Faut-il être honnête avec son psychiatre concernant les drogues ? / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » cassoulet » 

Faut-il être honnête avec son psychiatre concernant les drogues ? 



Bonjour ou bonsoir à toutes les personnes lisant ce blog.

En ce moment avec le confinement (et pas mal d’autres événements autres), tout devient encore plus compliqué et je retombe dans mes vices : les opioides en font partis. Ma santé mentale ne se porte donc pas très bien.

Je pense retourner voir un psychiatre (j’en avais déjà eu un il y a quelques années mais ça s’est très mal passé avec cette personne). Je ne sais pas si c’est une bonne idée mais comme on dit qui ne tente rien n’a rien.

Je ne dors plus la nuit et j’ai de plus en plus de problèmes d’angoisses des somnifères ainsi que des antis dépresseurs autre que le Xanax (ce truc m’a vraiment traumatisé) à doses thérapeutiques seraient les bienvenus.

Seulement voilà je suis face a un dilemme :

-> Dois-je tout dire à ce médecin ? Dois-je lui parler des drogues que je prends au risque de ne rien me faire prescrire quelque chose et de ne pas avoir de possibilité d’aller mieux ?

-> Dois-je lui mentir sur tout ce qui concerne la drogue pour obtenir mes ordonnances ? Cependant si je ne suis pas honnête je doute que les séances ne me soient d’une grande aide.

Voilà si certains d’entre vous ont déjà eu à faire face à ce dilemme ça m’aiderai si elles pouvaient m’éclairer en me parlant de votre expérience.

Merci smile !

Catégorie : Carnet de bord - 30 mars 2020 à  02:17



Commentaires
#1 Posté par : windingroads 30 mars 2020 à  02:43
Opiaces et anti depresseurs font tres mauvais menage avec risque de syndrome seroto, depression respiratoire etc.Le tramadol est prescrit en derniere intentiin probablement hors AMM pour depression. Personnellement mon medecin me le donne principalement pour douleurs chroniques mais aussi pour depression. Dans tous les cas ne prends surtout pas de tramadol avec un antidepresseur et evite aussi les autres opiaces avec. Tu risques de mourir

Lien pourquoi ne pas prendre morphine, oxy, tramadol avec un antidepresseur https://www.healthline.com/health-news/ … epressants

Voila, si tu mens sache que tu mets ta vie en danger, pas la sienne. Vraiment, j'insiste lourdement, ne melange pas les deux on tient a toi. Je suis dans la meme situation et j'ai choisi le tramadol vu que j'ai des douleurs chroniques

PS: xanax et benzos en General pas a prendre non plus avec opi. Je le fais sporadiquement avec le OK de Mon medecin. En plus le xanax me fait rien perso donc je comprends que taie pas aims. Certsines personnes on un bad trip avec

Posté par : windingroads | 30 mars 2020 à  02:43

 
#2 Posté par : cependant 30 mars 2020 à  16:13
Salut,

je pense qu'un psychiatre en CSAPA est là exprès pour aider à gerer une conso et nos problèmes psy...même s'il y a certainement des exceptions, inutile de mentir pour éviter un jugement (qu'on est bien d'accord, n'a pas lieu d'être) ou se voir privé de médicaments qui marchent pour nous.

Après dans d'autres structures non spécialisés dans l'addiction ou non habituées à accueillir des UD, je comprends fort bien que le problème se pose. À la base moi j'avais consulté pour des problèmes autres que l'addiction, du coup le psy que je vois n'est pas du tout spécialisé là dedans et...j'omets de lui en parler. Mais c'est pas très utile, ce n'est pas très efficace pour se soigner correctement. Ni pour l'entente thérapeutique...mais j'ai été traumatisée dans le passé par des mauvaises expériences de jugement et je n'arrive pas à faire autrement (cela dit, je n'ai pas de médocs incompatibles avec les opiacés).

Je crois vraiment que si tu te poses la question, le mieux est d'aller voir directement un psy dans un CSAPA, anonyme et gratuit, et éviter ainsi le dilemme si cacher ou pas les consos.

Bon courage !

Posté par : cependant | 30 mars 2020 à  16:13

 
#3 Posté par : cependant 30 mars 2020 à  16:21

windingroads a écrit

Lien pourquoi ne pas prendre morphine, oxy, tramadol avec un antidepresseur https://www.healthline.com/health-news/ … epressants

L'article ne me semble pas très précis, il fait l'amalgame entre benzo et antidepresseurs. Alors, non (et c'est marqué même sur la notice) les benzo ne sont pas utilisées pour soigner une dépression (même si elles peuvent aider contre l'angoisse reliée à la depression).

Des antidepresseurs il y en a de différentes sortes (ISSR, IMAO, etc) et pas tous sont contreindiqués avec les opiacés (aussi ça dépend des opiacés !!). Sans un avis médical c'est en effet dangereux de les associer (par ex sur la notice du tramadol il y a marqué qu'il ne faut pas avoir pris de IMAO depuis au moins 15j !), mais les médécins sont tout à fait en mesure de prescrire des benzo + TSO + AD s'il le faut, en choisissant la posologie et les molécules en fonction de patients !!

