Ma présentation, Ma dépendance au DICODIN, Mon premier RDV en CSAPA / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » NukeCode » 

Ma présentation, Ma dépendance au DICODIN, Mon premier RDV en CSAPA 



Bonjour à tous,
Veuillez me pardonner de ne pas passer par la case présentation,mais dans ce post je vais faire un tir groupé.

Donc je m'appel R....., j'ai 30 ans,marié, je travail, voilà pour mon contexte social.

Maintenant je vais vous raconté comment je suis tombé addict de la codéine.

Le 03 août 2017 cela fera exactement un an jours pour jours que je suis addict à cette molécule.
Cela a commencé par une rage de dents, et le dentiste ne pouvant pas me recevoir le jour même, et ne pouvant prendre du paracétamol (cela me donne de l'urticaire), ni des anti-inflammatoires (grosse brûlure d'estomacs), cette brave femme m'a donc prescrit du DICODIN ainsi qu'une couverture antibiotique (AUGMENTIN), à prendre pendants 5 jours en attendant le rdv...

Wow les amis, qu'elle ne fût pas mon plaisir lorsque j'ai avalé mon premier comprimé de DICODIN, cette sensation de douce chaleur réconfortante, ainsi que la sensation d'un fort bien-être, l'impression d'avoir mon corps enveloppé dans un cocon de coton tout doux.

Les douleurs presque instantanément passées, j'ai tout de suite pour ainsi "accroché" à ce "truc".

De fil en aiguille et quand même après mon rdv avec le dentiste j'ai continué à prendre le DICODIN, car ça me rendais "bien".

Après avoir finis la boite, j'ai commencé à ressentir des douleurs partout, nez qui coule (si vous voyez ce que je veux dire smile ) et etc.

Je suis allé donc voir mon généraliste, je lui ai parlé de tout cela, j'apprend alors que je suis en plein sevrage de ce médicament... je vous laisse imaginer un peu ma réaction, "Non !!! suis pas un tox et etc."...

Après quand même un long dialogue avec le généraliste, je me fais à cette idée. Par ailleurs Docteur XXXXXXXXXXX, très au fait et super compréhensif avec les addict me propose de continuer à me faire des ordonnances de ce médicaments.

Donc je continu ma vie sous DICODIN (je ne vous parle du dosage par jours qui faisait halluciner au début ma pharmacienne, mais au final en discutant avec elle j'ai découvert quelqu'un de très compréhensif et pour une fois un pharmacien "intelligent").

Jusque là tout se passe "bien", mais arrive le mois de juin 2017, Docteur XXXXXXXXXXX, prend sa retraite (une grande perte pour le corps des praticiens généralistes "actifs", selon moi).

Donc dans ce même mois de juin 2017, je fais donc la connaissance de sa remplacente, je lui parle de mon problème d'addiction et tout ça....

Elle me rigole au nez ! elle me prescrit juste de l'ATARAX 25 mg, pour "m'aider", et elle me dit que ce sera juste un "cap à passer" pour décrocher du DICODIN. J'ai essayé deux jours de tenir, ses ATARAX je les bouffés littéralement par 10 !

Donc ne pouvant plus me procurer du DICODIN, je me rabats sur le TUSSIPAX, ma pharmacienne, acceptée de me les vendres par deux boites (oh !! je sais normalement ils ont droit de les vendres que une par une.). Donc je continu avec ce petit cache misère jusqu'à la date fatidique du 14 juillet 2017 au sans trop rien dire notre sinistre de la santé prend une décision de mettre toutes les spé à base de codéine sur ordonnances...

Je ne vous raconte pas ma colère quand ma gentille pharmacienne m'eu parlé de ça... censoredcensoredcensoredcensored

Je hais cette réforme fait à la va-vite sans prendre de concertations avec tous les acteurs concernés...

Donc me voilà pour la première fois de ma vie de toxico en "déche" de drogue... drugsmurmur

Ni une ni deux, je ressort les médicaments de quand j'avais des crises de migraines. Du TRAMADOL 200 mg LP.

Je prennais un comprimés matin et soir. Quel affreux médicaments que le tramadol,nausées, insomnies avec en plus des délires quand j’étais au lit.... Mais bon je continué à en prendre car cet opïode comblé mon manque.

Donc ne pouvant plus continuer à passer des nuits blanches,et étant décidé à dire adieu aux opi, je viens donc fouiner sur ce forum afin de trouver de l'aide pour quitter cette dépendance.

Je tombe sur un acronyme : CSAPA gne (quésaco ???), je m'empresse donc de faire des recherches et là au miracle, il s'agit de structure spécialisées dans la prise en charge des dépendances aux drogues.

Ni une ni deux et bien déterminé à en finir, je recherche la structure la plus proche de mon domicile (j'habite en ile de France), je passe donc un coup de fil au CSAPA de la ville de B...... et miracle j'ai un rdv le lendemain c'est à dire le 28 juillet 2017 à 10h15.

