Jade n'a plus de 3MMC / Les Blogs de PsychoACTIF

Jade n'a plus de 3MMC 



Jade est seule dans la maison de Baba près de Tours. Baba est le meilleur ami de son éditeur, Anselm. Anselm bosse dans une imprimerie à côté de Tours où il travaille sur le premier livre de Jade qu’elle a écrit deux ans auparavant : « Dégueuler ». Il l’a invité pour assister au processus d’impression et la laisse seule la journée. Jade se dit qu’elle écrit qu’elle crée en fait surtout se drogue elle multiplie les vers et les verres déguste chaque minute de vie que lui accorde son destin. Une mouche lui rentre dans l’oreille. Elle se débat la fait sortir. Oust ! Saloperie. Jade est seule dans la cuisine le soir les Anglais sont allés se coucher Anselm se lève tôt demain. Elle a proposé de la 3 aux Anglais ne voulait pas être seule dans son délire mais raté ils sont cleans elle sniffera seule cette semaine.

Alerte ! Panique à bord ! La 3MMC c’est presque fini pénurie en Europe ! La Hollande et l’Espagne l’ont rendue illégale il est devenu très dur de s’en procurer. Avant c’était facile ça coutait que dalle 15e le gramme si tu en prenais beaucoup livrés chez toi ou dans un point relai près de chez toi. C’était à l’époque où seuls les gays connaissaient. C’est devenu un sujet de santé publique quand les hétéros ont commencé à tomber dedans. Pas touche aux hétéros les dealos ! Maintenant les sites envoient des cristaux non-identifiés. U.F.O. pour cosmonautes intrépides. Les dealers qui disent vendre de la 3MMC sont des baratineurs Jade le sait. Il n’y a que de la merde qui tourne en France. Elle a un dernier plan qui fonctionne à Paris il a des stocks jusqu’en 2023. Elle avait fait ses courses avant de partir à Tours mais les réserves s’amenuisent. Elle doit trouver une solution. La 3MMC fait partie de la famille des cathinones groupe de drogues dérivées de la plante khat d’Afrique de l’est. Le clear web, l’internet normal par opposition au darknet, propose toute une série de sites marchands qui vendent ces molécules en ligne parce qu’encore légales dans certains pays d’Europe. Elles ont toutes des noms barbares et des descriptions alléchantes. Jade cherche un substitut. Elle cherche son prochain poison. Dans l’idéal quelque chose qui lui permette de fonctionner et d’écrire de ne pas tomber dans la dépression sans la rendre folle ni la tuer trop vite. Tour d’horizon de ce qui se présente à elle :

3CMC : « Il provoque une intense stimulation surtout axée dopamine/sérotonine, peu de présence de noradrénaline. On a donc des effets stimulants assez forts, sans trop d'anxiété, avec un effet sérotoninergique très fort qui pourrait ressembler à celui de la MDMA mais en moins puissant. »

4MEC : « La 4-MEC est utilisée pour ses effets stimulants, entactogènes (elle favorise le contact) et empathogènes (elle augmente l'empathie). Elle procure un sentiment d'euphorie : sensation d'énergie, atténuation de la sensation de fatigue, besoin incontrôlable de parler, sensation d'être plus proche des autres. »

2MMC : « Donne une sensation chaleureuse, heureuse et détendue. Malgré cela, vous êtes toujours raisonnablement vif et vous savez ce que vous faites. »

4MMC : « Les effets recherchés sont l'euphorie, l'amélioration des sens (plus grande sensibilité aux sons par exemple), la sensation d'énergie (stimulation) et la sociabilité (favorise les contacts). »

3MMA : témoignage d’un utilisateur : « Aux fans de speed, stimulants, amphetamines, le 3-MMA est carrément cool. Je découvre une molécule puissante, qui forcément produit des effets types amphetamine (speed, meth) mais aussi une pointe de phénidate (methylphenidate). Donc récréatif et fonctionnel efficace, je compare à la méthamphétamine en plus soft, avec une action sérotoninergique pas négligeable. La dopamine est massivement poussée. »

Jade bave Jade fait du lèche vitrine. Elle voudrait tout tester tout est à essayer dans ces galeries de pierres précieuses. Promesses de douceurs de voyages et d’ailleurs. Elle ne peut pas fonctionner sans rien enfin c’est ce dont elle réussi à se persuader. Il lui faut quelque chose une béquille un soutien une substance-équilibre. Sinon c’est l’inertie la dépression la page blanche. L’horreur. Elle sent que ça ne va plus que le corps est faible et l’esprit dispersé. Elle ne peut écrire que de courts poèmes. Rien ne s’installe dans la durée le monde est nouveau chaque jour. Chaque matin les mains qui tremblent les doigts qui ne visent pas les bonnes touches sur le clavier. Chaque soir l’angoisse d’aller se coucher de la descente de la fin du monde. Elle déteste dodo. Et elle sent que ça ne va pas aller en s’arrangeant. Plus les années passent plus elle a envie de se défoncer. Trop longtemps elle s’est fait avoir par la coke drogue de merde drogue narcissique à stimulation minimale drogue à ras de terre pour individus psycho-compatibilisants. Maintenant que s’ouvre à elle le monde des NDS - nouvelles drogues de synthèse - elle a un appétit dévorant. Elle veut s’essayer à d’autres dissociatifs que la kétamine. Le PCP, le 3-MeO PCP, le 2FDCK. Elle veut s’essayer à d’autres psychédéliques que les champignons et le LSD. Le 2-CB, le 1-P-ETH-LAD. Les phénéthylamines, les lysergamides, les tryptamines, benzofuranes, arylcyclohexylamines, diaryléthylamines, pipérazines, amphétamines, cathinones, pyrrolidines et pyrrolidinophénones… Et toutes les autres catégories. Chacune de celles-ci comportant des dizaines de molécules. Jade est une aventurière de la chimie, de la composition inorganique des corps, et de l’organisme que les substances composent. La 5-MeO-DMT ! La putain de 5-MeO-DMT ! L’expérience divine absolue le voyage vers les mondes célestes le petit caillou intergalactique ! Elle veut tout essayer. Et elle sent que ça ne va pas aller en s’arrangeant. Plus les années passent plus elle a envie de se défoncer. Jade bave Jade fait du lèche-vitrine.

