Entre Omerta et poids des street-rules : j'ai fini par poser une plain / Les Blogs de PsychoACTIF

Entre Omerta et poids des street-rules : j'ai fini par poser une plain 



Bon c'est épidermique je suis pas tres police / gendarme.

Ça peut sembler naïf / une posture / un principe éculé, mais je n'ai jamais accepté de cooperer / balancer quelqu'un. Quitte à me mettre en defaut.

Sauf qu'après avoir rencontré le prototype du mec gentil, poli, respectueux... ben un autre visage a commencé à se montrer.

Juin 2017, perquiz au domicile de mon mec pour trafic de stup (400g hero pure / 1kg5 de coupe / 30g de coke).
Autant dire pas une petite affaire.
Coup de bol ou pas, il se retrouve avc un aménagement de peine et du surcis. Donc suivi Spip, blabla..

Après, Mr se met a boire + benzo et devient assez mauvais.
Suite à ça vont se produire plusieurs épisodes de violences (en plus des manipulation et co).
Les violences vont crechendo, jusqu'à devenir potentiellement mortelles (etranglement, coup de batte... que du mignon!)

Moi je deteste me voir en victime fragile. Et je joue à l'assistante sociale (il va mal, je vais pas le lacher au pire moment, hors de question de lui rajouter des prblm judiciaires). Et je suis surtt bêtement amoureuse.

Mais ca dure sur des mois. Évidemment, a chaque fois il s'en veut, dit meriter la prison, blablabla #Mytho

Il y a quelques mois il me frappe à coup de tabouret sur la tête, jusqu'à ce que l'arme du jour cède sous la violence des coups.
Bon déjà là ça devenait la fois de trop.
Mais hors de question de poser une plainte pour violences conjugale...

On se revoit vite fait en aout, 2 pains dans la gueule.
Bon je réalise qu'il a clairement un problème et que ses remords c'est du vent.

Mais ça pique de devoir deposer plainte, surtout auprès d'une institution qui ne m'a jamais aidée, même en tant que victime. Bref.

Mais jai fini par le faire.

Meme si il a des soucis pour stup, c'est lui qui crée cette situation.
Donc fini de l'immunité, les violences conjugales, c'est pas du bizness ou autre.

Bon ça a été ereintant, masse de rdv divers, mais c'est fait.
J'ai du mal a me montrer vulnérabilité, donc le role de la «pauvre petite femme battue», non merci.

Avec le recul, je ne me comprends pas moi même.
Pourquoi etre restée au côté d'un mec de ce genre?
Pourquoi avoir tjrs cherché à protéger, en plus de son image sociale (donc pas de confidences aux potes proches), son statut judiciaire, sous pretexte de ne pas vouloir l'enfoncer...
Ça m'énerve, mais...

Bon, au moins ça a clos le chapitre, je vais pouvoir avancer...

Comme quoi, ça arrive à n'importe qui.
Et meme si on est réfractaire à la police, quon croit moyennement en la justice... Faut faire péter le cercle malsain où on se culpabilise de ce qui nous arrive.

Bref...
Je ne sais pas si la plainte ira au bout, malgré 8 episodes documentés, des itt a gogo et compagnie.

Mais, au moins ça m'a permis de casser le cercle et de mettre fin a cette relation foireuse.

Tout va bien, rassurez vous, et je ne cherche surtt pas a faire pitié.
Je veux juste montrer que RIEN NE JUSTIFIE de se faire violenter en fermant sa gueule...

