Le premier jour sans cigarette de toute ma vie adulte / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Hilde.0 » 

Le premier jour sans cigarette de toute ma vie adulte 



Le premier jour sans cigarette de toute ma vie adulte...

C'est aujourd'hui.

Voilà. C'est dit. Pour ne surtout pas craquer avant d'aller me coucher. Même si ce soir le craving est très fort et ne semble pas vouloir se dissiper. Ce serait le moment idéal pour en griller une. Vraiment. Pour clore une très belle journée de printemps.

Mais faut pas gâcher. Faut pas gâcher.

Faire tourner le juke box pour trouver le morceau qui va définitivement éloigner la tentation.

Catégorie : Carnet de bord - 14 mai 2019 à  20:55



Commentaires
#1 Posté par : Chêne 14 mai 2019 à  22:22
Salut,

Félicitations pour ta décision d'arrêter.

Quand le craving se fait très fort, change d'activité ou occupe toi, pratique la respiration abdominale, bois un verre d'eau à la place... Ça ne fait pas entièrement disparaître l'envie, mais ça aide (surtout la respiration abdominale, je trouve que ça permet de se rendre compte à quel point la cigarette fait respirer "mal", de façon saccadée, peu profonde).

Bon courage

Posté par : Chêne | 14 mai 2019 à  22:22

 
#2 Posté par : janis 14 mai 2019 à  22:44
Bravo et courage Hilde!

La cigarette représente une gestuelle, il te faudrait un nouveau rituel genre te préparer un thé. T occuper les mains et les sens (goût, odorat).

Accroche toi tu tiens le bon bout

Bisous
Janis

Posté par : janis | 14 mai 2019 à  22:44

 
#3 Posté par : Bootspoppers 14 mai 2019 à  23:18
Bravo! Dodo.

Posté par : Bootspoppers | 14 mai 2019 à  23:18

 
#4 Posté par : Chêne 14 mai 2019 à  23:24
Ah ouais tiens, au sujet de la gestuelle, à un moment je m'étais aidé des gommes style Nicopass & co pour arrêter de fumer et avoir ma dose de nicotine. C'était pas mal, même si j'avais pas le geste - qui me manquait pas en fait, au moins ça m'occupait la bouche (une forme de plaisir oral qui ferait jaser Freud s'il était encore de ce monde).

Au bout d'un moment j'ai remarqué que je prenais ces gommes sans forcément avoir besoin de nicotine, juste pour avoir un truc à la menthe dans la bouche. Donc j'ai fini par m'acheter des bonbons à la menthe et alterner Nicopass/bonbon à la menthe qui y ressemble au goût.

Bref, tout ça pour dire qu'on est parfois surpris par les parades qu'on trouve pour arrêter la clope, puis les substituts.

Un bouquin assez intéressant sur l'arrêt du tabac : "5, 4, 3, 2, 1 : j'arrête de fumer" de Marc Klinkhamer. C'est un programme en 5 jours pour arrêter la clope, notamment mis en place dans les entreprises. Je n'ai pas suivi le programme, mais y a toute une première partie très intéressante sur les croyances liées au tabac, sur le "je n'y arriverai pas, pas le bon moment etc etc", les parades à mettre en place quand on risque de craquer... Je l'ai trouvé bien plus utile que le livre d'Allen Carr - qui fonctionne, ou qui t'enfonce encore plus si tu n'arrives pas à arrêter - et bien plus juste niveau infos (le livre d'Allen Carr est rempli d'aberrations sur les effets du tabac et de la nicotine, sur le sevrage...).
Bref, un petit bouquin sympa édité par Jouvence, et moins cher qu'un paquet de blondes, à lire.

Posté par : Chêne | 14 mai 2019 à  23:24

 
#5 Posté par : Hilde.0 14 mai 2019 à  23:39

a écrit

Félicitations pour ta décision d'arrêter.

Merci Chêne,

Vraiment, ce n'est pas la décision d'arrêter qui a été décisive : arrêter, je l'ai probablement décidé au moins une quinzaine de fois depuis un peu plus d'un an, mais systématiquement j'échouais, soit à arrêter brutalement, soit à diminuer progressivement puisqu'au bout de quelques jours je revenais au point de départ.

