Revue de presse Cannabis thérapeutique du 18 novembre 2019 / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » filousky » 

Revue de presse Cannabis thérapeutique du 18 novembre 2019 



IACM-Bulletin du 18 Novembre 2019



IACM: L’Assemblée Générale élit Kirsten Mueller-Vahl à la présidence, modifie ses statuts et sa structure de cotisation
Lors de sa 10ème Conférence sur le Cannabis et les Cannabinoïdes en Médecine du 31 octobre au 2 novembre 2019 à Berlin, qui a attiré environ 460 personnes de 35 pays, l’IACM a tenu son Assemblée Générale.
Site Internet de la Conférence

Bonni Goldstein (États-Unis), Debra Kimless (États-Unis), Francisco Guimaraes (Brésil) et Daniele Piomelli (États-Unis) ont été élus pour la première fois au conseil d’administration. Roger Pertwee (Royaume-Uni), Manuel Guzman (Espagne), Ilya Reznik (Israël), Raquel Peyraube (Uruguay), Kirsten Mueller-Vahl (Allemagne) et Franjo Grotenhermen (Allemagne) ont été réélus. Le Dr Kirsten Mueller-Vahl, professeure à la Faculté de Médecine de Hanovre, en Allemagne, a été élue Présidente. Le Dr Manuel Guzman, professeur à l’Université Complutense de Madrid, en Espagne, a été élu Vice-Président.

Les frais d’adhésion des membres réguliers ont été augmentés, de sorte que leur cotisation comprenne plusieurs avantages, notamment un abonnement à la revue Cannabis and Cannabinoid Research, l’accès au site réservé aux membres et une réduction des frais d’inscription aux conférences de l’IACM.
Les frais d’adhésion sont les suivants:
– Membres réguliers: 120 EURos
– Membres associés (individuels): 30 EURos
– Membres associés (associations caritatives): 500 EURos
– Membres associés (entreprises): 1000 EURos
– Membres associés (sociétés, sociétés cotées en bourse): 5000 EURos
Les frais peuvent être réduits si une demande est présentée au Conseil d’Administration.
Please note that currently membership applications are not possible due to problems on our Site Internet, which will be solved in the upcoming days.

Les statuts ont été modifiés et de nouveaux organes de l’IACM ont été mis en place, à savoir le Conseil des Patients et le Conseil Professionnel. Les nouveaux statuts de ces nouveaux organes sont disposés comme suit:
« Le Conseil des Patients de l’IACM est composé de patients, de soignants et de candidats des organisations partenaires de l’IACM, qui souhaitent soutenir le travail de l’IACM. Le nombre de membres peut être limité par le Conseil d’Administration. Ces membres feront remonter au Conseil d’Administration les problèmes qui concernent les patients.
Les membres du Conseil des Patients de l’IACM peuvent organiser leurs propres activités dans le cadre de l’IACM et de ses conférences. »
« Le Conseil Professionnel de l’IACM est composé de membres réguliers (scientifiques, médecins, etc.) qui souhaitent soutenir le travail du conseil d’administration. Les membres sont sélectionnés par le Conseil d’Administration de l’IACM. Les membres conseillent le Conseil sur des questions scientifiques et éducatives. Ces membres Professionnel de l’IACM peuvent être invités à participer aux comités de l’IACM et à d’autres activités de l’IACM.”



Science/Homme: Le cannabis peut réduire la douleur chez les patients atteints d’endométriose
Selon une enquête auprès de 240 patients et des rapports de 137 patients souffrant d’endométriose déclarés par la clinique, la plupart des participants ont indiqué que le cannabis était très ou moyennement efficace. L’enquête a été menée par des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie à Philadelphie, aux États-Unis. Les deux groupes ont été interrogés sur leur consommation de cannabis, leur consommation de CBD et leurs effets.

Sur les 240 participants ayant répondu à l’enquête, 32% ont déclaré avoir essayé le cannabis, et 68% d’entre eux ont déclaré que le cannabis était très ou moyennement efficace. 47% des 124 participants à la clinique qui ont répondu ont déclaré avoir essayé le cannabis, et 76% d’entre eux ont également déclaré que le cannabis était très ou moyennement efficace. Le CBD était moins souvent considérée de cette même efficacité (46% et 65%) dans les 2 groupes. Les auteurs ont conclu que la majorité des femmes qui en avaient fait l’expérience déclaraient que le cannabis et le CBD « sont tous deux modérément ou très efficaces contre la douleur pelvienne, la marijuana étant considérée comme plus efficace que le CBD. »

Reinert AE, Hibner M. Self-Reported Efficacy of Cannabis for Endometriosis Pain. J Minimal Inv Gynecol 2019;26(7):S27.



