Sofia Black, la photo... / Les Blogs de PsychoACTIF

Sofia Black, la photo... 



C'est vraiment étrange pour moi de revoir cette photo...

voire entrée précédente, je ne vois pas l'intérêt de la mettre deux fois.

https://www.psychoactif.org/blogs/Class … html#b1711

J'étais obligée de me faire prendre en photo régulièrement pour pouvoir bosser. Je réalise que je lui ai réellement fait à  mes adieux à  cette "Sofia Black" (qui n est pas mon vrai pseudo). C'était une autre vie, une moi qui faisait ce qu'elle pouvait avec ce qu'elle avait, comme tout le monde dans le fond.

Une moi qui s'était retrouvée larguée par un connard qui l'a foutue dehors au bout de 2 ans enceinte. Il lui avait dit :"Si tu le garde, je te garde". Il m'en voulait en fait de l'avoir fait rentrer de chez mon père, de cette vie rêvée qu'il touchait du doigt. Je suis partie avec mon mec et mes chats, parce que le mec il ne passait pas dans ma famille, à  force de profiter de mon père, et d'être irrespectueux avec mes tantes à  se balader en short. Oui , elles sont collet monté mes tantes.

Une moi sans caution ni fiches de paye pour se payer un appart, et qui s'était juré de vendre chèrement sa peau plutôt que de devoir un jour tendre la main. Ma tante (la plus jeune, elle était aussi la meilleure amie de ma mère, c'est comme ça qu'elle a connu mon père, à  Paris) était call girl, secret de polichinelle, et elle a même fait un mariage princier à  26ans avec son Prince du Protocole d'*** de 72ans. Il est mort, elle s'est remariée 3fois. Tous plus blindés les uns que les autres... Toute les femmes de la famille ont été parée de parures en diamants aux fiançailles. Ma mère a toujours la sienne, en roses articulées.

Depuis ma tante( pas très chronologique, elle est née bien avant moi quand même) et la lecture de Nana de Zola, je ne saurais décrire, pas une prémonition, pas une conviction, mais mon idée était déjà  faite sur la question à  un jeune âge.

Ma mère ne s'est jamais comprise et est dans la merde. Ma tante est millionnaire...

Au final, elles ne sont pas plus heureuses l'une que l'autre, pour des raisons différentes... bien sûr.

Pour en revenir à  la photo; elle n est pas photoshoppée (mm mes bras d injectrice, juste du fond de teint) elle a été prise il y a 6ans ( c'est la derniere série que j'ai faite).

On voit bien mon bras gauche. Deux veines magnifiques sur l'avant bras qui ont manifestement disparu.. Et la main est abÎmée (à  l'époque je n'avais pas encore touché à  ma main droite), ça se voit, des bosses et des creux sur les mains, mm avec de l'anti cernes savamment appliqué, ça ne trompe personne qui s'y connaisse un minimum.

Quant au bras droit je le cachais déjà , avec un bout de châle, parce que j'ai eu un abcès au pli du coude, je m'en suis occupée tardivement (3eme jour), opération en urgence, on m'a enlevé l'équivalent d'une balle de golfe de chair à  cet endroit. J'ai signé une décharge 2 jours après être passée sur le billard, le chirurgien n'est jamais venu me voir, on me nettoyait à  vif et fourrait le trou de tulle gras, ils étaient deux à  me tenir, un à  me désinfecter, mon mec à  les supplier de me donner quelque chose.

Bah non, t'es une junkie et tu vas le payer, ton bonheur artificiel, là  tout de suite. J'avais le droit à  un sub de 2 et 3 dolipranes par jour (alors que j'ai le foie niqué par 2TS au paracétamol, passons). Ni somnifères, ni benzos, rien de rien. Même le plâtre ils me l'ont mis à  l'envers, je l'ai replacé toute seule, dans ma chambre, un soir où toutes façons la douleur m'empêchait de dormir. Je ne sais plus comment j'ai fait mais j'ai réussi à  le desserrer à  tourner le bras dans la bonne position puis à  le resserrer, ou j'ai rajouté des bandes, je ne sais plus, mais j'avais vraiment le bras tordu pendant deux jours.

Décharge et départ donc. J'étais venue avec rien, donc c'était vite fait. Je suis passée acheter deux grammes, avec un plâtre de l'épaule aux phalanges, et j'ai fièrement ramené ça à  mon mec avec des steris... Avec un grand sourire pour lui expliquer que c'était à  lui de me shooter, parce que moi je ne pouvais techniquement pas.

Dependance, quand tu nous tiens....

Catégorie : Témoignages - 29 décembre 2015 à  21:29



Commentaires
#1 Posté par : away 29 décembre 2015 à  21:42
Bonsoir WD2,

Merci de partager ça avec nous.
Sur PA on a Bicicle (c'est mon avis) qui nous a déjà  fait des textes exceptionnels, et maintenant il y a aussi toi.
Merci et quand tu veut pour la suite.

