Je suis désemparé,le contre choc du sevrage / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Klrd » 

Je suis désemparé,le contre choc du sevrage 



Bonjour,j'ai besoin de réponse par des gens qui sont arrivés en fin de sevrage. Voilà  je pense être sorti de la phase difficile du sevrage,plus de douleur,mais jai l'impression de subir un choc psychologique. Je suis pas bien,je veux dire que le retour à  la réalité semble insupportable,je n'ai pas d'appétit et le plus dur est une sensation de tristesse. À quoi bon si c'est pour vivre ainsi? Je me sens nerveux et énervé mon corp transpire,mes mains sont moite. Est-ce la vie qui m'attend maintenant? J'ai consulté un médecin qui m'a prescrit des médicaments. Il sont notés sur un autre blog "médicaments". Au moins le manque physique te faisait entrevoir l'espoir,je suis déçu,je n'arrive même pas à  approcher de mon fils qui a même pas 6 mois. Je ne comprends plus,et je ne veux plus prendre de médicaments si je ne sais pas de quoi il s'agit...j'ai besoin de témoignages,la mélancolie me guette.

Catégorie : Témoignages - 06 octobre 2016 à  17:41



Commentaires
#1 Posté par : Acid Test 06 octobre 2016 à  19:38
Ça prend un certain temps apres un sevrage pour arriver a se sentir bien !
Et ça dépend aussi de ce que tu vis .
Si tu t'ennuies , tu vas avoir tendance à  penser au produit alors que si tu es heureux dans ta vie, tu y penseras moins !
Quand j'ai arreté la methadone , ça m'a pris plusieurs semaines avant de me sentir  mieux mais je pouvais pratiquer une activité qui me passionnait à  ce moment là  alors ça m'aidait vraiment !
Et puis tout dépend à  quelle vitesse tu as arreté un produit .
Plus tu l'arrete rapidement , plus longtemps tu vas ressentir des effets de post seuvrage apres l'avoir arrété, alors que si tu l'arretes graduellement, petit à  petit , ton corps va avoir le temps de se réhabituer à  vivre avec moins de produit , puis sans .
Mais ce que tu vis à  coté est déterminant !
Quand on peut faire ce que l'on aime et que l'on peut envisager des projets et se projeter dans l'avenir de maniere agréable ça aide mais quand on ne peut pas et que la vie n'a pas de sens , ça rend les choses difficiles !
Si il suffisait d'arreter le produit pour etre heureux , ça serait facile mais ce n'est pas le cas !
Quand on prend un produit qui nous met dans un état agréable , on supporte mieux les choses mais quand la vie nous emmerde et que l'on ne peut pas prendre un produit , là  c'est un enfer !

Posté par : Acid Test | 06 octobre 2016 à  19:38

 
#2 Posté par : muse 06 octobre 2016 à  19:41
Hello,
Tu t es sevré de quoi et depuis combien de temps?
Mon sevrage je l ai fait seule et de facon pas tres responsable MAIS j ai fait et je continue de faire des tonnes de recherches. Je me suis inscrite sur le forum aujourd hui justement pour lancer un sujet en rapport avec ce que tu as exprimé. Le corps humain est une machine certes complexe mais bien rodée et qui finit par se regenerer. Et parfois meme en mieux. Le cerveau mets environ 2 ans (a condition de ne pas rechuter meme dans un moment de faiblesse extreme) a refonctionner corectement. Mais ca ne veut pas dire que tu es obligé de souffrir ou de prendre d autres substances pendant tout ce temps. J ai trouvé des centaines d astuces pour progresser plus vite et pourtant j en suis a 10 mois "seulement". Je me suis d ailleurs inscrite car meme si j ai passé le plus dur je me sens quand meme encore "autiste" face a mon entourage. Aussi bien la famille que mon mec (qui me supporte depuis 10 ans) ou mes potes que je vois super rarement parce que je ne ressens pas encore l envie et la force d etre totalement moi meme avec eux enfin c est bizarre... bref si t as besoin de conseils ou de te confier sans jugement j suis la smile

Posté par : muse | 06 octobre 2016 à  19:41

 
#3 Posté par : Klrd 06 octobre 2016 à  19:52
Je viens de terminer le traitement metha après 3 années et avant une 10 zaine d'année d'héroïne. Ça fait 3,4 semaine que j'ai arrêté le traitement mais le mal est maintenant passé,le retour à  la réalité semble infernal. Qu'est-ce que je donnerais pas pour une défonce et oublier un seul soir

Posté par : Klrd | 06 octobre 2016 à  19:52

 
#4 Posté par : Acid Test 06 octobre 2016 à  20:00
Tu es heureux dans ta vie à  part ce probleme là  ?
Si c'est le cas , ne t'inquietes pas , ces symptomes vont passer en quelques semaines !
Apres, si tu as des soucis dans ta vie , là  évidemment c'est plus difficile !

