, ça évite la morsure de la langue qui peut etre très traumatique. mais, en effet, c'est mieux préventivement avant la pleine crise de convulsion quand c'est des personnes qui convulsent  souvent et qu'on peut un peu prévoir.
Amicalement


Posté par : prescripteur | 17 décembre 2017 à  21:24

 
#12 Posté par : La lie 17 décembre 2017 à  22:19

Merci (entre autres) pour ta réponse Prescripteur smile

Prescripteur a écrit

Oui, ça évite la morsure de la langue qui peut etre très traumatique.

 
 Ouais j'imagine ! Ce con là , le poto, nous en a bousillé une sacrée quantité de spatule ... 


Posté par : La lie | 17 décembre 2017 à  22:19

 
#13 Posté par : H4shtag 18 décembre 2017 à  12:21

Bonjour,

Ayant été confrontée à la situation, j'ai lu votre dossier.

Il y a des choses que je ne comprends pas. Pourquoi conseillez-vous de "nettoye la pièce (produit)", "expliquer la situation sans parler de produit interdit" ?

En ayant tous les éléments dès le début, le SAMU va se déplacer avec déjà un protocole en tête. Ils se répartissent les rôles pendant le trajet, peuvent se redonner la marche à suivre, ce qui fait gagner un temps précieux.

Une fois sur place, ils ont autre chose à faire que d'écouter vos confessions.

Mon frère est mort d'une OD. Les flics ne sont venus ni chez lui avec le SAMU, ni à l'hosto nous questionner, ni après tout ça. Il n'y a pas eu d'enquête ou d'autopsie. On n'a jamais eu à leur rendre de compte. Et je me dis qu'avoir été francs avec les soignants a mis toutes les chances de notre côté même si la fin a été tragique.

D'autre part je travaille moi même à l'hôpital. Et on ne travaille pas avec la police sauf cas très particulier. On travaille dans l'intérêt du patient.

Du coup, je me questionne. Certains d'entre vous ont ils eu des ennuis avec la justice dans cette situation ? Dans quel contexte ?

Ne pensez-vous pas qu'on puisse gagner du temps en disant d'emblée la vérité ?


Posté par : H4shtag | 18 décembre 2017 à  12:21

 
#14 Posté par : prescripteur 18 décembre 2017 à  12:51

Dans tous les textes anglo-saxons il est clair que ,quand la police peut intervenir, cela empêche les témoins d'appeler aux urgences et donc augmente le risque de mort par OD. Ils demandent donc qu'il y ait une "dérogation" permettant aux témoins de savoir qu'ils ne seront pas poursuivis.Cette dérogation existe dans certains Etats masi pas partout.
En France, la situation est variable mais il n'y a pas de disposition formelle interdisant l'intervention de la police. Notamment, à Paris, Police secours est à la fois le premier intervenant sanitaire ET la police.
Donc les précautions décrites ici me paraissent tout à fait justifiées.
Amicalement


Posté par : prescripteur | 18 décembre 2017 à  12:51

 
#15 Posté par : pierre 18 décembre 2017 à  13:29

Oui il y a des membres ici qui ont été condamnés à de la prison parce qu’ils avaient appeler les secours et que la police était venu en même temps...
il viendront peut être témoigner si ils voient ce message.

C’est très problématique. Aux USA par exemple, il y a une loi dit du « good samaritain » qui te permet de ne pas être condamné pour usage si tu appelles la police pour une OD.


Posté par : pierre | 18 décembre 2017 à  13:29

 
#16 Posté par : H4shtag 18 décembre 2017 à  13:37

Merci, j'ignorais ça.

Est-ce que ces personnes étaient à Paris ? Ce cas de figure est-il spécifique à la capitale ?

Car ici, en Province sur les deux situations où on a appelé les secours (une surdose ayant mené à hospitalisation, et une overdose), nous n'avons jamais eu affaire à la police.

