On n'a la vie qu'on mérite ,avec ou sans héro ,il faut choisir / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » thierry97 » 

On n'a la vie qu'on mérite ,avec ou sans héro ,il faut choisir 



Moi j'aime la vie et comme beaucoup d'entre nous quand j'aime c'est inconditionnel ! C'est vraie la vie est magnifique ,elle  nous apporte tant de joie , de plaisir ,de satisfaction. Vivre c'est aime mais aussi combattre . Quelle satisfaction  aurions nous  si tout nous était servi sur un plateau .
Bref j'ai aime faire la teuf , les femmes , le sport aussi m'a procure bien des moments de réel bonheur . Mon travail également a été un moteur a certains moments de ma vie.  Pour pouvoir profiter de tout ça il faut non seulement en avoir envie mais également s'en donner les moyens . Hélas ma rencontre avec la dope a un peu change la donne . Tant qu'il s'agissait de cannabis il n'y avait pas d'incompatibilité majeur . En revanche avec l'héroïne ça a été une autre affaire et a tous les stades de ma vie quelque soit mon âge et mon expérience . Il y a toujours eu un moment ou je me suis dit maintenant il faut que ça s'arrête . Tous mes épisodes de dépendance se sont heurtes a mon goût insassiable pour la vie .
Peut t-on vivre heureux avec l'héroïne , sujet maintes fois traites sur ce site, me semble une question fort délicate . Mon cœur et ma raison voudrait répondre par l'affirmatif , malheureusement mon expérience démontre le contraire. Évidemment je parle pour moi . Bien sur que dans l'absolu nous devrions tous etre en mesure de gèrer notre consommation . Si j'étais capable de ne consommer que tard le soir apres un bon repas en famille et un câlin avec ma douce ,ma foi cela serait jouable. Mais regardons la réalité en face : l'héroïne n'est pas un produit qui favorise la libido ,la forme physique , l'appétit , l'envie de sortir etc......triste constat. Si c'est pour tomber dans le métro ,boulot,piqouse ,dodo ........lamentable.
En revanche quand je n'ai rien la vie me semble triste ,je n'ai plus gout a rien, la déprime me guette et dans ces conditions je me retrouve dans la même situation qu 'avec une consommation mal maitrise .  Difficile équilibre et j'en viens a me demander quelle est la solution . Bien des fois j'ai pleure en me disant que celui qui a mis ce produit sur ma route a bousille ma vie . L'héroïne a hypothèque toutes mes chances d'être heureux. Finalement je crois avoir trouve une solution en admettant que l'essentiel c'est de faire avec , ne pas se torturer,et toujours essayer d'avancer dans la recherche d'un équilibre précaire mais suffisant . C'est un peu l'histoire du chat qui se mord la queue . Alors quoi ,si on aime la vie et si on aime l'héroïne il faut lui guarder la seule place qu'elle doit occuper ,celle d.un plaisir occasionnel ou complètement maitrise de sorte qu'elle n'altere pas notre relation avec notre entourage et notre environnement .

Catégorie : Témoignages - 27 octobre 2015 à  20:17



Commentaires
#1 Posté par : pleasurepulse 27 octobre 2015 à  20:27
Si ce n'était pas illégale  ni cause de stigmatisation , on pourrait tout à  fait vivre correctement , comme avec tout un tas de maladies !
C'est comme de dire, peut on vivre heureux avec du diabete, du cholesterol ou n'importe quelle pathologie qui nécessite un traitement journalier !
Ça complique la vie mais ne la rend pas impossible !
Ce qui en fait un enfer , c'est la prohibition et l'image que l'on colle à  tous les toxs sans distinction !!!
Alors qu'il y a à  boire et à  manger chez les personnes dépendantes à  l'heroine !
Forcément si les patients devaient se procurer leur traitement au marché noir , on pourrait se poser la meme question !
De plus , je trouve que dire " on a la vie qu'on mérite " est une phrase toute faite !
Est ce que les millions d'enfants malades ont mérité d'etre malade ?
Non !
C'est un exemple parmi tant d'autres !

Il faut arreter de voir les personnes dépendantes comme des criminels ou des ratés et c'est aussi à  nous de ne plus nous sous estimer non plus !
Oui je me drogue et je les emmerde ceux qui ne veulent pas comprendre  ; ils n'ont qu'a réflechir 5 minutes dans leur vie et peut etre qu'ils comprendront !

J'ai rencontré chez les toxicomanes, des tas de gens qui avaient bien plus de profondeur que les abrutis alcoolos du samedi soir qui se permettent en plus de cracher sur les toxs tellement ils sont limités du bulbe !
Sans parler des gens qui sont contre les salles de shoot par exemple alors que la France et le monde occidental en est gavé à  tous les coins de rues !
Les bars, c'est quoi à  part des salles de shoot d'alcool ?
Reputation de ce commentaire
 
"Les bars, c'est quoi à  part des salles de shoot d'alcool?" J'adore!! Sken
 
Exactement ! Parfaitement d'accord sur toutes les lignes. Fuck ! Amarnath
 
parfaitement dacccord, c'est la prohibition et manuele vals le problème, psycho!

Posté par : pleasurepulse | 27 octobre 2015 à  20:27

 
#2 Posté par : thierry97 27 octobre 2015 à  21:37
Tu as raison en ce qui concerne la perception qu'ont les gens des toxicos . Nous ne sommes pas des pestiférés . En revanche nous ne sommes pas non plus des irresponsables. Quant tu prends de l'héroïne depuis un certain temps tu comprends vite comment ça fonctionne ! Tu en connais les risques ,enfin j'espère pour toi . En plus ta comparaison avec des enfants malades est a mon avis déplacée. Ils n'ont pas choisi eux . Soyons honnête avec nous même . Personne ne nous a plante l'aiguille dans le bras.