Ce qui veut dire qu'il faut pas avoir peur d'en parler au psy (parce que si on en a besoin, il peut très bien associer certains opiacés à certaines benzo, voire certains AD ou neuroleptiques) , mais qu'il faut pas non plus se risquer dans une automédication hasardeuse...

La Rdr ce n'est pas de la morale, pas de culpabilisation non plus smile


Posté par : cependant | 30 mars 2020 à  16:21

 
#4 Posté par : cassoulet 02 avril 2020 à  00:36

cependant a écrit

Salut,

je pense qu'un psychiatre en CSAPA est là exprès pour aider à gerer une conso et nos problèmes psy...même s'il y a certainement des exceptions, inutile de mentir pour éviter un jugement (qu'on est bien d'accord, n'a pas lieu d'être) ou se voir privé de médicaments qui marchent pour nous.

Merci, je vais me renseigner sur ce qu’il y a par chez moi, étant donné que je suis dans un trou paumé situé en pleine diagonale du vide ça risque d’être compliqué, sinon je monterais sur une ville un peu plus grande. Merci de tes conseils. big_smile

windigrads a écrit

Voila, si tu mens sache que tu mets ta vie en danger, pas la sienne. Vraiment, j'insiste lourdement, ne melange pas les deux on tient a toi. Je suis dans la meme situation et j'ai choisi le tramadol vu que j'ai des douleurs chroniques

Je me disais bien que ce n’était pas une bonne idée, bien que je mente déjà à mon entourage pour les préserver (mais aussi parce que c’est un problème qui ne les concernes pas). J’ai juste eu plusieurs mauvaises expériences avec des médecins qui ne me correspondaient pas mais il fait que je réessaye. Pour ce qui est des mélanges, je ne fais plus rien de dangereux et je me renseigne toujours sur les possibles interactions qu’il peut y avoir avant de prendre quoi que ce soit, mais merci de me l’avoir rappelé. smile


Posté par : cassoulet | 02 avril 2020 à  00:36

 
#5 Posté par : Cobe 02 avril 2020 à  01:50
Normalement un bon psychiatre saura t'écouter et te prescrire ce dont tu as besoin et comme tu le dis ça me semble nécessaire de parler de tes problèmes d'addiction pour pouvoir avancer.

Le problème est que les bons psychiatres se font rares, il faudra peut être en faire plusieurs pour trouver le bon et ne pas se laisser abattre par les quelques glandu que tu pourrais croiser. C'est pas des dieux ni même des génies, si tu te sens mal à l'aise avec l'un d'eux ne cherche pas plus loin et va en voir un autre.

Si tu le peux va voir un addictologue, ils sont généralement diplômés en psychiatrie et peuvent donc bien t'aider, ils sont souvent bien plus compréhensifs avec les UD (logique en même temps !) et il y a beaucoup moins de chance de tomber sur un fou qui cherche à t'imposer sa vision des choses. Normalement ils savent de quoi ils parlent et seront un peu plus réceptifs à tes problèmes d'addiction (et perso) qu'un psychiatre classique.
Reputation de ce commentaire
 
premier sur les consseille! psycho!

Posté par : Cobe | 02 avril 2020 à  01:50

 
#6 Posté par : Mister No 02 avril 2020 à  10:50
Un bon psychiatre te permettra de comprendre que ton addiction, ton comportement n'est pas dicté par le vice.
Il faut que tu trouves un pro avec qui tu puisses te confier sans retenue, soit ce n'est pas le bon, soit tu n'es pas encore prêt à te livrer.

Posté par : Mister No | 02 avril 2020 à  10:50

 
#7 Posté par : TROUDFESS 05 avril 2020 à  14:28
Salut, moi je me sert de mon psy juste pour mes ordonnance comme il est médecin. Je vois un psychologue pour discuter. Beaucoup plus constructif.

Posté par : TROUDFESS | 05 avril 2020 à  14:28

 
#8 Posté par : Nuit blanche Anouk 05 avril 2020 à  14:46
Hello, hello,


Personnellement je te conseille d'indiquer à ton psychiatre ce que tu consommes en parallèle au risque des mélanges dangereux qui pourraient te mener à un surdosage (Dépression respiratoire par exemple), potentialisation des effets dépresseurs, troubles de la mémoire etc... Mais d'autres risques psychiques pourraient s'y ajouter : états confusionnels, fatigue, démotivation qui peuvent induire, masquer les effets des deux produits (association médication) et consommer davantage. 

Je travaille en institution avec des personnes qui présentent des difficultés de consommations. Les médecins psychiatres prescrivent de manière générale des traitements médicamenteux adaptés aux produits psychoactifs que la personne consomme. Il prescrivent des médicaments qu'ils savent adaptés et en tiennent compte du dosage, du nbs de pilules par jour à prendre en fonction des heures, des risques de dépendance, et des effets secondaires.

