Rechute... / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Onlymoi » 

Rechute... 



Bonsoir !

Je vais parler des raisons de ma rechute mais avant, je me tape la dernière trace du gramme acheté hier soir...

Pour illustrer mes propos


Voilà, c'est fait... Passons aux choses sérieuses. Malheureusement, je ne sais par où commencer... (Quelques minutes de réflexion sur ce son : "The Prophet" de Gary Moore). C'est décidé, je vais commander depuis mon dernier post.

La dernière fois, tout allait bien. Je venais de m'installer dans un appart de rêve, avec la femme de ma vie, je venais d'adopter un chien (que j'ai toujours) et j'étais l'homme le plus heureux du monde. Mais depuis, bien des choses ont changé...

Mi-juillet, je sens que madame change de comportement par rapport à moi. Je creuse, je cherche à savoir pourquoi et voilà qu'au bout de 2 ou 3 jours j'apprends qu'elle remet notre couple en question. Pourquoi ? Parce que je bois beaucoup quand je ne vais pas bien, quand je vais bien et en fait, je bois tous les jours... Et en creusant encore, j'apprends qu'un homme (de 10 ans de plus) lui a fait sa déclaration. Alors je réagis de la seule manière dont je sais réagir: je bois et je fume (pétard bien sûr !)... Le manque d'argent commence à se faire ressentir, je me retrouve fin juillet à signer une reconnaissance de dette pour un plein d'essence à 30€. Arrive alors la paye, je rembourse ma dette et décide (ne me demandez pas pourquoi ni comment) de trouver de la coke. Je n'avais jamais rien acheté en Normandie (Evreux pour être exact). Je fais tous les quartiers et trouve enfin 1g à 80€. Je me tape ce gramme en 4 jours...

Arrivé là, j'en parle à un voisin, devenu un ami, et cet ami me dis de ne pas en parler à Madame. Décision est prise, je cache ma rechute. Sauf que quelques jours plus tard, je me rachète 1g... Histoire d'abréger, en 3 semaines, j'ai consommé 5g... (5x80= 400€). Pendant ce temps, je supporte mieux la distance prise par Madame, j'encaisse les problèmes d'argent, les soucis du taf, les petits problèmes de la vie quoi. Madame continue ses soirées avec ses (anciens) collègues dont monsieur "le connard", que j'ai décidé de nommer Alfred, fait partie. Peu importe, j'ai les idées autre part, la coke fait son effet, elle peut vivre sa vie: je m'en fous ! Nous voici donc début septembre...

Un mercredi midi, je rentre chez moi. Je trouve madame pas très rassurée. Je la questionne sur son mal-être. Réponse de sa part: "Je peux pas te dire, ça va te détruire"... J'insiste parcequ'elle en a trop dit et pas assez à la fois. Elle m'annonce donc l'histoire : "Je suis enceinte d'Alfred. Je me suis retrouvé dans ses bras parceque je savais que tu retapais de la coke. J'ai trouvé du réconfort chez lui et malheureusement, la capote a craqué. J'étais en pleine période d'ovulation (je l'ai poussée longtemps pour qu'elle arrête la pilule qui agissait trop sur ses émotions) et je savais que j'allais tomber enceinte. J'ai fait le test ce matin et il était positif : je suis enceinte et pas de toi".

Je retourne au travail, ça en tête. Une collègue me taquine sur les conneries racontées le matin même. "Désolé mais là faut pas me faire chier, je suis pas d'humeur !" Je retourne dans mon magasin (je suis magasinier dans une boîte de câblage) et là, j'explose... Je tape dans tout ça qui me passe sous la main. Un carton plein de cartes électroniques qui coûtent cher, les murs, tout y est passé, j'ai retourné mon magasin... Ma collègue vient me voir, je lui explique vite-fait l'histoire et elle ne peut que compatir...

Fin de journée, je pars m'acheter une flasque de rhum, je tourne dans Evreux pour me trouver 1g de coke, je trouve, je me défonce le crâne comme jamais pour oublier... Rebelote le lendemain et le surlendemain... c'est au bout de 4 jours de craquage et défonce que j'arrive à prendre le recul nécessaire pour aider madame à surmonter les évènements. Bon, je vais abréger mais au bout de quelques discussions et quelques grammes, la décision a été prise, madame a avorté (contre nos valeurs les plus profondes...).

J'ai alors décidé d'arrêter à nouveau la coke... J'ai réussi mais je me suis mis à boire de plus belle. L'alcool mauvais, la déprime, le manque ont fait que je lui ai fait vivre 1 mois (si ce n'est plus) d'enfer... Elle a décidé, après une soirée trop arrosée pour moi, de quitter le domicile conjugal.

Bon, il a fallu 1 mois de plus (et une collègue fort charmante) pour se décider à mettre fin à notre couple.

Aujourd'hui, je me retrouve célibataire, à assumer un loyer seul, endetté jusqu'au cou, et à ne penser qu'à une chose: me défoncer pour oublier... Sauf que ça coûte cher et il me faut me serrer la ceinture pour pouvoir me droguer...

