Le vapotage favoriserait les infections fongiques de la bouche / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » hyrda » 

Le vapotage favoriserait les infections fongiques de la bouche 



/forum/uploads/images/1548/vapoter-vapoteuse-cigarettte.jpg
Maxime Corneau


L'inhalation de la vapeur produite par une cigarette électronique favoriserait la prolifération d'un champignon, le Candida albicans, responsable d'infections de la bouche, comme le muguet buccal.
Ce sont du moins les conclusions d'une étude menée en laboratoire et publiée par l’équipe du Dr Mahmoud Rouabhia de la Faculté de médecine dentaire de l’Université Laval.
Les chercheurs ont exposé des champignons ou des levures causant le muguet, naturellement présents dans la bouche de près de 60 % de la population, à la vapeur de cigarette électronique.
La conclusion de l’étude est claire : après le contact avec de la vapeur contenant de la nicotine, le taux de croissance des levures est deux fois plus élevé que celui des levures non exposées.
Le taux de croissance est par ailleurs 50 % plus élevé pour des levures soumises à la vapeur sans nicotine, comparativement aux levures non exposées.
« Les arômes [contenues dans le vapotage] contiennent aussi des sucres et les sucres peuvent aider les bactéries et les levures à se multiplier », explique le chercheur.
On réalise que cette levure-là tire avantage de cette vapeur et se multiplie.
Le Dr Mahmoud Rouabhia de la Faculté de médecine dentaire de l'Université Microbiote buccal
Le chercheur souligne que plusieurs levures et bactéries vivent naturellement dans la bouche des humains, ce qui forme le microbiote buccal.
Or, la vapeur de cigarette électronique stimulerait, selon l'étude, leur multiplication au-delà des paramètres normaux. « Ces levures et bactéries sont en attente des conditions idéales pour se développer », dit-il.
Cette multiplication des levures pourrait favoriser le développement symptômes de muguet.
Les chercheurs ont par contre mené leurs expérimentations en laboratoire, et non pas dans des bouches humaines, ce qui les empêche de mesurer les risques de développer l'infection..
Plusieurs recherches à son actif
L’équipe du Dr Rouabhia a produit plusieurs études sur les effets du vapotage sur la santé buccale. Elles ont notamment démontré un effet négatif du vapotage sur la santé des gencives et celle des cellules de la bouche.
Le chercheur estime par contre que le vapotage est un meilleur choix comparativement à la cigarette traditionnelle.
« La cigarette électronique est moins dommageable que la cigarette standard, ça c’est clair », lance-t-il, précisant du même souffle qu’elle n’est pas inoffensive et que l’on doit continuer d’en étudier l’effet sur la santé.
Les résultats de sa dernière recherche démontrent aussi que la cigarette a un impact encore plus important sur le développement des levures que la vapeur de cigarette électronique.
Pour réaliser cette étude, l'équipe a placé des cultures de champignon dans un dispositif simulant les conditions buccales d'une personne s'adonnant à deux sessions de 15 minutes de vapotage quotidiennes. Les taux de croissance ont été observés après deux jours, selon le chercheur.
Le muguet est une infection fongique de la bouche pouvant provoquer notamment l'apparition de plaques blanchâtres à l'intérieur de la bouche ou de fissures sur la peau à la commissure des lèvres parfois douloureuses.
À lire aussi :
La cigarette électronique, pas inoffensive, Laval
source www./ici.radio-canada.ca/nouvelle/

Catégorie : Actualités - 31 janvier 2019 à  14:23



Commentaires
#1 Posté par : Recklinghausen 01 février 2019 à  04:59
Salut,

Que les pharmaciens fassent des stocks d'antifongique... Une horde de vapoteurs vont bientôt débarquer en masse pour se soigner... Ainsi que pour soigner leur famille, vu la facilité de contamination.

J'ai chopé " du muguet " à force d'embrasser ma mère mourante qui en avait quand elle ne pesait qu'une trentaine de kilos à tout casser.

Il est reparti comme il est venu.

Et il n'est pas revenu, alors que je vapote depuis plus de 3 ans ( avec des petits écarts, je le reconnais ).

Je ne réagirais donc pas " comme je le devrais " d'après cette étude ?

Au vu du nombre de vapoteurs, il est étrange que personne ne ne soit rendu compte de l'épidémie de muguet qui devrait être visible, non ?

Es-tu sûr qu'il ne s'agit pas d'un chercheur en mal de financement ?

@ +


Reck.

Posté par : Recklinghausen | 01 février 2019 à  04:59

 
#2 Posté par : Fluche 01 février 2019 à  09:51
Dans la majorité des cas, pour attraper un muguet oral, il faut avoir un système immunitaire en très mauvais état (ou être un nourrisson de moins de 3 mois - je ne suis pas sure que beaucoup lisent le forum). Mettre du sucre et de l'eau dans la bouche, les non-vapoteurs le font aussi ^^

Posté par : Fluche | 01 février 2019 à  09:51

 
#3 Posté par : hyrda 01 février 2019 à  11:54

a écrit

Es-tu sûr qu'il ne s'agit pas d'un chercheur en mal de financement ?

salut Recklinghausen
honnêtement je ne crois pas car au Québec ce journaliste fait partie du journal Le Soleil www.lesoleil.com
qui est un quotidien très respectable au Québec
Hyrda
en passant

a écrit

'ai chopé " du muguet " à force d'embrasser ma mère mourante qui en avait quand elle ne pesait qu'une trentaine de kilos à tout casse

mes sympathies pour ta mère


Posté par : hyrda | 01 février 2019 à  11:54

 
#4 Posté par : Caïn 01 février 2019 à  12:25
Malheureusement, je crois que beaucoup de gens essaient à tout prix et par tous les moyens de casser la vape. C'est le jeu en fait.
Ce matin j'ai vu passer un truc pseudo-scientifique qui expliquait que la vape pouvait amener les plus jeunes vers le tabac. Peut-être bien... mais ces jeunes qui soi-disant son poussés vers la clope (fumée) par la vape, je crois qu'ils y seraient allés de toute façon.
Là, le muguet... Un truc qui fait d'autant plus peur que le nom est joli. J'y crois pas trop. Bien sûr qu'il y a un risque on porte à sa bouche un truc susceptible d'avoir des microbes, des bactéries, alors évidemment. 
Mais pas plus qu'autre chose que l'on porte à sa bouche. Je crois que l'on ferait mieux de mettre en avant les bienfaits de la vape que ses éventuels inconvénients (si réduits par rapport à ceux du tabac).
J'y pense les fumeurs de pipe, ou plus encore de bang, ils doivent risquer encore plus, non ?

Posté par : Caïn | 01 février 2019 à  12:25

 
#5 Posté par : pierre 01 février 2019 à  12:27
Encore un article putaclic qui vise à décrédibiliser la vape !


à la fin, il est dit que le cigarettes sont pires que les vaporeuses pour les infections de la bouche et les candida albican

Pourquoi le titre ne dit pas plutôt que les e-cig sont moins risquées que les cigarettes pour les infections de la bouche !!!!

Posté par : pierre | 01 février 2019 à  12:27

Remonter

Pied de page des forums