Psilocybes - La défonce bio, qui rend heureux, qui fait du bien / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Mogwaï » 

Psilocybes - La défonce bio, qui rend heureux, qui fait du bien 



Bonjour tout le monde !

Je viens vous faire ici mon premier TR, sur les Psilocybes !

/forum/uploads/images/1402/1402387078.jpg


Les précisions préalables :

Je suis une fille, j'ai 24 ans, 1m64 pour 69kg.
Dans ma tête je ne suis pas très "stable", j'avais peur de prendre des champignons et de partir en cacahuète à  cause de ça.

J'avais pris une seule fois des champis, l'années dernière, et c'étaient des espèces de rochers, je ne me souviens pas du nom. Pas beaucoup d'effets à  part de gros fous rires.


Ambiance :

Camping de hippies perdu en Ardèche, avec 6 autres amis (très proches : mon amoureux, ma coloc et meilleure pote, un ami très proche, sa chérie que j'adore, sa pote, et enfin un autre de mes meilleurs amis).

3 chiens au total (importante précision) : la mienne, celle de ma coloc, et celui de la 3ème fille

Pas de voisins (du moins pas pendant le trip), la rivière juste en bas de nos tentes,  avec une petite plage sable + cailloux, un superbe paysage.



Posologie :


Nous étions 5 à  en prendre, on avait 4,7g de champignons séchés, avec queues et poudre.
On a tous mangé notre gramme en même temps (moi je croquais les champis et ensuite je mangeais des tartines de miel ^^). Deux heures avant nous avions grignoté plusieurs petit trucs au camping (style sandwiches).

3 d'entre nous avons versé les derniers morceaux de poudre dans un verre et avons bu chacun à  notre tour (je pense donc que j'étais à  un bon gramme).




Le trip :

On a attendu que ça monte en fumant des joints de shit. Assis sur le tapis, en rond, j'ai commencé à  sentir une montée (très très différente des montées d'MD, dont j'ai + l'habitude, mais quand meme le ventre serrait assez), et là  c'était parti pour les blagues débiles qui font marrer tout le monde bêtement mais à  en choper des crampes.

(Vous connaissez la blague des petits steak hachés ??? big_smile )


On buvait un peu de vin en meme temps. Mon chéri voyait la défonce sur mon visage (apparemment mes yeux "brillaient" loooool ) et moi je le voyais un peu en souffrance (envie de vomir), c'était sa première fois à  lui.


(J'essaie de me souvenir de tout pour vous détailler le mieux possible, mais c'est pas simple...)


J'ai senti au bout d'un moment le besoin de m'isoler.

Les filles "gisaient" par terre et rigolaient mais je les trouvais d'un coup pas très intéressantes (début de la phase "grosse égoïste sous champis").

Les garçons sont partis jouer au ballon et je les entendais rigoler.


Moi je suis partie au bord de la rivière, et là  le trip a vraiment commencé. Seule, au bord de l'eau, je ressentais chaque chose qui se trouvaient autour de moi.
Je me suis complètement laissée aller.

Les arbres de la colline d'en face se mouvaient et semblaient vouloir se rapprocher.

J'avais besoin de mettre mes mains dans le sable, de toucher l'eau, de mettre ma tete dans les cailloux...
Je rigolais toute seule dès que je pensais à  quelque chose.


Les potes ensuite m'ont rejoint. On a lancé des bâtons aux chiens et là  je vous raconte meme pas le fou rire.

Mais d'un coup je sens encore le besoin de m'isoler. Je remonte donc près des tentes en prétextant aller chercher des clopes. Et là ... MISERE !!!! la famille de proprios du camping débarque !

Et moi je suis toute seule... Je fais quoi ? Je dis quoi ? ARRGGHH !


Un des potes à  coté endormi sur un transat, et dans ma tete je lui hurle "REVEILLE TOI VIENS M'AIDEEEER !!!"
Ben nan, il reste cloué là  ce con neutral

J'ai réussi à  me maitriser, à  parler normalement, et je pense que la dame n'a rien vu (faut dire qu'ils étaient vraiment à  la cool là  bas...).