Ce qui a été décisif cela a été d'accepter de passer à la vape
, de surmonter mon blocage psychologique.  J'avais eu une première expérience il y a 6 ans, la vape m'avait aidée à diminuer ma conso, du moins les premiers mois, passant de 2 paquets à 5 cigarettes par jour, avant de remonter petit à petit, mais à l'époque jamais la vape ne m'avait fait passer l'envie de fumer; j'étais tout le temps en attente de la prochaine cigarette, de la récompense que je m'autoriserais un peu plus tard.

Cette fois-ci je dois reconnaître que la substitution est extrêmement efficace. Mon craving de tout à l'heure c'était vraiment une envie d'extra, une envie de moment de plaisir, comme un gros craving d'alcool.

Cette expérience a au moins pour effet de me convaincre que ce que j'aime par dessus tout, ou plutôt ce dont je dépends, c'est véritablement de la nicotine. C'est même fou de le constater, et de constater aussi à quel point j'en suis dépendante. Il y a certainement la gestuelle également, du moins la délivrance par taffe, la possibilité de vaper inopinément, comme on peut soudain allumer une cigarette pour se soulager, qui joue, mais fondamentalement ça reste une dépendance à la nicotine. Aujourd'hui j'ai pu passer 4h enfermée en réunion sans craving, sinon de bouger et, à la sortir, de vaper.

a écrit

Quand le craving se fait très fort, change d'activité ou occupe toi, pratique la respiration abdominale, bois un verre d'eau à la place... Ça ne fait pas entièrement disparaître l'envie, mais ça aide (surtout la respiration abdominale, je trouve que ça permet de se rendre compte à quel point la cigarette fait respirer "mal", de façon saccadée, peu profonde).

En cas de craving: je vape, et si ça ne fonctionne plus je bois quelque chose, et si ça ne fonctionne plus, je mange quelque chose...
La vape me coupe complètement l'appétit ou me le décale alors que la cigarette le différait mais pouvait me l'ouvrir. Ce soir j'ai finalement fait passer le craving en mangeant (et l'appétit est venu en mangeant^^).
Autre truc, j'ai des cravings d'alcool qui réapparaissent, des envies de bière, au point que j'ai hésité à acheter un pack de bières sans alcool tout à l'heure. Ceci en partie parce qu'avec la vape plutôt que la cigarette mon appétence pour le café s'est effondrée, du moins les premiers jours... C'est très bizarre tout cela.

Avant de vraiment bien respirer j'attends encore un peu parce que j'ai entamé la transition avec des bronches un peu prises et un retour de sinusite devenue purulente, et du coup ça avait tendance à gêner le flux d'air... Aujourd'hui ça va mieux, le ventre est beaucoup plus détendu et extensible et le flux de retour traverse mieux le nez, mais j'ai encore le nez qui se bouche au bout de quelque temps, et évidemment les bronches encrassées. Je reconnais que c'est extrêmement appréciable de pouvoir vaper en marchant alors que fumer en marchant est toujours un dilemme...

Je commence à réaliser que cela fait environ 27 ans que mon corps et mon cerveau se sont adaptés à la nicotine et qu'il va falloir faire le chemin inverse, une sorte de rewind, et que cela va prendre du temps de m'adapter en sens inverse.

La bonne nouvelle c'est que hors nicotine (et habitudes main-bouche/ succion liées à la ROA) je n'ai pas l'impression que la fumée primaire du tabac me manque fondamentalement.

C'est juste de la biologie...

a écrit

Bon courage

Merci, je prends tous les encouragements qui peuvent consolider ma motivation. smile


Posté par : Hilde.0 | 14 mai 2019 à  23:39

 
#6 Posté par : Hilde.0 14 mai 2019 à  23:44

a écrit

Bravo et courage Hilde!

La cigarette représente une gestuelle, il te faudrait un nouveau rituel genre te préparer un thé. T occuper les mains et les sens (goût, odorat).

Accroche toi tu tiens le bon bout

Bisous
Janis

Merci Janis de ton commentaire, comme dit à Chêne, je prends tous les encouragements smile

Avec la vape je récupère une gestuelle de substitution qui me convient bien; bon ok, je ne sais pas taper au clavier avec une vapoteuse, mais je ne suis pas dépendante du cycle de combustion de la cigarette non plus. wink

Bisous

a écrit

Bravo! Dodo.

