Première fois avec du Zolpidem / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » cassoulet » 

Première fois avec du Zolpidem 



Bonjour à tous, aujourd’hui je voulais vous faire ce post pour parler du zolpidem et de ma première expérience avec dans un cadre récréatif et non médical. En effet je n’ai pas trouvé énormément de témoignages décrivant uniquement la prise de ce médicament seul et non en association avec d’autres choses.

Tout d’abord si vous voulez en savoir plus sur ce qu’est le zolpidem : internet et le psychoWiki sont vos amis (n’étant pas médecin ce n’est pas à moi de le faire puisque je risque de dire pas mal de choses fausses).

En prenant du zolpidem, je m’attendais à avoir des effets assez forts étant donné qu’un des témoignages que j’ai trouvé parlait carrément d’hallucinations ( https://www.psychoactif.org/forum/2020/ … .html#divx ). J’ai donc pris un premier cachet de 10mg à 23:20, un second à 23:40, et un dernier à 00:00, (donc en tout 30mg).

Les premiers effets se sont fait sentir aux enivrions de minuit : une légère fatigue visuelle que j’ai remarqué car je n’arrivais plus à lire les touches de mon clavier sauf en m’en rapprochant, et mes gestes étaient plus lents et un peu moins précis qu’à l’habitude. Tout ça s’est amplifié aux alentours de minuit et j’y ajouterai aussi que ma tête tournait un peu (mais pas de façon désagréable), je sentais aussi mon cœur battre de façon plus lente (mais rien d’alarmant) et chose étrange j’avais l’impression de mieux ressentir les matières en les touchant (je sais pas trop comment l’expliquer donc j’espère que ça à été clair smile ). Ensuite j’ai somnolé pendant environ une grosse demie heure avant de m’endormir.

Je comparais les effets sur moi à de l’acupan (en prise orale): ça m’assomme juste au point de m’endormir. Pour ceux qui se le demandent les effets sont assez différents du Xanax (ce qui diffère c’est que le Xanax n’endors pas aussi rapidement, "apaise" beaucoup plus et je trouve qu’on le ressens au réveil car celui ci est plus dur). Cependant, je ne pense pas que détourner ce médicament de son usage initial (qui est d’aider le sommeil à venir) soit intéressant puisqu’une dose à ma posologie (soit entre 5 et 10mg) aurait largement suffit à m’endormir. De plus ça n’a rien de récréatif comme on peut en trouver à d’autres choses : pas de rêves éveillés, de sensation de flotter, etc... Bref c’est quelque chose que je ne recommande pas.

Voilà j’espère que cela aura éclairé tout les curieux qui cherchaient à savoir quels effets le zolpidem produit (en espérant bien les avoir décrits).

Bien à vous,
Cassoulet wink

Catégorie : Trip Report - 06 août 2020 à  01:42

#effets #trip report #zolpidem



Commentaires
#1 Posté par : w99d 06 août 2020 à  03:13
Le principe pour tripper avec du Zolpidem est de ne PAS s'endormir...

Même s'il semblerait qu'avec le zolpidem y'a vraiment deux clans: ceux qui trippent et les autres . Avec 20 mg, et surtout en restant actif, je ressens une euphorie monstrueuse, une envie de parler à tout le monde, une désinhibation totale, libido +++, conversations avec les objets, et ensuite hallucinations totales avec perte de mémoire...

Posté par : w99d | 06 août 2020 à  03:13

 
#2 Posté par : Lolla 06 août 2020 à  09:10
J'en garde aussi un très mauvais souvenir...
Pour faire court, mon médecin me l'avait prescrit car j'avais de gros problèmes d'endormissement. Donc je le prenais mon zolpidem, me mettais au lit et c'était parti pour quelques heures de sommeil.
Sauf qu'un soir, j'en prend, comme d'hab je me couche et j'attends le sommeil qui arrive assez vite en général. Sauf que là j'attends 20 min et rien, du coup j'en reprends un autre et rien non plus, pas du tout envie de dormir, alors je me lève, je tourne en rond et je sors dehors fumer une clope, sans me rendre compte que j'étais en pyjama, pieds nus..
A partir de ce moment, dernier souvenir, "trou noir" avant de me retrouver le lendemain matin sur le canapé du voisin, qui m'avait retrouvée seule, dans la rue, pieds nus, en pyjama et en parlant dans le vide !
Heureusement que mon voisin est quelqu'un de bienveillant.
Cette molécule est bizarre, vicieuse, elle agit de différentes façons sur certaines personnes mais ce qui en ressort quasiment pour tout le monde c'est de ne pas se souvenir du tout de ce qu'on a fait.
Bref, depuis le zolpidem c'est fini pour moi !

