Souvenirs slaves / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Ygrek » 

Souvenirs slaves 



Il penchait. Son impassibilité était telle qu'on ne pouvait pas dire s'il s'apprêtait vraiment à sauter ou bien s'il allait décider de rebrousser chemin. Je l'observais, du coin de l'œil, sans trop y prêter attention. Egoïsme? Peut-être... A vrai dire je ne saurais trop dire quel sentiment m'animait à ce moment-là. Toujours est-il que je n'osais intervenir dans ce qui ne me semblait être qu'une vaste farce. Alors, au lieu d'aller le chercher, de lui tendre la main peut-être, à lui, l'aimant, l'aimé, eh bien je suis resté le cul sur ma chaise, sans bouger. Et je n'ai rien fait.

Je n'ai rien fait jusqu'à ce que je ressente cette envie, cette envie irrépressible de frotter les morceaux herbacés entre mes doigts, de sentir la douceur du papier qui les enrobe, ses craquellements. Il fallait pourtant bouger, mais comment aurais-je pu y parvenir? Le dilemme était de taille. J'étais si bien, là, assis par terre, non loin de cette affiche de propagande qui flottait au-dessus de l'immeuble saccagé par les bombes de l'OTAN en 1999. Pourquoi devrais-je me mouvoir? Cette sensation que j'enviais tant n'était-elle pas qu'un bon vieux caprice d'enfant, finalement?

Elle me regardait, pour des raisons que j'ignore encore. Sa chevelure noire contrastait amèrement avec l'ocre des murs de la gare. L'horloge indiquait presque huit heures. Que faisait-elle, là, seule? Je n'en sais absolument rien. Sa présence illumina ma journée, faisant de ces quelques minutes où je questionnais son rôle dans ma vie un véritable bonheur - et pourtant si simple. Complètement abasourdi par les quarante-deux degrés de ce torride jour d'été, je n'avais rien d'autre à faire qu'imaginer la vie des objets. Ennuyeux? Non. Aussi bizarre que cela puisse paraître, c'était délectable. Morosité délectable, ton simplisme me manque terriblement.

7h47. Les chiens errants continuaient d'aboyer, toujours plus fort, en espérant peut-être qu'un passant généreux leur offre un petit quelque chose. Ils venaient de longer la Save, en partant de la forteresse, comme à leur habitude. Je n'ai jamais trop su quels étaient leurs buts dans la vie. Mais qu'étais-je pour critiquer Bogdan et sa meute, sinon un fantôme?


Catégorie : En passant - 10 septembre 2017 à  21:13



Commentaires
#1 Posté par : PsyAgentDouble 10 septembre 2017 à  21:19
c'est magnifique!

Posté par : PsyAgentDouble | 10 septembre 2017 à  21:19

 
#2 Posté par : Ygrek 10 septembre 2017 à  23:23
Merci. smile

Posté par : Ygrek | 10 septembre 2017 à  23:23

Remonter

Pied de page des forums