Le Gbl entre paradis et enfer / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » GüBeL » 
 

Le Gbl entre paradis et enfer 



Mon Témoigne sur la consommation de GBL/GHB:
Vous trouverez ci-dessous une sorte de FAQ les plus exaustives possibles sur le GBL. J'ai essayé de traité le point non abordé dans les précédent de test ou abordé de façon ultra fausse. Chaque point sera l'occasion de vous faire partager mon expérience, mes anecdotes ainsi  que les techniques propre à  la consommation de GBL. Après avoir cherché de manière compulsive sur le net, je n'ai jamais trouvé un texte similaire par certaines informations. Vous trouverez des information pertinente toutefois sur le wikidroge ainsi que sur des texte PDF. Lien disponible sur demande. Si vous vous attardez trop sur les côté positif n'oubliez pas de déployer la même énergie à  la lecture des côtés négatis. La plus part du temps le terme de GBL peut être intervertit avec GHB.

Résumé: Le GBL est une drogue liquide,  de synthèse agissant sur le système  GABA-èregique (Neurotransmetteur GABA-b et c'est le seul connu, tout les autre benzo agisse sur les GABA-A) après sa transformation en GHB par le foie.
Les effets dans sa dose de fonctionnement sont: euphorisants (1-2ml SANS ALCOOL), anxiolitiques, désinhibants, aphrodisiaque, augmente toute les perceptions sensorielles et émotives positive, hypnotique (c'est la seule substance produisant un sommeil "médicalement" normal (au niveau des paramètres électro physiologiques)),  anesthésiant, anabolisant (favorise la sécrétion endogène d'hormone de croissance)
Les effets du surdosage sont: sommeil profond, coma, lâchage neuromusculaire, mort
Les effets du sevrage du consommation H24 (24/7): en fonction de la durée de consommation, PLUS DE 24H: désorhientation, anxiété, insomnie, tramblement, délire, convulsion, mort
Mon expérience: après une année de consommation "récréative" (le GBL a remplacé ma consommation d'alcool), uniquement le weekend ou en soirée. Suite à  une période de stress, je me suis mis à  consommer H24, c'est à  dire une dose tout les 2-3 heures et ce 24h sur 24h et 7j sur 7j ET CECI PENDAN 2ANS. Très vite une forte dépendance physique m'a fait renoncé à  tout sevrage, d'autant plus que la vie avec devenait incroyablement magnifique. Affectivement, professionnellement, socialement la première année fut une réussite complète, j'avais ma potion magique! Puis les dernier 6 mois devinrent progressivement un cauchemar, plus de sommeil, l'impression de devenir fou, les doses qui augmentent (a noter que contrarairement à  d'autre droge alcool, canabis, MDMA, et autre l'accoutumence (augmentation des dose est très faible).LLa consommation simultanée de benzodiazépine, et ensuite: un sevrage,qui m'a amener à  un coma de 1 mois avec 2 % de chance de survie. Ensuite réapprendre à  vivre, sans les lunette rose du GBL, apprendre à  déguster les instants sans saveur de la vie abstinente, et pour finir plonger dans l'alcoolisme le plus violent avant de commencer à  ré-émerger, de me mettre à  consommer de l'héro etc.. le seul médicament efficace pour autant de ne pas l'avoir consommé avec le GBL est Diazépam à  dose de cheval (min 80 mg) Pour exemple dans mon coma sous assistance respiratoire , j'ai reçu 15mg de midozalam /h, oui oui et finalement 50mg/h de diazépam qui a enfin réussi à  me faire arrêter de convulser. J'étais sous intubé, sous assistance respiratoire.

