contradiction de la rdr / Les Blogs de PsychoACTIF

contradiction de la rdr 



La question problématique et complexe que pose la RDR émerge premièrement pour moi à  travers ma pratique professionnelle et par la suite du fait de l'observation participante que j'ai pu mener au sein de population toxicomane en situation de grande précarité. Avec le temps et à  travers les rencontres que j'ai eu l'occasion de faire, il m'est apparu que le discours que les acteurs de la réduction des risques préconisaient était majoritairement impossible à  mettre en pratique pour une sous population particulière de toxicomane. Cette population avec laquelle je travaille et que je fréquente quotidiennement présente des caractéristiques communes et particulières qui rendent le concept de la réduction des risques presque utopique à  appliquer. C'est pourquoi j  'ai voulu écrire et raconter la réalité de terrain que j'ai vu et surtout la réalité souvent dérangeante que vivent les usagers de drogues. A travers leurs récits, leurs histoires, leurs parcours, ou leurs ruptures.
j'espère démontrer les contradictions et les faiblesses du discours de la RDR par ce bout de texte.


alison2bg.pdf

Catégorie : Réduction des risques - 07 août 2013 à  04:50



Commentaires
#1 Posté par : pouety 07 août 2013 à  12:06
bonjour,
tu as écrit  que le "concept de la réduction des risques est presque utopique à  appliquer"... tu proposes quoi pour améliorer ????
perso, j'ai plus l'impression que tu avais une "certaine vision" des toxicomanes, des Ud, et a force de les côtoyer de plus près, ben tu as dû changer de vision...
Honnêtement je ne pense pas que le concept et la pratique de la RdR soit utopique. bien au contraire !
bonne journée.

Posté par : pouety | 07 août 2013 à  12:06

 
#2 Posté par : sphax 07 août 2013 à  12:50
salut dans ton récit j ai l impression que tu fais partis de certain colegue que j avais qui penser que faire de la RDR c est arriver a ce que chaque personne arrive a faire des perfect-shoot ...

Pour moi ca oui c est utopique , par contre faire un PES, donner desw roule ta paille expliquer surtout pourquoi on le fait c est de la réduction des risque!!!

On l'appel justement réduction et pas destruction des risque car chacun étant ayant sa propre façons de consommé (son propre rituel) dans ces propres lieux, les substance utilisée ne sopnt pas forcément bonne pour la santés et le fait que le risque zero n existe pas , il ne peut il y avoir de perfect consommation sans risques.

C'est a nous personnes consommatrice et/ou professionnel/ bénévole ... de partager notre savoir et nos méthodologie sur les consommation afin d'essayer de limiter au maximum les risque

J’espère que tu as compris ce que je voulais dire

;p sphax

Posté par : sphax | 07 août 2013 à  12:50

 
#3 Posté par : Ricoson 08 août 2013 à  07:57
Merci sphax pour ta remarquable description
Réduction n'est pas suppression.

Mcbhl, bonjour
tu n'est pas dans le bon topique.
Passe peut être dans présentation pour commencer.

Posté par : Ricoson | 08 août 2013 à  07:57

 
#4 Posté par : mikykeupon 12 août 2013 à  08:27
Et oui, tu viens de te rendre compte que faire de la RdR c'est en premier lieu revoir ses jugements de valeur. Tout n'est pas noir ou blanc, mais un sacré nuancier de gris.

La RdR passe par la distribution de matériel stéril, quel que soit la personne et ce qu'elle en fait.

Il y a aussi la notion "d'aller vers...", qui signifie aller vers les usagers, là  où ils consomment, où ils vivent. Car bien des usagers fuient tout centre. Et il ne faut pas de laisser pour compte, c'est ainsi que se propage des épidémies telles les hépatites et le SIDA. Encore une fois il faut revoir ses jugements de valeurs de notre conception du logement.

Posté par : mikykeupon | 12 août 2013 à  08:27

 
#5 Posté par : Ricoson 12 août 2013 à  13:22
Je viens de ressortir la misère du monde de Bourdieux.

Il y a un passage sur "l’éducateur de rue" qui va justement vers et qui explique assez bien le contexte, même si ça date un peu (Octobre 92).
C'est bien sur un problème de jugement de valeur, mais c'est aussi l'abandon d'une partie de la société par l'état, UD y compris.
Citation : "Ca fait très peur les gens qui sont dans la rue"

Posté par : Ricoson | 12 août 2013 à  13:22

 
#6 Posté par : psychodi 12 août 2013 à  16:06
à  l'attention de Out of ordre :
Ton texte est intéressant mais ... si tu penses "démontrer les contradictions et les faiblesses" de la RdR avec ce dernier, je ne comprends pas trop...tu exposes juste des situations un peu extrêmes, dans lesquelles la RdR trouve apparemment ses limites...mais cela tient aussi aux usagers que tu as croisés !! Tous ne sont pas réceptifs au discours, certains sont dans des conduites tellement mortifères que toute ta volonté n'y pourra rien : ils se détruisent, en jouissent et te le balancent en pleine gueule !! Et ta marge de manoeuvre est égale à  zéro ou presque, ce qui est assez frustrant...mais aussi enseignant pour toi, jeune padawan !!

Posté par : psychodi | 12 août 2013 à  16:06

 
#7 Posté par : out of ordre 12 août 2013 à  16:54
Merci pour vos commentaires!

Quand j'ai le temps je répondrai clairement à  vos critiques que j'accueille avec beaucoup d'enthousiasme!!!

A bientôt

Posté par : out of ordre | 12 août 2013 à  16:54

 
#8 Posté par : Ricoson 12 août 2013 à  16:58
Ho la la, je ne tiens rien a démontrer du tout. Surtout pas.
Je suis assez novice et j'apprends. La RDR est obligatoire, je ne me pose meme pas la question.
C'est pas moi qui ai créé le sujet, et je répondais a Micky.
Et je me doute bien qu'il y a des situations frustrantes et des objectifs pas atteignables.

EDIT. Je ne comprends plus qui parle a qui. Je croyais que c'était sur Bourdieux.

Posté par : Ricoson | 12 août 2013 à  16:58

 
#9 Posté par : Ricoson 12 août 2013 à  17:24
Mais je ne parles pas de toi. Ton poste c'est inséré dans ma réponse.
Je parle a Psychodi et je répondais a Miky.

Posté par : Ricoson | 12 août 2013 à  17:24

Remonter

Pied de page des forums