Catégorie : Témoignages - 27 août 2018 à  06:00



Commentaires
#1 Posté par : Nils1984 27 août 2018 à  06:39
(bon je reprends j'ai appuyé sur envoi alors qu'le texte était pas fini alllllez Marla cou-rage je serais bref ^^ (et INconstant mais sorry on se refait pas)

Donc

Heu... salut

Du coup c'est bizarre peut-être j'en sais rien il est tellement tard qu'c'est l'matin mais j'écoute en boucle un titre que j'avais vaguement connu lors de sa sortie en 2005 ou 2006 je crois d'un groupe freak de rappeurs Texans
J'ai rééentendu ce titre à un moment critique où j epassai sla barre des 3 semaines sans coquinecocaine ni copinehéroine ^^ je l'ai posté ds mon p'tit espace récréatif ça parle d'omerta si j'ai bien saisi le fond du texte, du blood contre crips à la sauce Dallas si je suis bien le contexte bref...
Ce qui me gène direct effectivement c'est la façon de mettre en avant ce type de truc : j'ai tué vendu des G à une meuf en manque enceinte d'un marmot j'ai braqué même celui qui tjrs viendra me repêcher etc etc mais je la fermerais quoiqu'il en soit si même les gens que j'aime chuteront à cause de mes conneries
La rue c'est glauque et ça pue la mort. C'est quand les masques tombent, quand en postcure un ptit soldat manouche se livre soudainement devant toi, se met à chialer comme ça, sans préavis et te confis tous ses remords, que tu comprends que ces lyrics, c'est du blabla. Enfin c'est ce que je crois. C'est de l'égotrip ni plus ni moins.
enfin je suis hermétique comme d'hab je pense, je sais pas si je suis bien saisi

Je ne dis pas ça pour te filer de le pommade ça m'rendrait malade, mais à un moment donné si m'a maison brûle j'appelle les pompiers.
Death Row avait une milice de keufs privée.
J'espère que ce choix de briser ce cercle de feu en portant plainte donnera ses fruits.
Et te rendra ta liberté de jouir de tout ce que la vie offre de bon ^^

bise (le titre dont je parlais c'est un truc style dirty south, belle redécouverte au niveau du beat et de l'instru !!)

Have a gO0O0d day

Posté par : Nils1984 | 27 août 2018 à  06:39

 
#2 Posté par : Anonyme1756 27 août 2018 à  08:12
Marla,

Félicitations pour ta prise de conscience et ta décision, ainsi que d'avoir eu le courage d'en témoigner ici. Continue comme ça!

Y'aurais tellement de choses à dire... mais c'est inutile, tu as presque tout compris.

Bises,

ILE

Posté par : Anonyme1756 | 27 août 2018 à  08:12

 
#3 Posté par : Bootspoppers 27 août 2018 à  08:13
Porter plainte. Bien.
Cessons d'aimer ceux qui nous font du mal
. Ou plutôt aimons les de loin.
Ma Frida de la semaine dernière attendait mes coups (cf le blog de funky). Je n'y croyais pas.
Jai proposé d'être amis. Zéro réponse, ça doit lui faire peur. Les coups, le sang, oui. L'amitié, non.

Avant...
J'ai moi même été un homme battu. Par mon ex qui buvait.
Ridicule, non? 6 ans de coups au visage devant les enfants.

Voilà pourquoi le bdsm conscient policé et intellectuel m'intéresse a présent.

Libérons nous de la violence non artistique, non consentie, non aimante, non voulue des deux côtés.
Il y violence et violence.

La violence minable ne mene a rien .

Portons plainte pour oser dire non.

Posté par : Bootspoppers | 27 août 2018 à  08:13

 
#4 Posté par : Nils1984 27 août 2018 à  08:31

Bootspoppers a écrit

Porter plainte. Bien.
Cessons d'aimer ceux qui nous font du mal
. Ou plutôt aimons les de loin.
Ma Frida de la semaine dernière attendait mes coups (cf le blog de funky). Je n'y croyais pas.
Jai proposé d'être amis. Zéro réponse, ça doit lui faire peur. Les coups, le sang, oui. L'amitié, non.

Avant...
J'ai moi même été un homme battu. Par mon ex qui buvait.
Ridicule, non? 6 ans de coups au visage devant les enfants.

