Marie ? / Les Blogs de PsychoACTIF

Marie ? 



Marie est grande et belle . Marie a une tignasse noire et un visage de mec. Elle est habillée comme un mec parce qu'elle porte les vêtements de ses mecs. Parfois elle a une  moustache. Marie est intelligente. Elle est maigre mais ça ne se voit pas. Marie pleure. Marie sourit. Marie rit tout le temps. Marie sent bon.

Marie est une petite voleuse. Elle vole des saucissons pour les manger. Elle fait de temps en temps un casse pour ses mecs. Marie reçoit des coups. Les côtes de Marie sont cassées, sa jambe ne marche plus bien. 

Marie est douée. Marie a une mémoire incroyable. J'aime l'intelligence de Marie, j'aime sa joie de vivre, j'aime la lumière dans son regard, j'aime ses caresses par négligence, j'aime quand elle se laisse aller.

Marie n'a rien. Ses affaires tiennent dans un sac-poubelle. Même sa fille on lui a enlevée. Les contrôleurs la connaissent et la font descendre du train. Marie tombe de plus en plus bas. Elle fait la pute depuis qu'elle est ado. Maintenant Marie ne fait plus que des fellations parce que son corps n'est qu'une plaie et que ça gêne les hommes.

Marie est un ange qui peuple ma vie. J'ai recueilli ses larmes et ses rêves. J'ai deviné ses secrets. Je crois que je l'ai comprise. Marie est pour moi plus qu'un être humain, j'ai été tellement étonné e lorsque ma pote m'a dit que c'était " une femme ". Je ne m'en étais pas rendu compte: un Ange, je vous dis.

J'ai pris des milliers de photos de Marie. Toutes sont réussies, ça ne m'arrive jamais pourtant. Marie m'a photographié e aussi. C'est Marie qui a réalisé  probablement mes plus beaux portraits, en voyou innocent. Marie a fait de moi un vieux caïd, une prince de la zone, une maîtresse des terrains vagues et des bocages de cité.

On a écrit des dizaines de pages avec Marie qui me dictait. Et j'ai ensuite aussi écrit des dizaines de pages sur elle. Rien n'est publié, Marie n'a jamais pris la peine de donner son accord. Peut-être qu'elle veut que ça reste un secret entre nous deux?

Marie a une relation bizarre avec la "cocaïne des pauvres" comme elle le dit en riant. Un médecin lui a dit que ça lui faisait le même effet que l'héroïne en termes de symptômes.

Marie ne donne plus signe de vie depuis quelques jours. On devait aller ensemble chez le médecin pourtant cette semaine. Mais Marie est libre, Marie est la liberté.

Cette nuit, Marie, tu sais ? j'ai un peu pleuré.

Catégorie : En passant - 29 mai 2019 à  05:57

#cocaïne #héroïne #prostitution #trip reports #freebase

Reputation de ce commentaire
 
Beau, dans tous les sens du terme. Effectivement triste aussi. ~MG
 
Une des plus belles déclarations d’amour/d’amitié que j’ai pu lire dans ma vie.
 
je suis boulversée hyrda
 
Lena.



Commentaires
#1 Posté par : Conscience 29 mai 2019 à  06:40
coeur

Posté par : Conscience | 29 mai 2019 à  06:40

 
#2 Posté par : janis 29 mai 2019 à  08:32
coeur

Posté par : janis | 29 mai 2019 à  08:32

 
#3 Posté par : Conscience 29 mai 2019 à  14:48
hihi

Posté par : Conscience | 29 mai 2019 à  14:48

 
#4 Posté par : Bootspoppers 08 juin 2019 à  23:42
Marie m'a promis un dessin qui n'est jamais venu. Ce dessin elle me l'avait décrit, avec des mots, c'était 3 secrets qu'elle voulait y mettre.

***
J'ai eu Marie au téléphone finalement.
Elle fume un gramme de crack par nuit à présent, elle a perdu déjà deux dents, jamais vu le dentiste depuis six mois. Je lui ai dit que je m'étais organisé autrement, que je remettais ma visite, ça ne lui a fait ni chaud ni froid.
***
Voilà mon plan. J'ai l’adresse de sa frangine, je vais lui écrire, et trouver sa mère de famille d'accueil. Je vais leur demander si elles sont d'accord pour qu'on mette Marie en centre, il y a en a un près de Paris. Une adhérente de PA avait posté la dessus (Astrid).