La discussion de 5 min m'a semblé en durer 30. J'étais mal à  l'aise parce que ces personnes représentaient "les autres". Ils n'étaient pas "comme nous" (ça partait loin dans ma tete...)


Je suis ensuite restée en haut et j'ai tenté de dessiner.

Sous MD ou coke, je peux dessiner très très vite (surtout avec du son) : mon idée se fixe et je crayonne jusqu'à  arriver à  un résultat souvent surprenant (et trash bien souvent).

Cette fois, c'étais dur. J'avais des milliers d'idées, mais trop difficile de se fixer sur l'une d'entre elles. Par contre les idées étaient "bonnes" et ça m'a donné de bons croquis. Dur aussi parce que je croyais voir des lignes de lumière sur la feuille, mes mains tremblaient pas mal (je ne sais pas pourquoi) et ma vision n'était pas assez fixe.


Les autres sont remontés et moi je suis redescendue. J'avais aucune envie de les voir. Je voulais etre toute seule (cela ne me ressemble pas du tout, surtout avec mon chéri avec qui j'aime tout partager).

Je suis descendue pres des chiens et j'ai eu des révélations : j'étais comme eux ! Leurs yeux étaient plongés dans les miens (en fait je pense qu'ils voulaient JUSTE que je lance leur foutu bâton roll bichette !)


Et c'était reparti pour les fou rires toute seule, l'envie de toucher tous les éléments naturels autour de moi, le transat je l'ai délaissé pour me rouler dans le sable...

Là  j'ai commencé à  sentir quelque chose de nouveau.



Je regardais les feuilles d'arbre et le soleil au travers, je me voyais en Eve au jardin d'Eden.
Puis je regardais l'eau et je voulais plonger et aller tout au fond parce que je voulais retrouver l'univers du lac dans Harry Potter (yes, regardez le 4 'La coupe de feu', et vous comprendrez mon envie d'aller rendre visite aux sirènes ^^)


Je me suis maitrisée et me suis refusé d'aller dans l'eau, car je savais qu'en allant profond je n'aurais peut etre plus eu envie / pas eu la force de remonter.

Mon chéri est venu me chercher parce que les autres s'inquiétaient un peu.

Merde, comme je n'avais pas envie de partir ! La dose de bonheur était trop intense ! Je voulais devenir une ermite, vivre seule dans la montagne avec les chiens, ne jamais revenir à  la civilisation, et surtout ne jamais redescendre !


Je me rappelais aussi qu'il fallait éviter de toucher les animaux quand on prend des drogues. J'ai tenu bon, mais un moment il a bien fallu que je fasse un gros calin à  cette chienne qui est à  présent mon grand amour.

Un gros flash à  ce moment là  : moi petite allongée sur le chien de la famille, ou jouant avec lui, ou dormant dans son panier, telle une "enfant-loup", une complicité que je n'avais plus eu avec aucun être depuis ce chien, et que j'ai retrouvée avec ma chienne.


En remontant, je suis tombée sur un miroir de poche et je me suis regardée : je me suis revue petite, j'ai pensé que finalement je ne me détestais pas tant que ça...



Ce trip m'a prouvé que j'étais capable de ressentir un bonheur intense. J'avais envie d'en pleurer. Sur le moment (et même encore maintenant), j'ai compris énormément de choses sur moi meme, je me suis libérée de choses qui étaient dans ma tete et qui maintenant me paraissent futiles.

( D'ailleurs, personne n'envisagerait d'utiliser les champignons à  des fins thérapeutiques, pour les personnes dépressives ou souffrant de troubles type TOCs, bipolarité, anorexie, etc ??  -  Juste une question comme ça)



Fin du trip :



Les effets ont je dirais duré au moins 3h00 à  4h00. Sur la fin, entourée des autres, devant le barbec, j'avais quand meme envie de retrouver mon état normal.

Mon chéri me disait ressentir encore les effets assez longtemps après même.


Ils se sont intéressés à  mon trip car je suis en fait la seule à  avoir ressenti aussi profondément les effets des psilos. Je suis persuadée que c'est parce qu'ils ne se sont pas vraiment laissés aller. Ou alors était ce parce qu'ils étaient "en groupe" et que moi j'étais "seule".