Voilà pourquoi le bdsm conscient policé et intellectuel m'intéresse a présent.

Libérons nous de la violence non artistique, non consentie, non aimante, non voulue des deux côtés.
Il y violence et violence.

La violence minable ne mene a rien .

Portons plainte pour oser dire non.

coucou boots

c'est quoi bdsm ?

bonne journée


Posté par : Nils1984 | 27 août 2018 à  08:31

 
#5 Posté par : Marla Singer 27 août 2018 à  08:51
Ben je sais me defendre, mais comme à l'adolescence j'étais plutôt «nerveuse» et pas la dernière sur la castagne, une fois que je me suis calmée, j'avais pas trop envie de retomber dans ses travers.

Mais je garde ma réputation de meuf qui peut l'ouvrir et n'a pas besoin de mec qui joue au «garde du corps» ou va bosser / chopper / parler pour moi.
Du coup j'ai l'impression que certains mecs se sentent pas à l'aise avec ca... Donc ils se sentent obligés d'en faire des caisses pour se rassurer dans leur virilité (?).

Plein de fois j'aurais pu me défendre, mais pas envie que ça dégénère en baston et aille dans la surenchère.

1 fois je riposte, et malgré des traces évidentes de blessures défensives sur lui (griffures / morsures... ) je suis embarquée au poste au même titre que lui. GAV avec un genoux en vrac, sternum fêlé, entorse cervicale....
On me traite comme l'agresseur principal, je pensais pas devoir jouer un rôle, etre dans mon bon droit.
On me file pas de traitement de la journée, meme après l'IML. Un gendarme me nique les poignets en vrillant volontairement la chaine des menottes.
La totale. Un vrai bonheur.

Donc après, à part me barrer, je tentais plus rien pour me defendre, lui faire lacher prise. Mr est petit et fluet, faudrait pas que je lui casse un ongle...roll

J'ai cru au debut que c'était une passade dépressive, l'alcool... Qu'il avait envie de se remettre en question..
Nada
Il voulait surtout en premier lieu eépargner sa réputation, un «nice guy» ça bats pas les meufs...

Posté par : Marla Singer | 27 août 2018 à  08:51

 
#6 Posté par : janis 27 août 2018 à  08:59
Coucou marla,

Ouf tu as mis fin à tout ça.
Il ne te touchera plus.
Ça n'a pas dû être facile a admettre mais un connard plein de remords reste un connard !!

Merci d en avoir témoigné ici .

Bisous
Janis

Posté par : janis | 27 août 2018 à  08:59

 
#7 Posté par : janis 27 août 2018 à  09:01

Nils1984 a écrit

Bootspoppers a écrit

Porter plainte. Bien.
Cessons d'aimer ceux qui nous font du mal
. Ou plutôt aimons les de loin.
Ma Frida de la semaine dernière attendait mes coups (cf le blog de funky). Je n'y croyais pas.
Jai proposé d'être amis. Zéro réponse, ça doit lui faire peur. Les coups, le sang, oui. L'amitié, non.

Avant...
J'ai moi même été un homme battu. Par mon ex qui buvait.
Ridicule, non? 6 ans de coups au visage devant les enfants.

Voilà pourquoi le bdsm conscient policé et intellectuel m'intéresse a présent.

Libérons nous de la violence non artistique, non consentie, non aimante, non voulue des deux côtés.
Il y violence et violence.

La violence minable ne mene a rien .

Portons plainte pour oser dire non.

coucou boots

c'est quoi bdsm ?

bonne journée

Coucou gaybh,

BDSM : bondage discipline sadisme masochisme ou l art de douleurs raffinées consenties.


Posté par : janis | 27 août 2018 à  09:01

 
#8 Posté par : Nils1984 27 août 2018 à  09:14
Mmmmouai...