Posté par : Acid Test | 06 octobre 2016 à  20:00

 
#5 Posté par : muse 06 octobre 2016 à  20:11
Ca ne passe pas en quelques semaines... ca s attenue progressivement mais il faut se dire que pendant 2 ans tout se reconstruit. Vois ca comme une renaissance suite a une longue longue gestation. Mais garde le positif, ces drogues t ont appris a te connaitre au fond, et ce bien etre tu peux le recreer sans dope petit a petit. Mais il faut etre tres patient et se proteger des mauvaises energies autour de toi. Dis toi que tu es a la fois ta mere,ton pere, ton coach, ton meilleur pote... et que tu repars a zero en retablissant toutes les connexions dans ton cerveau. Plus tu positiveras plus tu seras recompensé. Et surtout surtout, reste occupé au max. Pour produire des endorphines faut bouger. Impose toi une discipline stricte surtout vis a vis du sommeil. Jamais moins de 7h mais jamais plus de 9.

Posté par : muse | 06 octobre 2016 à  20:11

 
#6 Posté par : muse 06 octobre 2016 à  20:22
En tout cas pars du principe que la clef de tout ca c est la patience.
Avec la came on avait "tout tout de suite" et encore avant que les effets negatifs arrivent en masse et qu on ai plus rien du tout.
Grace a ton experience tu sais que ton cerveau est capable de produire du bonheur pur. J ai un pote qui a jamais rien pris de sa vie, meme pas une cuite et quand il deprime il est con comme un balai et anxiogene a souhait. Mais il a cette chance d avoir ses capacités cerebrales intactes qui me font comprendre que la conne c etait moi.
Bref vois tout ca comme le plus gros defi de ta vie et sois fier de tout ce que tu as accompli.

Posté par : muse | 06 octobre 2016 à  20:22

 
#7 Posté par : Klrd 06 octobre 2016 à  20:46
Et que pensez-vous de la carbamazepine et du fluvoxamine?

Posté par : Klrd | 06 octobre 2016 à  20:46

 
#8 Posté par : Klrd 06 octobre 2016 à  21:08
Oui acid dans ma vie je suis heureux,jai une femme qui me soutient,un fils magnifique,une famille unie... j'ai perdu mon père d'un cancer au cerveau il y a 11 mois,et jai l'impression que le retour à  la vie normal fait remonter des émotions qui n'était pas sorti au moment du décès...tout semble contradictoire.

Posté par : Klrd | 06 octobre 2016 à  21:08

 
#9 Posté par : Tetris68 06 octobre 2016 à  21:34
Klrd je viens de voir ton mail et comme je voie que tu poses la question ici aussi je me permet de te répondre dans ton blog.
Pour les médicaments qu'on t'a prescrit je ne peux pas t'aider car je ne les ai jamais consommé ni même vu de témoignages sur leurs effets.
Vu comment tu décris ton état on dirait que t'as passé un cap au niveau du manque physique mais que celui psychologique est encore présent.
La vie tel que tu l'as perçois n'est pas (je pense) la vision que tu en aurais sans prod mais plutôt celle qu'on pourrait avoir en étant sous dosé.
C'est sûrement passager mais apparemment le PAWS (manque psychologique prolongée ) est assez courant après un sevrage opiacés, je sais qu'il y a pas mal d'infos a ce sujet sur PA mais avec mon téléphone je galère a copier des liens et tout ça.
J'espère que ça va aller, t'as passé le cap du manque physique et c'est pas rien maintenant faut que le cerveau reapprenne a réguler les endorphines et autres de lui même.

Courage , amicalement.

Posté par : Tetris68 | 06 octobre 2016 à  21:34

 
#10 Posté par : Klrd 06 octobre 2016 à  21:41
Merci pour ta réponse,je n'ose pas prendre les médicaments car leurs composants semble jouer sur le cerveau et je ne veux plus prendre de risque.

Posté par : Klrd | 06 octobre 2016 à  21:41

 
#11 Posté par : JC 06 octobre 2016 à  22:32
Salut Klrd ..

Pour tes médocs c'est à  toi de voir., si tu penses qu'ils peuvent t'apporter un certain " confort dans l'inconfort ".. smile

La fluvoxamine est un antidépresseur (isrs) qui peut prendre plusieures semaines à  agir. (perso j'ai jamais senti d'effets positifs avec les AD)
La carbamazepine, de souvenir agit un peu comme les benzo. Sédatif/anticonvulsivant et joue sur l'humeur aussi. (Dans ton cas ça peut être pas mal je pense)
Essaie de les prendre et vois comment ça s'passe d'ici 3/4semaines.

Je pense que dans ta situation, il ne faut pas non plus être " fermé " à  tout les médocs comme j'ai pu le faire lors de mon sevrage.

