Participez à  l'étude sur la buprénorphine injectable / Les Blogs de PsychoACTIF

Participez à  l'étude sur la buprénorphine injectable 



Psychoactif est partenaire de l'étude PreBupIV qui doit déterminer, qui parmi les injecteurs d'opiacés seraient intéressés par la buprénorphine injectable, à  quelle dose et surtout à  quelle condition !  Par exemple, on peut être intéressé par la BHD injectable si on peut la rapporter chez soi pour une semaine, mais pas si on doit venir tous les jours au CSAPA pour s'injecter devant du personnel soignant !

L'étude est organisée de telle manière que nous saurons si les participants venant de Psychoactif ont un profil particulier et des réponses particulières.

Tout injecteur d'opiacé (BHD, skénan, méthadone, oxycodone, hydromorphone, fentanyl....) majeur francophone peut répondre à  cette étude !

Apres avoir répondu à  l'enquête, n'hésitez pas à  retourner ici pour donner votre avis sur l'étude. NOus ferons remonter vos avis à  l'équipe de recherche.

Cette étude est bien sur anonyme !

Pour participer à  l'enquête PreBupIV :  https://secure.net-survey.eu/ORSPACA/su … sychoActif


/forum/uploads/images/1431/1431366958.png

Catégorie : Traitements de substitution - 11 mai 2015 à  19:54



Commentaires
#1 Posté par : Leaf 11 mai 2015 à  21:41
Cool! C'est fait

Posté par : Leaf | 11 mai 2015 à  21:41

 
#2 Posté par : Mith 12 mai 2015 à  06:49
Repondu, si ça peut bouger un peu ca evitera aux suivants de se cramer complet...

Posté par : Mith | 12 mai 2015 à  06:49

 
#3 Posté par : Sacha 12 mai 2015 à  10:32
Je vous partage les fichiers et une affiche créée pour faire tourner l'information.

https://drive.google.com/file/d/0B5DLtA … sp=sharing
Reputation de ce commentaire
 
Bravo pour l'affiche ! PIerre

Posté par : Sacha | 12 mai 2015 à  10:32

 
#4 Posté par : pierre 12 mai 2015 à  21:24
Sacha,
merci pour l'affiche, c'est vraiment chouette.

Mais il y a un petit problème, le lien n'est pas en entier, et c'est donc peu exploitable (apart via le QR code)

/forum/uploads/images/1431/1431458647.jpg

Posté par : pierre | 12 mai 2015 à  21:24

 
#5 Posté par : Sacha 12 mai 2015 à  21:27
Je modifie ça demain et je re-upload

Posté par : Sacha | 12 mai 2015 à  21:27

 
#6 Posté par : sud 2 france 12 mai 2015 à  23:08
je veux pas de bupre; mais de la morphine ou de la diamorphine....meme si on a accès à  des ampoules de bupré, je continuerai à  prendre skenan....

Posté par : sud 2 france | 12 mai 2015 à  23:08

 
#7 Posté par : Sacha 13 mai 2015 à  10:27
L'affiche est modifiée

/forum/uploads/images/1431/1431505608.jpg

Posté par : Sacha | 13 mai 2015 à  10:27

 
#8 Posté par : Leaf 13 mai 2015 à  11:00

sud 2 france a écrit

je veux pas de bupre; mais de la morphine ou de la diamorphine....meme si on a accès à  des ampoules de bupré, je continuerai à  prendre skenan....

Faut bien commencer par quelque chose! Merde on peut pas cracher sur un TSO injectable, même si c'est pas de la morphine ou de la diacétylmorphine! Ca résoudrait déjà  cet énorme problème que sont les milliers d'injecteurs de sub qui le font sans aucune RDR et se font amputer, choppent le syndrome de Popeye, les veines de "pierre" et autres joyeusetés...
Moi je shoote du sub (en toute RDR par contre) et je n'ai plus envie de came ou d'autre opiacé, je n'en tape plus depuis quelques mois, je préfère la stabilité qu'offre la buprénorphine tout en continuant à  inclure ce geste de l'IV dans mon quotidien... Alors pour des gens comme moi cette idée de Buprénorphine injectable est très bien

Reputation de ce commentaire
 
D'accord. Bicicle
 
entièrement d'accord!Il faut bien commencer par qqchose,c'est un sacré 1er pas!

