Un Jardin d'Eden - Première fois sous DMT / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Bon Vivant » 

Un Jardin d'Eden - Première fois sous DMT 



Quelques jours seulement après avoir essayé le 4-AcO (que j'ai raconté dans mon dernier post), j’ai enfin réussi à goûter de la DMT.

Pour ceux qui font leurs recherches dessus, la DMT est un composant qui se trouve dans des plantes, des arbres, des animaux (telle que la grenouille par exemple) et dans le corps humain. Notre corps produit de la DMT dans notre foie, nos poumons et dans le gland pinéal qui se trouve au centre de notre cerveau. Ce gland pinéal, qui produit de la DMT, nous sert d’outil pour créer ou entrer tous les soirs dans nos rêves. Personne ne sait pourquoi notre corps, spécialement notre cerveau, produit de la DMT pour l'instant. Les recherches dessus ne font que commencer, surtout grâce à Rick Strassman (l'écrivain du livre "DMT: La molécule de l'esprit"). Apparemment, une grosse production de DMT survient également lorsque l’on nait et lorsque l’on meurt (d’où le terme « voir sa vie défilée devant ses yeux »).
Donc si notre corps produit de la DMT, et qu’on consomme une dose de N-N DMT, cela va rompre la stabilité et va nous faire entrer dans une nouvelle dimension, allant directement au centre de l’univers. Il est bien de commencer avec environ 30mg de DMT. C’est une poudre qui se met dans une pipe en verre. Il ne faut pas bruler la poudre mais la chauffer. Vous allez être nerveux avant de commencer, ce qui est normal. Je pense que le cerveau sait très bien ce qu’il lui attend, comme s’il l’avait déjà vécu avant. Il suffit tout simplement de prendre son temps, de respirer et de se détendre.

On est alors, avec mon ami John (c'est pas son vrai nom), retourné à la cabane, sur la plage. Nous nous sommes posés confortablement sur le futon. John commence. Je l’aide à prendre ses trois taffes. Il est parti. Il revient rapidement, au bout de 5 minutes environ. Il essaie de me décrire ce qu’il ressent. Il n’a pas eu de visuel (je pense que je reviendrai là dessus dans un autre post). C’est alors à mon tour d’essayer. John me met les 30mg dans la pipe. C'est d'ailleurs une pipe Sherlock de Vapor Genie. C'est la meilleure pour consommer de la DMT mais aussi la plus chère (120 dollars, ce qui revient à 100 euros). Je chauffe la DMT. C’est difficile à fumer, car la fumée est très légère, mais ensuite une fois inhalée, il faut garder la fumée à l’intérieur, et on sent un poids lourd se poser sur le cœur. Je souffle. Je sens mon esprit flotter. Je respire. C’est parti pour la deuxième taffe. Celle-ci semble plus facile. Je souffle. Mes yeux se ferment, et je suis dans ce qu’il s’appelle la salle d’attente. C’est ce qui nous prépare pour la troisième taffe, la percée. Je vois mon environnement qui est complètement exagéré, mais d’une bonne façon (toujours les yeux fermés). Des formes s’approchent de moi et m’attirent. John me réveille pour prendre la troisième taffe. Et la troisième taffe est la plus importante. Beaucoup de personnes vont se contenter de rester à la deuxième, dans la salle d’attente, et vont croire qu'ils n’ont pas la force pour faire la troisième et se satisfait de deux taffes seulement. Mais il faut se forcer, et le mieux est d’être accompagné bien évidemment. Donc John m’aide et m’allume la pipe pour la troisième taffe. Et là… C’est fini. Je suis envoyé dans le ciel. Je vois beaucoup de belles choses, de beaux endroits. Je suis à présent dans un jardin d’Eden. Les couleurs sont extrêmement chaleureuses. Tout le monde est ravi de m’avoir parmi eux, ils me font découvrir leur monde. Je suis entouré de géants, qui me guident et me font découvrir leur planète. Et là j’aperçois dans le ciel le même visage que j’ai vu derrière le Soleil, lors de mon trip sous champignons. A côté de lui, toujours dans le ciel, se trouve une déchirure. Une déchirure qui s’ouvre vers une sorte de pénombre. Je reviens à moi rapidement, et je demande à John une quatrième taffe, voulant percer cette déchirure. Il m’allume et je retourne exactement au même endroit. Mais tout le monde autour est heureux pour moi, je vois encore la flamme du briquet dans ce monde. Des gens tournent autour de cette flamme et célèbre cette flamme qui explose ensuite dans toutes les couleurs. Le visage dans le ciel me regarde avec un léger sourire, pour me dire « Pas aujourd’hui, on ira à travers la déchirure une autre fois, profite de cet endroit ». Et j’ai profité. Au début du trip, une femme qui m’indiquait comment me positionner, et je pouvais voir tout autour qu'il y avait d'autres femmes dans des sortes d'écrans qui positionnaient aussi d'autre personnes, comme si je rejoignais en interférence toutes les autres personnes qui était sous DMT à cet instant. Je flottais partout, sur cette planète magnifique. Et ensuite je reviens dans le monde réel, rapidement mais doucement à la fois. En refermant les yeux, je peux voir les restes s’évaporer, et apercevoir des fragments apparaître.

