amours et cames / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » cependant » 

amours et cames 



j'hésite devant la moitié d'imovane qui trône face à moi
encore trop tôt pour décréter l'insomnie
mais je me sens perdue dans mes envies
labyrinthe onirique d'une énième nuit éveillée

si facile de ne pas savoir quoi vouloir

tout à la fois comme d'hab

mais il faut choisir : la vie n'est pas un speedball où mélanger subutex et speed, crack et héro... quoi que, je le fais !

juste faut pas s'étonner de ne pas arriver à fermer l'œil
                                      de voir les marques blessées sur nos visages
                                      des silences énervés qui remettent à demain les explications
                                      des larmes chaudes qui rayent les joues - et quoi que tu m'en dises                                                                           ce n'est pas le manque ni la fumée de ta clope dans les yeux -
                                      des fins d'aprèm en gard'à'v
                                      des voyages qu'on rêve ensemble, en tagguant nos noms dans une                                                                           gare sans nom, nos mains entrelacées sur des cannettes
                                      des balades dans les bois qu'on fais pas (et on se tape de traces à la place)
                                      des droits qu'on n'ose pas prendre
                                      du mal qu'on se fait, du mal qu'on fait
                                      du bien qu'on se fait, qui nous suffit jamais


https://plusmagazine.levif.be/medias/5397/2763585.jpg

je veux le calme et la volupté, la torpeur et le frisson, l'adrénaline et l'ocytocine, le rock&roll et la tranquillité, être à l'arrache et sérieuse, rigoler sur tout sans ironiser sur le mal-être, être libre et amoureuse

et à la place des extrêmes que je poursuis la nuit suivant une goutte réfléchie sur l'allu, je cherche des compromis. impossible d'en sortir indemne. je nage dans la sueur d'hormones en rage. et je me garde en cage.

j'échappe de justesse à l'accroche pour l'instant. j'ai perdu un demi meug de came. je me sens divisée en deux, alors que je voudrais me multiplier par mille. je bois du kratom devant la mare aux canards. ça ne me fait rien, sinon disparaitre cette chaire de poule.

j'aime et je voudrais voler. je pique des instants pour le moment.

Catégorie : Carnet de bord - 28 mai 2020 à  01:12

Reputation de ce commentaire
 
C'est triste mais beau ~MG



Commentaires
#1 Posté par : cependant 02 juin 2020 à  14:28
Merci MG pour l'appréciation smile

je ne me sens pas triste à plein de moments, mais à d'autres oui

cependant, depuis que j'ai écris, il y a eu plutôt des bonnes choses...

j'ai compris que ça existe au fait des compromis satisfaisants, que si on commence par apercevoir les choses différemment, on cherche à s'exprimer et à se comprendre on peut arriver à éloigner la frustration

vivre en dehors des chemins battus demande de l'énergie, mais ça récompense en force !!

cela dit, ça me fait chier les quelques symptômes de manque à J+4, j'arrive pas à les dépasser que je reconsomme !
Pas cette fois, dernière session came jeudi dernier dès le matin, c'est rien mais j'en ai marre d'avoir froid sous le soleil d'été...mais c'est loin d'être insurmontable smile

Toi t'en est où ? Il me semble ça fait longtemps que je n'ai rien lu de toi...

Posté par : cependant | 02 juin 2020 à  14:28

Remonter

Pied de page des forums