RDR dans les catacombes et GBL trip / Les Blogs de PsychoACTIF

RDR dans les catacombes et GBL trip 



Nous sommes allés faire de la réduction des risques dans les catacombes. Nous étions trois. Nous avons essentiellement distribué des « roule ta paille » et expliqué quelques règles notamment concernant la compatibilité des mélanges de certains produits entre eux.

Nous étions trois : YogSothoth, un ami, et moi. Merci à Yog pour cette ballade, la seconde où il m’emmenait, qui était plus révélatrice que la première. La première fois m’avait laissé assez neutre :  une découverte d'un monde inconnu, on ne peut pas l'imaginer, c’est en fait inimaginable, et donc invisible. Il fallait cette deuxième fois.

Photo de l'équipement RDR catacombes:
équipement RDR catacombes



Lors de cette sortie de RDR, nous en avons profité consommer du GBL. Nos doses à tous tournent autour de 1,3, à 1,4 ml. Nous avons pris tous une dose complète, suivie deux heures après d’une demi dose, et pour finir par à nouveau une complète. Nous nous introduisions la seringue doseuse dans nos bouches remplies de coca cola ou d’eau pour diluer le produit, méthode qui permet d’éviter de recourir à un verre. En plus symbolique… se faire donner son GBL… se le faire enfoncer dans les lèvres…

Photo de la bouteille de GBL et de la seringue utilisée ( nous n'avons pas eu recours aux flacons unidoses représentés)
GBL et outils de consommation


Je titubai ensuite dans les galeries séculaires où les noms des rues du Paris du XVII e siècle étaient mentionnées, rue d’Enfer, barrière saint jacques, Port Royale (sic).


Notre amie qui avait mangé entre-temps constate que la dernière dose lui faisait aucun effet. Ce n’était pas le cas de Yog.  Nous avons été désinhibés, mais sans plus, le discours a été très libre, dans le noir, nous avons envisagé quel pouvait être la nature des relations entre trois personnes. Discussion très approfondie, extrêmement courtoise et respectueuse, nous avons indiqué chacun des limites, nous nous sommes exprimés les uns sur les autres, aucun dérapage. Du domaine des confidences.  C’était très beau, sorte de communion entre  nos âmes, en dépit de nos différences, pour ainsi dire sans  contact physique, je crois que nous avons vécu un très beau moment de liberté et de sensualité intellectuelle.

Paradoxe d’une conversation , avec le minimum de gestes, j’y reviens, un très grand respect, une très grande bienveillance. Vu de l’extérieur, juste trois personnes qui ne font rien, à part faire cuire de la fondue dans la salle « Pirate des Cabanis ». Pour autant que dans les catacombes et dans le noir on puisse voir quelque chose ! à part le reflet phosphorescent de la lettre "pi" et de la rate, rébus qui représente le nom de la salle nous étions (pirate des cabanis). La réalité de notre cité psychoactive (PA) est un mélange de subtilité, de douceur, de liberté, et j’insiste, de respect.
Ensuite nous sommes allés dans une autre salle, à côté de la galerie des promos, tout un groupe écoutait de la musique il y avait une guirlande lumineuse éclairant la pièce de tout son bleu. La musique et le gbl me portait, je voulais danser tout seul, augmenter mon ivresse en tapant du pied.

Magie du GBL conjugué à notre habitude de la réduction des risques et à l’exigence de bienveillance qui est la nôtre sur psychoactif.
Étrangeté aussi du GBL donc comme de nombreux produits, les effets dépendent considérablement du set and Setting. De ce qu’on veut. Là nous voulions être respectueux.

Magie des catacombes où les rencontres sont possibles. J’ai enfin rencontré quelqu’un qui organise des raves en Seine Saint Denis dont j’espère qu’il m’invitera  à la prochaine en février.

Il est important pour moi d’avoir noté la douce liberté donnée par le GBL dans la conversation. Je dépoussière ma personnalité à coup de substances psycho actives, j’essaie de libérer des attitudes et des comportements qui me rendent plus libre, plus mûr, des autres et de moi-même. Je sais ce qu’autorise GBL. Cette liberté qu’il procure, je veux pouvoir la vivre sans substance, quand je veux. Ainsi,  la drogue contribue à faire de moi une personne libre.

Catégorie : Road trip - 20 janvier 2019 à  23:18

#trip report #rdr #GBL #catacombes



Commentaires
#1 Posté par : Psilosophia 24 janvier 2019 à  14:53
Disclaimer: La GBL est extrêmement corrosive pour les muqueuses, et il est dangereux de procéder comme ceci, c'est à dire sans verre!
Pour limiter les dégâts du solvant, il est IMPÉRATIF de le diluer dans 100 fois sa quantité d'eau/soda/ce que vous voulez (sans alcool évidemment, faudrait être sacrément inconscient).

Pour les allergiques aux maths, c'est à dire:
Exemple avec ma dose: 2,5 ml×100= 250 ml, c'est à dire l'équivalent d'un demi de bière. Mais pour être tranquille, je dilue avec 300 mm le plus souvent.