Le voyage a duré environ 10 à 15 minutes, mais le temps disparait une fois dedans. On en ressort complètement bouche-bée, encore plus qu’avec les champignons. Et les émotions qui sont créées sont absolument incroyable. On ressent de l'amour pur, un amour propre. Il n’y a aucune souffrance, et on se rend compte que la souffrance n’est qu’une invention humaine. C’est une invention pour satisfaire nos besoins et nous amener vers notre accomplissement qui nous fait penser que cela nous amène vers le bonheur, d’une façon égoïste, ne faisant qu’augmenter notre égo. L’égo nous attire vers notre désir, un désir sans but, puisque dès qu’on atteint ce désir, on cherche immédiatement un nouveau désir, pensant que ça va nous rendre heureux à nouveau. Le bonheur ne se trouve pas dans l’accomplissement de chose ou d’achat mais dans l’accomplissement personnel, le bonheur se trouve à l’intérieur de soi et non à l’extérieur. Il suffit de supprimer la souffrance, y compris la souffrance qu’on inflige à soi-même. On ressent dès notre retour une gratitude énorme, une gratitude qui nous fait dire qu’heureusement que je suis en vie, heureusement que je suis ici, que je suis présent.

Aujourd’hui, les recherches sur la DMT continuent, et on a beaucoup à apprendre. Il faut savoir que personne n’a fait d’overdose sous DMT. On ne devient pas addict non plus à la DMT, bien au contraire. Une fois l’expérience terminé, on a besoin de respirer et de traiter toutes ces nouvelles informations. Notre cerveau est heureux d’être de retour parmi une réalité qui lui est familière. Techniquement, je pourrais en prendre tous les jours, mais je ne vois pas l’utilité. Cela vient tout seul, et il ne faut pas se forcer à prendre des psychédéliques, il faut tout simplement suivre son instinct, écouter sa voix intérieure, et sentir si le moment venu est présent ou non.

Durant tout le reste de la journée, je flottais. Je ne revenais pas de ce que je venais de voir. Le souci néanmoins avec la DMT, c’est que l’on peut très facilement oublier ce qu’on a vu. C’est comme un rêve. Il peut disparaitre 10 minutes après notre retour. C’est pour ça qu’il faut bien se rappeler ce que l’on a vu, ou l’écrire, le dessiner, s'enregistrer vocalement… Aujourd’hui, j’ai la chance de me rappeler de plusieurs images, de moments, de ces trips sous DMT parce que je sais que j’ai une bonne mémoire visuelle, mais pour d’autre, ça peut-être plus difficile. Et pourtant, sans se rappeler des visuels, on se souvient des émotions qu’on a eu, de la sensation émise par le trip. Et ça reste avec nous, ça nous libère. Parce que ce que j’ai vécu, en allant visiter ce jardin d’Eden, avait vraiment d'être bel et bien réel. A ce moment-là, pour moi, c’était réel. Ma perception de la réalité a voyagé allant d’une réalité que l’on partage tous, à celle que la DMT m’a offerte. Evidemment, sur le coup on est éblouit par ce que l'on voit et on comprend plus tard que notre imagination et notre esprit créent ce monde, cette réalité. Et pourtant je n'arrive toujours pas à comprendre comment mon esprit est capable de créer tout cela, comment c'est possible de rejoindre une autre réalité et se retrouver au centre même de l'univers. Ce qui m’amène à mon deuxième voyage sous DMT, dans le prochain post.

Peace x Bon Vivant


Catégorie : Trip Report - 20 novembre 2020 à  19:10

#DMT #Psychédélique #trip report #première expérience



Remonter

Pied de page des forums