J'ai testé pour vous la Synthacaine : suite et fin à  l'Hosto. / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Marion_Lk » 

J'ai testé pour vous la Synthacaine : suite et fin à  l'Hosto. 



Je ne vais pas faire la fière aujourd'hui. J'ai passé la nuit dernière aux Urgences, entourée d'infirmiers en blouse blanche qui ne semblaient pas comprendre ce que je leur disais.

"Dimethocaine ? Camfetamine ? Synthacaine ? Mais c'est quoi ça ?"

C'est l'abus de ces substances sur une trop longue période (décrite dans un post précédent) couplé à  un peu beaucoup trop de benzos et de cannabis qui a fini par me précipiter dans un bad-trip aux allures de gouffre d'où l'on se sort pas vivant.

Vers 3heures du matin, alors que je n'avais pas dormi depuis deux jours, je décide de finir mon joint, de me refaire quelques lignes et d'aller me coucher. J'étais déjà  totalement high, collée au plafond, cérébralement défoncée par le shit mais physiquement dopée par la synthacaine.
A ce stade, j'aurai dû m'arrêter, mais on ne peut pas entendre les signaux d'un corps muet dont les signaux d'alerte sont assourdis par la drogue. Il fallait que je dorme. Absolument. Hop un énième Lexomil.
Dans le silence de la chambre aux murs blancs immaculés,  je n'entends plus qu'un seul son : celui de mon coeur qui bat comme si j'avais couru des kilomètres, alors que je suis allongée et n'ai pas fait d'autres efforts de la soirée que de me courber au dessus de ma table basse pour me faire mener par le bout du nez par les lignes tracées sur mon cahier.

Je vomis, je paranoïde, je me mets à  être très triste et très angoissée. J'ai l'impression que je vais crever, là  maintenant, sur mon lit.
Je reprends un benzo. Puis un autre. Et toujours cette pression sur ma cage thoracique.
Mes mains tremblent tellement que j'ai l'impression que je convulse.

Je peine à  expliquer au SAMU les raisons de mon appel, les produits que j'ai pris et en quelle quantité. Je finis par ne moi-même plus comprendre pourquoi deux individus sont accroupis près de moi, à  me poser mille questions et à  me regarder avec une sorte de pitié plutôt malvenue.

"Allez on l'embarque"
Ah, bon... ben Ok...

J'ai passé une nuit horrible aux urgences, sous surveillance médicale, perfusée, branchée, le coeur à  134 bpm en moyenne. Chaque rire, chaque discussion entendue dans le couloir semblaient être les bribes d'un complot ourdit contre moi.

Tout s'emmêlait dans ma tête, les visages défilaient : infirmiers, médecin de garde mutique, aide-soignant exténué, psychiatre aux sourcils froncés, psychologue pleine d'empathie, addictologue aux idées courtes qui m'a dit (entre autre, parce que je ne me souviens pas de tout) : "continuez à  ce rythme, vous êtes morte à  30 ans" et "c'est du gâchis, vous n'avez pas le profil d'une junkie" (un profil Junkie ? Mais de quoi il parle ? Depuis quand il y a un profile junkie ?) Subtil. Il m'explique aussi que les addictions concernent les plus faibles d'entre nous, c'est une question de neurorécepteurs.
"C'est comme le chocolat, certains se contentent d'un carré, d'autres ne se satisfont même pas de la tablette entière".

Je suis faible, donc, oui, je l'admets.Je me suis crue plus forte que ce produit. Mais le Produit -peu importe lequel - a toujours raison et ne prête qu'avec intérêts.

Rentrée chez moi, j'ai dormi toute la journée, et me suis réveillée ce matin avec une terrible envie d'en reprendre. Je me trouve toutes les excuses et les prétextes du monde pour justifier une 'rechute' : "C'est à  cause des mélanges", "j'en prendrais moins, cette fois" pour craquer sans trop de culpabilité.

J'ai repris deux lignes à  14h. Impossible de supporter la dépression, cette lourdeur de tous les membres, cette fatigue... On verra bien demain (ce que je me dis toujours, ce qu'on s'est tous dit une fois dans la vie en réitérant une erreur qu'on a déjà  commis et dont on a pourtant payé très cher les conséquences). Terrible déni de la réalité.

En tout cas, faÎtes attention à  vous et aux excès avec ces produits chelous.

(On est au courant des risques si on traine un peu sur PsychoActif, ne les niez pas)


Ceci est donc la fin de mon Trip report et j'espère aussi le début de la fin de ce Koh-Lanta de la came synthétique.

Catégorie : No comment - 18 avril 2015 à  15:17

#synthacaïne



Commentaires
#1 Posté par : Le Poisson 19 avril 2015 à  00:29
Bonsoir ,

Ton témoignage est terriblement bien écris , et crois moi tu n'as pas besoin d'humour de synthèse , le tien est déjà  bien costaud.