Posté par : thierry97 | 27 octobre 2015 à  21:37

 
#3 Posté par : guygeorges 27 octobre 2015 à  21:53
Je suis pas d'accord avec toi plesurepulse. Avec une addiction, tu survis. Vivre, voir être heureux, c'est autre chose... Le diabête nique pas les centres même du plaisir. Une addiction écrase ta capacité a ressentir le plaisir des choses simples de la vie.

Si ta pathologie de base est encore plus atroce qu'une vie sous héroine, alors pourquoi pas. Mais pour tous ceux qui sont venu dans la drogue sans problèmes psy de base, devenir accroc est un formidable écran de fumée. Un formidable moyen de passer à  coter de sa vie. En tout cas c'est mon point de vue personnel.

Je vois les personnes dépendantes ni comme des criminels ni des ratés, mais je ne peux qu'être triste pour eux (et pour moi avec le temps que j'ai perdu et que je perd encore là  dedans). Après libre a toi d'imaginer que tu es mieux accroc que sans addiction, mais à  mon avis c'est se voiler la face.

Posté par : guygeorges | 27 octobre 2015 à  21:53

 
#4 Posté par : wastedreamor2 27 octobre 2015 à  23:00
Le bonheur, c'est aussi l'absence de malheur, principe phare des épicuriens grecs, qui recherchaient eux l'atharaxie ( absence de plaisirs autant que de déplaisirs, mode neutre ).

Je déplace un peu le sujet mais disons qu'on ait trouvé son mode neutre de gestion de l'hero,
moi ça m'a rendue souvent heureuse l'héro, par ailleurs, j'ai du mal à  oublier la dimension plaisir ( peut être parce que j arrive encore à  gérer ma conso).

Je me demande comment être une injectrice heureuse avec tous les problèmes auquel mon mode de consommation m'expose.  Abcès, gangrène, amputation, septicémie, ce sont de bonnes raisons de devenir franchement malheureux, du moins diminué voire mort. Pas facile pour l'entourage non plus.
Devoir soigner ses plaies, les regarder, savoir que ça se voit et que c'est stigmatisant, avoir peur de perdre des bouts de soi, cela fait certainement partie de ce qui m empêche d'être une UD heureuse,
Alors qu'on m'autoriserait à  me faire poser un petit cathéter... ou une poche à  injection sous la peau... je me sentirais mieux. Franchement.
Ou une infirmière, une fois par jour avec un bon coup de main?
Je rêve je sais.

Posté par : wastedreamor2 | 27 octobre 2015 à  23:00

 
#5 Posté par : Skenman 27 octobre 2015 à  23:26
Punaise mais pourquoi les csapa ou carud peuvent pas poser des cathéters aux tox en cdi?? Y'a peut être ca en Suisse?

Posté par : Skenman | 27 octobre 2015 à  23:26

 
#6 Posté par : Mirkov 28 octobre 2015 à  04:47
Pour sa je suis carrément d'accord avec toi Bijord on fait monter le plaisir tellement haut qu'après plus rien n'as d'importance et surtout les plaisir d'avant qui "t'exciter" à  l'époque et ba c'est juste la marron qui te fait plaisir et encore .... Maintenant j'ai l'impression de tout faire en mode robot et de ne plus prendre plaisir comme je le faisait a l'époque par exemple sortir avec une nana au ciné et au macdo puis en boîte apres et finir la nuit avec la conquête du samedi ba par exemple c'es tout con mais j'était tout content de faire une soire comme sa et ba maintenant j'ai même plus l'envie de le faire en même temps je suis casé mais clés tout plein de plaisir de rien que j'avais avant ce sont transformer en 0 plaisir de tout..... Maintenant plus rien m'emotive comme çe balader boire un café sur la terrasse au soleil sortir faire la fête jusqu'à  pas d'heure étc et j'en passe meme me faire ma propre bouffe et de régaler ma femme tout sa ou regarder des film que je regardais quand j'était petit avec ma mère sa me rappelle quand j'était tout jeune et ba plus rien de tout sa fait plaisir apres ou tu ressent beaucoups moins d'émotion et sa c'est clair que clés pire qu handicapant dans la vie car a quoi bon vivre si tu prend plaisir à  rien .....

Franchement je donnerais n'importe quoi pour sa pour retrouver les plaisir que j'avait a l'époque car a l'heur actuel j'ai plus l'impression de vivre que en mode machine a éprouver aucun sentiment juste à  vivre comme tout le monde ....
Car au moins avant je prenais plaisir pour n'importe quoi meme des truc a la con a délirer avec tout et n'importe quoi que la j'ai l'impression d'avoir toujours besoin d'un truc pour être bien et meme quand je l'ai je suis pas forcément aussi heureux qu'avant... Et dire que sa fait 4 ans maintenant ... Je fête ma 4 eme Anne dans la çame et autant la première Anne sa allait car j'était dépendant certe mais j'avais encore le souvenir de l'époque où je l'était pas , alors que maintenant j'ai de moins en moins de souvenir de l'époque où j'en prenait pas et plus sa va plus je me dit que c'est pas prêt de s'arrêter mais vivre comme sa sa commence a me saouler sérieux j'ai jamais réussi à  accepter l'héro dans ma vie et j'y arriverais sûrement jamais mais bon c'est la vie apres y'en a qui sont heureux comme sa (j'en connais) mais pour moi ces malheureusement pas pour moi ....