/forum/uploads/images/1535/a-443.jpg

ça serait plus ça pour moi... un "art" aussi.

je m'éclipse ah ah ah ah

Ghayb
Reputation de ce commentaire
 
Merci pour cette touche d'humour ;) Marla

Posté par : Nils1984 | 27 août 2018 à  09:14

 
#9 Posté par : Anonyme1756 27 août 2018 à  09:55

Marla Singer a écrit

Ben je sais me defendre, mais comme à l'adolescence j'étais plutôt «nerveuse» et pas la dernière sur la castagne, une fois que je me suis calmée, j'avais pas trop envie de retomber dans ses travers.

Mais je garde ma réputation de meuf qui peut l'ouvrir et n'a pas besoin de mec qui joue au «garde du corps» ou va bosser / chopper / parler pour moi.
Du coup j'ai l'impression que certains mecs se sentent pas à l'aise avec ca... Donc ils se sentent obligés d'en faire des caisses pour se rassurer dans leur virilité (?).

Plein de fois j'aurais pu me défendre, mais pas envie que ça dégénère en baston et aille dans la surenchère.

1 fois je riposte, et malgré des traces évidentes de blessures défensives sur lui (griffures / morsures... ) je suis embarquée au poste au même titre que lui. GAV avec un genoux en vrac, sternum fêlé, entorse cervicale....
On me traite comme l'agresseur principal, je pensais pas devoir jouer un rôle, etre dans mon bon droit.
On me file pas de traitement de la journée, meme après l'IML. Un gendarme me nique les poignets en vrillant volontairement la chaine des menottes.
La totale. Un vrai bonheur.

Donc après, à part me barrer, je tentais plus rien pour me defendre, lui faire lacher prise. Mr est petit et fluet, faudrait pas que je lui casse un ongle...roll

J'ai cru au debut que c'était une passade dépressive, l'alcool... Qu'il avait envie de se remettre en question..
Nada
Il voulait surtout en premier lieu eépargner sa réputation, un «nice guy» ça bats pas les meufs...

Je pense qu'on a chacun(e) une tolérance plus ou moins forte pour certains types de violences, au sens où on est plus ou moins prédisposé à leur trouver des excuses, à leur accorder ou non une forte signification et intentionnalité sous-jacente, à culpabiliser en s'en sentant ou non en partie responsable.

Autant j'ai pu laisser passer certaines violences psychologiques et morales très longtemps sans réagir de façon appropriée, autant la violence physique, ne serait-ce qu'un commencement de violence physique, c'est un truc que je ne peux pas laisser passer. En conséquence peut-être je ne suis jamais tombée sur un homme violent ou alors j'ai fui avant, sur des pressentiments, des signes avant-coureurs. Juste pour préciser que je ne suis pas familière de ce genre de situation.

Je ne pense pas que ce qui t'est arrivé soit en rapport avec ta personnalité de guerrière. Tu es juste tombée sur un homme qui fonctionnait comme cela, et qui en plus s'est rendu compte que tu ne comptais pas à tout prix te défendre, ni physiquement, ni juridiquement, et que si tu tentais de le faire il pouvait réussir à retourner la situation à son avantage, et après c'est un engrenage qui s'enclenche... tant que tu veux sauver la relation et accepter beaucoup de choses pour cela.

Les réactions de la gendarmerie et de la police que tu rapportes m'indignent. Qu'on ait besoin de départager le vrai du faux, ok, mais les violences physiques et psychologiques ne devraient pas avoir leur place dans ce type d'interrogatoire. On entend trop, trop de témoignages qui vont dans ce sens.

L'alcool ça ne rend pas violent, ça désinhibe. La parole et ou les actes. S'il n'y a rien à désinhiber, rien ne s'exprime. Ama pour frapper les autres quand on est alcoolisé il faut contenir une sacrée violence à l'intérieur de soi.