Accroche toi dans les jours qui vont arriver pour ne pas recommander. Si tu ne travailles pas , c'est peut être le moment de te changer les idées , et d'aller rendre visite à  de la famille / amis..
histoire de ne pas tourner en rond dans ton chez toi ( et de ne pas reprendre trop vite contact avec ce que te crie ton corps).

COURAGE !!

Posté par : Le Poisson | 19 avril 2015 à  00:29

 
#2 Posté par : Anonymousse au chocolat 19 avril 2015 à  02:25
Salut Marion, tout d'abord merci de ton témoignage, j'espère qu'il servira a d'autres.

Permet moi de te dire que je doute que ta syntha ne soit composée que de camfétamine et de dimétho.
Pour avoir testé ces deux stims, je peux t'affirmer qu'il ne peuvent t'emmener aussi loin aussi longtemps. (enfin pas avec 4g)

Ton parcours de ces 7 derniers jours ressemble a celui de quelqu'un qui aurait tapé une cathinone ou une pyrovalérone.

Et si c'est le cas non tu n'es pas faible, tu as juste été prise par ce putain de craving du a ce type de substances.
Peu nombreux sont ceux qui ne se sont pas fait avoir.

Si tu le désire, je peux faire analyser ta syntha via mon asso, et tu sauras au moins vraiment ce que tu as pris.
Il me faut juste 50mg de ta substance pour faire des analyses complètes.

Tu peux me me MP ou m'écrire a l'adresse de l'asso Notforhuman@voila.fr

Dans tous les cas je te souhaite un bon rétablissement, tu as du mettre a mal tes stock de dopamine/noradrenaline et serotonine; mais ça va revenir ne t'inquiètes pas.

Et tiens toi éloignée des stims un petit moment wink

Amicalement wink

Posté par : Anonymousse au chocolat | 19 avril 2015 à  02:25

 
#3 Posté par : Hoffie 19 avril 2015 à  14:42
Normalement la majorité des Synthacaine actuelle contiennent de la Methiopropamine, Lidocaine et du 2-AI.

Sur les 3/4 des shops c'est ce qui est écrit.

Posté par : Hoffie | 19 avril 2015 à  14:42

 
#4 Posté par : splinK 19 avril 2015 à  15:14
Aïe j'avais lu ton expérience le jour ou tu l'a posté ... Moche que ça se soit fini comme ça, je te comprends à  100% pour l'envie de reprendre malgré les conséquences que tu as déjà  vécu ...
Mais maintenant la balle est dans ton camp: savoir maîtriser tes envies pour maîtriser ta conso (et plus la kiffer, quand c'est maîtrisé c'est bien plus agréable !).
Bonne chance pour la suite et remets-toi bien !

Posté par : splinK | 19 avril 2015 à  15:14

 
#5 Posté par : Laura Zerty 19 avril 2015 à  20:38

Marion_Lk a écrit

En tout cas, faîtes attention à  vous et aux excès avec ces produits chelous.[/b]
(On est au courant des risques si on traine un peu sur PsychoActif, ne les niez pas)

Fais surtout attention à  ta personne...parce que tu sembles enchainer les excès à  chaque nouveau produit que tu tests, et l'envie de reconsommer directement suite à  un bad trip n'aide pas trop à  prendre du recul sur ses actes..

Genre taper des traces avant d'aller se coucher et ensuite chercher à  diminuer les effets avec de multiples benzos, c'est effectivement le genre de délire dont on ne ressort pas vivant ! La finalité de tout ça, même si t'en réchappes à  chaque trip, c'est la mort, le refus de revenir à  la réalité, et généralement continuer dans cette voie mène à  une perte de repères identitaires pour se terminer en grosse dépression ou en HP..

T'as l'air lucide, tu peux te donner au moins une chance de t'en sortir.


Posté par : Laura Zerty | 19 avril 2015 à  20:38

 
#6 Posté par : sud 2 france 19 avril 2015 à  20:53
avec les RC, le cobaye....c'est toi...

Posté par : sud 2 france | 19 avril 2015 à  20:53

 
#7 Posté par : Mith 21 avril 2015 à  11:45
Gaffe à  toi Marion, faute de mieux j'vais te dire ce que m'a dit le toubib la derniere fois ou en plein attaque de panique je pensais avoir des petites bebetes qui se balladaient sous la peau: "Essaye de te poser un peu"!

Take it easy, and take care.

Mith

Posté par : Mith | 21 avril 2015 à  11:45

 
#8 Posté par : clairette 21 avril 2015 à  13:56
Aie
Ca me rappelle mes démêlés avec la Coke.....Jusqu'a finir en réa quand même. Comme toi, je mélangeais tout ça allègrement avec les benzo.
Comme toi, j'ai des envies d'en reprendre, mais cette expérience hospitalière m'a servie!
J'espère que tu auras la force en toi de ne pas remettre le nez là  dedans. Le prix a payer est bien trop élevé...
Dis toi que ton corps t'a donné un signal. Et, ce signal, c'est toi qui le gère....
J'espère, mais je suis sûre, que tu sauras l'écouter.
Prends soin de toi.
Clairette

Posté par : clairette | 21 avril 2015 à  13:56

 
#9 Posté par : Marion_Lk 21 avril 2015 à  18:11
Merci pour tous vos messages, vos conseils et vos encouragement ! Ça fait chaud au coeur.