Dis toi que ça reste quand même moins fort et moins accrochant que la méthadone ou la buprenorphine donc si ca peut t'aider à  passer ce cap qui de toute façon sera difficile fait le. C'est un mal pour un bien comme on dis et plus tard quand tu seras "mieux" tu pourras envisager d'arrêter. C'est pénible aussi à  arrêter mais crois moi quand on a vécu un sevrage opiacé ca reste plus simple en comparaison.

Pour le côté psychologique, j'aime pas trop m'exprimer à  ce sujet, on est tous différents et comme l'a dit Acid Test ça dépend de beaucoup de choses en faite.
Comme j'te disais, moi ca va faire 3ans et c'est toujours pas la " grande forme " dans ma tête .. Ça va mieux certes .. mais c'est pas ce que j' imaginais quand j'ai décidé d'arrêter tout ça.
Faut pas être trop pressé en faite, nous avec les drogues on a été habitués à  avoir tout, tout de suite, à  être bien direct après une trace .. là  ça revient, lentement mais sans " descentes " . Y'a des avantages, des inconvénients.

NON, c'est pas la vie qui t'attend ..!! je pensais exactement pareil et même si c'est pas génial à  c't'heure ci, je suis quand même mieux dans ma peau.
On peut pas se séparer de 10années de défonce comme ça. Laisse toi du temps, ne replonge pas sur un coup de déprime. C'est limite là  que ça va être le plus compliqué en fait, le sevrage physique c'est quelque chose mais le psychologique est " pervers " de part sa durée ..

Si je peux te donner un conseil c'est occupe toi, évite à  ton cerveau de trop penser.
Quand j'avais rien à  faire je prenais la voiture moi, je roulais sans trop savoir où j'allais ... Bein j'en ai bouffé de l'essence en 6mois..!!
Le boulot aide bien aussi, essaie de retravailler dès que possible, ça t'occupera l'esprit. Le soir tu rentres t'es mort, tu vas au pieu et ainsi de suite. Les semaines passent beaucoup plus vite comme ça.

En gros évite de rester chez toi à  déprimer. Je sais c'est vraiment difficile, il faut se motiver et la motivation, la joie de vivre reviendra.

C'est maintenant qu'il ne faut pas lâcher, c'est là  que ça va être le plus dur et j'aurai beau te dire tout ce que je veux, au final on est seul dans cette situation ..

Courage à  toi, ne lâche rien, fais le pour toi, ton fils ..


Julien

Posté par : JC | 06 octobre 2016 à  22:32

 
#12 Posté par : Klrd 06 octobre 2016 à  22:51
Merci,je pensais il y a quelques jours que le manque physique passé tout était joué,je ne ressent pas l'envie de retourner vers les opiacés ou la came (quoi qu'une injection de morphine me ferait du bien),mais je me dis qu'il y a bien un moyen occasionnel de se faire plaisir,avec de l'alcool je n'en ai pas envie,mais j'ai tout un stock de médicaments (pas d'opiacés) qui pourrait par exemple me détendre sans exagéré . Le problème est que je ne prends pas de médicaments sans savoir de quoi il s'agit. Olanzapine,trazolan,serlain,diazepam,plus les deux au dessus qu'on m'a prescrit mais que je n'ai jamais osé prendre,mis à  par le diazepam. Aujourd'hui j'ai envie de prendre un de chaque mais je n'ai jamais trouvé les réponses à  mes questions car les médecins ne comprennent rien. Je remercie ce site qui m'aide à  comprendre beaucoup de chose.

Posté par : Klrd | 06 octobre 2016 à  22:51

 
#13 Posté par : JC 06 octobre 2016 à  23:22
De ce que je vois t'as 2 antidépresseur (trazolan, serlain) une benzo et un neuroleptique (olanzapine).

Perso je m'en tiendrais à  ta dernière prescription.

Posté par : JC | 06 octobre 2016 à  23:22

 
#14 Posté par : Klrd 07 octobre 2016 à  10:08
Bonjour,j'ai suivi tes conseils Jc et j'ai commencé le traitement. Étonnamment j'ai bien dormi cette nuit,mais je vais voir l'évolution,merci pour vos témoignages ils me mettent du baume au c œur.

Posté par : Klrd | 07 octobre 2016 à  10:08

 
#15 Posté par : Klrd 07 octobre 2016 à  13:34
Bonjour à  tous,nouvelle question...quelqu'un a une solution pour la transpiration,je prends des douches 3 fois par jour,c'est le symptôme le plus gênant,quelle galère j'ai l'impression que ça ne s'arrêtera jamais

Posté par : Klrd | 07 octobre 2016 à  13:34

 
#16 Posté par : JC 07 octobre 2016 à  14:02
Salut,

J'avais oublié.., pour le sommeil il y a aussi la mélatonine qui fonctionne bien tout en restant un produit " soft " .
Si tu veux éviter les traitements addictifs, la mélatonine dosée à  2/3mg me semble être un bon compromis.