Mais dès que je commençais à  raconter, je m'arrêtais car je savais qu'ils ne comprendraient pas. Et de toute façon je n'avais pas envie de partager ce moment absolument intime, introspectif, et délicieux.



Descente :


Heureuse malgré tout de retrouver mes esprits et ma motricité (même si deux heures avant j'avais choisi de vivre sous champotes pour le reste de ma vie tongue )

Impossible pour moi de manger quoi que ce soit le soir même. Les autres ont dégommé le barbec pourtant !

La nuit impossible de fermer l'oeil.

Le lendemain, très faim, pas de fatigue, j'ai pu me baigner toute la journée et picoler normalement.






Conclusion sur tout ça :



Un très très beau voyage, où il faut savoir se laisser aller, lacher prise, sans pour autant prendre cela à  la légère. J'ai senti que j'aurais pu faire des choses très mauvaises pour moi même en cas de mauvais trip, ou si je ne m'étais pas écoutée et que j'étais allée dans l'eau par exemple.

J'avais quand même peur quand je ne savais pas où se trouvait mon chéri. Tout le monde doit rester à  proximité les uns des autres.

L'histoire s'est très bien passée notamment parce que nous étions en pleine nature. Je pense qu'il est fortement déconseillé de prendre ça dans des endroits clos ou oppressants comme une ville ou même une maison.


Prévoir à  manger sucré pour la redescente, un lit à  proximité, de l'eau, assez de clopes pour ne pas avoir à  se déplacer...



En tout cas j'en suis ressortie apaisée et changée, en bien... Et j'en suis très heureuse...

Catégorie : Trip Report - 10 juin 2014 à  10:48

#psilocybe



Commentaires
#1 Posté par : merkke 11 juin 2014 à  16:55
ca avais l'air vraiment énorme. Set & setting de rêve; camping avec des super potes, une rivière, la nature .... parfais.
merci du petit TR;

keep it trippy! drogue-peace

Posté par : merkke | 11 juin 2014 à  16:55

 
#2 Posté par : Mogwaï 12 juin 2014 à  08:47
Merci à  toi !

Je trouve les TR très très importants, ça aide les prochains à  comprendre ce qui va leur arriver, sans mauvaise surprise...

Posté par : Mogwaï | 12 juin 2014 à  08:47

 
#3 Posté par : OwlJunk 12 juin 2014 à  10:44
Super TR t'as dû vraiment bien triper ^^
Ça m'a donné envie de retenter les psylos :p
Merci beaucoup fume_une_joint

Posté par : OwlJunk | 12 juin 2014 à  10:44

 
#4 Posté par : Laura Zerty 12 juin 2014 à  11:03

Mogwaï a écrit

Merci à  toi !

Je trouve les TR très très importants, ça aide les prochains à  comprendre ce qui va leur arriver, sans mauvaise surprise...

Carrément d'accord !

Sinon super trip introspectif, c'est clair que bien mené un trip peut apaisé certaines peurs, ou tout simplement permettre de prendre assez de recul pour tourner la page en posant des mots sur des sensations passées smile

Toucher un animal quand t'es défoncé ne change strictement rien chez lui, le fait que ça le défonce est une légende urbaine. Si ton animal te semble défoncé, c'est juste que son 6ème sens ressent que toi tu es trippé ou qu'il y a une ambiance de relâchement dû à  la soirée et à  la drogue, et donc l'animal est lui aussi plus relâché. A l'opposé si l'ambiance est tendue l'animal l'est aussi...bref si t'es vénère ou trippé et que tu touches ton chat, il ne sera ni vénère ni trippé, il ressentira juste l'émotion que toi tu traverses, et en te projetant sur l'animal, tu te diras qu'il est dans le même état que toi.

Donc si la prochaine fois tu veux caresser un animal en étant tripper, te retient pas, plus tu lui transmets de bonnes vibes plus il kiffera et toi aussi smile

Reputation de ce commentaire
 
+ 1 pour le truc sur les animaux ^^

Posté par : Laura Zerty | 12 juin 2014 à  11:03

 
#5 Posté par : melodynelson 12 juin 2014 à  11:35
Hello Mogwaï,

Vraiment sympa ce trip, ca m a rappele plein de souvenirs de quand j etais djeuns et belle et hippie et...on s en fiche en fait :-)
Je renterais bien l aventure ;-).
Sinon le truc de pas toucher un animal quand tu es perchee, j allais te dire que c etait du grand n importe quoi mais Laura m a devance, grrrrr
Bonne journee sous le soleil.