Il serait intéressant de savoir si les mesures sont différentes selon les villes. L'intérêt étant de gagner de précieuses minutes...


Posté par : H4shtag | 18 décembre 2017 à  13:37

 
#17 Posté par : Sufenta 18 décembre 2017 à  15:36

Alors je vais te répondre ..

J’ai moi même pris 1 mois ferme pour une situation équivalente..
Et celui qui a appelé les secours 3 mois ..

Maintenant tu dis que tu bosses à l’hosto Donc on va reprendre 1 ou 2 truc, on travail pour le patient ok, mais la police écoute les fréquences et je sais que les pompiers ont obligation de déclaration en cas d’OD ..

Nettoyer la pièce ça peut être fait comme je l’ai dit soit par une personne en plus, ou par une personne seul une fois les secours appelé et les soins fait,
Sauf s’il faut masser, dans ce cas on le fait de suite afin de ne jamais arrêter la réa une fois celle ci commencée ..

On ouvre un tiroir et hop 4 secondes tout dedans, voir en même temps que vous appelez d’1 pierre 2 coup, c’est pas ça qui changera la donne, il ne vaut mieux pas laisser une bombone sur la table (faites comme vous voulez après si vous voulez essayer smile)...

Une fois sur place ils ont autre chose à faire qu’a écouter vos confessions .. mais lol ... ils ont un diagnostic à poser et je crois que la confession comme tu l’appeles oriente bien le diagnostic ..

Opiacé -> od -> perfuser -> narcan et/ou massage ..
Sans la confession ben ils vont chercher et la oui ils perdent un temps précieux...

Le dire au téléphone ben crois moi que plus jamais ... MAIS JAMAIS..

Les urgentistes sont des professionnels aguerris qui savent s’adapter et interviennent rapidement et le protocole précis existe déjà ventilation à l’02 et narcan crois moi ils le connaissent par cœur, de plus en rapidité ca sera la même si tu leurs dit perte de connaissance ou Od ils viendront tout aussi vite et avec du narcan, du rivo, de l’adre, de la lido, de l’atropine ect ect
Bref tte les drogues de l’urg qui seront administrées aussi vite si tu le dis au tel ou à l’arrivée (le tout c’est de le dire).

Pour une od d’opiacé si tu leurs dit au moment ou ils arrivent ou au téléphone je ne vois pas ce qui va changer ..

Ou alors il faut parler d’od de produit légaux style tso, skenan ..

Mais je voies pas comment ça va faire gagner du temps, les secours ne prennent pas le café s’ils savent qu’il y a perte de connaissance ou un colabsus voir un arrêt cardio respi ou si c’est une OD, ils viennent le plus fissa fissa dans tous les cas.

Ah et mon histoire est dans une ville de province de plutôt moyenne / grande taille.

Amicalement

Reputation de ce commentaire
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Posté par : Sufenta | 18 décembre 2017 à  15:36

 
#18 Posté par : ElSabio 18 décembre 2017 à  16:13

Bonjour,


Après plus de 22 années de came, j'ai moi-aussi pas mal d'exemples qui vont dans le sens de Suf malheureusement, la 1ère fois qu'on se fait avoir, ce n'est pas de notre faute, mais après...


Morale de l'histoire, on explique la situation mais il vaut mieux être moins loquace sur les causes, à bon entendeur, salut !


Bien amicalement.


Posté par : ElSabio | 18 décembre 2017 à  16:13

 
#19 Posté par : H4shtag 18 décembre 2017 à  16:55

Sufenta a écrit

Alors je vais te répondre ..

J’ai moi même pris 1 mois ferme pour une situation équivalente..
Et celui qui a appelé les secours 3 mois ..

Maintenant tu dis que tu bosses à l’hosto Donc on va reprendre 1 ou 2 truc, on travail pour le patient ok, mais la police écoute les fréquences et je sais que les pompiers ont obligation de déclarion en cas d’OD ..