Posté par : Leaf | 13 mai 2015 à  11:00

 
#9 Posté par : pierre 13 mai 2015 à  18:31
SUd 2 France,

il faut justement que tu réponde à  cette étude pour dire que tu n'es pas intéressé !
Quand je dis que les usagers qui tournent au skénan ne seront pas du tout interessés par la BHD injectable, on me regarde avec des gros yeux d'incompréhension.... Quand on ne connait pas la différence d'effet entre la BHD et la morphine, ce n'est pas si clair...

Posté par : pierre | 13 mai 2015 à  18:31

 
#10 Posté par : snoopy 14 mai 2015 à  03:58
questionnaire rempli, tres bonne inniciative, esperaont que ca fasse bouger les choses !!

snoop'

Posté par : snoopy | 14 mai 2015 à  03:58

 
#11 Posté par : cobalt 14 mai 2015 à  09:54
même si j injecte plus de subutex grasse a la méthadone j ai répondu au questionnaire si ça peut aider a sortir de la galère et avoir un TSO injectable pour ceux qui arrive pas a arrêter après 15 ans de shoot de sub je c est ce que c est de galère et de ce pourrir les veines 
j espere que ca fera avance les chose

cobalt,

Posté par : cobalt | 14 mai 2015 à  09:54

 
#12 Posté par : doff 19 mai 2015 à  11:47
Je vais le faire tout a l'heure!
Perso je serai intéressé si je peux avoir mon traitement chez moi pour 1semaine, si il faut venir se l'injecter devant quelqu'un, c'est pas possible pour moi, a cause du taf deja.

Ça serait vraiment bien qu'on arrive a enfin avoir de la buprenorphine injectable...

Posté par : doff | 19 mai 2015 à  11:47

 
#13 Posté par : PAI 19 mai 2015 à  21:59
J'ai répondu, mais comme je ne consomme pas de bupré c'est un peu ambigu.
Je suis quand même favorable, se serais une bonne chose pour les personnes qui injecte cette molécule.
Moi je suis a l'oxycontin (délivré par un addictologue) et je ne pense pas avoir ma substitution injectable a disposition de si tôt !

Posté par : PAI | 19 mai 2015 à  21:59

 
#14 Posté par : sillex 25 mai 2015 à  04:59
Moi non plus je consomme pas de bupré mais je pense que sa serait génial si ça se mettait en place!  Ça aiderait beaucoups de monde! Et je pense que ça aiderait aussi à  la RDR car j en connais pleins qui  sont encor avec les filtres de clopes ou cottons a galérer et surtou a prendre trop de risque, ça pourrait vraiment faire avancer les choses...

Posté par : sillex | 25 mai 2015 à  04:59

 
#15 Posté par : wastedreamor2 27 mai 2015 à  11:14
Tâche acquitée pour une fois qu'on semble dédramatiser l'usage de l'aiguille.
Dans des conditions stériles avec conditions stériles, ça n'a jamais tué personne.
Et oui, le rituel de l'injection c'est ce qui me fait replonger à  chaque à  pécho dans la rue (j'habite château rouge, pratique pour faire ses courses). Je suis sous metha ( et pour ceux qui arrivent à  l'injecter chaeau!) et je pourrais envisager de retourner à  la buprénorphine si c'était injectable.
Si mon avis et mes cicatrices  peuvent pour une fois être utile.

Posté par : wastedreamor2 | 27 mai 2015 à  11:14

 
#16 Posté par : Bicicle 02 juin 2015 à  16:27
Ce serait génial si ça se mettait en place.

Mais alors le soucis c'est que ça deviendrait directement une drogue à  part entière et ça envahirait le marché noir comme le Subutex le fait déjà ... Moi ça me dérange, mais bon, c'est exactement le même problème avec le Subutex et les 90% des gens qui le choppent au noir se l'injectent aussi ! Donc là  au moins, ça préservera toute cette population des risques de syndrôme de Popeye, sclérose, phlébites et autres merdes veineuses.