PS : Bicicle si tu passes par là , c'est quand tu veut toi aussi.

Bonne soirée les Psychoheads.

Away

Posté par : away | 29 décembre 2015 à  21:42

 
#2 Posté par : wastedreamor2 30 décembre 2015 à  00:34
@Away
Merci pour tes honneurs, surtout venant de toi!

quand tu veux en mp!

J'ai lu "du Bicicle", j'aimerais bien la revoir aussi sur son blog, la suite d''Enrique le cafard", qui tu l'imagines, m'as beaucoup parlé. J e regrette de ne pas avoir fait comme elle et pris des notes à  certaines époques, y a rien à  faire, on oublie avec le temps, et mes neurones malmenés...

Posté par : wastedreamor2 | 30 décembre 2015 à  00:34

 
#3 Posté par : HeavenB 30 décembre 2015 à  00:43
Encore un magnifique récit, je prend beaucoup de plaisir à  te lire.
La photo elle aussi est magnifique (un corps magnifique qui en ferait tomber plus d'un, sans vouloir devenir malsain :p!)

Hâte de lire la suite, c'est véritablement un plaisir.

Posté par : HeavenB | 30 décembre 2015 à  00:43

 
#4 Posté par : wastedreamor2 30 décembre 2015 à  10:55
Merci à  tous,  je rassure "mes lecteurs"
La suite de la précédente entrée existe (je n'ai pas encore rencontré le type dont je parle au début). Y a de la matière ... rien que sur cette soirée.

Faut que je trouve le temps de l'écrire, j'ai des écrits "tout prêts" sur d'autres aspects de ma vie, mais pas celui là . Je peux écrire dessus pour la première fois car...  ceci est devenu loin de moi....Et je pense en être capable car je suis "guérie". J'ai plus besoin de faire semblant en ayant un alias d'être ce que je ne suis pas et ce qu'ils veulent que je sois. Je suis qui je suis, j'ai au moins l'honnêteté de ne tromper personne à  ce sujet.

@ Hara Kiri,@ HeavenB merci pour vos compliments, la photo est la mienne, je ne me serais pas permis d'afficher celle de quelqu'uns d'autre. Et la c, j'en suis à  une consommation que je qualifie souvent de résiduelle. Surtout depuis que j'ai vu les dégâts du Levamisole.

J'ai des côtés barbares avec moi-même, j'ai eu des tendances suicidaires etc, j'ai même intitulé un poème "White Zombie", mais c'est une figure de style... J'y tiens à  ma peau... C'est bien de lésions cutanées (et plus profond) dont on parle.

J'ai vite décidé d'assumer ce que je faisais, parce que c'était moi. Parce que sinon je n'aurais jamais fait mes études, pu me payer le train pour passer ms exams et j'aurais surement fini sous un pont. L'hospitalité des potes ne dure qu'un temps. J'ai vécu 4mois sur le canap' d'un appart de colocs où c'était la fête tous les soirs. Au moins une partie de mon entourage sait, mes parents (je leur ai sorti à  la gueule, oui, mais ils se retiennent bien de le dire au reste de la famille), tous mes amis, les vrais, ou ceux que je pensais l'être, ont su ce que je faisais. Erreur au final.

Je suis encore triacrde par certaines personnes (dont la meuf du meilleur ami de mon mec, ce dernier a le dass et s'est shooté pendant 20ans, mais c'est moi qui suis devenue infréquentable). Ils se sont permis de le faire quand je n'ai plus eu autant d'argent et m'ont renvoyé à  ma condition de pute toxico irrécupérable.

Si j'ai pu arrêter, parce que cette vie revêt une forme de facilité, une fois passée la trouille de tomber sur un tueur en série. Mais j'ai eu la peur au ventre à  chaque rencontre...
Si j'ai arrêté c'est parce que le mec que j aimais m'a laissé le choix, le seul vrai choix que j'ai pu faire à  ce sujet, se démerder avec son salaire quitte à  bouffer des pâtes le temps que je me reconstruise, ou.. continuer, crever d'une mst d'une OD ou d'un shoot foireux, ou par un client fou (ça arrive, j'ai échappé à  de sacrées emmerdes dans ma "carrière", les emmerdes où vous sautez par la fenêtre pour échapper à  un chinois fou ).

C'est une partie de ma vie et j'ai au moins le mérite de l'assumer. Après soit on me prend, soit on me prend pas, mais ce n'est plus mon problème!
Reputation de ce commentaire
 
Tu es éloquente WD2 / Away

Posté par : wastedreamor2 | 30 décembre 2015 à  10:55

Remonter

Pied de page des forums