Posté par : Anonyme1756 | 27 août 2018 à  09:55

 
#10 Posté par : Drim 27 août 2018 à  11:10
Salut Marla, ouf, c'est passé, un gros pas que tu as franchit. bravo
Pour les coups et la violence, j’espère que la justice va faire son travail, j'aurais aimé que tu puisse la rendre toi même, mais si tu avais eu la force de te défendre il ne t'aurais pas frappé ce faible doublé d'un gros connard.

L'amour, cette drogue, ça peux faire beaucoup de mal quand ça se transforme en dépendance affective. Alors quand en plus tu tombe sur un con dans le sens ou il se manipule autant lui-même que les autres, ça devient compliqué et dangereux.

T'auras au moins appris a déceler ce genre d'imbus-accroc-a-la-facilité dans tes prochaines relations.

La victime c'est lui, il bousille ceux qui veulent l'aider. Il continuera a tourner en rond toute sa vie dans son triste dédale.
C'est triste pour lui que tu puisse pas lui en coller une bonne qu'il se retrouve le cul par terre la mains sur la joue, ça le calmerait. Et au lieu "d'avoir raison par la force" ce connard accepterait la critique et la discutions.

Bon ce qui est chiant et triste c'est que ça va pas l’empêcher de continuer a vivre comme un connard, ce connard. Parce que y'a peu de chances que la justice, si déjà elle le condamne, lui fasse comprendre la vie, c'est pourtant ce qui pourrait arriver de mieux.

Ce qui me fait chier c'est qu'il vive sur la même planète que moi, et que son comportement engendre de la souffrance physique et psychologique, d'autant plus de la souffrance genrée. Faudrait construire un sanctuaire a connards ou ils se foutraient sur la gueule pour savoir qui a raison (Bon peut être que je serait le premier connard qu'on jetterait dedans).

Omg cette situation est frustrante.

Posté par : Drim | 27 août 2018 à  11:10

 
#11 Posté par : Ratounette 27 août 2018 à  21:02
T' as un Pétain de Poutrelle de courage !


Honneur, respect, courage à toi.

Je vois rien d'autre à dire.

Tant de puissance, warrior ! Gloire sur toi, Santé, Force et Vie.


Leçon de vie.

Souffle coupé, survivor.

Mais kiffe-love you !

( Si j'avais pas de raison de me battre, ce que je lis m'en donnerait : merci)

Posté par : Ratounette | 27 août 2018 à  21:02

 
#12 Posté par : sud 2 france 28 août 2018 à  12:32
1 femme qui prend des coups et qui se respecte un minimum SE DOIT de porter plainte...

Posté par : sud 2 france | 28 août 2018 à  12:32

 
#13 Posté par : olesly 29 août 2018 à  07:09
Du courage en guise de dignité! Bravo d'avoir fait ce pas de géant enfin. J'ai été un enfant battu, abusé et un homme fracassé par des coups durs de l'existence. Je me dévoile de plus en plus et je fais face à l'église catholique pour sévices sexuels dans l'enfance, alors qu'elle était en autorité sur moi.

Cherchez pas à savoir pourquoi que j'ai consommé la coke comme un débile, j'avais toujours le goût de mourir qui m'habitait. J'ai donc fumé à la fois et ma vie et ma mort tant je souffrais en-dedans.

Je viens aussi de savoir que les individus qui ont attenté à ma vie il y a 5 mois sans raison ni cause valables ont écopé de 6 ans de pénitentier ferme ( Tentative de meurtre, enlevement,séquestration, voie de fait graves,agression armée avec des lésions corporelles permanentes( une balle dans l'oeil gauche qui ne peut être extraite), brûlure au 3e degré et 2e degré avec un teaser gun. Et pour couronner tout ça, ils m'ont abandonné au bout de mon sang suivi d'un arrêt cardiaque.
De la violence gratuite en voulez-vous? En voilà. J'aurais aimé qu'ils aillent en procès devant grand jury, ils risqueraient 20 ans. Mais le procureur a céder sous la pression de leur avocat pour faire une entente de sentences que les deux parties trouvaient raisonnables.