Science/Homme: Selon une vaste étude épidémiologique, le cannabis pourrait réduire la dépression chez les patients présentant un trouble de stress post-traumatique
Des chercheurs de l’Université de Colombie-Britannique à Vancouver et d’autres Universités canadiennes ont utilisé les données de l’Enquête 2012 sur Santé Mentale dans les Collectivités Canadiennes pour étudier la relation entre le syndrome de stress post-traumatique et certaines mesures concernant la santé. Sur 24 089 répondants éligibles, 420 ont un diagnostic clinique actuel de trouble de stress post-traumatique. Au total, 28% des personnes ayant un trouble de stress post-traumatique ont déclaré avoir consommé du cannabis au cours de la dernière année.

Le trouble de stress post-traumatique était associé de manière significative à un épisode dépressif majeur récent et à des idées suicidaires chez les non-utilisateurs de cannabis. Cependant, le trouble de stress post-traumatique n’était associé à aucun de ces résultats chez les consommateurs de cannabis. Les auteurs ont écrit que « cette étude fournit des preuves épidémiologiques préliminaires que la consommation de cannabis peut contribuer à réduire le lien entre le syndrome de stress post-traumatique et les états dépressifs et suicidaires graves. »

Lake S, Kerr T, Buxton J, Walsh Z, Marshall B, Wood E, Milloy MJ. Does cannabis use modify the effect of post-traumatic stress disorder on severe depression and suicidal ideation? Evidence from a population-based cross-sectional study of Canadians. J Psychopharmacol. 2019 Nov 5. [in press]



Science/Homme: Le cannabis peut être bénéfique aux personnes âgées pour divers symptômes
Lors d’une étude observationnelle portant sur 184 patients de plus de 65 ans traités avec du cannabis, plusieurs symptômes ont été améliorés. Des scientifiques de l’Université Ben Gourion du Néguev, en Israël, ont présenté les résultats de leur étude dans le Journal of Clinical Medicine. Les patients ont été traités d’avril 2017 à octobre 2018.

Après 6 mois, 58% utilisaient encore du cannabis, 64% étaient des femmes et l’âge moyen était de 81 ans. 34% des patients ont signalé des effets indésirables, les plus fréquents étant les vertiges (12%), la somnolence et la fatigue (11%). Parmi les répondants, 85% ont signalé une certaine amélioration de leur état général, notamment pour la douleur et les problèmes de sommeil, pour lesquels un traitement médicamenteux n’a pas été efficace. Les auteurs ont écrit que la prudence s’imposait « chez les personnes âgées en raison de la polypharmacie, des modifications pharmacocinétiques, de la détérioration du système nerveux et du risque cardiovasculaire accru. »

Abuhasira R, Ron A, Sikorin I, Novack V. Medical Cannabis for Older Patients-Treatment Protocol and Initial Results. J Clin Med. 2019;8(11).



En bref

Science/Homme: Réduction importante de la consommation d’alcool après l’application des lois sur le cannabis médical

Des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie n’ont constaté que des améliorations globales limitées de l’état de santé auto déclaré après la légalisation du cannabis à des fins médicales dans les États américains. Il y a eu de fortes améliorations chez les personnes d’origine caucasienne souffrant de douleur chronique. Ils constatent également d’importantes réductions de la consommation d’alcool.
Université de Pennsylvanie, Philadelphie, États-Unis.
Andreyeva E, et al. Forum Health Econ Policy. 2019 Oct 16. [in press]

Science/Homme: Selon une série de cas, le cannabis peut être utile chez les patients atteints de myotonie

Des scientifiques allemands ont rapporté une série de cas de 6 patients atteints de myotonie, qui ont bénéficié d’huile de cannabis avec du THC et du CBD. Tous les patients ont signalé des améliorations. Les auteurs ont écrit que « ces premiers résultats empiriques suggèrent un rôle potentiellement bénéfique du CBD et du THC dans le soulagement de la myotonie et devraient encourager de nouvelles recherches dans ce domaine, notamment un essai contrôlé randomisé sur des cohortes plus importantes. »
Institut Friedrich-Baur, Département de Neurologie, Munich, Allemagne.
Montagnese F, et al, J Neurol. 2019 Oct 26 [in press]

Science/Homme: Dans des conditions médicales chroniques, le cannabis peut améliorer la qualité de vie

Selon un sondage en ligne auprès de 367 patients, 75% ont déclaré traiter, avec du cannabis médical, deux symptômes ou plus liés à la santé et la qualité de vie.
Département des Sciences de la Santé, Université DePaul, Chicago, États-Unis.
Bruce D, el at. Behav Med. 2019 Nov 6. [in press]