Posté par : melodynelson | 12 juin 2014 à  11:35

 
#6 Posté par : Mogwaï 13 juin 2014 à  10:28
Wowwwwww merci les filles ^^ Vous cassez une belle légende urbaine ! Encore un truc qu'on entend de partout et qui est faux ! (Genre : "Une bonne coke elle t'anesthésie les dents direct hein !")


En fait j'avais surtout entendu ça pour le LSD (encore jamais testé, c'est trop tôt smile ) qui peut s'absorber par le corps par le biais de la peau (dites moi si je me trompe) et de même était "retransmissible" par le toucher (sur une autre personne par exemple).

Mais Ok, on est donc tranquille et on peut caresser le lapin en ayant pris de la MD.

(Je peux vous dire que mon lapin a été plus que caressé lors de certaines soirées en mode "On s'met doux" ... et il kiffait en plus ce con tongue !)

Posté par : Mogwaï | 13 juin 2014 à  10:28

 
#7 Posté par : melodynelson 13 juin 2014 à  10:36
Mogwaï,
Laura Zerty est un homme ^^.

Posté par : melodynelson | 13 juin 2014 à  10:36

 
#8 Posté par : Laura Zerty 13 juin 2014 à  10:42
Ahah ouai je suis un mec qui aime prendre du LSD et toucher tout le monde dans la rue, un soir j'ai trippé 2054 personnes, c'était trop cool...mais bon le mieux c'est en concert, avec la promiscuité, t'es trippés juste en goutant la sueur des gens smile

Non sérieux c'est des conneries tout ça, t'imagines si au contact de la peau une drogue pouvait être active ?! ba ça serait du poison arf. Chepa d'où cette rumeur est partie, peu être un mec qui voulait pas qu'on touche à  son chien et qui a trouvé n'importe quoi comme raison..

Posté par : Laura Zerty | 13 juin 2014 à  10:42

 
#9 Posté par : melodynelson 13 juin 2014 à  10:49
Ouais pareil, ca m a toujours intriguee cette rumeur.
D ailleurs elle est sacrement tenace. C est pas rare dans les festoches de voir des mecs/ nanas bien perches, fuir leurs toutous comme la peste de peur de les " contaminer "...je sais pas d ou ca sort.

Posté par : melodynelson | 13 juin 2014 à  10:49

 
#10 Posté par : Mogwaï 13 juin 2014 à  13:38
Mwahahaha désolée Laura Zerty j'avais pas capté que tu étais de l'autre côté de la barrière.

Pour en revenir à  l'histoire du LSD qui se transmet par la peau, on m'a expliqué que le scientifique qui a découvert le LSD en aurait absorbé par les doigts car serait rentré à  vélo après en avoir manipulé dans son labo, la transpiration sur les mains aurait aidé à  faire "rentrer le produit dans le corps".


Bon, ça c'était la rumeur. Voyons ce que dit Wikipédia sur notre cher M. Hofmann :

Lors des tests, la substance provoque chez les animaux un état d'agitation mais ne présente aucune propriété exploitable ou intéressante d'un point de vue pharmaceutique, et elle n'est donc pas étudiée plus en détail. Néanmoins, en 1943, Hofmann décide de produire à  nouveau du LSD. Tandis qu'il travaille à  son laboratoire, il est soudainement pris d'un état d'agitation et de malaise qui le conduit à  interrompre son travail et à  rentrer chez lui à  vélo. Une fois rentré, il a en fermant les yeux des visions intenses, kaléidoscopiques et colorées. L'expérience dure environ deux heures. D'après ses dires, il aurait pu absorber une petite quantité de substance en se frottant les yeux3.

La suite ici .



(Il s'est quand même FROTTé LES YEUX !!!!!!!!!!!!!!! ce ouf.)