Je ne peux plus m'acheter de clopes, je me suis fait un stock suffisant de bouffe pour quelques mois, je vis au jour le jour, j'encaisse mais je me drogue... J'ai entamé une démarche de soin dans un Csapa, j'essaye d'aller de l'avant mais c'est dur...

Voilà, j'ai rechuté, je m'en veux (même si je ne devrai pas), je fais comme je peux et je pourrais faire mieux...

Je tenterai de vous tenir au courant de mes avancées.

Merci de m'avoir lu jusqu'au bout.

Catégorie : Tranche de vie - 21 décembre 2018 à  22:52

Reputation de ce commentaire
 
Je suis de tout coeur avec toi l'ami, courage, ton histoire ma touché - Disso



Commentaires
#1 Posté par : LennyBar 22 décembre 2018 à  00:02
Salut à toi , moi c'est Seb . Si je n'arrete pas pendant les fetes je vais connaitre la meme galère que toi . L'alcool et le cannabis ne te suffirais pas ?

"Te défoncer pour oublier" c'est là le problème . Te défoncer ne te fais pas oublier mais reporte juste la réalité . Affrontes la réalité , soit honnête et franc avec toi . C'est sûr c'est facile à dire mais tu as pas le choix. Plus vite tu le feras, plus vite tu n'auras plus envie de te défoncer . On fait tous des conneries , faut les assumer . Ok tu perds ta femme dans l'histoire mais tu ne perds rien , je ne juge pas mais elle aurait pu t'aider .

Est-ce que tu sors ? Vois des amis? mais des amis clean alcool et bédo juste et parles-en avec eux de ta dépendance . Tu le verras par toi même mais la meilleur thérapie c'est la causette lol . C'est bien que tu en parles ici déjà , ça montre que tu veux avancer .


A bientôt

Posté par : LennyBar | 22 décembre 2018 à  00:02

 
#2 Posté par : LennyBar 22 décembre 2018 à  00:10
Merci pour ton post je viens de le voir . Et concernant ta femme , tu es encore avec elle ?

Posté par : LennyBar | 22 décembre 2018 à  00:10

 
#3 Posté par : Onlymoi 22 décembre 2018 à  00:41
Merci pour tes réponses seb.

Difficile de répondre à autant de questions en pleine redescente...

Non, quand je suis seul, alcool et bedo ne me suffisent pas... Inconvénients du bedo: manque de motivation et de force pour gérer les problème du quotidien. Inconvénient de l'alcool : prise de recul trop importante pour gérer les problèmes...

Oui j'en ai parlé avec un collègue devenu un bon ami. Il me soutient et me ramène à la réalité. Mais dans les moments où ça ne va pas, peu importe ce qu'on me dit, j'y vais.

J'ai conscience que ça ne fait que reporter le problème... Et même si je dis que je cherche a oublier, ce n'est pas définitivement, c'est surtout mettre mes problèmes entre parenthèses le temps de la défonce et mieux les affronter par la suite ... (Même si je me rajoute les problème financier...)

Mais je suis dans une démarche de soin et j'ai conscience des avancées comme des reculs. Je les accepte tels quel et les prend comme des leçons. Un jour je saurai faire sans comme je sais le faire quand je n'ai pas d'argent...

Pour madame, nous sommes officiellement sépares et 2 célibataires. Mais on est d'accord sur le fait qu'une fois mes additions mises de côté et 2-3 obstacles à notre vie de couple nous nous remettrons ensemble... Elle m'a bien aidé à une époque mais c'était au prix de son bien-être. Refusant cela, j'ai refusé son aide... Elle est toujours là pour moi dans la mesure que ça ne l'atteinte pas trop. Même si nous ne sommes plus ensemble Aujourd'hui, elle reste la femme de ma vie.

Posté par : Onlymoi | 22 décembre 2018 à  00:41

 
#4 Posté par : LennyBar 22 décembre 2018 à  11:24
Tu as un problème que je n'ai pas : l'envie de me défoncer . J'ai replongé pour une raison bien précise , maintenant que je suis dedans je cherche la def mais quand je veux arreter je n'ai pas cette envie . Et c'est sur ce point que tu dois le plus travailler : l'envie de se défoncer
Pratiques-tu un sport ?

Posté par : LennyBar | 22 décembre 2018 à  11:24

 
#5 Posté par : LennyBar 23 décembre 2018 à  01:24
Je répondrais aux mess privé quand j'aurai de l'ancienneté sur ce site pour l'instant j'ai pas l'accès

Posté par : LennyBar | 23 décembre 2018 à  01:24

 
#6 Posté par : Onlymoi 23 décembre 2018 à  10:23
Pas de problème pour le message privé.

Il est vrai que je recherche souvent la défonce, surtout quand ça ne va pas.

Non je ne pratique pas de sport régulier mais je prévois de m'y remettre.

Je fais surtout un travail psy pour gérer mes envies de fuir la réalité.

Posté par : Onlymoi | 23 décembre 2018 à  10:23

Remonter

Pied de page des forums