Pour la transpiration y'a pas grand chose à  faire je crois. (à  confirmer avec ton médecin)
Une astuce quand même : essaie, si tu peux, de faire des séances de sauna / hammam. Ca m'avais bien aidé aussi, ça permet d'éliminer les toxines et perso, après une séance je ressortais " vidé " et détendu ..

Voilà , tout des petits trucs plus ou moins naturel qui peuvent t'aider à  passer ce moment difficile.

N'hésite pas à  demander des conseils pour la suite si tu as besoin.

Posté par : JC | 07 octobre 2016 à  14:02

 
#17 Posté par : Klrd 07 octobre 2016 à  14:11
Merci Jc vous m'aidez beaucoup

Posté par : Klrd | 07 octobre 2016 à  14:11

 
#18 Posté par : DVA5-2Tls 07 octobre 2016 à  18:22

muse a écrit

ce bien être tu peux le recréer sans dope petit a petit [.../...] sommeil. Jamais moins de 7h mais jamais plus de 9.

Moi je trouve que c'est bien ce que dit muse; profites-en pour ne pas repartir.
En plus de dormir, JC parle du hammam, ou alors la piscine, tu peux t’enrouler longtemps à  faire attention à  bien nager, moi j'adore.

Porte toi bien, bises,
David


Posté par : DVA5-2Tls | 07 octobre 2016 à  18:22

 
#19 Posté par : muse 07 octobre 2016 à  18:37
Yep d accord avec tout ca et la transpi c est le corps qui evacue donc oui tu peux accelerer avec du sauna, en faisant du cardio et en buvant 2 voir 3 litres d eau par jour avec 3 ou 4 bouchons de jus de bouleau (marque weleda en para/bien secouer la bouteille avant et conserver au frigo) qui aide a drainer les toxines. Et pour la melatonine ce qui m a sauvée c est novanuit triple action car c est un mix de melato et de plantes relaxantes dont du pavot (qui je le rappelle est la plante avec laquelle on fabrique de l opium) et contrairement a d autres trucs en libre service ca marche vraiment et on se reveille pas embrumé. Par contre la melatonine c est hyper fragile, donc quand tu prends tes 2 comprimés de novanuit fais le 1h avant de dormir et lache au max les ecrans. Si tu regardes la tv mets le mode eco pour baisser la luminosité car la lumiere bleue des ecrans coupent les effets de la melato. Et pour en revenir a la transpi j ai transpiré a fond pendant facile un mois apres mon sevrage mais c est passé du jour au lendemain. Et c etait pas evident vu que je suis massotherapeute je filais me doucher entre chaque rdv ^^

Posté par : muse | 07 octobre 2016 à  18:37

 
#20 Posté par : Acid Test 07 octobre 2016 à  18:41
À mon avis il ne faut pas prendre tous ces medocs n'importe comment !
Le mieux serait d'aller voir un médecin, tu lui dis ce que tu as comme médicaments ( ceux qui sobt encore valable ) et tu lui demande ce que tu pourrais prendre vu ton état .
Ou alors tu lui demandes de t'en prescrire d'autres plus adaptés si ceux là  ne conviennent pas !
Difficile de savoir quoi te dire de prendre !
Peut etre un anxiolytique mais je ne connais pas bien les dosages ni toutes les molécules .
Voir un anxiolytique et un anti depresseur .
Perso, je prefere éviter ces médicaments mais si tu sens quetu en as besoin , pourquoi pas !
Apres, ces médicaments vont te détendre , éventuellement te booster un peu le morale mais ils ne feront pas forcément passer tous les symptomes dus au sevrage ou post sevrage .
De mon coté pour arreter un opiacé, je pense que le mieux est de l'arreter vraiment progressivement et à  la fin , à  la rigueur , une fois qu'on a arreté les dernieres petitre doses ,prendre un verre de vin le soir , pour arriver à  se détendre un peu , ou un anxiolytique si besoin est ( attention au mélange alcool médoc, ça peut avoir des effets dangereux ).

Posté par : Acid Test | 07 octobre 2016 à  18:41

 
#21 Posté par : Klrd 07 octobre 2016 à  18:41
En fait c'est le pire je dois dire,un mois après on évacue toujours des toxines,je pensais avoir fait le pire...quelle désillusion !!!

Posté par : Klrd | 07 octobre 2016 à  18:41

 
#22 Posté par : Klrd 07 octobre 2016 à  18:47
Je vais aller prendre une douche en écoutant de la musique et de toute façon je n'ai plus le choix il faut que je continu d'avancer...je me dois de me prouver que jai de la volonté...demain est un autre jour.