Arrive ce jour, je me pointe avec le trac au CSAPA et en plus l'état de manque commence à arriver car je veux plus prendre de cette saloperie qu'est le TRAMADOL.

Je tombe pour un premier entretien avec une éducatrice super sympas, cet entretien est pour cerner la situation sociale et économique de la personne a aider.

Ensuite j'attend un peu pour avoir un autre entretien, avec le médecin chef de ce CSAPA, le Docteur T......, psychiatre de son état. S'ensuit un entretien très long, à la louche 90min, j'apprend pleins de chose sur les dépendances, ainsi que sur les TSO.

Le Docteur T......, me propose alors TSO, soit la MÉTHADONE ou alors la BUPRENORPHINE, sur le coup, n'ayant pas encore réfléchis aux TSO et tout ce que cela implique, surtout aussi je pense que je n’étais pas du tout prêt psychologiquement parlant a accepter l'idée d'un TSO, le Docteur T......, me rédige alors une ordonance de DICODIN avec ma posologie habituelle, et on se revois le 07 août à 08h15, afin de lui donner une réponse pour le TSO.

Voilà les amis, je vous ai livré ma présentation et mon témoignage. Je ne manquerai pas de vous conter la suite au prochain épisode. bravo

Par ailleurs j'ai un question pour la communauté, quelle(s) est/sont les différences entre la METHADONE et la BUPRENORPHINE tant au niveau de l'action physique que psychologique, n’hésiter s'il vous plait à aussi me faire part de vos ressentis par rapport au TSO.

Je tiens aussi à remercier toutes les personnes qui prendrons le temps de me répondre.

Et pour répondre d'avance : NON ! je ne pense que le DICODIN peut-être un médicament de substitution pour les "codéinomanes", pour ma part il n'as fait qu'entretenir ma dépendance pour ne pas dire l'aggraver.

                    R.....

Catégorie : Témoignages - 29 juillet 2017 à  13:04

#codéine #CSAPA #dicodin



Commentaires
#1 Posté par : Mascarpone 29 juillet 2017 à  15:06

NukeCode a écrit

Et pour répondre d'avance : NON ! je ne pense que le DICODIN peut-être un médicament de substitution pour les "codéinomanes", pour ma part il n'as fait qu'entretenir ma dépendance pour ne pas dire l'aggraver.

                    R.....

C'est TA réponse, à TOI.....
Mais pour quelqu'un qui vit depuis 20 ans sous codéine et qui avant cette loi de merde n'avait et n'a toujours pas l'intention de vivre autrement, je pense, au contraire, que c'est peut être la meilleure des solutions...

Le sub ou la metha, c'est trés bien pour les usagers qui souhaitent rentrer dans le rang, qui sont incapables de garder une même tolérance sur des années, qui injectent ou sniffent et veulent cesser ces pratiques,qui n'arrivent pas à "gerer" autrement leur addiction etc etc Mais, ça veut tout de même dire, au moins dans un 1er temps, être tout aussi addict à un produit...Et suivant, les aspirations de chacun, être accro à un produit qui ne provoque aucun plaisir ou tout au moins, pas le plaisir qu'on ressentait avec notre prod de prédilection, ça peut aussi poser problème...


Posté par : Mascarpone | 29 juillet 2017 à  15:06

 
#2 Posté par : bazukero 29 juillet 2017 à  15:28
entre le subutex et la meta, je dirai dans ton cas essaye le subutex, (qui est moins contraignant que la meta, prescription plus facil), et qui en tout cas sur moi, ne fais aucun effet psychoactif, (si tu es vraiement dependant et que tu en a s besoin,par contre, quelqu un qui est "puceau" aux opiacés,s 'il en prend vas etre defoncé a gerber pendant 48h). personellement le subu ma aider pendant une bonne 10 zaine d années, et fonctionait bien sur moi,jusqu au jour ou j ai recommençai a me faire des extra d heroine, tres vite, le sub ne me calmait meme plus le manque meme a tres forte dose (32mg/j parfois), ou, si, il le calmait, mais apres 3 jours de manque...d ou ma preference pour la metadone, qui est plus contraignante la premiere année de traitement (sirop , prescription journaliere au debut, et obligation de demarer avec un csapa), mais qui sur moi est super efficasse, manque calmé en une heure, tres peu de "craving" (envie irresistible de consomer)a partir d une certaine dose, et meme l effet antidepresseur que je recherche avec la came, est present pour moi avec la meta...apres, j ai 35 ans d addiction a l hero ds les pattes... dans ton cas, je conmencerai avec le subutex , voir comment cela se passe, et si cela ne te convient pas, il sera toujours temps de passer a la metadone...en tout cas bon courage a toi, et il n y  pas de honte a aimer se faire du bien meme chimiquement...c 'est meme parait il, un art de vivre qd il s agit de pinard!