Posté par : Mogwaï | 13 juin 2014 à  13:38

 
#11 Posté par : Laura Zerty 13 juin 2014 à  14:21
La transpiration évacue donc c'est l'inverse de faire pénétrer un produit !

Sinon le LSD est effectivement actif dans les yeux, dans le film Rhum Express, Jhonny Depp prend du LSD en goutte par les yeux avec son compagnon de beuverie.

Par contre chepa si c'est bon de toujours utiliser cette ROA...ça doit ronger la rétine l'acide à  force arf.

Posté par : Laura Zerty | 13 juin 2014 à  14:21

 
#12 Posté par : Mogwaï 16 juin 2014 à  12:00
Complètement... mais y'a beaucoup d'histoires qui courent de substances prises par les yeux.
Après pour les autres que le LSD, pas trop moyen de savoir si ce sont des fake ou si c'est vrai et si des imbéciles se versent vraiment de la vodka sur les rétines..

Posté par : Mogwaï | 16 juin 2014 à  12:00

 
#13 Posté par : Laura Zerty 16 juin 2014 à  12:11
Ba faut test smile

J'ai un pote qui a essayé la vodka imbibée sur un tampon hygiénique qu'il s'est mis dans le derrière...ba ça lui a plus brûlé le cul qu'autre chose arf...sinon la vodka sniffée ça passe pas non plus..

Posté par : Laura Zerty | 16 juin 2014 à  12:11

 
#14 Posté par : melodynelson 16 juin 2014 à  12:36
T es serieux Laura? Ton pote a vraiment fait ca???? AHAHAHAHAHAHAHA

Y en a qui n ont peur de rien!!

Posté par : melodynelson | 16 juin 2014 à  12:36

 
#15 Posté par : Mogwaï 16 juin 2014 à  12:51
Alors c'est plus une légende urbaine !!!! Ton pote a rendu le tampon d'vodka RéEL !

Posté par : Mogwaï | 16 juin 2014 à  12:51

 
#16 Posté par : Laura Zerty 16 juin 2014 à  13:23
Ba il a prouvé que c'est une fausse légende, le tampon de vodka ne bourre pas comme on peut le lire sur internet !

Sinon Melody mon pote est en médecine, et ils aiment bien les délires du genre smile

Posté par : Laura Zerty | 16 juin 2014 à  13:23

 
#17 Posté par : Amarnath 16 juin 2014 à  21:39
Bonsoir,

Très intéressant les révélations sur le monde de Eve. C'est pour moi le vrai monde, celui qui est débarrassé des jugements et qui ouvre à  l'harmonie totale.

Du coup, j'ai pas envie d'écrire, mais si cela peut te servir de repère, voici un récit d'une des prises de champis, qui est arrivée dans ma vie.

Avec ma copine et un pote, nous avions pris des champis, il y a une vingtaine d'années, mais après les avoir religieusement ramassés, dans un champs à  qq kilomètres de chez nous.

Je dis religieusement, car pour moi, le but n'était pas de me défoncer, mais de vivre une expérience de conscience. A table ! 25 chacuns... Je m'installe dans un fauteuil qui se couche, et qui est d'un confort incroyable. Au bout de plusieurs minutes, à  force de présence, je m'ouvre à  une perception hyper clair, du moment présent.
Plus rien n'existe, hormis cette pièce, tout l'univers et ses milliards d'années, sont concentrées ici. Toutes les questions qui apparaissaient sur le mystère de l'univers, recevaient des réponses, qui me venaient très précisément. Je les vivaient et les intégrées aussitôt. Il m'en reste une impression, une compréhension non intellectuelle, mais pourtant bien plus concrète que l'intellect.

Le pote, au début, tourné autour de moi, car il voulait délirer.
Surtout pas pour moi, je n'avais vraiment pas envie de le voir, je voulais être totalement seul et m'abandonner à  ce courant si puissant.