Posté par : Mirkov | 28 octobre 2015 à  04:47

 
#7 Posté par : pleasurepulse 28 octobre 2015 à  10:40
Je suis désolé Bjord , si tu as uniquement survécu pendant ton addiction mais ce n'est pas le seul état possible !
Et d'une , tout le monde ne vit pas l'addiction de la meme facon et il y a en plus differentes periodes dans l'addiction !
Autant l'addiction complique la vie mais je connais des examples de gens addicts et heureux quand meme !
Et dans ceux qui ne le sont pas , ce n'est pas forcement du à  la drogue , loin de là  ( et c'est souvent d'ailleurs pour fuir des malheurs ou des soucis qu'ils se dirigent vers la drogue !) !
De plus il y a apparemment sur ce forum , des gens qui vivent bien leur addiction ,que ce soit à  la metha ( ce qui n'a pas été mon cas ) ou à  d'autres choses !

Oui, évidemment certains piurraient etre plus heureux sans mais pas tous !
J'ai personnelement passé les meilleurs années de ma vie avec la drogue et je ne regrette pas d'en avoir pris ; ce que je regrette surtout, ce sont les erreurs que j'ai faites mais je ne les impute pas à  la drogue pour une bonne partie d'entre elles !
J'aurais su ce que je sais aujourd'hui à  son sujet, ça m'aurait évité certains soucis !
De plus , la dépendance n'a pas completement niqué mes centres du plaisirs meme si ça agi forcément dessus !
J'ai toujours été quelqu'un d'exigeant quant à ce que j' attendais de la vie et je n'ai certainement pas attendu la drogue pour etre quelqu'un d'insatisfait ou d'avoir des frustrations ; au contraire, la drogue m'a libéré de certaines d'entre elles !
Il y a des tas de gens qui s'automédicationnent avec la drogue et ça a été mon cas et je ne le regrette pas !
Ce que je regrette ,c'est d'etre devenu dépendant bien sur mais c'est le prix à  payer pour certains et j'en fait parti !

Ce que je regrette c'est le climat de prohibition qui a créé tout un tas de problemes , pas la drogue elle meme !
Oui, je préfere m'etre soigné aux drogues illicites lors de depressions , plutot qu'avec des saloperies de benzos ; chacun son truc !
La femme d'un ami qui est sous benzos depuis qu'ils ont eu pas mal de soucis dans leur vie  en est à  sa troisieme tentative de suicide tellement elle est mal avec ces saloperies !
Désolé mais avec la dope je n'ai pas envie de me suicider , surtout quand elle est bonne !
Comme disait je ne sais plus qui , le probleme avec la drogue, c'est quand il n'y en a plus ! Lol
Bah oui mais quand on est dépendant à  un medoc quel qu'il soit ,c'est pareil !!
Je n'ai aucun remords à  avoir utilisé les drogues a differentes perdiodes de ma vie ,le seul regrets que j'ai c'est de ne pas avoir mieux su les utiliser pour ne pas en devenir dépendant mais ça passe par une éducation pas par la prohibition !

Et quand ai je dit que j'étais mieux accro que sans addiction ?
Non ce n'est pas agréable d'etre dépendant mais pas plus que de prendre un traitement benzos lorsque l'on fait une depression !
Ce qui a fait que je suis dépendant ,ce n'est pas uniquement la drogue mais ma sensibilité et ma faiblesse par rapport à  des problemes affectifs !
De plus ,comme je le disais au dessus , je n'ai certainement pas attendu la drogue pour etre malheureux !
La plupart des problemes que j'ai eu ne venaient pas de la dogue mais de ma vie elle meme !
Une rupture  mal vécu a fait que je suis tombé la premiere fois dans la came à  20 ans alors que j'étais plutot dans l'acide , le mdma et le cannabis à  l'époque !
Puis est venue la coke et enfin la came piur les descentes mais il a suffit d'une  ruprture pas bien vécue pour que je tombe dedans !
Et pas loin de 10 ans plus tard , j'ai eu une  relation tres difficile avec une nana  que j'aimais vrziment et je suis retombé dedans alors que je n'étais plus accro depuis des années, car je souffrais réellement de cette relation ; pourquoi irai je tout mettre sur le dos de la came ?
Cette relation s'est finie en séparation que j'ai mis des années à  digerer , surtout que  je suis  passé à   la metha , que j'ai plus mal vécu que  la came ( meme si la came n'est pas de tout repos non plus !) !
Et alors que j'avais arreté la metha depuis un an et demi et que je ne touchais plus à  rien et que je me tenais à  l'écart de mon ex en m'assurant de ne pas la recroiser, celle ci est venue me chercher dix ans apres avec un manque de sincerité que je n'ai pas décelé des le début et quelques mois apres je retombais dans la came apres 1 an et demi d'abstinance totale alors que j'avais un gramme de dope à  portée de main et que je n'y touchais pas !!!
Pourquoi la dope serait elle responsable de tous ces problemes !!!
Et je peux continuer comme ça un moment !
J'ai d'autres problemes qui ne sont pas liés à  la drogue mais par contre il est évident que
la situation est beaucoup plus difficile à  vivre sous la prohibition que si on pouvait avoir acces à  la drogue légalement et sans toute cette morale à  la con !
Je ne dis pas que la drogue ne pose pas de problemes mais ils seraient beaucoup moins importants sans la prohibition et le climat ambiant !
Beaucoup de gens se tournent vers la came car ils ont des problemes !
Apres, ne faisant pas parti des gens super heureux , pour qui tout allait parfaitement bien et qui sont tombés dans la came juste par recherche de plaisir , je ne peux pas  parler à  leur place mais je n'ai pas rencontré beaucoup de gens comme ça !
La pkupart des gens que je connaisqui se sont tournés vers les drogues à  un certain niveau, sont des gens qui avaient des problemes, les autres ne sont pas autant tombés dedans !
Dans mon groupe d'amis proches que j'avais quand j'avais 20 ans, nous ne sommes que deux à  etre dépendants aux opiacés , un autre  est sous benzos et prend souvent de la coke ( en plus du cannabis ) ; tous les autres ont arreté ou n'en prennent que tres rarement !
Un autre bois plus que de raison de temps en temps , comme à  l'époque !
Et tous les autres ont une vie  dans laquelle la  drogue ne  pose pas problème mais je pense qu'ils étaient plus équilibrés pous la plupart , à  part un qui est un ancien junky qui a tout arreté !
Dans ces gens  là  , j'étais le seul à  me piquer meme si la plupart on touché à  la came et certains sont tombés dedans un certain temps mais la plupart en ont pris sans tomber dedans  !
La seule drogue que je regrette c'est la clope ,elle a tué mon pere et sa soeur et risque de me tuer aussi !
Avec la drogue , deux  choses changent  pas mal la donne , c'est l'environnement et l'éducation !

