Ma bouffée délirante aiguë, partie 1 / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » stella » 

Ma bouffée délirante aiguë, partie 1 



Cela faisait 4 mois que j'avais des coups de jus dans tout le corps, que je ne dormais plus sans médoc.
Ça avait commencé cet été, je m'en souviens bien car j'avais l'impression que des moustiques m'attaquaient. Je me donnais des claques en espérant les buter mais non merde il n'y avait rien. Je me retrouve à  4h du mat a démonter mon lit pour voir si des bestioles ne se seraient pas nicher par là . Rien.
Je psychote, je ne dors plus que 2 ou 3h par nuit.
Je vais voir mon médecin pour lui dire que je ne dors plus et que je ressens comme des piqûres la nuit. Il me donne un somnifère et me dit que "ah ouais c'est bizarre".
Les mois passent et mes piqûres deviennent des décharges électriques dans tout le corps. J'appelle mon médecin en pleure et il me dit gentillement que je commence à  le saouler et que je fais tout simplement de la spasmophilie. OK MERCI!
Je fais un tour aux urgences parce que les douleurs me remontent dans la nuque et que je ne peux même plus supporter mon matelas. Ils me font passer une IRM des cervicales, et là  rien.
Je me dis que je deviens barge, mais pourquoi ai je si mal? Personne pour me le dire.
Je ne supporte plus rien ni personne. Je casse la vitre de ma fenêtre par colère. Mon copain appelle mes parents pour leur dire que je ne vais pas bien du tout. Personne ne peut m'aider.
Je change de médecin traitant car le mien se fout littéralement de ma gueule et celui que je rencontre me fais une ordonnance pour une IRM du cerveau.
Je ne m'attendais pas a grand chose de l'IRM, vu que tout le monde était déjà  persuadé que tout était dans ma tête.
L'IRM montre 2 hypersignaux. Le médecin commence à  me parler de sclérose en plaque. Il me donne rdv chez un neurologue de quartier.
Le neurologue me dit que cliniquement il n'y a rien mais que cela pourrait être le début d'une sep. Je lui dis ok alors vous me donnez un traitement, non parce que la je commence à  sérieusement péter un câble de douleur.
Il me fait une ordonnance de doliprane.
MOUAHAHAH trop gentil mec.
Vu que je dors très mal je me réveille à  la bourre pour le taff, je dévale les escaliers 4 par 4 et je me retrouve en vol plané sur les fesses.
Putain j'ai mal, j'espère que je ne me suis rien péter. Je demande a mon père de me relever et lui demande de m'amener aux urgences parceque j'ai super mal. Il se fout bien de ma gueule parce qu'on ne va pas aux urgence pour ça mais il oublie que j'ai juste 3 mois de douleurs non stop derrière mois.
L'urgentiste m'osculte, ne voit rien de cassé. Il me donne du tramadol et du doliprane. Je lui demande si je peux en prendre avec mon sub et mon seroplex et il me dit "Pas de soucis avec le LP".
Je prend le cachet de tramadol le soir et je vais me coucher, confiante.

Catégorie : Témoignages - 02 avril 2014 à  03:29



Commentaires
#1 Posté par : Bicicle 02 avril 2014 à  09:25
Pourquoi j'ai l'impression que ça partir en couille dans la suite lol ?

Super bizarre ton truc quand même, les "hypersignaux", j'aimerais bien savoir ce que c'est finalement...

Posté par : Bicicle | 02 avril 2014 à  09:25

 
#2 Posté par : Laura Zerty 02 avril 2014 à  09:29
Une réponse physique a un trouble psychologique anxieux ?

Posté par : Laura Zerty | 02 avril 2014 à  09:29

 
#3 Posté par : stella 02 avril 2014 à  09:33
Mon médecin à  essayé de m'expliquer vite fait ce que c'était un hypersignal, c'est une espèce de "cicatrice". Du à  quoi? On ne sait pas forcément le dire. Ça peut venir de plein de choses différentes: tumeur, inflammation, AVC, migraine etc etc...

Posté par : stella | 02 avril 2014 à  09:33

 
#4 Posté par : Amarnath 02 avril 2014 à  13:18
Bonjour,

si je peux me permettre une hypothèse qui paraitra folklorique, et pourtant.

La notion d'éveil, peu connue dans notre monde occidental, est une forme de libération intérieur, de l'énergie bloquée par les pensées / émotions.

Je ne rentrerai pas dans les détails, sauf si question ou autre.

J'ai vécu des expériences d'éveils, dont la première il y a 20 ans, et qui fut foudroyante.

Lors d'excès de conscience, d'hyper présence, mon corps est traversé de soubresaut, (genre de spasmes brusques) avec des picotement entre le sous cutanée et la surface de la peau. c'est très difficile à  décrire. Genre comme tu dis, des piqûres.
En ce moment c'est fini, et c'est souvent une fois que l'expérience est intégrée, qu'il n' y a plus de résistance psychique.

C'est très surprenant. Cela peut aussi se traduire par des montées de chaleur intense ou l'impression d'avoir des tourbillons d'énergie dans le ventre, le coeur.

Les jambes aussi, envoient des signaux "désagréables"...

Parfois, ce sont des douleurs handicapante dans le corps, qui peuvent durer de long mois.

Certaines personnes appellent cela : une montée d'énergie de Kundalini. On retrouve cette notion dans la méditation profonde. L'énergie circule au niveau de la colonne vertébrale, du sacrum jusqu'au sommet de la tête, c'est représenté par un serpent (le même que les médecins, qui ont dû, tout oublier sur le sujet,  perdu dans l'intelligence intellectuelle).

J'avoue que d'avoir lu, beaucoup plus tard, de nombreux témoignages d'expériences similaires, j'ai compris que je ne pouvais que laisser faire le processus. Car c'est un processus et la vie se moque du temps, cela fait plus de 20 ans, que j'ai vécu la première fois, cette incroyable et fascinante expérience, qui depuis, d'ailleurs ma totalement transformée intérieurement.

Bon sinon, à  moins que j'ai la sclérose en plaque, et là  sur le coup, je suis vraiment un gros bêné !

Voilà , pour le témoignage, je t'en parle car ce que tu décris, ressemble étrangement à  ça, mais peut être qu'en fait, ça n'a rien à  voir avec ce que tu vie et qu'il est important pour toi de continuer les examens.

Nous attendons la partie 2 maintenant !

Bien à  toi,

Amarnath

Posté par : Amarnath | 02 avril 2014 à  13:18

 
#5 Posté par : stella 02 avril 2014 à  20:00
Pourquoi pas. Si j'ai bien compris les medecins, mes "symptômes" peuvent venir de choses tellement différentes...

Posté par : stella | 02 avril 2014 à  20:00

Remonter

Pied de page des forums