Posté par : bazukero | 29 juillet 2017 à  15:28

 
#3 Posté par : Terson 29 juillet 2017 à  18:55

Et pour répondre d'avance : NON ! je ne pense que le DICODIN peut-être un médicament de substitution pour les "codéinomanes", pour ma part il n'as fait qu'entretenir ma dépendance pour ne pas dire l'aggraver.

Entretenir la dépendance c'est un peu le but du TSO. Enfin stabiliser la dépendance disons.

Si tu peux rester a la même dose de Dicodin tout les jours il y aucunes raisons de changer pour un TSO officiel.

Si tu ne peux pas gérer cette consommation (et personnellement j'avais prédit sur le forum que le Dicodin était a double tranchant, qu'il pouvait sauver les codéinomanes comme aggraver la situation selon le profil de la personne), la buprénorphine te sera peut-être utile. La metha en seconde intention.


Posté par : Terson | 29 juillet 2017 à  18:55

 
#4 Posté par : Mammon Tobin 29 juillet 2017 à  20:36

je me rabats sur le TUSSIPAX, ma pharmacienne, acceptée de me les vendres par deux boites (oh !! je sais normalement ils ont droit de les vendres que une par une.)

Non, le Tussipax ils pouvaient en vendre autant qu'ils voulaient... thinking
Tu confonds peut-être avec le Néo-Codion?
(celui-ci c'était une boite par jour maxi en théorie, marqué sur la boite et tout).

Et pour répondre d'avance : NON ! je ne pense que le DICODIN peut-être un médicament de substitution pour les "codéinomanes", pour ma part il n'as fait qu'entretenir ma dépendance pour ne pas dire l'aggraver.

Chez moi et d'autres sur le forum ça a au contraire très bien marché comme "petite substitution" (faut pas avoir une tolérance astronomique quoi).

Pour des raisons complexes j'ai du passer sur buprénorphine après quelques mois sous Dicodin, ben je serais bien resté sous DHC...
juste 4/5 cachetons à avaler le matin, effet LP parfait, pas de "haut et bas", (et biodispo de fou en plug -occasionnel bien sûr- que demande le peuple? ^^)

Le problème c'est l'AMM => 2cps/jour (mais on peut s'en faire rembourser jusqu'à 3, quelle est cette diablerie?)
; ce qui représente une dose très faible, mais j'ai eu la chance de tomber sur le combo toubibs+pharmaciens arrangeants/compréhensifs donc banco...

MT


Posté par : Mammon Tobin | 29 juillet 2017 à  20:36

 
#5 Posté par : NukeCode 29 juillet 2017 à  20:52

Mammon Tobin a écrit

je me rabats sur le TUSSIPAX, ma pharmacienne, acceptée de me les vendres par deux boites (oh !! je sais normalement ils ont droit de les vendres que une par une.)

Non, le Tussipax ils pouvaient en vendre autant qu'ils voulaient... thinking
Tu confonds peut-être avec le Néo-Codion?
(celui-ci c'était une boite par jour maxi en théorie, marqué sur la boite et tout).

Et pour répondre d'avance : NON ! je ne pense que le DICODIN peut-être un médicament de substitution pour les "codéinomanes", pour ma part il n'as fait qu'entretenir ma dépendance pour ne pas dire l'aggraver.

Chez moi et d'autres sur le forum ça a au contraire très bien marché comme "petite substitution" (faut pas avoir une tolérance astronomique quoi).

Pour des raisons complexes j'ai du passer sur buprénorphine après quelques mois sous Dicodin, ben je serais bien resté sous DHC...
juste 4/5 cachetons à avaler le matin, effet LP parfait, pas de "haut et bas", (et biodispo de fou en plug -occasionnel bien sûr- que demande le peuple? ^^)

Le problème c'est l'AMM => 2cps/jour (mais on peut s'en faire rembourser jusqu'à 3, quelle est cette diablerie?)
; ce qui représente une dose très faible, mais j'ai eu la chance de tomber sur le combo toubibs+pharmaciens arrangeants/compréhensifs donc banco...

MT

Vendredi je suis sorti avec une ordonnance et à la pharmacie on m'as donné 5 boîtes. Toutes les 5 j'ai rien payé. Là je suis à 6 cp par jour.
Euh.... excuse moi c'est quoi un plug ?!?! surpris


Posté par : NukeCode | 29 juillet 2017 à  20:52

 
#6 Posté par : NukeCode 29 juillet 2017 à  22:54
Mammon,
Petite précision dans toutes les pharma que j'avais faites ils me les vendaient que par une boîte.eek

Posté par : NukeCode | 29 juillet 2017 à  22:54

Remonter

Pied de page des forums