Merci Bootspoppers, oui, c'est une possibilité, mais l'une des conséquences du passage à la vape est que je n'ai plus envie de me coucher le soir, ou plus tardivement... Mais le craving est passé, je crois que c'est gagné.


Posté par : Hilde.0 | 14 mai 2019 à  23:44

 
#7 Posté par : Hilde.0 15 mai 2019 à  00:28

a écrit

Ah ouais tiens, au sujet de la gestuelle, à un moment je m'étais aidé des gommes style Nicopass & co pour arrêter de fumer et avoir ma dose de nicotine. C'était pas mal, même si j'avais pas le geste - qui me manquait pas en fait, au moins ça m'occupait la bouche (une forme de plaisir oral qui ferait jaser Freud s'il était encore de ce monde).

Au bout d'un moment j'ai remarqué que je prenais ces gommes sans forcément avoir besoin de nicotine, juste pour avoir un truc à la menthe dans la bouche. Donc j'ai fini par m'acheter des bonbons à la menthe et alterner Nicopass/bonbon à la menthe qui y ressemble au goût.

Bref, tout ça pour dire qu'on est parfois surpris par les parades qu'on trouve pour arrêter la clope, puis les substituts.

Il y a 20 ans, première tentative d'arrêt en commençant par une diminution, je suis passée de 2 paquets par jour à 8 cigarettes par jour, en m'aidant de chewing-gums. Du coup je passais la journée à mâcher du chewing-gum. Problème: quand au bout d'un mois j'ai rechuté, j'ai conservé ma manie du chewing-gum et il m'a fallu un an pour m'en défaire...

Je ne suis pas contre les gommes par principe, mais pour l'instant la vape me convient, me suffit. Si vraiment je me rends compte que je me surdose en nicotine je chercherai des solutions, comme vaper des produits au dosage nicotinique varié, ou des solutions radicalement différentes comme des gommes.

a écrit

Un bouquin assez intéressant sur l'arrêt du tabac : "5, 4, 3, 2, 1 : j'arrête de fumer" de Marc Klinkhamer. C'est un programme en 5 jours pour arrêter la clope, notamment mis en place dans les entreprises. Je n'ai pas suivi le programme, mais y a toute une première partie très intéressante sur les croyances liées au tabac, sur le "je n'y arriverai pas, pas le bon moment etc etc", les parades à mettre en place quand on risque de craquer... Je l'ai trouvé bien plus utile que le livre d'Allen Carr - qui fonctionne, ou qui t'enfonce encore plus si tu n'arrives pas à arrêter - et bien plus juste niveau infos (le livre d'Allen Carr est rempli d'aberrations sur les effets du tabac et de la nicotine, sur le sevrage...).
Bref, un petit bouquin sympa édité par Jouvence, et moins cher qu'un paquet de blondes, à lire.

Je sais que ton conseil part d'un (très bon) sentiment bienveillant, mais cela ne me parle pas trop et je vais te dire pourquoi.

Ce que je vis en ce moment me confirme que je suis totalement incapable de faire un sevrage tabagique nicotinique et gestuel sec. C'est totalement ancré en moi, du moins pour l'instant et encore pendant un temps. Là je passe mon temps à craquer et à vapoter, mais à part cela j'arrive à fonctionner tout à fait normalement, donc à rester moi-même, ce qui rend les choses si aisées.
Je ne suis vraiment ni plus ni moins capable qu'hier de me sevrer, mais autant incapable. Ce n'était ni plus ni moins le bon moment que toutes mes autres tentatives foireuses.

Tous les livres que j'ai feuilletés (plutôt que lus...) sur le sevrage tabagique m'ont toujours paru sous-estimer combien j'étais accrochée. Et quand un bouquin essaie de te convaincre que tu vas y arriver avec ta seule volonté mais que tu échoues sans cesse, ou que les parades proposées te paraissent de ridicules barrières de papier, que peux-tu en penser? Qu'il n'est pas pour toi.

