Quand PBLV diffuse des idées dangereuses sur l'addiction / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » ismael77 » 

Quand PBLV diffuse des idées dangereuses sur l'addiction 



Le sevrage alcoolique en images Plus Belle...
/forum/uploads/images/1568/luna-triste-avec-logo1.jpg
...La Vie
,
Vous allez vous foutre de moi, je regarde ça depuis le début.

Quand les acteurs jouaient mal, les intrigues parlaient de "fantôme du mistral" et les scénaristes envoyaient en prison un personnage par semaine. Réel.

C'était ma façon d'avoir un truc normal, reposant, quotidien.

Car dans la série, tout se passe au jour dit, et vu. S'il y a un attentat, ou le nouvel an ils en parlent. On est dedans. Et quand on est seul...J'ai passé des noëls avec la famille Marcy, et soutenu moralement, Antoine, et Jean-Paul, injustement enfermé aux Baumettes. Oubliant que j'étais moi aussi enfermé en HP.
Mes réveillons squatts, ou hospitaliers, finis une heure avant le début de l'épisode. La seule présence réccurente,  qui reste fidèle au poste, montre des profils appropriés et aimées, qui sont des anciens drogués, prisonniers, ou voleurs, humanisés, positifs. Et d'autres, en prise avec leurs nombreuses prises... de coke.

  Merci PBLV d'avoir été la présence quand je rentrais, la seule, la télé du squatt, à la lumière de laquelle je chauffais ma cuiller.


Et qui restait un fil, d'Ariane, quand j'entrais en salle de télé, me battre pour la télécommande,  pendant mes cures.

-Tu regardes PBLV???

-Et toi Hanouna, chacun son truc.

Moi c'est vingt minutes, sans pub.

Spoiler

La télé, fut une vraie drogue pour mon enfance,

Spoiler

Spoiler

Spoiler 

Spoiler

Chez ma mère, la télé était toujours allumée, (comme nous!),
tu sais, du Télé-matin, qui te dit quand beurrer ton pain.

Spoiler

Spoiler
Spoiler

La télé, vend du temps de cerveau disponible.
Spoiler
Génération de la pub et du clip, Spoiler.
Spoiler

Spoiler

Spoiler[/spoiler]

Retour à la vie plus belle.

Spoiler
Ici, BiarritzSpoiler
Fin de l'apparté Marseille. J'irai bien y respirer mes aisselles...


PBLV
Après c'est devenu super, les acteurs ont changé, le budget a explosé, avec le succès.
Et ils ont réussi à faire parler de sujets tabous, à table en famille, à l'heure du dîner.
D'abord, il y a des  racistes, des métis (à gogo), des homos, des gauchistes, des Juifs, des Africains ou Antillais noirs, des Arabes... des racailles, culs-bénis, comme dans la vie, des fachos et du RMI.

Plus belle?
Oui l'éclairage, les intermittents,  et les mecs de la prod, font, aujourd'hui, la meilleure qualité technique et scénaristique d'Europe, pour une série grand-public prime acces prime-time (heure de grande écoute).


On lui doit le premier baiser entre garçons à 20H30. Service public, la mission? Réussie, étonnant! C'est dans la vie, parlons en pour dédramatiser. 

On s'en serait fait un mont, et bien non, ça passe comme tout ce qui fait miroir. T'as une tête de con toi, là (merde c'est moi...).

Je ne vous impose pas la photo, les baisers d'hétéros me gênent autant! Pudeur.
/forum/uploads/images/1568/pblv-vieux-thomas-baiser.jpg

Dix ans après :
/forum/uploads/images/1568/pblv-baiser-hommes-flic.jpg

et des femmes je vous les épargne car cela exite (à tort!) les hétéro macho qui disent, "vous voulez un tuyau les filles ? eh, eh, he".  Connard.


Ce baiser, la démarche a plus contribué, le coming -out du p'tit de l'écran, à la paix entre homo et parent, que tous les autres médias à l'avancé dans les mentalités. Que les campagnes de promo de la diversité. Elle existe, en vrai,  il faut l'intégrer.
Et les flics, dans PBLV, sont des humains, avec leur faiblesse pas comme les flics américains. Ils font même des erreurs sans faire exprès (à la télé tous les héros font tout en contrôle).

Mieux, la GPA en ce moment, et avant cet été, ce furent les trans-genres!
Pas mal.

Utilité d'un service public qui a eu l'audace faire sauter des barrières, sans craindre de perdre des auditeurs, ils en ont gagnés, en parlant "vrai",  des fans et téléspectateurs non dépendants.