Nettoyer la pièce ça peut être fait comme je l’ai dit soit par une personne en plus, ou par une personne seul une fois les secours appelé et les soins fait, on ouvre un tiroir et hop 4 secondes tout dedans, voir en même temps que vous appelez d’1 pierre 2 coup, c’est pas ça qui changera la donne, il ne vaux mieux pas laisser une bombone sur la table (faites comme vous voulez après si vous voulez essayer smile)...

Une fois sur place ils ont autre chose à faire qu’a écouter vos confessions .. mais lol ... ils ont un diagnostic à poser et je crois que la confession comme tu l’appeles oriente bien le diagnostic ..

Opiacé -> od -> perfuser -> narcan et/ou massage ..
Sans la confession ben ils vont chercher et la oui ils perdent un temps précieux...

Le dire au téléphone ben crois moi que plus jamais ... MAIS JAMAIS..

Les urgentistes sont des professionnels aguerris qui savent s’adapter et interviennent rapidement et le protocole précis existe déjà ventilation à l’02 et narcan crois moi ils le connaissent par cœur, de plus en rapidité ca sera la même si tu leurs dit perte de connaissance ou Od ils viendront tout aussi vite et avec du narcan, du rivo, de l’adre, de la xylo ect ect
Bref tte les drogues de l’urg qui seront administrées aussi vite si tu le dis au tel ou à l’arrivée (le tout c’est de le dire).

Pour une od d’opiacé si tu leurs dit au moment ou ils arrivent ou au téléphone je ne vois pas ce qui va changer ..

Ou alors il faut parler d’od de produit légaux style tso, skenan ..

Mais je voies pas comment ça va faire gagner du temps, les secours ne prennent pas le café s’ils savent qu’il y a perte de connaissance ou un colabsus voir arrête cardio respi ou si c’est une OD, ils viennent le plus fissa fissa dans tous les cas.

Ah et mon histoire est dans une ville de province de plutôt moyenne / grande taille.

Amicalement

Je cherchais juste à comprendre étant donné que dans mon cas on a jamais eu de flics, de près ou de loin.

Tout comme toi, le sujet me tient à cœur et je me demandais simplement si le fameux nettoyage n'était pas une perte de temps.

Je pense que tout échange à ce sujet peut apporter une pierre à l'édifice, c'est tout.


Posté par : H4shtag | 18 décembre 2017 à  16:55

 
#20 Posté par : Sufenta 18 décembre 2017 à  16:59

Pas de soucis excuse moi j’ai peut être été un peu sec, je m’en rend compte en relisent, mais c’est juste que lorsque je repense à tout ça il m’en faut peu et que souvent j’en ai voulu à mon pote d’avoir dit OD au tel, car je me suis réveillé à l’arrivé des secours. (même si je peux pas lui en vouloir)

C’est pas contre toi hein smile

Et tu as raison si des choses vous questionnes il est bien et constructif d’en parler.

Amicalement


Posté par : Sufenta | 18 décembre 2017 à  16:59

 
#21 Posté par : H4shtag 18 décembre 2017 à  17:10

Moi aussi je suis très touchée par ça et il m'en faut peu. Je l'ai un peu pris pour moi du coup mais je te comprends aussi. Ca remue des choses en nous.

J'ignorais que la police se servait des services de soins pour ça. J'ai du mal à comprendre.. Tu as été accusé de quoi ? Non assistance à personne en danger ? Homicide involontaire ? Quel est leur intérêt là dedans....

Ca a toujours été comme ça en France ? ou bien, est-ce que, comme dans d'autre pays, il y a un jour eu une loi protégeant ceux qui donnent l'alerte ?


Posté par : H4shtag | 18 décembre 2017 à  17:10

 
#22 Posté par : H4shtag 18 décembre 2017 à  17:13

Pourquoi ne pas attaquer le dealer dans ce cas ? Qui est responsable ?