Posté par : Klrd | 07 octobre 2016 à  18:47

 
#23 Posté par : muse 07 octobre 2016 à  18:48
Les opiacés augmentent vachement le taux de cortisol qui est "l hormone du stress". Du coup les cellules se gorgent de flotte et forcement quand on arrete le corps s en debarrasse. Transpirer tout ca et se forcer a faire pipi toutes les 2h y a que ca comme solution. Ca finit par se calmer et on se sent mieux dans son corps. J ai meme acheté un elliptique y a quelques mois pour "finir" le travail. Au debut je suais grave et maintenant il me faut facile 45 min pour commencer a transpirer. Ton foie reprends ses droits d ailleurs tu peux aussi l aider en chopant des ampoules chez arkopharma special detox hepatique radis noir/desmodium/romarin et tu le fais pendant 10 jours ca marche super bien

Posté par : muse | 07 octobre 2016 à  18:48

 
#24 Posté par : Klrd 07 octobre 2016 à  18:51
Merci j'apprécie vos commentaires

Posté par : Klrd | 07 octobre 2016 à  18:51

 
#25 Posté par : Acid Test 07 octobre 2016 à  19:25
Tu n'as qu'à 'poster la liste de médocs que tu as sur ton blog et peut etre certains pourront te conseiller .
Dans la liste , je ne connais que le diazepam/ valium comme,je te le,disais , c'est un
Anxiolytique ,  sédatif hypnotique ,myorelaxant et amnesiant ;  un benzodiazepine.
Mais il faut faire attention car ça génere une dependance donc il nefaut pas en prendre sur une longue periode.
Juste quelques jours au plus, si vraiment tu as besoin de quelque chose pour gérer des angoisses et te détendre .
Ne pas mélanger à  l'alcool et prendre juste un petit dosage.
La posologie normale pour adulte étant de 5 à  20mg par jour.
Mais je ne suis pas médecin et le mieux serait d'aller en voir un pour qu'il te donne de quoi passer cette periode , sans prendre de risque ni faire de connerie !
Et il ne faut pas le mélanger avec n'importe quel autre medic , surtout si tu en prends déjà  certains .
En plus il peut y avoir des cas particuler dans lesquels ça peut etre déconseillé ( maladie pulmonaire parexemple ) , donc encore une fois , le mieux est de voir un mendecin qui puisse te conseiller correctement , je nepeux pas me substituer à  l'un d'eux !
Mais en tout cas , n'essaie pas dete défoncer avec ce genre de médocs ,çapeut etre dangereux !
Si jamais tu en prends , ne prends qu'une petite dose.
Ça ne résoudra pas tous les symptomes du sevrage mais ça peut aider pour te détendre et pour dormir mieux .

Posté par : Acid Test | 07 octobre 2016 à  19:25

 
#26 Posté par : Acid Test 07 octobre 2016 à  19:53
Les opiacés entrainent une baisse du taux de cortisol et non une hausse !
Faire attention lorsque l'on affirme des choses de ce genre , mieux vaut vérifier avant !

Posté par : Acid Test | 07 octobre 2016 à  19:53

 
#27 Posté par : muse 07 octobre 2016 à  20:06
Sur le long terme et avec le surdosage si, le cortisol augmente. Je sais de quoi je parle. Ca fait partie de mon taf et ma soeur est scientifique (et addict) et a fait moult recherches sur le sujet. Mais meme sans parler de cortisol avec les opiacés a un moment y a de la retention d eau car le foie et les reins arrivent plus a gerer

Posté par : muse | 07 octobre 2016 à  20:06

 
#28 Posté par : Acid Test 07 octobre 2016 à  22:31
Tu as des sources ou des liens pour ce que tu avances à propos de l'élévation de la cortisole avec les opiacés ?
De mon coté , je viens de passer deux heures sur le net et je trouve le contraire , notamment à  propos de la morphine et de recherche qui tendent à  montrer la baisse du taux de cortisol avec  de la methadone et de la buprenorphine !
Je n'ai pas bookmarqué tous les liens mais en voici certains , notamment ici :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2598475
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/6514937
http://www.repenser-la-medecine.com/quo … cancereux/
http://www.rvh-synergie.org/prises-en-c … eur-1.html

Églalement l'inhibition de sécretion  CRF, CRH , ACTH et SDHEA.
Je ne suis pas scientifique mais la question m'intéresse et en faisant quelques recherches sur le net , j'ai l'impression que c'est plutot l'inverse mais si tu as des liens qui disent le contraire ça m'interesse.
De par mon experience , j'aurais plutot tendance à  croire que ça diminue la production, sauf lors du manque mais là  c'est juste au niveau de ce que l'on'peut ressentir , apres, il faut voir au niveau des données scientifiques .
Vu les propriétés anti depresseurs et anxiolytiques des opiacés , ça pourrait sembler assez logique , surtout que la cortisol est appelée l'hormone du stress .