Sinon, j'ai répondu au questionnaire même si je ne shoote plus (car métha sirop) mais en me basant sur ma consommation avant de passer à  la métha. Aussi car peut être qu'à  l'avenir, je serai amenée à  reshooter régulièrement et ça pourrait me concerner à  nouveau, j'espère pas mais on ne sait jamais !

Pour les dernières questions sur la prise quotidienne en CSAPA : si c'était le cas, ça ne m'intéresserait pas du tout. C'est juste impossible pour les gens qui travaillent, étudient, les mères qui doivent gérer les enfants avant/après le travail, les travailleurs décalés/de nuit etc. Ce genre de mise à  disposition quotidienne serait à  destination UNIQUEMENT des usagers précarisés qui habitent dans un rayon proche du CSAPA... Tous les autres sont exclus de fait !

Donc non, ça enlève tout l'intérêt de la mesure. Une mise à  disposition à  la semaine au MINIMUM me paraît viable.

Posté par : Bicicle | 02 juin 2015 à  16:27

 
#17 Posté par : lilanath 03 juin 2015 à  20:34
moi aussi j'ai repondu au sondage mais pour moi c'est dejà  le sacerdoce d'aller tous les 14 jours au toubib pour les prescriptions metha , car quand tu fais ca 20 ans a la fin tu en a ras le bol alors pour aller chaque jour pour une dose de bupre injectable pour moi c'est non ou alors un changement dans ma vie mais là  avec le taf , l'ado , le chien , le chat c'est inenvisageable ;
par contre ca peut aider beaucoup de gens donc je suis archi pour à  100% voir 200% tout ceux qui shootent le sub faut vraiment faire quelque chose c'est un crime de les laisser s'injecter un prod qui est detourné à  70% de son utilisation de base et encore je dis un chiffre au pif , tout en sachant que en voie injectable celà  amene a de gros problèmes veineux voir amputation , syndrome des grosses mains donc A fond pour un traitement injectable pour tous cette population d'UD

MAIS COMME bycicle une delivrance semaine serait plus gerable !

Posté par : lilanath | 03 juin 2015 à  20:34

 
#18 Posté par : pierre 24 juin 2015 à  13:17
Deja 77 questionnaires remplis via Psychoactif. Ca serait bien d'arriver à  plus de 100 et nous avons jusqu'à  mi-aout pour le faire.

Pierre

Posté par : pierre | 24 juin 2015 à  13:17

 
#19 Posté par : ji air 05 juillet 2015 à  14:57
je suis 100% pour ce genre de traitement même si celui avec buprénorphine ne me conviendrait absolument pas étant sous méthadone.
Je n'aime pas du tout l'effet de la buprénorphine.
Le seul traitement injectable qui me satisferait c'est un traitement à  la diamorphine.
Mais sans avoir à  passer dans un centre 2 fois par jour comme en suisse ou au dannemark mais plutôt comme en UK ou le patient peut emporter avec lui son traitement pour la semaine.
Et pourquoi pas réfléchir à  un traitement équivalent mais à  la cocaine wink?
Je sais, je sais faut pas rêver...
Déjà  pour commencer initier pour la première fois en france un traitement substitutif par voie injectable serait un grand pas de fait.

Posté par : ji air | 05 juillet 2015 à  14:57

 
#20 Posté par : tintin91 06 juillet 2015 à  10:23
fait !

Posté par : tintin91 | 06 juillet 2015 à  10:23

 
#21 Posté par : ziggy 06 juillet 2015 à  10:38
fait

Posté par : ziggy | 06 juillet 2015 à  10:38

 
#22 Posté par : Leaf 06 juillet 2015 à  21:48
Hey Ziggy t'es de retouuuur

Posté par : Leaf | 06 juillet 2015 à  21:48

 
#23 Posté par : ziggy 07 juillet 2015 à  07:49
suis jamais parti, lol .... juste pas le temps de poster ou de participer ces derniers mois mais j'étais avec vous les anciens... smile

Posté par : ziggy | 07 juillet 2015 à  07:49

 
#24 Posté par : noibé 29 juillet 2015 à  21:54
Hécho, même si j'aime pas la  hyper c'est un grand pas
Vers l'héroïne médicalisée   , voire morphine, ça me convient aussi, ou alors donner du Temgesic hospitalier en ampoule , c'est de la
bupré injectable qui existe depuis un bail!!!