Si la personne a pris des produits en toute connaissance de cause, n'est il pas seul responsable de ses actes ?


Posté par : H4shtag | 18 décembre 2017 à  17:13

 
#23 Posté par : Sufenta 18 décembre 2017 à  17:21

C’est moi qui ai fait l’od, post 2

https://www.psychoactif.org/blogs/Je-vo … ntb#c19963

Et post 24 :

https://www.psychoactif.org/forum/viewt … 46#p271946

Les services d’urgences et particulièrement les pompiers ont obligation de déclaration à la police s’il y a une od.

Certain le respect d’autre moins, et parfois la police écoute simplement les ondes des secours et ils débarquent..

J’ai été accusé de consommation d’une substance stup prohibée.. puni de Max 1 an et 3750€ d’amande.

Et ça m’a bien fait galerer, pour effacer le casier 2 et 3 sans compter qu’avoir le bracelet même 1 mois c’est chiant .. (j’allais en stage et en cours avec, se changer dans les vestiaires ect).

Après c’est pas systématique j’ai moi même aidé 2 personnes et la police n’est jamais venue, bon j’ai pas parlé au tel de produits et c’etait pas la même ville.

D’apres une proche, son avis est qu’ils voulaient te faire chier et te coler un truc sur la gueule (condamnation) car avant ça ils n’y étaient jamais arrivé, du coup ils sautent sur la moindre occasion..

En tout ca ça m’a appris à être prudent.

salut

Ps : il n’y avait pas de dealer juste un pote qui offre un truc à son pote à sa demande, et moi j’ai merdé car bourré et pas prudent ce soir la .. pas de deal

En France oui ça a tjrs été  comme ça, après il n’y a pas de règle parfois comme pour toi aucune police et parfois oui mais rien ne protège un consommateur à cause de cette maudite loi de 70 ...


Posté par : Sufenta | 18 décembre 2017 à  17:21

 
#24 Posté par : H4shtag 18 décembre 2017 à  17:36

J'ai tout lu.

Je suis sur le cul quand même je pensais que les flics avaient autre chose à faire que de faire chier les gens qui prennent des produits CHEZ EUX sans mettre en danger la vie d'autrui.

Maintenant je comprends mieux l'histoire du nettoyage.

Argh je peux pas te mp pour le moment mais je reviendrais j'ai encore 2/3 questions...


Posté par : H4shtag | 18 décembre 2017 à  17:36

 
#25 Posté par : Sufenta 18 décembre 2017 à  17:42

Il te faut un certain nb de message pour mp, mais le jour où tu peux pas de soucis n’hesite pas..


Posté par : Sufenta | 18 décembre 2017 à  17:42

 
#26 Posté par : H4shtag 18 décembre 2017 à  17:43

Oui je suis trop neuve, je me suis inscrite il y a 2 ou 3 jours smile


Posté par : H4shtag | 18 décembre 2017 à  17:43

 
#27 Posté par : Sufenta 18 décembre 2017 à  17:51

Sinon mon mail :

sufenta@psychoactif.org

Trop neuve ^^ pas mal ..


Posté par : Sufenta | 18 décembre 2017 à  17:51

 
#28 Posté par : alpha17 18 décembre 2017 à  22:00

Equipe de PsychoACTIF a écrit

[...] avoir du Nalscue (Naloxone) à portée de main, disponible en Caarud et en Csapa.

Je ne suis pas consommateur d'opiacé, mais des collègues le sont à l'occasion (et pas intéressé R&R, ils n'iront jamais en Caarud/Csapa).
Moi ça me rassurerait que j'ai une dosette de ce médicament -juste au cas où- (puisque restant en état de l'administrer à autrui).
Je connais mon médecin : il refusera de me prescrire à moi un médicament qui serait destiné à un autre , et lui me connait : je n'arriverai pas à lui mentir pour en obtenir.
Comment faire?