Je pense que j'ai besoin de consolidations pour ne pas rechuter, mais maintenant que j'ai mis une jambe de l'autre côté je ne vais pas regarder côté sevrage (sinon nicotinique - je ne suis pas pressée), mais côté "vie sans tabac", me faire miroiter tout ce que je vais pouvoir faire dorénavant, bref, me faire passer le film des bénéfices de l'arrêt et des risques du maintien, en gros je vais me faire de la prévention et de la promotion.

Parce qu'avant je ne voulais pas remuer le couteau dans la plaie, mais maintenant que j'ai ôté le couteau grâce à la vape, je vais regarder cela de très près.

Cette approche a marché pour l'alcool (pour moi); j'ai bien conscience que le tabac est une autre paire de manches, que je ne vais pas me projeter dans "une consommation contrôlée", que l'abstinence à LT doit être l'objectif compte tenu de ma sensibilité au tabac (ou à la nicotine...), mais je me vois bien consolider le changement en suivant le même genre de méthodes que celles que j'ai employées pour l'alcool.

Si je rechute en revanche, j'y penserai...


Posté par : Hilde.0 | 15 mai 2019 à  00:28

 
#8 Posté par : Bootspoppers 15 mai 2019 à  06:45
Génial tout ça.
Si tu dors moins tu vas pouvoir  faire plus de choses....

Posté par : Bootspoppers | 15 mai 2019 à  06:45

 
#9 Posté par : Hilde.0 15 mai 2019 à  15:06

a écrit

Génial tout ça.

L'avantage c'est que plus le temps passe, plus les bénéfices apparaissent, donc plus c'est génial en effet, comme un cercle vertueux ou une rétroaction positive.

J'ai tenu hier soir, j'ai tenu ce matin, là je tiens après le déjeuner, et j'arrive à repousser les cravings en me disant que ce serait trop bête, non plus cette fois-ci de ne pas réussir un truc exceptionnel dans ma vie (^^), mais de me réencrasser les poumons.

a écrit

Si tu dors moins tu vas pouvoir  faire plus de choses....

Pour l'instant je ne dors pas vraiment moins (~7h) mais j'ai plus d'énergie au réveil et le soir, autrement dit pendant la période où je suis éveillée... Cela me permet surtout de faire plus de choses chiantes avec davantage d'entrain^^... Mais peut-être que par la suite...

Quoiqu'entendons-nous bien, le cours de yoga à 7h du mat, ce n'est pour moi wink


Posté par : Hilde.0 | 15 mai 2019 à  15:06

 
#10 Posté par : Agartha 15 mai 2019 à  15:48
Bon courage Hilde! Et si jamais tu re fumes une clope, ne vois pas ça comme une défaite dans ton arrêt mais plutôt comme un pas de côté smile 

Bon, ce blog ça sera ton p'tit journal pour savoir où tu en es j'imagine, j'le suivrai avec attention

++

Posté par : Agartha | 15 mai 2019 à  15:48

 
#11 Posté par : Drim 16 mai 2019 à  11:13
Hey, Hilde, bien joué ! No prise de tête ! Avec la e-cig tu va pouvoir oublier la clope tranquilement.
J'ai vapoté 4 ans la e-cig en diminuant avant de finalement arrêter, c'est que du positif. Ca permet de faire un sevrage sans traumatisme pour le cerveau.

Courage pour la suite.

Moi ça va faire un mois sans nicotine \0/

Posté par : Drim | 16 mai 2019 à  11:13

 
#12 Posté par : Meumeuh 16 mai 2019 à  15:16
Salut Hilde;

Certains qui se mettent à la e-cig ne sont pas bien conseillé surtout en passant commande directement sur Internet, au pire il y a des Forums pour bien s'informer.

Il ne faut pas se dire bon je fumer 5 ou 6  clopes donc je prends du e-liquide à 6mg ou 10 clopes  je prends du e-liquide à 11mg ...  car de passer à la vape avec  3 ou 6mg de nicotine ,les gros fumeurs notamment auront irrémédiablement  des cravings.

Les Sels de Nicotine sont une Bonne solution , pour les gros fumeurs (amha)

Courage à toi!

MM

Posté par : Meumeuh | 16 mai 2019 à  15:16

 
#13 Posté par : Hilde.0 16 mai 2019 à  15:38

a écrit

Bon courage Hilde! Et si jamais tu re fumes une clope, ne vois pas ça comme une défaite dans ton arrêt mais plutôt comme un pas de côté smile

Merci Agartha.