Posté par : pleasurepulse | 28 octobre 2015 à  10:40

 
#8 Posté par : pleasurepulse 28 octobre 2015 à  11:17

wastedreamor2 a écrit

Le bonheur, c'est aussi l'absence de malheur, principe phare des épicuriens grecs, qui recherchaient eux l'atharaxie ( absence de plaisirs autant que de déplaisirs, mode neutre ).

Je déplace un peu le sujet mais disons qu'on ait trouvé son mode neutre de gestion de l'hero,
moi ça m'a rendue souvent heureuse l'héro, par ailleurs, j'ai du mal à  oublier la dimension plaisir ( peut être parce que j arrive encore à  gérer ma conso).

Je me demande comment être une injectrice heureuse avec tous les problèmes auquel mon mode de consommation m'expose.  Abcès, gangrène, amputation, septicémie, ce sont de bonnes raisons de devenir franchement malheureux, du moins diminué voire mort. Pas facile pour l'entourage non plus.
Devoir soigner ses plaies, les regarder, savoir que ça se voit et que c'est stigmatisant, avoir peur de perdre des bouts de soi, cela fait certainement partie de ce qui m empêche d'être une UD heureuse,
Alors qu'on m'autoriserait à  me faire poser un petit cathéter... ou une poche à  injection sous la peau... je me sentirais mieux. Franchement.
Ou une infirmière, une fois par jour avec un bon coup de main?
Je rêve je sais.

Ici , c'est un exemple meme de ce que je dis, la personne n'est pas malheureuse de la drogue elle meme mais de stigmates qu'elles lui laissent dans une situation donnée !
Il y a des injecteurs qui n'ont pas tous ces problemes et il y a miyen de les éviter !
Il faut un produit adapté, de l'hygiene et ne pas avoir trop de sequelles d'utilisation de produits inadaptés ( en gros, ne pas avoir les veines trop bousillées par un mauvais produit !) !
Il y a des injecteurs qui ont vécu tres longtemps tout en ayant injecté pendant desannées et pas forcément dans les meilleures conditions !
Perso, j'ai injecté pendant des années et je n'ai jamais eu la moindre complication ; pas une seule !
Apres, j'ai toujours fait assez attention meme à  l'époque où j'y allais comme un malade , sauf qu'il suffit de faire une connerie une fois piur avoir des repercussions sur toute sa vie !


Posté par : pleasurepulse | 28 octobre 2015 à  11:17

 
#9 Posté par : pleasurepulse 28 octobre 2015 à  11:25
Ma comparaison avec des enfants malade est en rapport avec ta phrase toute faite " ona la vie qu'on mérite " !
Ça veut dire quoi ?
Que toutes les merdes qui nous tombent sur la gueule sont de notre faute meme quand il n'y a aucun rapport de cause à  effet ?
C'ets absurde !
Je n'ai pas mérité certaines choses qui me sont arrivées pas plus que les enfants dont je parle n'ont mérité d'etre malades !
Autant si j'avais fait telle ou telle connerie qui entraine directement tel probleme, je me sentirais responsable mais je ne me sent pas responsable par exemple du fait que mon pere ne se soit que tres peu occupé de moi et que mes parents se soient séparés alors que j'étais à  peine né !
Je ne suis pas responsable du fait de l'infirmiere qui a étouffé ma grande soeur avec son lait à  l'hosto , par manque d'experience ou de formation et des repercussions que ça a eu sur mes parents ( elle avait un an de plus que moi et est morte à  l'hosto à  une semaine !!) !
Je ne suis pas responsable de l'éducation que j'ai reçu ,ni d'avoir choisi de vivre sous la prohibition et ses conséquences !
Je ne suis pas responsable de tout un tas de choses  que je n'ai pas choisi qui ont pu influencer ma vie en gros !!
Apres bien évidement, je suis responsable des choix que j'ai fait par contre et je les assume; bons ou mauvais !

Ence qui concerne le fait de monter haut sur l'échelle du plaisir  et de redescendre d'autant , forcément la difference d'intensité fait que l'on peut avoir du mal à  rechercher du plaisir ailleurs mais je ne sais pas pour vous mais piur moi la drogue n'a jamais été un but en soit , c'est juste un accessoire plus ou moins indispensable !
Je veux dire par là  que la drogue pour la drogue en ne faisant rien d'autre à  coté , ça m'emmerde !
Au bout de trois jours je me fais chier et j'ai besoin d'etre créatif !
La drogue n'est pas une occupation pour moi meme si avec la prohibition ça peut en devenir une tellement ça complique les choses !
Je ne pourrais pas partir 6 mois à  Goa ou je ne sais où piur me défoncer sur la plage, je me ferais chier à  mourir !
J'ai besoin de faire des choses' d'etre actif, drogue ou pas drogue !
Mon truc , c'est la musique, la drogue c'est juste un accessoire qui me permet de vivre plus ou moins intensément les choses !