Mexique: Des comités du Sénat soutiennent la légalisation du cannabis

Les comités du Sénat de la Justice, de la Santé et des études Législatives souhaitent autoriser l’utilisation du cannabis à des fins récréatives, industrielles et médicinales, ce qui sera discuté au Sénat en novembre. Le président de la Commission de la Justice du Sénat, Julio Menchaca – de Morena – a souligné qu’il avait fallu beaucoup de travail pour faire avancer le droit. « Avec cette proposition, nous pensons que nous avons surmonté le problème, mais après 100 ans d’interdiction et de stigmatisation de l’utilisation du cannabis, il s’agit d’une situation révolutionnaire. »
La Jornada du 28 Octobre 2019

Finlande: Le Parlement envisage la décriminalisation du cannabis

Une initiative citoyenne appelant à la dépénalisation de la consommation de cannabis est soumise au parlement pour examen par les députés. L’initiative a reçu les 50 000 signatures requises, ce qui signifie que le document peut maintenant être remis aux députés finlandais pour examen.
Yle du 25 Octobre 2019

Etats-Unis: Les citoyens disent que le cannabis est beaucoup moins nocif que l’alcool et le tabac

Les Américains pensent maintenant que le cannabis est beaucoup moins nocif que l’alcool, le tabac ou les cigarettes électroniques, selon les résultats des sondages de POLITICO et l’École de Santé Publique Chan T.H. de Harvard. Seulement un Américain sur cinq pense que le cannabis est très nocif pour les personnes qui en consomment. Deux fois plus nombreux à dire la même chose à propos de l’alcool, 52% ont qualifié les cigarettes électroniques de très nocives et 80% ont déclaré que les cigarettes de tabac étaient très nocives. « Il y a dix ans, nous emprisonnions des gens pour de la marijuana », a déclaré Robert Blendon, professeur de politique de la santé et d’analyse politique à Harvard, qui a mené le sondage auprès de 1 007 Américains. « Maintenant, les gens voient cela comme pas vraiment très dangereux. »
Politico du 5 Novembre 2019

Science/Homme: Il y a un manque de données cliniques à l’appui de l’utilisation médicale dans le cas des troubles mentaux

Dans une revue d’études scientifiques analysant l’impact des cannabinoïdes à des fins médicales sur six troubles de la santé mentale, les chercheurs ont constaté « un manque de preuves de leur efficacité ». Malgré le manque de preuves lors d’essais cliniques, certains vétérans de l’armée et d’autres victimes du syndrome de stress post-traumatique (SSPT), la dépression et l’anxiété disent avoir trouvé le cannabis utile pour atténuer certains de leurs symptômes.
Reuters du 28 Octobre 2019

Science/Animal: Les animaux sans bactéries dans l’intestin ont un système endocannabinoïde altéré

Les chercheurs ont découvert que des souris sans bactéries dans l’intestin présentaient des modifications d’endocannabinoïdes et de leurs récepteurs. Cela était partiellement réversible après le transfert du microbiome fécal issu de souris normales.
Faculté de Médecine, Université Laval, Canada.
Manca C, et al. J Lipid Res. 2019 Nov 5. [in press]

Science/Cellules: Les oméga-3, les acides gras et leurs dérivés endocannabinoïdes peuvent avoir des effets anticancéreux
Lors d’une étude portant sur les cellules cancéreuses du sein, les acides gras polyinsaturés à longue chaîne oméga-3 (EPA, DHA) et leurs dérivés d’endocannabinoïdes ont atténué la viabilité de ces cellules.
Division de médecine appliquée, École de Médecine et de Dentisterie, Université d’Aberdeen, Foresterhill, Royaume-Uni.
Brown I, et al. Prostaglandins Leukot Essent Fatty Acids. 2019 Oct 16:102024.

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 peut réduire les symptômes chez un modèle murin de dyskinésie
Dans un modèle murin de dyskinésie induite par la L-dopa, un cannabinoïde synthétique (HU-308), qui active le récepteur CB2, réduit l’inflammation du cerveau, mécanisme qui pourrait contribuer à la dyskinésie induite par la L-dopa.
Centre de Neuroscience et de Médecine Régénératrice, Faculté des Sciences, Université de Technologie de Sydney, Australie.
Rentsch P, et al.Neurobiol Dis. 2019 Oct 25:104646.