Oui, c'est certain, mais je le verrais comme une défaite sur le plan sanitaire. Cela fait extrêmement longtemps que j'ai la curiosité de savoir ce que cela pourrait donner physiquement d'arrêter le tabac. Ce n'est pas que j'en sois à une de plus ou une de moins, sur des centaines de milliers de cigarettes consommées depuis le début de ma vie (eh oui!), mais si mes poumons s'habituent à un air beaucoup plus pur qu'avant et lèvent leurs défenses, ils ne vont pas apprécier de se faire enfumer méchamment alors qu'ils sont à poil. D'où ma réticence. 

Agartha a écrit

Bon, ce blog ça sera ton p'tit journal pour savoir où tu en es j'imagine, j'le suivrai avec attention

++

Oui, j'y réfléchis très sérieusement wink . Take care de ton côté.

a écrit

Hey, Hilde, bien joué ! No prise de tête ! Avec la e-cig tu va pouvoir oublier la clope tranquilement.
J'ai vapoté 4 ans la e-cig en diminuant avant de finalement arrêter, c'est que du positif. Ca permet de faire un sevrage sans traumatisme pour le cerveau.

Courage pour la suite.

Moi ça va faire un mois sans nicotine \0/

Hey Drim, si c'était encore mieux que cela, oublier la clope sans s'en rendre compte, sans presqu'y penser? Tu as raison, no prise de tête, et c'est la clé de la réussite, même si des petites prises de tête liquide/dosage, maintenance du matériel et renouvellement des pièces détachées vont venir compliquer un tout petit peu la fluidité de la transition.

J'avais suivi tes arrêts de la combustion l'année dernière... mais je n'avais pas en tête que tu avais vapoté aussi longtemps... Un mois sans nicotine, bravo! super

Sans tabac je ressens plus distinctement à la fois les effets positifs et négatifs de la nicotine, et autant aujourd'hui la question ne se pose pas puisque je ne saurais gérer sans, autant à l'avenir je sens que les aspect négatifs vont me pousser à souhaiter diminuer les doses.

Chi va piano, va sano e va lontano
. Dit-on. wink


Posté par : Hilde.0 | 16 mai 2019 à  15:38

 
#14 Posté par : Hilde.0 16 mai 2019 à  15:49

a écrit

Il ne faut pas se dire bon je fumer 5 ou 6  clopes donc je prends du e-liquide à 6mg ou 10 clopes  je prends du e-liquide à 11mg ...  car de passer à la vape avec  3 ou 6mg de nicotine ,les gros fumeurs notamment auront irrémédiablement  des cravings.

salut

Oui, mais je suis une ex-grosse fumeuse et auparavant encore, très grosse fumeuse, et j'ai pris du 12mg, et malgré cela hier en fin d'après-midi - à tort ou à raison - j'ai eu l'impression très désagréable de faire une surdose (impression de vasoconstriction surtout, de cœur un peu en tension), aussi je suis allée m'acheter du 3mg pour me faire une petite méthode chinoise (dilution) pour la soirée, et vaper sans stresser.

Même sensation ce matin, mais j'ai pris mon pouls, 65, ce qui est tout à fait ok puisque j'étais à plus de 70 au repos avant lorsque normalement dosée en nicotine...

Donc je ne sais pas trop, il faut varier et faire des essais pour trouver son sweet spot, qui plus est glissant, car des effets de sevrage ou des réactions diverses doivent venir perturber l'atteinte d'un équilibre stable.


Posté par : Hilde.0 | 16 mai 2019 à  15:49

 
#15 Posté par : Meumeuh 16 mai 2019 à  17:22

Hilde.0 a écrit

Oui, mais je suis une ex-grosse fumeuse et auparavant encore, très grosse fumeuse, et j'ai pris du 12mg, et malgré cela hier en fin d'après-midi - à tort ou à raison - j'ai eu l'impression très désagréable de faire une surdose (impression de vasoconstriction surtout, de cœur un peu en tension), aussi je suis allée m'acheter du 3mg pour me faire une petite méthode chinoise (dilution) pour la soirée, et vaper sans stresser.

Même sensation ce matin, mais j'ai pris mon pouls, 65, ce qui est tout à fait ok puisque j'étais à plus de 70 au repos avant lorsque normalement dosée en nicotine...