Je n'ai aucune envie de culpabiliser comme les supporters de la prohibition aimeraient me voir le faire !
Ça c'est selon leur vision des choses , pas la mienne !
Pour moi l'heroine n'est pas le grand satan, c'est une des choses qui peut aider à  vivre ou rendre la vie plus difficile si on est dans un cadre comme celui de laprohibition ou que l'on ne suit pas les regles du jeu !
Apres, j'ai pu vivre sans drogue aussi et a ne me manquait pas  pendant les 1 a et demi où j'ai arreté mais je n'étais pas plus heureux pour ça , je n'étais plus dépendant certes  , mais mes problemes restaient exactement les memes ( en plus chiants vu que je n'avais plus trop de soupape de décompression ! Lol ) !

Posté par : pleasurepulse | 28 octobre 2015 à  11:25

 
#10 Posté par : Recklinghausen 28 octobre 2015 à  11:28
Juste un petit HS...

Bijord : " le diabète nique pas les centres même du plaisir "...

Ben, en ce qui me concerne, c'est complètement faux... L'arrêt brutal de sucre ( rapide ) m'a mis dans une bonne déprime au fur et à  mesure que le temps passe !

Je me suis même résolu à  accepter une mise sous Cymbalta tellement la vie n'a plus de saveur ( par moments ).

Survivre sans sucre... Facile !  Etre heureux sans sucre... Beaucoup plus difficile pour moi ( pareil, pour le moment ) au bout d'un sevrage de plus d'une année !

Il existe un panel de TSO ( pardon, produit qui imite à  peu près ) au sucre... Ca me permet de tenir mais rien ne vaut vraiment... Du VRAI sucre smile
Qui me donne tellement de baume au coeur !!

Ensuite ? Plus qu'à  transposer wink

Posté par : Recklinghausen | 28 octobre 2015 à  11:28

 
#11 Posté par : pleasurepulse 28 octobre 2015 à  12:50
Et en ce qui concerne les petits plaisirs de la vie , avec le temps j'ai appris à  les apprécier à  nouveau ,meme étant dépendant !
Mais ce n'est pas ça qui fait une vie lorsque l'on est quelqu'un d'exigeant par rapport à   ce que l'on attend de la vie !
La drogue aide à  ne pas bloquer sur certaines  frustrations !
Un bon exemple , c'est au niveau de la vie sexuelle !
Lorsque l'on est célibataire le fait que  ça coupe l'envie de baiser  n'est pas plus mal à  certains moments , plutot que d'aller claquer toutes ses thunes avec des putes ou de passer ses soirées à  se branler devant son ordi ( ou de devoir perdre son temps à  aller draguer des nanas pour rentrer bredouille assez souvent mine de rien ) !
À moins d'etre le super Don Juan aux pieds duquel toutes les belles femmes tombent !
Quelle frustrations sinon de se dire qu'il y a tout un tas de belles femmes qui ne nous regarderont jamais car on n'est pas leur type ( je parle de tres belles nanas évidemment , type actrices , mannequins , miss et compagnie ; des tres belles femmes quoi, meme si il y en a plein qui n'ont pas ces professions et qui sont splendides aussi et sans forcément avoir tous les attribus de la femme parfaite  ! bien que l'on peut ne pas etre le type d'une moche aussi mais c'est moins génant ! Lol) ou que l'on n'a pas envie ( ou pas les moyens ) d'arborer certains signes exterieurs ,notamment de richesse  !
Pourtant je ne suis pas particulierement moche mais je n'ai pas non plus une carrure d'athlete mannequin à  la Manaudou ( le nageur !) par exemple ( surtout avec la drogue, ca n'aide pas !) et j'ai un style qui n'est pas celui des minets d'aujourd'hui avec leurs pantalons moule bites (j'ai échappé à 'ça dans les 80's , ce n'est pas,piur'en porter maintenant !) et leurs cheveux courts ou rasés et je n'ai absolument pas envie de changer de style ( plutôt rock n roll 70's ) pour  leur ressembler   !
Les cheveux longs ( je veux dire vraiment longs !) ce n'est plus à  la mode ,ça ne fait pas assez virile pour certaines mais je m'en bas les couilles ( surtout si on doit correspondre au stereotype de la grosse brute virile  qui a le QI d'un poisson rouge ) et ça ne passe toujours pas dans certains milieux !
Et me taper des nanas qui ne me plaisent pas pour me rassurer, trop peu pour moi !
Je prefere encore etre à  la diete !
Apres, je suis quelqu'un d'exigeant pour pas mal de choses ,je le reconnais et je prefere m'abstenir que de me taper n'importe quelle nana comme certains potes à  moi le font pour ne pas rester seuls !
Et quand je vois la tronche des nanas  avec qui certains peuvent etre , je prefere etre seul ! Lol
Moi j'ai envie d'etre amoureux de ma nana et de la désirer et pour ça il faut qu'elle me plaise !
Je n'ai pas envie de la faire cocu toutes les Semaines car je n'ai pas envie d'elle parce que je l'ai mal choisie  mais qu'elle me sert de bouche trou à  la maison pour ne pas etre seul , comme beaucoup le font; je trouve ça  d'un glauque ( c'est valable dans l'autre sens aussi d'ailleurs ,certaines nanas font de meme !) !
Et je peux tout à  fait comprendre que je ne plaise pas à  certaines nanas puisque je suis moi meme exigeant !
Franchement quel poids et quelle frustration en moins, c'est un bonheur ; surtout quand à  la base on a plutôt un appetit sexuel important  !
C'est bien d'avoir envie de baiser mais quand on est célibataire , c'est pas le pied , ce n'est pas plus mal que ce soit en stand by !
Faut dire que la dope ne pousse pas trop à  sortir non plus , ça n'aide pas pour rencontrer des gens si on ne sort pas de chez soi ( sans parler des nanas que l'addiction fait fuire , surtout à  ce genre de prods vu l'image qu'ils ont !) !