Posté par : Bootspoppers | 08 juin 2019 à  23:42

 
#5 Posté par : Shaolin 09 juin 2019 à  12:21
Et un autre coeur pour la route

Posté par : Shaolin | 09 juin 2019 à  12:21

 
#6 Posté par : Alainbeta9 10 juin 2019 à  21:17
Toujours un plaisir de te lire. Toujours un mélange énigmatique et atypique de mystère et de pragmatisme...

Posté par : Alainbeta9 | 10 juin 2019 à  21:17

 
#7 Posté par : Bootspoppers 11 juin 2019 à  14:13
Voilà le csapa cible. Blog d Asrid.

Asrid a écrit

moins bonne diminution dans un centre assez atypique puisque on a des moments où l'on est autorisé à fumer d'autre non mais de participer aux activités quelque soit le moment avec ou sans prod. Bref cette situation me permet de me lâcher en espérant que cela fonctionne.

Comment je vais gérer ça?
https://www.psychoactif.org/blogs/peut- … html#b4656


Posté par : Bootspoppers | 11 juin 2019 à  14:13

 
#8 Posté par : Marla Singer 11 juin 2019 à  17:31

Bootspoppers a écrit

Voilà mon plan. J'ai l’adresse de sa frangine, je vais lui écrire, et trouver sa mère de famille d'accueil. Je vais leur demander si elles sont d'accord pour qu'on mette Marie en centre, il y a en a un près de Paris. Une adhérente de PA avait posté la dessus (Astrid).

Heu c'est un peu delicat comme demarche...
Elle est adulte déjà, donc meler ses prblm de conso et sa famille, c'est peut etre pas hyper judicieux... Surtt si sa famille ne connais pas vraiment sa vie...

Enfin perso, ma mere connait mon passé et mm si avc avec toute la bienveillance du monde, j'en voudrai a mort à la personne qui ira inquiéter des amis ou de la famille.
En plus si elle ne t'ecoute pas toi pour la cure, a son age je vois pas bien pquoi elle écouterai plus sa mère, sa soeur...

Bref, mais mm qd on est hyper inquiets, rester hyper vigilent aux révélations qu'on peut faire aux proches, aux collègues, à la famille..
On est jamais sur des répercussions que ça peut avoir. Alors risquer de la griller, la mettre en posture delicate pour PEUT ETRE reussir à la convaincre d'aller en cure... C'est leger...

Et avant tout tu risques aussi de perdre ton amitié avec elle : elle pourrait voir d'un mauvais oeil cette démarche un peu trop intrusive a mon gout...

Meme si je sais que tu agis par inquietude pour elle...
Mais les gens c'est un peu comme un cerf volant, parfois faut lacher du lest wink

Contente que tu ais eu de ses news, laisse lui un peu de temps peu etre...

Bises.

Marla


Posté par : Marla Singer | 11 juin 2019 à  17:31

 
#9 Posté par : plotchiplocth 11 juin 2019 à  17:40
J entends l impuissance ressentie (mais ptet je me gourre j ai des problemes d audition).
Elle est libre. Et a donc toute liberté de faire ses choix. Tous les choix, même parfois ceux qu on jugerai mauvais / inquiétants / cons
Ta sollicitude a son égard me touche, ça me semble une bonne idée que de réussir a lui communiquer tes ressentis et ton soucis... Et ton amour?
Pour la contrainte..... Je ne souhaite rien en dire

Pensées pour la belle inconnue, et pour toi aussi prince de la zone smile

Posté par : plotchiplocth | 11 juin 2019 à  17:40

 
#10 Posté par : Bootspoppers 11 juin 2019 à  21:16
Merci pour vos analyses, c'est ce dont j'ai besoin.

Je dois dire que j'ai commencé à paniquer.

Je vais commencer par aller la voir mais c'est à perpète, et comme elle commence à dérailler...
Il faut que je me renseigne sur ce centre en région parisienne, CSAPA proses, je pense que c'est quelque chose qui pourrait lui plaire.

Posté par : Bootspoppers | 11 juin 2019 à  21:16

 
#11 Posté par : EmmaMerlin 11 juin 2019 à  23:58
C'est très beau ce texte en effet ...
J'aime ta sensibilité et le regard que tu portes sur Elles.