Posté par : alpha17 | 18 décembre 2017 à  22:00

 
#29 Posté par : Sufenta 19 décembre 2017 à  02:48

Salut

Tu rentres dans les critères pour en obtenir, les proches de consommateurs sont bien souvent ceux qui l’administre.

Tu as un annuaire des structures, appelle celle de ta ville pour leur expliquer et demander un kit

https://www.psychoactif.org/annuaire-re … s-risques/

Les csapa en distribuent, tu en as sûrement un dans ton département, et les salles de consommation Strasbourg et Paris ...

C’est gratuit en SCMR et CSAPA autrement ça coûte assez cher, je sais pas le prix exact j’ai lu 30 et 100€ ??? Du coup lequel est juste ?
Bon 100€ me parait abusé pour 4 pulvérisateurs ..

@ Pierre : une question es ce que le kit est disponible en Pharmacie (prescription?) et chez Safe ? Quand est il des Caarud peuvent ils le distribuer ? Combien coûte il stp ?

Amicalement


Posté par : Sufenta | 19 décembre 2017 à  02:48

 
#30 Posté par : pierre 19 décembre 2017 à  08:51

Pour l’instant seul les csapa peuvent le distribuer.  Mais seul certains en ont. Il vaut mieux appeler avant d’y aller. Tu habites dans quel coin ?

Ni les caarud, ni safe, ni les pharmacies ne peuvent le faire pour l’instant...


Posté par : pierre | 19 décembre 2017 à  08:51

 
#31 Posté par : prescripteur 19 décembre 2017 à  08:56

POur le moment le Nalscue ne bénéficie pas d'une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché, qui permettrait sa distribution large, notamment en pharmacie) mais d'une ATU (Autorisation temporaire d'Utilisation). beaucoup plus restrictive. L'AMM est en principe en cours d'instruction.$
Amicalement


Posté par : prescripteur | 19 décembre 2017 à  08:56

 
#32 Posté par : Sufenta 19 décembre 2017 à  13:02

Salut

Je viens de trouver sur le site de l’ansm que l’amm est validé depuis le 28juillet mais invidor doit se conformer au niveau de l’étiquetage de la notice pour que l’amm soit effective et en attendant ça reste sous atu

L’ansm dit qu’à ce moment les Caarud pourront le distribuer.

http://ansm.sante.fr/S-informer/Points- … nformation


Posté par : Sufenta | 19 décembre 2017 à  13:02

 
#33 Posté par : Laguêpe 30 décembre 2017 à  05:17

Posté par : Laguêpe | 30 décembre 2017 à  05:17

 
#34 Posté par : Sufenta 02 janvier 2018 à  20:55

Bonjour

Si vous avez eu à prendre en charge une OD vos témoignages nous intéressent afin de savoir ce qui vous a été utile et quel sont les points qui peuvent être améliorés..

Amicalement et bonne année 2018.

Sufenta


Posté par : Sufenta | 02 janvier 2018 à  20:55

 
#35 Posté par : prescripteur 08 janvier 2018 à  17:35

Mais il était inutile de recopier ce qu'il y a en tête de blog. Si Suf est OK je crois qu'on peut supprimer la recopie qui vient en doublon inutile.
Mais merci de ton interêt.
Amicalement


Posté par : prescripteur | 08 janvier 2018 à  17:35

 
#36 Posté par : Cusco 2017 09 janvier 2018 à  03:12

Bonjour,
J'ai lu en diagonale alors toutes mes excuses d avance si la réponse se trouve dans le blog.
Apres une OD "récupérée" grâce au naloxone, reveil en état de manque mais y a t il un temps à respecter pour reprendre un opiacés/opioïde pour ne plus etre en manque ou tout simplement il est inutile d espérer être mieux après une prise d opiacés ?
Et puis quand on est seul pensez vous qu on ait le temps d utiliser naloxone avant de perdre respiration normale, perte de conscience etc...