Posté par : pleasurepulse | 28 octobre 2015 à  12:50

 
#12 Posté par : Mirkov 28 octobre 2015 à  13:13
Franchement je suis pareil je prefere de loin me branler que de me taper une nana qui me plait je dirait pas moche mais surtout qui me plait pas après je suis pas la pour me vanter ni rien mais je suis pas moche non plus je prend soin de moi a fond mais voila je prefere largement me branler que me taper une nana qui me plait pas mais encore sa va j'ai une nana donc au final je finit toujours par faire l'amour mais voila depuis que j'ai descendu ma metha a 40 et que j'ai pas de came j'ai une sale envie de chien et sa m'est arriver de me branler 3 a 4 fois dans la journée parce que ma femme est au boulot et que je peut aller voir personne et franchement dans ces cas la j'ai limite encore plus envie de me branler que de taper de la came alors je suis d'accord avec toi pleasure et au moins quand tu tape pas mal de came sa te coupe ta libido et quand ta pas de meuf et pas de plan q ni d'argent pour ce faire une catin je comprend qu'au moins sa te limite et sa t'evite d'etre frustrer face a cet apetit sexuel de puceau de 15 ans .....

Posté par : Mirkov | 28 octobre 2015 à  13:13

 
#13 Posté par : pleasurepulse 28 octobre 2015 à  14:47
Heureusement qu'il n'y a pas que les puceaux de 15 ans qui ont de l'appetit sexuel ! Lol

Mais le sex n'était qu'un exemple parmi d'autres !
Lorsque l'on est frustré parce qu'on n'arrive pas à  avaoir la vie que l'on essaye de se donner d'une façon ou d'une autre, la drogue aide à  oublir cette frustration meme si c'est a, double tranchant et qu'elle peut aussi le faire trop oublier par moment !
De plus ,de par la prohibition, c'est une vie qui coute cher et prend du temps , qui vont etre au détriment de ce que l'on pourrait faire à  coté mais ce n'est pas la drogue elle meme encore une fois ,c'est la situation à  cause de la prohibition !!

Et franchement ,la dope ne m'empeche pas d'apprécier tout un tas de choses dans la vie , au contraire meme parfois !
Mais je n'irai pas jusqu'à  dire que la dépendance est agréable non plus , surtout sous la prohibition !
Ce n'est pas la dépendance qui est agréable mais l'effet de la drogue !

Surtout que je ne me defonce plus de la meme façon qu'avant !
À20 piges , je m'en foutais plein la gueule , il m'arrivait de bouffer dix acides dans la soirée ,  du mdma , ou de la coke et prendre la dope en descnte ,tout en fumant du cannabis toute la soirée et j'ai biendu vivre plus ou moins comme  ça pendant 5-10 ans !!
Et je ne regrette pas cette vie mais les erreurs que j'ai pu commettre !
Mais piur en revenir au niveau de défonce et au fait d'apprecier la vie , à l'époque je n'avais pas cette tolerance aux opiacés mais je m'en foutais vraiment plein la gueule et avec la shooteuse !
Je revois encore le nombre de fois où mes potes m'attendaient ici ou là  , voir en bas de chez moi quand ils passaient me prendre alors que je me faisais des fixes de coke à  n'en plus finir et je descendais de chez moi dans un etat de transpiration extreme alors qu'ils m'attendaient depuis 3 plombes ! lol
Tout ça pour dire qu'an l'époque quand je prenais une drogue, il fallait que ça m'emmene plus loin que Mars ; à  l'autre bout de la galaxie !
Comme je le disais dans une autre discussion , il ne fallait pas me parler de drogues subtiles mais de trucs qui t'explosaient la gueule ! Lol

Plus de 20 ans apres , ma tolerance aux opiacés a  augmenté  mais je ne me met plus du tout dans les memes etats !
La plupart des gens ne voient pas et ne savent pas que je suis dépendant à  la morphine ou a l'heroine , pas plus qu'ils ne savent que j'ai shooté la coke ,fumé du crack ( à  une époque , je fumais,meme du crack à  mon taff , ça a duré pas loin d'un an !! Mais là  ça devait se voir quand même sauf que personne ne se doutait de ce que c'était ! Lol) , bouffé des acides à  la chaine ...etc
Et je n'ai pas vraiment piqué du blaire au moins depuis 3 ans !
À l'époqué je ne pouvais pas envisager une soirée sous dope , sans etre entrain de lecher mes pompes tellement je piquais du blaire et j'adorais ça , c'est ce que j'ai préferé à  partir d'un moment et pendant des années mais là  , les 5 ans que j'ai passé à  sniffer du brown, ça ne m'est arrivé que peu de fois car j'en prenais en maintenance et dans le but d'arreter meme si souvent  le soir la plupart du temps  , je m'accordais une petite detente et mon euphorie de la finde journée mais tres rarement au point de vraiment piquer du blaire comme avant ou je devais bien souvent etre limite OD !
D'ailleurs , la plupart du temps ces dernieres années, ça ne se voyait meme pas sur mes yeux !

