Tout ça parce qu'il faut pisser dans un bocal. / Les Blogs de PsychoACTIF

Tout ça parce qu'il faut pisser dans un bocal. 



Jsuis tellement dans le mal en ce moment.
Dans mes pires humeurs.
Saloperie de sevrage forcé.

Ya pas une substance qui ne passe pas dans mon esprit, comme si la moindre molécule qui traîne pouvait me sauver de mon mal-être. Et j'en ai, qui traînent.
/forum/uploads/images/1600/20200922_185711.jpg

-Mais aucunes ne me donnent envies. Aucunes.

J'ai même pensé à tout mes vieux vices. Reprendre la scarif', ou alors me faire tatouer à la chaîne. Tout ce qui pourrait me faire un peu du bien (en me faisant du mal, certes).
-Mais du sport serait meilleur.

Sucer du fenta', gober des plaquettes de zolpi, cogner contre les murs, me rendre dépendant au trama ou alors à l'alpraz', reprendre le tabac.
-Mais ça serait particulièrement puéril de ma part.

Décoller chaques jours à la salvia, gober mon stock de cubensis.
-Mais j'ai un enfant sous ma garde, une femme à chérir (et à ne pas inquiéter plus que c'est déjà le cas).

Alors, comme à l'ancienne, je reste immobile, les yeux dans le vague. À n'avoir envie de rien. Hormis du thc.
Fixe et sans espoir dans ma dépression.
En plus ça fait 1 ou 2 semaines que j'ai plus de sertraline, maintenant que j'y pense.
Bonne grosse vdm en somme.

Il n'y a que la ketamine, qui me fait enoormément de bien. Pendant un temps. Après c'est pire, je crois.
-Mais mon stock est quasi terminé.

Direction les rc shops donc.
Parce c'est quasiment la seule molécule avec laquelle y vont pas me faire chier pour l'analyse.
Et parce que au fur et à mesure de mon sevrage, je sens que je m'accroche un peu (clairement) à cet effet de dissociation antidepressive. J'ai toujours eu l'habitude de ne pas vraiment me reconnaître dans le miroir. Je suis dans mon élément.
Mon médoc' du week-end.

Je me plains, mais j'ai un toit, une belle/travailleuse/intelligente femme, un bel enfant en parfaite santé, une voiture, pas de crédits.. J'ai presque tout pour moi, en vrai.

Mon malheur est juste cérébralement chimique.
-Mais je le subis quand même.

Y a plus qu'à attendre maintenant.
Et regarder les nuages passer..

JFD

Catégorie : Tranche de vie - 22 septembre 2020 à  19:32

#THC #dépression



Commentaires
#1 Posté par : Swissman 22 septembre 2020 à  21:30
Big up à tous ceux/celles qui doivent faire pipi dans l'bocal sans même pouvoir fumer un oinj pour se calmer. Aaah, l'épreuve du bocal...Ce bocal, c'est un ennemi sans aucune pitié qui se gausse de tes échecs. Ce putain d'bocal, c'est le chaudron de l'apocalypse! Et un jour viendra où le christ nous dira que finalement ... ouais ok j'm'emporte deso j'ai picolé... mais n'empêche, ça casse les couilles.
Force à toi JF, lâche rien.

Posté par : Swissman | 22 septembre 2020 à  21:30

 
#2 Posté par : JellyFish's Dream 13 octobre 2020 à  09:49
Bon.

Après un joli nombre de "rechutes" à la Critical, qui après un début de sevrage m'a bien envoyé sur Saturne, cette fois je suis mieux lancé.

Sarcasme on.

Et puis j'ai trouvé une super solution pour remplacer le thc ! Tracer de la 2fdck tout les jours en vapant du cbd. Mon cerveau se dit que du coup, ce que je vape est bien du thc. C'est vraiment énorme !

Mode sarcasme désactivé.

Mes naseaux commencent à npas trop apprécier ce petit rythme de croisière. Ma gorge non plus. J'ai l'impression que la goutte n'est pas des plus tendre.

Mais j'ai horreur d'être sobre. Du moins j'appréhende.
L'ivresse à tout prix.

