Le Royaume-unis est le plus grand marché européen pour les legal high / Les Blogs de PsychoACTIF

Le Royaume-unis est le plus grand marché européen pour les legal high 



Selon le rapport mondial sur les drogues 2013 de l'ONUDC , il y a eu une augmentation alarmante dans le monde entier de la consommation des nouvelles substances psychoactives, connu sous le nom de NPS.

S'appuyant sur des données de la Commission européenne à  partir de 2011 et les statistiques démographiques des Nations Unies, le Rapport mondial sur les drogues dit que le Royaume-Uni est le premier marché d'Europe pour les legal high, ces substances qui imitent les effets des drogues illicites. Un total de 670.000 Britanniques âgés de 15-24 ans ont expérimenté ces substances au moins une fois.

Mais l'utilisation de la méphédrone - également connu sous le nom meow meow ou M-CAT - a baissé en Angleterre et au Pays de Galles depuis qu'elle a été interdit en 2010, indique le rapport.

Le ministre de prévention du crime Jeremy Browne a déclaré que le Royaume-Uni "dirige l'effort mondial de lutte contre cette grave menace" des legal high », s'adaptant et  innovant" à  chaque fois que de nouvelles tendances se dégagent.

«Nous avons mis en place un classement des drogues temporaires, une réponse législative rapide pour protéger le public, tandis que nos experts indépendants préparent les conseils. Nous travaillons avec les organismes d'application de la loi à  l'étranger pour briser les chaÎnes d'approvisionnement et de réduire la demande."

Il a ajouté: «Notre système d'alerte précoce judiciaire et le Conseil consultatif sur l'abus de drogues continuent de surveiller étroitement la prévalence et la disponibilité de ces substances."


/forum/uploads/images/1372351027.gif


Il a déclaré que les 670.000 Britanniques âgés entre 15 et 24 ans qui avait expérimenté ces substances au moins était une fois représentait 23% du total de l'UE en 2011.

Près de 5% des personnes de 15-24 ans dans l'UE ont utilisé les NPS.

Le plus grand marché du monde pour les NPS est les États-Unis, où l'utilisation de ces substances chez les jeunes "semble être plus de deux fois plus répandu que dans l'Union européenne".

L'UNODC a dit que c'est un problème alarmant, car les substances n'ont pas été testés pour la sécurité et posent "des défis imprévus pour la santé publique».

«Vendus ouvertement, y compris via l'internet, les NPS  peuvent être beaucoup plus dangereuses que les drogues traditionnelles. Des noms de rues, comme Spice, miaou-miaou et sels de bain trompent les jeunes en leur faisant croire qu'ils peuvent s'amuser à  faible risque», dit le rapport.

Il a ajouté que tandis que l'utilisation des drogues traditionnels comme l'héroïne ou la cocaïne est globalement stable, les nouvelles substances psychoactives "se multiplient à  un rythme sans précédent».

Et de nouvelles substances sont identifiées tout le temps.

À la fin de 2009, 166 NPS ont été identifiés dans le monde entier. À la mi-2012, on est passé à  251.

"Pour la première fois, le nombre de NPS a dépassé le nombre total de substances placées sous contrôle international (234)," indique le rapport.

L'ONUDC a indiqué que les autorités ont du mal à  suivre le rythme.

«Compte tenu de la possibilité presque infinie de modifier la structure chimique des NPS, de nouvelles formulations devancent les efforts visant à  imposer un contrôle international. Bien que l'application de la loi est à  la traÎne, les criminels ont été prompts à  puiser dans ce marché lucratif."

Beaucoup de ces nouvelles substances psychoactives semblent provenir de l'Asie et se propagent via l'internet.

Le rapport indique que le nombre de magasins en ligne qui ovendent des NPS  dans les pays de l'UE  est passé de 170 en Janvier 2010 à  693 en Janvier 2012.

Cependant l'ONUDC suggére qu' en Europe, au moins, Internet puisse être utilisé  pour des activités d'importation et de gros.

Le rapport pointe une enquête de l'UE qui affirme que la plupart des jeunes consommateurs en Europe n'ont pas tendance à  acheter des NPS en ligne, mais s'approvisionnent auprès d'amis ou lors de fêtes et discothèques.

Justice Tettey, de l'ONUDC, a déclaré que même si le Royaume-Uni avait "un grand marché des NPS", il a également lancé avec succès une législation pour mettre certaines des ces substances sous contrôle.

En 2010-2011, la méphédrone a été le deuxième  substance la  plus largement consommé en Angleterre et au Pays de Galles, sur un pied d'égalité avec la poudre de cocaïne, selon le rapport.

Mais suite à  une interdiction d'importation et à  une classification comme substance de catégorie B, l'utilisation de la méphédrone a diminué, après des années d'augmentation.

«Nous avons constaté une baisse de la consommation (au Royaume-Uni) depuis que la loi s'est mis en place", a déclaré M. Tettey.

Source : http://www.bbc.co.uk/news/uk-23048267


Catégorie : Research Chemicals - 27 juin 2013 à  18:58

Mots-clé : [legal high, research chemicals]



Remonter

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Copyright : Psychoactif 2006-2017
Flux RSS de Psychoactif
Affichage Mobile


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide et l'échange d'expériences sur les drogues, dans une optique de réduction des risques.


Licence Creative CommonsPsychoactif de https://www.psychoactif.org est sous licence CC by NC SA 3.0