Posté par : Cusco 2017 | 09 janvier 2018 à  03:12

 
#37 Posté par : Recklinghausen 09 janvier 2018 à  07:18

Salut,

L'action de la naloxone est beaucoup plus brève que celle de l'héroïne sur et de l'immense partie des autres opiacés/opioides.
Il est important de prévenir les secours et de ne surtout pas reconsommer.

S'il doit y avoir réintroduction d'opiacés, c'est au médecin urgentiste de prendre cette décision.

Sinon, non, il est nécessaire que se soit une tierce personne qui utilise ce kit. L'usager ayant encore les facultés de la faire ne fait pas une overdose.

@ +


Reck.


Posté par : Recklinghausen | 09 janvier 2018 à  07:18

 
#38 Posté par : Sufenta 09 janvier 2018 à  08:37

Prescripteur : oui on peut virer le doublon bien sûr smile

Cusco : alors la réintroduire de la morphine sur du narcan est un jeu d’equilibriste et doit se faire en soins intensif (sous forme de titration) ...

Il ne faut surtout pas faire sa popote tout seul sans connaissance solide (si vous êtes reanimateur pourquoi pas ^^).

Non sérieusement il faut appeler les secours et en général même si c’est très désagrable la naloxone ne dure pas plus d’une heure ..

Il est bien sûr très rare que qlq puisse s’administrer la naloxone seule car lorsqu’on fait une od on perd conscience, c’est généralement un proche qui appelle le samu et qui l’administre ..

Le but est de ne pas passer les 4 nalscue de suite mais l’un après l’autre à 3 ou 4 min d’intervale jusqu’à avoir une respiration acceptable >10 par min ... avec cette méthode de titration nasale vous limiterez les effets de manque, mais prendre un opi par dessus serait très risqué il vaut mieux souffrir une heure que mourrir non ?


Posté par : Sufenta | 09 janvier 2018 à  08:37

 
#39 Posté par : Sufenta 09 janvier 2018 à  08:45

Barrys02 a écrit

Bonjour, merci beaucoup pour cet article, ça pourra m'etre utile

De rien c’est le but de l’article, s’il sauve déjà une vie ça sera une grande fierté ...


Posté par : Sufenta | 09 janvier 2018 à  08:45

 
#40 Posté par : Stanislas de la Hoya 10 janvier 2018 à  11:19

Bonjour à tous et meilleurs voeux,

je viens vers vous à titre informatif.
je bosse dans un CAARUD (La Rochelle), et l'ATM pour le Nalscue (naloxone) a été délivrée le 8 janvier.
Les CAARUD sont donc habilités à distribuer ce matos (en plus du reste) et vous êtes évidemment les bienvenus!

Les commandes étant parties, on ne devrait pas tarder à les recevoir...


Au plaisir et à bientôt!


Posté par : Stanislas de la Hoya | 10 janvier 2018 à  11:19

 
#41 Posté par : prescripteur 10 janvier 2018 à  12:22

En fait l'AMM n'est pas encore opérationnelle (en attente de la fixation des prix),
nous sommes donc en post ATU. Voir ci dessous les détails.

http://ansm.sante.fr/S-informer/Actuali … nvier-2018

Amicalement


Posté par : prescripteur | 10 janvier 2018 à  12:22

 
#42 Posté par : Stanislas de la Hoya 10 janvier 2018 à  13:00

Ah oui en effet, on n'a pas eu l'information de la fixation non effective des prix.
Mea Culpa!


Posté par : Stanislas de la Hoya | 10 janvier 2018 à  13:00

 
#43 Posté par : Sufenta 10 janvier 2018 à  16:45

Bon en tout cas ça avance ..
d’ici quelques semaines ça devrait être bon pour l’amm..

Une bonne chose


Posté par : Sufenta | 10 janvier 2018 à  16:45

 
#44 Posté par : pitchoune123 19 janvier 2018 à  01:01

J'ai lu votre article, très utile bravo !