Posté par : EmmaMerlin | 11 juin 2019 à  23:58

 
#12 Posté par : Bootspoppers 25 juillet 2019 à  17:26

Anniversaire


Je me souviens... c'est l'anniversaire de notre rencontre, Marie et moi... Le texte a mijoté comme la cocaïne dans le bicarbonate que nous avons basé tous deux il y a quelques temps déjà. Il est  décanté à présent…. Comme elle m’a troublé, Marie …. J’avance avec elle un peu plus loin dans l’obscurité des âmes.
***


Elle est penchée sur sa bouteille, elle promène le briquet sur mes cendres de clope, elle tire sur le crayon qui perfore la bouteille de limonade, tous les petits points du crack rougissent en un mini feu d’artifice dans le silence de notre réunion.



/forum/uploads/images/1564/georges-de-la-tour-die-reumuetige-maria-magdale1.jpg


George de La Tour, La Madeleine au miroir, dite aussi La Madeleine pénitente ou Madeleine Fabius, vers 1640, Washington, National Gallery of Art

Sur la table, le désordre du shit rangé dans de minutieuses boites de poupée, des pochons dans de fines boites en métal, d’un miroir blanchi de poudre, d’un plateau avec ses cuillers remplies de nos cailloux pesés. La boite de bicarbonate est restée là, avec la limonade.
Après avoir inspiré, elle se redresse dans la modeste lumière de la pièce. Elle tremble comme une feuille, Mon Dieu qu’elle est si belle avec ses grands yeux d’adolescente attardée comme un portait de Balthus ou de Schiele.



/forum/uploads/images/1564/6-egon_schiele_portrait_de_trude_engel_1911-191.jpg


(Egon Schiele, Portrait de Trude Engel 1911-1913 Huile sur toile , 100x100 cm)



La drogue l’a bien conservée. Ses yeux immenses ! Comme un reflet de la Méditerranée, d’un mythe ancien qui a structuré notre imaginaire inconscient depuis des millénaires. Elle est à moitié nue comme une danseuse orientale, et moi comme un joueur de catch avec mon genou distendu. La nymphe Europe et Zeus? Ou Salomé et Hérode ?



/forum/uploads/images/1564/gustav_klimt_039.jpg


Gustav Klimt, Salome ou Judith



Elle est touchante avec la goutte qui perle de son nez, comme la cire qui dégouline de la bougie qui se consume, avec son maquillage de trois heures du matin, et ses confidences autour du feu, celui qui craque sur la bouteille. Si notre cœur bat cette nuit à l’unisson, c’est d’abord à cause l’augmentation de la tension quelques secondes après la fume, c’est à cause de ce parfum d’amande que nous inhalons, parfum comme en un soir d’été dans une montagne de Kabylie.
On se tient la main dans la main pour nous faire nos confidences, rien de plus n’est au programme, nous nous sommes entendu e s sur ce point avant. Elle est pudique de sa beauté irréelle, elle qui est assise là genou contre mon genou.
Elle est universelle cette petite, de nulle part mais de partout, sans racine .. Et pourtant là, contre moi, comme deux arbres dans un bosquet, sous la lune, la nuit.

Elle me trouble.
Si nous sommes d’accord que nous ne nous toucherons pas, est-ce qu’on va réussir quand même à se connaître ? ou alors notre rencontre ne sera qu’un crépitement bref sur la bouteille enflammée de nos vies ?

Elle se dévoile, « Tu ne répèteras pas ce que je te dis ? …. Excuse-moi si je fais mes textos en même temps , je les écris toute la nuit »  Il est vrai qu’elle ne dort pas de la nuit, je ne sais pas comme elle fait.




/forum/uploads/images/1564/wally-neuzill2766.jpg


Egon Schiele, portrait de Wally Neuzill

Au petit matin, moi je suis troublé... Et toi, te voilà bien perdue, petite… ta voix qui s’étrangle… tes larmes, elles commencent à couler. Je voudrais bien te protéger, au milieu du parfum de nos amandiers, dans le ravin de notre province orientale, ce wadi qui nous abrite tous deux, dans ce monastère improvisé à l’écart des chemins… Alors, du revers de ma main, j’essuie la sueur qui perle de ton front .