Posté par : Acid Test | 07 octobre 2016 à  22:31

 
#29 Posté par : Klrd 07 octobre 2016 à  23:21
Merci à  vous,demain j'irai avec le blog en main,dans le pays où je me trouve on m'aurait plus vite envoyer en psychiatrie que de chercher à  m'aider...il faut dire que metha et bupremorphine sont considère comme drogue,mais je ne peux pas croire qu'il n'y ai pas de morphine...demain est un autre jour.

Posté par : Klrd | 07 octobre 2016 à  23:21

 
#30 Posté par : muse 08 octobre 2016 à  00:35
@acidtest dans l absolu oui tu as raison c est logique qu au debut les effets anxiolytiques nous fassent baisser le stress donc le cortisol.
Mais sur le long terme ca abime tellement le corps que ca crée un stress metabolique qui le fait augmenter a donf.
J essaierais de retrouver des liens sur le net ou demander a ma sista.
Mais perso c est ce qui m est arrivé et j en ai parlé avec des potes medecins et mon osteo qui a vecu ca suite a une amputation du pied a cause de son insuffisance renale (ouai il a vrrrraiment pas de bol) il est aussi homeopathe a ses heures perdues et c est lui qui m a tout appris sur le cortisol. Quand je me camais au debut mon metabolisme etait bon, j etais plutot seche mais au fur et mesure de l evolution de ma dependance meme si je mangeais pas plus et que mon taf est tres physique je me suis retrouvée avec 5 kgs de flotte dans le corps du a la montée (inconsciente) du cortisol et aux organes intoxiqués. Encore maintenant 10 mois apres l arret je suis une vraie pisseuse c est non stop. En gros le coup du cortisol ca s inverse quand tu commences a devoir supporter des effets secondaires de batard. Detresse respiratoire ,grattage de bras compulsifs, nevralgies cervico bracchiales etc... j ai pas la peche d aller tchecker les liens la je t avoue car manque de dodo mais j irais regarder demain et j essaierais d apaiser ta curiosité scientifique au passage. Mais crois moi j suis pas une bouffone qui se branle sur les forums. J ai jamais rien ecrit nulle part, je suis inscrite depuis hier seulement apres quelques moi a vous lire de temps en temps quand j avais besoin d etre " en famille" et hier je me suis lancée car je fais des recherches et j avance et j apprends de ouf tous les jours dans le sevrage. Bref bienveillance et endorphines, good night everyone ♡

Posté par : muse | 08 octobre 2016 à  00:35

 
#31 Posté par : Klrd 08 octobre 2016 à  08:43
Muse par quelles opiacé peut-on remplacé la metha si on se trouve dans un pays où elle ne se trouve pas?

Posté par : Klrd | 08 octobre 2016 à  08:43

 
#32 Posté par : Tetris68 08 octobre 2016 à  09:06
Klrd tu aimerais reprendre un opiacé?
Tu veux plus continuer ton sevrage?
Amicalement.

Posté par : Tetris68 | 08 octobre 2016 à  09:06

 
#33 Posté par : Klrd 08 octobre 2016 à  09:10
Je voudrais reprendre à  petite dose et descendre,je n'arrive à  rien faire,on a des commerces et je ne pensais pas en chier autant. Il faut que je réagisse

Posté par : Klrd | 08 octobre 2016 à  09:10

 
#34 Posté par : Acid Test 08 octobre 2016 à  09:26
Des opiacés , il y en a pas mal, apres il faut voir ceux qui sont disponibles là  où tu es !
Et il faut voir ce que les médecins vont accepter de te prescrir , à 'moins que tu l'ai au marché noir mais je ne sais pas si tu peux trouver ça facilement là  bas.
Saches que si tu reprends des opiacés , tu vas continuer à  en etre dépendant , meme si tu peux les arreter petit à  petit plus progressivement ( je pense que c'est la  meilleure  solution  personnelement mais ça prend du temps ) .
Tu étais à  quelle dose de metha avant de passer au sub ?
C'est clair que tu as diminué le sub tres rapidement , trop meme .

Posté par : Acid Test | 08 octobre 2016 à  09:26

 
#35 Posté par : Klrd 08 octobre 2016 à  09:29
La morphine est un opiacé??

Posté par : Klrd | 08 octobre 2016 à  09:29

 
#36 Posté par : Acid Test 08 octobre 2016 à  09:34
Oui, la morphine en fait partie .