Edit: Je pense pas que l'idée de mettre ce texte dans l'état actuel dans les "Moreceaux choisis" du site soit super appropriée... Peut être que rajouter un avertissement serait en revanche une solution.
Reputation de ce commentaire
 
Exact ! Je faisais exactement pareil 2ml pour 20cl d eau plate. CUSCO

Posté par : Psilosophia | 24 janvier 2019 à  14:53

 
#2 Posté par : Bootspoppers 24 janvier 2019 à  15:14

Psilosophia a écrit

Disclaimer: La GBL est extrêmement corrosive pour les muqueuses, et il est dangereux de procéder comme ceci, c'est à dire sans verre!
Pour limiter les dégâts du solvant, il est IMPÉRATIF de le diluer dans 100 fois sa quantité d'eau/soda/ce que vous voulez (sans alcool évidemment, faudrait être sacrément inconscient).

Pour les allergiques aux maths, c'est à dire:
Exemple avec ma dose: 2,5 ml×100= 250 ml, c'est à dire l'équivalent d'un demi de bière. Mais pour être tranquille, je dilue avec 300 mm le plus souvent.

Edit: Je pense pas que l'idée de mettre ce texte dans l'état actuel dans les "Moreceaux choisis" du site soit super appropriée... Peut être que rajouter un avertissement serait en revanche une solution.

D'accord avec toi sur le raisonnement. Pas d'accord avec toi sur la conclusion.

1 ml dilué cent fois ça fait cent ml.

   On s injecte dans la bouche pleine d eau le gbl avec des pompes de 1 ml au maximum. Pompes à insuline non sertie (cf la photo). On s'y prend donc à deux fois pour injecter 1.4 ml. Et à trois fois pour 2.5 ml.
 


Les grandes bouches de Yog, moi et Cie,  retiennent à l'aise 100 ml de liquide. Je rappelle qu un grand verre c est 250 ml seulement.
Donc avec cette méthode on dilue bien de l'ordre de cent fois.

Ce qui serait non rdr c est de se mettre le gbl direct dans la bouche vide.
Mais alors on ne serait sans doute pas là à écrire ici...

Merci en tout cas d avoir insisté. Si je pouvais je complèterais mon post en conséquence.


1- toujours diluer le gbl 100 fois car il est extrêmement corrosif. Utiliser des doseurs de 1 ml plus précis et plus petits.

2- jamais d'alcool avec le GBL.

drogue-peace


Posté par : Bootspoppers | 24 janvier 2019 à  15:14

 
#3 Posté par : Morning Glory 24 janvier 2019 à  22:47
Les catacombes, énorme. Je trouve étonnant qu'ils n'aient toujours pas condamné les entrées, mais c'est tant mieux^^
Je suis un peu jalouse tongue

Et ce que tu dis à propos du S&S au GBL/GHB m'intrigue, je ne pensais pas du tout qu'il jouait pour ce genre de drogues aussi, enfin pas à ce point en tout cas. Ca donne envie d'essayer des trucs >_>
Par contre drogue + souterrain j'y trouverais un peu anxiogène perso quand même

Posté par : Morning Glory | 24 janvier 2019 à  22:47

 
#4 Posté par : Yog-Sothoth 25 janvier 2019 à  00:45

Morning Glory a écrit

Je trouve étonnant qu'ils n'aient toujours pas condamné les entrées, mais c'est tant mieux^^

En fait, si, l'IGC (Inspection Générale des Carrières) condamne régulièrmeent les entrées, mais les cataphiles les réouvrent régulièrement. C'est un peu un jeu du chat et de la souris qui fait que les catacombes sont un réseau à "géométrie variable" en fonction des accès qui sont ouverts ou fermés.

Morning Glory a écrit

Je suis un peu jalouse tongue

Vient avec nous :p

Reputation de ce commentaire
 
Bien dit! Boots

Posté par : Yog-Sothoth | 25 janvier 2019 à  00:45

 
#5 Posté par : Morning Glory 25 janvier 2019 à  12:11
Ca doit donner un côté encore plus mystérieux au truc les ouvertures/fermetures j'avoue. Faut juste pas se faire enfermer dedans quoi x)


Ha mais je vois au champi de Boots que c'est sérieux en plus comme proposition yikes Haaalala mais c'est que ça me ferait presque hésiter à griller mes économies pour me ramener sur Paris ça!Mais avec mon non-salaire ça va être compliqué quand même, pis je risque d'avoir le vertige et donc vous ralentir à l'entrée, et j'avais déjà dit non à une amie qui m'avait invitée alors je me vois mal lui dire qu' "en fait si, je viens aussi te voir mais uniquement parce que j'ai autre chose de prévu hein" xD Cque jsuis fun comme meuf... pasdebol
Non en vrai rien que l'argent pose assez souci, mais je suis touchée par votre considération merci-1

Posté par : Morning Glory | 25 janvier 2019 à  12:11

Remonter

Pied de page des forums