Donc je ne sais pas trop, il faut varier et faire des essais pour trouver son sweet spot, qui plus est glissant, car des effets de sevrage ou des réactions diverses doivent venir perturber l'atteinte d'un équilibre stable.

Oui effectivement,
ça peut arriver d'avoir des rushs surtout les premiers jours
Perso, quand ça m'arrive d'être à court de jus et / ou de Boosters;
J'ai toujours des e-liquides en 11 mg mais aussi en 6 et 3 mg pour faire ma popote !
Après tu dis être une ex-grosse fumeuse, perso je pense que les sels de nicotine seraient une bonne alternative mais bon je suis persuadé que tu arriveras assez vite à trouver ton bonheur en tout cas je te le souhaite.

MM


Posté par : Meumeuh | 16 mai 2019 à  17:22

 
#16 Posté par : Hilde.0 16 mai 2019 à  18:23

a écrit

Oui effectivement,
ça peut arriver d'avoir des rushs surtout les premiers jours
Perso, quand ça m'arrive d'être à court de jus et / ou de Boosters;
J'ai toujours des e-liquides en 11 mg mais aussi en 6 et 3 mg pour faire ma popote !

Merci de ton commentaire Meumeuh.

Je n'avais pas du tout ces effets-là les premiers jours, ça a commencé hier, et pourtant je n'ai pas du tout l'impression de vaper davantage qu'au début. La seule différence est que j'ai baissé la puissance de mon mod pour rester dans les limites acceptées par ma résistance (que la boutique m'avait pré-réglé un peu au-delà), d'où une vapeur moins âcre, mais aussi une consommation de liquide triplée (!!) alors que je ne vape pas davantage... Après je peux confondre surdose de nicotine et changement hormonal, ce n'est pas du tout impossible... roll

Ce qui se passe je pense c'est que je dois apprendre à m'habituer au décalage entre délivrance et effet, alors qu'il est instantané avec la cigarette, pour ne pas me surdoser, et du coup si je ressens malgré tout le besoin inextinguible de vape avant effets, autant que je ne m'envoie pas trop de nicotine et utilise des liquides moins dosés.

Idéalement il me faudrait plusieurs réservoirs, mais cela me satisferait davantage d'attendre d'avoir amorti mes premiers achats, soit quelques jours, avant de réinvestir. C'est idiot mais intellectuellement ça me semble plus confortable; j'aurais l'impression de mettre la charrue avant les boeufs sinon. Il y a toujours l'épée de Damoclès de l'échec qui reste suspendue...

Sinon j'ai bien compris que les sels de nicotine pourraient davantage satisfaire mon besoin en se rapprochant davantage du tabac, mais j'aime l'idée de me déshabituer progressivement avec un mode de délivrance moins addictif.


Posté par : Hilde.0 | 16 mai 2019 à  18:23

 
#17 Posté par : Drim 17 mai 2019 à  13:15

Ce qui se passe je pense c'est que je dois apprendre à m'habituer au décalage entre délivrance et effet, alors qu'il est instantané avec la cigarette, pour ne pas me surdoser, et du coup si je ressens malgré tout le besoin inextinguible de vape avant effets, autant que je ne m'envoie pas trop de nicotine et utilise des liquides moins dosés.

C'est vrai qu'avec le e-liquide normal il faut faire le deuil du rush de nicotine.
Parfois je vapotais frénétiquement jusqu'à être pas bien parce que je recherchait l'effet clope du matin inconsciement (chez moi les sur-doses duraient 15-20mn).

j'aime l'idée de me déshabituer progressivement avec un mode de délivrance moins addictif.

ça parait une bonne chose, la e-cig offre plein d'alternative au tabac, chacun la substitution qui lui convient!

Spoiler


Posté par : Drim | 17 mai 2019 à  13:15

 
#18 Posté par : Hilde.0 17 mai 2019 à  14:34

a écrit

C'est vrai qu'avec le e-liquide normal il faut faire le deuil du rush de nicotine.
Parfois je vapotais frénétiquement jusqu'à être pas bien parce que je recherchait l'effet clope du matin inconsciement (chez moi les sur-doses duraient 15-20mn).