Mon avis: c'est de la foutaise. Juste parce que je n'avais pas assez d'argent pour payer un grand avocat, j'ai eu droit à celui commis d'office.

La Justice, hein!

Merci pour votre beau témoignage.

À vous,
Olesly

Posté par : olesly | 29 août 2018 à  07:09

 
#14 Posté par : Marla Singer 29 août 2018 à  15:12
Aie oui, désolée pour toi et l'agression que tu as subi.

J'ai pas une grande confiance en la justice, donc je m'attends pas a gd chose.

Jspr que tu as bien guéri et ne subi pas de handicap a cause d'eux.
Vu la gravité des blessures tu as touché des dommages et intérêts ou mm pas....

Pffff....

Bises et plein de courage pour avancer sans rester dans la haine.
Pas facile ton histoire....

Posté par : Marla Singer | 29 août 2018 à  15:12

 
#15 Posté par : olesly 29 août 2018 à  17:46
Merci Marla pour tes encouragements.

J'arrive du cabinet de mon psychiâtre pour ajuster la médication pour le stress post-traumatique incapacitant. Je vais mieux que tous les autres jours de la semaine. Je suis nettement moins anxieux mais le goût de consommer demeure. Toutefois les risques de rechute pour les 3 prochains jours sont faibles. Je me suis fait encadré par mon travailleur social avec un plan de match presque étanche en ce qui concerne mes finances.
Je me fais mettre sous tutel carrément, car cela fait 20 ans que je brûle mon argent sans avoir le moindre sous en banque ni de bien matériel qui vaille. La première étape de mon rétablissement c'est d'admettre mes incapacités à me gérer tous angles confondus.

Bonne continuité et bonne journée!

Olesly

Posté par : olesly | 29 août 2018 à  17:46

 
#16 Posté par : janis 29 août 2018 à  17:48

olesly a écrit

Merci Marla pour tes encouragements.

J'arrive du cabinet de mon psychiâtre pour ajuster la médication pour le stress post-traumatique incapacitant. Je vais mieux que tous les autres jours de la semaine. Je suis nettement moins anxieux mais le goût de consommer demeure. Toutefois les risques de rechute pour les 3 prochains jours sont faibles. Je me suis fait encadré par mon travailleur social avec un plan de match presque étanche en ce qui concerne mes finances.
Je me fais mettre sous tutel carrément, car cela fait 20 ans que je brûle mon argent sans avoir le moindre sous en banque ni de bien matériel qui vaille. La première étape de mon rétablissement c'est d'admettre mes incapacités à me gérer tous angles confondus.

Bonne continuité et bonne journée!

Olesly

Bonjour Olesly,

Bon courage à toi vraiment!! Bravo pour ta lucidité quant à la nécessité de chercher de l'aide!


Posté par : janis | 29 août 2018 à  17:48

 
#17 Posté par : Anonyme1756 29 août 2018 à  21:53

olesly a écrit

Du courage en guise de dignité! Bravo d'avoir fait ce pas de géant enfin. J'ai été un enfant battu, abusé et un homme fracassé par des coups durs de l'existence. Je me dévoile de plus en plus et je fais face à l'église catholique pour sévices sexuels dans l'enfance, alors qu'elle était en autorité sur moi.

Cherchez pas à savoir pourquoi que j'ai consommé la coke comme un débile, j'avais toujours le goût de mourir qui m'habitait. J'ai donc fumé à la fois et ma vie et ma mort tant je souffrais en-dedans.