Je me permettrai juste de rajouter 2 petites choses:

Le risque principal est le mélange du Gamma OH avec l’alcool.

Et je dirais aussi tous les dépresseurs du système respiratoire: benzo, opiacé et kétamine.


Mémento OD BZD

- Mettre la victime en PLS. (cf annexe)

- Dégager les voies respiratoires.

- Prendre le pouls radial.

- Attention aux vomissements.

- Appeler le 15 ou le 112.

Si vous êtes seul:
Etant secouriste pendant l'été (job d'été), je connais un peu les méthodes, et je conseillerais d’appeler systématiquement d'abord les secours. Pourquoi ? Je suis entraînées à faire des PLS et donc je peux la faire en disons moins d'une minute. Cependant quelqu'un de novice, plus les facteur de stresse et remémoration dans la situation pourrait prendre un certain temps. Et retarder l'arrivé des secours. Bien sur vous me direz c'est qu'une PLS c'est pas trop grave, oui mais supposons que son état se dégrade et empire avec le temps, plus vous appelez les secours tôt, plus vous avez de chance que la victime soit prit en charge tôt et donc vous augmentez ses chances de survit. Une fois l'alerte passé, vous pouvez commencer à faire la PLS et cacher ce qu'il faut cacher. wink

PS: Pendant que vous passez l'appel, restez proche de la victime et surveillez la toujours.


Posté par : pitchoune123 | 19 janvier 2018 à  01:01

 
#45 Posté par : prescripteur 19 janvier 2018 à  09:02

Oui le moment de l'appel aux secours est un sujet de discorde. Pierre note, à juste titre, que le mode d'emploi officiel du Nalscue impose un appel au 112 avant son emploi.
Personnellement je pense que c'est "à sentir" sur le coup. Si on a que quelques secondes pour que le Nalscue (ou la PLS en cas d'obstruction respiratoire) soit efficace, il ne faut pas rater cette occasion. Cela dépend aussi de la facilité à appeler les secours. Comme tu le dis

PS: Pendant que vous passez l'appel, restez proche de la victime et surveillez la toujours.

Ce n'est pas toujours possible (telephone fixe éloigné voire à chercher). Donc il faudra faire au mieux compte tenu des circonstances.

Par contre, il ne faut pas que la peur du gendarme empêche d'appeler les secours même si l'usager en OD s'améliore, s'il était inconscient, bleu (cyanosé) , en detresse  etc.. parce que la situation peut s'aggraver à nouveau. Espérons que la police et la justice essaient de ne pas décourager cette attitude courageuse par des sanctions contraires à la RdR.
Amicalement


Posté par : prescripteur | 19 janvier 2018 à  09:02

 
#46 Posté par : Sufenta 22 janvier 2018 à  22:20

Comme l’a bien expliqué Prescripteur c’est à évaluer au cas par cas mais ds le doute appelé les secours en premier avant toute chose surtout sans formation ou connaissances à l’urgence ...

J’ai pas fait gaffe en le rédigeant car j’ai procédé selon mon expérience et une pls je la fait rapidement.
C’est con si pendant l’appel aux secours la victime vomi et fait un syndrome de Mendelson (inhalation) qui aurait plus être évité.
Aussi, comme je l’ai dit pour les od de stim, et qui s’applique à toute od, le best of the top c’est d’être au moins 2 l’un s’occupe de la victime et le second appelle au même moment les secours .. après on est pas tjrs à 2 et la c’est à évaluer au mieux.

Après faire un guide général sera forcément avec des variantes en fonction du lieu, de la situation ect ...
et je le rappelle Prescripteur l’a déjà dit c’est plus un outil pour donner des pistes et pas un remplacement aux formations de secourisme ou à l’appel des secours.

Amicalement


Posté par : Sufenta | 22 janvier 2018 à  22:20

Remonter

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.



Licence Creative CommonsDroit d'auteur : Les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0