Jade commande dix grammes de 3CMC à livrer chez Baba.

D’une main elle pianote :


« 

Toujours plus haut que Elon Musk,

Alpiniste de l’âme Titan neuro-cosmique !

Fonctionner butiner graviter se hisser traverser avaler zigzaguer.

Vive 2022 vive la légalité !

J’ai hâte de devenir qui je suis déjà je le sais.

 »

Catégorie : Carnet de bord - 11 août 2022 à  16:35

#3-MMC #Jade #research chemicals



Commentaires
#1 Posté par : g-rusalem 11 août 2022 à  17:57

C’était à l’époque où seuls les gays connaissaient.

Jade me fais me sentir vieux, ça me pousserait presque à pousser la chansonnette.

Je vous parle d'un prod
Que les gays de 20 ans
Ne peuvent pas connaîtreeeeee,
4MMC en ce temps-là
Accrochait mes synapses...

Je n'aimerai pas casser Jade dans ses velléités de découvertes, mais de toutes ces molécules, bien peu en ressortent comme quelque chose de valable. Les chimistes n'ont pas encore compris ce qui transforme une vulgaire molécule en une vraie drogue, un dopebuster. Ils parlent de "magic méthyl", de compensation entropique/enthalpique. Mais concrètement, comment prédire qu'une drogue va faire un tabac ? Ou qu'elle sera une cathinone merdique de plus ? Qu'est-ce qui fait que la cocaïne, l'héroïne, la MXE ou la MDMA sont des drogues si spéciales et uniques ? Quelles font consensus, pour le meilleur ou pour le pire ? En matière de découvertes de nouvelles drogues valables, c'est malheureusement la sérendipité qui est reine.

On dit que la beauté est subjective. Peut-être quand on tombe amoureux, quand des parties de son cerveau rationnel se mettent brusquement en pause. Mais je pense qu'il y a tout de même une grande part d'objectivité dans la beauté. La Joconde, la fontaine de Trévi. Pauvre scientifique, je suis inculte en matière d'art et de littérature, mais j'arrive à être touché par la beauté de l'art de temps en temps.

Par extension, je pense qu'il y a aussi de la beauté dans l'effet de certaines drogues. Que les accords qu'elles font, en appuyant sur nos récepteurs comme un accord sur un piano, dictent notre capacité à les aimer. Il existe des accords dissonants, et d'autres mélodieux. Parfois l'accord est juste magique, et il fait effectivement consensus. Je pense à la MXE, je pense à ton cher 3MMC. Là où du MDPV m'apparaît comme une unique touche matraquée par un enfant gâté sur le piano que constitue tout système nerveux qui le reçoit. Est-ce que l'expérience de la MDMA aurait la même portée si elle ne jouait pas en sourdine sur l'ocytocine ? Ou si elle tapait un peu moins la dopamine ?

S'il existe un certain consensus, toute famille de drogues confondues, c'est qu'il doit exister certaines règles cachées par Dieu qui font d'une drogue quelque chose de valable pour notre espèce. Il y a les goûts et les couleurs, mais il doit y avoir une recette magique qui sous-tend tout cela. Si nous connaissions ces règles, je pourrais tenter d'orienter Jade dans sa recherche, et de lui économiser quelques déconvenues.

Peut-être qu'un jour, on financera de la recherche pour trouver la drogue stimulante qui maximise l'euphorie et la créativité, en minimisant les effets secondaires. En attendant, je souhaite bon courage à Jade dans son entreprise de substitution.


 
#2 Posté par : Cobe 13 août 2022 à  13:42

TrotinetteElectrique a écrit

Avant c’était facile ça coutait que dalle 15e le gramme si tu en prenais beaucoup livrés chez toi ou dans un point relai près de chez toi. C’était à l’époque où seuls les gays connaissaient. C’est devenu un sujet de santé publique quand les hétéros ont commencé à tomber dedans.

Marrant j'ai toujours eu l'impression que c'était l'inverse; que c'était quand la communauté gay a découvert la molécule et a commencé à l'utiliser pour les soirées "slam" qu'on a commencé à parler de la 3 dans les médias à cause des quelques morts liés aux excès de ces soirées thinking


 
#3 Posté par : TrotinetteElectrique 13 août 2022 à  15:16
Non si tu regardes bien en mai il y a eu tous les journaux en même temps qui ont publié des articles sur la 3MMC. Genre "quelle est cette nouvelle cocaïne moins chère qui prend du poids partout en France ?" En gros ils sont super en retard.

Remonter

Pied de page des forums