Oui, c'est là qu'il est important d'avoir accès à un très grand confort de vape.

A l'instant j'en suis à l'heure du café post-déjeuner et typiquement je serais partie pour enfiler quelques cigarettes, du coup je compense en vapotant frénétiquement, et c'est grandement facilité par le fait que j'arrive à me produire en série des taffes hyper agréables (goût plaisant, aucun écœurement, bonne température) qui m'apportent une bonne satisfaction psychologique, peut-être par effet placebo; le fait est que je n'ai pas impérativement besoin de fumer de cigarette. Je croise les doigts pour ne pas faire de surdose d'ici quelques douzaines de minutes.

a écrit

ça parait une bonne chose, la e-cig offre plein d'alternative au tabac, chacun la substitution qui lui convient!

J'aurai probablement l'occasion d'en explorer d'autres, mais dans un temps ultérieur...
Le fumeur en sevrage a besoin d'une compensation satisfaisante, ergonomique, et fiable (=efficace et sans prise de tête); il n'est pas nécessairement en demande d'exploration passionnée du monde des possibles de la vape (démarche qui découle moins d'un besoin irrépressible que d'une curiosité hédoniste...)

Sinon, j'en suis à mon 11è jour de vape, et au 4è dans tabac, soit plus de 100h après ma dernière cigarette.
Depuis 2-3 jours mes sensations ne sont plus les mêmes qu'au début.

Au tout début j'étais une pile électrique, j'avais tout le temps envie de bouger, de chanter, d'écouter de la musique qui pulsait énormément et ayant des vertus feel-good. Mickey 3D et un peu tout ce que j'écoutais entre les âges de 10 et 30 ans y sont passés. Mais aussi des trucs plus mièvres^^:





Depuis 2-3 jours je me suis pas mal calmée, l'humeur basale est toujours haute et réhaussable par la musique, mais je ne ressens plus le besoin de sautiller dans tous les sens.

J'ai donc franchi quelques étapes, mais lesquelles? La réoxygénation de mon hémoglobine? Sans doute, et d'autres formes de détoxification plus l'évacuation des microbes ; a priori pas en relation avec la nicotine, d'autant que je note que les cigarettes que j'ai fumées les premiers jours n'avaient pas du tout la même saveur que celles que je peux fumer après une abstinence partielle et qui m'envoient très haut en plus de me faire tourner la tête: ces cigarettes fumées parallèlement à la vape ne me procuraient pas de high sensible, je les fumais lentement, sans tirer fortement, le bout du filtre restait relativement clair. Raison pour laquelle je n'en ai rapidement plus eu besoin, confirmé lorsque j'en ai arrêté une après 2 taffes en me demandant: "A quoi bon?".

Aujourd'hui j'ai l'impression d'être redescendue dans un état normal, quoique différent d'auparavant plus proche de celui d'autrefois, le poids des décennies en plus, état encore boosté par l'aspect réjouissant de la situation (sevrage...), mais qui va l'être de moins en moins au fur et à mesure de la normalisation, et c'est là qu'il faudra que je sache faire face. J'ai retrouvé mon appétit et mon goût pour le café, je n'ai plus vraiment de cravings d'alcool, mon cycle de sommeil s'est également recalé.

Comme je me suis fait des ampoules, de malade comme dirait l'autre, après avoir fait l'effort de commencer à pénétrer les arcanes de la vape, je vais devoir m'atteler à celles du Vélib' nouvelle formule si je veux bouger correctement: tout un programme...

A suivre.


Posté par : Hilde.0 | 17 mai 2019 à  14:34

 
#19 Posté par : Bootspoppers 18 mai 2019 à  00:33
C est génial!

Posté par : Bootspoppers | 18 mai 2019 à  00:33

 
#20 Posté par : Hilde.0 18 mai 2019 à  14:16

Bootspoppers a écrit

C est génial!

Merci de cette perspective positive qui vient regonfler mon enthousiasme!

Je suis en plein doute quant à mes perspectives de récupération respiratoire et cardiaque... Même si je me sens pleine d'énergie, CV et VEMS me semblent tout pourris, quant à mon endurance, bof bof... We shall see!!

Enjoy les US!