Posté par : Acid Test | 08 octobre 2016 à  09:34

 
#37 Posté par : Acid Test 08 octobre 2016 à  09:57
Pour répondre à  muse , je ne pense pas que les opiacés abiment tellement le corps , ça fait partie des drogues les moins destructrices pour le corps meme si ils ont des conséquences .
Une des conséquences les plus importantes apparemment , c'est la baisse de production de cythokines, le systeme immunitaire qui devient moins performant mais dans la pratique , on peut voir des tas de gens qui prennent des opiacés et qui vivent assez vieux , en tout cas par rapport à  une certaines moyenne .
Quand on voit finalement que pas mal de gens meurent entre 65 et 75 ans ( lamoyenne en France est de 78 ans pour les hommes et 84 pour les femmes ) , en fonction des maladies diverses et variées , y compris le cancer , les usagers d'opiacés qui ne meurent pas d'overdose ou de problemes contractés à  cause d'injections faites dans de mauvaises conditions  ne meurent pas forcément plus tot .
Évidemment des gens vivent plus vieux que ça mais on peut tout à  fait atteindre cet age là en étant usager d'opiacé, en fonction de son hygiene de vie et de ses pratiques .
Ton histoire de rétention d'eau, ça dépend des gens , moi je n'ai pas ce probleme et pourtant j'ai passé 18 ans de ma vie sous opiacés !
Pas mal  de gens que je connais qui sont sous opiacés ne prennent pas de poids .
Et il y a le fait aussi de prendre du poids en veillissant pour certains , ce qyi n'est pas lié aux opiacés .
Par contre on dit souvent que la metha fait prendre du poids .
Par contre ce que je ne comprend pas , c'est que tu dis que tu as pris 5 kg de flotte , donc dans les cellules mais ensuite tu dis " je suis une vraie pisseuse " , donc c'est plutot urinaire et au niveau de la vessie .
La rétention d'eau et les problemes urinaires ne sont pas liés à  priori , à  ma connaissance en tout cas .

Posté par : Acid Test | 08 octobre 2016 à  09:57

 
#38 Posté par : muse 08 octobre 2016 à  12:15
Alalalala acid tu m epuises!!! Faire de l oedeme car le foie et les reins sont surchargés c est normal. Et je dis que je suis une pisseuse car j evacue encore les "restes" et que maintenant mes organes sont a plein regime. Et oui bien sur on peut vivre sous opiacés mais pas a des doses extremes comme j en prenais. Et pas si on veut vivre en pleine conscience et regler ses problemes une bonne fois pour toutes. Et peut etre que ton poids reste fixe mais que tes organes sont quand meme fatigués. Les filles ont plus souvent tendance a gonfler avec les medicaments c est hormonal. Et pas qu une question d age non plus mais plutot du passif chimique et la sensibilité perso.

Posté par : muse | 08 octobre 2016 à  12:15

 
#39 Posté par : JC 08 octobre 2016 à  12:18
Klrd, la codeine me semble la molécule la plus approprié dans ta situation.

Essaie juste de prendre des dosages raisonnables et dans les moments où tu as besoin d'être " fonctionnel " afin de ne pas re-développer une trop grosse tolérance pour un éventuel sevrage ultérieur.

Tu as déjà  fait un bon bout de chemin donc évite de " re-taper " dans les opiacés de palier 3 ( morphine/méthadone ..)

Ne t'en veux pas d'avoir besoin de faire une pause, tout n'est pas perdu.
Un sevrage opiacés c'est compliqué et parfois on a besoin de s'y prendre en plusieurs étapes.

Le kratom pourrait être utile dans ces moments mais si tu n'es pas chez toi et que tu n'as pas de possibilité de passer commande ca va être compliqué.

Renseigne toi quand même sur cette plante qui se consomme en infusion et qui agit de manière similaire aux opiacés.
Ça peut être encore un meilleur compromis que la codeine.

Posté par : JC | 08 octobre 2016 à  12:18

 
#40 Posté par : JC 08 octobre 2016 à  12:22
Ps: muse et Acid Test vous me faites délirer ... smile , un vrai petit couple ..

Posté par : JC | 08 octobre 2016 à  12:22

 
#41 Posté par : muse 08 octobre 2016 à  12:35
Haha ouai y a de ca ^^ et oui krld t as fait le plus dur mais un mois c est short encore et a cette periode je me tapais encore de chouettes crises de sciatique et j avais encore beaucoup de mal a vivre sans psychotropes.
La codeine en mini dosage c est plus doux en effet mais il faut etre tres fort psychologiquement pour pas rebasculer dans l envie de sensations fortes...
J ai passé des journées entieres a ecrire des tonnes de pages pour me comprendre et me convaincre que la vie sobre valait le coup.
Je me rememorais meme comme on fantasme sur du porn l epoque ou j etais en train de crever a l hosto et que mon infirmier de nuit venait me piquer a la morphine ^^
Garde confiance en toi et dis toi que tu rentres dans une année un peu ingrate mais que ca passe plus vite qu on le pense a condition de rester occupé.
La force mentale se regagne par palliers un peu comme si tu passais des niveaux de batard dans un jeu video.
Et @acid: c est pas toujours a moi de faire la vaisselle bordel j en ai maaaarre je suis une femme et j ai des besoins t as interet a revenir avec des fleurs!!!