Du coup vu que je monte moins haut , je dérègle moins au niveau des recepteurs , dans le sens ou ça fait bien longtemps que ça ne s'allume plus comme un sapin de Noel !
Et le fait d'etre passé du shoot au snif a du y contribuer également !
Et moins on va haut, moins on retombe bas !
Sans parler du fait que j'ai arreté tout les stimulants excitants il y a 10 ans !
Et je suis tout à  fait apte à  apprecier de petites choses de la meme façon ou de maniere assez proche de la maniere dont je pourrrais les apprecier sans etre  dépendant !
Surtout que de toute façon,j'ai toujours été exigeant vis à  vis de beaucoup de choses et je ne me suis jamais vraiment satisfait de rien du tout !
Mais j'apprecie toujours les choses agréable , une belle femme , un bel  endroit , un bon repas , l'architecture ,la musique , la peinture ( de plus en plus meme avec le temps ) , et tout un tas de choses en fait !
Apres, ce qui m'a détruit vraiment, c'est une relation que j'ai eu avec une nana et le fait que ça fait des années que j'essaie de monter un projet professionel en rapport avec la musique , ayant choisi ce metier plutot que de faire uniquement de la musique , piur essayer de ménager la chevre et le choux ,vis à  vis de mes parents lorsque j'étais plus jeune et du coup je suis empetré dans ce projet sans pouvoir faire de la musique comme j'en ai besoin et ça ,ça me détruit bien plus que la drogue (à  part le tabac !!) !

Apres, ça dépend aussi surement de la sensibilité que l'on a à  la base et il y a des gens qui ont besoin de l'heroine piur se détacher des choses car sinon il y sont trop sensibles et en prennent plein la gueule à  certains niveaux !
Lorsque l'on ressent trop les choses , on a besoin de se désensibiliser , l'heroine fonctionne tres bien pour cela !
Mais si on manque de sensibilité , le resultat doit etre different je suppose !
Mais les gens qui ne sont pas aussi sensibles , n'auront justement peut etre pas le besoin de diminuer cette sensibilité , voir au contraire de l'augmenter en utilisant d'autres drogues !

Désolé pour les pavés , je ne me suis pas aperçu que j'avais écrit autant !

Posté par : pleasurepulse | 28 octobre 2015 à  14:47

 
#14 Posté par : Mascarpone 28 octobre 2015 à  17:39
C'est si tentant pour beaucoup de mettre les difficultés qu'on rencontre dans la vie sur le dos de la came.....

J'ai plus de 50 balais et je me suis défoncé tous les jours de 15 à  26 ans, j'ai fait un break de 15 ans sans rien à  par le tabac (je ne fume pas de cannabis et je n'aime pas l'alcool). Et si ces 15 années d'abstinence n'ont pas été les pires de ma vie, elles n'ont pas été les meilleures non plus.

J'ai toujours eu des passions auxquelles je me suis adonné plus ou moins suivant les périodes, la came n'a jamais atteint ma libido et ne m'a jamais rendu impuissant, j'ai eu la chance de ne pas choper de maladies. Bref, si je me suis calmé c'est uniquement à  cause de la prohibition et de la came qui devenait vraiment degueulasse les 3 quart du temps.

Une chose que je peux vous dire les jeunes, c'est qu'en vieillissant on voit et on ressent les choses différement de toute façon et came ou pas came on arrive à  avoir une reflexion différente sur la vie de celle qu'on avait à  10,15,20,30 ou même 40 ans.

Les trucs qui vous éclataient à  20 ans finissent souvent par vous laisser indifferent ou même vous faire chier à  50 et la came n'a rien avoir là  dedans! On change c'est inéluctable et il faut bien ça, à  mon avis, pour réussir à  accépter la vieillesse, puis inéluctablement la mort....

Simple reflexion d'un vieux con wink

Posté par : Mascarpone | 28 octobre 2015 à  17:39

 
#15 Posté par : thierry97 28 octobre 2015 à  18:59
En tout cas une chose est sure en ce qui me concerne . C'est la première fois que je viens sur un forum pour parler avec des gens qui sont comme moi sont des UD . D'une part je trouve ça super car on apprend toujours des autres ,ce qui a prioris est logique car nous n'avons pas tous le même ressenti et d'autre part ayant plutot le moral dans les chaussettes cela me fait un bien énorme . Je découvre au travers de vos propos et sur la façon dont vous commentez mes posts que je me trimballe une dose de culpabilité énorme .
En revanche même si nous n'avons pas tous les mêmes opinions et avis sur certains sujets , un sentiment nous lie plus que notre usage commun de la came c'est notre sensibilité . Et pour ça a tous je vous dis merci .

Posté par : thierry97 | 28 octobre 2015 à  18:59

 
#16 Posté par : pleasurepulse 28 octobre 2015 à  19:40
C'est chouette si ce que l'on poste peut t'amener un peu de réconfort et en effet , tu n'es pas le seul à  vivre ce genre de choses, ça concerne beaucoup de gens !
C'est sur que nous avons chacun notre experience et nos opinions mais il y a en effet surement differentes choses qui nous rapprochent !
En ce qui concerne la culpabilité , je vois ce que tu peux ressentir mais de mon cote. J'ai décidé de ne pas me laisser écraser par cette morale dictatrice d'une pensée unique, car j'estime que je ne fais rien de mal ni ne cause de tors à  qui que ce soit !
Je refuse d'etre jugé sur des a priori mais sur mon comportement !
À partir du moment où je ne fais pas de mal autour de moi ,pourquoi devrais je etre traité comme un criminel ou un moins que rien !
Et il faut voir en plus à  quel point certaines personnes ont une propension à   culpabiliser les autres ou à  les montrer du doigt pour se rassurer eux memes, c'est pitoyable !
Ou pire comme j'ai pu le lire ,l'exemple de ceux qui sont de notre coté de la barriere mais qui du fait de ne pouvoir le réveler au grand jour à  leur entourage ,sont encore plus virulents sur le sujet , pour ne pas éveiller les soupçons sur eux même !