Luna, qui est là depuis le début, ancienne tox, à l'héro, une des préférées avec le raciste flic qui a appris qu'il était juif, et épousé une arabe venue d'une cité (qui l'a largué pour un ambitieux politicard, on est dans poubelle la vie, aussi, c'est pas stic-mi!) la fille de Mirta, qui a rechuté une fois.
C'est bien d'avoir ces identifications-là, qui posent des ponts, avec pâpâ et mômân, et avec son "soi"
/forum/uploads/images/1568/barbara-vodka-pblv1.jpg
qui fait flipper. A dix millions, enfin, on peut en parler!

Mais, là récemment, après avoir traité, pendant quinze ans (déjà? Non?) de l'alcoolisme,
on fait une erreur qui entre en une semaine dans les têtes de 10 millions de spectateurs (émission plus regardée des émissions hors foot, d'Europe certainement, en télé un million c'est déjà bon).

La fille d'un flic ex-buveur pathologique (type "si tu rebois t'es mort"), la cuisinière, bonne actrice (et l'inverse? Non mais!), Barbara, encore un cliché mais vrai souvent, cuisinier, fils d'alcoolo...(je suis dans la liste, sauf que quand je travaillais en cuisine,  je ne buvais jamais, ma mère s'en chargeait!).

Elle boit en cachette, la Barbaba de PBLV, jusque-là, c'est bon.
Ses proches la "forcent (on peut forcer gentiment)" à se sevrer. On l'allonge et on la rassure jusqu'à ce que le poison sorte de son jeune  corps d'actrice...

Faute grave pour le service public, qui ne corrige pas le tir dans les épisodes suivant.
CE TYPE DE SEVRAGE ALCOOLIQUE (sec sans valium, ni glucose) TUE!!!!!
L'info est aussi facile à trouver qu'inconnue, y compris, surtout, des intéressés. Soignés. Par les scénars! (Hommage à P. Caresse)

C'est même le seul, l'héro fait souffrir jusqu'à vouloir en mourir, l'alcool ne donne pas envie de boire, après deux jours sans, mais d'attraper les rats qui courent autour de soi.
Rigolez pas, c'est très sérieux le sevrage sauvage d'alcool tue plus que toutes les OD et sevrages d'opiacés réunis.
Plus belle la vie? Faites gaffe il y a des gens qui regardent et qui lisent ceci? Si oui, merci pour avoir briser les tabous, et merci de prendre vos responsabilités en montrant ce qui est, encore faut-il le savoir.
/forum/uploads/images/1568/pblv-od.jpg

Je me piquais encore quand je suis tombé dans l'addiction à PBLV, pose ta peupon ça va commencer (si on se bat pour qu'elle soit...l ma copine me prenait pour un fou,  j'ai stoppé la pompe, mais jamais pu arrêter la série!

Il y a aussi un nouveau sujet depuis une semaine, la cocaïne.
Par le biais d'un enfant gâté orphelin (je sais), César (oui je les connais tous, mon personnage préféré?
Pas mon alias PBLV...
/forum/uploads/images/1568/pblv-nathan-se-la-pete.jpg
Pas Nathan Lezerman qui représente ma "confession" (sans mon nez typé) et me ressemblerait, en super moche.
Non, ni le cuistot, non, c'est Luna, l'ex toxico, la plus forte, et honnête celle qui ne retire pas son amour, quand il fait mal, violons, cymbales. Cut.

Dans les films noirs, Hitchcock etc, la mallette de came est un "Mac Guffin" (big up à l'Hidec/Femis et à l'Esra), prétexte vide, à l'intrigue.
Ici, on traite la vie quotidienne comme un grand film, au niveau des moyens, comme une coupe de France, au niveau de l'audience.
/forum/uploads/images/1568/pblv-logo.png


Manque des vrais spécialistes des addictions pour ce sujet, qui peut donner l'idée à des buveurs de passer de 40 à 0 verres en un jour, et de voir des araignées, ou pire...
/forum/uploads/images/1568/pblv-coco-cesar.jpg

Merci on compte sur vous, la belle prod, vous manquez de scénaristes? Je suis disponible, écrivez en MP!

Dernière modification par ismael77 (09 septembre 2019 à  19:27)

Catégorie : Opinion - 09 septembre 2019 à  08:18

#alcool #rdr #Information #télé



Commentaires
#1 Posté par : ismael77 09 septembre 2019 à  08:55
Oui je sais, mais c'est la France, aussi, et ça concerne, même les spectateurs, malgré les clivages, dans chaque famille. Sevrage égale médecin au minimum, et hosto c'est rarement du luxe!

Posté par : ismael77 | 09 septembre 2019 à  08:55

 
#2 Posté par : ismael77 09 septembre 2019 à  09:21
A la fin des mots "media", "macho", "toxico", loto?  Abréviations, emprunts de langues étrangères et latin, les pluriels, Muriel, c'est comme on veut, Abdel.