Voilà, j'espère que j'aurais pu t'aider !!! Courage ! le confinement c'est extrêmement dur, cela nous confronte à nous-même et surtout à nos manques et à la manière dont nous les comblons.

N'hésite pas m'écrire!! J'ai aussi une formation en psychologie. Si je peux t'aider un peu c'est avec plaisir

Posté par : Nuit blanche Anouk | 05 avril 2020 à  14:46

 
#9 Posté par : cassoulet 07 avril 2020 à  01:27

Nuit [label=/sujet/blanche a écrit

blanche[/label] Anouk]Personnellement je te conseille d'indiquer à ton psychiatre ce que tu consommes en parallèle au risque des mélanges dangereux qui pourraient te mener à un surdosage (Dépression respiratoire par exemple), potentialisation des effets dépresseurs, troubles de la mémoire etc... Mais d'autres risques psychiques pourraient s'y ajouter : états confusionnels, fatigue, démotivation qui peuvent induire, masquer les effets des deux produits (association médication) et consommer davantage. 

N'hésite pas m'écrire!! J'ai aussi une formation en psychologie. Si je peux t'aider un peu c'est avec plaisir

Mister No a écrit

un bon psychiatre te permettra de comprendre ton addiction

Cobe a écrit

le problème est que les bons psychiatres se font rares

Salut je vous remercie tous pour vos réponses qui m’aident beaucoup, je ferait sûrement un update quand j’aurais eu mon rendez vous. smile

Je vais chercher un psychiatre assez bien noté dans ma région et je lui parlerais de tout sans rien omettre, vous m’avez convaincu que mentir ou cacher la vérité n’est pas une bonne chose.

Ça ne fait pas longtemps que je fume et prends des opiacés (seulement quelques mois) mais l’addiction est présente et je n’arrive pas à arrêter ou alors si j’arrête je fais seulement une pause de quelques jours. Par exemple je n’avait rien pris depuis Jeudi dernier où dans un moment de panique après une crise d’angoisse j’ai repris 7 tramadol pour gérer le manque et me calmer (7 tram ne sont pas suffisant pour me defoncer) seulement ce soir j’ai fait une rechute... j’ai fait une CWE sur une boîte complète soit 750 mg, d’ailleurs je sens que je gère mal la dose là, mais je suis actuellement au téléphone avec une amie (qui n’est pas au courant que je suis dans un état second) pour tenter de tenir le coup.

J’ai besoin de me faire aider et Psychoactif est un site plutôt pas mal, on peut parler de tout ça sans être juger et je remercie cette communauté qui est vraiment incroyable.

Mais, je pense que rien ne peut remplacer un bon médecin, seulement quand j’avais 10 ans j’ai été littéralement traumatisée par 2 mauvaise psy qui ont littéralement foutu en l’air mon enfance et mon adolescence : notamment une des deux qui m’a diagnostiqué surdoué (QI de 132) et ayant une maturité égale à celle d’une personne de 16~18 ans alors que je n’en n’avais que 10. Je ne me suis jamais sentie « meilleure » que les autres d’un point de vue scolaire, mais en ce qui concerne la maturité j’en avais conscience et cela n’a pas contribué à mon bien être mental puisque cela a renforcé mon idée que j’étais « différente ».

Je sais que tous les spécialistes ne sont pas comme ça mais j’ai vraiment peur de retomber sur quelqu’un d’aussi toxique que ça, mais il faut que je me lance sinon la drogue risque de me faire vriller.

Encore merci à vous, vous m’avez bien aidé smile .


Posté par : cassoulet | 07 avril 2020 à  01:27

 
#10 Posté par : Nuit blanche Anouk 07 avril 2020 à  08:29
Hello,

Super si on a pu t'aider!!!!!

Fais attention à toi!! la quantité de tramadol que tu ingères peut occasionner des surdosages et overdoses mortelles ! si le médecin te prescrit un traitement efficace pour remplacer le manque d'opiacés tu ne seras plus en manque et suffisamment couvert.

Courage et bonne chance! Tu fais pas vers le mieux, c'est déjà énorme.

Posté par : Nuit blanche Anouk | 07 avril 2020 à  08:29

 
#11 Posté par : Abracabrantesque 11 avril 2020 à  10:38
Salut!
Je suis un peu dans ce cas également, jai récemment décidé de révéler avec précision mes consommations à ma psychiatre.
Je suis convaincu quelle pourra mieux m'aider en sachant tout.
Par contre, cela demande du courage et c'est plus facile à dire qu'à faire.
J'espère que tu pourra te sentir à l'aise pour en parler et que la personne en face sera compréhensive.

Posté par : Abracabrantesque | 11 avril 2020 à  10:38

Remonter

Pied de page des forums