Posté par : muse | 08 octobre 2016 à  12:35

 
#42 Posté par : Tetris68 08 octobre 2016 à  12:42
Le problème de l'héroïne sur la santé c'est plus au niveau des coupes et du rythme de vie qu'on s'impose quand on est heroinomane dans une société prohibitioniste.

Le cafe, le paracétamol et autres neuroleptiques qu'il peut y avoir dans la dope font bien plus de mal que la diacetylmorphine elle même.

Par contre au niveau hormonal je suis pas du tout renseigné mais comparé a l'alcool qui est neurotoxique, hepatotoxique j'en passe et des meilleurs l'héroïne est une drogue assez propre.

Malheureusement la prohibition et les grossistes avident lui mène la vie dur... ma pauvre petite héroïne... c'est pour toi que je chante God save the queen...

Pour Klrd une mini dose de buprenorphine serait une moins bonne idée que la codeine?
Je me posais la question a cause de leur demi vie différente car avec le sub on est parti pour un long moment alors qu'avec la codeine on peut consommer le temps de faire nos obligations mais y a un risque d'effet yoyo pour Klrd non?

Amicalement.

Posté par : Tetris68 | 08 octobre 2016 à  12:42

 
#43 Posté par : Klrd 08 octobre 2016 à  13:03
Bon jai du tramadol sous la main,bonne idée??

Posté par : Klrd | 08 octobre 2016 à  13:03

 
#44 Posté par : Klrd 08 octobre 2016 à  13:07
Tramadol coupé au paracétamol

Posté par : Klrd | 08 octobre 2016 à  13:07

 
#45 Posté par : JC 08 octobre 2016 à  13:18
Tout à  fait Tetris, de toute façon il n'y aura pas de solution miracle .., le plus compliqué va être de rester dans une consommation raisonnable.

La codeine me semblait être le bon choix dans la mesure où il aurait besoin de faire une "pause" temporaire.(une fois de temps à  autre quand il n'en peut vraiment plus ou quand il a besoin d'être fonctionnel)
Mais pour une reprise de substitution avec réduction de posologie je suis de ton avis, les tso sont une bien meilleur option.

Seulement voilà  Klrd, en reprenant un tso quotidiennement tu devras sans doute revivre ces moments pénible en cas d'un éventuel arrêt.

Posté par : JC | 08 octobre 2016 à  13:18

 
#46 Posté par : JC 08 octobre 2016 à  13:32
Le tramadol va marcher très bien aussi, surtout pour le moral mais attention au sevrage ..

J'ai pris ponctuellement du tramadol lors de mon sevrage, après 5/6mois sans opiacés et quand le moral était au plus bas.
C'était de l'ixprim 325/37,5mg et niveau moral c'est génial mais attention de ne pas retomber dans une consommation abusive car le tramadol est une molécule difficile à  arrêter aussi.
(à  savoir qu'il agit comme un opiacé mais aussi comme un antidépresseur à  action immédiate)

Certains vont rire mais la moitié d'un comprimé me suffisait amplement comme je n'avais plus de tolérance.

Y'a plusieurs options, le plus dur est de rester dans une consommation raisonnable .. et quand on a connu la dépendance aux opiacés c'est pas évident.

Posté par : JC | 08 octobre 2016 à  13:32

 
#47 Posté par : Klrd 08 octobre 2016 à  13:50
Composition 37,5 de tramadol pour 325 de paracétamol en mg,je viens d'en prendre 2

Posté par : Klrd | 08 octobre 2016 à  13:50

 
#48 Posté par : Klrd 08 octobre 2016 à  13:51
Je vais faire attention

Posté par : Klrd | 08 octobre 2016 à  13:51

 
#49 Posté par : Tetris68 08 octobre 2016 à  14:51
Klrd tu peux nous tenir au courant sur l'effet que tu auras et aussi sur l'après Tramadol et retour au sevrage?
Si ça te dérange pas bien-sûr, afin de savoir si ça a fait plus de mal que de bien car le retour a la normal pourrait te pousser a reprendre du Tram et rentrer dans un cercle vicieux.
De toute façon après un sevrage y a deux ou trois mois en dent de scie psychologiquement et ça c'est dur d'y échapper.

Bon courage en tout cas, amicalement.

Posté par : Tetris68 | 08 octobre 2016 à  14:51

 
#50 Posté par : Klrd 08 octobre 2016 à  14:58
Je n'ai qu'une boite de tramadol,et franchement j'avais besoin de souffler car on possède des commerces et depuis le décès soudain de mon père il y a quelques mois,je suis responsable et c'est dernière semaine j'ai trop laissé aller. J'ai besoin de savoir est-ce que le tramadol et la metha agissent de la même façon?vaisje pouvoir reprendre mes activités normalement?une chose est sûre cette après midi je vais bouger en voiture et ça va me faire du bien.

Posté par : Klrd | 08 octobre 2016 à  14:58

Remonter

Pied de page des forums