Les émotions nous unissent, pas les mots / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » CoachMigui » 

Les émotions nous unissent, pas les mots 



Les émotions ont le pouvoir de nous unir de part le fait que c'est un langage universel propre à la vie. C'est la manière qu'on peut avoir de les décrire et d'en parler qui nous sépare.


Qui n'a jamais eu peur de ne pas revoir sa mère un jour ?
Qui n'a jamais vécu de déception amoureuse ?
Qui n'a jamais vécu d'événements tellement fous que la raison ne saurait expliquer, et qui a eu honte d'en parler plus tard et c'est tu  ?
Qui n'a jamais vécu, au moins une fois et que ce soit sur une plage, dans un bar ou dans un monastère tibétain, un parfait sentiment de plénitude qui te dit que rien n'est grave si tu devais mourir à ce moment précis ?


Les mots ne sont que trompeurs pour parler des choses les plus impactantes de nos vies. En face à face, la compréhension peut se faire, mais on remarque vite quand on commence à parler et décrire ce qu'on avait compris de la conversation qu'en fait ce n'était qu'une illusion, on n'avait pas du tout compris ce qu'il se passait par le langage. On avait saisi l'émotion, et le langage a dénaturé le tout par la suite et n'a fait que de s'éloigner de son essence.

Contraint par la culture dans laquelle il évolue, le langage ne peut que se rapporter à un dictionnaire interne propre à chacun, moulé par nos expériences de vies et les enseignements que l'on a appris sur la route.

Si le langage est très utile pour répéter des tâches courantes que nous faisons quotidiennement, il peut devenir une prison de glace dans la quelle chaque définition se rapporte à une autre, et où il devient donc très difficile d'introduire de nouveaux points de vue et concepts qui ne sont pas couramment définis dans le dictionnaire interne.

Ainsi, quand un enfant de 2 ans qui joue dans sa chambre avec la fenêtre ouverte voit une masse vibrante verte éclatante s'approcher de lui tel un ange, il peut VIVRE réellement le miracle de la vie sans barrières. Mais sa mère rentre dans la chambre, sursaute de peur et dit à l'enfant "mais c'est un oiseau voyons ! C'est un oiseau !". Et là, l'enfant ne reverra plus jamais l'oiseau. Il ne verra qu'un mot, un concept flotter dans les airs.

La connexion à nos émotions ne se fait pas avec les mots. Elle demande de la présence dans l'instant présent. Écoutons, et nous aurons toutes les réponses dont nous avons besoin. Il faut juste savoir lâcher prise.


Bonne semaine à tous ! smile

Catégorie : En passant - 27 août 2018 à  14:40



Commentaires
#1 Posté par : Ratounette 27 août 2018 à  17:04
Oui mais lâcher prise, ça fait peur.

Et sans les mots, comment se défendre ?

Je dis n'importe quoi, pardon.

Je te MP

Posté par : Ratounette | 27 août 2018 à  17:04

 
#2 Posté par : janis 27 août 2018 à  18:40
Ce que tu écris coachmigui, me semble tout à fait exact. Les mots sont des consensus faits pour permettre à tout le monde de communiquer et ils finissent par ne plus correspondre a personne.

Il est tellement difficile de décrire des expériences personnelles sans les rendre ni carricaturales, ni incompréhensibles.

Merci pour ce joli texte

Posté par : janis | 27 août 2018 à  18:40

 
#3 Posté par : Nils1984 27 août 2018 à  18:46

janis a écrit

Ce que tu écris coachmigui, me semble tout à fait exact. Les mots sont des consensus faits pour permettre à tout le monde de communiquer et ils finissent par ne plus correspondre a personne.

Il est tellement difficile de décrire des expériences personnelles sans les rendre ni carricaturales, ni incompréhensibles.

Merci pour ce joli texte

J'ai un pote qui a dit un truc du style:
" avant les mots préparaient l'action
Et là en cette période, partout, l'action prépare les (bons) mots "

C'genre de truc quoi...

bye


Posté par : Nils1984 | 27 août 2018 à  18:46

 
#4 Posté par : Drim 27 août 2018 à  21:23
C'est dans la categorie "en passant".

Ben tu devrais passer plus souvent !

Posté par : Drim | 27 août 2018 à  21:23

 
#5 Posté par : CoachMigui 27 août 2018 à  22:47
Merci pour les retours les gars smile . Je vais faire un mois sobre à partir de samedi, petit défi personnel, je me mets pas de pression mais j'imagine que part moment j'aurais envie d'écrire pas mal de choses donc ça sera peut-être l'occasion de travailler sur beaucoup de choses auxquelles j'ai pu penser durant toutes les explorations interspatiales de cette été (ainsi que les belles lectures et des centaines d'heures de podcasts !)

Posté par : CoachMigui | 27 août 2018 à  22:47

 
#6 Posté par : Anonyme1756 27 août 2018 à  23:25
Inventez vos mots, proposez vos mots, que l'on comprenne vos maux!

Si vous trouvez que les mots manquent pour décrire vos émotions ou la façon dont vous percevez vos émotions, n'hésitez pas à élargir le vocabulaire!

Même lorsque les mots ne collent pas pile-poil à ce que nous souhaiterions exprimer, ils restent un bon aide-mémoire des sensations, émotions...  et permettent en partie de les communiquer.

Ton histoire d'oiseau CoachMigui, cela me rappelle la Génèse, l'histoire du paradis originel...

Posté par : Anonyme1756 | 27 août 2018 à  23:25

Remonter

Pied de page des forums