Posté par : Lolla | 06 août 2020 à  09:10

 
#3 Posté par : cassoulet 25 août 2020 à  01:14

w99d a écrit

Le principe pour tripper avec du Zolpidem est de ne PAS s'endormir...

Même s'il semblerait qu'avec le zolpidem y'a vraiment deux clans: ceux qui trippent et les autres . Avec 20 mg, et surtout en restant actif, je ressens une euphorie monstrueuse, une envie de parler à tout le monde, une désinhibation totale, libido +++, conversations avec les objets, et ensuite hallucinations totales avec perte de mémoire...

Lolla a écrit

J'en garde aussi un très mauvais souvenir...
Pour faire court, mon médecin me l'avait prescrit car j'avais de gros problèmes d'endormissement. Donc je le prenais mon zolpidem, me mettais au lit et c'était parti pour quelques heures de sommeil.
Sauf qu'un soir, j'en prend, comme d'hab je me couche et j'attends le sommeil qui arrive assez vite en général. Sauf que là j'attends 20 min et rien, du coup j'en reprends un autre et rien non plus, pas du tout envie de dormir, alors je me lève, je tourne en rond et je sors dehors fumer une clope, sans me rendre compte que j'étais en pyjama, pieds nus..
A partir de ce moment, dernier souvenir, "trou noir" avant de me retrouver le lendemain matin sur le canapé du voisin, qui m'avait retrouvée seule, dans la rue, pieds nus, en pyjama et en parlant dans le vide !
Heureusement que mon voisin est quelqu'un de bienveillant.
Cette molécule est bizarre, vicieuse, elle agit de différentes façons sur certaines personnes mais ce qui en ressort quasiment pour tout le monde c'est de ne pas se souvenir du tout de ce qu'on a fait.
Bref, depuis le zolpidem c'est fini pour moi !

Un soir il y a quelques jours j’en ai pris 30 ou 40 mg (je ne me souviens plus trop). Je m’attendais aux mêmes effets que lors du premier trip mais c’était complètement différent : j’ai eu un pic d’activité fou qui m’a fait danser un bonne partie de la nuit en compagnie d’amis imaginaires, j’ai sûrement eu une ou plusieurs conversations avec ces mêmes amis ou avec un cactus... Ensuite c’est le black out, mais je garde quand même en mémoire un sentiment de joie et de plénitude incroyable. Je me suis ensuite réveillée difficilement vers midi (la prise datant de 23h00 la veille).

Cependant je reste quand même sur mon premier avis concernant l’usage du zoulou de surtout à la vue du commentaire de Lolla, en effet ce soir là il ne m’est rien arrivé mais le fait de ne pas me rappeler du reste de la nuit est quand même inquiétant. Je ne pense pas à en reprendre, ou alors en compagnie d’une personne sobre cela dit je ne veux pas qu’un de mes proches me voit dans cet était mais ça c’est un autre sujet ... Bref

Bien à vous wink
Cassoulet


Posté par : cassoulet | 25 août 2020 à  01:14

 
#4 Posté par : JellyFish's Dream 25 août 2020 à  09:05
Salut,

Je ne pense pas à en reprendre, ou alors en compagnie d’une personne sobre cela dit je ne veux pas qu’un de mes proches me voit dans cet était mais ça c’est un autre sujet ... Bref

Là tu soulèves un point qui me chiffonne souvent. Être seul peut s'avérer dangereux, des fois. Mais être accompagné peut s'avérer gênant.

Du coup, jsuis un peu bloqué.

Zolpi, salvia, attendez moi !

JFD


Posté par : JellyFish's Dream | 25 août 2020 à  09:05

Remonter

Pied de page des forums