Je viens aussi de savoir que les individus qui ont attenté à ma vie il y a 5 mois sans raison ni cause valables ont écopé de 6 ans de pénitentier ferme ( Tentative de meurtre, enlevement,séquestration, voie de fait graves,agression armée avec des lésions corporelles permanentes( une balle dans l'oeil gauche qui ne peut être extraite), brûlure au 3e degré et 2e degré avec un teaser gun. Et pour couronner tout ça, ils m'ont abandonné au bout de mon sang suivi d'un arrêt cardiaque.
De la violence gratuite en voulez-vous? En voilà. J'aurais aimé qu'ils aillent en procès devant grand jury, ils risqueraient 20 ans. Mais le procureur a céder sous la pression de leur avocat pour faire une entente de sentences que les deux parties trouvaient raisonnables.

Mon avis: c'est de la foutaise. Juste parce que je n'avais pas assez d'argent pour payer un grand avocat, j'ai eu droit à celui commis d'office.

La Justice, hein!

Merci pour votre beau témoignage.

À vous,
Olesly

Olesly,

Je vais aller droit au but : plusieurs individus, éventuellement solvables, qui ont intenté à ta vie, et t'ont laissé des graves séquelles, et aucun avocat qui ne se propose spontanément de t'aider contre rémunération en pourcentage des dommages et intérêts, voire rente à vie, que tu pourrais obtenir au civil?

Continue à te battre si tu y arrives, et bon courage pour tout le reste... C'est du lourd ce que tu nous racontes.

ILE


Posté par : Anonyme1756 | 29 août 2018 à  21:53

 
#18 Posté par : olesly 30 août 2018 à  15:30
Bonjour,

Effectivement c'est du lourd. J'ai peine à différencier le sud du nord, tant j'ai perdu mes repères. Avec des médicaments mon psychiâtre tente de me remettre sur les rails, mais hélas cela ne suffit pas pour le moment.
Or, il m'a signé un rapport médical hier portant la mention : invalidité totale temporaire pour une durée indéterminée. Très bien. Cela devrait apporter de l'eau au moulin.
Il m'a fortement conseillé de mettre un avocat sur le coup de toute urgence.

Cet après-midi je vais passer mon permis de conduire et demain je devrais pouvoir conduire après l'installation de l'éthylomètre (antidémarreur). Je vais retrouver une certaine autonomie pour faire mes démarches. Je prie cependant pour ne pas gaffer avec la drogue d'ici là. Sinon je ne peux récuprérer mon permis.

Bonne journée!

Posté par : olesly | 30 août 2018 à  15:30

 
#19 Posté par : Marla Singer 30 août 2018 à  15:49
Avec l'Aide Juridictionnelle, je crois que tu peux avoir de «bons» avocats, c'est pas des commis d'office (a verif) donc le dossier est peut etre mieu traité
Tu peux aussi gerer avc ton avocat pour lui payer telle somme en echange de.... pr quil puisse y mettre plus de temps.
Courage, bisou

Posté par : Marla Singer | 30 août 2018 à  15:49

 
#20 Posté par : RandallFlag 30 août 2018 à  21:23

Marla Singer a écrit

Avec l'Aide Juridictionnelle, je crois que tu peux avoir de «bons» avocats, c'est pas des commis d'office (a verif) donc le dossier est peut etre mieu traité
Tu peux aussi gerer avc ton avocat pour lui payer telle somme en echange de.... pr quil puisse y mettre plus de temps.
Courage, bisou

Alors y'a aussi un autre arrangement.
Moi pour une affaire au prud'homme mon avocat m'a dit:

Si on gagne ce que j'ai demandé je te prend le double du tarif normal.
Si on perd je te demande rien.

Y'en a des reglos et très joueurs.


Posté par : RandallFlag | 30 août 2018 à  21:23

 
#21 Posté par : olesly 31 août 2018 à  00:53
Ouf!
J'ai eu mon permis de conduire cet après-midi suite à 3 ans de suspension pour une soirée trop arrosée. Quel soulagement! C'est comme sortir d'un enfer mental de dépendance aux autres pour toutes mes sorties et activités personnelles. Le voisin va se réjouir, haha!
Mon travailleur social m'a accompagné tout le long du processus qui a duré non loin de 5 heures. Merci la vie et merci à  lui.
Je vais tenter de passer une bonne nuit sans prendre les 700mg de Seroquel que le psychiâtre m'impose. Ça ne marche pas, je suis trop gommé le matin à mon réveil. Faut qu'il change de mollécule.