Ma copine était partie dans la chambre, pour faire son voyage et je suis resté, environ cinq heures sur ce siège.
Et puis la descente a commençait et là , ce fut, un épisode très violent dans ma vie, qui resurgissait et parlait dans mon esprit. Le bad trip qui arrive. pendant deux heures, se seront des angoisses, qui se termineront au contact de mes chiens. J'avais un croissant aux amandes dans les mains, ils m'en ont réclamait et j'ai commencé par leur dire non... Et d'un coup, un amour vibrant et joyeux, attraper à  nouveau mon esprit et me firent prendre conscience qu'il n'y avait aucune raison pour mangeais seul, sans partager, alors que rien ne s'y opposait, sauf mon propre mental et conditionnement.

J'ai passé un instant incroyable avec mes deux chiennes (mère et fille), nous avons partagé pour la première fois la vie, au même niveau. La société m'avait toujours foutu dans le crâne, que les animaux sont sous évoluées et toujours en dessous de l'homme. C'est une hérésie ! Un animal n'a rien de moins ou de plus. Quoi que si, l'animal à  une chose en plus, c'est la présence et l'amour vivant. Ils ne se perdent pas dans leurs milliers de pensées, comme nous. Pourtant il est démontré une activité de la pensée chez les chiens, (aussi doté d'un cortex cérébrale, de conscience) tout comme les rêves ou l'anticipation. Le plus incroyable sur les chiens, c'est ce phénomène de télépathie, qu'il peut utiliser avec son maître, (que dans un sens !)qui le font anticiper son retour ou autre. Etude très intéressante, avec le même protocole d'expérimentation, réitérée 240 fois, en obtenant toujours les même résultats.

Sinon, mon pote c'était tiré en pleine journée, nous ne l'avons revu que deux semaines plus tard. Il en était à  sa quinzième perche d'affilée.

Expérience spirituellement profonde, d'harmonie et de connaissance totale.

Bonne continuation et bienvenue dans le monde de la paix joyeuse.

Amarnath
Reputation de ce commentaire
 
Merci pour ce témoignage :) Je rejoins ta pensée sur les animaux... / Mogwaï

Posté par : Amarnath | 16 juin 2014 à  21:39

 
#18 Posté par : spartakus 17 juin 2014 à  01:13
spartakus.les psylocibes ne sont pas sans danger.j,en ai pris tous les jours pendant 6 mois.et un jour ca c est tres mal passé.des mauvais délires affreux,mais seulement pendant la nuit.il faut dire que je lisais carlos castaneda a l'époque.
Reputation de ce commentaire
 
Pareil pour Castaneda, sauf que j'ai étais mangé, par la conscience. Amarnath

Posté par : spartakus | 17 juin 2014 à  01:13

 
#19 Posté par : spartakus 17 juin 2014 à  02:32
spartakus.je ne sait pas si vous aller me croire mais lisez plutot ceci.carlos castaneda était un anthropologue bien connu.il a ecrit plusieur livres .dans l'un d'eux il explique comment sortir de son corps.plus exactement savoir controler ses reves.il appellait cela se déplacer pendant ses reves en utilisant sont corps de reve.apres 6 mois de psilocybes et ses conseil j'ai commencé par m'entendre ronfler ou respirer pendant la phase d'endormissement , mais surpris je me réveillait tout de suite.j,ai arreté les psilos mais il était trop tard.une nuit je me suis réveillé prés du lit,sur la moquette;je me sentait bizarre ,non pas mal mais j'avais l'impression que  l,air était tellement dense que j'avait du mal a lever les bras,mais j,était parfaitement conscient.je me suis levé avec difficulté,j'ai voulu faire un pas :ca ma demandé un tel effort que j'ai trébuché.je suis tombé en avant mais j'ai mis au moins 6 a 10 secondes avant de toucher le sol.je me suis rattrapé avec les mains comme si je faisait des pompes,et j'ai rebondit 3 fois.j'était léger comme une plume mais j'avais du mal a me mouvoir tellement l'air me paraissait lourd (ou dense).j'ai regardé vers la fenetre me disant que je voulait voir dehors.et en un instant je me suis retrouvé devant la fenetre.c'est la que je me suis dit que j'était sorti de mon corps.c'était exactement comme castaneda l'avait décrit:(l'air dense ,difficulté a me déplacer,fixer un endroit lorsque que l'on veut s'y rendre et j'ai faillit oublier que je voyait dans le noir complet ,mais il y avait une lueur rougeatre qui enveloppait tout).je me suis tourné vers mon lit ,et a l'instant ou j'ai vu mon corps je me suis réveillé avec une douleur forte sur un coté de la tete.c'était dingue ce que je venait de vivre mais j'ai vite déchanté.pour ceux qui ne me croient pas lisez castaneda .il y a 6 ou 7 livres .ne prenez des psilo qu'une fois ca suffira et suivez ses instruction ,vous verrez par vous meme.mais attention car j'ai prié a genoux pour que ca cesse pendant presque 1 an je ne controlait plus mes sortit de corps.et par moment c'était l'enfer,il arrivait que des entités (des élémentaux ,ou plutot des etres démoniaques se trouvent dans ma chambre et j'ai vite regretté d'avoir joué a l'apprenti sorcier.bon je vous laisse.(p.s) il y a juste une phrase a dire chaque nuit avant de s'endormir pour que vous fassiez l'expérience la plus dingue de votre vie.

