Une soirée / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Ygrek » 

Une soirée 



Renversé. Je ne voyais plus rien. Plus rien, si ce n'est cette large ceinture marron qui semblait écraser le monde. Formée à partir d'un tissu qui jusqu'alors m'était inconnu, elle fulminait de rage et dansait telle une diablesse. Ses carreaux filés à l'allure peu commune nageaient avec son bassin, et au rythme du mouvement de ses hanches, ses extrémités virevoltaient dans les airs salés et venaient fouetter impunément l'espace dans lequel nous nous trouvions.

— Contrôle ta force! On tourne. Plus vite!

Roses et angéliques, ses traits fugaces formaient un tout très harmonieux, au demeurant bien différent du visage âcre et sombre propre au maître azur. Ces êtres qui semblaient si éloignés l'un de l'autre étaient pourtant capables d'allier leurs pouvoirs afin de dégager une seule et même énergie, une force transcendante qui donnait envie de frapper toujours plus vite, toujours plus loin et toujours plus fort.

— Tu fais quoi, là?
— Je t'écoute!
— Non, tu t'écoutes!

Ils étaient d'une profondeur déconcertante. Les ors bleus ne cessaient de me fixer. Je savais qu'il ne fallait pas trop y prêter attention. Pourtant je préférais me laisser aller à ce petit jeu de l'interdit. En réalité, je pensais être plus malin que les baïnes de cet océan. Quelle erreur! C'était bien me méprendre sur le potentiel de Charybde et Scylla.

— Tiens, mais qu'est-ce que tu fais là?
— Eh bien figure-toi que j'habite ici.
— Ah oui, effectivement, je me souviens maintenant. C'est toi que j'ai vu dans le reflet de mon miroir...

Nous étions fin prêts pour la traversée. La légendaire chenille d'acier démarrait avec légèreté. Elle laissait derrière elle une formidable traînée de couleurs qu'on ne reverrait probablement pas avant la prochaine soirée. Aveuglé par tant de lumières, je la perdis des yeux pendant quelques instants, et elle en profita pour s'enfoncer davantage dans la jungle urbaine.

— Tu es où?
— Là-haut, chez les Dieux!

Une boule de chair sortit de la cabine. On en discernait à peine les contours tant la nuit était noire. L'ogre  lança hasardeusement les clés par-dessus bord. Il grommela et prononça quelques paroles mystiques avant de rentrer dans sa vaste caverne. Une étrange odeur se dégageait du taudis, et nous comprîmes rapidement à qui nous avions à faire.

— Combien?
— Cinqu...
— Ce qu'il te reste.

Élans blancs dans une forêt de sang. Les laquais de Cerbère broutaient l'herbe ardente qui fumait sous leurs pieds. Ils attendaient le passeur, là, au bord du Styx. Tel fut le tableau qui choqua les trois Muses lorsqu'elles aperçurent ce simple cardigan d'hiver. Condamnés par notre propre négligence, nous n'avions d'autre choix que d'aller quémander ces quelques outils que nous n'avions plus. D'une hospitalité et d'une générosité sans pareilles, elles nous invitèrent à siéger avec elles autour de la flamme de Prométhée. Elles brisèrent la narcissique loi du silence, et nous firent découvrir d'incroyables sensations auxquels nous n'étions, pour tout vous dire, pas très familiers.

— Bon, on fait quoi maintenant?
— On va sur le champs de Mars, on consomme, on déplace nos corps et on sacrifie notre esprit!

Catégorie : Autres - 25 septembre 2017 à  23:53



Commentaires
#1 Posté par : KeithMe 26 septembre 2017 à  18:01
Woooh quel instant de lecture !!! J'adore !!!!
Petite référence à Charybde et Scylla j'adore !

Je continue de le décrypter, même si j'ai une petite idée mais franchement super boulot !! J'adore !

Posté par : KeithMe | 26 septembre 2017 à  18:01

 
#2 Posté par : Scrabble 26 septembre 2017 à  21:38
rien pigé

Posté par : Scrabble | 26 septembre 2017 à  21:38

 
#3 Posté par : Ygrek 04 octobre 2017 à  19:59
Merci KeithMe de ton retour smile Oui, j'ai du mal à me comprendre moi-même déjà, alors je ne peux que te souhaiter bon courage pour le décryptage ahah

Posté par : Ygrek | 04 octobre 2017 à  19:59

Remonter

Pied de page des forums