Yoshinabis : Je vais t'envoyer un peu de la Synthacaine comme on en a discuté en MP smile J'attends avec impatience les résultats.

Hoffie : Sur mon shop pourtant, la Syntha est décrite comme un mix de Dimethocaine et de Camfetamine. Mais pas impossible qu'ils rajoutent pleins d'autres substances actives (celles qui se vendent moins, celles qui coutent moins cher etc...)

Laura Zerty : Effectivement, j'ai un tempérament qui me fait facilement aller vers l'excès (et pas qu'avec la drogue). C'est pas un joint, c'est 10; pas un Granola, mais tout le paquet). Pareil avec la poudre.

Ça fait plusieurs jours maintenant que je suis sortie de l'hopital, je n'ai reussi à  tenir qu'une seule journée sans retoucher à  un de mes pochons d'éthylphénidate, d'isopropylphénidate ou de Synthacaine (journée où je n'ai fait que dormir pour rattraper mes deux nuits blanches). Le lendemain, je me suis retenue, et ai fini par me faire une trace vers 14h sans plus m'arrêter de la journée. Ca fait maintenant 5 jours que je suis revenue à  ces produits. Pas le courage de les jetter, pas le courage de faire sans...

Je précise que le cannabis à  vraiment potentialisé les effets des stimulants, ça a beaucoup rajouté à  l'angoisse et à  la tacchycardie. Donc, s'il y a une leçon à  tirer de tout ça c'est pas de mélange.

Posté par : Marion_Lk | 21 avril 2015 à  18:11

 
#10 Posté par : Laura Zerty 21 avril 2015 à  18:17
Pas de mélange ça peut être un bon début ouai !

Marion_Lk a écrit

pas un Granola, mais tout le paquet)

Tkt à  force t'en viens plus qu'à  manger la moitié du paquet, j'y suis arrivé en tout cas smile


Posté par : Laura Zerty | 21 avril 2015 à  18:17

 
#11 Posté par : Marion_Lk 21 avril 2015 à  18:48

Laura Zerty a écrit

Pas de mélange ça peut être un bon début ouai !

Hum... J'ai mixé un peu d'isopropylphénidate à  ma Synthacaine... Ça compte pas, c'est pas vraiment un mélange hein ? big_smile

La moitié du paquet de Granola ? Ouaw je suis impressionnée ! Moi j'ai dû m'astreindre à  l'abstinence totale.

Un jour, nous vaincrons !

Merci encore pour vos commentaires !


Posté par : Marion_Lk | 21 avril 2015 à  18:48

 
#12 Posté par : cultureeasy 22 avril 2015 à  09:10
faites attention a vous, j' ai jeter ma synthacaine, je me sentais pas bien quand j' en prenais, je prend de ' EPregulierement et quand je mixe avec la syntha, sa devenais contradictoire, l' effet ressembler a un stimulant qui repose le corp et me fesait planner ....(j aime pas ca)
depuis je tourne a la pente et la vie est plus douce....

Posté par : cultureeasy | 22 avril 2015 à  09:10

 
#13 Posté par : chem"bro 04 juin 2015 à  00:28
synthacaine l'un des pire combo de RC . c'est vraiment de la merde ce truc... un melange de stim ;camfetamine, methiopropamine... tout ces ptits rc pas cher sont dedans. le coeur en prend cher!

Posté par : chem"bro | 04 juin 2015 à  00:28

 
#14 Posté par : Bicicle 04 juin 2015 à  17:48
He ben ma pauvre !

On peut dire que tu y as pas été de main morte ! Rétrospectivement est-ce que ce n'était pas, inconsciemment, une volonté d'auto-destruction ? Tu dis que tu étais déprimée et super angoissée à  ce moment, est-ce qu'inconsciemment tu n'as pas voulu aller "trop" loin ? Pas au point de faire une tentative de suicide non plus, mais disons, te mettre en danger. Parfois on peut avoir besoin de se mettre en danger pour se sentir vivant justement. Aussi bien se montrer qu'on existe et montrer aux autres qu'on est là  et qu'on est dans de sales draps si je puis dire.

Je sais pas, peut être que je me trompe, en tout cas fais attention à  toi !

La synthacaïne (je ne connais pas) n'a vraiment pas l'air facile à  maîtriser !

PS : Tu écris très bien, c'est agréable à  lire !! Suffisamment rare pour être souligné !!

Posté par : Bicicle | 04 juin 2015 à  17:48

Remonter

Pied de page des forums