Posté par : pleasurepulse | 28 octobre 2015 à  19:40

 
#17 Posté par : Leaf 29 octobre 2015 à  11:08
Effectivement je pense que la dope atteint différement la libido des gens...
Je sais que, en ce qui me concerne, à  part durant ma période vraiment hardcore dans les snowballs (crack + héro en shoot, une spécialité britannique) et addiction à  l'injection, où je ne savais meme plus ce qu'était le sexe (j'ai meme du réapprendre à  kiffer ca, tellement les snowballs m'avaient déréglé niveau sensations/plaisir), la came/les opiacés ne m'ont jamais empeché d'avoir une vie sexuelle épanouie, au contraire je pense meme que ca m'a apporté un équilibre. A la base, je suis quelqu'un qui a d'énormes besoins sexuels, avant la came je pensais à  ca constamment, j'avais tout le temps des érections inopinées, je baisais le plus possible & continuais à  me masturber à  coté. A tel point que ca m'emmerdait, et j'étais dégouté de moi-meme.
Du coup la came a calmé tout ca, et m'a permis d'avoir une libido plus "normale". Et vu que j'ai passé toute ma vie d'adulte & donc la majeure partie de ma vie sexuelle sous opiacés, j'ai du mal à  imaginer le sexe sans ca - ma pire crainte dans le fait d'arreter est meme l'éjac précoce.
Bon maintenant ca fait quelques temps que je ne tape plus de came du tout, je suis sous sub & c'est un traitement qui me va à  merveille - je ne suis pas à  une dose trés haute, du coup ca me permet d'avoir toutes les sensations. Je trouve meme que le sub (quand il est pris plusieurs heures avant) rend la baise encore meilleure, je sais pas pourquoi! Donc voilà , etre sous opiacés ne m'empeche aucunement d'etre épanoui sexuellement, et meme très actif - je suis bi, j'ai une copine avec qui c'est grave le pied au lit, et avec qui j'ai une relation libre & donc je me fais quelques "extras" (mecs) de temps en temps.

Donc la came, ou les opiacés ne sont pas un frein au sexe! Je pense que c'est surtout tous les problèmes sous-jacents que l'on a lors des périodes d'addiction active & intense, qui créent la perte de libido.

Posté par : Leaf | 29 octobre 2015 à  11:08

 
#18 Posté par : pleasurepulse 29 octobre 2015 à  13:06
Je n'ai jamais dit que ça empéchait d'etre épanoi sexuellement bien que j'étais beaucouo plus actifs sans , plutot qu'avec !
Bien que c'est aussi de ma faute vu que ça fait un bon moment que je m'enferme avec mes problemes , alors que  ça correspond aussi au fait d'avoir une vie sociale ou pas plus que l'heroine elle meme !
Tout dépend des personnes et des dosages ! Lol
J'ai arreté le sub parce que ça ne me suffisait plus , pour passer à  la metha à  l'époquee et par contre , la metha  à  haute dose ( entre 120 et 60 ) tuait ma libido !
Bien que meme à   plus petite dose eny reflechissant , j'étais beaucoup moins performant avec la metha qu'avec la dope ou la morphine !
L'hero et la morphine , c'est different et je peux avoir une vie sexuelle avec elles !
Par contre quand je me dose assez , je n'y pense plus !
Apres , c'est aussi parce que c'est un choix car avant, j'étais aussi un hyper actif du cul comme tu le decris et vu que j'ai tres mal vécu une rupture avec une femme que j'aimais ,en plus de pas mal d'autres soucis , je me suis pas mal enfermé dans la solitude !
Et là  , la came a été la bienvenue de nouveau pendant 5 ans !
Et à  un certain dosage, c'est hyper pratique pour oublier !
J'ai meme décroché de la metha en m'aidant du sexe  comme unique médicament , comme stimulant en dopamine ou je ne sais quoi, pour combler le manque !
Faut les trouver les nanas qui veulent baiser 5 à  10 fois par jour ( et qui soient assez bonnes pour donner l'envie de le faire ! ) ! Lol
Quand on arrete les opiacés  ou que l'on diminue les doses, on a une putain d'envie de baiser qui revient , meme si il faut attendre un moment que notre corps se remette  pour récuperer pleinement toutes ses capacitées !
Et ça fait cher en putes si on ne veut pas se branler toute la journée ( j'en ai vu une belle d'ailleurs récemment sur Niamodel, site d'escortes sur lequel j'allais il y 10 ou 15 ans et qui avait disparu !) !
Et puis la branlette , c'est du gachis quand on pense qu'il doit y avoir pas mal de nanas qui ont envie de baiser aussi ,autant que ça profite à  quelqu'un ! Lol
Mais passer son Temps à  avoir envie de baiser , quand en plus on a des gouts de luxe ( monica belluci ou ce genre de belles nanas avec de belles et généreuses poitrines  naturelles me font bander à  mort !! On est entre mecs là  non, on peut se lacher un peu ! Lol) et que l'on n'a pas le physique de Manaudou ou des canons masculins barraqués du cinema , ça peut devenir chiant lorsqu'on est célibataire !
Je n'ai pas une trop sale gueule ( etant exigeant ,je le suis avec moi meme aussi !)  mais je suis assez mince voir maigre de constitution ( vu que je suis plutot élancé , dans les 1m80 ) et la drogue n'a pas aidé  , ce n'est pas le profil à  faire tomber toutes les nanas raides dingues dans la rue juste en me regardant ! Lol

Posté par : pleasurepulse | 29 octobre 2015 à  13:06

Remonter

Pied de page des forums