Près de 100 nouvelles drogues de synthèse en 2013 / Les Blogs de PsychoACTIF

Près de 100 nouvelles drogues de synthèse en 2013 



Le rapport sur les drogues synthétiques de l'UNODC vient de sortir. C'est un rapport sur les amphétamines, l'ecstasy, mais aussi depuis cette années sur les nouvelles produits de synthèse (NPS).

On y apprend que le mouvement des nouvelles drogues de synthèse s'accélère. 97 nouvelles drogues de synthèse ont été signalées à  l'UNODC pour 2013, et 348 depuis 2008. Les NPS sont ainsi beaucoup plus nombreuses que les drogues sous contrôle international (234)

Ce chiffre est certainement sous-estimé nous dit l'UNODC, car ce ne sont que les drogues qui sont signalées par les Etats !
Cela ne veut pas dire pour autant que chacune de ses drogues ait trouvé son marché.

Voici la progression des signalements des nouvelles drogues de synthèse depuis 2009 :

/forum/uploads/images/1400/1400771808.png



Parmi les nouvelles drogues de synthèse depuis 2009, 3 grandes familles se taillent la part du lion, représentant plus de 2/3 des NPS : les cannabinoides de synthèse (28%), les cathinones de synthèse (25%), et les phénétylamine (NBOMe, amphétamines....) (17%)

/forum/uploads/images/1400/1400771921.png



Les nouvelles drogues de synthèse touchent tous les continents, et 94 pays en ont reporté à  l'UNODC. Là  encore, ce chiffre est sous-estimé puisqu'un certain nombre de pays n'ont fait remonter aucune information.

/forum/uploads/images/1400/1400772686.png


Enfin, l'UNODC s'inquiète d'une évolution que nous voyons arriver aussi sur Psychoactif. Les NPS sont souvent vendus à  la place des anciennes drogues. La méphédrone vendue pour de l'ecstasy, les NBOMe vendus pour du LSD, ce qui ne va pas sans poser des problèmes sanitaires, les NPS étant plus forts et actifs à  plus petit dosage.
L'UNODC conclut que "Dans l'ensemble, il reste difficile de savoir si ces nouvelles substances remplacent d'autres substances contrôlées, à  court ou à  long terme, ou si elles sont simplement utilisées comme un complément à  la gamme de drogues existantes sous contrôle international."

Voir le rapport de l'UNODC en entier :
2014_Global_Synthetic_Drugs_Assessment_embargoed_Tokyo_web1.pdf

Catégorie : Research Chemicals - 22 mai 2014 à  17:32

#legal high



Commentaires
#1 Posté par : borofan 25 mai 2014 à  21:50
Salut, article très intéressant et résumé très bien fait !
Cependant il y a quelques petites fautes d'orthographe dissiminées un peu partout smile
En supposant que ça se retrouve bien classé sur google et que beaucoup de gens le lisent, ça serait sympa de les corriger.


ont été signalées
contrôle internatonal
qui sont signalées par les États
que chacune de ces drogues
se taillent la part du lion,
plus de deux tiers des NPS
les cannabinoïdes de synthèse
les phénétylamines
tous les continents
et 94 pays ont publié auprès de l'UNODC
Là  encore,
La méphédrone vendue
plus fortes et active à  plus petit dosage
L'UNODC conclut que
Reputation de ce commentaire
 
Merci, j'ai corrigé les fautes. Pierre

Posté par : borofan | 25 mai 2014 à  21:50

 
#2 Posté par : #Mosko 19 octobre 2016 à  10:23
Bonne article !

C'est impressionnant le nombre de drogue que l'on rerouve, c'est un véritable business... neutral

Posté par : #Mosko | 19 octobre 2016 à  10:23

Remonter

Pied de page des forums