Bonne soirée à tous!
Olesly

Posté par : olesly | 31 août 2018 à  00:53

 
#22 Posté par : Marla Singer 31 août 2018 à  04:49
Cool!

Contente pour toi, faut savoir savourer le positif!

Posté par : Marla Singer | 31 août 2018 à  04:49

 
#23 Posté par : Cusco 2017 31 août 2018 à  06:35

Bootspoppers a écrit

Porter plainte. Bien.
Cessons d'aimer ceux qui nous font du mal
. Ou plutôt aimons les de loin.
Ma Frida de la semaine dernière attendait mes coups (cf le blog de funky). Je n'y croyais pas.
Jai proposé d'être amis. Zéro réponse, ça doit lui faire peur. Les coups, le sang, oui. L'amitié, non.

Avant...
J'ai moi même été un homme battu. Par mon ex qui buvait.
Ridicule, non? 6 ans de coups au visage devant les enfants.

I

Voilà pourquoi le bdsm conscient policé et intellectuel m'intéresse a présent.

Libérons nous de la violence non artistique, non consentie, non aimante, non voulue des deux côtés.
Il y violence et violence.

La violence minable ne mene a rien .

Portons plainte pour oser dire non.

Idem quand j étais beaucoup plus jeune si je n avais pas un keps en rentrant pour ma nana, engueulade et les coups pleuvaient. Au bout d un moment fallait riposter femme ou non, n'en déplaise à certaines, je n allais pas non plus me laisser frapper dessus jusqu'à épuisement de ma nana ou que je reparte en civière.
Néanmoins tu as bien fait d en arrêter là évidemment.


Posté par : Cusco 2017 | 31 août 2018 à  06:35

 
#24 Posté par : Marla Singer 31 août 2018 à  07:51
Je suis pour l'égalité des sexes.

Donc oui, si une meuf ddécide de se la mettre avc un mec, ben voilà.
Elle commence, et si elle y va fort, oui faut bien se défendre...

Par contre après c'est vite l'escalade et ca peut vite partir en couille / devenir grave.

Attention a la notion de légitime défense :
Ripose immediate + égale aux coups reçus.

Meme en tant que femme, on m'a déjà refusé la légitime défense contre un mec (il etait venu chez moi et mon mec en pleine nuit pour le frapper. Je lui ai botté le cul de facon a ce qu'il degage...)
Et comme ses «blessures» etaient bcp plus visibles ( je lui avais laceré la face en griffant..) ben j'étais en tord meme si c'était une intrusion + agression a mon domicile.

Pourtant personne meurt de griffures....
Mes ongles, cette arme létale.... lol

Posté par : Marla Singer | 31 août 2018 à  07:51

 
#25 Posté par : Bootspoppers 31 août 2018 à  08:43
@Marla

Tu vis dangereusement....

Comment on fait si on viole ton domicile, ou si on te tente de te violer??? Ou si on est témoin d'une aggression sans être agressé?


C'est beau ça quand même que tu oses te défendre et que tu saches faire. Moi, pas.

J'évite les endroits , les lieux,  oü les coups peuvent tomber. Enfin j'essaie, ma vie récemment aventureuse me fait parfois sortir de ma zone de confort.

Il y a des gens comme moi ou ma Frida qui ne savent pas se battre. C'est pour ça qu'elle, elle a 70 kg de chiens en permanence avec elle . Difficile de sortir en boîte ou d'aller ou concert avec ça... ,

Tu me semble un super héros, une super héroïne, je me trompe?
smile

Posté par : Bootspoppers | 31 août 2018 à  08:43

Remonter

Pied de page des forums