Les entités fractales (DMT) / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Bon Vivant » 

Les entités fractales (DMT) 



22 mars 2021

Il est 19h passé, je prépare la pipe et je mets environ 35-40mg. C’est la deuxième fois que je prends du DMT le soir. J’avais vraiment envie de réessayer. Je suis toujours chez AAA, et ces derniers jours j’ai pas mal travaillé sur des projets persos, j’ai médité beaucoup plus que d’habitude et surtout mon esprit était constamment en train de penser. Je ne laissais pas mon esprit se reposer assez et je savais que c’était le bon moment de reprendre de la DMT, comme ça sur un coup de tête.

Je vais dans ma chambre et je me pose sur le matelas par terre. Je prends ma première taffe, ça se passe super bien. Je sens déjà les effets monter en moi. Je prends la deuxième taffe. Je m’affaiblis, et pourtant j’arrive quand même à garder les yeux ouverts. Les contours de la salle s’assombrissent et deviennent plus vivant. L’acouphène fait son apparition. J’hésite pour prendre la troisième taffe. Je cligne des yeux et aperçoit déjà un visuel, celle d’une maison en mode cartoon Disney à l’ancienne, mélangée à d’autres choses. Je décide de prendre la troisième taffe mais elle ne me sert à rien. C’est fini, je ferme complètement les yeux.
Des formes très rapidement prennent le dessus, allant d’un monde en 2D à 3D. Je retrouve les mêmes esthétiques que dans d’autres trips sous DMT. Le monde se recouvre de formes fractales. J’atterris dans une rue d’une sorte de ville. Il n’y a pas de ciel. Je suis entouré de quelques bâtiments. Les murs sont des fractales, où chaque partie est un personnage différent, une entité fractale. Elles ressemblent beaucoup aux trois cubes que j’avais aperçus lors de mon deuxième trip, le même type de visages, de personnalité. Chaque murs, chaque entités fractales étaient d'une couleur différente, avec un violet et un bleu qui dominaient plus que les autres. J’étais présent là, avec eux, et ils m’offraient ce spectacle. Au début de cette partie, mes pensées allaient à mille kilomètres à l’heure, en mode suis-je dedans ? C’est bien ça ? Mais pourquoi-ci et pourquoi-ça ? Et j’en avais marre, et j’ai dit à mes pensées de se taire, que j’étais dedans, que c’était ça, et ils m’ont écouté. C’est vraiment à partir de là où j’ai pu entrer réellement dans le trip.
Pendant que les parties des murs me faisaient leur spectacle de fractales, une sorte de gardienne blanche-bleuâtre arrive, elle aussi en fractale mais indépendante des structures déjà bâti. Elle était faite à partir de cercles rotatifs, tout en restant une sorte de fractale ambulante. Elle dégageait les alentours en fouettant l’air, comme si elle tentait de se débarrasser des mauvaises énergies. C’était agréable à voir, c’était comme un moment de vie dans un quartier, où les entités des murs rentraient chez eux, amusés de la situation. Il ne faut pas oublier que tout ceci était d’une netteté et d’une précision sans limite. Si je devais tenter de reproduire un dessin de la scène, j’en aurai pour des mois de travail. Chaque personnage fractal était comme écaillé en quelque sorte, avec de la vie dans chaque écailles, dans chaque fragments de leur structure.

Alors que cette gardienne faisait son travail, un couple apparait sur ma droite. Ils se mettent tous à regarder vers le haut. Je tente alors de regarder aussi vers le haut, mais j'y arrive pas. Je décide de partir, histoire de voir ce qu’il y a plus loin. Je commence à aller vers la droite, et d’un coup j’entends le couple parler. La femme dit à son mari « Tu penses qu’on devrait lui dire maintenant ? » Je me stoppe. Le mari répond que non. La femme répond « Je pense qu’on doit lui parler, tout lui dire maintenant ». Et le mari acquiesce sans vraiment être d’accord. Donc je retourne vers eux, vers ce couple qui agit comme des parents. Et il ne me dise rien et je me retrouve tout simplement avec eux, dans un nouvel environnement, très abstrait, comme une salle de café anglais plus ou moins, et en même temps j’ai cette impression de rentrer dans une petite cage. Et les effets se dissipent et ils disparaissent.
Je reviens doucement à moi, je sens mon corps, mon esprit revenir graduellement, sympathiquement. Les visuels disparaissent comme de la fumée. J’apprécie les derniers instants. D’un coup je commence à avoir froid, mais seulement au niveau des jambes. Petit à petit, mes jambes se mettent à trembler d’une façon incontrôlable. Je reste toujours allongé, et je remarque que quand je rapproche mes jambes entre elles, les tremblements s’intensifient énormément jusqu’à l’état de satisfaction. Et quand je sépare mes jambes, elles tremblent beaucoup moins. C’était comme coller deux aimants opposés ensemble, ça créait une certaine vibration motrice, très étrange. Ca a duré quelques minutes et je me suis pas inquiété, heureusement. Je me souviens avoir eu de petits tremblements une fois ou deux il y a quelques mois, mais rien d’inhabituel, juste une petite vague de froid qui me gagnait lors de mon retour. Après cela, je me suis étiré, j’ai médité un peu, et j’ai apprécié le retour à la réalité.

C’était un petit trip, avec un voyage visuel assez bref mais rempli de détails. Quand j’ai débarqué dans ce monde, j’ai tout de suite ressenti cette sensation de « Oh t’es là, et bien on n’a rien prévu pour toi, désolé, donc apprécie le spectacle ». C’est comme si j’étais déjà bien, et qu’il n’y avait pas vraiment de nécessité de prendre la substance et pourtant ils étaient heureux de me retrouver, et ça m’a fait plaisir aussi de retourner dans un nouveau monde, plus ou moins familier maintenant. Je n’ai pas ressenti de réel message comme dans d’autre trips, c’était vraiment en mode « Tiens, en attendant pour la prochaine fois ». C’est bizarre et difficile à exprimer. En même temps c’est ça la magie de la DMT, c’est que c’est vraiment quelque chose où il ne faut pas bâtir d’attente, et de vraiment comprendre qu’on est dedans à l’instant T, que c’est bien ça le trip et pas autre chose.
Finalement, je n’ai pas grand-chose à dire, je n’ai pas reçu de leçon ou quoi que ce soit, et en termes de sensation, le trip n’avait rien de particulier qui sortait du lot (à part pour les tremblements). Tout ce que je peux dire est que le trip était absolument sensationnel, et que la prochaine fois, je sais que je dois mettre plus et vraiment tenter de me balader plus à travers ces mondes. Je suis déjà surpris d'avoir eu une sorte de contrôle de mon chemin lorsque j'ai entendu le couple parler, je sens qu'il est possible de se diriger comme on veut dans cette nouvelle réalité, une fois le moment où on trouve sa stabilité dedans.


Catégorie : Trip Report - 16 avril 2021 à  18:29

#DMT #entité #fractal #Psychédélique #solo #volonté



Remonter

Pied de page des forums