Utilisation Médicale:
-Permet la restauration d'un rythme nycthéméral dans le traitement de la narcolepsie
-Plusieurs essai comme produit de substitution à  l'alcool, anesthésiant, tranquillisant mais les effets secondaires se sont révélés trop conséquents (convulsions lors de sevrage)
-Utilisation dans le milieu du culturisme pour ses effets anabolisants (actuellement interdit dans la majorité des pays)

Quelques idée fausse sur le GBL:
-Le GBL est très acide: non c'est un acide faible, c'est surtout un détergent très efficace!
-Le GBL se dilue bien:   Non!!!!!!!!!!!!!!!!!!             IL S'ACCUMULE EN BAS DU VERRE -> TOUJOURS BIEN LE MÉLANGER AVANT DE LE CONSOMMER, SOUS PEINE D'AVOIR LA DERNIÈRE GORGÉE QUI CONTIENT TOUT LA SUBSTANCE. NE jAMAIS MéLANGER UN VERRE POUR 2.
-Le GBL comme le GHB est "la drogue du violeur" Vu son goût extrèment désagréable il est quasi impossible de droguer qqn à  son insu.
-Le GBL ne provoque pas de dépendance -> non c'est archi faux! Du moment qu'une consommation régulière est pratiquée l'usager va être confronté à  une dépendance psychique et physique des plus violentes et dangeureuses, L'HéRO C DU PIPO COMPARé
-Les effets sont similaires à  l'alcool: en partie mais la gamme d'effet est beaucoup plus large.

A retenir impérativement:
-Une overdose peu très vite arriver (le GBL impacte la mémoire)
-Ne pas consommer simultanément de drogue agissant sur le système GABA (alcool, Benzo)
-Toujours faire une pause après 24h de conso
Voilà  j'avais besoin de communique sur ce topique, lisez le avant de choisir au moins vous serez prévenul... mais c'est la plus belle de drogue eelle m'a remplacé tout consommation de coke et autre drogue dur et alcool. Avec un magnétisme pour le fille digne des plus grande partouze (gatuite évidemment!)

Catégorie : Témoignages - 08 mars 2014 à  18:07



Commentaires
#1 Posté par : Laura Zerty 08 mars 2014 à  18:55
Merci du partage !

C'est tendax ce qui t'es arrivés...c'est uniquement en te sevrant que tu es tombé dans le coma ou ya d'autres facteurs qui ont joué ?

J'avais jamais lu ça.

Et sinon maintenant tu en es où vis à  vis de cette drogue, tu y as retouché ou tu penses encore à  en prendre ?

Posté par : Laura Zerty | 08 mars 2014 à  18:55

 
#2 Posté par : @lex 08 mars 2014 à  19:07
Si ça agit comme l'alcool sur le cerveaux ca me parait logique : comme le sevrage brutal d'alcool avec le delirium tremens ! Doit y avoir un truc similaire avec le GBL du coup !

Posté par : @lex | 08 mars 2014 à  19:07

 
#3 Posté par : Laura Zerty 08 mars 2014 à  19:29
On peut tomber dans le coma en se sevrant de l'alcool ?

Posté par : Laura Zerty | 08 mars 2014 à  19:29

 
#4 Posté par : GüBeL 08 mars 2014 à  21:14
J'en reprends, mais je vais me sevrer ou diazepam, la seul malécule "miracle". A signaler qu'en usage festif c'est la meilleur drogue qu'il soit. et au niveau sensuel rien mais vraiment rien, pour avoir tout essayer n'y arrive à  la cheville.

Posté par : GüBeL | 08 mars 2014 à  21:14

 
#5 Posté par : @lex 09 mars 2014 à  16:30
Oui Laura, tu peux venir a tomber dans les pommes (voir dans le coma) lors de l'arret d'alcool.

Tu peux avoir des hallucinations, tu tremble, tu as de la fievre, le coeur qui s'emballe, et tu tourne de l'oeil. Mais ca, c'est le pire des cas.

Ca arrive en general aprés des années tres tres intensives d'alcool, et un arret brutal (donc du jour au lendemain, sans passer par une regression ni aucun mdéciament).