Posté par : Hilde.0 | 18 mai 2019 à  14:16

 
#21 Posté par : ismael77 20 mai 2019 à  07:20
c'est quoi le dosage pour petites taffes pas trop fortes, 10 clopes jour? Un pote fume l'équivalent de 56 cigarettes, plus qu'avant, ça veut dire que s'il n'a plus de batterie il craque direct! Ca n'arrive jamais mais c'est pas agréable quand il y en a trop. Même dégueulasse, une clope ou dix en une bouffée.
Merci si vous avez un dosage standard "gros fumeur petite nature"?

Posté par : ismael77 | 20 mai 2019 à  07:20

 
#22 Posté par : Hilde.0 20 mai 2019 à  21:24
Quatorzième jour de vapotage, et 7è jour sans tabac, ma dernière cigarette remontant à lundi dernier.

Je commence à retrouver des capacités gustatives plus étendues. L'intensité et la profondeur de goût de certains aliments me surprennent, et j'en redécouvre d'autres dont le goût me paraissait fade auparavant. Côté odorat je ne perçois aucun changement.

Aussi je me sens beaucoup plus placide que d'habitude, et comme je suis totalement incapable d'évaluer le rapport entre la quantité de nicotine que j'absorbe en comparaison de ce que les cigarettes me délivraient, j'ignore si cela est dû à une variation de ma nicotinémie ou à la suppression de l'inhalation des autres produits de la combustion du tabac.

Aujourd'hui j'avais les bronches qui brûlaient un peu, comme inflammées, cela me fatiguait et le vapotage me semblait un peu irritant.
Je me suis demandée s'il était temps de changer ma résistance : a priori c'était un peu tôt : je n'ai pas terminé mon 4è flacon d'e-liquide et n'ai pas dépassé les 2 semaines de vapotage, mais qui sait, car certains jours j'ai énormément vapé. Un petit passage à la boutique où j'ai fait tester le dispositif au vendeur pour avoir son opinion. Verdict: "Non, c'est parfait." Ce sont donc mes bronches qui me jouent des tours.
Effectivement après alimentation variée ce soir, les bronches ne bronchent plus.

C'est un truc curieux d'ailleurs, immédiatement après chaque repas mes conduits se fluidifient et le vapotage passe mieux.  Toutefois c'est un réflexe que je n'ai pas encore acquis que de petit-déjeuner avant le café-vape.

Côté craving, je n'en ai pas vraiment de cigarettes, mais j'ai régulièrement des flashs lorsque je me retrouve dans certaines situations, avec un besoin de quelque chose qui fait surface, une forme de rappel qu'autrefois dans cette situation j'aurais pris une cigarette qui aurait assouvi le besoin, et le bref sentiment de me sentir désemparée car ce besoin ne peut plus être comblé. Au-delà de cela, ça se passe enfin comme dans les livres de développement personnel : le dit craving passe en quelques minutes ou secondes avec ou sans vape ou autre astuce (sauf le premier craving au réveil le matin, le plus fort et le plus prolongé, au moins jusqu'à ce que j'ai vapé plusieurs minutes à fond).

J'appelle cela un pseudo-craving, c'est un craving non-obsessionnel qui ne porte pas sur un objet très clairement défini puisque la clope ne m'attire plus, c'est comme un réflexe, une remontée de conditionnement passé, une forme d'empreinte cérébrale, une momentanée poussée d'anxiété. Pseudo-craving parce que les véritables cravings qu'on ressent en cas de sevrage sec ou progressifs, chez moi ils ne passaient jamais, je n'avais même pas le mode d'emploi pour les mettre sur mute. Avis aux auteurs de self-help garbage. BS.

Donc c'est plutôt cool, mais je ne suis pas à l'abri d'un pseudo-craving qui se présenterait à mon esprit dans une situation un peu plus délicate ou stressante que les autres et qui passerait plus difficilement. Et puis je ne vais pas écraser l'empreinte cérébrale en une fois, ça va exiger de la répétition de situations...

Côté transit, depuis le début rien de particulier, des petits changements (timing, type de selles) mais pas de constipation, ce qui est une excellente nouvelle.

Aussi, j'ai commandé du matos de vapotage en ligne pour compléter mon équipement.

Voili, voilou. smile

Posté par : Hilde.0 | 20 mai 2019 à  21:24

Remonter

Pied de page des forums