Posté par : noibé | 29 juillet 2015 à  21:54

 
#25 Posté par : Leaf 29 juillet 2015 à  22:08
Ouais sauf que c'est des ampoules qui ne contiennent que 0.3mg, faudrait faire des ampoules injectables BHD

Posté par : Leaf | 29 juillet 2015 à  22:08

 
#26 Posté par : isabelle 30 juillet 2015 à  01:45
Mais c'est quoi le but? pour soigner qqch en parcticulier? Merci smile

Posté par : isabelle | 30 juillet 2015 à  01:45

 
#27 Posté par : noibé 30 juillet 2015 à  05:41
Le temgesic(en cachets) c'était avant les
tTSO, il y avait ni méthane ni sub mais si écrasais
10 comprimés de temgesic
Dans une 2 CC et le manque s'envolait.certains médecins en donnaient
Aux opiacés dépendants car il n'y avait que ça,et du mosc,Skén,mais le
Tempe sic
En cachets
Était une vraie merde a shooter, plein de tlc
Et autres merdes mais c'était ça ou rien alors.....
Au fait Isabelle c'est un antalgique a la base

Posté par : noibé | 30 juillet 2015 à  05:41

 
#28 Posté par : baddream 30 juillet 2015 à  15:15

ji air a écrit

je suis 100% pour ce genre de traitement même si celui avec buprénorphine ne me conviendrait absolument pas étant sous méthadone.
Je n'aime pas du tout l'effet de la buprénorphine.
Le seul traitement injectable qui me satisferait c'est un traitement à  la diamorphine.
Mais sans avoir à  passer dans un centre 2 fois par jour comme en suisse ou au dannemark mais plutôt comme en UK ou le patient peut emporter avec lui son traitement pour la semaine.
Et pourquoi pas réfléchir à  un traitement équivalent mais à  la cocaine wink?
Je sais, je sais faut pas rêver...
Déjà  pour commencer initier pour la première fois en france un traitement substitutif par voie injectable serait un grand pas de fait.

Oui un tso pour la cok injectable serait une bonne idée mais faut pas rêver. Perso je pence que ça peut etre une bonne idee pour la réduction des risques, vue les ravages que fait la jolie farine pâteuse du sub, mais bon le but des tso c'est d'arrêter la consommation ou de la metriser, et je pence que ça a était surtout créer pour l'arrêt de l'IV je suis partagé entre bonne et mauvaise idée


Posté par : baddream | 30 juillet 2015 à  15:15

 
#29 Posté par : Tomboy 07 août 2015 à  14:43
Salut tout le monde!
je l'ai aussi rempli même si l'IV de sub, c'est du passé. Travaillant chez AIDES, on l'a reçu version papier et on accompagne les usagers pour le remplir. Je le trouve un peu compliqué à  remplir mais en prenant son temps, ça passe.

Sinon bien sûr que l'idéal serait aussi de mettre en place l'héro médicalisée mais il faut bien commencer quelque part et quand on sait qu'il y a de plus en plus de consommateurs de bupré en IV, dont certains ont jamais goûté à  la came...Et surtout les dégâts que ça fait sur le corps...On ne peut qu'être pour cette initiative!

Merci à  ceux qui ont rempli le questionnaire

amicalement,

TB

Posté par : Tomboy | 07 août 2015 à  14:43

 
#30 Posté par : sud 2 france 10 août 2015 à  14:47
j'ai répondu au questionnaire, mais il (sur cette version informatique) n'y a pas de suite, lorsque l'on dit ne pas être interessé où ça nous demande POURQUOI (contrairement au questionnaire papier). je ne suis pas CONTRE, mais la bupré en injection, pour moi, contribue juste à  entretenir la "piquomanie" ("dépendance au geste de l'injection), sans pour autant procurer le bien être d'1 vrai opiacé (agoniste). Mais il est sur que ça serait 1 bon début pour des substitutions injectables +......"sérieuses".