Un de mes oncles l'as vécu. C'est un "délirium tremens". Il a été retrouvé inconscient chez lui, il s'est reveillé 2j plus tard a l'hopital bourré de médocs (des benzo il me semble justement). D'aprés le medecin a l'epoque, ca peut etre mortel (et ca l'est chez un certains nombres de patiens, meme traités). Puisque d'aprés ce medecin toujours, mon oncle a faillit y passer, et ils ont du lui administrer des doses enormes pour le stabiliser, puis par la suite le "ramener".

Il est resté une 10aine de jours avec une perf de benzo avant de sortir avec un traitement (oral cette fois ci) qu'il prend toujours au jour d'aujourd'hui.

Le sevrage d'alcool n'est pas a prendre a la rigolade, et ceux qui croient que le manque physique a l'alcool n'existe pas, ils se trompent lourdement.

Et vu que j'ai cru comprendre que le GHB/GBL avait presque la meme action que l'alcool sur le cerveau, les effets du sevrage aprés une lourde conso' doivent etre tres proches je pense. Enfin en toute logique quoi.

Posté par : @lex | 09 mars 2014 à  16:30

 
#6 Posté par : GüBeL 17 mars 2014 à  23:51
Bon l'alcool est une drogue "sale" elle agit sur plein de récepteur et sur quasiment toute les cellule de l'organisme (c'est pas pour rien que c'est une des première cause de mortalité dans la majeur des pays). Elle agit de façon très puissante sur les GABA-A et GABA-B. Quasiment tout les Benzodiazépine agissent uniquement sur les GABA-A, (le valium, diazépam, à  très haute dose peut convenir et tape aussi un peu sur les GABA-B.

à  l'inverse du GHB/GBL Qui agit sur les récepteur GABA-B et sur un récepteur découvert tour récemment, (le récepteur spécifique au GHB, en 2010, et oui c'est une substance naturelle, très proche du GABA qui est synthétisée par le corps. elle a un récepteur que l'on trouve dans tout l’organisme et bienj entendu sur surtout dans le système nerveux central). Elle est spécifique. Son rôle exact n'est pas encore défini, mais à  mon avis c'est ls différence d'effet entre le baclofène et le GHB... C'est pas pour rien que le second est une drogue des plus plaisante (cf.: post)
(GHB, GBL quasi pareil, sauf au niveau du dosage de l'odeur et autre.. cf.: post)

Donc pour résumer: le sevrage à  l'alcool (haute dose h24 pendant qques semaines) est potentiellement mortel (délirium tremens, sorte de crise d'épilepsie/convulsion accompagnée suivant la gravité, d'hallucinations souvent des zoopsies (on voit des bêtes, la plus part du temps des insectes ou autres nuisibles cauchemardesques, pas d'éléphant rose, c'est de la mythologie). Et si c'est plus grave d'arrêt cardiaque et autre défience multi-organique suivit du sommeil éternel. Cela doit être horrible.
Le meilleur traitement est comme mentionné plus tôt une IV ou alors des benzodiazépines à  très haute dose, en milieux médical suivant la gravité).

Mon Coma avec le GHB/GBL c'est parce que

AUCUN MAIS VRAIMENT AUCUN MÉDECIN

ne savent traité cela. Et évidemment parce-que je consommais aussi des benzodiazépine en même temps, que je  je consommais du GBL H24 7/7 depuis 2 ans, et surtout que je m'étais mis dans une merde noire, et en plus que j'ai fait confiance à  des personnes qui ne la méritait pas

Les seuls moyen à  ma connaissance sont: un régressive de GHB en IV (impossible à  trouver en France ou Suisse, mais certain pays genre l’Italie l'utilise pour le traitement de la narcolepsie). le seul médicament qui agit sur ce récepteur GABA-B,si spécifique, est le Bacloféne (Lioresal). Pour moi à  haute dose ( toute les 6h 100mg) cela me permet de sortir du GBL en progressif...Ne jamais prendre des doses pareil sauf si vous êtes complètement adicte) Si seulement j'avais su cela il y a qque années.   Pour tout sevrage le faire sous suivi médical de préférence hospitalier...
je vous conseil de faire lire mes post au toubib avant. (Surtout si vous débarquer aus urgences pour un sevrage (rien à  voir avec une surdose)... Cela peut sauver la vie d'un de vos proches ou la votre...