/forum/uploads/images/1564/wally-reclining-woman-with-green-stockings-e143.jpg

Egon Schiele, Wally toujours


Tu te rhabilles car il faut y aller… Ta beauté si folle… Tu es habillée comme dans une référence de mode avec tes fringues à dix balles …  Même si je t’ai mitraillée de photos toute la nuit, c’est trop fort pour moi…. Je te prends dans mes bras pour un dernier hug, tu es aussi grande que moi et je plonge dans l’univers parallèle à ta chevelure sculpturale.

La porte refermée sur ta longue silhouette d’héroïne biblique, je range la cuiller à baser. Et je me rends compte: on s’est fait des tas de promesses, des embryons de programmes, de ne baser qu’ensemble dorénavant, on a fait des tas de projets, pour la vie quotidienne.

Je suis troublé e, car je ne sais pas ce que valent ces promesses, ce que notre relation va devenir…

Je suis troublé, Marie. Tu es dans la fausseté de l’apparence. Tu parais une fille dure, solide, forte. Il ne m’a pas fallu gratter beaucoup pour tomber sur ta fragilité de gamine. Une ado. En verre filé et coloré.  Et rajeunir, moi aussi, à douze ans. Vas-tu te briser entre mes doigts, ou dans les doigts d'autres, encore? Peut-être vais-je me briser aussi, gosse attardé, avec toi?


/forum/uploads/images/1564/salome2.jpg

Bernardino LUINI, (?), vers 1485 - (?), 1532; Salomé reçoit la tête de saint Jean Baptiste, H. : 0,62 m. ; L. : 0,55 m; Collection de Louis XIV (acquis de Jabach en 1671), Musée du Louvre, Département des Peintures

Alors ? Le feu du crack, comme celui sous le sceau de la cire royale qui donne force aux traités ? Le feu méditatif, qui brûle les mystiques ? Le feu follet des chamanes, qui fait apparaitre les fantômes d’un avenir oublié ?

Nous espérons ce rêve, nous le rendrons à la réalité, revenu e s dans l’âpre désert solitaire de nos vies.

Et je range soigneusement ta poudre blanche dans un endroit secret pour quand tu en auras besoin – jour qui hélas ne tardera pas.

Depuis, les projets ont mûris. On ne s'est pas arrêté e s. Le chemin est toujours devant nous. Ce qui va se passer? On ne sait pas.

Reputation de ce commentaire
 
Oh C'est zolie :) - MM

Posté par : Bootspoppers | 25 juillet 2019 à  17:26

 
#13 Posté par : Bootspoppers 07 août 2019 à  16:59
A la demande de Marie j ai posé sur le forum une question sur le sevrage en cure.. et sur.la possibilité d y aller avec son chien..

Posté par : Bootspoppers | 07 août 2019 à  16:59

 
#14 Posté par : Cusco 07 août 2019 à  22:03
Salut Boots,

C'est très bienn écrit, à croire presque tu t'ai aidé de bouquin (attention ! je ne le pense pas !) et si bien illustré qu'on se croirait vraiment dans un livre relatant la vie consommatrice d'un auteur.
Très franchement, BRAVO !!! bravo

Posté par : Cusco | 07 août 2019 à  22:03

 
#15 Posté par : Bootspoppers 07 août 2019 à  22:25
Alors le lien pour la question que je pose sur le centre de cure à des chiens est icià remplacer



cusco a écrit

illustré qu'on se croirait vraiment dans un livre relatant la vie consommatrice d'un auteur.

Merci. Ton image est tres xvi e siecle aussi...


Posté par : Bootspoppers | 07 août 2019 à  22:25

 
#16 Posté par : Cusco 07 août 2019 à  23:32

Bootspoppers a écrit

Alors le lien pour la question que je pose sur le centre de cure à des chiens est icià remplacer



cusco a écrit

illustré qu'on se croirait vraiment dans un livre relatant la vie consommatrice d'un auteur.

Merci. Ton image est tres xvi e siecle aussi...

eh ! eh ! eh ! smile
Zoom dessus tu y reconnaitras plein de personnes du XXème siècle, tous le même age à leur décès.
Bien à toi Boots, continue comme ça


Posté par : Cusco | 07 août 2019 à  23:32

Remonter

Pied de page des forums