Posté par : spartakus | 17 juin 2014 à  02:32

 
#20 Posté par : insanatorxx 17 juin 2014 à  07:13
J'ai essayer 2 fois. 2 mauvais trip. Pourtant j'etais heureux dans se temps la et mes amis trippais. Moi ca n'allait pas. surement que l'empoisonnement ne me fesais pas.

1er trip: J'ai froid j'hallucine mal, et JAI FROID. Je vais dans le bain, un bain tres chaud et l'eau est GLACER sur ma peau. J'ai frissonner durant 4-5h.

2ieme trip: Le monde a l'envers et mes amis qui s'immagine des trucs et j'imagine le contraire mais je me sent mal a l'interieur de moi.



J'ai jamais comprit comment se laisser aller sur se trip.

Posté par : insanatorxx | 17 juin 2014 à  07:13

 
#21 Posté par : Mogwaï 17 juin 2014 à  11:29
@spartakus :

Ton récit m'a fait frissonner, surtout cette phrase :

je me suis tourné vers mon lit ,et a l'instant ou j'ai vu mon corps je me suis réveillé avec une douleur forte sur un coté de la tete.

Mec, j'ai eu la meme chose le lendemain des psylos. Mal d'un seul coté du crâne (le gauche).

Précision, je pense que je me suis vraiment laissée aller pour une autre raison. J'ai un sommeil très compliqué : je suis somniloque (je parle en dormant, depuis toujours) et somnambule. Très compliqué à  gérer au quotidien, surtout en période de stress. Mais du coup, je fais des rêves complètement réels et complètement barrés, dignes de films de science fiction, d'horreur, de fantastique.

On m'a expliqué que les psilos étaient en fait sensés mettre ton cerveau dans le même état qu'il est lors des rêves, sauf que tu es eveillé...


Un truc à  pas prendre à  la légère... et ton récit me fait d'autant plus flipper. Je sais pas si j'aurais le cran de lire Castaneda du coup...





@insanatorxx :

Pas cool ton mauvais trip. Mais intéressant de voir que ça t'a fait ça alors que justement tu "allais bien" !
J'vais lire en profondeur le psychowiki et me renseigner sur internet un ptit peu sur les effets sur le cerveau...


Posté par : Mogwaï | 17 juin 2014 à  11:29

 
#22 Posté par : Trevor 20 juin 2014 à  12:57
Un TR vraiment vraiment sympa, j'avais des images de chaque moment que tu racontais, j'étais dedans à  mort, j'vais surement me lancer d'un un trip au mexicain bientôt et j'ai pas mal de questions à  poser mais je ne sais pas ou poster, dans le blog peut-être?

Posté par : Trevor | 20 juin 2014 à  12:57

 
#23 Posté par : Mogwaï 24 juin 2014 à  13:01
Salut Trevor, je pense que tu peux poster ça sur un blog ou bien dans la bonne case du forum smile mais en tout cas fais le, c'est cool d'avoir le max de TR sur le net en français ! (en tout cas ça m'a bien servi à  moi...)

Posté par : Mogwaï | 24 juin 2014 à  13:01

Remonter

Pied de page des forums