En espérant avoir répondu à  vos questions:corde:.

N'hésitez pas si vous en avez d'autres. Désolé des Quelques répétitions

... L'argent c'est du papier, la vie c'est du champagne!

Posté par : GüBeL | 17 mars 2014 à  23:51

 
#7 Posté par : X-Over 18 mars 2014 à  02:06
Merci pour ton témoignage,

A tu essayer le 1,4-Butanediol durant tes 2 années de consomme 24H 7/7 ?

Si oui... comment le compare tu face au GBL ?

J'ai un amie qui en à  fais (1,4-B) durant 7 mois 24h sur 24h au 2 heure, un soir des amies l'invite pour une sortie dans un bar, Elle se dit , bon ce soir on laisse de coté le 1,4-B...  je vais suivre mes amies dans l'alcool !!! Elle laisse sa bouteille de 1,4-B a la maison... GROSSE ERREUR !!! 2 heure après sa dernière dose (toujours entre 1.5 et 2ml) elle se mes a trembler et bégaillé au point d'être incapable de parler... Elle panique et vas se cacher dans les toilettes de peur que c'est amies s'en rende compte !!! Elle me rejoint grâce à  son cellulaire en état de panique... (Je suis son meilleur ami) J'étais au courant de sa consommation... D’ailleurs je l'avais déjà  mis en garde plusieurs fois qu'elle aurait ce problème des qu'elle serais en manque du produit !!!

Je les calmer a lui parler et en lui faisant faire de la respiration active afin de calmer son hyper-ventilation, j'ai dédramatiser la situation en la faisant même rire un peu ... Et je lui est conseiller de boire quelques shooter de Téquila afin de tranquilliser ces GABA un peu ...

Ça fonctionner ... elle a pus suivre ces amies et 3 heures plus tard étais de retour chez elle,,, Mais avec un tremblement tellement intense qu'elle étais incapable de se préparer une dose !!! Elle ma appeler de nouveau et j'ai réussi a force de lui parler à  la calmer... Et elle a pus se doser ...

Suite a cette expérience j'ai réussi a la convaincre de se prendre en main et d'envisager un sevrage à  l’hôpital. J'ai des bon amies qui sont dans le domaine médical, je lui est préparer le terrain... Il l'ont reçu et sevrer en 4 jours avec du vallium ... Depuis elle vas très bien... Il lui arrive d'en refaire ... Mais elle à  eu ça leçon... Plus jamais de Around The Clock !!!

Personnellement je consomme le 1,4-B depuis plus de 1 ans 1/2... C'est mon élexir de vie !!! Mais presque jamais de Around The Clock ... Sur semaine je ne dépasse jamais 7:00hrs pm pour ma dernière dose ...

Le buzz est a son meilleur lorsque tu continue a avoir des nuits de sommeil normal ... Sans utiliser la surdose pour dormir !!! Vraiment !!!
Quand tu dort avec ça et bien premièrement tu doit redoser au 2 a 3 heures pour être capable de passer la nuit... Et la journée qui suis est toujours moins euphorique que quand tu a fais une vrais nuit de sommeil !!!

De plus j’arrête de le consommer une semaine par mois ...  Semaine durant laquelle je compense avec du 5-HTP !!! Ces une semaine un peu moins euphorique mais quand même très agréable !!!

Je dirais que le 5-HTP fais la moitié du chemin du 1,4-B coté sensation et bien être !!! Un produit qui mériterais d'être plus connu !!!
Reputation de ce commentaire
 
le 1,4 But est très proche du GHB, cela me rappelle mon sevrage! Merci!

Posté par : X-Over | 18 mars 2014 à  02:06

Remonter

Pied de page des forums