Science/Animal: Les graines de chanvre peuvent réduire l’hypercholestérolémie
L’alimentation des rats en graines de chanvre a amélioré les profils lipidiques et les artères endommagées des rats.
Département de Biophysique, Université Panjab, Chandigarh, Inde.
Kaushal N, et al. Nutr Metab Cardiovasc Dis. 2019 Sep 13. [in press]

Science/Homme: Les patients atteints d’un cancer de la prostate pourraient trouver du soulagement avec le cannabis
Les patients atteints d’un cancer de la prostate recevant une thérapie de privation d’androgènes utilisaient souvent du cannabis et rapportaient un certain soulagement après sa consommation. Les auteurs ont écrit qu’ « une baisse des taux de testostérone et un bénéfice thérapeutique rapporté chez les consommateurs de cannabis méritent d’être confirmés par des essais cliniques appropriés. »
Université de Toronto, Faculté de Médecine, Toronto, Canada.
Mousa A, et al. Can Urol Assoc J. 2019 Jun 17. [in press]

Science/Homme: Le THC-COOH peut souvent être détecté plus de 4 semaines après la dernière consommation de cannabis
Lors d’une analyse de 70 adolescents et jeunes adultes, 40% avaient une concentration de THC-COOH dans l’urine supérieure à 5 ng/mL après plus de 25 jours d’abstinence au cannabis. La probabilité d’être positif pour les métabolites du THC dans l’urine ne dépendait pas de la fréquence d’utilisation.
Centre des Addictions, Hôpital Général du Massachusetts, Boston, États-Unis.
AE,el at. J Psychopharmacol. 2019 Sep 19. [in press]

Science/Cellules: Un cannabinoïde peut être utile dans l’ostéosarcome
Des recherches fondamentales sur des cellules d’ostéosarcome ont montré que le cannabinoïde synthétique WIN55, 212-2 pouvait réduire la migration cellulaire et, selon les auteurs, « peut donc être considéré comme un agent thérapeutique novateur potentiel dans le traitement de l’ostéosarcome. »
Département de Biomédecine, Neurosciences et Diagnostics Avancés (BIND), Université de Palerme, Italie.
Notaro A, el . Int J Mol Sci. 2019 Oct 22. [in press]

Science/Animal: Les récepteurs cannabinoïdes sont impliqués dans l’atténuation de la peur lors de la prise de CBD
Selon des études chez le rat, les récepteurs CB1, CB2 et PPAR-Gamma de l’hippocampe, une région du cerveau donnée, sont impliqués dans la réduction des souvenirs aversifs après la prise de cannabidiol.
Département de Pharmacologie, Université Fédérale de Parana, Curitiba, Brésil.
Raymundi AM,el at. Br J Pharmacol. 2019 Oct 24. [in press]

Science/Cellules: Comment le CBD réduit l’inflammation des cellules du cerveau

La recherche sur les cellules de la microglie a montré que le CBD exerçait ses effets anti-inflammatoires vis-à-vis de la microglie, notamment par ses effets antioxydants. Les auteurs ont écrit que ces résultats « confirment en outre que le CBD peut avoir une utilité thérapeutique dans les cas où les processus neuro-inflammatoires sont importants. »
Université la Sorbonne, Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM), Paris, France.
Dos-Santos-Pereira M,el at. Glia. 2019 Oct 24. [in press]

Science/Animal: Le CBD peut être utile dans la narcolepsie
Dans un modèle de narcolepsie chez le rat, le CBD réduit la somnolence pendant la période de non-éclairage, là où les rats sont normalement actifs. Les auteurs ont conclu que « ces résultats suggèrent que le CBD pourrait prévenir la somnolence liée à la narcolepsie. »
Laboratoire de Neurosciences Moléculaires et Intégratives. École de Médecine Division des Sciences de la Santé, Université Anáhuac Mayab, Yucatan, Mexique.
Murillo-Rodríguez E,el at. CNS Neurol Disord Drug Targets. 2019 Oct 21. [in press]



Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Etats-Unis:
L’Utah et le Missouri légalisent l’usage médical du cannabis, le Michigan approuve l’utilisation à des fins récréatives
Science/Homme: Une étude ouverte sur le cannabis a montré qu’il peut être utile dans le traitement d’enfants atteints de TSA
Mexique: La Cour Suprême du Mexique réclame une interdiction de l’usage de cannabis à des fins récréatives inconstitutionnelles
Royaume-Uni: Le cannabis peut maintenant être utilisé pour certaines conditions médicales

Il y a deux ans

Science/Homme:
L’utilisation du cannabis ajouté à celle des opioïdes permettrait une diminution de ces derniers et une amélioration de la qualité de vie
Science/Homme: Chez les patients souffrant d’insuffisance cardiaque, l’utilisation de cannabis est associée à une baisse de la mortalité lors des séjours hospitaliers

Catégorie : Actualités - 19 novembre 2019 à  08:21



Remonter

Pied de page des forums