Tout ce que je racontais dans mon post initial, j'en ai fait une partie.
Ya eu des jours où je tournais à l'alcool, d'autres jours à l'alpraz..
L'ivresse à tout prix.
Même s'il y en a qu'une qui me "convient" réellement.

Allez, aujourd'hui, on dit que je ne touche qu'au cbd, plus qq verres ce soir..
Ce nombre de fois où je me suis dit que je ne toucherai pas à mon paquet..

Merci de ta force @Swissman, ça fait toujours du bien à lire.

Allez, petite humeur du moment :


JFD

Posté par : JellyFish's Dream | 13 octobre 2020 à  09:49

 
#3 Posté par : prescripteur 13 octobre 2020 à  10:17
Bonjour, je constate ton spleen existentiel. C'est sûr que les produits te "calment" instantanément, comme les somnifères endorment instantanément. Mais ils ne résolvent pas les problèmes et au mieux on a une conso régulière, au pire une consommation en dents de scie, voire une addiction.
Il existe des solutions pour le long terme mais elles ne sont pas "immédiates". Elles demandent donc un investissement au moyen et long cours.
Tu as parlé du sport. Il y a aussi les moyens "psychologiques", méditation, sophrologie etc.. Je pense qu'une psychothérapie pourrait t'aider, au moins te donner des pistes.
Pour le sport, il faut savoir que, comme les médocs, il faut prendre la dose nécessaire. Et, souvent, une heure ou deux de jogging par semaine sont insuffisantes. Il faut combiner activité statique (muscu) et dynamique (velo, jogging) + souplesse (gym, tai chi etc..). Et viser au moins 150 mn par semaine, mais 300 ne sont pas exagérées. C'est donc un investissement important qu'il faut savoir susciter et maintenir. Mais les résultats sont là généralement.
J'ai fait un site sur le sujet.

http://pmillet.fr/fit

Amicalement

Posté par : prescripteur | 13 octobre 2020 à  10:17

 
#4 Posté par : cependant 13 octobre 2020 à  16:10
Salut JFD

JellyFish\'s Dream a écrit

Mon malheur est juste cérébralement chimique.
-Mais je le subis quand même.

ces mots me parlent beaucoup en ce moment.
trop...
moi je ne suis pas en sevrage forcé, juste j'essaye de me calmer...mais le calme de consos se traduit par une tempête dans la tête
alors je ne sais pas choisir

Pour ta solution, si ça marche et te convient...pourquoi pas ?
Mais c'est quoi la 2fdck (j'y connais rien en RC) ?

je me sens aspirer par le fond du trou, j'espère que toi tu trouveras le courage nécessaire pour flotter...


Posté par : cependant | 13 octobre 2020 à  16:10

 
#5 Posté par : JellyFish's Dream 14 octobre 2020 à  12:07
Salut à tous,


prescripteur a écrit

Il existe des solutions pour le long terme mais elles ne sont pas "immédiates". Elles demandent donc un investissement au moyen et long cours.

Je te remercie pour ces conseils avisés.


C'est tellement difficile de faire l'effort de tout mettre en œuvre pour aller mieux.. Souvent, on fais "exprès" de se complaire dans son mal-être. Enfin, je parle de moi, mais j'ai l'impression que beaucoup de personnes agissent de la même façon.

cependant a écrit

Pour ta solution, si ça marche et te convient...pourquoi pas ?
Mais c'est quoi la 2fdck (j'y connais rien en RC) ?

La 2f c'est un jumeau de la . Ne diffère que quelques timings (montée vaguement plus lente, durée vaguement plus longue. de pas grand chose.)
Et non, c'est tout sauf une solution, juste un cache misère. Agréable et très vivable sur le moyen terme certes, mais malsain sur le long terme. Mes naseaux et ma gorge me disent clairement stop. Je me dois d'arrêter, pour moi même (et aussi pour calmer ma tolérance qui vole en éclat).

Je te souhaite de trouver un juste milieu, entre réduction de conso et confort psychologique. Ne réduirai tu pas trop drastiquement tes consos ?

Petite humeur du moment :


JFD


Posté par : JellyFish's Dream | 14 octobre 2020 à  12:07

 
#6 Posté par : kris68 14 octobre 2020 à  20:30
Salut
Moi qui ai perdu ma copine voilà 2 ans maintenant après 25 ans ensemble, comme si nous étions mariés, toi tu as encore ta femme en plus un enfant.... vas-y foncé !