Le mot écrit, "médias", m'a toujours énervé, je m'y plie (poisson), désormais, mais pas pour tout.
Même si je retiens les numéro (s????) des démo, le conjugueur fait des fautes de bon français,
alors au moins, moi c'est, parfois, fait exprès!

Tant que cela a du sens pour moi, je rencontre, le propose à l'autre comme ça...

Linguistique à deux ballesSpoiler
Spoiler
Je sais c'est pas clair, pour ceux qui ne connaissent pas les falalfels, mais il en faut pour tous les bras. Et c'est mon doigt sur le clavier, Christian.
"oui mais Isma, c'est clivant, tes trucs de chépakoi là"

Posté par : ismael77 | 09 septembre 2019 à  09:21

 
#3 Posté par : Sufenta 09 septembre 2019 à  16:54
/forum/uploads/images/1568/image.jpg


lol

Posté par : Sufenta | 09 septembre 2019 à  16:54

 
#4 Posté par : ismael77 09 septembre 2019 à  19:25
Désolé j'ai ajouté un max de spoils,
au lieu d'un seul,  à cause de "pas ma faute", d'une manip' compliquée sur cet ordi. Tu pas comprendre...
En gros tu lis sans le spoil, Spoiler
Celle-ci était une blagounette auto-critique, voire auto-cynique!
Vu où je suis né et vis, 70% d'humidité je ne suis pas en sucre, pour les réactions, hostiles, qui viennent presque toujours d'incompréhensions

Je ferai de meilleures mises en page et en prose,  la prochaine fois.
C'est du taf tous ceux qui l'font l'savent.

Etant dans une période de créativité intense, j'ai beaucoup en tête. Et en plus d'autres en cours sur mes autres blogs.

MAIS pour la suite de la trilogie de l'opinel, meurte pour du shit?
J'attends les derniers, jusqu'à 600 vues, pour écrire et balancer climax et épilogue. Le deux appelle le trois.
La scar wars le retour du Jeudi (9 février 1995)

Si vous êtes là et prêts à la fin de la semaine, je fais péter la fin de cette histoire violente qui parle de la société et de ce qu'elle fait, de nous, et, de ce qu'on en fait.
Tu m'suivais ? Y a intérêt.

Les spoils ce sont des expressions hors cadre, ou hors sujet, presque, hors champs, ou bien complétement informatif, didactique.
J'espère bien depuis les six mois, avoir appris au moins quelque chose à quelqu'un. Sinon reste le témoin, l'humble narrateur fier de ses malheurs, cache sa honte derrière le "cé vraimon pô juste" d'un Caliméro à la coke...

Dites-moi, surtout, si c'est à côté de l'égout, pas de veine (par exemple il y a de plus en plus de dialogues, de moins en moins de shoots, bien?  Dites ce qui va et j'y fonce, ce qui ne va pas et je bride mon caballo, cabre mon étalon et choisit monture à ma taille, un âne ou un dragon?
Sinon je continue, d'écrire ce qu'il sort de mon bide, si rien ne bride vous aurez du sang neuf fin deux mille dix-neuf, et un nouveau vin pour 2020!
Millesker!

Posté par : ismael77 | 09 septembre 2019 à  19:25

 
#5 Posté par : ismael77 09 septembre 2019 à  19:31
Bon je n'arrive pas à regrouper alors il y a dix versions en une, la mieux étant celle sans lire lesSpoiler, qui sont pour ceux qui veulent des détails, pas des arguments indispensables à mon propos.

Alors à bien tôt pour en finir avec le coup de couteau, et en parallèle pour tout le reste.
Merci de votre compréhensuétude.

Spoiler

Posté par : ismael77 | 09 septembre 2019 à  19:31

 
#6 Posté par : ismael77 09 septembre 2019 à  20:30
Si l'on se bat pour qu'elle soit...
La vie est plus belle...

Le générique résonne dans les tours et la barres, cages d'escaliers de la cité...

C'est l'heure les mémés et les enfants, à table...
Pour une fois, on évite (pas) les discussions sur les conso et la sexualité, on regarde dans la même direction.
La télé, mais, c'est plus facile qu'un tête à tête, les yeux dans les yeux, la mère qui pleure, le vieux qui les baisse les siens, pour la première fois, une larme dans les tiens, putain...

C'est fait, et tout reste à faire,
pour la première fois, t'as eu le courage.
Et pour tes angoisse, ado, ta rage, on te dira au mieux du mieux, "tu sais c'est pas grave!" 
C'est ce qu'on a de mieux, le côte, sinon il y a un "entre deux mers"...

Posté par : ismael77 | 09 septembre 2019 à  20:30

Remonter

Pied de page des forums