Posté par : sud 2 france | 10 août 2015 à  14:47

 
#31 Posté par : Vernon Subutex 14 août 2015 à  01:32
Il serait plus facile d'interdire tout les paradis fiscaux,
que d’empêcher celui qui veux s'injecter un sub de le faire.

Tout le monde devrait être pour. Ça épargnerait tant de
souffrances de dégâts totalement inutiles.

La double, triple peine à  la vie longue.
Tu es malade et en plus on te crache
limite à  la tronche. Ces gens qui pleurent
le soir du téléthon devant leur télé
font ça.

Posté par : Vernon Subutex | 14 août 2015 à  01:32

 
#32 Posté par : Vernon Subutex 14 août 2015 à  01:35
Je suis partisan d'une distribution médicale d’héroïne injectable
à  ceux qui en feraient la demande. Avec bien sur la garantie
absolue que le produit ne sera ni revendu ni donné a un ou une autre.
Ça devrait même être un droit, une liberté inaliénable.

C'est le cas pour l'euthanasie en Suisse :

"Sur demande lucide et non manipulée, tout adulte voulant
quitter ce monde de façon digne, peut accéder
légalement à  une structure qui accomplira sa demande.
Avec les produits adéquats et sans aucune douleurs.
Cela même si la personne n'est pas malade."

Alors pourquoi quelqu'un que l'absence d’héroïne rend la vie sans intérêts,
n'aurait pas un droit similaire. Ça serait une sorte de traitement sur demande.
On accepte bien le suicide et on l'assiste.

Je trouve moins choquant la personne voulant vivre
avec de l’héroïne non coupée et fuyant à  raison le milieu
du deal de rue, dangereux et remplissant les caisses mafieuses.
De plus le prix d'une ampoule de morphine est quasi insignifiant
donc le cout est nul pour la communautés.

Hélas on est loin de tout ca en France.

Si ne serais ce qu'une seule nuit on faisait vivre aux "bien pensants"
les souffrances que provoquent le manque d'héro...
Ces souffrances d'un autre monde inimaginables, infernales,
l'inhumanité la plus dure incarnée par cette torture permanent
qui s'attaque à  tout tes organes, sans répits, imprégnant
la moindre de tes pensées. Combien ont du préférer le suicide
plutôt que vivre ou revivre ça !

Si après avoir vécu çà  quelques heures, est ce qu'ils changeraient
leur point de vue ? Combien ? quelques uns ? la plupart ?
Combien continueraient à  dire que c'est mérité ?

Je ne sais pas, je suis plutôt optimiste de nature
mais tout les jours je vis, je vois des choses de ce
que devient le monde qui mettent cet optimisme
à  rude épreuve. Heureusement que je suis
aussi du genre à  résister.

Résister le plus possible à  toutes ces peurs qui partout
contaminent les esprits, les isolent.

Résister malgré la disparition de tous ces liens entre nous,
avant si simple et naturels, aujourd'hui déchirés, brisés
remplacés par des chaines d’indifférences, de mépris
ou de haine envers ceux qu'ils on si peur de devenir.
Ou ceux simplement différents, d'une couleur autre
que la leur.

Ou ceux qui osent encore être libre, libre de parler,
de lever un coin du rideau de fer pour montrer
quelques rouages, quelques vérités sur ce qu'on
attend d'eux réellement.

Ils nous disent esclaves d'un produit qui nous tuera.
Ils ne voient pas les chaines qu'ils trainent, déjà  demi-morts.
Ils n'ont même pas droit à  l'euphorie et aux plaisirs du shoot.
Reputation de ce commentaire
 
bien écrit! TB

Posté par : Vernon Subutex | 14 août 2015 à  01:35

 
#33 Posté par : pierre 11 septembre 2015 à  15:31
Nous devrions avoir les résultats de cette étude d'ici une quinzaine de jours. Ce qui est intéressant, ce que nous pourrons comparer les résultats sur Psychoactif (environ 200 réponses) et les résultats dans les CAARUD.

Posté par : pierre | 11 septembre 2015 à  15:31

Remonter

Pied de page des forums