Si vous vous aimez, fait tout ce qu'il faut pour que ça continue !
et que tu la gardes à tes côtés jusqu'au bout.

Tous ces médocs c'est de la merde.
une fois que tu as goûté à l'héroïne( là je parle pour moi je ne sais pas toi) plus rien ne peut arriver à la cheville de ce produit.
Idem peut-être pour toutes les drogues et c'est comme ça que ma copine est décédé en recherchant l'effet dans des médicaments de merde.
donc de la drogue légale.
On tue sur ordonnance et il n'y a aucun problème.
J'ai aussi eu quelques jours de déprime ces derniers jours...
et pour cause j'ai commencé à reprendre ma méthadone gélule en IV.

Là depuis quelques jours j'ai arrêté car je ne ressentais presque plus rien mes veines ont quasiment disparu...  et je commençais à déprimer grave de chez grave.
Maintenant je la reprends normalement à la dose normale et je retrouve un semblant de bien-être.
Bon là je viens de m'envoyer 100 mg de nouveau mais je vais essayer d'arrêter progressivement.
Pour le coup le site est pas sympa d'avoir mis en ligne la recette de l'injection méthadone gélule.
Si je n'avais pas trouvé ça ici peut-être que jamais je n'aurais essayer.
Enfin je sais je suis responsable de ce que je fais.
Mais je crois qu'inconsciemment je cherche une solution pour mettre fin à mes jours.
Ma vie n'a plus aucun sens sans elle mais c'est pas ici qu'il faudrait que je parle de tout ça mais sur mon blog.
bon courage à toi.
Tiens il y a Macron en train de parler ce soir en direct il va nous coller un couvre-feu.
Moi je voudrais juste qu'on nous filles de l'héroïne et qu'on nous foute la paix et qu'on le laisse crever comme on a envie.
Merde en devrais presque avoir une médaille on est prêt à se sacrifier pour faire de la place.
Actuellement je rêve d'accrocher une bonbonne pleine d'héroïne avec un tuyau relié à ma veine.
,  comment on appelle ce truc en médecine... Une perfusion !
Voilà une forme de suicide qui ne me déplairait pas en goutte-à-goutte l'héro qui te coule doucement dans les veines...
Désolé d'être aussi noir ce soir

Posté par : kris68 | 14 octobre 2020 à  20:30

 
#7 Posté par : Viiiii 15 octobre 2020 à  14:32
Bon qu'écrire après tout ça...

C'est compliqué mais malheureusement je comprends.

Comment arriver à être bien sans ces produits... Déjà sortir de la dépendance un premier pas. Moi perso maintenant j'ai une vie équilibrée je suis relativement clean et c'est cool. Mais c'est tellement bon que je n'y arriverai pas si je me dis que je ne dois définitivement plus jamais y toucher... Donc je prends des trucs des fois, je test, j'y retourne mais en faisant gaffe...
Être clair tout le temps (même si après certains prods selon moi on ne l'est plus jamais vraiment, LSd par ex) ça me fatigue, j'ai besoin de temps en temps de percher ou de piquer du nez.
Un avenir ou quand je serais vielle je pourrais me mettre tranquillement la race dans mon champs de pavot sans complexe

Posté par : Viiiii | 15 octobre 2020 à  14:32

 
#8 Posté par : Viiiii 15 octobre 2020 à  14:47
Bon ben la fin du message n'est pas passée...

Donc ce qui s'est passé / m'a aidé :

Un pas après l'autre vers du un peu mieux. Des projets beaucoup de projets.
Ma fille à élever et à rendre la plus autonome possible dans tous les sens du terme...
Pas envie de foutre en l'air ces années sous metha maintenant que je n'en prends plus. Donc je fais attention.

Ce qui est compliqué dans ce genre de situation c'est de concevoir comment en sortir alors qu'en fait beaucoup de choses sont possibles mais quand on est dedans on ne le voit pas spécialement...

Bref courage et force à toi et à ceux qui sont dans ta situation.

Ps: belle boîte de survie

Posté par : Viiiii | 15 octobre 2020 à  14:47

Remonter

Pied de page des forums